Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par PauvreYorick le Mer 11 Juin 2014 - 14:55

Merci ! ─ et donc, pour en revenir à la question qui a provoqué cet intermède, si l'on peut concéder qu'on ne savait pas en 2006 ou en 2007, au sujet de Sarkozy, tout ce qu'on en a appris par la suite, ça n'est pas forcément de nature à changer le diagnostic : il y a quand même eu dès ce moment foule de gens qui jugeaient en savoir bien assez pour se méfier, et à qui les faits ont surabondamment donné raison (ce qui, en politique, est après tout un des meilleurs critères qu'on ait). Ce n'est une insulte à l'intelligence de personne, et j'ai de fort bons amis dont j'estime très haut l'intelligence et qui ont pu donner dans le panneau (edit: et on voit mal quel enthousiasme, en face, Ségolène aurait pu soulever...). C'était néanmoins exactement un « panneau ». Après, c'est vrai que, quant à lui, Darcos n'était certainement pas un intégriste.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Tristana le Mer 11 Juin 2014 - 16:18

@Collier de Barbe a écrit:On commence par reprendre les mots de l'ennemi, on parle comme lui...et puis on en devient indistinguable.

J'ai voulu citer ce message car j'ai récemment lu un article sur le sujet, qui est je crois salutaire au moment où le FN enregistre des scores de plus en plus hauts à chaque nouvelle élection : le langage n'est certainement pas anodin, et reprendre les expressions ou les mots utilisés par le FN dans des débats courants ou dans les médias, c'est déjà lui permettre de gagner la partie, du point de vue idéologique. Tout le monde est d'accord pour parler du "problème" que représente l'immigration, même ceux qui n'y sont pourtant jamais confrontés...
Dans cet article, un fabuleux rappel d'une citation de Barthes qui semble tout à fait actuelle :

« Roland Barthes disait que toute langue est fasciste « car le fascisme, ce n’est pas d’empêcher de dire, c’est d’obliger à dire ». Sans doute est-ce exagéré. Mais il n’en reste pas moins que les médias doivent avoir présent à l’esprit qu’adopter une langue qu’on les oblige à parler, c’est cautionner un point de vue, une façon de penser : une façon de découper le réel. »

http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/05/27/une-inquietante-banalisation-mediatique_4426953_3232.html

@Elyas a écrit:Sarkozy avait tout de même, dès avant 2007, la pratique du bouc-émissaire facile et systématique. Il pratiquait le casus belli en permanence aussi. Avec ou contre, gentil ou méchant, populaire ou germano-pratin... Si on était sensible à ce type de manoeuvres, on ne pouvait que crier au secours.

Oui, je suis très surprise également de voir qu'on ne "connaissait" pas Sarkozy en 2007 affraid 
Ce n'est pas comme s'il avait été ministre, d'abord des Finances, puis de l'Intérieur, où il s'était distingué par ses propos très intelligents sur les "racailles"...
On savait tout de Sarkozy en 2007, et c'est bien pour cela que oui, j'ai milité pour Royal et que j'ai voté pour elle, et que même aujourd'hui, avec tout ce qu'on sait d'elle, je ne le regrette pas : tout aurait mieux valu que Sarkozy.
Et les électeurs du FN ne s'y sont d'ailleurs pas trompés : peut-être que d'intelligents enseignants l'ignoraient, mais eux le savaient ; ils ont voté en masse pour Sarkozy au lieu de voter FN, justement parce que la rhétorique sur l'immigration était la même. C'est bien en 2007 que le FN a fait un score ridicule — ce qui a amené les gens à croire que Sarkozy était notre sauveur qui nous avait débarrassés du FN... On voit cinq ans plus tard ce que ça a donné : non seulement il ne nous a pas débarrassés du FN, mais en plus il a largement aidé à ce que ses sympathisants soient de plus en plus nombreux en mettant dans la tête des gens la certitude que l'immigration était le problème premier des Français (on en revient une fois encore à la question du discours et du langage...).
Et ce faisant, d'ailleurs, je n'accuse personne de rien ; je reste simplement surprise qu'on ait pu être aussi naïf face au personnage qu'était Sarkozy, et qui s'était quand même largement illustré pendant le quinquennat de Chirac.

Tristana
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Presse-purée le Mer 11 Juin 2014 - 16:51

@Tristana a écrit:
Et ce faisant, d'ailleurs, je n'accuse personne de rien ; je reste simplement surprise qu'on ait pu être aussi naïf face au personnage qu'était Sarkozy, et qui s'était quand même largement illustré pendant le quinquennat de Chirac.

+1: d'un point de vue sociétal en général, on savait parfaitement où on allait. Sur l'école en particulier, je pense que ce n'est tout bêtement pas une question qui passionne le bonhomme, alors il s'en fichait un peu...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Condorcet le Mer 11 Juin 2014 - 16:52

Tristana, tu formules exactement ce que je pense, au mot près.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Dwarf le Mer 11 Juin 2014 - 17:17

@Presse-purée a écrit:
@Tristana a écrit:
Et ce faisant, d'ailleurs, je n'accuse personne de rien ; je reste simplement surprise qu'on ait pu être aussi naïf face au personnage qu'était Sarkozy, et qui s'était quand même largement illustré pendant le quinquennat de Chirac.

+1: d'un point de vue sociétal en général, on savait parfaitement où on allait. Sur l'école en particulier, je pense que ce n'est tout bêtement pas une question qui passionne le bonhomme, alors il s'en fichait un peu...

@Condorcet a écrit:Tristana, tu formules exactement ce que je pense, au mot près.

Ah mais non, puisque rappelez-vous :  diable 

"J'ai changé. J'ai changé parce qu'à l'instant même où vous m'avez désigné j'ai cessé d'être l'homme d'un seul parti, fût-il le premier de France. J'ai changé parce que l'élection présidentielle est une épreuve de vérité à laquelle nul ne peut se soustraire. Parce que cette vérité je vous la dois. Parce que cette vérité je la dois aux Français. J'ai changé parce que les épreuves de la vie m'ont changé. Je veux le dire avec pudeur mais je veux le dire parce que c'est la vérité et parce qu'on ne peut pas comprendre la peine de l'autre si on ne l'a pas éprouvée soi-même. etc."  araignée

PS : Et non, Presse-purée, si un discours a un sens en terme de politique, alors celui sur la République et l'Ecole était techniquement magnifique et plus qu'encourageant (merci Guaino). Mais comme toujours, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.  Twisted Evil 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Condorcet le Mer 11 Juin 2014 - 17:24

L'anaphore et le récit de pardon ne m'ont jamais convaincu.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par PabloPE le Mer 11 Juin 2014 - 18:44

@Isis39 a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:
FN a écrit:l’histoire sera apprise de façon chronologique tout au long de la scolarité. La géographie sera enseignée sur des cartes, et l’apprentissage de la géographie française obligatoire

Ce passage est sublime... Mais comment croient-ils que l'on travaille ces gens-là? Il faudrait qu'ils ouvrent les programmes ou n'importe quel manuel. En 1ère, la quasi totalité du programme de 1ère est consacrée à la géographie de la France.

J'ai eu la même réaction. Ils n'ont visiblement pas lu les programmes.
Ou alors ils ont lu tous les programmes ou tous les manuels puisqu'ils parlent de la scolarité et non du secondaire.
En histoire i y a tout un courant "spiralaire" chez nous et la Géographie physique est très peu (et trop tôt) abordée. En revanche les élèves de CM2 peuvent se délecter de l'apprentissage des ZIP, des infrastructures routières et des centres tertiaires et des DROM/COM par exemple.. Ils adoooooooorent  Laughing 

Bon je repars tout lire avant de me prononcer sur le fond  

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par PabloPE le Mer 11 Juin 2014 - 20:09

@Dwarf a écrit:
@PauvreYorick a écrit:La pensée unique consiste à laisser affleurer, ou à affirmer, un parti-pris au détour d'une phrase ? si c'est ça, alors tout le monde ou presque, ici, pratique la pensée unique, mais il faut aussi noter que les « pensées uniques » sont à la fois nombreuses et incompatibles entre elles, ce qui est rigolo.
Non pas. Il y a ceux qui acceptent le pluralisme de la pensée et qui débattent, en prenant le temps de développer et d'expliquer leur point de vue et ce qui le fonde et ceux qui anathémisent plus vite que leur ombre, distribuent des bons points, jugent, condamnent à l'aune de leur grille de lecture orientée et en général réelo-incompatible (ou bien en détournant des chiffres pour leur faire dire ce qu'ils veulent en clâmant ensuite "les chiffres sont têtus").

Zut, je viens de faire le portrait de Caron (et de tous ses petits copains, ici comme ailleurs).

+1 et c’est de plus en plus souvent le cas pale 
J'ajouterais même après avoir tout lu (je vous rassure j'ai fait des pauses  Razz ) que c'est aussi ce que je ressens à propos de ce fil.

Du coup on sent bien le passif que certains ont avec JPB (en HG notamment) Laughing Laughing 

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Presse-purée le Mer 11 Juin 2014 - 20:15

@Dwarf a écrit:
PS : Et non, Presse-purée, si un discours a un sens en terme de politique, alors celui sur la République et l'Ecole était techniquement magnifique et plus qu'encourageant (merci Guaino). Mais comme toujours, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.  Twisted Evil 

C'est bien ce que je dis ^^ Il a laissé un mec rédiger le discours, il l'a lu et aussitôt oublié parce qu'il s'en foutait.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Collier de Barbe le Mer 11 Juin 2014 - 20:40

C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Dwarf le Mer 11 Juin 2014 - 20:50

@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
Parce que si l'oubli est le principal défaut des votants, dix ans et une déception comme celle que fut celle de Sarkozy pour ceux qui avaient voté pour lui devraient empêcher de tomber une seconde fois dans le panneau (à plus forte raison avec le FN, dont le lifting ne trompe pas). Ce qui pose le plus problème est bien l'absence d'incarnation politique actuelle des valeurs républicaines (mais j'en ai déjà parlé précédemment).

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Olympias le Mer 11 Juin 2014 - 20:51

Voter FN...plutôt crever

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par User5899 le Mer 11 Juin 2014 - 20:55

@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
En tout cas, certainement pas les validations automatiques de LPC, le mépris identique de l'UMP et du PS pour tout ce qui touche à l'école, la continuelle agitation ministérielle de pacotille autour de la FCPE par exemple, les réformes ineptes comme celles des rythmes. Ca suffit, ou j'en rajoute ?
Hélas, nous allons arriver à une période où nous allons, nous qui n'en sommes pas responsables, payer la note de l'incurie de nos dirigeants passés ou présents. Et on va morfler. Encore.
Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle  cheers 
Toujours dans la même discipline  cheers 
Comprends pas.
Mais je ne comprends pas non plus que vous ne compreniez pas, Collier de Barbe.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par PauvreYorick le Mer 11 Juin 2014 - 22:06

@Olympias a écrit:Voter FN...plutôt crever
+1.

Si, comme Cripure, je m'inquiète et me désespère de l'agitation pour que dalle permanente et des politiques scolaires si semblables du PS et de l'UMP, et si je juge aussi que ça risque de ne faire qu'empirer les choses, toutefois, il y a bien un bout de diagnostic que je partage avec CdB : à supposer que quelqu'un ait vu dans le discours de Maisons-Alfort en 2007 une raison suffisante de voter Sarkozy (bon, je suis presque sûr que ce n'est pas le cas, en fait, mais supposons), ce quelqu'un serait capable de voter pour absolument n'importe qui, parce que c'est effectivement juste un discours sonnant comme quelqu'un d'entraîné peut en produire à la chaîne entre poire et fromage : c'est de nature essentiellement publicitaire, avec une bonne identification d'un certain cœur de cible, un peu de liant, beaucoup de Péguy dans les pattes, les procédés rhétoriques qui vont bien et, au total, à peu près aucun contenu réel, sauf à attribuer aux mots un pouvoir magique. Il n'y a strictement rien qui s'oppose à ce que La Pen nous sorte un truc tout à fait équivalent un jour ou l'autre si elle trouve la plume pour. Donc j'espère bien que, pour le coup, Dwarf a raison, et que l'oubli ne jouera pas à plein.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.

PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Collier de Barbe le Mer 11 Juin 2014 - 22:20

Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
En tout cas, certainement pas les validations automatiques de LPC, le mépris identique de l'UMP et du PS pour tout ce qui touche à l'école, la continuelle agitation ministérielle de pacotille autour de la FCPE par exemple, les réformes ineptes comme celles des rythmes. Ca suffit, ou j'en rajoute ?
Hélas, nous allons arriver à une période où nous allons, nous qui n'en sommes pas responsables, payer la note de l'incurie de nos dirigeants passés ou présents. Et on va morfler. Encore.
Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle  cheers 
Toujours dans la même discipline  cheers 
Comprends pas.
Mais je ne comprends pas non plus que vous ne compreniez pas, Collier de Barbe.

Je vois ce que vous voulez dire.
Je ne suis pas du tout un sectateur du socle ni un adorateur du LPC. Et les compétences me fatiguent. Je me contente d'enregistrer le fait qu'avec Hollande l'EN a essayé de recréer des postes et que nos DHG (en tout cas en région parisienne) sont meilleures.
Pour le reste, j'attends de vraies avancées sur les programmes, particulièrement ceux du lycée en HG qui sont très pénibles. Pour le reste, j'aimerais un système plus juste et plus performant, dans lequel on ne pourrait plus traverser le collège et arriver au lycée général avec une maîtrise du français approximative (pour me borner à évoquer ce que je connais un peu). Je crois que c'est un objectif que la gauche pourrait se fixer, oui.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Dwarf le Mer 11 Juin 2014 - 22:47

@Collier de Barbe a écrit:Je crois que c'est un objectif que la gauche pourrait se fixer, oui.
Aurait pour mission naturelle de se fixer!  professeur 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par User5899 le Mer 11 Juin 2014 - 22:52

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
En tout cas, certainement pas les validations automatiques de LPC, le mépris identique de l'UMP et du PS pour tout ce qui touche à l'école, la continuelle agitation ministérielle de pacotille autour de la FCPE par exemple, les réformes ineptes comme celles des rythmes. Ca suffit, ou j'en rajoute ?
Hélas, nous allons arriver à une période où nous allons, nous qui n'en sommes pas responsables, payer la note de l'incurie de nos dirigeants passés ou présents. Et on va morfler. Encore.
Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle  cheers 
Toujours dans la même discipline  cheers 
Comprends pas.
Mais je ne comprends pas non plus que vous ne compreniez pas, Collier de Barbe.

Je vois ce que vous voulez dire.
Je ne suis pas du tout un sectateur du socle ni un adorateur du LPC. Et les compétences me fatiguent. Je me contente d'enregistrer le fait qu'avec Hollande l'EN a essayé de recréer des postes et que nos DHG (en tout cas en région parisienne) sont meilleures.
Pour le reste, j'attends de vraies avancées sur les programmes, particulièrement ceux du lycée en HG qui sont très pénibles. Pour le reste, j'aimerais un système plus juste et plus performant, dans lequel on ne pourrait plus traverser le collège et arriver au lycée général avec une maîtrise du français approximative (pour me borner à évoquer ce que je connais un peu). Je crois que c'est un objectif que la gauche pourrait se fixer, oui.
Mais nous sommes en fait très proches et nous le savons. Ce n'est pas du tout à vous que j'en veux, ni d'ailleurs à ceux qui bossent autrement que moi, mais à ce vent permanent autour de l'EN. Nous avons besoin d'une autorité minimale et de silence et de paix.
NB Mes deux pires DHG depuis que j'enseigne ont été 2013 et 2014.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par John le Mer 11 Juin 2014 - 22:56

Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle
Toujours dans la même discipline  
Comprends pas.
C'est le genre de remarque en l'air qui me semble inutile et fausse. Il y a des gens favorables au nouveau socle dans toutes les disciplines, et des gens défavorables au même dans toutes les disciplines.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par User5899 le Mer 11 Juin 2014 - 23:16

@John a écrit:
Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle
Toujours dans la même discipline  
Comprends pas.
C'est le genre de remarque en l'air qui me semble inutile et fausse. Il y a des gens favorables au nouveau socle dans toutes les disciplines, et des gens défavorables au même dans toutes les disciplines.
Eh bien je suis heureux de cette diversité des opinions qui s'exprime ici professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Olympias le Mer 11 Juin 2014 - 23:41

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
En tout cas, certainement pas les validations automatiques de LPC, le mépris identique de l'UMP et du PS pour tout ce qui touche à l'école, la continuelle agitation ministérielle de pacotille autour de la FCPE par exemple, les réformes ineptes comme celles des rythmes. Ca suffit, ou j'en rajoute ?
Hélas, nous allons arriver à une période où nous allons, nous qui n'en sommes pas responsables, payer la note de l'incurie de nos dirigeants passés ou présents. Et on va morfler. Encore.
Et pendant ce temps, certains frétillent devant le nouveau socle  cheers 
Toujours dans la même discipline  cheers 
Comprends pas.
Mais je ne comprends pas non plus que vous ne compreniez pas, Collier de Barbe.

Je vois ce que vous voulez dire.
Je ne suis pas du tout un sectateur du socle ni un adorateur du LPC. Et les compétences me fatiguent. Je me contente d'enregistrer le fait qu'avec Hollande l'EN a essayé de recréer des postes et que nos DHG (en tout cas en région parisienne) sont meilleures.
Pour le reste, j'attends de vraies avancées sur les programmes, particulièrement ceux du lycée en HG qui sont très pénibles. Pour le reste, j'aimerais un système plus juste et plus performant, dans lequel on ne pourrait plus traverser le collège et arriver au lycée général avec une maîtrise du français approximative (pour me borner à évoquer ce que je connais un peu). Je crois que c'est un objectif que la gauche pourrait se fixer, oui.
ce serait un vrai changement... yesyes  (rêvons...)
Qu'on cesse toutes ces réformettes qui donnent le tournis et qu'on nous laisse travailler

Olympias
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Igniatius le Mer 11 Juin 2014 - 23:51

@Dwarf a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
Parce que si l'oubli est le principal défaut des votants, dix ans et une déception comme celle que fut celle de Sarkozy pour ceux qui avaient voté pour lui devraient empêcher de tomber une seconde fois dans le panneau (à plus forte raison avec le FN, dont le lifting ne trompe pas). Ce qui pose le plus problème est bien l'absence d'incarnation politique actuelle des valeurs républicaines (mais j'en ai déjà parlé précédemment).

Je ne vois vraiment pas pourquoi : quand on prétend développer des arguments fondés pour défendre son point de vue et en même temps avoir à peine entendu parler de Sarko avant 2007, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher de trouver le discours de Le Pen tout à fait acceptable.

Je suis tout à fait d'accord avec Tristana (comme d'hab') et son rappel de Barthes : on rend le FN acceptable car on banalise son discours en considérant légitimes les sujets qu'il aborde. C'est bien ce qui fait que je m'oppose souvent aux discours dangereux que je lis sur ce forum, sous couvert de "description de la réalité".

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Dwarf le Jeu 12 Juin 2014 - 0:28

@Igniatius a écrit:
Je ne vois vraiment pas pourquoi : quand on prétend développer des arguments fondés pour défendre son point de vue et en même temps avoir à peine entendu parler de Sarko avant 2007, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher de trouver le discours de Le Pen tout à fait acceptable.
Parce que tu trouves que les arguments actuels de Robin ne sont pas recevables à cause de son évocation de Sarkozy? (je précise que ne me sentant pas concerné par ton propos, je suppose que tu parles de lui ou de quelqu'un d'autre et pas de moi  diable ).
@Igniatius a écrit:
Je suis tout à fait d'accord avec Tristana (comme d'hab') et son rappel de Barthes : on rend le FN acceptable car on banalise son discours en considérant légitimes les sujets qu'il aborde. C'est bien ce qui fait que je m'oppose souvent aux discours dangereux que je lis sur ce forum, sous couvert de "description de la réalité".
Là, décidément, tu nous fais du (très) mauvais Caron et nous ne sommes pas sortis de l'auberge! Il faut les lui reprendre, oui, ces sujets, justement, sujets qui lui ont été abandonnés dans les années quatre-vingts par le PS (puis par le RPR) qui était censé en être le gardien vigilant en reprenant l'héritage de la gauche radicale et montrer que ce ne sont pas les sujets en question qui posent problème (ils font partie des considérations politiques de tout pays sur cette planète) mais leur angle de présentation et les conclusions que l'on en tire, bien plutôt! A défaut, ce sera vraiment l'irrésistible ascension du FN...  No 

_________________
NOM CACHE "[...] Mais fondent les eaux dures, déborde la vie, vienne le torrent dévastateur plutôt que la Connaissance !" Victor Segalen, Stèles

"La laïcité n'est pas aménageable : elle est, ou elle n'est pas. Toute concession est un anéantissement. Encore un effort, et elle ne sera plus." J-P Brighelli

"La difficulté est une monnaie que les savants emploient comme les joueurs de passe-passe pour ne découvrir l’inanité de leur art." Montaigne

"C’est dans le gouvernement républicain qu’on a besoin de toute la puissance de l’éducation." Montesquieu

Dwarf
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Reine Margot le Jeu 12 Juin 2014 - 7:09

@Igniatius a écrit:
@Dwarf a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
Parce que si l'oubli est le principal défaut des votants, dix ans et une déception comme celle que fut celle de Sarkozy pour ceux qui avaient voté pour lui devraient empêcher de tomber une seconde fois dans le panneau (à plus forte raison avec le FN, dont le lifting ne trompe pas). Ce qui pose le plus problème est bien l'absence d'incarnation politique actuelle des valeurs républicaines (mais j'en ai déjà parlé précédemment).

Je ne vois vraiment pas pourquoi : quand on prétend développer des arguments fondés pour défendre son point de vue et en même temps avoir à peine entendu parler de Sarko avant 2007, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher de trouver le discours de Le Pen tout à fait acceptable.

Je suis tout à fait d'accord avec Tristana (comme d'hab') et son rappel de Barthes : on rend le FN acceptable car on banalise son discours en considérant légitimes les sujets qu'il aborde. C'est bien ce qui fait que je m'oppose souvent aux discours dangereux que je lis sur ce forum, sous couvert de "description de la réalité".

Je crois que c'est plutôt l'inverse: les partis traditionnels ont abandonné certains thèmes comme la République, l'Etat protecteur contre l'économie capitaliste...et le FN, comme on l'a vu avec son discours sur l'école (qui ne dupe que ceux qui veulent y croire) n'a eu qu'à se baisser pour ramasser. Je ne crois pas que les électeurs du FN soient aussi motivés par la xénophobie qu'on le dit, beaucoup ont évoqué leur peur de perdre leur emploi, la disparition de services publics...bref la "gauche" n'a pas fait son travail.



_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Igniatius le Jeu 12 Juin 2014 - 7:27

Oui, à me relire, je vous accorde que je me suis mal exprimé, puisque je suis d'accord avec le fait que l'on ait abandonné des discours de gauche fondamentaux aux FN.
Ceci dit, si les discours sur l'école ou sur la défense des travailleurs sont bien de gauche, c'est une autre question pour l'immigration.
En amalgamant le tout et en répétant que le FN pose de "bonnes" questions (ce qui est parfois vrai) on finit par rendre très floues les distinctions entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas.
Le FN fait son lit de ces amalgames et je lis bien bcp de gens trouver qu'il y a des choses intéressantes dans le discours du FN sur l'immigration : en cela, je considère que certains acceptent tranquillement de banaliser le FN et ses idées nauséabondes.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Robin le Jeu 12 Juin 2014 - 7:59

@Igniatius a écrit:
@Dwarf a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:C'est la que j'ai peur.
Quand on voit la naïveté de certains des qu'on fait ronfler les mots république/autorité/méritocratie et qu'on évoque la FRANCE en sortant son slip tricolore, qu'est-ce qui fera que notre corporation ne votera pas pour Marine LePen en 2017?
Parce que si l'oubli est le principal défaut des votants, dix ans et une déception comme celle que fut celle de Sarkozy pour ceux qui avaient voté pour lui devraient empêcher de tomber une seconde fois dans le panneau (à plus forte raison avec le FN, dont le lifting ne trompe pas). Ce qui pose le plus problème est bien l'absence d'incarnation politique actuelle des valeurs républicaines (mais j'en ai déjà parlé précédemment).

Je ne vois vraiment pas pourquoi : quand on prétend développer des arguments fondés pour défendre son point de vue et en même temps avoir à peine entendu parler de Sarko avant 2007, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher de trouver le discours de Le Pen tout à fait acceptable.

Je suis tout à fait d'accord avec Tristana (comme d'hab') et son rappel de Barthes : on rend le FN acceptable car on banalise son discours en considérant légitimes les sujets qu'il aborde. C'est bien ce qui fait que je m'oppose souvent aux discours dangereux que je lis sur ce forum, sous couvert de "description de la réalité".

Franchement, voir en N. Sarkozy l'incarnation du grand nécromancien Voldemort, je n'y arrive pas, même avec la meilleure volonté du monde, pas plus qu'à battre ma coulpe pour avoir voté pour lui en 2007.

En 2012, j'ai voté pour Hollande, en partie parce que Sarkozy me tapait sur les nerfs et en partie sur les instances de "mes amis de Gauche" et je vous avoue que je m'en mords bien plus les doigts que d'avoir voté Sarkozy en 2007. C'est peut-être aussi parce que j'arrive à un âge ou on fait la différence avec le vrai fascisme (et sa variante dans les ex pays communistes), sans parler de l'antisémitisme.

Bon, avant d'accueillir les BTS, je m'en vais faire un peu de provoc. : Sarkozy avait pris deux mesures intéressantes  : la défiscalisation des HS et l'allégement d'impôts sur les intérêts des prêts immobiliers. Quant à Hollande et à son gouvernement, outre le fait qu'ils donnent l'impression de gouverner à vue, le matraquage fiscal des classes moyennes expliquent en grande partie le ras-le-bol et le vote FN (je ne vois pas pourquoi on va aller chercher des explications compliquées à des choses simples).

PS (si j'ose dire), à propos de Roland Barthes :

"Très souvent, il part du stéréotype, de l'opinion banale qui est en lui. Et c'est parce qu'il n'en veut pas (par réflexe esthétique ou individualiste) qu'il cherche autre chose ; habituellement, vite fatigué, il s'arrête à la simple opinion contraire, au paradoxe, à ce qui dénie mécaniquement le préjugé (par exemple : "il n'y a de science que du particulier.") Il entretien en somme avec le stéréotype des rapports de contrage, des rapports familiaux.

C'est une sorte de "déport" (de "sport") intellectuel ; il se porte systématiquement là où il y a solidification du langage, consistance, stéréotypie. Telle une cuisinière vigilante, il s'affaire, veille à ce que le langage ne s'épaississe pas, à ce qu'il n'attache pas. Ce mouvement, qui est pure forme, rend compte des progrès et des régrès de l'œuvre : c'est une pure tactique langagière, qui se déploie en l'air, hors de tout horizon stratégique. Le risque, c'est que le stéréotype se déplaçant historiquement, politiquement, il faut bien le suivre, où qu'il aille : que faire, si le stéréotype passait à gauche ?"

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le collectif Racine (Front National) vu par Jean-Paul Brighelli.

Message par Collier de Barbe le Jeu 12 Juin 2014 - 8:56

@Robin a écrit:Sarkozy avait pris deux mesures intéressantes : la défiscalisation des HS et l'allégement d'impôts sur les intérêts des prêts immobiliers.

Voilà, les vraies mesures sarkozystes, il nous manque plus que le bouclier fiscal pour protéger les "créateurs de richesse".

La défiscalisation des HS a flingué toutes les petites velléités d'embauche qui pouvaient exister avec la crise tout en faisant un trou considérable dans le budget de l'Etat.
L’allègement d'impôts des prêts immobiliers, une mesure invraisemblable, permettant aux nouveaux propriétaires (donc quand même des classes moyennes supérieures) d'être quasi exemptées d'impôts sur le revenu!
Bref une politique désastreuse qui explique pourquoi en 2012, la gauche a trouvé une ardoise aussi énorme.

Comme tout le monde, je n'aime pas payer plus d'impôts, mais franchement la situation de 2012 ne laissait guère entrevoir d'autre issue.

Sur le ressort poujadiste du vote FN vous avez sûrement raison
 bounce 

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum