Les animaux sont-ils intelligents ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Jeu 15 Aoû 2013 - 13:16

Dominique Lestel, Les animaux sont-ils intelligents ? Ed. Le Pommier, coll. Les Petites Pommes du savoir


Les expériences de Wolfgang Köhler, pionnier de la psychologie expérimentale animale sur l'intelligence des chimpanzés captifs à Ténériffe, en 1917, celles d'un jeune professeur de l'université de Vienne, Karl von Frisch en 1940 sur le "langage des abeilles", les observations de Christophe Boesch sur les chimpanzés fabricateurs et utilisateurs d'outils de la forêt de Taï, la transmission d'un langage symbolique artificiel à un chimpanzé pygmée, le bonobo Kanzi, par Sue Savage-Rumbaugh, en 1990, avec lequel il communique avec des humains...

Tous ces exemples, et l'on pourrait aisément les multiplier, sont choisis à dessein dans des milieux divers et sur des animaux d'espèces différentes. Ils révèlent à ceux qui en douteraient encore que des animaux montrent des comportements qu'il est difficile, sans mauvaise foi, de ne pas qualifier d'intelligents.

Aujourd'hui, se demander si les animaux sont intelligents peut prêter à sourire. On pense que la question intéressante est de savoir quelles sont les formes d'intelligence que mobilisent les animaux, et non celle de savoir s'ils sont intelligents - dont la réponse tombe sous le sens. Il a pourtant fallu une très longue histoire à l'étude des comportements animaux pour en arriver là. Parce que la réponse n'est pas seulement zoologique : elle engage de surcroît la représentation que nous autres, humains, nous faisons de nous-mêmes.

C'est cette longue histoire de l'étude des comportements animaux que retrace Dominique Lestel dans ce petit livre passionnant : depuis la théorie des animaux-machines de Descartes à la sociobiologie dynamique et à l'éthologie cognitive qui considère les animaux comme des agents vraiment intelligents et non comme de simple machines réactives qui s'adaptent aveuglément à leur environnement par essais et erreurs, en passant par, le behaviorisme et l'éthologie objectiviste de Lorenz et Tinbergen et le fameux phénomène de "l'empreinte".

"Il est impossible de trouver une échelle de mesure linéaire, explique Dominique Lestel avec laquelle on puisse comparer toutes les espèces (espèce humaine y compris) et sur laquelle tout le monde pourrait s'accorder. Trop de dimensions sont concernés de façons très diverses chez de trop nombreuses espèces. Cette absence de linéarité repérable entre intelligences d'espèces différentes n'exclut pas pour autant de les comparer de façon globale. Une vraie révolution scientifique s'est silencieusement produite ces vingt dernières années. Nous avons découvert que nous étions entourés de créatures intelligentes. Comme les microbes, l'intelligence était partout et nous n'avions pas su en repérer la richesse et la diversité."


Dominique Lestel (né en 1961 à Paris) est un philosophe et éthologue français, maître de conférences au département d'études cognitives de l'École normale supérieure et membre d'une équipe de recherche en éco-anthropologie et ethnologie du Muséum national d'histoire naturelle.

Dominique Lestel dans ses travaux de recherche s'oppose aux représentations classiques de l'animal. L'opposition entre nature et culture ne suffit plus à rendre compte de la différence qui sépare l'homme de l'animal. Une véritable ethnologie est nécessaire pour comprendre de nombreuses sociétés animales. En réexaminant les notions d'outil, de communication, de rationalité, il montre que les comportements culturels ne constituent pas une rupture propre à l'humain. Dominique Lestel explique qu'il y a progressivement émergence de comportements culturels dans l'histoire du vivant.

Bibliographie

V. Despret, Quand le loup habitera avec l'agneau, Les Empêcheurs de penser en rond, 2002. Une réflexion très intéressante et très accessible sur le rôle des relations homme/animal dans la constitution du savoir ethologique

D. Lestel, Les Origines animales de la culture, Flammarion, "Champs", 2003. Un exposé de la révolution éthologique en cours autour du phénomène des cultures animales et des raisons pour lesquelles ces travaux bouleversent en profondeur notre représentation de l'animal.

D. Lestel, L'Animal singulier, Seuil, 2004. Une discussion philosophique sur l'importance des communautés hybrides homme/animal pour comprendre la question des intelligences animales.

P. Picq et Y. Coppens, Aux origines de l'humanité, vol. 2, "Le propre de l'homme", Fayard, 2001. Un recueil d'articles sur l'intelligence des grands singes, qui continue de faire largement autorité tout en restant largement accessible au non-spécialiste.

P. Picq, D. Lestel, V. Despret et C. Herzfeld. Les Grands singes. L'humanité au fond des yeux, O. Jacob, 2005. Trois textes sur la notion de visage chez l'animal autour de photos étonnantes de la photographe et philosophe C. Herzfeld.
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par verdurin le Ven 16 Aoû 2013 - 23:23

Bonsoir,
la catégorie « animal » me semble un peu vaste. Very Happy
Et j'ai du mal à mettre sur le même plan l'intelligence d'un pigeon (qui me semble indéniable, quoique faible) et celle d'une abeille, voire celle d'un protozoaire.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par seven5 le Ven 16 Aoû 2013 - 23:28

Ah je dirais pas cela!
De savoir que les fourmis avaient une méthode plutot efficace de reperage de chemin le plus court m'a vraiment convaincu!
Je pense que l'intelligence (encore faut il se mettre d'accord sur sa définition) est adapté à l'animal ou à l'insecte, dans le cas d'abeilles et de fourmis, elle est surement plus orienté à la communauté qu'a l'individu propre!

_________________
"J'voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s'annonce pas super."

seven5
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par verdurin le Sam 17 Aoû 2013 - 0:32

seven5 a écrit:Ah je dirais pas cela!
De savoir que les fourmis avaient une méthode plutot efficace de reperage de chemin le plus court m'a vraiment convaincu!
Je pense que l'intelligence (encore faut il se mettre d'accord sur sa définition) est adapté à l'animal ou à l'insecte, dans le cas d'abeilles et de fourmis, elle est surement plus orienté à la communauté qu'a l'individu propre!
Par bijove !
Pour un prof de maths tu manipules assez mal le «ou» et le «et».
Je suis heureux de t'apprendre que les insectes sont des animaux et qu'aucun animal n'est à la fois fourmi et abeille.
Sinon, en usant d'un peu de divination, je suis d'accord avec toi, fourmis et abeilles ne sont pas intelligentes, mais la communauté est intelligente.
Mais il est difficile de dire qu'une ruche ou une fourmilière soient des animaux.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.
avatar
verdurin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par JPhMM le Sam 17 Aoû 2013 - 9:23

verdurin a écrit:
seven5 a écrit:Ah je dirais pas cela!
De savoir que les fourmis avaient une méthode plutot efficace de reperage de chemin le plus court m'a vraiment convaincu!
Je pense que l'intelligence (encore faut il se mettre d'accord sur sa définition) est adapté à l'animal ou à l'insecte, dans le cas d'abeilles et de fourmis, elle est surement plus orienté à la communauté qu'a l'individu propre!
Par bijove !
Pour un prof de maths tu manipules assez mal le «ou» et le «et».
Je suis heureux de t'apprendre que les insectes sont des animaux et qu'aucun animal n'est à la fois fourmi et abeille.
Sinon, en usant d'un peu de divination, je suis d'accord avec toi, fourmis et abeilles ne sont pas intelligentes, mais la communauté est intelligente.
Mais il est difficile de dire qu'une ruche ou une fourmilière soient des animaux.
soient ou soit ? Wink topela 

Plus sérieusement, j'ignore si une communauté de fourmis est intelligente. Qu'elle soit capable d'optimisation ne me parait pas un critère suffisant. Sinon une bulle de savon est intelligente. Un programme l'est aussi. Une cohorte de robots l'est aussi.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par seven5 le Sam 17 Aoû 2013 - 9:38

Il n'y a pas que cela, c'était un exemple mais la notion d'intelligence est bien au dessus de ma propre conscience Razz , bon pour le ou/et mea culpa, il était tard et je ne me suis pas relue.

Cette reference est en tout cas notée pour moi, cela m'interesse, il me reste juste à trouver le temps...

_________________
"J'voudrais pas faire ma raclette, mais la soirée s'annonce pas super."

seven5
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par falblabla le Sam 17 Aoû 2013 - 10:24

Ce qui me fascine se sont les capacités d'adaptation, de cohabitation et de communication entre certaines espèces. Lorsqu'on observe que l'instinct maternel d'une crocodile peut mettre un bébé tortue à l'eau en le prenant dans sa gueule sans le bouffer, ou qu'un oiseau peut être très copain avec un chat, qui est quand même son prédateur...Et aux Galapagos, ce pinson qui utilise un pic de cactus pour en faire une brochette...

Merci pour la référence, j'ai lu tous les bouquins de Lorenz quand j'étais ado et je ne m'étais pas repenchée sur la question depuis.
avatar
falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par InvitéP2 le Dim 18 Aoû 2013 - 8:07

Robin a écrit:Les expériences de Wolfgang Köhler, pionnier de la psychologie expérimentale animale sur l'intelligence des chimpanzés captifs à Ténériffe, en 1917, celles d'un jeune professeur de l'université de Vienne, Karl von Frisch en 1940 sur le "langage des abeilles", les observations de Christophe Boesch sur les chimpanzés fabricateurs et utilisateurs d'outils de la forêt de Taï, la transmission d'un langage symbolique artificiel à un chimpanzé pygmée, le bonobo Kanzi, par Sue Savage-Rumbaugh, en 1990, avec lequel il communique avec des humains...
Je suis extrêmement perplexe quant à la contribution de ce genre de document (le livre de Dominique Lestel) à la clarification du débat. On se demande "les animaux sont-ils intelligents ?" comme on poserait la question "y a-t-il de la vie animale sur Mars ?". C'est-à-dire que l'on prétend chercher des symptômes de l'intelligence animale comme on s'enquiert des symptômes empiriques de l'existence d'entités que subsumerait un concept scientifique pour lequel on disposerait, préalablement, de critères définitionnels. Or, si le concept de vie animale fait l'objet de critères qui font aujourd'hui, globalement, consensus (sans faire nécessairement l'unanimité, d'ailleurs) dans la communauté scientifique, c'est loin d'être le cas pour le concept d'intelligence. Du coup, tant qu'on ne sera pas en possession d'une série de critères pour ce concept, toute prétendue enquête scientifique sur l'intelligence d'une catégorie d'êtres, voire même d'un être en particulier (cf. les débats houleux sur les soi-disants "tests" d'intelligence que l'on fait passer aux enfants d'âge scolaire) est vaine. Quant au problème de la définition d'un concept, ce n'est pas un problème expérimental qui ressortit à la science, mais un problème grammatical typiquement dévolu à la philosophie (je n'ai pas dit "aux philosophes" : les présupposés épistémologiques des scientifiques sont toujours philosophiques, par nécessité). En ce sens, dans le genre d'ouvrage que vous citez, on ne peut même pas dire que le problème soit mal posé : il n'est pas posé du tout.

Pour autant, il n'est nullement interdit, cela va de soi, de discuter à perte de vue sur l'intelligence des fourmis, des bonobos, des ordinateurs ou des énarques, sauf que, comme le remarque Wittgenstein, "c’est seulement de l’être humain et de ce qui lui ressemble que l’on peut dire qu’il parle, qu’il a des sensations, qu’il voit, qu’il a des états de conscience, etc."(Recherches Philosophiques, §281). En d'autres termes, chacun attribue spontanément l'intelligence (ou le langage, ou la souffrance, ou la conscience, ou ce que vous voulez) à telle ou telle entité en fonction d'une proximité confusément perçue entre un idéal-type de l'humanité et un vague schème de l'entité en question. Cela fait toujours passer un bon moment. En tout cas, succès assuré dans le salon des Verdurin ou dans celui des Guermantes.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/
avatar
InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Dim 18 Aoû 2013 - 10:21

@Philippe Jovi

Je comprends bien ce que vous dites. Il s'agit d'un tout petit bouquin de vulgarisation d'une soixantaine de pages d'un scientifique par ailleurs sérieux et reconnu (je ne dis pas que son petit bouquin n'est pas sérieux !), auteur d'un ouvrage plus conséquent (Les origine animales de la culture). Le titre lui-même est provocateur et il est possible qu'il ait été imposé par l'éditeur. D. Lestel le reconnaît d'ailleurs lui-même.
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par InvitéP2 le Lun 19 Aoû 2013 - 7:41

Robin a écrit:Je comprends bien ce que vous dites. Il s'agit d'un tout petit bouquin de vulgarisation d'une soixantaine de pages d'un scientifique par ailleurs sérieux et reconnu (je ne dis pas que son petit bouquin n'est pas sérieux !), auteur d'un ouvrage plus conséquent (Les origine animales de la culture). Le titre lui-même est provocateur et il est possible qu'il ait été imposé par l'éditeur. D. Lestel le reconnaît d'ailleurs lui-même.
Ses travaux sur la "culture" animale souffrent du même travers : recherche de symptômes empiriques là où on a besoin de critères grammaticaux.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/
avatar
InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Lun 19 Aoû 2013 - 9:23

Philippe Jovi a écrit:
Robin a écrit:Je comprends bien ce que vous dites. Il s'agit d'un tout petit bouquin de vulgarisation d'une soixantaine de pages d'un scientifique par ailleurs sérieux et reconnu (je ne dis pas que son petit bouquin n'est pas sérieux !), auteur d'un ouvrage plus conséquent (Les origine animales de la culture). Le titre lui-même est provocateur et il est possible qu'il ait été imposé par l'éditeur. D. Lestel le reconnaît d'ailleurs lui-même.
Ses travaux sur la "culture" animale souffrent du même travers : recherche de symptômes empiriques là où on a besoin de critères grammaticaux.
Lestel est la caution ethologique d'un mouvement plus vaste qui englobe des gens comme Derrida, E. de Fontenay, Sloterdijk... Il s'agit moins de savoir s'il existe une intelligence animale que de déconstruire le primat asservissant de "l'animal rationnel" qui va d'Aristote à Heidegger (et même à Lévinas pour qui les animaux n'ont pas de visage et auxquels le tueras point" ne s'applique pas), en passant par Descartes et ses animaux-machines. Et il me semble que l'entreprise est aussi "grammaticale".
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par falblabla le Lun 19 Aoû 2013 - 10:07

Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais je crois qu'aujourd'hui la question de "l'intelligence animale", doit se comprendre dans le sens "d'intelligence artificielle", des capacités fonctionnelles adaptées à la robotique.
avatar
falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par InvitéP2 le Lun 19 Aoû 2013 - 10:15

Robin a écrit:Lestel est la caution ethologique d'un mouvement plus vaste qui englobe des gens comme Derrida, E. de Fontenay, Sloterdijk... Il s'agit moins de savoir s'il existe une intelligence animale que de déconstruire le primat asservissant de "l'animal rationnel" qui va d'Aristote à Heidegger (et même à Lévinas pour qui les animaux n'ont pas de visage et auxquels le tueras point" ne s'applique pas), en passant par Descartes et ses animaux-machines. Et il me semble que l'entreprise est aussi "grammaticale".
Non. Aucun d'entre eux ne procède à une analyse grammaticale des problèmes qu'ils évoquent dans la mesure où, les uns et les autres hypostasient le langage, l'intelligence, la culture, la sensibilité, etc. sans se rendre compte que cela fait obstacle à l'obtention de critères définitionnels clairs et distincts qui permettraient, ex post, de procéder à une enquête expérimentale sérieuse et crédible (et, accessoirement, réfutable). Il ne suffit pas de critiquer le donné langagier au moyen d'une herméneutique souvent brillante et sophistiquée pour faire oeuvre d'analyse grammaticale. Celle-ci commence toujours par la clarification des règles d'usage de tel ou tel terme devant lequel, le plus souvent, on se prosterne avec une dévotion toute religieuse. C'est en se demandant "quelles sont les règles du jeu de langage qu'on essaie de me faire jouer ?" et non pas "quelles règles alternatives puis-je substituer à celles du jeu de langage qu'on essaie de me faire jouer ?" qu'on manifeste son intérêt pour la grammaire.

Deux remarques encore :
- il est surprenant de voir mis sur le même plan Aristote qui accorde une "âme nutritive" et une "âme sensitive" à l'animal et Descartes pour qui les animaux sont dépourvus d'âme et ne sont qu'un corps "qui se meut de soi-même"
- pour Descartes les animaux ne sont pas des machines : la machine corporelle joue, chez lui, le rôle d'un modèle d'intelligibilité et non pas d'un concept sous lequel subsumer les êtres animaux (de la même façon que le programme informatique est le modèle d'intelligibilité des premiers cognitivistes, ce qui ne veut pas dire que, pour eux, les cerveaux humains étaient des programmes informatiques).

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/
avatar
InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par InvitéP2 le Lun 19 Aoû 2013 - 10:20

falblabla a écrit:Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais je crois qu'aujourd'hui la question de "l'intelligence animale", doit se comprendre dans le sens "d'intelligence artificielle", des capacités fonctionnelles adaptées à la robotique.
Encore faut-il le dire sans détour et en énonçant une série de critères définitionnels permettant, ex post, de reconnaître l'"intelligence animale" là et quand elle se manifeste.

_________________
Philippe Jovi.

http://phiphilo.blogspot.fr/
avatar
InvitéP2
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Lun 19 Aoû 2013 - 10:58

Philippe Jovi a écrit:
falblabla a écrit:Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais je crois qu'aujourd'hui la question de "l'intelligence animale", doit se comprendre dans le sens "d'intelligence artificielle", des capacités fonctionnelles adaptées à la robotique.
Encore faut-il le dire sans détour et en énonçant une série de critères définitionnels permettant, ex post, de reconnaître l'"intelligence animale" là et quand elle se manifeste.
Faites-vous référence à la philosophie analytique ?

NB : d'accord avec ce que vous dites sur Aristote et sur Descartes.

Je reprends mon topo interrompu par la vaine attente d'un élève passé de justesse en 5ème et qui prépare sa rentrée du côté de Palavas (sera-t-il "à flot" ?) : Donc d'accord sur Aristote et ses trois formes de "psyché" ( végétative, sensitive et rationnelle) et d'accord aussi sur Descartes, dont le dualisme est plus méthodologique qu'ontologique, mais je remarque tout de même que Descartes fonde philosophiquement la légitimité morale (et juridique) de l'expérimentation animale (Claude Bernard), ce qui n'était pas possible avec Aristote (même si, bien entendu, sa "Psuché" n'est pas l'âme au sens chrétien). On passe bien d'une continuité à une dychotomie (l'âme et le corps), l'âme étant désormais  exclusivement du côté de l'humain. Je ne sais pas ce que la philosophie analytique (anglaise) a à nous dire, sinon de bien définir les termes que nous employons, ce qui suppose un "horizon de vérité" que Wittgenstein obstrue avec l'idée (vieille comme les sophistes grecs) qu'une langue correspond à  une vision du monde, réduisant la philosophie à la logique des propositions et à deux ou trois principes (trois précisément) : l'identité, la non-contradiction et le tiers exclu. Tout ça pour ça... Et je doute que les animaux y trouvent leur compte, car enfin le fin fond du problème n'est pas de savoir ce que veulent dire exactement les mots "raison", "culture", "intelligence", mais si, au nom de l'autoproclamation de l'homme de sa "supériorité" ontologique sur la "nature", nous allons continuer à assister passivement à la disparition des espèces, à pousuivre la monstrosité de l'élevage industrielle et à accepter au nom du "progrès" la vivisection.


Dernière édition par Robin le Lun 19 Aoû 2013 - 13:48, édité 3 fois
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Leclochard le Lun 19 Aoû 2013 - 11:28

Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes. Mais ils n'ont pas tous les mêmes capacités d'abstraction. Du point de vue de l'évolution et de la survie, on peut très bien faire sans (ex: la méduse existe depuis des centaines de millions d'années).

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par falblabla le Lun 19 Aoû 2013 - 11:53

Philippe Jovi a écrit:
falblabla a écrit:Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais je crois qu'aujourd'hui la question de "l'intelligence animale", doit se comprendre dans le sens "d'intelligence artificielle", des capacités fonctionnelles adaptées à la robotique.
Encore faut-il le dire sans détour et en énonçant une série de critères définitionnels permettant, ex post, de reconnaître l'"intelligence animale" là et quand elle se manifeste.
Effectivement, peut-être que son positionnement est discutable mais on peut aussi le comprendre sans qu'il ne soit besoin d'établir un inventaire exhaustif pour que nous autres, béotiens, puissions participer de ces passionnantes avancées vers le monde futur. La découverte d'un cerveau chez les gastéropodes est assez récente (je ne moque pas, hein, au contraire, je suis très intéressée par vos arguments respectifs).
avatar
falblabla
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par JPhMM le Lun 19 Aoû 2013 - 12:17

Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par dandelion le Lun 19 Aoû 2013 - 14:18

JPhMM a écrit:
Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
C'est marrant parce que quand j'ai lu la question je me suis dit 'tous les animaux, peut-être pas, mais JP, certainement" Wink ( En plus, c'est vrai Embarassed )
En même temps, par rapport à un dauphin, j'sais pas...
“For instance, on the planet Earth, man had always assumed that he was more intelligent than dolphins because he had achieved so much—the wheel, New York, wars and so on—whilst all the dolphins had ever done was muck about in the water having a good time. But conversely, the dolphins had always believed that they were far more intelligent than man—for precisely the same reasons.”
― Douglas Adams, The Hitchhiker's Guide to the Galaxy
avatar
dandelion
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Leclochard le Lun 19 Aoû 2013 - 15:39

JPhMM a écrit:
Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains. Very Happy 
Je ne comprends pas l'obsession à chercher des signes d'intelligence chez les autres espèces. L'homme veut-il mettre en valeur sa principale qualité, se distinguer des autres animaux ou bien cherche-t-il à se rassurer devant son effroyable responsabilité ? (suis-je la seule espèce pensante ?). La capacité à se produire ou à s'adapter de formes de vie plus simples est tout aussi remarquable.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Lun 19 Aoû 2013 - 16:20

JPhMM a écrit:
Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains animaux font preuve d'une "intelligence" collective (les fourmis et les abeilles) spécialisée, d'autres se montrent capables, comme les chimpanzés captifs étudiés par Wolfgang Köhler, de déployer une stratégie individuelle pour parvenir à une fin précise. "1917, Ténériffe. Wolfgang Köhler, pionnier de la psychologie expérimentale animale, teste l'inteligence des chimpanzés captifs sur lesquels il travaille alors. Il place un chimpanzé dans une pièce au plafond de laquelle pend une banane accrochée à un fil. Autour de l'animal, le chercheur a disposé divers bâtons et un tabouret. Le chimpanzé adopte alors un comportement historique en se saisissant d'un bâton et en montant sur le tabouret pour se saisir du fruit. Les expériences de Köhler montrent sans ambigüité qie le grand singe anthropoïde est capable de mettre en place une stratégie de contournement des obstacles pour obtenir les bananes convoitées."

Ici intelligence = stratégie de contournement des obstacles (intelligence technique)
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Robin le Lun 19 Aoû 2013 - 16:23

Leclochard a écrit:
JPhMM a écrit:
Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains. Very Happy 
Je ne comprends pas l'obsession à chercher des signes d'intelligence chez les autres espèces. L'homme veut-il mettre en valeur sa principale qualité, se distinguer des autres animaux ou bien cherche-t-il à se rassurer devant son effroyable responsabilité ? (suis-je la seule espèce pensante ?). La capacité à se produire ou à s'adapter de formes de vie plus simples est tout aussi remarquable.
Les réflexions actuelles sur l'intelligence animale ne visent pas à nous rassurer sur la spécificité humaine en nous distinguant mais au contraire à montrer que les comportements culturels (y compris le langage) ne constituent pas une rupture propre à l'humain, mais qu'ils émergent progressivement de l'histoire du vivant.
avatar
Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Leclochard le Lun 19 Aoû 2013 - 20:08

Robin a écrit:
JPhMM a écrit:
Leclochard a écrit:Les animaux sont intelligents. La preuve avec les hommes.
Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains animaux font preuve d'une "intelligence" collective (les fourmis et les abeilles) spécialisée, d'autres se montrent capables, comme les chimpanzés captifs étudiés par Wolfgang Köhler, de déployer une stratégie individuelle pour parvenir à une fin précise. "1917, Ténériffe. Wolfgang Köhler, pionnier de la psychologie expérimentale animale, teste l'inteligence des chimpanzés captifs sur lesquels il travaille alors. Il place un chimpanzé dans une pièce au plafond de laquelle pend une banane accrochée à un fil. Autour de l'animal, le chercheur a disposé divers bâtons et un tabouret. Le chimpanzé adopte alors un comportement historique en se saisissant d'un bâton et en montant sur le tabouret pour se saisir du fruit. Les expériences de Köhler montrent sans ambigüité qie le grand singe anthropoïde est capable de mettre en place une stratégie de contournement des obstacles pour obtenir les bananes convoitées."

Ici intelligence = stratégie de contournement des obstacles (intelligence technique)
Une espèce remarquablement intelligente qu'on oublie souvent: le poulpe. Il est capable de "réfléchir" à la façon de trouver sa proie. C'est intéressant de le noter car souvent, on cherche chez les mammifères cette intelligence.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Leclochard le Lun 19 Aoû 2013 - 20:20

Robin a écrit:
Leclochard a écrit:
JPhMM a écrit:Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains. Very Happy 
Je ne comprends pas l'obsession à chercher des signes d'intelligence chez les autres espèces. L'homme veut-il mettre en valeur sa principale qualité, se distinguer des autres animaux ou bien cherche-t-il à se rassurer devant son effroyable responsabilité ? (suis-je la seule espèce pensante ?). La capacité à se produire ou à s'adapter de formes de vie plus simples est tout aussi remarquable.
Les réflexions actuelles sur l'intelligence animale ne visent pas à nous rassurer sur la spécificité humaine en nous distinguant mais au contraire à montrer que les comportements culturels (y compris le langage) ne constituent pas une rupture propre à l'humain, mais qu'ils émergent progressivement de l'histoire du vivant.
C'est plutôt intéressant vu ainsi. Il ne s'agit pas de se singulariser mais d'explorer la continuité du vivant.
Sa diversité est une source d'émerveillement et d'interrogation, pour moi, en particulier les végétaux.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les animaux sont-ils intelligents ?

Message par Nestya le Lun 19 Aoû 2013 - 20:22

Leclochard a écrit:
Robin a écrit:
JPhMM a écrit:Laughing 

"Les animaux" signifie-t-il "certains animaux" ou "tous les animaux" ? Rolling Eyes 
Certains animaux font preuve d'une "intelligence" collective (les fourmis et les abeilles) spécialisée, d'autres se montrent capables, comme les chimpanzés captifs étudiés par Wolfgang Köhler, de déployer une stratégie individuelle pour parvenir à une fin précise. "1917, Ténériffe. Wolfgang Köhler, pionnier de la psychologie expérimentale animale, teste l'inteligence des chimpanzés captifs sur lesquels il travaille alors. Il place un chimpanzé dans une pièce au plafond de laquelle pend une banane accrochée à un fil. Autour de l'animal, le chercheur a disposé divers bâtons et un tabouret. Le chimpanzé adopte alors un comportement historique en se saisissant d'un bâton et en montant sur le tabouret pour se saisir du fruit. Les expériences de Köhler montrent sans ambigüité qie le grand singe anthropoïde est capable de mettre en place une stratégie de contournement des obstacles pour obtenir les bananes convoitées."

Ici intelligence = stratégie de contournement des obstacles (intelligence technique)
Une espèce remarquablement intelligente qu'on oublie souvent: le poulpe.
Le corbeau également.
avatar
Nestya
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum