Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par totoro le Sam 7 Juil 2012 - 10:10

Vous ne défendez rien, vous attaquez les croyances des autres en les jugeant stupides...

totoro
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par gemshorn le Sam 7 Juil 2012 - 11:04

.


Dernière édition par gemshorn le Jeu 19 Juil 2012 - 13:43, édité 1 fois

gemshorn
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par gemshorn le Sam 7 Juil 2012 - 11:15

.


Dernière édition par gemshorn le Jeu 19 Juil 2012 - 13:43, édité 1 fois

gemshorn
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Provence le Sam 7 Juil 2012 - 12:45

@totoro a écrit:Vous ne défendez rien, vous attaquez les croyances des autres en les jugeant stupides...

+1

J'ai du mal à croire que je lis la prose d'un collègue.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par neomath le Sam 7 Juil 2012 - 13:04

@llaima a écrit:
@Jacq a écrit:
@Provence a écrit:
@llaima a écrit:

Je ne peux que respecter la loi car étant athée je ne risque pas de manifester une appartenance religieuse!!! Ce texte concerne les croyants pas les autres!

Dialogue de sourds.

L'athéisme est une opinion, qui ne doit pas plus être manifestée qu'une appartenance ou opinion religieuse.

J'entends souvent sur RMC une personne qui pense relever de la laicité en professant tous les jours son athéisme sur l'antenne des Grandes gueules (connues pour leur haut niveau d'argumentation Rolling Eyes ). Cette personne pense défendre la laïcité en professant son athéisme. C'est méconnaître la laïcité. A l' inverse dans la même émission il y a le "père machin", religieux de son état, qui finalement a une position plus proche de la laïcité du fait de sa tolérance de toutes les opinions, tant religieuses que athées.
Il y a une confusion entre athéisme, anticléricalisme et laïcité.

Jacq.

Ce n'est pas une confusion c'est juste des visions différentes de laïcité, en France on nous présente la laïcité version 1905 mais ce n'est pas le seule. Je défend comme vous avez pu le constater une laïcité plus poussée, plus avancée c'est tout!! On peut contester que ce soit de la laïcité mais ça en est quand même car elle permet son expression dans la sphère privée même si elle l'a restreint dans le domaine public.
Et bien pour une fois je suis d'accord avec vous. La laïcité telle qu'on la conçoit en France c'est celle de la loi de 1905 : c'est à dire que l'état ne se mêle pas de religion tout en garantissant l'exercice des cultes en privé et en public.
Et si cet état de fait ne plait pas à certains qu'ils se débrouillent pour obtenir un changement de la loi de 1905.

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Hestia le Sam 7 Juil 2012 - 13:41

@totoro a écrit:llaima: ce mépris affiché pour ceux qui croient de Dieu me dépasse... Pour qui te prends-tu pour porter de tels jugements?

Les élèves n'ont pas à connaître nos convictions religieuses. J'évoque régulièrement la Bible pour des raisons culturelles (et je suis assez désespérée du manque de culture religieuse de mes élèves dans ce domaine), mais jamais je ne leur donne mon avis sur la question, ni ne leur demande le leur... Et cela, même en bossant dans le privé catho.

+1000

Hestia
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lilith888 le Sam 7 Juil 2012 - 14:52

@Provence a écrit:
@totoro a écrit:Vous ne défendez rien, vous attaquez les croyances des autres en les jugeant stupides...

+1

J'ai du mal à croire que je lis la prose d'un collègue.

Pas de ponctuation, des phrases inexactes au niveau syntaxique, un usage de l'orthographe aléatoire : soit pas un prof, soit un prof à l'image de ses propos... Et qui justifie qu'on mette ses gosses dans le privé.

lilith888
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lene75 le Sam 7 Juil 2012 - 16:30

@Jacq a écrit:Beaucoup de scientifiques sont croyants

Et beaucoup sont instrumentalistes, ce qui, précisément, est une position philosophique tout comme la position réaliste qu'Ilaima défend. Sauf que défendre une position philosophique sans le savoir et en la prenant pour une vérité, ça s'appelle avoir une opinion ou un préjugé, et imposer ses préjugés à des élèves en les faisant passer pour des vérités, ça s'appelle une imposture intellectuelle et un abus d'autorité.

Je trouve extrêmement choquant qu'un prof impose ses convictions personnelles avec autant de virulence.

Il est par ailleurs totalement faux qu'on ne puisse faire autrement que d'étaler ses convictions personnelles : je suis prof de philo, je fais cours sur la religion, et mes élèves sont incapables de dire si je suis croyante ou non, de même qu'ils sont incapables d'identifier mes opinions politiques (quand ils tentent de le faire, ils se trompent souvent et quand ils me posent la question directement, je ne réponds évidemment pas !!! ou plus précisément, je leur réponds que ce que je pense n'importe pas, comme je le fais d'ailleurs pour toutes les autres notions). Tout au plus savent-ils par la construction de mes cours que je suis instrumentaliste, ou plus précisément que je ne crois qu'aux phénomènes et pas aux choses en soi, mais là encore, comme je sais qu'ils le savent, je joue cartes sur table en leur expliquant qu'il s'agit d'une thèse et que RIEN ne les oblige à défendre les mêmes thèses que moi.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par llaima le Sam 7 Juil 2012 - 19:35

@lene75 a écrit:
@Jacq a écrit:Beaucoup de scientifiques sont croyants

Et beaucoup sont instrumentalistes, ce qui, précisément, est une position philosophique tout comme la position réaliste qu'Ilaima défend. Sauf que défendre une position philosophique sans le savoir et en la prenant pour une vérité, ça s'appelle avoir une opinion ou un préjugé, et imposer ses préjugés à des élèves en les faisant passer pour des vérités, ça s'appelle une imposture intellectuelle et un abus d'autorité.

Je trouve extrêmement choquant qu'un prof impose ses convictions personnelles avec autant de virulence.

Il est par ailleurs totalement faux qu'on ne puisse faire autrement que d'étaler ses convictions personnelles : je suis prof de philo, je fais cours sur la religion, et mes élèves sont incapables de dire si je suis croyante ou non, de même qu'ils sont incapables d'identifier mes opinions politiques (quand ils tentent de le faire, ils se trompent souvent et quand ils me posent la question directement, je ne réponds évidemment pas !!! ou plus précisément, je leur réponds que ce que je pense n'importe pas, comme je le fais d'ailleurs pour toutes les autres notions). Tout au plus savent-ils par la construction de mes cours que je suis instrumentaliste, ou plus précisément que je ne crois qu'aux phénomènes et pas aux choses en soi, mais là encore, comme je sais qu'ils le savent, je joue cartes sur table en leur expliquant qu'il s'agit d'une thèse et que RIEN ne les oblige à défendre les mêmes thèses que moi.

Je serais enseignant en philosophie je ferais comme toi mais j'enseigne les sciences. En science (où on observe le réel, la nature, le monde matériel et non celui des idées)par simple question de méthodologie on ne peut pas autoriser l'intervention de forces surnaturelles ou fantastiques pour expliquer les phénomènes observés. Sans mettre Dieu ou toute autre chose s'y rapprochant au placard, on ne peut faire de science car même une pomme qui tombe par terre peut être guidée par ce Dieu et cela ferme le champ à toute démarche scientifique. C'est du matérialisme méthodologique que nous enseignons, moi comme mes collègues athées ou non. C'est aussi ce que nous demande l'Etat d'enseigner dans les cours de sciences. Après nous sommes parfois confronter à des élèves qui rejettent cette mise de coté des croyances quand on fait de la science et là deux voies s'offrent à nous :
-Une neutralité laïque pratiquée en général par la plupart des enseignants qui est très confortable du point de vue intellectuel mais qui a montré sa totale inefficacité à enrayer la montée notamment des idées créationnistes.
-Répliquer sur leur terrain et c'est vrai que dans ce cas là on est au-delà de ce qu'on nous demande de faire (même si on reste dans ce qu'on est autorisé à faire ) et utiliser des positions non plus scientifiquement pures en effet (la science rejetant Dieu par avance elle ne peut bien sûr plus étudier la question de Dieu) mais plutôt philosophiques même si nous conservons la méthodologie scientifique. On est dans ce cas dans un matérialisme philosophique et plus méthodologique. En prenant cette voie on se trouve armer pour répliquer à leurs positions et je dois dire que j'ai d'assez bons résultats grâce à cette méthode. Cela permet aussi d'offrir d'autres visions que celle de leur famille et d'essayer de les sortir de l'obscurantisme.
On peut me critiquer de faire ça même si quand je le fais c'est en "off" et non en cours magistral mais je crois que c'est une forme de respect vis-à-vis des élèves aussi de parfois leur parler d'égal à égal! J'ai reçu une éducation qui m'a permis de ne pas avoir à supporter le poids des croyances et de vivre libéré de l'obscurantisme. J'essaye aussi de présenter cette vision du monde à mes élèves. On peut critiquer sur ce point mais mes élèves ne l'ont fait! Je trouve en fait plus méprisant d'être non croyant, de vivre libre sans religion, sans croyances et de dire à ceux qui sont encore emprisonnés de ces croyances : vos idées en valent d'autres et vous pouvez rester à croire au père-noël c'est tout à fait respectable! Personnellement je trouve cette position en fait bien plus méprisante que la mienne… Quand je vois quelqu'un qui se soigne à l'homéopathie alors que je sais qu'il n'y a rien dedans je vais lui dire et non juste dire que c'est bien du moment qu'il y croit!
Le but de l'école a été aussi de sortir les enfants des croyances des familles en leur offrant d'autres visions du monde!



llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lene75 le Sam 7 Juil 2012 - 19:46

@llaima a écrit:Quand je vois quelqu'un qui se soigne à l'homéopathie alors que je sais qu'il n'y a rien dedans je vais lui dire et non juste dire que c'est bien du moment qu'il y croit!

Sauf que là, tu parle de quelque chose qui fonctionne ou pas, il n'y a aucun postulat métaphysique là-dedans, alors que quand tu prétends que la science décrit la réalité du monde et exclut l'existence de Dieu, c'est un postulat métaphysique. La croyance en Dieu ne suppose pas forcément une intervention divine permanente (c'est même une croyance extrêmement rare) et être athée ne signifie pas être réaliste. Énormément d'instrumentalistes sont athées. Encore heureux que les programmes n'imposent pas d'enseigner une conception métaphysique donnée et je connais beaucoup de profs, de maths notamment, qui expliquent aux élèves le statut des maths, des postulats, axiomes, etc. D'ailleurs, si tu es prof de physique (?), j'imagine que c'est la physique newtonienne que tu enseignes : ça ne te pose pas problème d'affirmer dogmatiquement la physique newtonienne comme vérité sachant qu'existent la physique quantique et la relativité, qui par ailleurs ne sont pas compatibles (je vois donc mal comment elles pourraient être vraies toutes les deux) ? Idem pour un prof de maths qui enseigne le géométrie euclidienne.


_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Igniatius le Sam 7 Juil 2012 - 20:51

La géométrie euclidienne n'a pas plus ou moins de vérité que les géométries non-euclidiennes : dans l'absolu, elles ne sont que des créations purement abstraites de l'esprit humain, dans la pratique les unes ou les autres s'appliquent selon le contexte. Elles ne sont pas contradictoires par essence.

Même si je trouve excessifs certains propos de Llaima, je suis surpris que certains puissent mettre sur le même plan la croyance en l'existence ou la non-existence de Dieu.
La foi ne repose pas pour moi sur une conviction de la tangibilité de Dieu : elle est un besoin éprouvé par le croyant qui satisfait à un système de valeurs, dépendant de la religion.
La non-croyance n'est pas une "contre-foi" : elle repose sur l'observation du monde, dans lequel rien ne permet de penser à l'existence d'un Dieu.
Les lettre sur le même plan me fait penser à ce vieux sketch des Guignols à l'époque de Jacques Pradel et l'extraterrestre de Roswell : Pradel présentait une vidéo de dissection d'un Alien et s'interrogeait sur sa véracité. Il concluait par cette onctueuse phrase de jésuite : "ce film est-il réel ? Rien ne le prouve pas."
Penser qu'on a "foi" en la non-existence de Dieu me la rappelle furieusement.


Quant au sujet du topic, je trouve normal que la Région s'attaque en priorité au privé : celui-ci à subi nettement moins de suppressions de postes que le public, il n'est jamais trop tard pour rééquilibrer.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Igniatius le Sam 7 Juil 2012 - 20:55

J'ajoute que les maths sont "vraies" par nature car création de l'esprit.
La physique n'est que la modélisation mathématique de phénomènes observés, et une théorie physique solide se reconnaît au fait qu'elle est reproductible.

Aucune religion ne l'est.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Dhaiphi le Sam 7 Juil 2012 - 21:00

@Igniatius a écrit:J'ajoute que les maths sont "vraies" par nature car création de l'esprit.
La physique n'est que la modélisation mathématique de phénomènes observés, et une théorie physique solide se reconnaît au fait qu'elle est reproductible.

Aucune religion ne l'est.
ne l'est quoi ? Reproductible ? heu

J'ajoute que les religions sont "vraies" par nature car création de l'esprit. Wink

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par LadyC le Sam 7 Juil 2012 - 21:10

@llaima a écrit:...
-Répliquer sur leur terrain et c'est vrai que dans ce cas là on est au-delà de ce qu'on nous demande de faire (même si on reste dans ce qu'on est autorisé à faire ) et utiliser des positions non plus scientifiquement pures en effet (la science rejetant Dieu par avance elle ne peut bien sûr plus étudier la question de Dieu) mais plutôt philosophiques même si nous conservons la méthodologie scientifique. On est dans ce cas dans un matérialisme philosophique et plus méthodologique. En prenant cette voie on se trouve armer pour répliquer à leurs positions et je dois dire que j'ai d'assez bons résultats grâce à cette méthode. Cela permet aussi d'offrir d'autres visions que celle de leur famille et d'essayer de les sortir de l'obscurantisme.

Mais là, vous considérez que religion = obscurantisme !
Je suis athée moi-même, et je ne peux m'empêcher de considérer que le monde irait mieux sans la religion, d'une part parce que pour moi c'est une illusion (comme le père Noël comme vous dites plus loin), d'autre part parce qu'elle amène à des horreurs. Mais la religion c'est aussi la croyance en quelque chose qui dépasse le matérialisme... et cela aussi a du bon ; la charité est une notion chrétienne (je ne dis pas que le christianisme en ait l'apanage, mais dans l'histoire occidentale, il me semble que c'est pour beaucoup à cette religion que nous le devons) ; à quoi bon faire quoi que ce soit de bon, si l'on n'a pas de notion de transcendance, l'idée que ce que nous faisons compte en-dehors de notre petite vie et de son aspect matériel, palpable ?
Alors, quel est le côté le plus obscurantiste ?

Il vaut mieux une personne au fort sentiment religieux, que ce sentiment pousse à respecter son prochain et à faire le bien autour d'elle, qu'un athée matérialiste et égoïste, non ?
L'obscurantisme serait dans la fidélité absolue et non réfléchie à des textes allant à l'encontre de principes moraux que, me semble-t-il, nous pouvons sentir en nous indépendamment du sentiment religieux (j'ai été fascinée lorsque j'ai découvert les démonstrations de Kant sur l'idée du bien et du mal - même si je serais incapable de les reproduire aujourd'hui). Dans l'absence de distance à des textes "sacrés", l'absence de conscience que ces textes appartiennent forcément à l'Histoire humaine, et que dans le rapport que l'on a à Dieu, on a plus de compte à rendre à sa conscience qu'à une institution religieuse, forcément de niveau humain et non divin.

On peut me critiquer de faire ça même si quand je le fais c'est en "off" et non en cours magistral mais je crois que c'est une forme de respect vis-à-vis des élèves aussi de parfois leur parler d'égal à égal! J'ai reçu une éducation qui m'a permis de ne pas avoir à supporter le poids des croyances et de vivre libéré de l'obscurantisme. J'essaye aussi de présenter cette vision du monde à mes élèves. On peut critiquer sur ce point mais mes élèves ne l'ont fait! Je trouve en fait plus méprisant d'être non croyant, de vivre libre sans religion, sans croyances et de dire à ceux qui sont encore emprisonnés de ces croyances : vos idées en valent d'autres et vous pouvez rester à croire au père-noël c'est tout à fait respectable! Personnellement je trouve cette position en fait bien plus méprisante que la mienne… Quand je vois quelqu'un qui se soigne à l'homéopathie alors que je sais qu'il n'y a rien dedans je vais lui dire et non juste dire que c'est bien du moment qu'il y croit!
Le but de l'école a été aussi de sortir les enfants des croyances des familles en leur offrant d'autres visions du monde!

Sauf que croire au Père Noël, c'est croire que les cadeaux au pied du sapin sont déposés par un bonhomme barbu se déplaçant dans un traîneau tiré par des rennes.
Croire en Dieu, c'est croire qu'il existe une entité supernaturelle.
Le premier cas est absurde, et il suffit de découvrir un beau jour ses parents en train de faire le boulot pour savoir à quoi s'en tenir.
Le second n'est ni absurde, ni démontrable.

On pourrait aussi dire que si Dieu n'existe pas, rien de transcendant n'existe, et que ma vie n'a pas de sens ; auquel cas, pourquoi la vivre ?
Et puis, qu'est-ce qui fait que j'ai une conscience, une intelligence, une capacité à la réflexion et à l'affection, à la simple conception d'un Dieu, si celui-ci n'existe pas ? comment ces idées ou ces affects pourraient-ils se résumer à une combinaison de cellules ? Dieu est une explication assez logique.

Ce qui ne m'empêche pas d'être athée... mais c'est une forme de foi comme une autre. C'est juste que je n'arrive pas à concevoir le monde avec un Dieu sans un certain effort intellectuel. Je ne sens pas d'entité qui nous serait supérieure, omnisciente, etc. C'est mon sentiment, et il n'a pas plus d'explication ou de justification que l'inverse.

Je ne supporte pas que l'on voile les femmes. Car ce n'est pas lié à un Dieu quelconque : c'est lié aux hommes, cela n'a rien de transcendant, de spirituel, c'est éminemment matériel au contraire. Ça, c'est de l'obscurantisme. La foi, y compris en l'absence de Dieu, non.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Igniatius le Sam 7 Juil 2012 - 21:10

@Dhaiphi a écrit:
@Igniatius a écrit:J'ajoute que les maths sont "vraies" par nature car création de l'esprit.
La physique n'est que la modélisation mathématique de phénomènes observés, et une théorie physique solide se reconnaît au fait qu'elle est reproductible.

Aucune religion ne l'est.
ne l'est quoi ? Reproductible ? heu

J'ajoute que les religions sont "vraies" par nature car création de l'esprit. Wink

Je me suis mal exprimé.
Les maths reposent sur quelques axiomes (non prouvables) et le reste s'enchaîne de manière logique et cohérente (enfin parfois l'enchaînement est compliqué).

Les religions ne sont en effet pas reproductibles : quand on tente d'expliquer le monde avec leur aide, on perd la cohérence pour rentrer dans le domaine du surnaturel (les mêmes causes ne produisent pas les mêmes effets).
Mais je pense que les gens qui ont une foi raisonnée ne cherchent d'ailleurs pas à expliquer le monde par la religion (seuls les intégristes et autres creationnistes le semblent y croire vraiment) : leur foi me paraît donner un support et une cohérence à leurs valeurs, ainsi qu'une raison à l'existence. Certains n'en ont pas besoin.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Igniatius le Sam 7 Juil 2012 - 21:16

LadyC : je ne crois pas que l'athéisme pousse plus au matérialisme.
De plus, n'oublions pas que pour toute une école historique, le développement du capitalisme anglo-saxon est dû aux fondements même du protestantisme ayant fui la Répression de la réforme : produire et amasser permet de s'assurer sa place au Paradis (je simplifie énormément).
Bref, les valeurs réellement portées par les religions ne me semblent pas forcément plus nobles ou positives que les miennes.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par llaima le Sam 7 Juil 2012 - 21:28

@lene75 a écrit:
@llaima a écrit:Quand je vois quelqu'un qui se soigne à l'homéopathie alors que je sais qu'il n'y a rien dedans je vais lui dire et non juste dire que c'est bien du moment qu'il y croit!

D'ailleurs, si tu es prof de physique (?), j'imagine que c'est la physique newtonienne que tu enseignes : ça ne te pose pas problème d'affirmer dogmatiquement la physique newtonienne comme vérité sachant qu'existent la physique quantique et la relativité, qui par ailleurs ne sont pas compatibles (je vois donc mal comment elles pourraient être vraies toutes les deux)

Je ne suis pas prof de physique mais de svt. Je sais quand même que la physique classique newtonienne ne contredit en rien la physique relativiste, elle n'en est qu'un cas particulier quand on parle d'objets qui ont des vitesses faibles par rapport à la vitesse de la lumière. Les équations relativistes donneront les mêmes résultats à faible vitesse que celles de Newton qui ne sont pas issus d'un dogme mais de l'observation de la chute des corps et du mouvement des planètes

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par llaima le Sam 7 Juil 2012 - 21:36

@Igniatius a écrit:
Rien ne le prouve pas."




Ca c'est très bon, faudra que je le ressorte un jour...

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Diclonia le Sam 7 Juil 2012 - 21:37

Tout cela est bien beau, mais on s'éloigne un peu du sujet de base, non ?
Spoiler:
je sais, certains diront non...

_________________
Même si vous n'êtes pas un soleil, ce n'est pas une raison pour être un nuage... (Proverbe arabe)

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par llaima le Sam 7 Juil 2012 - 21:52

@LadyC a écrit:
Sauf que croire au Père Noël, c'est croire que les cadeaux au pied du sapin sont déposés par un bonhomme barbu se déplaçant dans un traîneau tiré par des rennes.
Croire en Dieu, c'est croire qu'il existe une entité supernaturelle.
Le premier cas est absurde, et il suffit de découvrir un beau jour ses parents en train de faire le boulot pour savoir à quoi s'en tenir.
Le second n'est ni absurde, ni démontrable.



Je vois pas en quoi le premier est plus absurde que le second... Il est même plus réaliste d'imaginer un barbu en traïneau qui distribue des cadeaux en décembre qu'un Dieu... Ce que tu dis pour réfuter l'existence du père-noël est aussi valable pour Dieu, il suffit de voir qu'il n'y a pas de cadeaux de la providence et voir que les hommes ont inventés autant de religions qu'il y a de peuples et que Dieu n'explique rien de ce bas monde. En effet dans l'absolu on peut toujours imaginer une entité douée de pouvoirs incroyables qui aurait créé notre univers sauf qu'on n'a aucun argument qui vont dans ce sens mais qu'en plus il faudrait ensuite savoir comment ce "Dieu" aurait pû être "formé" par un autre univers plus vaste... Dieu ne repose sur rien comme les prédictions de fin du monde pour le solstice d'hiver même si on peut toujours imaginer que par hasard le soleil explose ce jour là! On est au même point, Dieu n'est pas différent que ces cas de figure mais étant tellement nécessaire à tant d'hommes qu'on n'ose pas trop y toucher, surtout en tant que prof et ça se comprend mais il faut quand même oser!!!

llaima
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lene75 le Sam 7 Juil 2012 - 22:53

@Igniatius a écrit:J'ajoute que les maths sont "vraies" par nature car création de l'esprit.

Il s'agit de vérité cohérence, or Illamia parle sur le terrain de la vérité correspondance.

Si la religion ne relève pas de la raison, l'attaquer par un raisonnement, lui opposer les sciences (ou même la philosophie), qui sont du domaine de la raison, est une contradiction dans les termes. Ce qu'on peut dire, c'est que la religion n'est pas scientifique, puisque irréfutable, mais tant qu'elle ne prétend pas l'être (ce qui est bien souvent le cas, sauf dans certains courants intégristes), ce n'est pas un problème. Non scientifique n'est pas synonyme de faux, ni de contraire à la raison, en l'occurrence, c'est simplement incommensurable à la raison. La religion cherche à donner du sens, ce que ne cherche pas à faire la science : la biologie peut par exemple expliquer l'évolution, les mécanismes de reproduction, etc., mais elle ne peut pas dire pourquoi je suis moi et pas un autre, ou, pour reprendre Leibniz, pourquoi il y a quelque chose plutôt que rien. Ce ne sont donc pas les mêmes questions que posent science et religion, donc aucun danger. La relation entre religion et philosophie est en revanche plus compliquée, parce que ce sont les mêmes questions qui sont posées, mais le type de réponse qui est différent, la philosophie ayant choisi la raison là où la religion. Mais là encore, les deux ne sont pas incompatibles, parce qu'un être humain ne se réduit pas à sa raison.

@llaima a écrit:Je ne suis pas prof de physique mais de svt. Je sais quand même que la physique classique newtonienne ne contredit en rien la physique relativiste, elle n'en est qu'un cas particulier quand on parle d'objets qui ont des vitesses faibles par rapport à la vitesse de la lumière. Les équations relativistes donneront les mêmes résultats à faible vitesse que celles de Newton qui ne sont pas issus d'un dogme mais de l'observation de la chute des corps et du mouvement des planètes

Merci pour la leçon, mais je n'ai jamais dit ça. Ce sont la mécanique quantique et la relativité qui ne sont pas compatibles. Par ailleurs, la physique newtonienne étant une approximation, l'utiliser n'est en rien un problème, dire qu'elle exprime la réalité en soi du monde est au mieux une erreur, au pire malhonnête. Et dire que l'observation permet d'atteindre les choses en soi est une position métaphysique. Rien ne prouve que le monde soit tel que nous le percevons, rien ne prouve que nos capacités cognitives ne sont pas partie intégrante de notre perception du monde, rien ne prouve que nos sciences ne soient pas des modélisations. Dire que la science fonctionne n'est pas un argument pour défendre le réalisme, puisque "fonctionner" renvoie précisément à un argument pragmatique, c'est-à-dire à une position instrumentaliste. On peut très bien dire que rien ne sert de chercher une réalité derrière les phénomènes, mais cela ne revient pas à dire que cette réalité n'existe pas. L'attachement à la science n'est donc pas du tout incompatible avec la croyance dans un horloger.

L'argument culturel me paraît être une piste beaucoup plus intéressante à creuser. Il comporte deux aspects, la diversité des religions, mais aussi son corrélat, l'universalité de la religion, puisqu'il n'existe pas de société sans religion.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par lene75 le Sam 7 Juil 2012 - 22:57

@llaima a écrit:En effet dans l'absolu on peut toujours imaginer une entité douée de pouvoirs incroyables qui aurait créé notre univers sauf qu'on n'a aucun argument qui vont dans ce sens mais qu'en plus il faudrait ensuite savoir comment ce "Dieu" aurait pû être "formé" par un autre univers plus vaste...

Cette question est à peu près du même acabit que cette autre question : je veux bien croire que l'univers soit infini, mais encore faudrait-il ensuite savoir ce qu'il y a au-delà de l'infini. scratch

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Dhaiphi le Sam 7 Juil 2012 - 23:01

@lene75 a écrit: L'attachement à la science n'est donc pas du tout incompatible avec la croyance dans un horloger.

L'argument culturel me paraît être une piste beaucoup plus intéressante à creuser. Il comporte deux aspects, la diversité des religions, mais aussi son corrélat, l'universalité de la religion, puisqu'il n'existe pas de société sans religion.
Très "jolie" intervention dans son ensemble. topela veneration

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Igniatius le Sam 7 Juil 2012 - 23:02

Tu poses la question qui m'obsède depuis l'adolescence.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par Jim Thompson le Lun 9 Juil 2012 - 21:28

@Igniatius a écrit:
Quant au sujet du topic, je trouve normal que la Région s'attaque en priorité au privé : celui-ci à subi nettement moins de suppressions de postes que le public, il n'est jamais trop tard pour rééquilibrer.
+1

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ile-de-France : Les lycées privés recevront moins d'aides de la région

Message par qilili le Mar 10 Juil 2012 - 7:43

@Jim Thompson a écrit:
@Igniatius a écrit:
Quant au sujet du topic, je trouve normal que la Région s'attaque en priorité au privé : celui-ci à subi nettement moins de suppressions de postes que le public, il n'est jamais trop tard pour rééquilibrer.
+1

Même si je ne suis pas forcément d'accord avec le raisonnement, pourriez-vous m'indiquer où je pourrais trouver ce genre de chiffres?

qilili
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum