Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:05

@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:et on fait comment quand on doit enseigner à la rentrée un logiciel dit "gratuit" à la rentrée?
si on me dit dans 2 ans de tout abandonner je sens que je vais rire mais alors comme pas possible...Tout le fric perdu pour nous "former", faire des modes opératoires
Pour 95% des possibilités, quelqu'un qui sait se servir (je dis "servir" pas "bricoler") de Word saura utiliser Libreoffice. Où est le problème ?
les élèves de LP ont droit à des la panoplie de Microsoft et des logiciels comptabilité gestion commerciale imposés (EBP ou Ciel). On supprime les logiciels de comptabilité gestion commerciale pour imposer OPEN ERP soit disant par ce que c'est plus utilisé dans les entreprises..Je veux bien,mais aux visites de stage quand je demande avec quels logiciels ils travaiellent on me répond les logiciels payants
Dans toutes les entreprises qui se respectent, on va trouver du SAGE, de l'EBP, de l'OPEN ERP et autres. Ciel, c'est la pire bouse qui existe (et je reste poli). Ces logiciels sont des logiciels très spécifiques qui sont tous configurés spécialement pour l'entreprise en question. EBP et SAGE sont des usines à gaz qui coûtent très cher et ce n'est pas parce qu'un élève aura vu EBP dans une entreprise qu'il saura utiliser EBP dans une seconde. Qu'il s'agisse d'un logiciel propriétaire ou libre, l'entreprise payera le support (et si open ERP est en train de tailler des croupières aux autres, c'est justtal.e parce qu'on peut migrer les bases de données dans n'importe quel format, ce qu'on ne peut pas faire avec les autres, donc on reste prisonnier de l'éditeur). Idem pour les Visiodent, Gestdent, Julia et autres Sesam Vital.

Dans tous ces domaines, le logiciel propriétaire peut avoir un sens. En revanche, cela n'a aucun sens pour un système d'exploitation (sauf à vouloir quelque chose de la qualité d'un Windows) ou pour un logiciel général comme une suite de bureautique. Par ailleurs, apprendre le fonctionnement d'une suite de bureautique, ce n'est pas apprendre à cliquer ici ou là dans un logiciel spécifique, mais en comprendre le fonctionnement pour pouvoir passer de MS Office à Libreoffice ou à tous les autres.

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:11

@pitchounette a écrit:
Will.T a écrit:
@pitchounette a écrit:
Will.T a écrit:
@pitchounette a écrit:et on fait comment quand on doit enseigner à la rentrée un logiciel dit "gratuit" à la rentrée?
si on me dit dans 2 ans de tout abandonner je sens que je vais rire mais alors comme pas possible...Tout le fric perdu pour nous "former", faire des modes opératoires
scratch ben tu utilises ton logiciel, quel est le pb ?
j'ai cru qu'ils allaient me faire revenir à Access et qu'ils voulaient plus des logiciels gratuits
Ils n'en sont quand même pas au point d'interdire les gratuits !
j'aurais bien aimé " une 'marche arrière" j'avoue Embarassed
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures. Si j'avais fait cela, je serai toujours en train d'apprendre à des stagiaires à écrire des bouts de code en Fortran66. Remarque bien, ce serait drôle vue le code qu'ils écrivent en C ou en C++ Twisted Evil


Dernière édition par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:17, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:15


Pchhht... Ce ne sont que des petites boîtes sur le déclin comme Thalès qui utilisent ces logiciels pour ne pas payer les gros éditeurs... Twisted Evil

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Dedale le Mar 4 Juin 2013 - 22:18

@Le grincheux a écrit:Dans n'importe quel métier, on se conforme aux choix qui sont faits par la personne responsable du choix. Lorsque je tombe dans un labo où on utilise eComStation, je ne vais pas dire au responsable du labo que je veux un autre système. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement dans un lycée.

Mais on ne fait pas un vrai métier, on est prof Laughing. Toujours est-il que tu soulèves un point intéressant. Dans l'EN, on ne cesse de nous imposer des choix réalisés par quelques illuminés en haut-lieu qui sont, bien souvent, catastrophiques. Et bien souvent l'attitude de refus face à la nouveauté est tout ce qu'il y a de plus légitime. Dans l'esprit de ces collègues, pourquoi en serait-il autrement pour ce qui est du choix du matériel informatique?

Dedale
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:21

@Dedale a écrit:
@Le grincheux a écrit:Dans n'importe quel métier, on se conforme aux choix qui sont faits par la personne responsable du choix. Lorsque je tombe dans un labo où on utilise eComStation, je ne vais pas dire au responsable du labo que je veux un autre système. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement dans un lycée.

Mais on ne fait pas un vrai métier, on est prof Laughing
Mais je ne suis pas secrétaire non plus...

Toujours est-il que tu soulèves un point intéressant. Dans l'EN, on ne cesse de nous imposer des choix réalisés par quelques illuminés en haut-lieu qui sont, bien souvent, catastrophiques. Et bien souvent l'attitude de refus face à la nouveauté est tout ce qu'il y a de plus légitime. Dans l'esprit de ces collègues, pourquoi en serait-il autrement pour ce qui est du choix du matériel informatique?
Pour la même raison qu'il y a des programmes de math, de français, d'histoire...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par JPhMM le Mar 4 Juin 2013 - 22:22

@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
Will.T a écrit:
@pitchounette a écrit:
Will.T a écrit:
scratch ben tu utilises ton logiciel, quel est le pb ?
j'ai cru qu'ils allaient me faire revenir à Access et qu'ils voulaient plus des logiciels gratuits
Ils n'en sont quand même pas au point d'interdire les gratuits !
j'aurais bien aimé " une 'marche arrière" j'avoue Embarassed
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures. Si j'avais fait cela, je serai toujours en train d'apprendre à des stagiaires à écrire des bouts de code en Fortran66. Remarque bien, ce serait drôle vue le code qu'ils écrivent en C ou en C++ Twisted Evil
Ahhhh le Fortran... (larme à l’œil).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:26

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
Will.T a écrit:
@pitchounette a écrit:
j'ai cru qu'ils allaient me faire revenir à Access et qu'ils voulaient plus des logiciels gratuits
Ils n'en sont quand même pas au point d'interdire les gratuits !
j'aurais bien aimé " une 'marche arrière" j'avoue Embarassed
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures. Si j'avais fait cela, je serai toujours en train d'apprendre à des stagiaires à écrire des bouts de code en Fortran66. Remarque bien, ce serait drôle vue le code qu'ils écrivent en C ou en C++ Twisted Evil
Ahhhh le Fortran... (larme à l’œil).
Tu as oublié le plus important, le millésime. Fortran est devenu à peu près potable avec le 84, réellement buvable avec le 90. Programmer en Fortran 66 avec des boucles comme dieu les a créées était vraiment tordu.
Spoiler:

J'ai toujours ma pince à tiercé et des cartes en code 29 (en 80 et 132 colonnes, avec le coup de marqueur sur la tranche). Les dernières que j'ai utilisées, c'était en... 1997 !

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par pitchounette le Mar 4 Juin 2013 - 22:28

@Le grincheux a écrit:
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures.
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Delim le Mar 4 Juin 2013 - 22:28

@Marie Laetitia a écrit:
Personne aujourd'hui dans les bahuts n'a les compétences pour installer et gérer autre chose que Windows. Je te rappelle que ce sont des collègues de toutes matières qui ont royalement 1 ou 2 heures de décharge pour gérer tout le parc d'un établissement! Et que lesdits collègues connaissent Windows et c'est tout.

Je trouve qu'un parc sous Linux est bien plus facile à administrer qu'un parc sous windows. Un novice apprendra à se servir de Linux et à adopter la logique en relativement peu de temps.

Delim
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:31

@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures.
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:33

@Delim a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Personne aujourd'hui dans les bahuts n'a les compétences pour installer et gérer autre chose que Windows. Je te rappelle que ce sont des collègues de toutes matières qui ont royalement 1 ou 2 heures de décharge pour gérer tout le parc d'un établissement! Et que lesdits collègues connaissent Windows et c'est tout.

Je trouve qu'un parc sous Linux est bien plus facile à administrer qu'un parc sous windows. Un novice apprendra à se servir de Linux et à adopter la logique en relativement peu de temps.
Il n'y a même pas de parc à administrer. Une seule machine un peu puissante (disons un quadri-Xeon à quatre threads par processeur et quelque chose comme 32 Go de mémoire) peut supporter en utilisation courante une bonne cinquantaine de terminaux X.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par JPhMM le Mar 4 Juin 2013 - 22:33

@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures.
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
D'autant qu'il s'agit de bureautique ici.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:35

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures.
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
D'autant qu'il s'agit de bureautique ici.
Là, je ne suis pas d'accord. C'est d'un enseignement à la logique de fonctionnement d'un ordinateur qu'il faut plus qu'un enseignement à de la bureautique. En revanche, si on pouvait ajouter quelques cours de typo, ce ne serait pas un mal...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par JPhMM le Mar 4 Juin 2013 - 22:36

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
J'avoue que former des générations d'élèves à un savoir jetable (et onéreux) plutôt qu'à une méthode réutilisable sous prétexte qu'on ne veut pas changer ses habitudes me dérange un peu aux entournures.
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
D'autant qu'il s'agit de bureautique ici.
Là, je ne suis pas d'accord. C'est d'un enseignement à la logique de fonctionnement d'un ordinateur qu'il faut plus qu'un enseignement à de la bureautique. En revanche, si on pouvait ajouter quelques cours de typo, ce ne serait pas un mal...
Je n'ai pas dit qu'il nous faudrait un enseignement en bureautique, mais qu'apprendre à utiliser une suite bureautique relève d'un enseignement de la bureautique.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par pitchounette le Mar 4 Juin 2013 - 22:37

@Le grincheux a écrit:
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
Oui j'ai compris l'enchainement des bases de données pour la partie ressources humaine (elle est simple me direz-vous je l'accorde)
mais les bases de données concernant la partie comptabilité :je n'ai rien compris !! les informations sont partout et ce n'est pas clair...même pas pour mes collègues de comptabiltié.........et on doit former nos élèves comme ça No

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:40

@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@pitchounette a écrit:
Changer mes habitudes ne me générait pas si seulement on m'avait bien formé. On veut nous jeter dans la gueule du loup sans avoir été formé. J'ai posé des questions...réponse obtenue "téléchargez le chez vous, ca va vous aider à comprendre" ...non je ne suis pas d'accord !
Et la vieille formule me plait oui car j'ai compris comment cela fonctionne et que je ne suis pas une "bête utilisatrice" d'un logiciel
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
D'autant qu'il s'agit de bureautique ici.
Là, je ne suis pas d'accord. C'est d'un enseignement à la logique de fonctionnement d'un ordinateur qu'il faut plus qu'un enseignement à de la bureautique. En revanche, si on pouvait ajouter quelques cours de typo, ce ne serait pas un mal...
Je n'ai pas dit qu'il nous faudrait un enseignement en bureautique, mais qu'apprendre à utiliser une suite bureautique relève d'un enseignement de la bureautique.
Pas uniquement. SI tu te restreins au simple aspect bureautique, tu vas oblitérer tout ce qui est fichier et stockage. Lorsque je vais dépanner des assistantes dentaires, tu n'imagines pas ce que j'entends. Toutes ont eu des formations à Visiodent + MS Office, mais aucune ne comprend la différence entre son 'bureau' et un 'partage réseau'. Alors lorsqu'une fenêtre de l'antivirus s'ouvre, c'est la panique...


Dernière édition par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:43, édité 1 fois

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par JPhMM le Mar 4 Juin 2013 - 22:42

@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Le grincheux a écrit:
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
D'autant qu'il s'agit de bureautique ici.
Là, je ne suis pas d'accord. C'est d'un enseignement à la logique de fonctionnement d'un ordinateur qu'il faut plus qu'un enseignement à de la bureautique. En revanche, si on pouvait ajouter quelques cours de typo, ce ne serait pas un mal...
Je n'ai pas dit qu'il nous faudrait un enseignement en bureautique, mais qu'apprendre à utiliser une suite bureautique relève d'un enseignement de la bureautique.
Pas uniquement. SI tu te restreins au simple aspect bureautique, tu vas oblitérer tout ce qui est fichier et stockage. Lorsque je vas dépanner des assistantes dentaires, tu n'imagines pas ce que j'entends. Toutes ont eu des formations à Visiodent + MS Office, mais aucune ne comprend la différence entre son 'bureau' et un 'partage réseau'. Alors lorsqu'une fenêtre de l'antivirus s'ouvre, c'est la panique...
Oui, je vois ce que tu veux dire.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 22:43

@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
Si tu sais réellement utiliser MS Office (parce que je pense que c'est de cela qu'on parle), il n'y a pas plus de difficulté d'adaptation à Libreoffice qu'il y en aurait à la version suivante de MS Office.

Maintenant, on est parfaitement d'accord, l'enseignement à l'informatique est fait n'importe comment.
Oui j'ai compris l'enchainement des bases de données pour la partie ressources humaine (elle est simple me direz-vous je l'accorde)
mais les bases de données concernant la partie comptabilité :je n'ai rien compris !! les informations sont partout et ce n'est pas clair...même pas pour mes collègues de comptabiltié.........et on doit former nos élèves comme ça No
C'est bien pour cela que je crois qu'on doit d'abord former théoriquement les élèves avant de les faire entrer dans un moule d'un logiciel particulier. D'autant que pour avoir fait durant une petite dizaine d'années de la maintenance EBP, je n'arrive pas à imaginer qu'on traite cela pour un bac même pro (je parle de la suite complète allant de la gestion commerciale à la compta et la paie).

J'ajouterais que les bases de données, c'est encore un métier à part. Utiliser un schéma de base correctement conçu doit être transparent pour l'utilisateur. On n'est plus dans le logiciel qu'on utilise, mais dans un logiciel tiers qui offre des services au logiciel qu'on utilise (trop souvent et malheureusement Pervasive DB sous Ouïndowze Crying or Very sad ).

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par pitchounette le Mar 4 Juin 2013 - 22:48

@Le grincheux a écrit:
C'est bien pour cela que je crois qu'on doit d'abord former théoriquement les élèves avant de les faire entrer dans un moule d'un logiciel particulier.
Faudrait que je revois mieux notre référentiel.....car certaines notions apparaissent au compte goutte


D'autant que pour avoir fait durant une petite dizaine d'années de la maintenance EBP, je n'arrive pas à imaginer qu'on traite cela pour un bac même pro (je parle de la suite complète allant de la gestion commerciale à la compta et la paie).
devis, bon de commande, facture, enregistrement comptables sont à maîtriser avec ces logiciels

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par yphrog le Mar 4 Juin 2013 - 23:02

@Dedale a écrit:
@Le grincheux a écrit:Dans n'importe quel métier, on se conforme aux choix qui sont faits par la personne responsable du choix. Lorsque je tombe dans un labo où on utilise eComStation, je ne vais pas dire au responsable du labo que je veux un autre système. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement dans un lycée.

Mais on ne fait pas un vrai métier, on est prof Laughing. Toujours est-il que tu soulèves un point intéressant. Dans l'EN, on ne cesse de nous imposer des choix réalisés par quelques illuminés en haut-lieu qui sont, bien souvent, catastrophiques. Et bien souvent l'attitude de refus face à la nouveauté est tout ce qu'il y a de plus légitime. Dans l'esprit de ces collègues, pourquoi en serait-il autrement pour ce qui est du choix du matériel informatique?

C'est une très bonne question à laquelle je suis très peu qualifié pour répondre. Think that'll stop me? Evil or Very Mad

anecdote lu sur Néo: "Les moyennes sont toujours fausses? On a envoyé un rapport à Scolipet il y a six mois de ça."

entendu au téléphone: "La machine (sic) ne me permet pas de..." (c'est vrai que maintenant on dirait plutôt logiciel)

parce que
c'est lutter contre la banalité de l'impuissance...







_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 23:16

@pitchounette a écrit:
@Le grincheux a écrit:
C'est bien pour cela que je crois qu'on doit d'abord former théoriquement les élèves avant de les faire entrer dans un moule d'un logiciel particulier.
Faudrait que je revois mieux notre référentiel.....car certaines notions apparaissent au compte goutte


D'autant que pour avoir fait durant une petite dizaine d'années de la maintenance EBP, je n'arrive pas à imaginer qu'on traite cela pour un bac même pro (je parle de la suite complète allant de la gestion commerciale à la compta et la paie).
devis, bon de commande, facture, enregistrement comptables sont à maîtriser avec ces logiciels
Je ne suis pas en train de dire qu'il ne faut pas voir ce ou ces logiciels. Simplement qu'ils doivent arriver en fin de formation une fois que le reste est à peu près acquis. Typiquement, EBP fonctionne sur du Pervasive DB. C'est très plantogène dès qu'on clique un peu partout sans trop savoir ce qu'on fait. Il faut donc avoir des notions de fonctionnement en réseau, d'accès distant sur ces partages réseau (utilisés par Pervasive), avant d'attaquer le ou les logiciels proprement dits.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par Le grincheux le Mar 4 Juin 2013 - 23:25

xphrog a écrit:
@Dedale a écrit:
@Le grincheux a écrit:Dans n'importe quel métier, on se conforme aux choix qui sont faits par la personne responsable du choix. Lorsque je tombe dans un labo où on utilise eComStation, je ne vais pas dire au responsable du labo que je veux un autre système. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement dans un lycée.

Mais on ne fait pas un vrai métier, on est prof Laughing. Toujours est-il que tu soulèves un point intéressant. Dans l'EN, on ne cesse de nous imposer des choix réalisés par quelques illuminés en haut-lieu qui sont, bien souvent, catastrophiques. Et bien souvent l'attitude de refus face à la nouveauté est tout ce qu'il y a de plus légitime. Dans l'esprit de ces collègues, pourquoi en serait-il autrement pour ce qui est du choix du matériel informatique?

C'est une très bonne question à laquelle je suis très peu qualifié pour répondre. Think that'll stop me? Evil or Very Mad

anecdote lu sur Néo: "Les moyennes sont toujours fausses? On a envoyé un rapport à Scolipet il y a six mois de ça."

entendu au téléphone: "La machine (sic) ne me permet pas de..." (c'est vrai que maintenant on dirait plutôt logiciel)

parce que
c'est lutter contre la banalité de l'impuissance...

Il y a effectivement le problème que tu évoques qui se sépare en deux, entre la hotline incompétente et les logiciels moisis parce qu'ils doivent être développés très très rapidement (dire que je bosse sur le même bout de code depuis 1989 Crying or Very sad ). Mais le coup des moyennes fausses me fait penser à un autre problème beaucoup plus grave des gens qui utilisent l'informatique sans savoir ce qui se passe réellement. Typiquement, les utilisateurs de ce bel outil (tu parles) de Matlab. Une moyenne, mathématiquement, c'est la somme des termes sur le nombre de termes. Sur un processeur (précision finie), ce n'est pas cela, sauf à vouloir provoquer des erreurs de calcul. On classe les termes de la valeur absolue la plus petite à la plus grande et on additionne les deux premiers termes triés (les plus petits en valeur absolue). Puis on réitère jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul terme que l'on divise par le nombre de termes initiaux. C'est en O(n**2*ln(n)) au mieux (avec un tri de type Shell-Metzner ou équivalent). Et ce n'est pas équivalent au calcul brutal...

Problème : la majorité des développeurs actuels sont issus de bac+2, encadrés la plupart du temps par des ingénieurs (donc bac+5) qui n'ont que rarement fait d'analyse numérique. Je te laisse deviner la suite...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par User5899 le Mar 4 Juin 2013 - 23:26

@pitchounette a écrit:
@Mestelle51 a écrit:Combien d'entreprises travaillent sous Windows et combien d'entreprises travaillent sous Linux? Combien d'entreprises utilisent open office? Je pense que pour les élèves, le mieux est d'avoir les logiciels qui se sont imposés en standard, sans se préoccuper de savoir si ils sont gratuits ou pas.
oral blanc de mon élève, présentation de son dossier de stage "je n'ai pas aimé le travail qui m'a été confié car j'ai du travailler avec Word et Excel 2003". ma question " vous êtes secrétaire, on vous engage dans une entreprise où il y a word 2010 vous refusez l'emploi". Sa réponse "euhh..."
C'est pas très malin. Pour une fois que vous avez un candidat un peu critique, paf ! Vous lui fermez son clapet au nom du monde professionnel ! On est là pour éduquer, pas pour former des domestiques, hein furieux
Et sinon, j'utilise des craie non gratuites, mais ouvertes et libres veneration

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par User5899 le Mar 4 Juin 2013 - 23:29

@Delim a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
Personne aujourd'hui dans les bahuts n'a les compétences pour installer et gérer autre chose que Windows. Je te rappelle que ce sont des collègues de toutes matières qui ont royalement 1 ou 2 heures de décharge pour gérer tout le parc d'un établissement! Et que lesdits collègues connaissent Windows et c'est tout.

Je trouve qu'un parc sous Linux est bien plus facile à administrer qu'un parc sous windows. Un novice apprendra à se servir de Linux et à adopter la logique en relativement peu de temps.
En 2000, on a eu un cador qui a fait passer tout le parc sous Linux. Deux mois après, pétition des trois quarts des collègues : c'est Windows ou on ne touche plus aux bécanes.
Réessayer aujourd'hui ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Éducation : le gouvernement lâche le logiciel libre

Message par yphrog le Mar 4 Juin 2013 - 23:30

@Le grincheux a écrit: Une moyenne, mathématiquement, c'est la somme des termes sur le nombre de termes. Sur un processeur (précision finie), ce n'est pas cela, sauf à vouloir provoquer des erreurs de calcul. On classe les termes de la valeur absolue la plus petite à la plus grande et on additionne les deux premiers termes triés (les plus petits en valeur absolue). Puis on réitère jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un seul terme que l'on divise par le nombre de termes initiaux. C'est en O(n**2*ln(n)) au mieux (avec un tri de type Shell-Metzner ou équivalent). Et ce n'est pas équivalent au calcul brutal...

Problème : la majorité des développeurs actuels sont issus de bac+2, encadrés la plupart du temps par des ingénieurs (donc bac+5) qui n'ont que rarement fait d'analyse numérique. Je te laisse deviner la suite...

Dès fois je me demande si vous n'êtes pas un agent secret de Micro$oft. Very Happy

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum