Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par philann le Dim 12 Mai 2013 - 22:57

Une enseignante s'est suicidée dans l'académie de Nice :
http://www.neoprofs.org/t60347-college-la-bourgade-a-la-trinite-06-une-prof-se-suicide#1964543

L'article de Nice Matin consacré à ce sujet précise :
Richard Ghis, secrétaire du SNES-FSU «refuse tout amalgame. Mais nous avons demandé que toute la lumière soit faite. Un suicide au sein de la communauté enseignante, c'est la première fois que ça arrive dans l'académie de Nice. L'enseignante était-elle fragile, avait-elle des soucis autres que professionnels ? s'interroge le représentant qui ajoute : Nous savions qu'il y avait des tensions au sein de cet établissement. Avec les élèves, avec la direction. À plusieurs reprises depuis la rentrée nous avons été alertés. Certains ne se sentaient pas soutenus par leur direction ».

J'ai donc écrit ceci :
@philann a écrit:Je me fous royalement de son appartenance syndicale (en l'occurrence la même que moi!): ses propos sont scandaleux d'inhumanité! et que l'on puisse l'atténuer, le comprendre, ou chercher une explication n'y change rien!

Le boulot d'un représentant syndical est d'insister sur les conditions de travail du travailleur concerné, certainement pas de "chercher à comprendre" les possibles causes externes.

et qu'on arrête deux minutes avec le rappel à l'ordre et au calme, parce que si nous l'étions un peu moins calme, on aurait peut-être moins de morts dans nos rangs!
à un moment donné la responsabilité est collective et le silence tue ...aussi!!

Il ne faut parait-il ne pas créer la polémique sur l'autre topic!
On m'a conseillé d'en ouvrir un autre donc je m'exécute!

Et je suis scandalisée, franchement par les réactions appelant à la compréhension de l'autre furieux furieux de représentant syndical qui n'en a que le nom, je suis scandalisée tout autant par les appels à la modération.

tenir les comptes maccabres mais surtout s'arrêter là, ne pas hurler, ne pas dire que le silence des collègues tue aussi sûrement que les conditions de travail ou l'incompétence des perdir...

Franchement quelle honte!! quelle tristesse pour les proches de cette femme, mais quelle honte pour nous!


Dernière édition par John le Dim 12 Mai 2013 - 23:04, édité 1 fois (Raison : Ajout des lignes introductives en italique avant la citation de Philann)

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par dandelion le Dim 12 Mai 2013 - 23:06

Bravo Philann! Tout le monde se voile la face et fait semblant que si ce genre de choses arrive c'est qu'il y avait forcément d'autres problèmes, mais tout le monde a d'autres problèmes que le travail! Et tout le monde sait que certaines situations génèrent des suicides, alors mettre les gens dans ces situations sans aucun soutien, c'est prendre le risque qu'ils se tuent.

dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Olympias le Dim 12 Mai 2013 - 23:07

Tu as raison. Nous savons tous que dans certains suicides, les explications peuvent se trouver dans la vie personnelle. Mais dans d'autres cas, liés de toute évidence à la souffrance au travail, au mépris de l'institution, au harcèlement moral, à l'indifférence, pourquoi n'y a-t-il jamais de remise en question de l'Education nationale en tant qu'institution ?? Si des collègues n'y arrivent plus avec certains élèves, c'est aussi parce que depuis des années, l'Education nationale a fait en sorte de laisser tout faire...alors que la seule priorité est que tous ceux qui enseignent puissent assurer leurs cours dans le calme, seule atmosphère indiquée pour pouvoir apprendre. Visiblement ce n'est pas celle qui est choisie

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Lefteris le Dim 12 Mai 2013 - 23:08

@philann a écrit:
Je me fous royalement de son appartenance syndicale (en l'occurrence la même que moi!): ses propos sont scandaleux d'inhumanité! et que l'on puisse l'atténuer, le comprendre, ou chercher une explication n'y change rien!

Le boulot d'un représentant syndical est d'insister sur les conditions de travail du travailleur concerné, certainement pas de "chercher à comprendre" les possibles causes externes.

et qu'on arrête deux minutes avec le rappel à l'ordre et au calme, parce que si nous l'étions un peu moins calme, on aurait peut-être moins de morts dans nos rangs!
à un moment donné la responsabilité est collective et le silence tue ...aussi!!

Il ne faut parait-il ne pas créer la polémique sur l'autre topic!
On m'a conseillé d'en ouvrir un autre donc je m'exécute!

Et je suis scandalisée, franchement par les réactions appelant à la compréhension de l'autre furieux furieux de représentant syndical qui n'en a que le nom, je suis scandalisée tout autant par les appels à la modération.

tenir les comptes maccabres mais surtout s'arrêter là, ne pas hurler, ne pas dire que le silence des collègues tue aussi sûrement que les conditions de travail ou l'incompétence des perdir...

Franchement quelle honte!! quelle tristesse pour les proches de cette femme, mais quelle honte pour nous!
C'est très grave, et les faits semblent quand même troublants, même si l'on ne sait pas tout : une machine administrative (mue par des humains, qui cherchent un paratonnerre) qui se met en marche contre un individu, le détruit dans sa vie professionnelle et donc indirectement, dans sa vie privée. Il faut bien se dire que pour un qui passe à l'acte, geste ultime, combien sont dans le même état moral ? Combien sur la pente ? . Anecdote : une collègue TZR qui riait tout le temps en salle des profs n'est pas revenue du jour au lendemain. Pété un câble. Personne n'aurait parié là-dessus: on a appris par la suite que le comportement de nos élèves (difficiles dans l'ensemble), lui faisait vivre un enfer. Cas particulier, comme tous, certes, mais qui devrait faire méditer sur l'intensité de la souffrance de certains. Si elle avait eu confiance dans le système, au lieu d'avoir peur de se faire enfoncer, elle en aurait parlé, des mesures auraient été prises conte les élèves.


Dernière édition par Lefteris le Dim 12 Mai 2013 - 23:09, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Zenxya le Dim 12 Mai 2013 - 23:08

Je me sens très triste puis révoltée après chaque suicide. Lire, à chaque fois mais "il/elle avait des problèmes personnels" me fait hurler de rage et d'impuissance.
Et puis ...... je me sens d'autant plus démunie.
Que faire ??? Bon sang que j'aimerais que nous soyons tous plus solidaires parfois

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par zouz le Dim 12 Mai 2013 - 23:14

Bravo Philann!

Je suis à la fois triste et en colère moi aussi.
Il faut ne jamais avoir été harcelé et être aveugle et sourd pour banaliser ce genre d'évènement, et si les propos du responsable ont été mal retranscrits, il démentira, on le croira, et ce sera tant mieux ! Tant qu'à s'exprimer, on aurait déjà pu notamment évoquer l'absence de visites médicale de contrôle au sein de l'EN où ces problèmes auraient (peut-être) pu être détectés...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Lefteris le Dim 12 Mai 2013 - 23:15

@Zenxya a écrit:Je me sens très triste puis révoltée après chaque suicide. Lire, à chaque fois mais "il/elle avait des problèmes personnels" me fait hurler de rage et d'impuissance.
Et puis ...... je me sens d'autant plus démunie.
Que faire ??? Bon sang que j'aimerais que nous soyons tous plus solidaires parfois
Même réaction de déni partout où ça suicide. il doit y avoir un canevas de communiqué : Eaux et forêts récemment, France Télécom, Police, etc.. Ce que certains feignent de ne pas comprendre, c'est que souvent, la vie professionnelle déteint sur la vie privée, soit parce qu'elle mine par contrecoup la famille quand le quotidien est invivable ( conditions infernales de travail, sanctions déguisées , harcèlement), soit parce qu'il y a des incidences matérielles terribles ( fermetures de postes, mutations et transports), que les problèmes font boule de neige, s'engendrent les uns les autres.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par scoeurs le Dim 12 Mai 2013 - 23:15

Nous ne sommes que des outils et d'ailleurs on ne sait plus trop à quoi ils doivent servir ces outils.

scoeurs
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par philann le Dim 12 Mai 2013 - 23:19

je ne juge pas, je l'ai dit sur un autre post, des raisons d'un suicide! Nous ne sommes pas dans la peau du suicidé (même si dans le cas présent, on peut avoir de très fortes présomptions en faveur des causes professionnelles.

MAIS ce qui me fait hurler c'est qu'un responsable syndical soulève la possibilité des causes perso au lieu d'insister sur les conditions de travail et les difficultés de la collègue. LÀ il n'est plus dans son rôle de représentant syndical, il est clairement à la solde de l'institution.

Ensuite, quand les causes peuvent être d'ordre professionnelle, elles peuvent faire suite, à une absence de suivie, de soutien,etc...

Combien de collègues menacés qui ne portent pas plainte (alors même que s'en prendre à un agent de la fonction public est un facteur aggravant) ? Combien de collègues harcelés sans que les harceleurs soient inquiétés ou grâce au silence des autres...

Je ne dis pas que c'est le cas ici nécessairement, je n'en sais rien! Mais je me suis bien jurée qu'en cas de non respect de la loi, je porterai plainte!
Par ailleurs, je fais cette année l'expérience d'un collège dur mais avec des collègues exceptionnels...et bah ça change beaucoup de choses quand même/

Bref, l'absence de responsabilité de l'institution tue, notre silence tue tout autant, et le fait de ne pas trouver de moyen d'action dur! marquant! sans transition...continuera de tuer! ...et nous continuerons ce décompte maccabre comme s'il relevait de la fatalité! No

Spoiler:
quand un agent de la RATP se suicide ou est agressé la réaction est Ocombien plus grande que la notre... veneration

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Condorcet le Dim 12 Mai 2013 - 23:22

Une très bonne amie (à laquelle je vais écrire après ce message) m'avait conseillé ce livre, il y a quelques années : http://teauma.perso.sfr.fr/souffrance_en_france_contenu.html

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par JPhMM le Dim 12 Mai 2013 - 23:24

@Zenxya a écrit:Je me sens très triste puis révoltée après chaque suicide. Lire, à chaque fois mais "il/elle avait des problèmes personnels" me fait hurler de rage et d'impuissance.
Et puis ...... je me sens d'autant plus démunie.
Que faire ??? Bon sang que j'aimerais que nous soyons tous plus solidaires parfois
Et que penser du fameux
L'enseignante était-elle fragile
??? et de ce qu'il dit des relations humaines telles qu'elles seraient attendues ?

Je ne vais pas développer, les fameux "éléments de langage" de notre belle société normée m’écœurent plus que de raison.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Zenxya le Dim 12 Mai 2013 - 23:24

Lefteris +1
C'est un ensemble de causes qui mènent au suicide, toutes imbriquées les unes aux autres. Et ne prendre en compte que l'extra-professionnel est un déni très facile de la part de beaucoup de responsables. Ils ne veulent pas remettre en compte leurs dogmes.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Karine B. le Dim 12 Mai 2013 - 23:44

@philann a écrit:

Le boulot d'un représentant syndical est d'insister sur les conditions de travail du travailleur concerné, certainement pas de "chercher à comprendre" les possibles causes externes.



Visiblement, vous ne connaissez rien au fonctionnement des médias !
Il y a 2 semaines, pendant les vacances, je suis appelée par un journaliste national pour faire une enquête sur les profs d'anglais d'un collège de Lille et il cherche des contacts. J'ai failli me laisser avoir, je découvre ensuite que c'est lié à l'histoire concernant une collègue ayant eu des relations sexuelles avec une élève de 14 ans ... Affaire dont je ne savais rien, on a le droit de déconnecter un peu pendant les vacances.

La plupart du temps, on reçoit des coups de fil de journalistes en sortant de cours ou à un moment peu opportun et on nous demande une réaction à chaud. Personnellement, j'aurais eu la même réaction que mon collègue de Nice qui ne connaissait pas la collègue et qui ne pouvait pas accabler d'emblée l'institution (les suicides sont complexes, un de mes collègues s'est donné la mort, jamais personne au lycée n'a pensé que c'était lié aux conditions de travail). Il faut donc prendre des précautions oratoires.

Évidemment, il est plus facile d'être catégorique une fois que l'on en connaît un peu plus sur la vie et la carrière de cette collègue et l'attitude de sa hiérarchie.

Maintenant, on cherche des candidats pour prendre des responsabilités syndicales, et ça ne se bouscule pas au portillon.

Mais il est sans doute plus facile d'assassiner anonymement des délégués syndicaux en les livrant en pâture sur un forum sans qu'ils s'en doutent. Très courageux comme comportement.

Karine Boulonne
Secrétaire académique du SNES-FSU de Lille

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Madame_Prof le Dim 12 Mai 2013 - 23:48

+ 10 000 000 000 Karine !!!

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par philann le Dim 12 Mai 2013 - 23:52

J'ai été représentante d'un syndicat étudiant un certain nombre d'années et je sais la distance entre ce que l'on peut dire et ce qui est retranscris...Mais je trouve quand même pathétique cette défense de corps!

Ne pas accabler l'institution est une chose, faire référence aux problèmes privés en est une autre.

Quand à l'anonymat!! Razz aucun soucis pour le lever par MP... cela ne changera rien à ma position...mais défendons le syndicat, défendons le camarade...

Quelle difficulté y a t-il à s'opposer à l'attitude d'un membre de son propre syndicat? scratch à moins d'avoir un esprit de corps très très très développé?

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Celeborn le Dim 12 Mai 2013 - 23:54

Par rapport à ce que dit Karine, je me permets de rajouter que les médias ont la fâcheuse habitude de tronquer ce que vous racontez afin de n'en garder que ce qu'ils veulent (si ça se trouve, après ses deux interrogations, il y avait une suite).

Bref, la réaction à chaud sur sujet sensible, c'est de loin ce qu'il y a de plus compliqué en termes de com'. Si le collègue avait accusé l'institution, la hiérarchie ou ce qu'on veut et que par la suite on ait découvert qu'en fait ce n'était pas justifié, il s'en serait pris plein la figure également… Maintenant, je conviens que c'est pour le moins maladroit d'évoquer, même sur le mode interrogatif, la « fragilité » ou les « soucis » de la collègue, et qu'il eût mieux valu ne rien dire et se contenter de parler de la situation de l'établissement. Mais une fois encore, ce n'est pas évident de répondre à chaud.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par User5899 le Dim 12 Mai 2013 - 23:55

@philann a écrit:Une enseignante s'est suicidée dans l'académie de Nice :
http://www.neoprofs.org/t60347-college-la-bourgade-a-la-trinite-06-une-prof-se-suicide#1964543

L'article de Nice Matin consacré à ce sujet précise :
Richard Ghis, secrétaire du SNES-FSU «refuse tout amalgame. Mais nous avons demandé que toute la lumière soit faite. Un suicide au sein de la communauté enseignante, c'est la première fois que ça arrive dans l'académie de Nice. L'enseignante était-elle fragile, avait-elle des soucis autres que professionnels ? s'interroge le représentant qui ajoute : Nous savions qu'il y avait des tensions au sein de cet établissement. Avec les élèves, avec la direction. À plusieurs reprises depuis la rentrée nous avons été alertés. Certains ne se sentaient pas soutenus par leur direction ».

J'ai donc écrit ceci :
@philann a écrit:Je me fous royalement de son appartenance syndicale (en l'occurrence la même que moi!): ses propos sont scandaleux d'inhumanité! et que l'on puisse l'atténuer, le comprendre, ou chercher une explication n'y change rien!

Le boulot d'un représentant syndical est d'insister sur les conditions de travail du travailleur concerné, certainement pas de "chercher à comprendre" les possibles causes externes.

et qu'on arrête deux minutes avec le rappel à l'ordre et au calme, parce que si nous l'étions un peu moins calme, on aurait peut-être moins de morts dans nos rangs!
à un moment donné la responsabilité est collective et le silence tue ...aussi!!

Il ne faut parait-il ne pas créer la polémique sur l'autre topic!
On m'a conseillé d'en ouvrir un autre donc je m'exécute!

Et je suis scandalisée, franchement par les réactions appelant à la compréhension de l'autre furieux furieux de représentant syndical qui n'en a que le nom, je suis scandalisée tout autant par les appels à la modération.

tenir les comptes maccabres mais surtout s'arrêter là, ne pas hurler, ne pas dire que le silence des collègues tue aussi sûrement que les conditions de travail ou l'incompétence des perdir...

Franchement quelle honte!! quelle tristesse pour les proches de cette femme, mais quelle honte pour nous!
Philann, c'est juste que votre indignation concernant ce représentant syndical est peut-être un tout petit peu prématurée. Dénoncer le système est plus efficace quand on est sûr à 100% que le système est en cause, non ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Karine B. le Dim 12 Mai 2013 - 23:57

@philann a écrit:J'ai été représentante d'un syndicat étudiant un certain nombre d'années et je sais la distance entre ce que l'on peut dire et ce qui est retranscris...Mais je trouve quand même pathétique cette défense de corps!

Ne pas accabler l'institution est une chose, faire référence aux problèmes privés en est une autre.

Quand à l'anonymat!! Razz aucun soucis pour le lever par MP... cela ne changera rien à ma position...mais défendons le syndicat, défendons le camarade...

Quelle difficulté y a t-il à s'opposer à l'attitude d'un membre de son propre syndicat? scratch à moins d'avoir un esprit de corps très très très développé?

Visiblement, je suis en échec pédagogique ...
Ce n'est pas un esprit de corps, mais un principe de réalité : j'aurais répondu la même chose par prudence (l'expérience de dizaines de cas montrant que l'apparence est trop souvent trompeuse) et quand on ne connaît pas une histoire, on évite d'être catégorique.
J'aimerais que tu t'appliques le même principe d'anonymat qu'à mon collègue de Nice et que tu le fasses publiquement

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Karine B. le Dim 12 Mai 2013 - 23:57

@Celeborn a écrit:Par rapport à ce que dit Karine, je me permets de rajouter que les médias ont la fâcheuse habitude de tronquer ce que vous racontez afin de n'en garder que ce qu'ils veulent (si ça se trouve, après ses deux interrogations, il y avait une suite).

Bref, la réaction à chaud sur sujet sensible, c'est de loin ce qu'il y a de plus compliqué en termes de com'. Si le collègue avait accusé l'institution, la hiérarchie ou ce qu'on veut et que par la suite on ait découvert qu'en fait ce n'était pas justifié, il s'en serait pris plein la figure également… Maintenant, je conviens que c'est pour le moins maladroit d'évoquer, même sur le mode interrogatif, la « fragilité » ou les « soucis » de la collègue, et qu'il eût mieux valu ne rien dire et se contenter de parler de la situation de l'établissement. Mais une fois encore, ce n'est pas évident de répondre à chaud.

+ 1

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Condorcet le Dim 12 Mai 2013 - 23:58

S'agissant des médias, il me paraît important de bien appréhender le dispositif dans lequel s'inscrira votre prise de parole avant de consentir ou non à celle-ci. Même avec cette précaution liminaire, il est bien difficile de résister aux fourches caudines d'icelui. L'abstention médiatique a quelquefois ses vertus.
Condorcet, historien des médias.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Karine B. le Dim 12 Mai 2013 - 23:58

@philann a écrit:J'ai été représentante d'un syndicat étudiant un certain nombre d'années


comparons ce qui est comparable, hein ...

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par philann le Lun 13 Mai 2013 - 0:02

mais c'est ce que j'ai fait!!

tenir les comptes maccabres mais surtout s'arrêter là, ne pas hurler, ne pas dire que le silence des collègues tue aussi sûrement que les conditions de travail ou l'incompétence des perdir...

Franchement quelle honte!! quelle tristesse pour les proches de cette femme, mais quelle honte pour nous!
explicitement j'ai dit que ce représentant n'avais pas d'intérêt en soi et que NOUS (parce que l'institution ce sont bien des gens qui la font) avons par notre silence une part de responsabilité...

Mais surtout surtout ne pas toucher au responsable syndical...c'est tellement essentiel...

J'ajouterai puisqu'il faut rassurer tout le monde que je suis syndiquée, que je l'étais en tant qu'étudiante, que je le suis restée (en changeant de syndicat) en devenant prof...et que je n'ai rien contre celui de ce représentant puisque c'est le mien...

Mais il ne faut pas s'étonner que le taux de syndiqués ne soient pas à la hausse...quand la première chose qui importe c'est la non mise en cause de l'institution et des représentants syndicaux...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par philann le Lun 13 Mai 2013 - 0:05

@Karine B. a écrit:
@philann a écrit:J'ai été représentante d'un syndicat étudiant un certain nombre d'années


comparons ce qui est comparable, hein ...

Razz je compare...pourvu que ce ne soit pas à l'UNEF...cela ne favorise en rien l'étudiant! Je continue ou je m'arrête là!!?? furieux

Je rappelle que le sujet de ce post, ouvert par moi, n'est pas le syndicat ou ses représentants mais les causes professionnelles possibles d'un suicide et parmi elles le silence ou la passivité de l'institution et des collègues.

Je me rends compte que les réactions sont pires encore que ce que je pensais! pale Embarassed

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Karine B. le Lun 13 Mai 2013 - 0:05

@philann a écrit:mais c'est ce que j'ai fait!!

tenir les comptes maccabres mais surtout s'arrêter là, ne pas hurler, ne pas dire que le silence des collègues tue aussi sûrement que les conditions de travail ou l'incompétence des perdir...

Franchement quelle honte!! quelle tristesse pour les proches de cette femme, mais quelle honte pour nous!
explicitement j'ai dit que ce représentant n'avais pas d'intérêt en soi et que NOUS (parce que l'institution ce sont bien des gens qui la font) avons par notre silence une part de responsabilité...

Mais surtout surtout ne pas toucher au responsable syndical...c'est tellement essentiel...


et donc quel intérêt de ce post constructif ?
N'était-il pas plus urgent d'en ouvrir un pour trouver des solutions pour que ça n'arrive plus ?
Décidément, j'ai du mal à comprendre l'exploitation que l'on peut faire du malheur ...

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suicide d'une enseignante et attitude des collègues.

Message par Invité le Lun 13 Mai 2013 - 0:12

Je pense que, même si c'est difficile, il faut essayer de garder un peu la tête froide. Je suis en plein accord avec les propos de Celeborn, il y a sans doute de la maladresse dans les propos du syndicaliste (j'avoue avoir sursauté à la première lecture), mais aussi de la malhonnêteté de la part de certains médias. Ce que tu décris, Karine, est assez édifiant.
Par contre, je ne crois pas que le propos de philann soit d'exploiter le malheur, pour le coup. C'est juste que face à une hiérarchie bouchée (qui a cette fois préférer se murer dans le silence, je ne sais si c'est un progrès ou un aveu de culpabilité), il y a certains propos qui ne passent plus très bien en cas de suicide de collègues.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum