Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Page 2 sur 16 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 21:55

j'ai surtout du mal à comprendre l'attitude du SNES, il soutient ou pas?
Si il approuve tout ce qu'il peut ajouter c'est pour amuser la galerie!
(même chose pour les autres d'ailleurs)

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par John le Mer 12 Fév 2014 - 21:57

Le Snes a écrit:la limitation drastique de la bivalence qui désormais repose sur le volontariat
La formule est très courte et peut donner lieu à plusieurs lectures, je trouve : c'est dommage qu'elle soit écrite de manière très allusive et resserrée.
Est-ce que par exemple on pourra toujours donner du latin à un certifié de lettres qui n'en a pas fait ?


Dernière édition par John le Mer 12 Fév 2014 - 21:58, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Mer 12 Fév 2014 - 21:58

@micaschiste a écrit:
En revanche, pour un service comportant exactement 6h différentes en 1ere et Term, la pondération ne sera que de 0,6h au lieu de 1h avec l’heure de chaire.

Dans ce cas, faudra-t-il pondérer les durées de DS du même coefficient entre les DS faits sous le statut de 1950 et notre futur statut? Les DS de 2 heures en terminales deviendraient alors des DS de 1h20.
Marre de bosser pour toujours gagner moins.
Perso, j'indexe le nombre de devoirs annuels sur le nombre d'heures de la discipline X2. En TL, quand c'était 4h/sem, je faisais 8 devoirs. C'est passé à 2h, je n'en fais plus que 4. Etc.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 22:03

Plus ou moins pareil que toi mais je suis encore plus mesquin, je termine tous mes cours deux minutes avant l'heure, j'ai calculé sur 36 semaines, cela correspond à 17 heures environ soit une semaine de travail , pour compenser les journées qu'on nous grappille par ci par là

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Patissot le Mer 12 Fév 2014 - 22:07

@Balthazaard a écrit:Plus ou moins pareil que toi mais je suis encore plus mesquin, je termine tous mes cours deux minutes avant l'heure, j'ai calculé sur 36 semaines, cela correspond à 17 heures environ soit une semaine de travail , pour compenser les journées qu'on nous grappille par ci par là

Sauf que cela ne change pas grand chose : on reste sur notre lieu de travail, même si c'est pour ne rien faire.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par John le Mer 12 Fév 2014 - 22:18

Les Echos font la remarque suivante :

De source syndicale, le SNES-FSU, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT et le SNALC se sont prononcés en faveur de la réforme.

Le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, veut désormais aller vite. Et présenter les nouveaux textes lors du comité technique ministériel du 27 mars, soit... quatre jours avant le congrès du puissant SNES qui s’ouvre le 31 mars à Marseille. Reste, pour les syndicats, à s’accorder sur le montant des indemnités qui découlent de cet accord verbal (indemnité de coordinateur de discipline, de référent culturel...)
http://www.lesechos.fr/economie-politique/france/actu/0203313077620-nouveau-statut-des-enseignants-feu-vert-syndical-649971.php


Dernière édition par John le Mer 12 Fév 2014 - 22:19, édité 1 fois

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 22:18

Une sorte de petit sabotage face à la culture de la rentabilité et de l'optimisation des ressources à outrance...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par trompettemarine le Mer 12 Fév 2014 - 22:19

Bref, en tant que prof de lettres (pas de terminale) : toujours autant de travail et une baisse certaine de salaire ! (il faut donc avoir avoir forcément trois premières en français ou une première L et une première S-ES-STMG) soit 12 heures pour avoir l'heure de chaire !
écoeurée !
repartir au collège ?
partir tout court ?

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 22:19

"SNES-FSU, le SE-UNSA, le SGEN-CFDT et le SNALC" si c'est vrai c'est bon à savoir, il n'y a pas que le PS à sanctionner dans les urnes

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Collier de Barbe le Mer 12 Fév 2014 - 22:57

écoeurant, je songe à déchirer ma carte du SNES


Dernière édition par Collier de Barbe le Mer 12 Fév 2014 - 23:13, édité 2 fois

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par JPhMM le Mer 12 Fév 2014 - 23:00

PTDR, comme diraient les jeunes.

Spoiler:
De mieux en mieux ce gouvernement, j'adore.  Shocked

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 23:02

Non déjà mettre les collègues devant leurs responsabilités dans ma matière certains sont sur la liste du CA au titre d'un des syndicats cité, (je ne suis même pas sur qu'ils soient au courant) j'aime autant te dire qu'au moment de la répartition, ils faudra qu'il assument, pas question pour moi de partager les miettes, si ils trouvent qu'on est trop payé, ils n'ont qu' à montrer l'exemple

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par InvitéMA le Mer 12 Fév 2014 - 23:06

@JPhMM a écrit:
reconnaissance officielle des diverses missions du métier d'enseignant (enseignement, préparation, correction, concertation, suivi des élèves...)
Id est ?

+1000 ! En quoi consiste cette reconnaissance!?  heu 

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par John le Mer 12 Fév 2014 - 23:09

@trompettemarine a écrit:Bref, en tant que prof de lettres (pas de terminale) : toujours autant de travail et une baisse certaine de salaire ! (il faut donc avoir avoir forcément trois premières en français ou une première L et une première S-ES-STMG) soit 12 heures pour avoir l'heure de chaire !
écoeurée !
repartir au collège ?
partir tout court ?
Avec deux premières, tu auras 0,8h au lieu d'une heure, et celui qui n'a qu'une première aura 0,4h au lieu de 0h.
L'exemple que tu prends me semble plutôt montrer que le changement est un peu plus juste qu'avant.

Ce qui est injuste, selon moi, c'est qu'en français, ces décharges ne s'appliquent toujours pas en seconde.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:14

Et que la pondération ne s'applique pas au-delà de dix heures.

Le sondage réalisé sur Neoprofs montre surtout qu'en moyenne tout le monde va enseigner plus longtemps avec la suppression de l'heure de chaire.


Dernière édition par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:15, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:14

@Marie-Anne : Eh bien jusqu'à aujourd'hui personne ne savait qu'un cours supposait une préparation, des recherches, de la correction de copies etc. Maintenant tout le monde le saura !


Dernière édition par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:37, édité 2 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par trompettemarine le Mer 12 Fév 2014 - 23:15

John,
Je me suis mal exprimée et je suis d'accord avec toi.
Il faudrait plus exactement que la pondération soit supérieure à 1.1 pour que beaucoup ne perdent pas.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Mer 12 Fév 2014 - 23:17

c'est peut être aussi dans le sens de reconnaissance de dette...nous en sommes redevables quoi...des fois qu'on veuille s'y soustraire...

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par InvitéMA le Mer 12 Fév 2014 - 23:22

@Luigi_B a écrit: Eh bien jusqu'à aujourd'hui personne ne savait qu'un cours supposait une préparation, des recherches, de la correction de copies etc. Maintenant tout le monde le saura !
Ah. Nous voilà rassurés. Je peux dormir sur mes deux oreilles.

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par JPhMM le Mer 12 Fév 2014 - 23:35

MarieAnne a écrit:
@Luigi_B a écrit: Eh bien jusqu'à aujourd'hui personne ne savait qu'un cours supposait une préparation, des recherches, de la correction de copies etc. Maintenant tout le monde le saura !
Ah. Nous voilà rassurés. Je peux dormir sur mes deux oreilles.
Oui hein.
Moi aussi.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:37

reconnaissance officielle des diverses missions du métier d'enseignant (enseignement, préparation, correction, concertation, suivi des élèves...)
D'ailleurs, si l'on réfléchit à cette formulation, il est intéressant de constater que préparer un cours ou corriger des copies deviennent des missions distinctes de la mission d'enseigner. professeur

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par JPhMM le Mer 12 Fév 2014 - 23:38

@Luigi_B a écrit:
reconnaissance officielle des diverses missions du métier d'enseignant (enseignement, préparation, correction, concertation, suivi des élèves...)
D'ailleurs, si l'on réfléchit à cette formulation, il est intéressant de constater que préparer un cours ou corriger des copies deviennent des missions distinctes de la mission d'enseigner.  professeur
Et que ces missions-là n'étaient pas reconnues comme relevant du métier d'enseignant (et ne le sont toujours pas, officiellement donc, à ce jour).

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Mer 12 Fév 2014 - 23:39

De plus symboliquement nous perdons notre statut de cadres ayant une seule mission : enseigner (pendant le cours et avec tout ce que cela suppose comme tâches en dehors des cours).

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 0:10

Bon, alors, déjà, je vous remets le communiqué, comme ça chacun se fera une idée par lui-même sur accord/pas accord en lisant ce qu'on écrit plutôt que les résumés des journalistes :

Enseignants du 2d degré : encore un effort !

Le SNALC-FGAF est satisfait de la reprise des négociations concernant les missions et les statuts des professeurs du second degré sur de nouvelles bases : ainsi, le fait de traiter à part le cas des enseignants de classes préparatoires était de son point de vue un préalable indispensable à la poursuite les négociations.

Le SNALC-FGAF, par son action déterminante, a réussi à obtenir d'importantes garanties qui permettent de sécuriser nos métiers, à l'heure où nombreux sont ceux qui voudraient nous voir travailler plus pour gagner moins : maintien des maxima hebdomadaires de service (empêchant d'ouvrir la porte à l'annualisation des services), maintien des statuts particuliers et d'un enseignement fondé sur la discipline de recrutement, réaffirmation de la liberté pédagogique des professeurs, maintien de l'heure de vaisselle, sécurisation de l'ISOE, garanties plus importantes en cas de complément de service, impossibilité d'imposer la bivalence à des professeurs non volontaires.

Le SNALC-FGAF a par ailleurs obtenu de très nettes améliorations sur un bon nombre de points : rémunération des missions complémentaires, et notamment de la coordination de discipline, meilleure prise en compte du travail des professeurs d'EPS dans le cycle terminal via une indemnité spécifique, fin de la majoration des obligations de services pour effectifs réduits (tandis que l'on continue à prendre en compte les effectifs pléthoriques), remplacement du dispositif indemnitaire relatif au contrôle en cours de formation par une indemnité spécifique pour les PLP exerçant en première et terminale professionnelle.

Le SNALC-FGAF, qui défend les intérêts matériels et moraux de tous les professeurs, est enfin porteur de revendications fortes afin que ces textes ne fassent pas perdre de l'argent à un certain nombre de collègues ou ne sacrifient pas le cadrage national de certaines missions essentielles. C'est pourquoi nous demandons notamment:
une pondération de 1,3 et non de 1,25 pour les heures effectuées en BTS ;
• une pondération de 1,2 et non de 1,1 en remplacement de l'heure de première chaire
, qui s’applique également aux professeurs de lycée professionnel ;
l'instauration au niveau national de la mission rémunérée de « coordonnateur de discipline », désigné sur proposition de l'équipe pédagogique de la discipline (et non par le conseil d'administration sur proposition du conseil pédagogique)

Si nous sommes entendus sur ces points majeurs, alors nous prendrons nos responsabilités et soutiendrons le projet, tout en veillant de près à la rédaction des décrets et circulaires.

Une fois cela écrit, je vous fais un bref compte rendu forcément partial (je suis du SNALC, hein ! ^^) sur le positionnement général de chaque organisation syndicale :

- Le SNES n'a absolument rien cherché à (re)négocier. Citation (approximative mais pas de beaucoup) à propos de la pondération de 1,1 en remplacement de l'heure de 1e chaire : « on a l'ambition que personne n'y perde, mais on y verra plus clair après avoir appliqué la nouvelle disposition ».

- l'UNSA était content, et c'est parfaitement cohérent avec les positions qu'ils défendent. Je dirais même qu'ils ont été plus incisifs que d'autres sur la demande de cadrage national.

- le Sgen-CFDT regrettait qu'on ne soit pas allé + vite et + loin, demandait que la liberté pédagogique soit limitée par le travail en équipe, et affirmait que le face à face pédagogique ne constituait peut-être même pas la mission principale du métier.

- le SNALC a dit exactement ce qui est dans le communiqué au-dessus, reconnaissant la sécurisation de nombreux points (et je maintiens que c'est une vraie bonne chose, d'avoir un décret récent qui dise "maximum hebdomadaire de service", par exemple), les améliorations de certains et demandant à ce que l'on corrige les choses encore insuffisantes, je n'en refais pas la liste. On a ajouté la nécessité d'harmoniser le statut des profs docs avec les autres certifiés en termes d'ISOE, d'HSA, d'HSE (l'Unsa a approuvé).

- FO n'est pas rassuré ; ils ont redit ce que vous avez déjà lu ailleurs à ce sujet. À part sur le lycée pro, ils n'ont fait aucune proposition.

- la CGT a dit qu'il n'y avait pas de progrès pour les PLP et qu'elle voulait une réduction des maxima de service. Elle n'a rien dit sur le reste.

- Sud a reconnu la consolidation juridique et que c'était une bonne chose de faite, et a posé le problème du cadre budgétaire contraint, qui empêchait qu'il y ait des réductions de services. Ils sont eux aussi revenus sur la pondération de 1,1 en lycée.


Mon analyse est la suivante : les décrets de 50, même rustinés, présentaient des failles importantes (et certaines choses habituellement reconnues comme normales n'y figurent par exemple pas), et je pense que c'est vraiment pas mal d'avoir un texte neuf qui ne fait pas du métier de prof un truc complètement dérogatoire par rapport à la fonction publique, mais qui l'inscrit dans ce cadre tout en détaillant à l'intérieur les spécificités. On ne touche pas aux statuts, on ne touche pas aux maxima hebdomadaires de service, on réaffirme la liberté pédagogique, la monovalence (y compris sur les compléments de service hors volontariat) et, de manière plus globale, on ne rajoute pas de missions à temps contraints type réunionnite. On a de vraies améliorations pour les profs d'EPS (et, suite à notre intervention, on l'espère aussi pour les profs docs), on sécurise l'indemnité des PLP en ne la liant plus au contrôle en cours de formation (ce qui leur évitera de la perdre s'il est supprimé, ce que demandent presque toutes les organisations syndicales), on offre une voie pour rémunérer la coordination de discipline.

Maintenant, c'est clair que ce n'est pas ce texte qui va augmenter fortement notre pouvoir d'achat. On a essayé de faire qu'on ne le diminue pas pour certains, et qu'on l'augmente pour le plus grand nombre possible. Maintenant, imaginez dans une réunion que seuls le Snalc et Sud se battent encore sur les pondérations, et imaginez quel puissant levier ça constitue en matière de négociations… Bref, on n'allait pas y arriver tout seuls.


Dernière édition par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 0:45, édité 2 fois

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 0:13

Et pour répondre à une question que j'ai aperçue, personne n'a rien « signé ».

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 16 Précédent  1, 2, 3 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum