Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Devoirs communs : utiles ?

50% 50% 
[ 16 ]
50% 50% 
[ 16 ]
 
Total des votes : 32

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par User5899 le Jeu 24 Jan 2013 - 21:52

@pallas a écrit:Ben oui on est d'accord. Et même en argumentant devant les IPR, en expliquant les réalités du terrain tout ça et l'inutilité totale du truc, ben non on a tort, on n'a rien compris. C'est désespérant...
L'IPR n'a pas à s'immiscer dans la liberté pédagogique, il n'a aucun mandat pour ce faire.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Loreleii le Jeu 24 Jan 2013 - 22:03

En collège, je ne vois pas l'intérêt, sauf en 3°.
Les collègues voulaient en faire dans les autres niveaux. J'ai dit que ce serait sans moi. Finalement ils ont laissé tomber. Very Happy

Loreleii
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Lefteris le Jeu 24 Jan 2013 - 22:41

Pour une fois, même moi qui dit toujours souvent non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux, car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions, transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction bosse plus que nous pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Provence le Jeu 24 Jan 2013 - 23:42

@Lefteris a écrit:Pour une fois, même moi qui dit toujours souvent non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux, car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions, transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction bosse plus que nous pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Lefteris le Ven 25 Jan 2013 - 15:01

@Provence a écrit:
@Lefteris a écrit:Pour une fois, même moi qui dit toujours souvent non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux, car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions, transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction bosse plus que nous pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.
Pour être franc, j'allège les évaluations sur la séquence en cours , quand tombent les devoirs communs. Rolling Eyes Mais il interviennent tard (cet année en 4ème, un en avril) , à cette époque de l'année nous avons souvent abordé beaucoup de notions identiques quel que soit l'ordre de nos progressions, et nous nous mettons facilement d'accord sur ce qui nous paraît important. De toute manière, l'acquisition de notions basiques relève déjà du merveilleux , pur une majorité d'élèves , là où je bosse.
Cette année, nous innovons : tout le monde va tout corriger . ceux qui n'ont pas 4èmes corrigeront, ceux qui n'ont pas de 3èmes aussi , ce qui revient in fine au même en termes de travail.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par diana19 le Sam 26 Jan 2013 - 0:00

Dans mon collège, les devoirs sont dans le projet d'établissement et tous les niveaux s'y collent ; généralement, toutes les matières participent. En français, cela ne pose aucun problème puisque la progression est commune à tous les niveaux. On ne travaille pas avec les séries donc cela facilite l'affaire. Les copies sont corrigées par le professeur de la classe ou non cela dépend de l'équipe ; le texte est choisi en fonction de la séquence en cours et les notions grammaticales selon les avancées de chacun bref on essaie de faire au mieux...

diana19
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Singing in The Rain le Sam 26 Jan 2013 - 10:07

@diana19 a écrit: En français, cela ne pose aucun problème puisque la progression est commune à tous les niveaux. On ne travaille pas avec les séries donc cela facilite l'affaire.

Une progression commune ? de quel type ? (1er trimestre : nouvelles réalistes...?)
Vous travaillez uniquement avec des photocopies ou le manuel ?

Singing in The Rain
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par diana19 le Mar 29 Jan 2013 - 3:04

C'est à peu près cela : ex : au premier trimestre on fait la lettre puis le théâtre on détermine les différentes notions grammaticales à voir pour telle période ..; ensuite chacun organise comme il veut dans sa classe l'essentiel c'est que les mêmes notions aient été vues pour qu'au moment du DC il n'y ait pas trop de décalage.. en général cela marche plutôt bien.
Pour la langue, j'utilise le manuel ; pour les textes, j'utilise un ou deux textes par période après je fonctionne avec des photocopies .

diana19
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Derborence le Mar 29 Jan 2013 - 6:59

@Provence a écrit:
@Lefteris a écrit:Pour une fois, même moi qui dit toujours souvent non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux, car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions, transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction bosse plus que nous pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.

Le devoir commun me donne du travail en plus : c'est une évaluation qui s'ajoute aux évaluations normales des séquences.
Nous ne nous mettons que très difficilement d'accord entre nous (je ne pense pas qu'on puisse parler d'une équipe de lettres...).
C'est toujours sur les mêmes que tombent la frappe du sujet, la frappe de la correction...
Bref, plus de devoir commun chez nous : le brevet blanc, c'est bien assez.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Derborence le Lun 4 Juil 2016 - 16:29

@Derborence a écrit:
@Provence a écrit:
@Lefteris a écrit:Pour une fois, même moi qui dit toujours  souvent  non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux,  car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires  au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions,  transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction  bosse plus que nous  pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.

Le devoir commun me donne du travail en plus : c'est une évaluation qui s'ajoute aux évaluations normales des séquences.
Nous ne nous mettons que très difficilement d'accord entre nous (je ne pense pas qu'on puisse parler d'une équipe de lettres...).

C'est toujours sur les mêmes que tombent la frappe du sujet, la frappe de la correction...
Bref, plus de devoir commun chez nous : le brevet blanc, c'est bien assez.

Je remonte ce post...

Figurez-vous que mes collègues veulent réinstaurer les devoirs communs en 4e.
Elles en ont fait un cette année auquel j'ai refusé de participer (j'avais une 4e).
Pour l'an prochain, elles veulent remettre ça : j'ai dit que pour ma part c'était non (j'aurai deux classes de 4e) pour les raisons énoncées plus haut.
L'une me répond que si le fonctionnement est "démocratique" Suspect , la majorité l'emporte et que je dois participer.
Niet.
Bref, je suis furax car je sens que mes collègues vont revenir à la charge.


_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par eleonore69 le Lun 4 Juil 2016 - 17:27

@Celeborn a écrit:Une solution simple : ne pas en faire.


+1

A titre perso, je n'ai pas participé au devoir commun de seconde : beaucoup de travail, des conflits avec les collègues.. peu d'intérêt pour les élèves.

eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par eleonore69 le Lun 4 Juil 2016 - 17:28

@Derborence a écrit:
@Derborence a écrit:
@Provence a écrit:
@Lefteris a écrit:Pour une fois, même moi qui dit toujours  souvent  non je ne m'oppose pas formellement aux devoirs communs :
-ça solennise un devoir, même les pénibles (nombreux dans mon établissement) sont un peu anxieux,  car le coefficient est important
- ils voient que leur professeur n'est pas un bourreau , car leurs notes sont souvent pires  au DC
- ça ne donne pas beaucoup plus de travail : le devoir commun remplace une autre évaluation.
- nous nous mettons facilement d'accord entre collègues : l'un ou l'autre propose un texte, des questions, les autre amendent selon ce qu'ils ont fait ou non . En quelques mails, l'affaire est réglée ( nous sommes 5 ou 6 selon les années, en français). L'an dernier j'ai proposé un devoir : mes collègues ont gardé le texte, la trame, allégé certaines questions,  transformé le libellé du devoir d'écriture, et c'est parti ...
(la direction  bosse plus que nous  pour organiser la cérémonie : salle, feuilles anonymes, convocations, enregistrement des notes ... )

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.

Le devoir commun me donne du travail en plus : c'est une évaluation qui s'ajoute aux évaluations normales des séquences.
Nous ne nous mettons que très difficilement d'accord entre nous (je ne pense pas qu'on puisse parler d'une équipe de lettres...).

C'est toujours sur les mêmes que tombent la frappe du sujet, la frappe de la correction...
Bref, plus de devoir commun chez nous : le brevet blanc, c'est bien assez.

Je remonte ce post...

Figurez-vous que mes collègues veulent réinstaurer les devoirs communs en 4e.
Elles en ont fait un cette année auquel j'ai refusé de participer (j'avais une 4e).
Pour l'an prochain, elles veulent remettre ça : j'ai dit que pour ma part c'était non (j'aurai deux classes de 4e) pour les raisons énoncées plus haut.
L'une me répond que si le fonctionnement est "démocratique"  Suspect , la majorité l'emporte et que je dois participer.
Niet.
Bref, je suis furax car je sens que mes collègues vont revenir à la charge.




Non, cela ne fait pas partie de nos obligations...


eleonore69
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Provence le Lun 4 Juil 2016 - 23:56

@Derborence a écrit:

Figurez-vous que mes collègues veulent réinstaurer les devoirs communs en 4e.
Elles peuvent... dans leurs classes!

Pour l'an prochain, elles veulent remettre ça : j'ai dit que pour ma part c'était non (j'aurai deux classes de 4e) pour les raisons énoncées plus haut.
L'une me répond que si le fonctionnement est "démocratique"  Suspect , la majorité l'emporte et que je dois participer.
N'importe quoi...


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Derborence le Mar 5 Juil 2016 - 7:05

@eleonore69 a écrit:
@Derborence a écrit:
@Derborence a écrit:
@Provence a écrit:

Le devoir commun ne remplace pas une autre évaluation, à moins de suivre exactement la même progression que les collègues et il tombe parfois comme un cheveu sur la soupe. J'ai assez du brevet blanc pour ne pas, en plus, m'infliger ça en 4e.

Le devoir commun me donne du travail en plus : c'est une évaluation qui s'ajoute aux évaluations normales des séquences.
Nous ne nous mettons que très difficilement d'accord entre nous (je ne pense pas qu'on puisse parler d'une équipe de lettres...).

C'est toujours sur les mêmes que tombent la frappe du sujet, la frappe de la correction...
Bref, plus de devoir commun chez nous : le brevet blanc, c'est bien assez.

Je remonte ce post...

Figurez-vous que mes collègues veulent réinstaurer les devoirs communs en 4e.
Elles en ont fait un cette année auquel j'ai refusé de participer (j'avais une 4e).
Pour l'an prochain, elles veulent remettre ça : j'ai dit que pour ma part c'était non (j'aurai deux classes de 4e) pour les raisons énoncées plus haut.
L'une me répond que si le fonctionnement est "démocratique"  Suspect , la majorité l'emporte et que je dois participer.
Niet.
Bref, je suis furax car je sens que mes collègues vont revenir à la charge.




Non, cela ne fait pas partie de nos obligations...


@Provence a écrit:
@Derborence a écrit:

Figurez-vous que mes collègues veulent réinstaurer les devoirs communs en 4e.
Elles peuvent... dans leurs classes!

Pour l'an prochain, elles veulent remettre ça : j'ai dit que pour ma part c'était non (j'aurai deux classes de 4e) pour les raisons énoncées plus haut.
L'une me répond que si le fonctionnement est "démocratique"  Suspect , la majorité l'emporte et que je dois participer.
N'importe quoi...


Merci pour vos réponses.
Je compte bien rester sur ma position. chevalier

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Pouce le Mar 5 Juil 2016 - 13:29

Les collègues m'en ont parlé dans le collège que j'intègre. J'ai dit non.

Pouce
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par jonjon71 le Mar 5 Juil 2016 - 16:49

J'ai déjà enseigné dans des établissements où il fallait faire des devoirs communs.

Ce qui me dérange, c'est que jamais à aucun moment on n'a comparé nos résultats après.

A quoi ça sert finalement les devoirs communs ?

jonjon71
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par pailleauquebec le Mar 5 Juil 2016 - 18:19

Pour ma part, en maths, je suis pour les compositions communes, une par trimestre, sur un sujet ambitieux, non corrigé par le prof qui a la classe.

J'y vois plein d'avantages :
- un entraînement à un devoir de synthèse, exercice difficile
- permet d'évaluer un peu plus objectivement (pas par le prof qui a la classe)
- évite une l'évaluation bienveillante à l'excès de certains collègues
- permet d'éviter certaines dérives (enseignant qui n'avance pas, pédagogies à l'ouest).

Et nous on compare nos résultats de toutes les classes dans un fichier excel, y compris on les met en parallèle avec les moyennes trimestrielles et les notes au brevet.

C'est très instructif.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par Provence le Mar 5 Juil 2016 - 19:11

@pailleauquebec a écrit:Pour ma part, en maths, je suis pour les compositions communes, une par trimestre, sur un sujet ambitieux, non corrigé par le prof qui a la classe.

J'y vois plein d'avantages :
- un entraînement à un devoir de synthèse, exercice difficile
On peut le faire au sein de sa classe.


- permet d'évaluer un peu plus objectivement (pas par le prof qui a la classe)
C'est contestable.

- évite une l'évaluation bienveillante à l'excès de certains collègues
Pas sûr... Les collègues continuent de noter comme ils en ont l'habitude.

- permet d'éviter certaines dérives (enseignant qui n'avance pas, pédagogies à l'ouest).
Non, ça ne change rien.


Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Devoirs communs (la galère): comment les rendre utiles (ou moins pénibles !) ?

Message par pailleauquebec le Mer 6 Juil 2016 - 10:06

@Provence a écrit:
@pailleauquebec a écrit:Pour ma part, en maths, je suis pour les compositions communes, une par trimestre, sur un sujet ambitieux, non corrigé par le prof qui a la classe.

J'y vois plein d'avantages :
- un entraînement à un devoir de synthèse, exercice difficile
On peut le faire au sein de sa classe.


- permet d'évaluer un peu plus objectivement (pas par le prof qui a la classe)
C'est contestable.

- évite une l'évaluation bienveillante à l'excès de certains collègues
Pas sûr... Les collègues continuent de noter comme ils en ont l'habitude.

- permet d'éviter certaines dérives (enseignant qui n'avance pas, pédagogies à l'ouest).
Non, ça ne change rien.


En tout cas ces devoirs permettent de mettre sur la table un certain nombre de sujets :
- a quel rythme on avance
- quel est le degré d'exigence
- est-ce qu'on fait des sujets de synthèse

Mais je suis d'accord que si la majorité des enseignants d'une équipe est bienveillante à l'excès, il en ressortira probablement un devoir commun bienveillant à l'excès.

Cela permet aussi dans une certaine mesure de comparer (avec un début d'objectivité) les résultats des classes et des enseignants (donc des pédagogies utilisées).

Je ne suis pas pour avoir raison tout seul dans mon coin, j'aime la confrontation des idées et des résultats sur des bases tangibles.

_________________
La réforme du collège en clair :
www.reformeducollege.fr

La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Labor omnia vincit improbus.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum