Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Edgar le Mer 5 Juin 2013 - 11:57

@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.

Réfléchissez-bien en effet si vous avez d'autres options professionnelles et tant que vous êtes jeune. Sans compter que l'on va vous en demander énormément en stage et durant les premières années en jouant beaucoup de la menace de l'inspection, de la non-validation et de tout leur arsenal coercitif qui fait bien rire quand on sait les carrières mirobolantes qu'ils proposent derrière. Si vous tenez à l'éducation, allez-y, mais si c'est juste une option parmi d'autres, réfléchissez quand même.

Edgar
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Lefteris le Mer 5 Juin 2013 - 11:57

@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.
Tu tiens le même discours que des contractuels que j'ai entendus (mais prépare tes arrières quand même) , et même des stagiaires M2 : ils veulent bifurquer, pur ceux qui ne l'ont pas fait entre temps ( je renvoie sur ce point aux diverses interventions des collègues qui préparent les étudiants en fac, et à ce texte que je remets une nouvelle fois : http://skhole.fr/qui-veut-encore-devenir-professeur-ou-la-crise-de-la-vocation-enseignante-par-marian-balastre...) .

Mais est-ce que le gouvernement se rend compte qu'il ne va même plus recruter du tout , même des recalés de partout ? Que d'après ce que j'entends autour de moi (stagiaires, EAP) les étudiants discutent entre eux, sont beaucoup moins ignorants que ce qu'on a l'air de croire en haut lieu ? Qu'ils n'arrivent pas la fleur au fusil ?

La carrière était peu attrayante financièrement , soit. Mais il restait à la rigueur l'intérêt du métier, le goût de sa discipline, l'autonomie, l'organisation de son temps, qui pouvait encore toucher. Mais quels sont les épouvantails agités ?
- intérêt du métier => faire de la présence et de l'éducatif 35 heures
- goût de sa discipline => réduire le poids des matières (et ça commence au concours)
- autonomie => cocher des cases , puis par changement de statut, obéir à des ordres administratifs locaux et non à des programmes généraux
- organisation de son temps => présence accrue, annualisation, réduction des vacances .

Bravo, encore bravo , messieurs les politicards et leurs valets gratte-papiers et ronds-de-cuir... Il y a des jours où paradoxalement je suis content d'avoir un certain âge et même un âge certain. furieux


Dernière édition par Lefteris le Mer 5 Juin 2013 - 11:58, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Mer 5 Juin 2013 - 11:58

@ekho a écrit: affraid

Je ne connais rien au système de l'EN encore, mais pour ceux qui connaissent, ça a des chances de passer ce décret?


Au vu de ce qui se passe depuis plusieurs années, toutes les mauvaises annonces finissent par se produire No

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Iphigénie le Mer 5 Juin 2013 - 12:07


moins de retraite, moins de salaire, moins de vacances:
qu'ils aillent se faire f*****
Twisted Evil Twisted Evil furieux

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Mer 5 Juin 2013 - 12:10

@Lefteris a écrit:
@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.
Tu tiens le même discours que des contractuels que j'ai entendus (mais prépare tes arrières quand même) , et même des stagiaires M2 : ils veulent bifurquer, pur ceux qui ne l'ont pas fait entre temps ( je renvoie sur ce point aux diverses interventions des collègues qui préparent les étudiants en fac, et à ce texte que je remets une nouvelle fois : http://skhole.fr/qui-veut-encore-devenir-professeur-ou-la-crise-de-la-vocation-enseignante-par-marian-balastre...) .

Mais est-ce que le gouvernement se rend compte qu'il ne va même plus recruter du tout , même des recalés de partout ? Que d'après ce que j'entends autour de moi (stagiaires, EAP) les étudiants discutent entre eux, sont beaucoup moins ignorants que ce qu'on a l'air de croire en haut lieu ? Qu'ils n'arrivent pas la fleur au fusil ?

La carrière était peu attrayante financièrement , soit. Mais il restait à la rigueur l'intérêt du métier, le goût de sa discipline, l'autonomie, l'organisation de son temps, qui pouvait encore toucher. Mais quels sont les épouvantails agités ?
- intérêt du métier => faire de la présence et de l'éducatif 35 heures
- goût de sa discipline => réduire le poids des matières (et ça commence au concours)
- autonomie => cocher des cases , puis par changement de statut, obéir à des ordres administratifs locaux et non à des programmes généraux
- organisation de son temps => présence accrue, annualisation, réduction des vacances .

Bravo, encore bravo , messieurs les politicards et leurs valets gratte-papiers et ronds-de-cuir... Il y a des jours où paradoxalement je suis content d'avoir un certain âge et même un âge certain. furieux

Effectivement, ça fait même réfléchir quelques "plus vieux" affraid
La vraie question est : est-ce qu'en haut lieu ça n'est pas réfléchi, justement ? Si tu ne recrutes pas des fonctionnaires mais des contractuels, si tu dégoûtes les jeunes fonctionnaires de rester trop longtemps (m'est avis qu'une fois qu'ils auront revu les salaires à la baisse, les vacances, l'augmentation du temps de service, le prochain coup sera une réduction drastique du nombre de poste à l'agreg histoire de mettre un frein à la promotion interne : on commencera à jeter quelques pierres à ce propos en 2015 pour que ça se fasse en 2016), avec en plus les départs à la retraites, le mammouth sera vite dégraissé... Et le changement de statut acté de fait puisque pour faire tourner la machine, on sera contraint d'avoir une majorité de contractuels. Et si tu veux par la suite avoir une mutation, il suffira d'obliger les gens à signer le nouveau statut pour l'avoir heu
Bon je sais, je fais de la politique fiction... Mais honnêtement ça se tient et c'est extrêmement cohérent avec ce qui se passe depuis un certain nombre d'année.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Iphigénie le Mer 5 Juin 2013 - 12:14

et oui!+1:
pour l'intérêt des nenfants. Twisted Evil

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par ekho le Mer 5 Juin 2013 - 12:24

J'ai vraiment du mal à croire que ce n'est pas une blague pale
Pourtant certains Neos m'avaient prévenue en découvrant mon message de présentation, trop enthousiate... Je commence à comprendre pourquoi.

Si cette mesure passe le 17, je ne me présenterai pas aux oraux... Et je laisserai tomber mon projet de réorientation (pourtant il me tenait vraiment à cœur, et tan pis si Peillon me considère comme un mercenaire). Ou alors je ne le tenterais qu'avec l'agreg (si elle existe encore) ou à l'étranger...

Mais là, c'est vraiment indécent (à la fois le montant proposé, et le manque de considération caché derrière les campagnes mensongères de revalorisation de la profession et d'encourgement des vocations).


ekho
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par zina le Mer 5 Juin 2013 - 12:29

Je comprends pourquoi cette année, dans mon académie, dès que certains stagiaires ont un problème avec un tuteur ou un CDE (problèmes qu'on supportait stoïquement avant) démissionnent. A ce rythme là des mauvaises nouvelles, à la moindre difficulté liée à ce métier ( et on sait tous qu'il y'en a beaucoup), on part. Il faut arrêter de se dire qu'on ne sait qu'enseigner. On peut faire plein d'autre choses. chevalier

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Lefteris le Mer 5 Juin 2013 - 12:33

supersoso a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.
Tu tiens le même discours que des contractuels que j'ai entendus (mais prépare tes arrières quand même) , et même des stagiaires M2 : ils veulent bifurquer, pur ceux qui ne l'ont pas fait entre temps ( je renvoie sur ce point aux diverses interventions des collègues qui préparent les étudiants en fac, et à ce texte que je remets une nouvelle fois : http://skhole.fr/qui-veut-encore-devenir-professeur-ou-la-crise-de-la-vocation-enseignante-par-marian-balastre...) .

Mais est-ce que le gouvernement se rend compte qu'il ne va même plus recruter du tout , même des recalés de partout ? Que d'après ce que j'entends autour de moi (stagiaires, EAP) les étudiants discutent entre eux, sont beaucoup moins ignorants que ce qu'on a l'air de croire en haut lieu ? Qu'ils n'arrivent pas la fleur au fusil ?

La carrière était peu attrayante financièrement , soit. Mais il restait à la rigueur l'intérêt du métier, le goût de sa discipline, l'autonomie, l'organisation de son temps, qui pouvait encore toucher. Mais quels sont les épouvantails agités ?
- intérêt du métier => faire de la présence et de l'éducatif 35 heures
- goût de sa discipline => réduire le poids des matières (et ça commence au concours)
- autonomie => cocher des cases , puis par changement de statut, obéir à des ordres administratifs locaux et non à des programmes généraux
- organisation de son temps => présence accrue, annualisation, réduction des vacances .

Bravo, encore bravo , messieurs les politicards et leurs valets gratte-papiers et ronds-de-cuir... Il y a des jours où paradoxalement je suis content d'avoir un certain âge et même un âge certain. furieux

Effectivement, ça fait même réfléchir quelques "plus vieux" affraid
La vraie question est : est-ce qu'en haut lieu ça n'est pas réfléchi, justement ? Si tu ne recrutes pas des fonctionnaires mais des contractuels, si tu dégoûtes les jeunes fonctionnaires de rester trop longtemps (m'est avis qu'une fois qu'ils auront revu les salaires à la baisse, les vacances, l'augmentation du temps de service, le prochain coup sera une réduction drastique du nombre de poste à l'agreg histoire de mettre un frein à la promotion interne : on commencera à jeter quelques pierres à ce propos en 2015 pour que ça se fasse en 2016), avec en plus les départs à la retraites, le mammouth sera vite dégraissé... Et le changement de statut acté de fait puisque pour faire tourner la machine, on sera contraint d'avoir une majorité de contractuels. Et si tu veux par la suite avoir une mutation, il suffira d'obliger les gens à signer le nouveau statut pour l'avoir heu
Bon je sais, je fais de la politique fiction... Mais honnêtement ça se tient et c'est extrêmement cohérent avec ce qui se passe depuis un certain nombre d'année.
Je pense que tu as entièrement raison , pour les intentions.Tout réforme , à optique budgétaire comme tout le monde l'a compris -du moins ici - doit se faire sur le dos des gens concernés, en leur faisant croire que c'est pour leur bien.

Mais je crois que là où ça coince, c'est que même les contractuels, il n'y en aura pratiquement plus, hormis quelques demandeurs d'emploi prêts à partir du jour au lendemain (nous en avons un, en ce moment, dans une matière scientifique, il est sur les startings-blocks, il peut partir demain ou presque, après un entretien).

Qui va en effet se lancer dans 5 ans d'études pour obtenir un éventuel contrat pourri , instable qui plus est, dans une filière sans sortie ou presque (lettres, histoire, arts...) ? Autant abréger , choisir autre chose, et livrer des pizzas, ce qui laisse l'esprit plus tranquille pour passer un bon concours ou préparer un vrai métier...

Mais j'ai l'impression que les socialos ont le défaut de raisonnement suivant : "Je veux que le monde soit comme ça, donc il est comme ça : les étudiants viendront quand même par goût du sacrifice". Or, il n'existe pas encore de loi obligeant les jeunes bacheliers à envisager les ESPE et l'EN Twisted Evil


J'édite de suite , car outre Ilène, Eckho reflète cette analyse de la vie dans le réel.
Ou alors je ne le tenterais qu'avec l'agreg
Eh oui, à la limite quelques passionnés feront des études pour le plaisir, et ce sera l'agreg ou rien (et encore l'agreg pour être MCF un jour). C'est d'ailleurs ce que je faisais dans un autre métier, l'EN est un pis aller pour moi : j'étais parti pour un doctorat tranquillou, pour me changer les idées . J'ai changé mon fusil d'épaule sous la pression des circonstances, et même l'agreg fut une roue de secours, et pourtant je suis le parfait nanti à côté de ce que vont subir les rares candidats au jeu de massacre. Crying or Very sad


Dernière édition par Lefteris le Mer 5 Juin 2013 - 12:38, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Leclochard le Mer 5 Juin 2013 - 12:34

@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.

1600 euros bruts... c'est ce que je touchais il y a treize ans. Shocked Quelle régression.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par histoireeternelle59 le Mer 5 Juin 2013 - 12:37

@Lefteris a écrit:
supersoso a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.
Tu tiens le même discours que des contractuels que j'ai entendus (mais prépare tes arrières quand même) , et même des stagiaires M2 : ils veulent bifurquer, pur ceux qui ne l'ont pas fait entre temps ( je renvoie sur ce point aux diverses interventions des collègues qui préparent les étudiants en fac, et à ce texte que je remets une nouvelle fois : http://skhole.fr/qui-veut-encore-devenir-professeur-ou-la-crise-de-la-vocation-enseignante-par-marian-balastre...) .

Mais est-ce que le gouvernement se rend compte qu'il ne va même plus recruter du tout , même des recalés de partout ? Que d'après ce que j'entends autour de moi (stagiaires, EAP) les étudiants discutent entre eux, sont beaucoup moins ignorants que ce qu'on a l'air de croire en haut lieu ? Qu'ils n'arrivent pas la fleur au fusil ?

La carrière était peu attrayante financièrement , soit. Mais il restait à la rigueur l'intérêt du métier, le goût de sa discipline, l'autonomie, l'organisation de son temps, qui pouvait encore toucher. Mais quels sont les épouvantails agités ?
- intérêt du métier => faire de la présence et de l'éducatif 35 heures
- goût de sa discipline => réduire le poids des matières (et ça commence au concours)
- autonomie => cocher des cases , puis par changement de statut, obéir à des ordres administratifs locaux et non à des programmes généraux
- organisation de son temps => présence accrue, annualisation, réduction des vacances .

Bravo, encore bravo , messieurs les politicards et leurs valets gratte-papiers et ronds-de-cuir... Il y a des jours où paradoxalement je suis content d'avoir un certain âge et même un âge certain. furieux

Effectivement, ça fait même réfléchir quelques "plus vieux" affraid
La vraie question est : est-ce qu'en haut lieu ça n'est pas réfléchi, justement ? Si tu ne recrutes pas des fonctionnaires mais des contractuels, si tu dégoûtes les jeunes fonctionnaires de rester trop longtemps (m'est avis qu'une fois qu'ils auront revu les salaires à la baisse, les vacances, l'augmentation du temps de service, le prochain coup sera une réduction drastique du nombre de poste à l'agreg histoire de mettre un frein à la promotion interne : on commencera à jeter quelques pierres à ce propos en 2015 pour que ça se fasse en 2016), avec en plus les départs à la retraites, le mammouth sera vite dégraissé... Et le changement de statut acté de fait puisque pour faire tourner la machine, on sera contraint d'avoir une majorité de contractuels. Et si tu veux par la suite avoir une mutation, il suffira d'obliger les gens à signer le nouveau statut pour l'avoir heu
Bon je sais, je fais de la politique fiction... Mais honnêtement ça se tient et c'est extrêmement cohérent avec ce qui se passe depuis un certain nombre d'année.
Je pense que tu as entièrement raison , pour les intentions.Tout réforme , à optique budgétaire comme tout le monde l'a compris -du moins ici - doit se faire sur le dos des gens concernés, en leur faisant croire que c'est pour leur bien.

Mais je crois que là où ça coince, c'est que même les contractuels, il n'y en aura pratiquement plus, hormis quelques demandeurs d'emploi prêts à partir du jour au lendemain (nous en avons un, en ce moment, dans une matière scientifique, il est sur les startings-blocks, il peut partir demain ou presque, après un entretien).

Qui va en effet se lancer dans 5 ans d'études pour obtenir un éventuel contrat pourri , instable qui plus est, dans une filière sans sortie ou presque (lettres, histoire, arts...) ? Autant abréger , choisir autre chose, et livrer des pizzas, ce qui laisse l'esprit plus tranquille pour passer un bon concours ou préparer un vrai métier...

Mais j'ai l'impression que les socialos ont le défaut de raisonnement suivant : "Je veux que le monde soit comme ça, donc il est comme ça : les étudiants viendront quand même par goût du sacrifice". Or, il n'existe pas encore de loi obligeant les jeunes bacheliers à envisager les ESPE et l'EN Twisted Evil

Quand les politiques l'auront compris, ils écriront cette loi! furieux

EDIT : poussons les bêtises jusqu'au bout : on a supprimé le service militaire obligatoire, en le remplaçant par une journée frites-coca-video Défense et citoyenneté, pourquoi ne pas créer un truc genre "service rendu à la nation" obligatoire à la place. Disons, un service d'un an ou deux dans l'enseignement? Pour faire de la garderie ou lire des poly rédigés par le Ministère (car on y viendra... et dire que je suis convoquée pour les oraux dans trois semaines... pour la partie éthique on repassera!), pas besoin de grandes études...


Dernière édition par histoireeternelle59 le Mer 5 Juin 2013 - 12:41, édité 1 fois

histoireeternelle59
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Mer 5 Juin 2013 - 12:37

@ekho a écrit:J'ai vraiment du mal à croire que ce n'est pas une blague pale
Pourtant certains Neos m'avaient prévenue en découvrant mon message de présentation, trop enthousiate... Je commence à comprendre pourquoi.

Si cette mesure passe le 17, je ne me présenterai pas aux oraux... Et je laisserai tomber mon projet de réorientation (pourtant il me tenait vraiment à cœur, et tan pis si Peillon me considère comme un mercenaire). Ou alors je ne le tenterais qu'avec l'agreg (si elle existe encore) ou à l'étranger...

Mais là, c'est vraiment indécent (à la fois le montant proposé, et le manque de considération caché derrière les campagnes mensongères de revalorisation de la profession et d'encourgement des vocations).


Honnêtement, passe l'oral : tu auras tout le temps, si tu es admise avant la prise de fonction et tu pourras te décider. Par contre, il est clair que depuis un certain nombre d'année, nous faisons face à un certain nombre de déconvenues qui modèrent, à juste titre, notre enthousiasme... Quand tu imagines le pire, l'EN trouve toujours le moyen de dépasser nos attentes Suspect

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Hérodoute le Mer 5 Juin 2013 - 12:40

Et attendez qu'il nous reparle de la bivalence les enfants... on y va tout droit...

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Lefteris le Mer 5 Juin 2013 - 12:41

supersoso a écrit:
@ekho a écrit:J'ai vraiment du mal à croire que ce n'est pas une blague pale
Pourtant certains Neos m'avaient prévenue en découvrant mon message de présentation, trop enthousiate... Je commence à comprendre pourquoi.

Si cette mesure passe le 17, je ne me présenterai pas aux oraux... Et je laisserai tomber mon projet de réorientation (pourtant il me tenait vraiment à cœur, et tan pis si Peillon me considère comme un mercenaire). Ou alors je ne le tenterais qu'avec l'agreg (si elle existe encore) ou à l'étranger...

Mais là, c'est vraiment indécent (à la fois le montant proposé, et le manque de considération caché derrière les campagnes mensongères de revalorisation de la profession et d'encourgement des vocations).


Honnêtement, passe l'oral : tu auras tout le temps, si tu es admise avant la prise de fonction et tu pourras te décider. Par contre, il est clair que depuis un certain nombre d'année, nous faisons face à un certain nombre de déconvenues qui modèrent, à juste titre, notre enthousiasme... Quand tu imagines le pire, l'EN trouve toujours le moyen de dépasser nos attentes Suspect

Oui, il faut assurer ses arrières, arrivé là ( notre derrière, on ne peut plus , trop tard... Evil or Very Mad ) . Il est plus facile de partir d'un coup (on a droit à 10 ans de dispo au total) que de rentrer en cas de regret, de chômage prolongé...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Mer 5 Juin 2013 - 12:42

@Lefteris a écrit:
supersoso a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Ilène a écrit:C'est vraiment un scandale, je peine à croire ce que je lis ! affraid Je ne comprends pas ce qu'ils vont gagner à détruire ainsi l'Education Nationale No J'ai voté Hollande au second tour, on ne m'y reprendra pas.
J'ai eu le CAPES l'an dernier, je suis actuellement en report de stage, et il n'est pas question que je bosse pour un salaire pareil ! Déjà que les salaires me semblent bien bas... Bref si cette mesure passe j'envoie ma démission.
Tu tiens le même discours que des contractuels que j'ai entendus (mais prépare tes arrières quand même) , et même des stagiaires M2 : ils veulent bifurquer, pur ceux qui ne l'ont pas fait entre temps ( je renvoie sur ce point aux diverses interventions des collègues qui préparent les étudiants en fac, et à ce texte que je remets une nouvelle fois : http://skhole.fr/qui-veut-encore-devenir-professeur-ou-la-crise-de-la-vocation-enseignante-par-marian-balastre...) .

Mais est-ce que le gouvernement se rend compte qu'il ne va même plus recruter du tout , même des recalés de partout ? Que d'après ce que j'entends autour de moi (stagiaires, EAP) les étudiants discutent entre eux, sont beaucoup moins ignorants que ce qu'on a l'air de croire en haut lieu ? Qu'ils n'arrivent pas la fleur au fusil ?

La carrière était peu attrayante financièrement , soit. Mais il restait à la rigueur l'intérêt du métier, le goût de sa discipline, l'autonomie, l'organisation de son temps, qui pouvait encore toucher. Mais quels sont les épouvantails agités ?
- intérêt du métier => faire de la présence et de l'éducatif 35 heures
- goût de sa discipline => réduire le poids des matières (et ça commence au concours)
- autonomie => cocher des cases , puis par changement de statut, obéir à des ordres administratifs locaux et non à des programmes généraux
- organisation de son temps => présence accrue, annualisation, réduction des vacances .

Bravo, encore bravo , messieurs les politicards et leurs valets gratte-papiers et ronds-de-cuir... Il y a des jours où paradoxalement je suis content d'avoir un certain âge et même un âge certain. furieux

Effectivement, ça fait même réfléchir quelques "plus vieux" affraid
La vraie question est : est-ce qu'en haut lieu ça n'est pas réfléchi, justement ? Si tu ne recrutes pas des fonctionnaires mais des contractuels, si tu dégoûtes les jeunes fonctionnaires de rester trop longtemps (m'est avis qu'une fois qu'ils auront revu les salaires à la baisse, les vacances, l'augmentation du temps de service, le prochain coup sera une réduction drastique du nombre de poste à l'agreg histoire de mettre un frein à la promotion interne : on commencera à jeter quelques pierres à ce propos en 2015 pour que ça se fasse en 2016), avec en plus les départs à la retraites, le mammouth sera vite dégraissé... Et le changement de statut acté de fait puisque pour faire tourner la machine, on sera contraint d'avoir une majorité de contractuels. Et si tu veux par la suite avoir une mutation, il suffira d'obliger les gens à signer le nouveau statut pour l'avoir heu
Bon je sais, je fais de la politique fiction... Mais honnêtement ça se tient et c'est extrêmement cohérent avec ce qui se passe depuis un certain nombre d'année.
Je pense que tu as entièrement raison , pour les intentions.Tout réforme , à optique budgétaire comme tout le monde l'a compris -du moins ici - doit se faire sur le dos des gens concernés, en leur faisant croire que c'est pour leur bien.

Mais je crois que là où ça coince, c'est que même les contractuels, il n'y en aura pratiquement plus, hormis quelques demandeurs d'emploi prêts à partir du jour au lendemain (nous en avons un, en ce moment, dans une matière scientifique, il est sur les startings-blocks, il peut partir demain ou presque, après un entretien).

Qui va en effet se lancer dans 5 ans d'études pour obtenir un éventuel contrat pourri , instable qui plus est, dans une filière sans sortie ou presque (lettres, histoire, arts...) ? Autant abréger , choisir autre chose, et livrer des pizzas, ce qui laisse l'esprit plus tranquille pour passer un bon concours ou préparer un vrai métier...

Mais j'ai l'impression que les socialos ont le défaut de raisonnement suivant : "Je veux que le monde soit comme ça, donc il est comme ça : les étudiants viendront quand même par goût du sacrifice". Or, il n'existe pas encore de loi obligeant les jeunes bacheliers à envisager les ESPE et l'EN Twisted Evil

Ci-gît l'EN Like a Star @ heaven ... Et voilà comment se trouvera privatisé le service public d'Education. On aura des écoles bringuebalantes, avec de nombreuses absences (et dans certains coin c'est déjà comme ça, dans le primaire comme le secondaire...) non remplacées, des écoles pour les pauvres, surchargées avec des personnels payés au lance-pierre, éjectables.

Et des écoles payantes, qui fonctionneront à peu près correctement...

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par InvitéeSS le Mer 5 Juin 2013 - 12:44

@Lefteris a écrit:
supersoso a écrit:
@ekho a écrit:J'ai vraiment du mal à croire que ce n'est pas une blague pale
Pourtant certains Neos m'avaient prévenue en découvrant mon message de présentation, trop enthousiate... Je commence à comprendre pourquoi.

Si cette mesure passe le 17, je ne me présenterai pas aux oraux... Et je laisserai tomber mon projet de réorientation (pourtant il me tenait vraiment à cœur, et tan pis si Peillon me considère comme un mercenaire). Ou alors je ne le tenterais qu'avec l'agreg (si elle existe encore) ou à l'étranger...

Mais là, c'est vraiment indécent (à la fois le montant proposé, et le manque de considération caché derrière les campagnes mensongères de revalorisation de la profession et d'encourgement des vocations).


Honnêtement, passe l'oral : tu auras tout le temps, si tu es admise avant la prise de fonction et tu pourras te décider. Par contre, il est clair que depuis un certain nombre d'année, nous faisons face à un certain nombre de déconvenues qui modèrent, à juste titre, notre enthousiasme... Quand tu imagines le pire, l'EN trouve toujours le moyen de dépasser nos attentes Suspect

Oui, il faut assurer ses arrières, arrivé là ( notre derrière, on ne peut plus , trop tard... Evil or Very Mad ) . Il est plus facile de partir d'un coup (on a droit à 10 ans de dispo au total) que de rentrer en cas de regret, de chômage prolongé...

Oui mais si j'ai bien compris, ekho n'est pas au chômage. Donc elle ne veut pas non plus bosser pour rien. Mais cela étant, sachant comme il est difficile de faire de la philo quand on rentre d'un autre boulot, encore plus quand on a des enfants, peut-être mieux vaut-il tester que de regretter.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par atrium le Mer 5 Juin 2013 - 12:47

@Leclochard a écrit: Qui était pour la mastérisation parce que ça allait permettre de revaloriser les traitements ? Qui ? ? ? furieux
aa
C'est honteux d'oser le proposer.

Les mêmes qui sont pour la réforme des rythmes en primaire,la décentralisation accéléré avec transfert de compétences et plus pour le 1er deré pour être plus proche des parents, l'intégration "à l'arrach'" des enfants handicapés dans des classes maternelles de 30 parce que c'est tellement mieux pour eux, et qui croient que le raccourcissement des vacances s'accompagnera d'augmentation de salaire... C'est à dire plus grand monde même chez mes (très) jeunes collègues...

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Hérodoute le Mer 5 Juin 2013 - 12:50

Moi je dis : Révolution !!!!! chevalier darkvador :helico:

Hérodoute
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par yphrog le Mer 5 Juin 2013 - 12:52

@Edgar a écrit:

En tout cas, c'est un message fort qu'il envoie aux nouvelles recrues : "il faut vraiment que vous soyez des crevards ou les moins brillants de votre classe, ou les deux, pour entrer dans l'EN. Sinon, passez votre chemin bien vite. "

et aux parents d'élèves, et aux élèves... bref. Shocked

C'est vrai paratge que Freire était catholique.


Dernière édition par xphrog le Mer 5 Juin 2013 - 13:01, édité 1 fois

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Simgajul le Mer 5 Juin 2013 - 12:56

Cela signifie quoi? En gros en catimini le 17 juin ils prennent cette décision et elle est effective de suite? quel respect pour les gens qui passent un concours dont les conditions annoncées ne sont pas les bonnes...

J'hallucine complétement, j'irais aux oraux mais si je suis reçue dans ces conditions je ne suis pas sure d'y aller. 1600 euros brut ! C'est écœurant.

Je pense que je suis dans le même cas qu'Ekho quand on a un CDI payé correctement, devenir prof à 2000 euros brut c'est déjà faire un sacrifice... là, ce serait de l'automutilation.

Simgajul
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par barèges le Mer 5 Juin 2013 - 12:56

Si cette mesure passe, et qu'elle concerne l'année de stage, gageons qu'elle sera vendue comme suit :
"la droite avait supprimé toute formation professionnelle initiale. Nous en mettons en place une de qualité dans les nouvelles espés. Nous trouvons que le métier n'est pas assez attractif pour nos meilleurs étudiants ; c'est pourquoi nous créons une année d'entrée dans le métier, rémunérée (1250 euros nets pendant trois mois, 1400 après) durant laquelle les professeurs stagiaires n'effectueront qu'un mi-temps devant élèves, le reste de leur service consistant en une formation universitaire, pédagogique et didactique, pleinement en prise avec leur activité professionnelle, au sein des espés".
Et les profs qui oseraient protester contre ça, comment seront-ils considérés dans l'opinion publique ?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Jenny le Mer 5 Juin 2013 - 13:00

Pffff c'est encourageant juste avant les oraux Evil or Very Mad

Jenny
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Emilie974 le Mer 5 Juin 2013 - 13:01

J'attends de savoir si ce salaire de 1600 bruts n'est valable que pour les M1/M2 et qu'ensuite, les choses reviennent à la "normale".

Par contre, si Peillon propose ça pour les jeunes titulaires, c'est un véritable scandale. Stagiaire, j'en suis à 1680 nets et ils sont bien utilisés à la fin du mois. Je n'ose pas imaginer ce que ça donnerait avec 400 euros de moins...et tout ça avec Bac+ 5 ?!

Je ne suis pas du genre revendicative à descendre dans la rue au moindre pet de travers mais ça, par contre, ça mériterait un énorme bazar !

Emilie974
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par JPhMM le Mer 5 Juin 2013 - 13:04


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par zina le Mer 5 Juin 2013 - 13:06

Tous cela me donne envie de pleurer ça me plonge dans une telle tristesse, la seule chose qui me fait tenir c'est l'agreg, si elle n'existe plus ( où est le smiley qui se pend)

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Snes, FO, l'Huma... : Peillon décide de baisser le salaire des nouveaux profs (CTM du 17 juin)

Message par Emilie974 le Mer 5 Juin 2013 - 13:09

Bon ce n'est toujours pas précisé dans cet article. C'est quoi un enseignant débutant ? Un M2 master enseignement ? Un stagiaire post-capes ? Un T1 ?

Emilie974
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum