Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Page 3 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 0:13

Et pour répondre à une question que j'ai aperçue, personne n'a rien « signé ».

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 0:16

@John a écrit:Avec deux premières, tu auras 0,8h au lieu d'une heure, et celui qui n'a qu'une première aura 0,4h au lieu de 0h.
Ou 0,6h au lieu de 1h...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 0:19

On (le SNALC) a spécifiquement évoqué le cas des profs de lettres sur la question de la pondération.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 0:20

@Celeborn a écrit:- le Sgen-CFDT regrettait qu'on ne soit pas allé + vite et + loin, demandait que la liberté pédagogique soit limitée par le travail en équipe, et affirmait que le face à face pédagogique ne constituait peut-être même pas la mission principale du métier.
Il suffisait d'écrire : "Le SGEN a pris la parole" Rolling Eyes

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Balthazaard le Jeu 13 Fév 2014 - 1:06

Celeborn...je penses que tu comprends bien quel est le problème, la phrase que tu cites du SNES "on y vera plus clair  etc..." est de parfaite mauvaise  foi (pour le snes , pas pour toi...) on voit très bien que certains y perdent! et que tout le monde l'a reconnu cela aboutira à ce que d'autres travaillent plus.

Pour moi la question est un syndicat doit-il rentrer dans cette logique de gagnant -perdant ? sachant qu'une fois les conclusions établies il est naîf de faire croire que quelque chose changera, comment donner sa confiance à des gens dont on en sais pas ce qu'ils seront prêts à sacrifier sous les arguments que tu cites.

"c'est clair que ce n'est pas ce texte qui va augmenter fortement notre pouvoir d'achat" Il va même le diminuer pour certains, et hélas on ne va retenir que la quasi unanimité quant à son approbation.

En l'état personne ne croit sérieusement à une forte augmentation de nos salaires, l'érosion à été le fruit d'un long processus, peut être aurions nous pu seulement espérer sinon une augmentation, du moins une stagnation, ce n'est même pas le cas ( 30% y perdent à la louche--le chiffre est plausible, ne jouons pas au snes--même si le calcul n'est pas officiel)

Quant à dire qu'on a sécurisé quelque chose, je ne suis pas trop dupe, ce qu'un gouvernement fait par décret, un autre peut le défaire,(cf De Robien) surtout que dans la mesure où enfin on a osé toucher aux status de 1950 la boite de Pandore est ouverte. Ce qui apparaissait comme une ligne rouge a disparu.

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 1:21

@Balthazaard a écrit:dans la mesure où enfin on a osé toucher aux status de 1950 la boite de Pandore est ouverte. Ce qui apparaissait comme une ligne rouge a disparu.
Voilà exactement ce qui me fait le plus peur.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Milady de Winter le Jeu 13 Fév 2014 - 5:44

Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?

Quant à ces pondérations calculées au millimètre… Un syndicat un peu cohérent devrait poser comme préalable à toute discussion un rattrapage des salaires en prenant comme base ce que touchait un prof dans les années 70 — en termes de pouvoir d'achat.
Si vous ne voyez pas que nous avons perdu au moins 50% de salaire c'est que vous êtes aveugles. Un couple d'instits dans les années 70 pouvait sans problème acheter une maison ou un appartement (voire deux, j'en connais) et vivre assez largement. Et aujourd'hui ? Quel couple de profs a la possibilité de le faire sans souffrir financièrement ?
Or, le respect aujourd'hui est absolument proportionnel à ce que l'on gagne. Et le respect des enseignants, hein…
Plutôt que de calculer ce que tel ou tel segment y gagne, les syndicats devraient nous expliquer ce que le ministère, qui ne fait rien pour rien, y gagne. Peillon (et Fioraso) ont horreur des profs. Et ils nous font payer leur exécration.

Milady de Winter
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par JEMS le Jeu 13 Fév 2014 - 6:44

+100000. Quand je vois le salaire de mon conjoint catégorie A dans un autre ministère et le mien, c'est à pleurer.

_________________

JEMS
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Jeu 13 Fév 2014 - 7:42

cafe 

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Jeu 13 Fév 2014 - 7:46

@Milady de Winter a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?
Ils sont anciens : ça ne te suffit pas ? Je vais me citer :

@Luigi_B a écrit:On pourrait néanmoins s’interroger : pourquoi un texte serait-il obsolète au seul prétexte qu’il serait ancien ? Un « statut » ne se caractérise-t-il pas par sa pérennité même ? Faut-il également revenir sur le préambule suranné de la Constitution de la Ve République qui déclare que « la Nation garantit l'égal accès de l'enfant et de l'adulte à l'instruction, la formation professionnelle et à la culture » ? Faut-il revenir sur les lois poussiéreuses de la IIIe République qui ont instauré en 1881 et 1882 l’école laïque, gratuite et obligatoire ? Faut-il revenir sur la loi archaïque de 1850 qui fonde la liberté de l’enseignement en autorisant l’aide publique aux établissements privés ? Ou sur le décret antédiluvien de 1808 qui institue le baccalauréat, la licence ou le doctorat ?

Il y a sans doute aux archives nationales l’original du décret fixant l’« allocation pour frais d’emploi », cette niche fiscale des journalistes datant… de 1934[3] : la modernité ne suppose-t-elle pas aussi de la supprimer ?

Celeborn a expliqué plusieurs fois (dont ici) qu'il considère que cette réforme protège nos statuts contre d'éventuelles atteintes à venir (en cas d'alternance par exemple).

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Luigi_B le Jeu 13 Fév 2014 - 7:47

@manaël a écrit:Bon, je ne voterai pas SGEN...
Au suivant...
Il faut surtout faire toute la publicité nécessaire à son courageux engagement, comme pour les rythmes scolaires.

Pour le Snes, le communiqué noie quand même bien le poisson.


Dernière édition par Luigi_B le Jeu 13 Fév 2014 - 10:49, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Daphné le Jeu 13 Fév 2014 - 9:28

Cripure a écrit:
@Balthazaard a écrit:dans la mesure où enfin on a osé toucher aux status de 1950 la boite de Pandore est ouverte. Ce qui apparaissait comme une ligne rouge a disparu.
Voilà exactement ce qui me fait le plus peur.

Je peux me tromper mais je pense au contraire que ceux qui arriveront en 2017 - suivez mon regard - pourront difficilement dire que nos statuts datent de 1950 et sont donc trop anciens et qu'il faut mes modifier patati patala : argument parfaitement débile, j'ai d'ailleurs fait remarquer à la Cour des Comptes quand on a été auditionné, il y a deux ans environ, que le droit de vote des femmes, la mise en place de la Sécurité Sociale ou la loi sur la laïcité étaient bien plus anciens et qu'on ne les remettait pas en cause, de même que les gens nés en 1950 étaient encore jugés aptes à travailler ! Razz 
Avec des statuts revus confirmant nos maxima de services hebdomadaires évitant l'annualisation que tout le monde craignait et qui était prôné par la Cour des Comptes, on a déjà en principe bétonné ça, et l'argument que nos statuts doivent être modifiés parce que trop anciens tombe.
Ça me semble important.



Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Daphné le Jeu 13 Fév 2014 - 9:30

Cripure a écrit:
@Celeborn a écrit:- le Sgen-CFDT regrettait qu'on ne soit pas allé + vite et + loin, demandait que la liberté pédagogique soit limitée par le travail en équipe, et affirmait que le face à face pédagogique ne constituait peut-être même pas la mission principale du métier.
Il suffisait d'écrire : "Le SGEN a pris la parole" Rolling Eyes

Alors ça j'adore  mdr 

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Daphné le Jeu 13 Fév 2014 - 9:51

@Milady de Winter a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?
Mais justement, parce que le système scolaire a changé depuis, et ça on ne peut le nier. Argument facile à reprendre par ceux, et on l'a vu et entendu avec sarko, qui veulent nous casser la baraque, nous faire passer pour des fénéants, nous rajouter des heures de garderie animation tout ce que vous voulez au détriment des nos missions d'enseignement et qui braillent à tout va que les profs travaillent 18 heures par semaine ! Et qui envisageaient même de porter le temps de travail des professeurs devant la nation, par un réferendum ! Donc revoir les statuts en maintenant nos maxima de service hebdomadaire, en les adaptant aux réalités du terrain - on a demandé, oui nous le SNALC avons demandé une pondération pour les professeurs exerçant en établissement classé parce que 18 h là et 18 h ailleurs ce n'est pas la même chose, et nous sommes ravis d'avoir été entendus car les autres organisations syndicales étaient vent debout contre cette pondération, je vous laisse imaginer ce qu'ils demandaient : oui à une décharge de service mais pour faire de la concertation travail en équipe et patin couffin........  furieux  Ce n'est pas parce qu'on est en ZEP qu'on doit se voir imposer le travail en équipe, ceux qui souhaitent le faire pourront le faire mais ça ne doit pas être obligatoire, point !


Quant à ces pondérations calculées au millimètre… Un syndicat un peu cohérent devrait poser comme préalable à toute discussion un rattrapage des salaires en prenant comme base ce que touchait un prof dans les années 70 — en termes de pouvoir d'achat.
On est bien d'accord mais le cadre budgétaire actuel est bien différent de celui des années 70, c'est un fait.
On demande régulièrement une revalorisation du point d'indice, des échelons supplémentaires compte tenu de l'allongement de la durée des carrières, mais il y a toujours lors de ces audiences un haut fonctionnaire de Bercy qui nous dit que ce n'est pas possible, la dette tout ça tout ça. Alors je suis bien d'accord qu'il y a de l'argent dans les paradis fiscaux et qu'il faudrait bien aller le chercher là, mais désolée ce n'est pas nous qui menons la politique finnacière de la Nation ! Je vote, c'est déjà pas mal, mais c'est tout ce que je peux faire   humhum 


Si vous ne voyez pas que nous avons perdu au moins 50% de salaire c'est que vous êtes aveugles. Un couple d'instits dans les années 70 pouvait sans problème acheter une maison ou un appartement (voire deux, j'en connais) et vivre assez largement. Et aujourd'hui ? Quel couple de profs a la possibilité de le faire sans souffrir financièrement ?
Or, le respect aujourd'hui est absolument proportionnel à ce que l'on gagne. Et le respect des enseignants, hein…
Plutôt que de calculer ce que tel ou tel segment y gagne, les syndicats devraient nous expliquer ce que le ministère, qui ne fait rien pour rien, y gagne. Peillon (et Fioraso) ont horreur des profs. Et ils nous font payer leur exécration.
Non, ils sont tout simplement dans un contexte budgétaire en constante régression, comme leurs prédécesseurs d'ailleurs : la réforme du lycée n'a été faite que pour dégraisser le mammouth, faire sauter des postes et réduire le budget. La réforme actuelle n'est pas parfaite loin de là mais elle n'est pas non plus saignante, on garde les compensations pour effectifs pléthoriques par contre on nous enlève la majoration de service pour effectifs faibles, c'est un plus, etc....... je ne vais pas tout reprendre, mais je préfère largement ça aux propositions de nous faire rester 25 h en établissement voire davantage pour encadrer les élèves-recevoir les parents-travailler en équipe et tout le toutim !


Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par barèges le Jeu 13 Fév 2014 - 10:04

@Daphné a écrit:
@Milady de Winter a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?
Mais justement, parce que le système scolaire a changé depuis, et ça on ne peut le nier.



Par exemple, si j'ai bien compris (il me manquait des morceaux de l'histoire), une situation illégale au vu des décrets de 50, le complément de service hors commune, s'était répandue. Elle devient légale (deux ou trois établissements, proches... ou éloignés) avec une décharge (une HSA, quoi).
Et ça, ce serait tout de même entériner une évolution de ce métier : un prof n'est plus statutairement lié à un établissement, mais à des blocs d'heures. Ce qui n'a rien à voir, en termes d'investissement personnel, de fatigue... Bon, j'ai peut-être mal compris (je le souhaite).

Pour le reste, qu'est-ce qui empêche un gouvernement d'après 2017 de revenir sur toutes ces décisions ou d'aggraver les choses à la marge, sous prétexte justement d'alternance ? La nouveauté est-elle plus une garantie que l'ancienneté ?

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par PauvreYorick le Jeu 13 Fév 2014 - 10:16

@barèges a écrit: La nouveauté est-elle plus une garantie que l'ancienneté ?
Je me pose exactement la même question exactement dans les mêmes termes. L'argument de la nouveauté peut marcher, mais il est essentiellement fragile.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 10:24

@Luigi_B a écrit:Celeborn a expliqué plusieurs fois (dont ici) qu'il considère que cette réforme protège nos statuts contre d'éventuelles atteintes à venir (en cas d'alternance par exemple).
On ne dit pas "en cas d'alternance". On dit "en 2017" professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 10:26

@PauvreYorick a écrit:
@barèges a écrit: La nouveauté est-elle plus une garantie que l'ancienneté ?
Je me pose exactement la même question exactement dans les mêmes termes. L'argument de la nouveauté peut marcher, mais il est essentiellement fragile.
Oui, en gros, la nouveauté, ça ne dure pas professeur Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Celeborn le Jeu 13 Fév 2014 - 10:59

@barèges a écrit:La nouveauté est-elle plus une garantie que l'ancienneté ?

Quand la nouveauté inscrit les choses dans le cadre légal et général alors que l'ancienneté reposait finalement pour beaucoup aujourd'hui sur la coutume et la façon d'interpréter un texte complètement dérogatoire (et bourré de références à des choses qui n'existent plus, et ne prenant pas en compte des choses qui se sont mises à exister depuis), je pense que oui, c'est davantage une garantie.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par User5899 le Jeu 13 Fév 2014 - 11:13

@Celeborn a écrit:
@barèges a écrit:La nouveauté est-elle plus une garantie que l'ancienneté ?

Quand la nouveauté inscrit les choses dans le cadre légal et général alors que l'ancienneté reposait finalement pour beaucoup aujourd'hui sur la coutume et la façon d'interpréter un texte complètement dérogatoire (et bourré de références à des choses qui n'existent plus, et ne prenant pas en compte des choses qui se sont mises à exister depuis), je pense que oui, c'est davantage une garantie.
Oui, de fait, vous avez raison.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par MarieL le Jeu 13 Fév 2014 - 14:22

@Daphné a écrit:
@Milady de Winter a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?
Mais justement, parce que le système scolaire a changé depuis, et ça on ne peut le nier. Argument facile à reprendre par ceux, et on l'a vu et entendu avec sarko, qui veulent nous casser la baraque, nous faire passer pour des fénéants, nous rajouter des heures de garderie animation tout ce que vous voulez au détriment des nos missions d'enseignement et qui braillent à tout va que les profs travaillent 18 heures par semaine ! Et qui envisageaient même de porter le temps de travail des professeurs devant la nation, par un réferendum ! Donc revoir les statuts en maintenant nos maxima de service hebdomadaire, en les adaptant aux réalités du terrain - on a demandé, oui nous le SNALC avons demandé une pondération pour les professeurs exerçant en établissement classé parce que 18 h là et 18 h ailleurs ce n'est pas la même chose, et nous sommes ravis d'avoir été entendus car les autres organisations syndicales étaient vent debout contre cette pondération, je vous laisse imaginer ce qu'ils demandaient : oui à une décharge de service mais pour faire de la concertation travail en équipe et patin couffin........  furieux  Ce n'est pas parce qu'on est en ZEP qu'on doit se voir imposer le travail en équipe, ceux qui souhaitent le faire pourront le faire mais ça ne doit pas être obligatoire, point !




[/color][/b]

Ah mais c'est une bonne nouvelle ça (si ça se vérifie), d'après le référentiel qui, paraît-il, provient en droite ligne de la "consultation" des établissements prioritaires, l'obligation était bien à la porte, un pied à l'intérieur même.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Daphné le Jeu 13 Fév 2014 - 20:58

Axel a écrit:
@Daphné a écrit:
@Milady de Winter a écrit:Quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi les décrets de 50, qui régissaient fort bien les profs que nous avions quand nous étions élèves, ne sont plus aptes à nous régir maintenant ?
Mais justement, parce que le système scolaire a changé depuis, et ça on ne peut le nier. Argument facile à reprendre par ceux, et on l'a vu et entendu avec sarko, qui veulent nous casser la baraque, nous faire passer pour des fénéants, nous rajouter des heures de garderie animation tout ce que vous voulez au détriment des nos missions d'enseignement et qui braillent à tout va que les profs travaillent 18 heures par semaine ! Et qui envisageaient même de porter le temps de travail des professeurs devant la nation, par un réferendum ! Donc revoir les statuts en maintenant nos maxima de service hebdomadaire, en les adaptant aux réalités du terrain - on a demandé, oui nous le SNALC avons demandé une pondération pour les professeurs exerçant en établissement classé parce que 18 h là et 18 h ailleurs ce n'est pas la même chose, et nous sommes ravis d'avoir été entendus car les autres organisations syndicales étaient vent debout contre cette pondération, je vous laisse imaginer ce qu'ils demandaient : oui à une décharge de service mais pour faire de la concertation travail en équipe et patin couffin........  furieux  Ce n'est pas parce qu'on est en ZEP qu'on doit se voir imposer le travail en équipe, ceux qui souhaitent le faire pourront le faire mais ça ne doit pas être obligatoire, point !




[/color][/b]

Ah mais c'est une bonne nouvelle ça (si ça se vérifie), d'après le référentiel qui, paraît-il, provient en droite ligne de la "consultation" des établissements prioritaires, l'obligation était bien à la porte, un pied à l'intérieur même.

Mais ceux qui veulent du travail en équipe peuvent le faire, rien ne les en empêche.
Avec la pondération prévue en établissement classé, les collègues auront un service un peu "allégé" : on aurait souhaité plus mais c'est un premier pas. Cette pondération est semble-t-il acquise. Maintenant s'ils veulent se concerter.......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par Iphigénie le Jeu 13 Fév 2014 - 21:17

Mais si on sauvegarde nos maxima en gravant dans le marbre que tout le reste fait partie de nos obligations de service êtes-vous sûrs que ce ne soit pas un marché de dupes?
Parce garder 18 heures de maxima en cours mais accepter que le travail du professeur soit défini comme englobant réunions concertations et suivi des élèves à tout moment par la grâce du numérique- ça peut nous entraîner très vite vers ce à quoi on prétend avoir échappé?
Si 'en crois la réforme du lycée le professeur en cours avec sa classe n'est plus tout à fait l'essentiel - à côté des "projets" trans-disciplinaires -des évaluations communes-des animations diverses du vivre ensemble - et du "suivi" et des élèves et des desiderata des parents/
Perso ce "dépoussiérage" des statuts et cette "victoire" du maintien des maxima me donne fortement l'impression d'une victoire à la Pyrrhus: puissé- je me gourer pale 

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par svain le Jeu 13 Fév 2014 - 22:14

Mais de qui se moque-t-on? En fait, soit cela ne change rien, soit cela met des interrogations sur ce qu'il doit être fait ou non! Les pondérations sont une arnaque à grande échelle. On parle de 40000 professeurs qui y gagnent. Combien vont être perdant dans cette histoire? Pas de chiffre, aucun, rien! Et on se réjouit. Je trouve ça dramatique, on est en train de se faire arnaquer et tous les syndicats sont d'accord. Bravo! Je tire ma révérence. Personnellement, on se débrouillait entre collègues pour avoir tous l'heure de chaire afin de compléter nos services... Maintenant avec ces 1,1h que va-t-on faire? Des heures sup pour compléter l'heure manquante? Quid des missions qui sont enfin officialisées. Ne vont-elles pas devenir une sorte de pression par voie hiérarchique pour les imposer. Car il ne suffit pas de les stipuler sur le papier comme étant du volontariat pour qu'elles soient comme telles. Je pense que vous savez tous, que ce genre de volontariat donne droit à une certaine gratitude de la part de la hiérarchie. Sinon, je ne vois pas pourquoi certain se sentirait, à titre d'exemple, devenir chargé d'inspection...

svain
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Décharges, pondérations, indemnités, statut... Toutes les décisions du 12 février 2014 pour la réforme du métier d'enseignant - applicables dès la rentrée 2015.

Message par John le Jeu 13 Fév 2014 - 22:16

@Daphné a écrit:Avec la pondération prévue en établissement classé, les collègues auront un service un peu "allégé" : on aurait souhaité plus mais c'est un premier pas.
Je suis désolé, mais ce n'est apparemment pas ce qui est en train d'être annoncé aux établissements.
Les collègues des REP+ auront, semble-t-il, des heures dans leur emploi du temps, dédiées à la concertation, qui compenseront les décharges.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 16 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 16  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum