Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Roumégueur Ier le Jeu 9 Jan 2014 - 17:27

C'est tellement décevant venant d'un auteur que j'apprécie (ses petits billets compilés dans Un été avec Montaigne sont un délice!).
La réponse faite dans rue89 nous évite de devoir reprendre les pires balourdises qu'il a balancées dans son article (la souplesse de l'emploi du temps, les nombreuses vacances, la polyvalence...).
Ceci dit, il touche de très loin un véritable scandale sans vraiment l'expliciter : n'aviez-vous pas remarqué que plus le métier est féminisé, plus les salaires y sont bas?
Eh oui, les PE se reconnaîtront : 82% de femmes, des temps de travail très importants (c'est là que l'on a le plus d'heures de cours à assurer, de la surveillance de cour, on attend même gratos les parents à la bourre sans appeler les gendarmes), des temps de formation annualisés en plus du reste (les 108h), le suivi des élèves et les relations avec les familles les plus lourdes (heureusement rétribuées par l'Isae... 5 fois moins importante que l'Isoe, comme quoi, une lettre change bien des choses), les livrets de compétences (que personne ne lit), les cahiers le soir... et tout cela pour un salaire médiocre.
Etonnamment, dans le secondaire, il y a un peu plus d'hommes (59% de femmes), les salaires comparés au temps de travail sont certes insuffisants mais moins déplorables que dans le primaire (et la maternelle). C'est notamment l'Isoe fixe et variable l'accès à la hors-classe et les heures supps qui font la différence, les grilles indiciaires étant les mêmes.
Au lycée, on retrouve davantage d'agrégé(e)s, concours qui n'existe pas dans le primaire, du moins sous une forme qui 'favoriserait' le Pe expérimenté!.
Et plus haut, encore moins de femmes, toujours plus de pépettes.
Même si ce débat nécessite une analyse bien plus approfondie que ce je viens de développer, tout de même, il y a des injustices.
Bref, il y en avait des choses à dire mon Compagnon, mais là, même Montaigne t'aurait tiré l'oreille devant tant de médiocrité.
Quelques liens sur le sujet :
http://www.lexpress.fr/education/y-a-t-il-trop-de-femmes-dans-l-enseignement_1028271.html

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/09/07/01016-20110907ARTFIG00651-le-debat-sur-le-feminisation-de-l-enseignement-est-lance.php

Chiffres de l'Insee 2013 : http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=nattef07115

http://media.education.gouv.fr/file/17/1/5171.pdf (Dossier de 2003, à actualiser)

Et pour les perdir : http://books.google.fr/books?id=sMg1mTPobGcC&pg=PA202&lpg=PA202&dq=proportion+de+femmes+lyc%C3%A9e&source=bl&ots=X6YLQw-3G6&sig=1odNF1JCY-_XHA6DXUwNGu6XEFc&hl=fr&sa=X&ei=78zOUvmVO-XR7AbopoH4BA&ved=0CGAQ6AEwCA#v=onepage&q=proportion%20de%20femmes%20lyc%C3%A9e&f=false

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Marie Laetitia le Jeu 9 Jan 2014 - 18:09


Bof. Billet passablement excessif.

Pour le reste, je m'étonne que tu ne prennes manifestement pas en compte les analyses divergentes sur les propos d'A. Compagnon. Au moins lui accorder le bénéfice du doute, même s'il se trompe sur certains aspects. Cela ne vaut pas cette hargne.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Isis39 le Jeu 9 Jan 2014 - 18:22

@Marie Laetitia a écrit:

Bof. Billet passablement excessif.

Pour le reste, je m'étonne que tu ne prennes manifestement pas en compte les analyses divergentes sur les propos d'A. Compagnon. Au moins lui accorder le bénéfice du doute, même s'il se trompe sur certains aspects. Cela ne vaut pas cette hargne.

C'est à moi que tu t'adresses ? Je ne suis pas l'auteur du billet.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Invité le Jeu 9 Jan 2014 - 18:24

Moi ce qui m'étonne, ML, c'est cette indulgence excessive envers les propos de Compagnon qui témoignent a minima d'une vision plus que surannée du couple et de la femme. Je ne parle même pas de sa vision du métier, parce que là, c'est vraiment le mandarin qui descend de sa montagne pour nous expliquer la vie.
Bref, après Finkielkraut, Compagnon n'est qu'une déception de plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Marie Laetitia le Jeu 9 Jan 2014 - 19:24

holderfar a écrit:Moi ce qui m'étonne, ML, c'est cette indulgence excessive envers les propos de Compagnon qui témoignent a minima d'une vision plus que surannée du couple et de la femme. Je ne parle même pas de sa vision du métier, parce que là, c'est vraiment le mandarin qui descend de sa montagne pour nous expliquer la vie.
Bref, après Finkielkraut, Compagnon n'est qu'une déception de plus.

Le problème vient de la différence de lecture. Pour moi Compagnon constate. Quand il dit "Un métier ­féminin reste encore souvent un emploi d'appoint dans un couple." ça peut choquer des femmes comme toi ou moi qui ne travaillons pas différemment d'un homme. Mais, même si c'est déplorable, aujourd'hui encore, entre un homme et une femme, c'est souvent la femme qui sacrifie son travail, sa carrière pour avoir des enfants et s'en occuper. Je répète, que ce soit malheureux ne change rien au fait. D'autre part, comment expliquer la forte féminisation de l'enseignement? Je ne crois pas que les caractéristiques du métier d'enseignant (plus de vacances en effet, des horaires plus souples) ne jouent pas dans le choix. Peut-être parce que je connais des femmes qui ont fait ce choix pour ces raisons-là. On peut seulement regretter l'article "les" dans sa phrase "L'enseignement est choisi par les femmes en raison de la souplesse de l'emploi du temps et des nombreuses vacances qui leur permettent de bien s'occuper de leurs enfants." Approximation qui change pas mal des choses...
Cette interview est trop brève pour pouvoir être certain du sens des propos de Compagnon, même si des éléments font tiquer. Je ne me vois donc pas tirer à boulets rouges sur lui.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par philann le Jeu 9 Jan 2014 - 19:35

Je crois que même s'il est d'une maladresse infinie et que je le soupçonne de sexisme...il n'a pas complètement tort!

Je veux dire par là que les profs dans les secondaire (pour parler de ce que je connais) sont majoritairement des femmes et que ces dernières, lorsqu'elles ne sont pas mariées avec des profs sont très souvent en couple avec des hommes gagnant plus qu'elles, parfois tellement plus que OUI, s'il faut sacrifier quelque chose...ce sera à la femme de faire un sacrifice. (Je n'ai pas de statistique mais quand je vois ma famille ou mes collègues...on retrouve quand même beaucoup ce schéma)

Et il va de soi, que dans une telle situation, la nécessité pour le MEN d'augmenter les salaires est nulle. Si le salaire de l'enseignant était dans le couple le salaire le plus important, je crois effectivement qu'il y aurait plus d'hommes pour devenir profs.

Bref...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Herrelis le Jeu 9 Jan 2014 - 19:38

D'un autre côté, avec son histoire de faire enseigner l'Histoire aux profs de Français, il règle le problème du temps de service! Ben oui, 18 heures de Français + 18 heures d'Histoire, le temps de présence est réglé, ça y est, on n'est plus d'affreux glandeurs payés pour juste 18 heures on en fera 36! Razz

Ironie mise à part, certes il constate, mais il le fait maladroitement et de façon désagréable, il faut bien le reconnaître.  Rolling Eyes Rolling Eyes  Après, ayant été élève de ce monsieur durant une de mes années de prépa AGREG, limite sa vision ne m'étonne point.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Celeborn le Jeu 9 Jan 2014 - 19:42

@philann a écrit:
Je veux dire par là que les profs dans les secondaire (pour parler de ce que je connais) sont majoritairement des femmes

58%. C'est pas non plus un écart énorme.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Invité le Jeu 9 Jan 2014 - 19:43

@Marie Laetitia a écrit:
holderfar a écrit:Moi ce qui m'étonne, ML, c'est cette indulgence excessive envers les propos de Compagnon qui témoignent a minima d'une vision plus que surannée du couple et de la femme. Je ne parle même pas de sa vision du métier, parce que là, c'est vraiment le mandarin qui descend de sa montagne pour nous expliquer la vie.
Bref, après Finkielkraut, Compagnon n'est qu'une déception de plus.

Le problème vient de la différence de lecture. Pour moi Compagnon constate. Quand il dit "Un métier ­féminin reste encore souvent un emploi d'appoint dans un couple." ça peut choquer des femmes comme toi ou moi qui ne travaillons pas différemment d'un homme. Mais, même si c'est déplorable, aujourd'hui encore, entre un homme et une femme, c'est souvent la femme qui sacrifie son travail, sa carrière pour avoir des enfants et s'en occuper. Je répète, que ce soit malheureux ne change rien au fait. D'autre part, comment expliquer la forte féminisation de l'enseignement? Je ne crois pas que les caractéristiques du métier d'enseignant (plus de vacances en effet, des horaires plus souples) ne jouent pas dans le choix. Peut-être parce que je connais des femmes qui ont fait ce choix pour ces raisons-là. On peut seulement regretter l'article "les" dans sa phrase "L'enseignement est choisi par les femmes en raison de la souplesse de l'emploi du temps et des nombreuses vacances qui leur permettent de bien s'occuper de leurs enfants." Approximation qui change pas mal des choses...
Cette interview est trop brève pour pouvoir être certain du sens des propos de Compagnon, même si des éléments font tiquer. Je ne me vois donc pas tirer à boulets rouges sur lui.
C'est précisément cette dernière phrase qui me fait dire quz son propos n'est pas une simple maladresse. Précisément.
Et sinon, philann, je n'adhère pas du tout à la corrélation entre les salaires assez faibles dans l'EN et la féminisation du métier. Pour moi cela vient principalement de deux choses: la revendication salariale est encore un gros mot chez nous, et nous sommes les premiers à casquer en cas de crise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par philann le Jeu 9 Jan 2014 - 19:45

@Herrelis a écrit:

Ironie mise à part, certes il constate, mais il le fait maladroitement et de façon désagréable, il faut bien le reconnaître.  Rolling Eyes Rolling Eyes  Après, ayant été élève de ce monsieur durant une de mes années de prépa AGREG, limite sa vision ne m'étonne point.

Bien d'accord, et puis je ne parlais que de cette question, pour le reste je trouve ses propos insupportables.

Spoiler:
Je dois dire aussi, pour en fréquenter quelques uns...Que des profs de fac très doués, très brillants dans le domaine de prédilection peuvent dire des    énormes et à peine croyables dès qu'ils en sortent. Compagnon n'est juste pas une exception à la règle.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Isis39 le Jeu 9 Jan 2014 - 19:46

@philann a écrit:Je crois que même s'il est d'une maladresse infinie et que je le soupçonne de sexisme...il n'a pas complètement tort!

Je veux dire par là que les profs dans les secondaire (pour parler de ce que je connais) sont majoritairement des femmes et que ces dernières, lorsqu'elles ne sont pas mariées avec des profs sont très souvent en couple avec des hommes gagnant plus qu'elles, parfois tellement plus que OUI, s'il faut sacrifier quelque chose...ce sera à la femme de faire un sacrifice. (Je n'ai pas de statistique mais quand je vois ma famille ou mes collègues...on retrouve quand même beaucoup ce schéma)

Et il va de soi, que dans une telle situation, la nécessité pour le MEN d'augmenter les salaires est nulle. Si le salaire de l'enseignant était dans le couple le salaire le plus important, je crois effectivement qu'il y aurait plus d'hommes pour devenir profs.

Bref...

 Shocked ce n'est vraiment pas le cas dans mon coin !!

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 19:49

@philann a écrit:
Spoiler:
Je dois dire aussi, pour en fréquenter quelques uns...Que des profs de fac très doués, très brillants dans le domaine de prédilection peuvent dire des    énormes et à peine croyables dès qu'ils en sortent. Compagnon n'est juste pas une exception à la règle.
C'est tout à fait vrai... ce serait rassurant s'il n'y avait qu'eux à exhiber ce symptôme, mais même pas: on est mal barrés Very Happy

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Herrelis le Jeu 9 Jan 2014 - 19:52

Nos posts se sont croisés philann ^^. En effet, dans mes collègues j'ai parfois rencontré des femmes qui faisaient ça en appoint, mais au bout du compte pas tant que ça. Dernièrement c'était plus le métier principal du foyer.

Et pour le spoiler, tu as bien raison ^^.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par philann le Jeu 9 Jan 2014 - 19:57

@Isis39 a écrit:
@philann a écrit:Je crois que même s'il est d'une maladresse infinie et que je le soupçonne de sexisme...il n'a pas complètement tort!

Je veux dire par là que les profs dans les secondaire (pour parler de ce que je connais) sont majoritairement des femmes et que ces dernières, lorsqu'elles ne sont pas mariées avec des profs sont très souvent en couple avec des hommes gagnant plus qu'elles, parfois tellement plus que OUI, s'il faut sacrifier quelque chose...ce sera à la femme de faire un sacrifice. (Je n'ai pas de statistique mais quand je vois ma famille ou mes collègues...on retrouve quand même beaucoup ce schéma)

Et il va de soi, que dans une telle situation, la nécessité pour le MEN d'augmenter les salaires est nulle. Si le salaire de l'enseignant était dans le couple le salaire le plus important, je crois effectivement qu'il y aurait plus d'hommes pour devenir profs.

Bref...

 Shocked ce n'est vraiment pas le cas dans mon coin !!

Je précise: que je vis (et ma famille avec ) et travaille en région parisienne. C'est vrai que dans des zones industrielles sinistrées parfois ou dans une région avec de petits agriculteurs...le salaire de prof devient LE revenu stable et l'élément de sécurité...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Igniatius le Jeu 9 Jan 2014 - 20:09

@Igniatius a écrit:
@Dionysos a écrit:
@Isis39 a écrit:

Déjà faire un double cursus géographie / histoire n'est pas évident. CCe sont deux matière bien différente. ET en plus on nous a filé l'éducation civique. Alors, question formation, on a déjà de quoi faire.

ENFIN ! veneration 

En HG, tout comme en Physique-Chimie, nous sommes DEJA bivalents bon sang de bois ! (et je passe sur l'EC qui suppose que nous ayons des notions, par exemple de Droit, ce qui va tout à fait de soi quand on a un cursus en Géographie ;-).

Et les collègues de LP Lettres-Histoire-Géographie-Education-Civique sont quadrivalents !


Je dirais plutôt tétravalents.  professeur 

Ce qui fait de vous des concurrents sérieux à l'atome de carbone.

@Dionysos a écrit:
@Jacq a écrit:
@Dionysos a écrit:

ENFIN ! veneration 

En HG, tout comme en Physique-Chimie, nous sommes DEJA bivalents bon sang de bois ! (et je passe sur l'EC qui suppose que nous ayons des notions, par exemple de Droit, ce qui va tout à fait de soi quand on a un cursus en Géographie ;-).

Et les collègues de LP Lettres-Histoire-Géographie-Education-Civique sont quadrivalents !

Ah merdouil.e.... je ne connaissais même pas le mot  Very Happy . Bon, c'est vrai que je ne suis pas LM mais historien  Laughing

EDIT : "tétravalent" "quinquavalétudinaire".... je vous le dis : je suis tout simplement "dépassé"  Very Happy 

Laissez-moi un droit au néologisme, nom de Zeus !

(On peut dire d'un atome, me semble-t-il, qu'il est quadrivalent... Un scientifique peut-il nous éclairer sur le sujet ?)

J'ai l'impression d'être transparent.


C'est dur.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 20:12

C'est ta monovalence qui condamne ton témoignage, Igniatius.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par frdm le Jeu 9 Jan 2014 - 20:14

@Igniatius a écrit:
@Igniatius a écrit:
@Dionysos a écrit:

ENFIN ! veneration 

En HG, tout comme en Physique-Chimie, nous sommes DEJA bivalents bon sang de bois ! (et je passe sur l'EC qui suppose que nous ayons des notions, par exemple de Droit, ce qui va tout à fait de soi quand on a un cursus en Géographie ;-).

Et les collègues de LP Lettres-Histoire-Géographie-Education-Civique sont quadrivalents !


Je dirais plutôt tétravalents.  professeur 

Ce qui fait de vous des concurrents sérieux à l'atome de carbone.

@Dionysos a écrit:
@Jacq a écrit:

Ah merdouil.e.... je ne connaissais même pas le mot  Very Happy . Bon, c'est vrai que je ne suis pas LM mais historien  Laughing

EDIT : "tétravalent" "quinquavalétudinaire".... je vous le dis : je suis tout simplement "dépassé"  Very Happy 

Laissez-moi un droit au néologisme, nom de Zeus !

(On peut dire d'un atome, me semble-t-il, qu'il est quadrivalent... Un scientifique peut-il nous éclairer sur le sujet ?)

J'ai l'impression d'être transparent.


C'est dur.
Curieux qu'aucun scientifique ne ce soit manifesté pour nous éclairer  Very Happy .

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Leclochard le Jeu 9 Jan 2014 - 20:20

@philann a écrit:
@Herrelis a écrit:

Ironie mise à part, certes il constate, mais il le fait maladroitement et de façon désagréable, il faut bien le reconnaître.  Rolling Eyes Rolling Eyes  Après, ayant été élève de ce monsieur durant une de mes années de prépa AGREG, limite sa vision ne m'étonne point.

Bien d'accord, et puis je ne parlais que de cette question, pour le reste je trouve ses propos insupportables.

Spoiler:
Je dois dire aussi, pour en fréquenter quelques uns...Que des profs de fac très doués, très brillants dans le domaine de prédilection peuvent dire des    énormes et à peine croyables dès qu'ils en sortent. Compagnon n'est juste pas une exception à la règle.

Très juste ton spoiler. C'est aussi rassurant : personne n'a le monopole du savoir ou de de la c...rie. Very Happy 

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Herrelis le Jeu 9 Jan 2014 - 20:21

Ben vous savez ce qu'on dit hein, la co***rie c'est le truc le mieux partagé au monde! Razz.

_________________
Han : "Comment on s'en sort?" Luke : "comme d'habitude." Han : "Si mal que ça?!!" Le Retour du Jedi
"Without you I feel... hollow." - "Such a lovely way to say that 'am a pain in the ass."

Herrelis
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 20:30

@Herrelis a écrit:Ben vous savez ce qu'on dit hein, la co***rie c'est le truc le mieux partagé au monde! Razz.
De fait, on n'entend personne se plaindre d'en avoir trop. Ou pas assez.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Leclochard le Jeu 9 Jan 2014 - 20:41

@Herrelis a écrit:Ben vous savez ce qu'on dit hein, la co***rie c'est le truc le mieux partagé au monde! Razz.
C'est Montaigne qui disait :
"Nul n'est exempt de dire des fadaises".. Antoine Compagne illustre malgré lui son auteur préféré. Quel bel hommage !

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Luigi_B le Jeu 9 Jan 2014 - 21:18

@PauvreYorick a écrit:
@Herrelis a écrit:Ben vous savez ce qu'on dit hein, la co***rie c'est le truc le mieux partagé au monde! Razz.
De fait, on n'entend personne se plaindre d'en avoir trop. Ou pas assez.
 veneration 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 21:21

Rendons à Descartes ce qui est à Descartes...
Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée; car chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont les plus difficiles à contenter en toute autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils en ont.
Je n'ai rien dit d'autre Razz

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Luigi_B le Jeu 9 Jan 2014 - 21:22

Ç'aurait été priver Descartes de crédit.  Razz 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par PauvreYorick le Jeu 9 Jan 2014 - 21:24

@Luigi_B a écrit:Ç'aurait été priver Descartes de crédit.  Razz 
old mais... mdr 

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Antoine Compagnon, la crise du métier serait due à sa féminisation.

Message par Reine Margot le Jeu 9 Jan 2014 - 21:26

@Luigi_B a écrit:Ç'aurait été priver Descartes de crédit.  Razz 

 lol! 

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum