La revalorisation salariale des enseignants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par micaschiste le Lun 18 Juin 2012 - 18:41


Si vous voulez entendre de vive voix notre nouveau ministre c'est là :
http://www.rmc.fr/podcast/podcast.php?id=38
entre 9 min 40 et 11 min 40 sur les salaires

micaschiste
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Osmie le Lun 18 Juin 2012 - 19:05

J'avais entendu dire V. Peillon il y a quelques mois, à propos des professeurs et de leur nécessaire revalorisation salariale : " Le dévouement ne s'achète pas."
C'est beau quand on a fait vœu de pauvreté, de chasteté et d'obéissance. Quand on a le profil de la nonne ou du curé, quoi.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Condorcet le Lun 18 Juin 2012 - 19:10

@MUTIS a écrit:
@condorcet a écrit:
@MUTIS a écrit:Très beau tout cela !!! Cela marchait bien il y a encore 30 ou 20 ans, quand le pouvoir d'achat immobilier était 2 ou 3 fois supérieur à ce qu'il est aujourd'hui... Mais, il faut sortir de ces idées reçues et de ces poncifs. Nous n'avons pas fait voeu de pauvreté non plus et dans une société où l'argent est un des critères de la reconnaissance sociale, nous avons aussi droit à cette part de reconnaissance... C'est aussi en revalorisant les salaires qu'on revalorise symboliquement une profession aux yeux des élèves et de l'opinion. Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits assez méprisables.

heu heu heu

Euh...Tu ne savais pas ? Shocked Shocked Shocked

Je trouve l'argumentaire (ou ce qui en tient lieu) tellement inepte que bon...

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par WonderWoman le Lun 18 Juin 2012 - 19:13

@Celadon a écrit:Tu es trop payée pour être TOUT LE TEMPS en vacances, Kroko.
tout le temps. et en plus, cette année, j'ai fait que glander.
mais d'un autre côté, quand je raconte des histoires de boulot c'est "ah quand même, c'est un sacré boulot que tu fais là, je pourrais pas le faire". Mais plutôt dans le genre corvée que dans le genre boulot admirable.

_________________

L'atelier de la Licorne : http://latelierdelalicorne.bigcartel.com/
_______________

I'm a Christmas Unicorn, in a uniform made of gold
With a billy-goat beard, and a sorcerer's shield, and mistletoe on my nose


WonderWoman
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Pseudo le Lun 18 Juin 2012 - 19:14

@Celadon a écrit:Oui, parlons un peu des heures sup des PE.

Et des docs...

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par MUTIS le Lun 18 Juin 2012 - 19:19

@condorcet a écrit:
@MUTIS a écrit:
@condorcet a écrit:
@MUTIS a écrit:Très beau tout cela !!! Cela marchait bien il y a encore 30 ou 20 ans, quand le pouvoir d'achat immobilier était 2 ou 3 fois supérieur à ce qu'il est aujourd'hui... Mais, il faut sortir de ces idées reçues et de ces poncifs. Nous n'avons pas fait voeu de pauvreté non plus et dans une société où l'argent est un des critères de la reconnaissance sociale, nous avons aussi droit à cette part de reconnaissance... C'est aussi en revalorisant les salaires qu'on revalorise symboliquement une profession aux yeux des élèves et de l'opinion. Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits assez méprisables.

heu heu heu

Euh...Tu ne savais pas ? Shocked Shocked Shocked

Je trouve l'argumentaire (ou ce qui en tient lieu) tellement inepte que bon...

C'est vrai mais, dans ce domaine, les arguments ineptes et les jugements a priori sont assez fréquents. Et les idées fausses sont souvent bien ancrées. Par exemple : un prof de fac gagne plus qu'un prof de lycée qui gagne plus qu'un prof de collège qui gagne plus qu'un instit etc... Ou, faites-en l'expérience auprès de personnes étrangères à la profession : combien gagne un prof ? Vous verrez que les estimations sont souvent intéressantes...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Ronin le Lun 18 Juin 2012 - 19:24

Un psychiatre ( fort sympathique au demeurant ) avec qui je faisais tu co-voiturage du temps de l'ime pensais que je gagnais 2000 e ( j'étais à 1500 ) et que je finirai à 3000 au moins. Il a été fort étonné des salaires réels.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Presse-purée le Lun 18 Juin 2012 - 19:25

Sinon, vu la situation économique, il ne fallait pas s'attendre à ce que not' bon ministre ait de quoi nous augmenter.
Le discours reste cependant un peu maladroit... et finalement assez convenu. Je suis à peu près sûr que Chatel a dû sortir des trucs du même acabit.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Celadon le Lun 18 Juin 2012 - 19:29

Ah tiens, je pensais qu'un prof de fac gagnait plus qu'un prof de lycée, qui gagnait la même chose qu'un prof de collège et en tout état de cause par le biais des isoe et autres primes et heures supplémentaires, davantage qu'un PE qui se trouve encore pénalisé par le goulot d'étranglement du passage HC. Je serais dans l'erreur ???

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par alberto79 le Lun 18 Juin 2012 - 19:39

@Celadon a écrit:Ah tiens, je pensais qu'un prof de fac gagnait plus qu'un prof de lycée, qui gagnait la même chose qu'un prof de collège et en tout état de cause par le biais des isoe et autres primes et heures supplémentaires, davantage qu'un PE qui se trouve encore pénalisé par le goulot d'étranglement du passage HC. Je serais dans l'erreur ???

La grille des agrégés est essentiellement la même que celle des MCF (seulement un peu plus lente mais l´échelon final est le même). Certes, c´est un peu trompeur car presque tous les MCF d´une certaine âge deviennent Hors Classe (les autres ayant passé PR entretemps) ce qui est loin d´être le cas pour les agrégés. Néanmoins, c´est injustifiable si on tient en compte qu´un MCF est recruté à Bac + 8 et un agrégé à Bac + 5. Les PR de leur coté ne gagnent pas beaucoup plus car la majorité d´entre eux sont à la 2éme classe dont la grille est sensiblement la même que pour les MCF/agrégés HC…

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par MUTIS le Lun 18 Juin 2012 - 19:56

@alberto79 a écrit:
@Celadon a écrit:Ah tiens, je pensais qu'un prof de fac gagnait plus qu'un prof de lycée, qui gagnait la même chose qu'un prof de collège et en tout état de cause par le biais des isoe et autres primes et heures supplémentaires, davantage qu'un PE qui se trouve encore pénalisé par le goulot d'étranglement du passage HC. Je serais dans l'erreur ???

La grille des agrégés est essentiellement la même que celle des MCF (seulement un peu plus lente mais l´échelon final est le même). Certes, c´est un peu trompeur car presque tous les MCF d´une certaine âge deviennent Hors Classe (les autres ayant passé PR entretemps) ce qui est loin d´être le cas pour les agrégés. Néanmoins, c´est injustifiable si on tient en compte qu´un MCF est recruté à Bac + 8 et un agrégé à Bac + 5. Les PR de leur coté ne gagnent pas beaucoup plus car la majorité d´entre eux sont à la 2éme classe dont la grille est sensiblement la même que pour les MCF/agrégés HC…

La différence c'est qu'un MCF (je m'en suis aperçu assez récemment en discutant avec un pote normalien, agrégé, MCF en philo) n'a pas d'HSE, d'HSA, d'ISO, de prime de PP etc... Et j'ai réalisé alors que je gagnais beaucoup plus en collège que mon pote MCF à Nanterre et au Collège International de Philo... Ce qui, j'en conviens, n'est pas forcément normal. En fait je pensais qu'il gagnait beaucoup plus...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par alberto79 le Lun 18 Juin 2012 - 20:46

@MUTIS a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Celadon a écrit:Ah tiens, je pensais qu'un prof de fac gagnait plus qu'un prof de lycée, qui gagnait la même chose qu'un prof de collège et en tout état de cause par le biais des isoe et autres primes et heures supplémentaires, davantage qu'un PE qui se trouve encore pénalisé par le goulot d'étranglement du passage HC. Je serais dans l'erreur ???

La grille des agrégés est essentiellement la même que celle des MCF (seulement un peu plus lente mais l´échelon final est le même). Certes, c´est un peu trompeur car presque tous les MCF d´une certaine âge deviennent Hors Classe (les autres ayant passé PR entretemps) ce qui est loin d´être le cas pour les agrégés. Néanmoins, c´est injustifiable si on tient en compte qu´un MCF est recruté à Bac + 8 et un agrégé à Bac + 5. Les PR de leur coté ne gagnent pas beaucoup plus car la majorité d´entre eux sont à la 2éme classe dont la grille est sensiblement la même que pour les MCF/agrégés HC…

La différence c'est qu'un MCF (je m'en suis aperçu assez récemment en discutant avec un pote normalien, agrégé, MCF en philo) n'a pas d'HSE, d'HSA, d'ISO, de prime de PP etc... Et j'ai réalisé alors que je gagnais beaucoup plus en collège que mon pote MCF à Nanterre et au Collège International de Philo... Ce qui, j'en conviens, n'est pas forcément normal. En fait je pensais qu'il gagnait beaucoup plus...

Je ne sais pas ce que sont les HSA, HSE ou l´ISO. On peut faire des heures sup. et on a la PESR (environ 1300 euros par année) en plus d´autres primes un peu plus rares. En tout cas, je suis complètement d´accord avec vous, ce n´est pas normal.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Pryneia le Lun 18 Juin 2012 - 22:34

@MUTIS a écrit:Très beau tout cela !!! Cela marchait bien il y a encore 30 ou 20 ans, quand le pouvoir d'achat immobilier était 2 ou 3 fois supérieur à ce qu'il est aujourd'hui... Mais, il faut sortir de ces idées reçues et de ces poncifs. Nous n'avons pas fait voeu de pauvreté non plus et dans une société où l'argent est un des critères de la reconnaissance sociale, nous avons aussi droit à cette part de reconnaissance... C'est aussi en revalorisant les salaires qu'on revalorise symboliquement une profession aux yeux des élèves et de l'opinion. Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits assez méprisables.

Ben voilà, tout est dit !

@Roumégueur Ier a écrit:Je l'ai entendu ce matin, j'ai failli me garer et ne pas aller bosser. Bel argument, on aime tellement ce métier qu'on ferait presque du bénévolat... ça me laisse bien pantois, d'autant qu'une augmentation de 20% ne nous ramènerait qu'à la moyenne des pays européens !!
Je ne sais pas pour vous, mais à mon échelon, les fins de mois sont carrèment rock'n'roll, alors je le conçois, il n'y a pas dargent dans les caisses, mais il va bien falloir trouver une solution : comment attirer les 16 000 candidats pour les postes qu'il veut créer? En proposant à bac+5 une évolution de salaire si dérisoire?

Je partage ce point de vue ! Nous ne sommes pas des êtres éthérés qui nous nourrissons de culture et d'eau fraîche ! Il faut bien se loger, s'habiller, s'alimenter... Pfff !!
Sans compter que les meilleurs étudiants délaissent à présent le métier d’enseignant, compte tenu du salaire à peine décent et des conditions de travail de plus en plus pénibles... Une revalorisation salariale est nécessaire.

@Pseudo a écrit:C'est juste énorme !!!!!!!
Et lui, il est payé ou bien il fait son taf pour l'amour de l'art ????
Non mais où on en est rendu !!!!

topela "Faites ce que je dis, mais ce que je fais..."

@Presse-purée a écrit:Sinon, vu la situation économique, il ne fallait pas s'attendre à ce que not' bon ministre ait de quoi nous augmenter.
Le discours reste cependant un peu maladroit... et finalement assez convenu. Je suis à peu près sûr que Chatel a dû sortir des trucs du même acabit.

C'est en effet très maladroit... Moi cela me laisse un goût amer... Ça va, on n'a pas besoin de lui pour savoir pourquoi on a choisi notre métier... Qu'il s'ingénie plutôt à relever la profession qui est à terre, joyeusement piétinée par toute la société.

Pryneia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Finrod le Lun 18 Juin 2012 - 22:39

Car pour beaucoup (ceux qui ont fait des études longues en particulier) les profs sont des gagne-petits

Donc les profs qui ont fait de longues études se méprisent et sombrent dans l'alcoolisme ?

ouais.... ça tiens.

Mais où est ce que j'ai bien pu mettre celle saleté de bouteille de ric*rd mio ?

Finrod
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Duplay le Lun 18 Juin 2012 - 22:43

En entendant ce baratin, je ne peux m'empêcher de penser à ce tristement célèbre discours :

"Tous les peuples ont connu tour à tour des succès et des revers. C'est par la manière dont ils réagissent qu'ils se montrent faibles ou grands.
Nous tirerons la leçon des batailles perdues. Depuis la victoire, l'esprit de jouissance l'a emporté sur l'esprit de sacrifice. On a revendiqué plus qu'on a servi. On a voulu épargner l'effort ; on rencontre aujourd'hui le malheur.


C'est grave, docteur ? pale


Duplay
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lefteris le Lun 18 Juin 2012 - 22:48

Maintenant, il faut y aller avec des arguments cohérents : tous les corps de la FP ( ou j'étais cadre A) ont été revalorisés ces derniers temps , en se fondant sur les indices de départ et d'arrivée.
Les catégories A+ , équivalentes aux les agrégés , sont désormais aux échelles lettres B (au moins) , tandis que les catégories A se voient proposer un cylindrage (= pourcentage de passage plus favorable au 2ème grade) que n'ont pas les certifiés et assimilés qui subissent le pyramidage à 15% . Et ils se voient la possibilité d'accès hors grille sur emplois fonctionnels.

Il n'existe donc pas d'autre solution à la revalorisation que de tirer la grille vers le haut : agrégés à l' échelle B, et certifiés a minima sur la classe normale actuelle des agrégés.
Sans cela, vocation ou non, plus grand monde ne fera autant d'études + concours aléatoire (ce qui peut mener très vite à 8 années, si j'en juge mes jeunes collègues) .

Ill ne servira de rien de trépigner en psalmodiant "yaka avoir la vocation", si les étudiants continuent à esquiver ce cursus...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lantelme le Mar 19 Juin 2012 - 19:06

Entièrement d'accord avec vous ! Et, entre parenthèses, les personnels de direction, eux, ont réussi, par le biais de leurs syndicats, à revaloriser leurs grilles (indice terminal à l'échelle B, sans compter les diverses primes) ; je trouve cela complètement normal compte tenu de leurs fonctionsn de leurs responsabilités et de leur positionnement dans la hiérarchie (au-dessus des enseignants), mais je comprend moins pourquoi on refuse la revalorisation indiciaire des certifiés et des agrégés.

Lantelme
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par gene1 le Mar 19 Juin 2012 - 19:08

@Lantelme a écrit:Entièrement d'accord avec vous ! Et, entre parenthèses, les personnels de direction, eux, ont réussi, par le biais de leurs syndicats, à revaloriser leurs grilles (indice terminal à l'échelle B, sans compter les diverses primes) ; je trouve cela complètement normal compte tenu de leurs fonctionsn de leurs responsabilités et de leur positionnement dans la hiérarchie (au-dessus des enseignants), mais je comprend moins pourquoi on refuse la revalorisation indiciaire des certifiés et des agrégés.
et celle des professeurs d'école ...

gene1
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lefteris le Mar 19 Juin 2012 - 19:10

@gene1 a écrit:
@Lantelme a écrit:Entièrement d'accord avec vous ! Et, entre parenthèses, les personnels de direction, eux, ont réussi, par le biais de leurs syndicats, à revaloriser leurs grilles (indice terminal à l'échelle B, sans compter les diverses primes) ; je trouve cela complètement normal compte tenu de leurs fonctionsn de leurs responsabilités et de leur positionnement dans la hiérarchie (au-dessus des enseignants), mais je comprend moins pourquoi on refuse la revalorisation indiciaire des certifiés et des agrégés.
et celle des professeurs d'école ...
Certifiés et corps assimilés => PE , bien entendu. On dit "certifiés" parce que c'est la grille de référence , celle qui a d'ailleurs servi à créer la grille PE.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lantelme le Mar 19 Juin 2012 - 20:33

Oui, on est d'accord, dans mon esprit c'est "certifiés et assimilés".

Lantelme
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par loup des steppes le Mar 19 Juin 2012 - 21:05

@Circé a écrit:Y'a pas le smiley qui vomit mais c'est tout comme !!
furieux

+10 C'est insultant pour les enseignants de dire ça Monsieur le ministre, sous l'apparence d'un compliment, je sens une forme perverse de mépris... et ça commence à beaucoup faire en si peu de temps!

Les "politicards", eux, puisqu'ils prétendent tous travailler pour défendre les valeurs de la nation, ils devraient faire cadeau de l'excédent de leurs salaires indécents pour sauver l'économie du pays! furieux furieux

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Moonchild le Mar 19 Juin 2012 - 21:33

@Presse-purée a écrit:Sinon, vu la situation économique, il ne fallait pas s'attendre à ce que not' bon ministre ait de quoi nous augmenter.
A titre personnel, je ne suis pas très vindicatif sur la revalorisation salariale et je comprends bien que le contexte ne s'y prête pas, mais bizarrement je ne me sens pas spécialement revalorisé quand j'entends ça :

"Dans l'immédiat nous avons des urgences et nous avons délibéré pour leurs conditions matérielle et morale, par exemple le fait d'être formé soit meilleur, on améliore les affectations; le fait que l'on mette plus de maîtres que de classes dans les zones prioritaires où il y a plus de difficultés.... Il y a encore en France (...) des gens pour qui l'argent n'est pas le premier moteur...Ils en manquent et si on peut l'améliorer on le fera. Mais quand on choisit d'être professeur des écoles, on ne le choisit pas pour l'argent, chacun l'a compris!!!! On le choisit parce qu'on a une certaine idée de l'humanité... on a une certaine idée de sa patrie, on a une certaine idée de l'état général, on a une certaine idée du service public, on a une idée de l'instruction, de la liberté de conscience. C'est tout ça qui font que les valeurs d'un pays. j'entends tout le monde parler de patriotismeet n'être que sur les conditions matérielles; La France, elle est aussi par son école et avec son école un grand pays spirituel autour de son école. Et de ce point de vue, je crois que le Président de la République a montré la reconnaissance et le respect qu'il a pour les enseignants. Et ce respect, il est important et pas seulement pour les enseignants, il est important pour tous les autres membres de la nation."

Je crois même que je ne vais pas bien les prendre du tout, ce respect et cette reconnaissance du président qui ne se manifestent qu'au moment de quelques discours alors que, parallèlement, les réformes la refondation de l'école qui s'annonce va encore contribuer à dégrader mes conditions de travail. Evil or Very Mad

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lefteris le Mar 19 Juin 2012 - 21:35

Mais si il existe , le smiley pour ce genre de khonneries , faut aller le chercher, il ne "smile" d'ailleurs plus trop

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par Lefteris le Mar 19 Juin 2012 - 21:43

Désolé de me montrer mesquin, mais la reconnaissance sociale, ce n'est pas celle du président, c'est celle de la Nation . Laquelle Nation a créé des catégories dans la Fonction Publique, selon des niveaux d'exigences minimales, de concours, et de responsablités.

Or , les corps à Bac + 5 ou assimilés dépassent l'indice majoré 820.
Pas les certifiés, payés moins qu'un attaché.

Tous les cadres A+ arrivent a minima à l'échelle lettres B. Les agrégés ne dépassent pas l'échelle lettres A, et encore les "happy few".

Alors, les belles paroles lénifiantes qui remplacent la reconnaissance sociale, ça me fait penser au serviteur de l'ingénieux Hidalgo, qui payait l'aubergiste du bruit de la monnaie après avoir été régalé de l'odeur du repas Evil or Very Mad

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par midjie le Mar 19 Juin 2012 - 23:31

Pufffffff!!
Qu'il arrête de me payer et il saura si je travaille pour ses idées à la noix!!! furieux
Tiens, la prochaine fois que mon banquier se plaint de mon découvert, je me ferai une joie de lui rappeler que "Non, je ne travaille pour l'argent mais pour certaines idées"
L'argent, c'est tellement terre à terre, c'est d'un commun, d'un vulgaire..." diable
Je sens qu'il va A-DO-RER !!!
Si avec ça, je ne remplis pas mon frigo...

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: La revalorisation salariale des enseignants

Message par JPhMM le Mar 19 Juin 2012 - 23:52

[HS]
Midjie, à chaque fois que je vois ton pseudo, je pense à l’Écosse. Laughing

(midges)
[/HS]


Dernière édition par JPhMM le Mer 20 Juin 2012 - 0:29, édité 1 fois (Raison : pseudo incorrectement écrit)

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum