"Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 14:52

@Ronin a écrit:Je crois qu'au contraire l'opinion n'attend que cela ( taxer les banques et les grandes entreprises ).
Jusqu'au moment où il faut régler ses impôts... Smile
@Ronin a écrit:Après tout pourquoi pas, par contre je m'inscris en faux, les dépenses publiques ont fortement augmenté depuis les 40 dernières années.
Et les recettes ont diminué, ce qui ne fait qu'accentuer le problème.
D'autre part, l'augmentation des dépenses est en partie liée à l'accroissement de la dette, or l’État ne peut plus se financer tout seul...

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Ronin le Ven 24 Aoû 2012 - 15:00

Donc la question est : pourquoi n'avons nous pas eu de budget à l'équilibre depuis 1974/75, que le déficit ne cesse de se creuser, que tous les gouvernements de gauche comme de droite ont repoussé aux calendes grecques des réformes indispensables pour éviter l'implosion du système ?

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 15:12

@Ronin a écrit:Donc la question est : pourquoi n'avons nous pas eu de budget à l'équilibre depuis 1974/75, que le déficit ne cesse de se creuser, que tous les gouvernements de gauche comme de droite ont repoussé aux calendes grecques des réformes indispensables pour éviter l'implosion du système ?
- loi imposant le financement de l’État par les banques privées, confirmée par les traités européens
- les aléas du calendrier électoral (satisfaire l'électeur à court terme, quitte à repousser les décisions qui fâchent après les élections, donc aux calendes grecques),
- les obsessions idéologiques du temps (réduire le rôle de l’État au minimum, quitte à laisser faire les acteurs locaux à leur guise et abandonner la cohérence d'ensemble et la planification à long terme)
- et naturellement le contexte extérieur et la crise

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Ronin le Ven 24 Aoû 2012 - 15:21

Je suis d'accord avec vous en ce qui concerne le clientélisme électoral, ce qui me rend les politiques de moins en moins sympathiques, je suis d'accord aussi en ce qui concerne la crise.

Néanmoins, je ne suis absolument pas d'accord en ce qui concerne le poids de l'Etat. Je suis partisan d'un Etat fort qui puisse jouer son rôle d'arbitre et remplir ses missions régaliennes. Mais je pense que nous avons glissé, par le poids du clientélisme électoral et dans l'intérêt bien compris des responsables politiques nationaux, vers un Etat qui intervient partout, tout le temps et de fait, mal. Or, plus il est gros plus il coûte cher. Par ailleurs, en dépit de la crise, certains pays s'en sortent mieux que nous, donc avec une réflexion de qualité et une volonté politique on peut trouver des solutions. Le Canada en 1991 ou la Suède en 1994/1995 avaient des déficits plus importants que les nôtres et ils s'en sont sortis plus qu'honorablement. Bien sûr se fût au prix d'efforts importants.

Mais à force de repousser certaines mesures urgentes et de vouloir garder son siège de député ou de sénateur nous fonçons dans le mur, la chute n'en sera que plus dure. J'espère me tromper, mais je préférerai me couper un doigt maintenant pour ne pas avoir à me couper le bras plus tard.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par User5899 le Ven 24 Aoû 2012 - 15:26

@Aurore a écrit:Nous nous plaignons (à juste titre, et néanmoins en pure perte) des propos abjects des ministres successifs. Pourtant, Peillon tenait déjà ces mêmes propos mielleux et cyniquement moralisateurs avant l'élection, et nous les avions alors parfaitement entendus.

Plus encore, nous trouvions alors toutes les bonnes raisons du monde - le vote utile, le TSS, le "on verra plus tard", le "bénéfice du doute", etc. - pour voter pour lui et sa formation politique, tout en étant prêts à sacrifier nos conditions de travail et nos vacances sur l'autel des "rythmes scolaires" et surtout des fameux 60 000 postes qui, du reste, ne verront sans doute jamais le jour pour d'autres raisons.

Une fois de plus, la responsabilité de la débâcle de l'EN est collective et repose malheureusement en bonne partie sur les profs eux-mêmes...
Tutafé professeur professeur
On ne peut pas être sectaire quand on est prof. Depuis 1975, chaque gouvernement, PS, RPR/UDF, UMP, a été une catastrophe pour l'EN. Sans exception ? Si. Bayrou a mal débuté, mais a fini par nous ficher la paix. On a besoin qu'on nous fiche la paix !!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par User5899 le Ven 24 Aoû 2012 - 15:28

@gelsomina31 a écrit:
@Aurore a écrit:Nous nous plaignons (à juste titre, et néanmoins en pure perte) des propos abjects des ministres successifs. Pourtant, Peillon tenait déjà ces mêmes propos mielleux et cyniquement moralisateurs avant l'élection, et nous les avions alors parfaitement entendus.

Plus encore, nous trouvions alors toutes les bonnes raisons du monde - le vote utile, le TSS, le "on verra plus tard", le "bénéfice du doute", etc. - pour voter pour lui et sa formation politique, tout en étant prêts à sacrifier nos conditions de travail et nos vacances sur l'autel des "rythmes scolaires" et surtout des fameux 60 000 postes qui, du reste, ne verront sans doute jamais le jour pour d'autres raisons.

Une fois de plus, la responsabilité de la débâcle de l'EN est collective et repose malheureusement en bonne partie sur les profs eux-mêmes...

D'accord avec toi sauf que... nous avons du choisir entre la peste et le choléra et qu'après 5 ans de "peste bubonique intense", nous nous sommes dit que le choléra serait peut être plus soignable...
De plus, nous n'avons pas tous voté "utile" au premier tour. Alors merci de ne pas nous remettre la tête dans notre m**de à chaque fois que l'on critique les gens pour lesquels nous avons voté "contraints et "forcés" par la démocratie, qui, c'est connu, "est le pire des système à l'exclusion des autres".
Alors en attendant "qu'ils s'en aillent tous!", nous faisons ce que nous pouvons avec ce que nous avons! Razz
Personne n'était contraint et forcé de voter UMP ou PS. Beaucoup ont voté ailleurs. Les autres tremblaient dans leurs braies, jusque ici, où pourtant il y a eu des arguments échangés. Goût amer d'une occasion ratée. Mais bon, peut-être que dans quatre ans, on arrivera à sortir le PS sans retomber pour autant dans l'UMP...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par User5899 le Ven 24 Aoû 2012 - 15:29

@Mirobolande a écrit:Oui, je me demande ce qu'il aurait fallu faire au 2d tour. voter pour la peste, le respect que je me dois à moi-même m'en a éloigné sans tergiversation aucune.
Certes. Mais avant le second tour, il y en a un premier professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par User5899 le Ven 24 Aoû 2012 - 15:33

@gelsomina31 a écrit:Que faire pour améliorer notre démocratie? je suis sérieusement à la recherche d'une solution. angedemon
Elle va très bien, notre démocratie. Elle a seulement besoin de citoyens qui lisent les programmes de prmeière main, n'écoutent pas les discours des médias sans savoir à qui apprtiennent lesdits médias, et fassent leur choix en fonction de ce qu'ils estiment bon pour l'intérêt général et non en fonction des sondages ou expression de telle ou telle probabilité. En 2012, entre Sarkozy, Hollande, Mélenchon, Bayrou, Joly, il y avait de réelles alternatives. Et tout ce qu'on a entendu, ça a été une incitation à se focaliser dès le départ sur les deux faux jumeaux PS / UMP. Ce n'est pas un problème de démocratie.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Dugong le Ven 24 Aoû 2012 - 15:33

Il ne nous reste plus qu'à améliorer le rendement en tendant vers les 15 heures réelles.

Regardez-le bien celui-là, peu en verront encore la couleur caca d'oie :


Dugong
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Mirobolande le Ven 24 Aoû 2012 - 15:46

Cripure a écrit:
@Mirobolande a écrit:Oui, je me demande ce qu'il aurait fallu faire au 2d tour. voter pour la peste, le respect que je me dois à moi-même m'en a éloigné sans tergiversation aucune.
Certes. Mais avant le second tour, il y en a un premier professeur
Oui, pour lequel j'ai fait un vrai choix.

Mirobolande
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par fifi83 le Ven 24 Aoû 2012 - 16:27

@Ronin a écrit:En même temps de mémoire pour le peu que je connaisse les tractations syndicales de ces dernières années, il me semble ont presque toujours fait passer les augmentations de postes avant les augmentations salariales et autres primes. Si l'on envoie aux leaders politiques le message répété que la priorité de la profession ce sont les créations de postes et pas les conditions salariales et ben ça vous donne un Vincent Peillon qui peut déclarer ça sereinement.

Attention, je ne dis bien sûr pas que je l'approuve ou qu'il ne faut pas de syndicats hein ! je me pose simplement la question des priorités. Les syndicats ont ils toujours porté les revendications de leurs adhérents ou n'ont-ils pas parfois joué leur propre jeu ? ( je pose la question c'est tout, vous êtes pas obligés de tirer à vue ) du coup nos politiques, cyniques cela va de soi, avec des caisses vides, ont beau jeu de dire que l'argent ne nous intéresse pas, j'ai quand même entendu beaucoup de collègues le proclamer, et de syndicats les relayer.

Debat TRES INTERESSANT sur le "travail" des syndicats depuis ces dix dernières années ....

fifi83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par fifi83 le Ven 24 Aoû 2012 - 16:31

@Rourou a écrit:Et moi qui me demandait pourquoi certains profs étaient mal fringués quand j'étais dans le secondaire... Ben je comprends mieux maintenant Very Happy.
Trêve de plaisanterie, quand on est stagiaire comme moi et qu'il faut emménager à 400km de son domicile d'origine sans aucune aide qu'il faut tout acheter ou presque et faire je ne sais combien d'aller-retour, pour être payé à 90% (seulement) de son salaire net fin septembre, on fait comment?
En tout, j'ai bien dépensé 3000 euros pour m'installer sans compter le loyer à avancer et les trajets... Et en plus de cela j'ai une formation, qui se trouve à environ 100km de mon nouveau chez moi et bien sur c'est débrouillez vous!
Où va-t'on?

J'ai du m'installer à 1000km de chez moi voilà trois ans lorsque j'étais néo-tit et cette année-là j'ai eu à peu près 1800 euros d'aide entre le rectorat et la région ile de france.
On a droit à peu de choses et en plus on ne nous le dit pas: c'est tout bénef!

fifi83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par User5899 le Ven 24 Aoû 2012 - 16:38

@fifi83 a écrit:
@Ronin a écrit:En même temps de mémoire pour le peu que je connaisse les tractations syndicales de ces dernières années, il me semble ont presque toujours fait passer les augmentations de postes avant les augmentations salariales et autres primes. Si l'on envoie aux leaders politiques le message répété que la priorité de la profession ce sont les créations de postes et pas les conditions salariales et ben ça vous donne un Vincent Peillon qui peut déclarer ça sereinement.

Attention, je ne dis bien sûr pas que je l'approuve ou qu'il ne faut pas de syndicats hein ! je me pose simplement la question des priorités. Les syndicats ont ils toujours porté les revendications de leurs adhérents ou n'ont-ils pas parfois joué leur propre jeu ? ( je pose la question c'est tout, vous êtes pas obligés de tirer à vue ) du coup nos politiques, cyniques cela va de soi, avec des caisses vides, ont beau jeu de dire que l'argent ne nous intéresse pas, j'ai quand même entendu beaucoup de collègues le proclamer, et de syndicats les relayer.

Debat TRES INTERESSANT sur le "travail" des syndicats depuis ces dix dernières années ....
Les syndicats sont ce que leurs adhérents en font.
Piqûre de rappel en début d'année...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par fifi83 le Ven 24 Aoû 2012 - 16:46

Dans chaque bahut où je suis passée, j'ai entendu mes collègues véhiculer des idées qui ne correspondaient pas vraiment à celles défendues par le SNES (syndicat pourtant majoritaire). Je pense que ceux qui se syndicalisent le fond avant tout pour les mutations mais pas pour les idées défendues par les syndicats notamment celle du Collège Unique... Je n'ai jamais entendu un collègue (tout âge confondu) vanter le mérite de ce cataclysme. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.

fifi83
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 17:00

@fifi83 a écrit:Dans chaque bahut où je suis passée, j'ai entendu mes collègues véhiculer des idées qui ne correspondaient pas vraiment à celles défendues par le SNES (syndicat pourtant majoritaire). Je pense que ceux qui se syndicalisent le fond avant tout pour les mutations mais pas pour les idées défendues par les syndicats notamment celle du Collège Unique... Je n'ai jamais entendu un collègue (tout âge confondu) vanter le mérite de ce cataclysme. Ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres.
Voulez-vous dire que l'on adhère au SGEN ou à l'UNSA par hasard (aucune ironie dans ma question) ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 18:38

Cripure a écrit:(...) Les syndicats sont ce que leurs adhérents en font.
Piqûre de rappel en début d'année...
topela

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Osmie le Ven 24 Aoû 2012 - 20:01

Oui, et ils manquent de bras, alors bienvenue ! Very Happy

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par JPhMM le Ven 31 Aoû 2012 - 9:40


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Celadon le Ven 31 Aoû 2012 - 15:40

Mais y a pas la video !

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum