Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par anthracite le Jeu 6 Juin - 17:30

Les tuteurs seraient rémunérés 70 cts de l'heure ...
un texte a t'il été enfin publié à ce sujet ?
tant qu'à parler de revalorisation salariale et de reconnaissance de la valeur du travail fourni .... abb

anthracite
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Karine B. le Jeu 6 Juin - 18:03

@JPhMM a écrit:
@Karine B. a écrit:
@frdm a écrit:
@Karine B. a écrit:
@frdm a écrit:
C'est complètement faux, qu'est-ce qui vous permet d'écrire cela ? Vous avez une vision singulière de vos collègues.

depuis 99 je fais des permanences à l'IUFM au contact des stagiaires et des formateurs. Les stagiaires en maths sont ceux qui échouent le plus (euphémisme, c'est du 15 contre 1) à la validation et c'est l'argument qui est utilisé à chaque fois, des recrutements par défaut bien plus qu'ailleurs
A partir du moment ou une proposition générale (l'enseignement n'a jamais été considérée comme une voie d'excellence) a un seul contre-exemple, elle est invalidée : votre affirmation est tout simplement fausse. Et vos circonlocutions n'y changeront rien.

1 contre exemple sur des centaines d'autres (je ne dis pas dizaines de milliers car il y a une grosse proportion de collègues qui choisissent d'être profs) ... C'est beau la science
Suspect

Ah ben voilà aut'chose...

Si je dis que tous les stagiaires de maths ont un excellent niveau et qu'on me trouve un contre exemple, mon postulat de départ sera donc faux ? J'adore les sciences Very Happy

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Karine B. le Jeu 6 Juin - 18:04

@anthracite a écrit:
Les tuteurs seraient rémunérés 70 cts de l'heure ...
un texte a t'il été enfin publié à ce sujet ?
tant qu'à parler de revalorisation salariale et de reconnaissance de la valeur du travail fourni .... abb

Pour les EAP, oui (ou au moins ça a été dit en CTM), mais pas pour les M2

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Invité-B le Jeu 6 Juin - 18:04

Très mauvais pour mes nerfs ce sujet, très mauvais...

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Infiniment le Jeu 6 Juin - 18:06

@Larsson a écrit:D'après les propos de collègues ayant passé le concours de lettres classiques il y a peu de temps, certains candidats présents à l'oral n'avaient jamais suivi un cursus de lettres classiques. Il y avait des étudiant ayant un master de philo ou d'archéologie, et comme ils avaient un niveau de latin correct (matière incluse dans leur cursus) et une culture littéraire correcte (travaillée par eux-mêmes), ils ont réussi à passer l'épreuve de composition générale et la partie latin de l'épreuve de langue ancienne.
Pour ne pas avoir de note éliminatoire en épreuve de langue ancienne, ils se contentaient de traduire la première phrase de la version grecque et donc de la note 1 sur 7, parce qu'ils n'avaient que des notions de grec.
Après ça ma collègue me dit que si jamais elle avait à enseigner le grec, elle aurait juste une leçon d'avance sur ses élèves...

Pour établir une comparaison avec d'autres matières, c'est comme si un prof d'histoire-géographie n'avait que des rudiments de géographie ; un prof de physique-chimie des rudiments de physique ; un prof de mathématiques des rudiments de géométrie...

Ce qui fait qu'à la fin l'on aurait des enseignants formés, d'un point de vue disciplinaire, qu'à 60 %.

Effectivement, on peut avoir un CAPES de Lettres Classiques sans avoir jamais fait de grec, si on assure en latin et si on a un peu de chance. En prenant le latin comme dominante à l'écrit, il est noté sur 12. Quelques mots de grec, tout de même, pour ne pas avoir 0/8... À l'oral, une seule langue ancienne est évaluée : il suffit de tomber sur la bonne. Peut-être cela changera-t-il avec les nouvelles maquettes.

Il fut un temps où l'on protégeait les espèces en voie de disparition. Dans l'Éducation Nationale, on les extermine.

_________________
Ah ! la belle chose, que de savoir quelque chose !

Infiniment
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par frdm le Jeu 6 Juin - 18:15

@Karine B. a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Karine B. a écrit:
@frdm a écrit:
@Karine B. a écrit:

depuis 99 je fais des permanences à l'IUFM au contact des stagiaires et des formateurs. Les stagiaires en maths sont ceux qui échouent le plus (euphémisme, c'est du 15 contre 1) à la validation et c'est l'argument qui est utilisé à chaque fois, des recrutements par défaut bien plus qu'ailleurs
A partir du moment ou une proposition générale (l'enseignement n'a jamais été considérée comme une voie d'excellence) a un seul contre-exemple, elle est invalidée : votre affirmation est tout simplement fausse. Et vos circonlocutions n'y changeront rien.

1 contre exemple sur des centaines d'autres (je ne dis pas dizaines de milliers car il y a une grosse proportion de collègues qui choisissent d'être profs) ... C'est beau la science
Suspect

Ah ben voilà aut'chose...

Si je dis que tous les stagiaires de maths ont un excellent niveau et qu'on me trouve un contre exemple, mon postulat de départ sera donc faux ? J'adore les sciences Very Happy
Mais bien entendu, et ce n'est même pas de la science, c'est de la logique élémentaire. C'est fou comme la mauvaise foi peut amener à proférer comme bêtises Laughing

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Igniatius le Jeu 6 Juin - 18:28

@zina a écrit:
@Karine B. a écrit:
depuis 99 je fais des permanences à l'IUFM au contact des stagiaires et des formateurs. Les stagiaires en maths sont ceux qui échouent le plus (euphémisme, c'est du 15 contre 1) à la validation et c'est l'argument qui est utilisé à chaque fois, des recrutements par défaut bien plus qu'ailleurs

C'est vrai qu'à Lille on recale beaucoup les stagiaires de maths, mais je ne pense pas que c'est à cause de leur niveau, j'ai eu la chance de faire deux années de stage et j'ai connu beaucoup de stagiaires et ceux qui ont été recalés, l'on été pour des problèmes de gestion de classe dont une agrégé d'a peine 23 ans très douce et très gentille, avec des classes de STG et une autre cette année qui a démissionné car elle a eu des problèmes avec son tuteur et les ipr lui ont dit de d'adapter.
Ceux qui avaient des lacunes disciplinaires venaient du monde du travail, mais comme ils avaient un certain âge et une certaine autorité n'ont eus aucun problème à être valider.

J'ai bien fait de lire jusqu'au bout avant de répondre à Karine, car mon explication tient dans les exemples que tu cites.
Je ne vais pas avoir peur des clichés, attention les yeux.
Je pense que parmi les bons matheux (pas que les bons d'ailleurs) on trouve un taux anormalement élevé de personnes correspondant à la caricature du savant fou et sauvage : concrètement, bcp de gens ayant un relationnel compliqué, voire inadapté aux élèves "modernes".
Je pense que cela a toujours été le cas mais que cela n'était pas un gros handicap lorsque, d'une part l'école respectait les maîtres et ne leur reprochait pas d'abord à eux le bordel dans leurs classes, d'autre part les mathématiques étaient sans doute la matière la plus "importante" aux yeux de la majorité des acteurs du système.
Mais... The-times-they-are-a-changin'...
Les asociaux qui peuplent nos rangs ont toujours le niveau disciplinaire mais ne tiennent plus le coup face à l'école telle qu'elle est aujourd'hui.

Mais bon, puisqu'on veut surtout mettre des éducateurs devant les élèves, peu importe ce qu'ils racontent, c'est raccord.


Bref, Karine, je pense que ton analyse concernant le niveau des matheux n'est pas la bonne, mais cela n'engage que moi.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Igniatius le Jeu 6 Juin - 18:30

@Isis39 a écrit:
@Larsson a écrit:

Pour établir une comparaison avec d'autres matières, c'est comme si un prof d'histoire-géographie n'avait que des rudiments de géographie ; un prof de physique-chimie des rudiments de physique ; un prof de mathématiques des rudiments de géométrie...

Ce qui fait qu'à la fin l'on aurait des enseignants formés, d'un point de vue disciplinaire, qu'à 60 %.

Je suis professeur d'histoire géographie : j'enseigne l'éducation civique, pour laquelle je n'ai jamais été formée.

Mais c'est toujours un vrai problème : déjà quand j'étais élève (collégien de 1985 à 1989), l'éducation civique était chiante comme la pluie, on sentait que les profs ne maîtrisaient pas le sujet.
Et pourtant j'adorais a priori les sujets abordés.

Dans mon bahut, l'ECJS de seconde est assurée par le prof principal, quelle que soit sa matière, avec l'aide du prof d'HG : tout est dit quant à l'importance accordée à ce sujet. J'ai été personnellement scandalisé quand j'ai appris cela.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Karine B. le Jeu 6 Juin - 19:48

@Igniatius a écrit: d'autre part les mathématiques étaient sans doute la matière la plus "importante" aux yeux de la majorité des acteurs du système.

C'est sans dout epour cela qu'il y a aussi le plus de recalés (et de licenciements pour insuffisance professionnelle : les 3 à Lille à l'heure actuelle étaient en maths, la pression parentale est plus forte (et les courriers plus nombreux) que sur le prof d'arts plastiques ou d'HG)

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Isis39 le Jeu 6 Juin - 19:57

@Igniatius a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Larsson a écrit:

Pour établir une comparaison avec d'autres matières, c'est comme si un prof d'histoire-géographie n'avait que des rudiments de géographie ; un prof de physique-chimie des rudiments de physique ; un prof de mathématiques des rudiments de géométrie...

Ce qui fait qu'à la fin l'on aurait des enseignants formés, d'un point de vue disciplinaire, qu'à 60 %.

Je suis professeur d'histoire géographie : j'enseigne l'éducation civique, pour laquelle je n'ai jamais été formée.

Mais c'est toujours un vrai problème : déjà quand j'étais élève (collégien de 1985 à 1989), l'éducation civique était chiante comme la pluie, on sentait que les profs ne maîtrisaient pas le sujet.

On se forme et on peut en faire un truc pas "chiant". Après le côté "chiant" peut venir des programmes.
Ne pas maîtriser le sujet est un peu normal parfois : par exemple on traite de la justice en 4e. Je n'ai pas fait de droit, je ne connait pas par coeur le code pénal.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Anaxagore le Jeu 6 Juin - 20:56

Il faudrait cesser un peu de pleurer après "une formation". Sommes-nous des intellectuels oui ou non? Parce que si nous ne voulons pas nous faire traiter comme de simples exécutants, il faudrait aussi se souvenir qu'après x années d'études nous sommes quand même supposés savoir réfléchir et chercher un minimum, et y compris dans des domaines pour lesquels il nous faut aller étudier par nous-mêmes. Pour ma part je n'attends aucune formation, tout au plus des échanges avec des personnes "pensantes".


Dernière édition par Anaxagore le Jeu 6 Juin - 21:14, édité 1 fois

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Condorcet le Jeu 6 Juin - 21:13

@Igniatius a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Larsson a écrit:

Pour établir une comparaison avec d'autres matières, c'est comme si un prof d'histoire-géographie n'avait que des rudiments de géographie ; un prof de physique-chimie des rudiments de physique ; un prof de mathématiques des rudiments de géométrie...

Ce qui fait qu'à la fin l'on aurait des enseignants formés, d'un point de vue disciplinaire, qu'à 60 %.

Je suis professeur d'histoire géographie : j'enseigne l'éducation civique, pour laquelle je n'ai jamais été formée.

Mais c'est toujours un vrai problème : déjà quand j'étais élève (collégien de 1985 à 1989), l'éducation civique était chiante comme la pluie, on sentait que les profs ne maîtrisaient pas le sujet.
Et pourtant j'adorais a priori les sujets abordés.

Dans mon bahut, l'ECJS de seconde est assurée par le prof principal, quelle que soit sa matière, avec l'aide du prof d'HG : tout est dit quant à l'importance accordée à ce sujet. J'ai été personnellement scandalisé quand j'ai appris cela.

Itou : le professeur d'espagnol en était chargé.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Formation : ouarf!

Message par Invité33 le Jeu 6 Juin - 21:51

@Anaxagore a écrit:Il faudrait cesser un peu de pleurer après "une formation". Sommes-nous des intellectuels oui ou non? Parce que si nous ne voulons pas nous faire traiter comme de simples exécutants, il faudrait aussi se souvenir qu'après x années d'études nous sommes quand même supposés savoir réfléchir et chercher un minimum, et y compris dans des domaines pour lesquels il nous faut aller étudier par nous-mêmes. Pour ma part je n'attends aucune formation, tout au plus des échanges avec des personnes "pensantes".

cheers cheers cheers
Tout à fait, après 14 ans de contractuel je viens d'avoir le concours réservé (il n'existe pas de Capès pour moi). Formation, tuteur tout ça me fait bien rire. Déjà des collègues avait subi les IUFM il y a quelques années. Dans notre domaine (langue rare asiatique) il n'y avait pas une personne connaissant même trois mots dans notre discipline. On leur avait alors conseillé de ne pas venir se faire c... là. C'est aussi mon avis. Journées de formation pour baratin général en novlangue et considérations oiseuses sur la tenue de classe non merci. Pour moi on est pédagogue ou on ne l'est pas. C'est comme comédien (le parallèle est souvent fait). Qu'on nous donne des infos précises sur les absences, le cahier de texte, les conseils de classe, etc certes c'est utile mais cela se fait dans l'établissement. Pas besoin de formation de je ne sais combien d'heures.


Dernière édition par gilles.naishou le Jeu 6 Juin - 21:57, édité 1 fois

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par JPhMM le Jeu 6 Juin - 21:56

Tu as raison, mais je te conseille de ne pas te réjouir trop vite Gilles... n'auras-tu pas à faire une année comme enseignant stagiaire ?

(Et félicitations yesyes yesyes yesyes )

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Anaxagore le Jeu 6 Juin - 21:57

aal

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Invité33 le Jeu 6 Juin - 22:01

@JPhMM a écrit:Tu as raison, mais je te conseille de ne pas te réjouir trop vite Gilles... n'auras-tu pas à faire une année comme enseignant stagiaire ?

(Et félicitations yesyes yesyes yesyes )
Oui tu as raison mais aucun poste nulle part pour ma langue. Mon syndicat m'a conseillé d'écrire au ministre et au recteur pour leur demander d'ouvrir un capacité car aussi étrange que cela puisse paraître même si j'enseigne depuis 2005 dans les deux mêmes lycées il semble que la machine à affecter ne le sache pas et risque de m'envoyer n'importe où! Les concours réservés c'est déjà particulier (le ministère résout les problèmes au fur et à mesure; c'est flux tendu et à vue) mais alors dans les matières comme la mienne c'est encore plus à part. En tous les cas merci pour les encouragements.

Invité33
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par JPhMM le Ven 7 Juin - 7:35

@Karine B. a écrit:Si je dis que tous les stagiaires de maths ont un excellent niveau et qu'on me trouve un contre exemple, mon postulat de départ sera donc faux ?
C'est exactement ça.

@Karine B. a écrit:J'adore les sciences Very Happy
Alors tu vas adorer ça :

¬(∀x P(x)) ⇔ (∃x, ¬P(x))

C'est-à-dire :

« La propriété "Pour tout x la propriété P(x) est vérifiée" est fausse »

est logiquement équivalent à

« Il existe (au moins) un x tel que la propriété P(x) est fausse »

Comme il fut dit plusieurs fois, circonvolutions et sarcasmes n'y changeront pas grand chose.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Karine B. le Ven 7 Juin - 7:55

@JPhMM a écrit:
@Karine B. a écrit:Si je dis que tous les stagiaires de maths ont un excellent niveau et qu'on me trouve un contre exemple, mon postulat de départ sera donc faux ?
C'est exactement ça.

@Karine B. a écrit:J'adore les sciences Very Happy
Alors tu vas adorer ça :

¬(∀x P(x)) ⇔ (∃x, ¬P(x))

C'est-à-dire :

« La propriété "Pour tout x la propriété P(x) est vérifiée" est fausse »

est logiquement équivalent à

« Il existe (au moins) un x tel que la propriété P(x) est fausse »

Comme il fut dit plusieurs fois, circonvolutions et sarcasmes n'y changeront pas grand chose.

Il suffit de bien choisir la propriété de départ et on fait dire ce qu'on veut.

Je file m'enfermer au rectorat vérifier que la formule ci dessous est fausse pour le mouvement ECLAIR selon que l'on se place du point de vue du rectorat ou du nôtre

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par frdm le Ven 7 Juin - 8:27

@Karine B. a écrit:
Il suffit de bien choisir la propriété de départ et on fait dire ce qu'on veut.

Mais enfin, c'est vous-même qui l'avez énoncée, cette propriété !

Vous n'avez toujours pas compris. Il ne s'agit pas de faire dire ce que l'on veut à quelqu'un, il s'agit simplement de faire preuve d'un minimum d'honnêteté intellectuelle. S'il vous est démontré à l'examen des faits qu'une de vos affirmations est fausse, reconnaissez simplement votre erreur !

Puissiez-vous à l'avenir ne plus affirmer étourdiment de telles énormités. Si par contre vous aviez dit "je n 'ai jamais considéré le professorat comme une voie d'excellence", cela aurait présenté un double avantage : votre propos aurait été juste (à condition que vous ne mentiez pas) et il aurait été réduit à sa valeur purement anecdotique, celle d'une simple opinion personnelle.



Dernière édition par frdm le Ven 7 Juin - 8:35, édité 1 fois

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Ven 7 Juin - 8:32

@Karine B. a écrit:
@JPhMM a écrit:
@Karine B. a écrit:Si je dis que tous les stagiaires de maths ont un excellent niveau et qu'on me trouve un contre exemple, mon postulat de départ sera donc faux ?
C'est exactement ça.

@Karine B. a écrit:J'adore les sciences Very Happy
Alors tu vas adorer ça :

¬(∀x P(x)) ⇔ (∃x, ¬P(x))

C'est-à-dire :

« La propriété "Pour tout x la propriété P(x) est vérifiée" est fausse »

est logiquement équivalent à

« Il existe (au moins) un x tel que la propriété P(x) est fausse »

Comme il fut dit plusieurs fois, circonvolutions et sarcasmes n'y changeront pas grand chose.

Il suffit de bien choisir la propriété de départ et on fait dire ce qu'on veut.

Je file m'enfermer au rectorat vérifier que la formule ci dessous est fausse pour le mouvement ECLAIR selon que l'on se place du point de vue du rectorat ou du nôtre

Bah non justement. Tu dirais certaines étudiants en maths et non tous, ton assertion est vraie. C'est plus une question de précision du discours. Le problème étant toujours de généraliser à partir de cas particuliers...

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par JPhMM le Ven 7 Juin - 9:56

Karine B a écrit:Il suffit de bien choisir la propriété de départ et on fait dire ce qu'on veut.
En fait non. On ne peut presque rien dire. En logique, d'ailleurs, les seules propositions vraies sont celles qui peuvent se réduire à des tautologies (et les "axiomes").
Plus précisément, on ne peut pas dire ce que l'on veut, puisqu'on ne peut pas dire une chose et son contraire : on ne peut jamais dire que pour un certain x la propriété P(x) est vraie d'une part, et fausse d'autre part, c'est le principe de non-contradiction. Voilà pourquoi il faut se méfier de l'usage des quantificateurs universaux ("tous", "pour tout"), etc.
Notons, plus généralement, que le problème des universaux (auxquels le quantificateur universel se rattache) est incroyablement complexe. En effet, une propriété peut être vraie pour un certaine catégorie sans être vraie pour tous les individus de la catégorie (les insectes ont six pattes, les arachnides huit pattes, mais une araignée qui aurait perdu deux pattes ou qui serait née avec seulement six pattes reste un arachnide). De plus, les propriétés contenant un universal (non dégénéré) parlant du monde ne semblent pas pouvoir être validées (ou invalidées) déductivement. Ainsi, la proposition "tous les hommes sont mortels" ne peut être validée qu'en vérifiant que chaque homme est mortel, tâche impossible aussi longtemps qu'il restera un homme vivant.

Bref, dès qu'un "tous" apparait dans une affirmation, cette dernière a pas mal de chances d'être démontrée fausse ou indémontrable.

Karine B a écrit:Je file m'enfermer au rectorat
De tout coeur, bon courage à toi.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Fabire le Ven 7 Juin - 10:07

gilles.naishou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Il faudrait cesser un peu de pleurer après "une formation". Sommes-nous des intellectuels oui ou non? Parce que si nous ne voulons pas nous faire traiter comme de simples exécutants, il faudrait aussi se souvenir qu'après x années d'études nous sommes quand même supposés savoir réfléchir et chercher un minimum, et y compris dans des domaines pour lesquels il nous faut aller étudier par nous-mêmes. Pour ma part je n'attends aucune formation, tout au plus des échanges avec des personnes "pensantes".

cheers cheers cheers
Tout à fait, après 14 ans de contractuel je viens d'avoir le concours réservé (il n'existe pas de Capès pour moi). Formation, tuteur tout ça me fait bien rire. Déjà des collègues avait subi les IUFM il y a quelques années. Dans notre domaine (langue rare asiatique) il n'y avait pas une personne connaissant même trois mots dans notre discipline. On leur avait alors conseillé de ne pas venir se faire c... là. C'est aussi mon avis. Journées de formation pour baratin général en novlangue et considérations oiseuses sur la tenue de classe non merci. Pour moi on est pédagogue ou on ne l'est pas. C'est comme comédien (le parallèle est souvent fait). Qu'on nous donne des infos précises sur les absences, le cahier de texte, les conseils de classe, etc certes c'est utile mais cela se fait dans l'établissement. Pas besoin de formation de je ne sais combien d'heures.

Tout à fait d'accord avec toi, j'ai fait 2 ans d'iufm puis je suis rentrée dans l'EN ça fait 3 ans que j'enseigne je viens d'avoir le concours interne donc me retrouver avec un tuteur me semble bien inutile et suivre une formation aussi (sachant que pendant mes années d'enseignante contractuelle j'ai toujours échangé avec les collègues de ma discipline, l'équipe péda et administrative et j'ai été convoqué à une formation aux premiers outils du métier d'enseignement en AP). scratch

Fabire
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Jacq le Dim 9 Juin - 11:28

@Fabire a écrit:
gilles.naishou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Il faudrait cesser un peu de pleurer après "une formation". Sommes-nous des intellectuels oui ou non? Parce que si nous ne voulons pas nous faire traiter comme de simples exécutants, il faudrait aussi se souvenir qu'après x années d'études nous sommes quand même supposés savoir réfléchir et chercher un minimum, et y compris dans des domaines pour lesquels il nous faut aller étudier par nous-mêmes. Pour ma part je n'attends aucune formation, tout au plus des échanges avec des personnes "pensantes".

cheers cheers cheers
Tout à fait, après 14 ans de contractuel je viens d'avoir le concours réservé (il n'existe pas de Capès pour moi). Formation, tuteur tout ça me fait bien rire. Déjà des collègues avait subi les IUFM il y a quelques années. Dans notre domaine (langue rare asiatique) il n'y avait pas une personne connaissant même trois mots dans notre discipline. On leur avait alors conseillé de ne pas venir se faire c... là. C'est aussi mon avis. Journées de formation pour baratin général en novlangue et considérations oiseuses sur la tenue de classe non merci. Pour moi on est pédagogue ou on ne l'est pas. C'est comme comédien (le parallèle est souvent fait). Qu'on nous donne des infos précises sur les absences, le cahier de texte, les conseils de classe, etc certes c'est utile mais cela se fait dans l'établissement. Pas besoin de formation de je ne sais combien d'heures.

Tout à fait d'accord avec toi, j'ai fait 2 ans d'iufm puis je suis rentrée dans l'EN ça fait 3 ans que j'enseigne je viens d'avoir le concours interne donc me retrouver avec un tuteur me semble bien inutile et suivre une formation aussi (sachant que pendant mes années d'enseignante contractuelle j'ai toujours échangé avec les collègues de ma discipline, l'équipe péda et administrative et j'ai été convoqué à une formation aux premiers outils du métier d'enseignement en AP). scratch

Auparavant pour ceux qui avaient le concours interne il y avait la possibilité d'être stagiaire en situation, avec seulement quelques journées de formation. Cela n'empêchait pas d'avoir officiellement un tuteur, mais la relation était différente, beaucoup plus souple.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par zina le Dim 9 Juin - 12:03

@Jacq a écrit:
@Fabire a écrit:
gilles.naishou a écrit:
@Anaxagore a écrit:Il faudrait cesser un peu de pleurer après "une formation". Sommes-nous des intellectuels oui ou non? Parce que si nous ne voulons pas nous faire traiter comme de simples exécutants, il faudrait aussi se souvenir qu'après x années d'études nous sommes quand même supposés savoir réfléchir et chercher un minimum, et y compris dans des domaines pour lesquels il nous faut aller étudier par nous-mêmes. Pour ma part je n'attends aucune formation, tout au plus des échanges avec des personnes "pensantes".

cheers cheers cheers
Tout à fait, après 14 ans de contractuel je viens d'avoir le concours réservé (il n'existe pas de Capès pour moi). Formation, tuteur tout ça me fait bien rire. Déjà des collègues avait subi les IUFM il y a quelques années. Dans notre domaine (langue rare asiatique) il n'y avait pas une personne connaissant même trois mots dans notre discipline. On leur avait alors conseillé de ne pas venir se faire c... là. C'est aussi mon avis. Journées de formation pour baratin général en novlangue et considérations oiseuses sur la tenue de classe non merci. Pour moi on est pédagogue ou on ne l'est pas. C'est comme comédien (le parallèle est souvent fait). Qu'on nous donne des infos précises sur les absences, le cahier de texte, les conseils de classe, etc certes c'est utile mais cela se fait dans l'établissement. Pas besoin de formation de je ne sais combien d'heures.

Tout à fait d'accord avec toi, j'ai fait 2 ans d'iufm puis je suis rentrée dans l'EN ça fait 3 ans que j'enseigne je viens d'avoir le concours interne donc me retrouver avec un tuteur me semble bien inutile et suivre une formation aussi (sachant que pendant mes années d'enseignante contractuelle j'ai toujours échangé avec les collègues de ma discipline, l'équipe péda et administrative et j'ai été convoqué à une formation aux premiers outils du métier d'enseignement en AP). scratch

Auparavant pour ceux qui avaient le concours interne il y avait la possibilité d'être stagiaire en situation, avec seulement quelques journées de formation. Cela n'empêchait pas d'avoir officiellement un tuteur, mais la relation était différente, beaucoup plus souple.

C'est bien ce que je pensais aussi puisque j'ai enseigné durant 10 ans avant d'avoir le CAPES. Mon tuteur a eu l’intelligence de s'adapter à mon cas : il ne venait que très rarement, il me laissait tranquille tout en surveillant de loin ce que je fais, il a par contre refusé de me recevoir dans sa classe ( je n'ai pas fait remonter car je ne voulais pas faire de vague). Mais c'est grâce à ses excellents rapports, que le CDE regarde avant, que j'ai eu une bonne appréciation du chef, car à mon avis il ne savait même pas quelle tête j'avais.
Tout ça pour dire que même si on a de l'expérience, des fois c'est bien d'avoir un tuteur même si c'est juste administrativement, car il fait des fois le tampon entre vous et l'administration.

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs ?

Message par bizaliso le Mer 12 Juin - 13:54

""Dans un contexte où la crise du recrutement des enseignants et des conseillers principaux d’éducation (CPE) ne fait de doute pour personne et où l’OCDE montre depuis de nombreuses années que les enseignants débutants français sont payés 10 % de moins que la moyenne des pays de l’OCDE, le ministre propose dans le cadre de sa réforme de la formation des enseignants de diminuer la rémunération brute des enseignants de 20 %.
En effet, un projet de décret soumis au Comité Technique Ministériel (CTM) du 17 juin prévoit que les enseignants et CPE débuteront leur carrière à 1 600 euros bruts au lieu des 2 000 euros actuels.
Pour le SNES-FSU, la décision de diminuer la rémunération des nouveaux enseignants si elle était confirmée par le ministre, irait à l’encontre des engagements du ministre lui-même et ne pourrait que conduire à une forte réaction de tous les personnels.
Nous exigeons que la rémunération des nouveaux enseignants au lieu d’être diminuée, soit élevée rapidement à la moyenne de l’OCDE, condition nécessaire pour permettre de lutter contre la crise de recrutement. Nous demandons au ministre de revoir sans délai son projet.
Dans le cadre des négociations catégorielles qui s’ouvriront dans le courant du mois, le SNES-FSU portera l’ambition d’une revalorisation des débuts de carrières, mais aussi de l’ensemble de la carrière des enseignants, CPE et Co-Psy.""

D'après le SNES 5 juin 2013


Ah Bon ? C'est nouveau ça ? Ça concerna quels "nouveaux profs" ? Stagiaire 2013? 2014 ?

bizaliso
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum