Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Docteur OX le Lun 15 Oct 2012 - 16:53

Cannabis : des enseignants ouverts au débat

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/15/01016-20121015ARTFIG00453-cannabis-des-enseignants-ouverts-au-debat.php


Le vice-président du Syndicat national des lycées et collèges, Albert-Jean Mougin, salue la prise de position de Vincent Peillon en faveur d'un débat sur la dépénalisation.

Le débat est lancé dans l'Éducation nationale. Interrogé dimanche sur France Inter à propos de l'affaire de blanchiment d'argent impliquant une élue écologiste parisienne, le ministre de l'Éducation, Vincent Peillon, s'est prononcé pour un débat sur la dépénalisation du cannabis.

«Je vois maintenant quasiment tous les soirs sur nos chaînes de télévision des reportages pour montrer les trafics illicites de nos banlieues et le danger dans lequel vivent nos concitoyens, y compris les enfants des écoles.» «On peut lutter par les moyens de la répression, je suis absolument pour, mais en même temps je vois que les résultats ne sont pas très efficaces», a-t-il poursuivi.

Si la prise de position venant d'un «ministre en charge de l'école de nos enfants» étonne Jean-François Copé, la communauté éducative semble, de son côté, ouverte au débat. «C'est une manière de reconnaître que les problèmes que connaissent nos établissements scolaires sont largement liés aux problèmes de notre société. Parlons des grands problèmes qui touchent notre école», estime Albert-Jean Mougin, vice-président national du Syndicat national des lycées et collèges (SNALC).

«Une immense hypocrisie»

Contre toute attente, le syndicat d'enseignants salue la prise de position. «Évidemment, le SNALC ne va pas dire qu'il est pour la dépénalisation du cannabis. Mais il faut regarder les choses en face», poursuit le vice-président évoquant «le trafic qui ravage les banlieues et pas seulement, les violences locales, et un usage assez répandu dans les établissements». «L'usage du cannabis en France relève d'une immense hypocrisie», ajoute-t-il.

Cette nouvelle sortie très remarquée du ministre serait ainsi l'occasion de parler des trafics qui entrent jusque dans l'école, des violences qui en découlent et, plus classiquement, de l'usage du cannabis par les adolescents. Près de deux élèves sur cinq (39%) âgés de 15-16 ans déclarent avoir déjà fumé du cannabis au moins une fois au cours de leur vie, selon la dernière enquête Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs). Cette étude européenne montre par ailleurs que la France se distingue clairement des autres pays d'Europe, en étant le seul pays avec un niveau d'usage du cannabis largement supérieur à 15 %.

J'avoue que je suis complétement paumé dans ce débat... J'ai des gamins et je suis inquiet et de l'autre côté, ça fume de partout ! (même des collègues...) Pffffffff

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Fesseur Pro le Lun 15 Oct 2012 - 16:57

Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Frisouille le Lun 15 Oct 2012 - 16:57

La France déprime, la France fume des joints et boit du vin : CQFD.

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Instructeurpublic le Lun 15 Oct 2012 - 17:03

J'aime quand Peillon fait parler sur le shit. Car pendant ce temps là il fait pas parler sur mes vacances.


Dernière édition par Instructeurpublic le Lun 15 Oct 2012 - 17:04, édité 1 fois

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Le grincheux le Lun 15 Oct 2012 - 17:03

@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Docteur OX le Lun 15 Oct 2012 - 17:04

@Frisouille a écrit:La France déprime, la France fume des joints et boit du vin : CQFD.

A la mairie du XIII° arrondissement de Paris, on déprime pas avec l'argent du shit... bounce

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Docteur OX le Lun 15 Oct 2012 - 17:07

@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

je suis d'accord car, après, pourquoi ne pas dépénaliser la conso de cocaïne, d'héro ou d'autres pastilles colorées ?

...mais de l'autre côté, les gens ne veulent pas le pays ressemble au Mexique avec ses seigneurs narcos.

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Igniatius le Lun 15 Oct 2012 - 17:10

Hors-sujet : ce qui me fait marrer dans ce petit article, c'est le prénom du vice-président du SNALC, Albert-Jean.
Evidemment, c'est purement anecdotique et non significatif mais, de la part d'un syndicat qui traîne l'image du syndicat de droite de l'enseignement, ce prénom composé sorti de nulle part est presque un gag.
J'attends le responsable du lycée, Jean-Eudes, ou celui du primaire, René-Luc.


Plus sérieusement, que Peillon lance ça au moment où la Verte est mise en examen, c'est peu adroit.
Pas d'avis sur le fond : j'en change tout le temps sur les drogues.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Fesseur Pro le Lun 15 Oct 2012 - 17:11

@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.
Allons bon !
On va également bientôt lire que l'alcool est moins dangereux que le cannabis.
Il n'y a pas d'accoutumance au cannabis. C'est une drogue douce.
Il y a accoutumance au tabac et à l'alcool. Ce sont des drogues dures.
( comme la cocaïne, l'héro ou d'autres pastilles colorées )
Ne mélangeons pas tout.


_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Igniatius le Lun 15 Oct 2012 - 17:14

Si si, il y a accoutumance au cannabis, des études l'ont montré.

C'est pourquoi cette distinction est trop compliquée pour ne pas dire de bêtises à mon avis.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Frisouille le Lun 15 Oct 2012 - 17:14

@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

J'ai eu des copains comme tes étudiants, flingués du cerveau parce que leur consommation était exagérément excessive (oui oui), je ne dis pas que cela n'a aucune conséquence, n'empêche, l'hypocrisie est folle : on tolère l'alcool, mais le cannabis, non, point, niet. Shocked Et les trafics que cela entraîne sont dingues, on sait qu'ils sont là, dans la rue, sous nos yeux, mais non, cachez-moi cette résine que je ne saurais voir... Evil or Very Mad

Docteur OX, la cocaïne et l'héroïne, l'ecta n'ont rien rien rien à voir... Suspect

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Frisouille le Lun 15 Oct 2012 - 17:16

@Igniatius a écrit:Si si, il y a accoutumance au cannabis, des études l'ont montré.


Accoutumance comme celles que l'ont peut avoir vis-à-vis du chocolat, du sexe, du sport, du shopping, du coca, des médocs... Rolling Eyes

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Mareuil le Lun 15 Oct 2012 - 17:17

Je ne sais pas qui est "ouvert". Moi je suis là-dessus très "fermé".

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Le grincheux le Lun 15 Oct 2012 - 17:18

@Docteur OX a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

je suis d'accord car, après, pourquoi ne pas dépénaliser la conso de cocaïne, d'héro ou d'autres pastilles colorées ?

...mais de l'autre côté, les gens ne veulent pas le pays ressemble au Mexique avec ses seigneurs narcos.
Le problème est le chiffre d'affaire du trafic en question. En dépénalisant, les buralistes vont se mettre à vendre directement ce genre de produit. Le CA du trafic va tomber, mais ce n'est pas parce qu'il va tomber que les importateurs officieux actuels vont mettre la clef sous la porte. Ils vont partir sur d'autres trafics, certains plus dangereux ou plus néfastes encore. Cela ne fait donc que repousser le problème.

La seule solution vis à vis de ce problème est de prendre le taureau par les cornes et de faire ce que personne n'a encore voulu faire, gauche comme droite, c'est-à-dire remettre un peu d'ordre dit républicain dans certains quartiers de nos villes qui sont mis en coupes réglées par des trafiquants de tous genres au détriment d'ailleurs de la majorité des habitants qui en souffrent. Et c'est sans compter sur le fait qu'il faut expliquer après à un gamin qu'il faut savoir lire pour avoir un boulot de misère payé le SMIC alors qu'en faisant le simple rabatteur, il gagne en une semaine ce qu'il pourrait gagner en un mois en faisant les trois-huits.

Ce problème de dépénalisation est beaucoup moins anodin qu'il n'y paraît parce que c'est un choix de société. Où l'on se bat pour faire régner un minimum l'ordre (je ne parle pas de dictature, juste d'ordre), ou on baisse les bras et on laisse tout faire. Et commencer à baisser les bras et la pire des choses qui puisse arriver parce que personne ne sait où on pourra s'arrêter.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Mareuil le Lun 15 Oct 2012 - 17:19

@Frisouille a écrit:
@Igniatius a écrit:Si si, il y a accoutumance au cannabis, des études l'ont montré.


Accoutumance comme celles que l'ont peut avoir vis-à-vis du chocolat, du sexe, du sport, du shopping, du coca, des médocs... Rolling Eyes
Bah le sexe et l'accoutumance, ça ne va guère ensemble !

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Le grincheux le Lun 15 Oct 2012 - 17:21

@Frisouille a écrit:
@Igniatius a écrit:Si si, il y a accoutumance au cannabis, des études l'ont montré.


Accoutumance comme celles que l'ont peut avoir vis-à-vis du chocolat, du sexe, du sport, du shopping, du coca, des médocs... Rolling Eyes
Sauf que le chocolat n'est pas un neurotoxique, que les médocs dangereux sont pour la plupart prescrits sur ordonnance. J'avais une collègue qui mangeait à midi deux tablettes de chocolat. Elle est toujours actuellement capable de disserter sur les bienfaits comparés de Kant et de Kierkegaard... Demandez la même chose à un chanteur célèbre à tête de rasta histoire de rigoler un peu Twisted Evil

Quant au sport, au shopping et au sexe, ça dépend avec qui et ce que vous en faites. diable

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par carolette le Lun 15 Oct 2012 - 17:23

@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

J'ai connu un très bon élève de BTS qui s'est détruit le temps d'une année scolaire, à fumer en permanence : non seulement il y a accoutumance, mais il y a aussi atteinte neuronale sur le moyen terme.
Je suis totalement contre la dépénalisation...

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Mareuil le Lun 15 Oct 2012 - 17:27

@carolette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
Douce ? Pourquoi ? Parce qu'il n'y a qu'une accoutumance limitée ? J'ai eu des étudiants bac+4/bac+5 qui fumaient cette saloprie (et je pèse mes mots) depuis l'âge de 15 ans et qui était psychiquement détruits. furieux
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.

Alors oui, il faut cesser l'hypocrisie, mais cesser l'hypocrisie ne signifie pas dépénaliser parce qu'il y a derrière cette consommation un enjeu majeur de santé publique. Il a d'ailleurs été prouvé par des études récentes que sur le long terme, le cannabis est extrêmement toxique pour les neurones.

J'ai connu un très bon élève de BTS qui s'est détruit le temps d'une année scolaire, à fumer en permanence : non seulement il y a accoutumance, mais il y a aussi atteinte neuronale sur le moyen terme.
Je suis totalement contre la dépénalisation...

Vous n'y êtes pas. Voyons, mais c'est bien sûr, on est en pleine morale laïque ! Et en plein dans l'urgence des problèmes d'instruction !

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par doublecasquette le Lun 15 Oct 2012 - 17:28

@Fesseur Pro a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.
Allons bon !
On va également bientôt lire que l'alcool est moins dangereux que le cannabis.
Il n'y a pas d'accoutumance au cannabis. C'est une drogue douce.
Il y a accoutumance au tabac et à l'alcool. Ce sont des drogues dures.
( comme la cocaïne, l'héro ou d'autres pastilles colorées )
Ne mélangeons pas tout.


Certes, ne mélangeons pas tout !

On peut fumer 60 cigarettes par jour en ayant une vie professionnelle et sociale riche, sans être en marge. En revanche, à 60 joints ou 60 verres de pastis, on est totalement sur la touche.



Celui qui fume un pétard par ci par là, ça va. Mais si on est accro au canabis, c'est une catastrophe, et a fortiori à quatorze ou quinze ans.

Que la cigarette soit une drogue dure, soit. En ce qui concerne l'accoutumance, c'est indiscutable. Qu'elle soit nocive pour l'organisme est indéniable. Mais elle ne marginalise pas, ne provoque pas la moindre descente aux enfers.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par carolette le Lun 15 Oct 2012 - 17:28

Le cannabis augmente en plus les risques de décompensation schizophrénique chez les adolescents, ce qui n'est pas le cas de toutes les drogues "douces".

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Instructeurpublic le Lun 15 Oct 2012 - 17:29

La dépénalisation doit faire partie du plan de mise en place accélérée de l'idiocratie. C'est pas un hasard si c'est le ministre de l'EN qui met ça sur le tapis Twisted Evil


Dernière édition par Instructeurpublic le Lun 15 Oct 2012 - 17:31, édité 1 fois

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Mareuil le Lun 15 Oct 2012 - 17:30

@doublecasquette a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:Il faut cesser l'hypocrisie et dépénaliser cette drogue douce.
On prétend que le tabac est dangereux et pourtant, il l'est vraiment moins que le cannabis.
Allons bon !
On va également bientôt lire que l'alcool est moins dangereux que le cannabis.
Il n'y a pas d'accoutumance au cannabis. C'est une drogue douce.
Il y a accoutumance au tabac et à l'alcool. Ce sont des drogues dures.
( comme la cocaïne, l'héro ou d'autres pastilles colorées )
Ne mélangeons pas tout.


Certes, ne mélangeons pas tout !

On peut fumer 60 cigarettes par jour en ayant une vie professionnelle et sociale riche, sans être en marge. En revanche, à 60 joints ou 60 verres de pastis, on est totalement sur la touche.



Celui qui fume un pétard par ci par là, ça va. Mais si on est accro au canabis, c'est une catastrophe, et a fortiori à quatorze ou quinze ans.

Que la cigarette soit une drogue dure, soit. En ce qui concerne l'accoutumance, c'est indiscutable. Qu'elle soit nocive pour l'organisme est indéniable. Mais elle ne marginalise pas, ne provoque pas la moindre descente aux enfers.
+1

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Docteur OX le Lun 15 Oct 2012 - 17:32


Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par arcenciel le Lun 15 Oct 2012 - 17:36

@Instructeurpublic a écrit:J'aime quand Peillon fait parler sur le shit. Car pendant ce temps là il fait pas parler sur mes vacances.
+1

arcenciel
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Cannabis : des enseignants ouverts au débat

Message par Fesseur Pro le Lun 15 Oct 2012 - 17:47

Pffff
Bien sûr que si on fume pétard sur pétard on va se détruire.
Nous ne sommes pas en train de parler de surconsommation.

Il est bien plus "sain" de fumer un joint de temps en temps que de fumer une cigarette ou de picoler.

De plus, expliquez moi en quoi la pénalisation est un bien puisqu'elle ne sert à rien si ce n'est à augmenter les prix, à vendre des produits coupés et dangereux et à "remplir" les prisons et criminaliser les gens.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 12 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum