Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par CHADES le Lun 14 Avr 2014 - 7:05

Je crois qu'on ne peut pas faire grand-chose, si on admet que les idées reçues concernant notre métier ne relèvent pas seulement de sa méconnaissance. Il s'y joint un zeste de névrose qui subsiste chez l'adulte suite à de vielles rancœurs adolescentes vis à vis du système scolaire en général et des profs en particulier. On ne peut pas allonger toute la population sur un divan ;-)

CHADES
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par zeprof le Lun 14 Avr 2014 - 7:23

@Cowabunga a écrit:Je compatis, Cyan_asgard !
Pour être une des rares fonctionnaires dans ma famille, j'y ai droit dès qu'il y a plus de huit convives autour de la table. Mais le truc qui me fait le plus rire, ce sont les réflexions de ma mère, chaque septembre, sur mon emploi du temps... elle qui n'a jamais travaillé plus de 30h / semaine, tout en touchant le double, voire le triple de mon salaire !

J'ai découvert un jour, grâce à Néo, un article d'une PE qui avait décompté, une année entière, son temps de travail réel. Je fais pareil, ça m'aide à relativiser quand je n'ai plus le courage de corriger mes copies le dimanche soir. Et ça a un double effet Kiss Kool : je peux balancer tranquillement "Moi, cette semaine, j'ai travaillé 46h, et toi ?"

Allez, courage !

j'ai l'intention de le faire, faut juste que je trouve la motivation et un truc imparable pour pouvoir noter n'importe où : probablement un petit cahier...

_________________
"La peur est le chemin vers le côté obscur: la peur mène à la colère, la colère mène à la haine, la haine… mène à la souffrance."

zeprof
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Cyan_asgard le Lun 14 Avr 2014 - 13:23

Pas bête ça, il faudrait que je note aussi !

Cyan_asgard
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Elaïna le Lun 14 Avr 2014 - 15:36

Comme beaucoup, je réponds posément que les concours sont publics et que je peux même montrer comment fonctionne le serveur. Ensuite, je propose d'échanger mon tas de copies contre leurs soirées. Bizarrement, jamais personne n'en a voulu, fort marrie je suis.

Elaïna
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Lefteris le Lun 14 Avr 2014 - 16:43

@zeprof a écrit:
@Cowabunga a écrit:Je compatis, Cyan_asgard !
Pour être une des rares fonctionnaires dans ma famille, j'y ai droit dès qu'il y a plus de huit convives autour de la table. Mais le truc qui me fait le plus rire, ce sont les réflexions de ma mère, chaque septembre, sur mon emploi du temps... elle qui n'a jamais travaillé plus de 30h / semaine, tout en touchant le double, voire le triple de mon salaire !

J'ai découvert un jour, grâce à Néo, un article d'une PE qui avait décompté, une année entière, son temps de travail réel. Je fais pareil, ça m'aide à relativiser quand je n'ai plus le courage de corriger mes copies le dimanche soir. Et ça a un double effet Kiss Kool : je peux balancer tranquillement "Moi, cette semaine, j'ai travaillé 46h, et toi ?"

Allez, courage !

j'ai l'intention de le faire, faut juste que je trouve la motivation et un truc imparable pour pouvoir noter n'importe où : probablement un petit cahier...
Je l'ai fait quand j'étais certifié et pas  ancien , ça m'intéressait car je venais aussi de changer de métier, et le dénigrement des enseignants faisait rage . 50 heures par semaine a minima . J'avais tout contre moi il est vrai  : trois classes de français  sur trois niveaux ,plus du latin, un emploi du temps éclaté sur plus de 30 heures sur 5 jours , donc peu de possibilité de travailler vraiment dans les trous, tout à "créer", professeur principal, un projet ( je ne savais pas encore dire "non"), les réunions. Et aucune période de vacances tranquille bien entendu.
Maintenant, je me suis amusé à recommencer , ça donne quand même très vite plus de 35 heures , sans projet, sans être PP. Et même en évitant un maximum, je n'arrive pas à ne rien faire en vacances. Là, je n'ai pu éviter un paquet de copies + un brevet blanc, et comme j'ai changé une oeuvre au programme, j'ai de la préparation en vue.  
Ce qui n'a jamais rejoint le même niveau , c'est mon traitement antérieur de cadre A , même arrivé au dernier échelon...

Il est vrai que pouvoir travailler pour une partie quand on le souhaite, lisser son travail sur le WE , ça aide à faire passer la masse globale. Mais nier celle-ci , alors là  Shocked .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par floflolhispano le Lun 14 Avr 2014 - 19:01

Idem, je snobe ce genre de commentaire...ou je dis si c'est si peinard mon métier pourquoi tu ne le fais pas, prends ma place pendant un mois et on verra ensuite. C'est tellement génial que de plus en plus de gens se reconvertissent...Bref, j'emmerde les gens et leurs clichés à deux balles.

floflolhispano
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Ma'am le Lun 14 Avr 2014 - 19:15

Dans ces cas-là, je laisse parler mon mari...
C'est mon meilleur défenseur !

Il dit aux importuns qu'il ne voudrait pour rien au monde de mon métier de "feignasse"...
Et quand on nous dit que c'est idéal pour une femme, qu'on peut s'occuper de ses enfants, il répond que le week-end, je m'occupe de mes cahiers et de mes prép et que lui s'occupe des enfants  Rolling Eyes et du ménage  Embarassed 

Bon, il espère encore que ça va évoluer au fil des années  Wink mais franchement avec toute la paperasse qui se rajoute, je n'y crois guère !

Ma'am
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par jazz le Lun 14 Avr 2014 - 23:25

Je ne me fatigue plus à expliquer quoi que ce soit depuis longtemps. Je lance un laconique : "Justement, on recrute, avec du mal. Tenté ?". Personne n'a jamais répondu oui.

jazz
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Bouboule le Lun 14 Avr 2014 - 23:36

Pas souvenir de ce type de remarques, mais peut-être ai-je la mémoire sélective.

Bouboule
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par pailleauquebec le Mar 15 Avr 2014 - 15:57

@Lefteris a écrit:Je l'ai fait quand j'étais certifié et pas  ancien , ça m'intéressait car je venais aussi de changer de métier, et le dénigrement des enseignants faisait rage . 50 heures par semaine a minima . J'avais tout contre moi il est vrai  : trois classes de français  sur trois niveaux ,plus du latin, un emploi du temps éclaté sur plus de 30 heures sur 5 jours , donc peu de possibilité de travailler vraiment dans les trous, tout à "créer", professeur principal, un projet ( je ne savais pas encore dire "non"), les réunions. Et aucune période de vacances tranquille bien entendu.
Maintenant, je me suis amusé à recommencer , ça donne quand même très vite plus de 35 heures , sans projet, sans être PP. Et même en évitant un maximum, je n'arrive pas à ne rien faire en vacances. Là, je n'ai pu éviter un paquet de copies + un brevet blanc, et comme j'ai changé une oeuvre au programme, j'ai de la préparation en vue.  
Ce qui n'a jamais rejoint le même niveau , c'est mon traitement antérieur de cadre A , même arrivé au dernier échelon...

Il est vrai que pouvoir travailler pour  une partie quand on le souhaite, lisser son travail sur le WE , ça aide à faire passer la masse globale. Mais nier celle-ci , alors là  Shocked .

J'ai aussi changé de métier et j'ai aussi compté.

J'ai trouvé autour de 1200h annuelles, quand j'étais salarié cadre du privé, je faisais autour de 1800 heures annuelles (pour un salaire double).

En math on est favorisé. En plus je suis d'un naturel rapide. Par exemple je lis très vite, (facilement 100 pages par heure), je ne dis pas ça pour me vanter, c'est ma nature, je ne suis pas capable de travailler longtemps sans pause.

Le problème c'est que le temps de travail d'un prof est très variable d'une matière à l'autre et d'un individu à l'autre (efficace ou pas, consciencieux ou pas, établissement difficile ou pas,... maso ou pas). Les situations sont très variées dans l'EN d'un extrême à l'autre.

Je pense quand même que c'est un de mes privilèges d'avoir un peu de temps libre (pour m'occuper de ma famille), je préfère le reconnaître pour éviter les discussions qui tournent mal.

pailleauquebec
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment gérer et accepter les innombrables remarques sur notre métier ?

Message par Écusette de Noireuil le Mar 15 Avr 2014 - 23:18

C'est clair:comme dans chaque métier il y a des avantages et des inconvénients. J'aime que notre hiérarchie soit le plus souvent assez distante (faut dire que je suis dans un gros bahut) qu'on puisse travailler en équipe si on le souhaite mais qu'on n' y soit pas absolument obligé, que nous puissions décider d'aller à la plage / au ski / faire du tricot/ s'occuper de nos enfants / au cinéma/ faire nos courses...à des moments creux de notre emploi du temps, là où beaucoup n'ont pas le choix, c'est courses-à-l'heure-où- c'est-blindé- et-avec-les- deux-mômes-dans -le-caddie...parce qu'impossible de faire cette corvée à une heure creuse...même si on le paye en corrigeant entre 22h et minuit...
Qu'on change d'emploi du temps et de classes tous les ans et que du coup on puisse croire,  les années où c'est bof, que l'année d'après ce sera mieux...
Donc c'est dommage que les "extérieurs" ne reconnaissent pas tout simplement que prof, c'est un boulot comme un autre, avec des avantages et des grosses galères propres à ce métier, c'est tout.

_________________
" Les mots servent à libérer une matière silencieuse qui est bien plus vaste que les mots" (Sarraute)

Écusette de Noireuil
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum