Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par invitéW le Ven 3 Oct 2014 - 20:07

libé a écrit:C'est une des propositions du Conseil national pour le numérique, qui imagine la création à terme d'une nouvelle filière du baccalauréat général, en plus de S, L et ES.

Le Conseil national du numérique (CNN) a publié vendredi plusieurs recommandations pour l’école, dont la création d’une nouvelle filière générale«humanités numériques» au baccalauréat, un mois après l’annonce par François Hollande d’un «grand plan numérique pour l’école». Composé de 12 membres, des chercheurs et des professionnels du secteur, le groupe de travail, qui planche depuis fin 2013, a dégagé dans un rapport quarante mesures «pour bâtir une école créative et juste dans un monde numérique», articulées autour de huit propositions phares.
lire la suite.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Vivivava le Ven 3 Oct 2014 - 20:41

Le rapport est ici (et on peut constater que les auteurs sont des gens qui connaissent bien le monde de l'école, du collège et du lycée) :
http://www.cnnumerique.fr/wp-content/uploads/2014/10/Rapport_CNNum_Education_oct14.pdf

Vivivava
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par henriette le Ven 3 Oct 2014 - 23:30

«Ce nouveau bac s’inscrirait dans son époque [...] au croisement des sciences, lettres, et sciences humaines et sociales, en décloisonnant ces champs du savoir», avance-t-il. «Il refléterait l’aventure de la jeunesse et revitaliserait les études secondaires avec la création numérique, le design, mais aussi la découverte des big data, de la datavisualisation, des métiers informatiques et créatifs», ajoute l’organe consultatif.
Il y aura une épreuve virtuelle de Kho Lanta au bac, c'est ça ? Et celui qui aura la plus grosse data sera sauvé par le jury ? scratch

Ou alors, c'est le bac en tweetant ?

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par e-Wanderer le Sam 4 Oct 2014 - 0:29

Je trouve l'étiquette assez impropre (elle concurrencerait ce que l'on appelle, avec un sens plus étroit et plus juste, "humanités numériques" dans le monde de la recherche), mais il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l'eau du bain : l'idée me semble assez bonne, à condition de débarrasser le projet des scories de l'air du temps et de lui donner une réelle consistance. Il ne suffit pas de faire de l'affichage, juste pour essayer de "faire moderne" avec quelques mots magiques.

Pourquoi pas en effet un bac axé sur le numérique, la création de sites web, la programmation, l'élaboration d'applications pour téléphones mobiles etc., adossé à une vraie culture générale littéraire, artistique etc. Les associations, les collectivités locales, les mairies, les commerçants, les chercheurs ont besoin de webmasters compétents, qui sachent non seulement utiliser les outils standards (wordpress, dreamweaver etc) mais aussi les adapter, les compléter, qui soient compétents en traitement de l'image, en traitement des fichiers son, ET qui aient une aisance rédactionnelle, une vraie culture etc. Par exemple, des gens qui soient capables, de façon à peu près autonome, de concevoir le site web d'un musée en ayant à la fois les compétences techniques du geek et celles d'un amateur d'art éclairé (ou celle d'un musicien, d'un historien, d'un homme de théâtre, d'un journaliste etc. : on peut concevoir différentes spécialités – de même que le bac S forme de futurs biologistes, physiciens, mathématiciens).

Tout ne serait évidemment pas totalement au point dès le bac, mais il n'est pas inconcevable de se lancer tôt dans une formation aussi complète et exigeante. Il faudrait aussi associer en aval les universités pour mettre en place des prolongements naturels à ce nouveau bac. En tout cas, ça ne me semble pas plus absurde que de faire des sciences (S), de l'économie (ES), de la littérature ou des langues (L). Ça mérite un cadrage plus précis mais l'idée est loin d'être sotte.

La principale difficulté, à mon sens, sera de trouver des professeurs compétents et suffisamment dévoués pour renoncer aux salaires mirobolants du privé…

e-Wanderer
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Condorcet le Sam 4 Oct 2014 - 2:24

Des bacheliers qui rédigent dans une langue correcte et précise, maîtrisent quelques raisonnements scientifiques clés, possèdent les rudiments d'une ou deux langues étrangères, connaissent quelques bases de l'histoire et de la géographie mondiales, est-ce donc là un objectif qui paraît trop mince ? Pourquoi ce défilé de préconisations pompeuses alors que donner au futur citoyen un bagage culturel minimal est un devoir ? Pourquoi donc le pouvoir politique s'ingénie-t-il à charger la mule alors que celle-ci chancelle déjà ?

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Presse-purée le Sam 4 Oct 2014 - 8:13

@e-Wanderer a écrit:Je trouve l'étiquette assez impropre (elle concurrencerait ce que l'on appelle, avec un sens plus étroit et plus juste, "humanités numériques" dans le monde de la recherche), mais il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l'eau du bain : l'idée me semble assez bonne, à condition de débarrasser le projet des scories de l'air du temps et de lui donner une réelle consistance. Il ne suffit pas de faire de l'affichage, juste pour essayer de "faire moderne" avec quelques mots magiques.

Pourquoi pas en effet un bac axé sur le numérique, la création de sites web, la programmation, l'élaboration d'applications pour téléphones mobiles etc., adossé à une vraie culture générale littéraire, artistique etc. Les associations, les collectivités locales, les mairies, les commerçants, les chercheurs ont besoin de webmasters compétents, qui sachent non seulement utiliser les outils standards (wordpress, dreamweaver etc) mais aussi les adapter, les compléter, qui soient compétents en traitement de l'image, en traitement des fichiers son, ET qui aient une aisance rédactionnelle, une vraie culture etc. Par exemple, des gens qui soient capables, de façon à peu près autonome, de concevoir le site web d'un musée en ayant à la fois les compétences techniques du geek et celles d'un amateur d'art éclairé (ou celle d'un musicien, d'un historien, d'un homme de théâtre, d'un journaliste etc. : on peut concevoir différentes spécialités – de même que le bac S forme de futurs biologistes, physiciens, mathématiciens).

Tout ne serait évidemment pas totalement au point dès le bac, mais il n'est pas inconcevable de se lancer tôt dans une formation aussi complète et exigeante. Il faudrait aussi associer en aval les universités pour mettre en place des prolongements naturels à ce nouveau bac. En tout cas, ça ne me semble pas plus absurde que de faire des sciences (S), de l'économie (ES), de la littérature ou des langues (L). Ça mérite un cadrage plus précis mais l'idée est loin d'être sotte.

La principale difficulté, à mon sens, sera de trouver des professeurs compétents et suffisamment dévoués pour renoncer aux salaires mirobolants du privé…

+1. Pour le moment, c'est une annonce creuse. Tout dépendra du contenu réel que l'on y mettra. Si on y met du vent, ce bac ne sera rien d'autre que du vent.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Hélips le Sam 4 Oct 2014 - 8:16

@Condorcet a écrit:Des bacheliers qui rédigent dans une langue correcte et précise, maîtrisent quelques raisonnements scientifiques clés, possèdent les rudiments d'une ou deux langues étrangères, connaissent quelques bases de l'histoire et de la géographie mondiales, est-ce donc là un objectif qui paraît trop mince ? Pourquoi ce défilé de préconisations pompeuses alors que donner au futur citoyen un bagage culturel minimal est un devoir ? Pourquoi donc le pouvoir politique s'ingénie-t-il à charger la mule alors que celle-ci chancelle déjà ?

il semble bien que ce soit trop ambitieux puisque les L font en tout et pour tout 45h de sciences et encore, toutes casées la première année du cycle terminal.

_________________
Amis via FB ? oui oui avec plaisir, un petit MP avec les bonnes infos et je fais le nécessaire.

Hélips
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Une filière "humanités numériques" au bac

Message par Docteur OX le Dim 5 Oct 2014 - 13:58



http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/10/03/97001-20141003FILWWW00141-une-filiere-humanites-numeriques-au-bac.php

Le Conseil national du numérique (CNN) a publié aujourd'hui plusieurs recommandations pour l'école.

La plus marquante: l'introduction d'un nouveau cursus menant au baccalauréat général, baptisé "humanités numériques" (HN), au côté des filières scientifique (S), littéraire (L), et économique et sociale (ES).

Le CNN propose une première expérimentation rapide en terminale, qui délivrerait un "double bac", associant la voie HN avec l'une des trois formations classiques, et la création d'"un diplôme national reconnu par tous".

heu heu heu heu heu

Pour Michel Onfray: "Création d'un bac " humanités numériques". Orwell aurait aimé l'oxymore" cheers

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par ysabel le Dim 5 Oct 2014 - 14:34

Quel est le sens de "humanités numériques" ? heu

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Fraser le Dim 5 Oct 2014 - 14:56

Ici la voix:
"les humanités numériques sont des entités virtuelles dont l'essence même est de supprimer l'échec scolaire au travers de la dexterité manuelle à la maniabilité du joystick ou, le cas échéant, de la souris. Tout autre information vous sera délivrée via votre port USB"
C'est tout pour le moment.

Fraser
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par ysabel le Dim 5 Oct 2014 - 14:57

lol!

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Rapunzel le Dim 5 Oct 2014 - 15:01

Le CNN est-il au courant qu'il existe une filière et un bac STI2D SIN ?

Rapunzel
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 15:42

@e-Wanderer a écrit:Je trouve l'étiquette assez impropre (elle concurrencerait ce que l'on appelle, avec un sens plus étroit et plus juste, "humanités numériques" dans le monde de la recherche), mais il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l'eau du bain : l'idée me semble assez bonne, à condition de débarrasser le projet des scories de l'air du temps et de lui donner une réelle consistance. Il ne suffit pas de faire de l'affichage, juste pour essayer de "faire moderne" avec quelques mots magiques.

Pourquoi pas en effet un bac axé sur le numérique, la création de sites web, la programmation, l'élaboration d'applications pour téléphones mobiles etc., adossé à une vraie culture générale littéraire, artistique etc. Les associations, les collectivités locales, les mairies, les commerçants, les chercheurs ont besoin de webmasters compétents, qui sachent non seulement utiliser les outils standards (wordpress, dreamweaver etc) mais aussi les adapter, les compléter, qui soient compétents en traitement de l'image, en traitement des fichiers son,  ET qui aient une aisance rédactionnelle, une vraie culture etc. Par exemple, des gens qui soient capables, de façon à peu près autonome, de concevoir le site web d'un musée en ayant à la fois les compétences techniques du geek et celles d'un amateur d'art éclairé (ou celle d'un musicien, d'un historien, d'un homme de théâtre, d'un journaliste etc. : on peut concevoir différentes spécialités – de même que le bac S forme de futurs biologistes, physiciens, mathématiciens).

Tout ne serait évidemment pas totalement au point dès le bac, mais il n'est pas inconcevable de se lancer tôt dans une formation aussi complète et exigeante. Il faudrait aussi associer en aval les universités pour mettre en place des prolongements naturels à ce nouveau bac. En tout cas, ça ne me semble pas plus absurde que de faire des sciences (S), de l'économie (ES), de la littérature ou des langues (L). Ça mérite un cadrage plus précis mais l'idée est loin d'être sotte.

La principale difficulté, à mon sens, sera de trouver des professeurs compétents et suffisamment dévoués pour renoncer aux salaires mirobolants du privé…
Je ne peux qu'approuver.

Et je rajoute que je trouve totalement scandaleux que l'université française forme des lettreux (au sens large) à bac +5 n'ayant même pas la capacité de se servir correctement d'outils informatiques de base.

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Cincinnata le Dim 5 Oct 2014 - 16:04

@Sulfolobus a écrit:
@e-Wanderer a écrit:Je trouve l'étiquette assez impropre (elle concurrencerait ce que l'on appelle, avec un sens plus étroit et plus juste, "humanités numériques" dans le monde de la recherche), mais il ne faut peut-être pas jeter le bébé avec l'eau du bain : l'idée me semble assez bonne, à condition de débarrasser le projet des scories de l'air du temps et de lui donner une réelle consistance. Il ne suffit pas de faire de l'affichage, juste pour essayer de "faire moderne" avec quelques mots magiques.

Pourquoi pas en effet un bac axé sur le numérique, la création de sites web, la programmation, l'élaboration d'applications pour téléphones mobiles etc., adossé à une vraie culture générale littéraire, artistique etc. Les associations, les collectivités locales, les mairies, les commerçants, les chercheurs ont besoin de webmasters compétents, qui sachent non seulement utiliser les outils standards (wordpress, dreamweaver etc) mais aussi les adapter, les compléter, qui soient compétents en traitement de l'image, en traitement des fichiers son,  ET qui aient une aisance rédactionnelle, une vraie culture etc. Par exemple, des gens qui soient capables, de façon à peu près autonome, de concevoir le site web d'un musée en ayant à la fois les compétences techniques du geek et celles d'un amateur d'art éclairé (ou celle d'un musicien, d'un historien, d'un homme de théâtre, d'un journaliste etc. : on peut concevoir différentes spécialités – de même que le bac S forme de futurs biologistes, physiciens, mathématiciens).

Tout ne serait évidemment pas totalement au point dès le bac, mais il n'est pas inconcevable de se lancer tôt dans une formation aussi complète et exigeante. Il faudrait aussi associer en aval les universités pour mettre en place des prolongements naturels à ce nouveau bac. En tout cas, ça ne me semble pas plus absurde que de faire des sciences (S), de l'économie (ES), de la littérature ou des langues (L). Ça mérite un cadrage plus précis mais l'idée est loin d'être sotte.

La principale difficulté, à mon sens, sera de trouver des professeurs compétents et suffisamment dévoués pour renoncer aux salaires mirobolants du privé…
Je ne peux qu'approuver.

Et je rajoute que je trouve totalement scandaleux que l'université française forme des lettreux (au sens large) à bac +5 n'ayant même pas la capacité de se servir correctement d'outils informatiques de base.

Le B2i est obligatoire Rolling Eyes

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par coindeparadis le Dim 5 Oct 2014 - 16:07

Cela me rappelle le Bac H de mon adolescence. Il a expiré quand tout le monde s'est mis à toucher un ordinateur.


Dernière édition par coindeparadis le Dim 5 Oct 2014 - 17:00, édité 1 fois

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 16:58

@Cincinnata a écrit:
Le B2i est obligatoire Rolling Eyes
Le niveau du B2i est insuffisant.

On va faire un bête questionnaire. Qui :
- est capable d'écrire un texte correct sur Word (ou tout autre éditeur de texte, perso je ne me sers que de LaTeX) en se servant des outils de mise en page automatique ?
- capable de faire une présentation PwP (ou tout autre logiciel) en se servant des outils de mise en page automatique ? Ceci inclut l'insertion d'images, de vidéos et pistes audios. Qui sait le faire marcher sur tous les ordinateurs ?
- sait ce servir d'un logiciel de bibliographie automatique (type Zotero, BibteX...) ;
- sait brancher un vidéoprojecteur dans tous les cas ?
- sait se servir au niveau de base d'un logiciel de feuilles de calcul : en particulier il sait faire ce qu'il faut pour faire des moyennes, calculs de base et des tableaux avec de logiciel ;
- sait ce que sont les métadonnées, comment les insérer, à quoi elles servent et leurs avantages et inconvénients ?
- capable de convertir n'importe quel type de document textes, présentation... en pdf et qui sait pourquoi il FAUT systématiquement le faire ?
- connait la différence entre un logiciel libre et un logiciel propriétaire et connait les avantages et les inconvénients des deux types ?
- sait programmer correctement un navigateur internet (paramètres de confidentialité, raccourcis, favoris, barre des tâches, gestion des flux RSS, page de démarrage du navigateur, des onglets...).
- sait choisir de manière éclairée le moteur de recherche qui lui convient ;
- sait où sont stockés ses mots de passe sur son ordinateur, choisir lesquels il veut stocker et revenir dessus si besoin ?
- sait programmer un gestionnaire de mails (Mails, Thunderbird, Outlook par exemple) correctement, en connait les avantages et les inconvénients, et sait le faire marcher quelque soit la situation ?
- sait faire marcher un Wifi tout le temps ?
- connait les différents types de sécurité mail et sait les utiliser à bon escient ?
- sait chiffrer son ordi, sa clé USB, son DD en totalité ou en partie, et connait les avantages, les inconvénients et sait déterminer s'il doit le faire ou non ?
- sait installer un antivirus et bien le choisir en fonction de ses besoins ?
- sait gérer l'antivirus ?
- sait gérer des flux RSS (et sait ce que c'est) ;
- connait les réseaux sociaux, leurs avantages et leurs inconvénients et sait donc choisir de manière éclairée de les utiliser ou non ;
- dans les cas où il les utilise, sait régler convenablement les paramètres de confidentialité ?
- sait configurer correctement une clé USB, un DD en fonction du/des OS utilisés ;
- sait se servir au moins au niveau de base d'un logiciel de dessin ;
- connait l'intérêt de faire des sauvegardes régulières de ses appareils et sait le faire ;
- sait restaurer un appareil en cas de crash ;
- sait configurer correctement un Wifi y compris dans le cas d'un proxy ?
- sait que faire les MaJ est important et sait le faire avec raison ?
- sait se servir d'un blog, en tant que lecteur bien sûr mais aussi en tant qu'écrivain.

Bon j'en ai probablement oublié mais déjà, si tout le monde pouvait répondre oui à ces questions...

Et je peux t'assurer que je connais beaucoup de diplômés de master actuels (en LSH, moins en sciences) qui répondent non à toutes ces questions.


Dernière édition par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 20:44, édité 1 fois

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par PauvreYorick le Dim 5 Oct 2014 - 17:14

La liste est bien, je trouve. J'ajouterais volontiers « installer une gentoo sur n'importe quelle machine » mais ce serait du vice. Smile

Après, la question n'est pas tellement de savoir si ce que décrit e-Wanderer est souhaitable, mais plutôt de savoir ce que pourrait devenir un « bac humanités numériques » dans le contexte du lycée actuel, avec les moyens, les programmes et les pratiques actuelles. Réponse qui n'engage que moi : il est à craindre que cela ne revienne à faire semblant (une fois de plus).

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Cincinnata le Dim 5 Oct 2014 - 17:28

@Sulfolobus a écrit:
@Cincinnata a écrit:
Le B2i est obligatoire Rolling Eyes
Le niveau du B2i est insuffisant.

On va faire un bête questionnaire. Qui :
- est capable d'écrire un texte correct sur Word (ou tout autre éditeur de texte, perso je ne me sers que de LaTeX) en se servant des outils de mise en page automatique ?
- capable de faire une présentation PwP (ou tout autre logiciel) en se servant des outils de mise en page automatiques ? Ceci inclut l'insertion d'images, de vidéos et pistes audios. Qui sait le faire marcher sur tous les ordinateurs ?
- sait ce servir d'un logiciel de bibliographie automatique (type Zotero, BibteX...) ;
- sait brancher un vidéoprojecteur dans tous les cas ?
- sait se servir au niveau de base d'un logiciel de feuilles de calcul : en particulier il sait faire ce qu'il faut pour faire des moyennes, calculs de base et des tableaux avec de logiciel ;
- sait ce que sont les métadonnées, comment les insérer, à quoi elles servent et leurs avantages et inconvénients ?
- capable de convertir n'importe quel type de document textes, présentation... en pdf et qui sait pourquoi il FAUT systématiquement le faire ?
- connait la différence entre un logiciel libre et un logiciel propriétaire et connait les avantages et les inconvénients des deux types ?
- sait programmer correctement un navigateur internet (paramètres de confidentialités, raccourcis, favoris, barre des tâches, gestion des flux RSS, page de démarrage du navigateur, des onglets...).
- sait choisir de manière éclairer le moteur de recherche qui lui convient ;
- sait où sont stockés ses mots de passe sur son ordinateur, choisir lesquels il veut stocker et revenir dessus si besoin ?
- sait programmer un gestionnaire de mails (Mails, Thunderbird, Outlook par exemple) correctement, en connait les avantages et les inconvénients, et sait le faire marcher quelque soit la situation ?
- sait faire marcher un Wifi tout le temps ?
- connait les différents types de sécurité mail et sait les utiliser à bon escient ?
- sait chiffrer son ordi, sa clé USB, son DD en totalité ou en partie, et connait les avantages, les inconvénients et sait déterminer s'il doit le faire ou pas ?
- sait installer un antivirus et bien le choisir en fonction de ces besoins ?
- sait gérer l'antivirus ?
- sait gérer des flux RSS (et sait ce que c'est) ;
- connait les réseaux sociaux, leurs avantages et leurs inconvénients et sait donc choisir de manière éclairer de les utiliser ou non ;
- dans les cas où ils les utilisent, sait régler convenablement les paramètres de confidentialité ?
- sait configurer correctement une clé USB, un DD en fonction du/des OS utilisés ;
- sait se servir au moins au niveau de base d'un logiciel de dessin ;
- connait l'intérêt de faire des sauvegardes régulières de ses appareils et sait le faire ;
- sait restaurer un appareil en cas de crash ;
- sait configurer correctement un Wifi y compris dans le cas d'un proxy ?
- sait que faire les MaJ est important et sait le faire avec raison ?
- sait se servir d'un blog, en tant que lecteur bien sûr mais aussi en tant qu'écrivain.

Bon j'en ai probablement oublié mais déjà, si tout le monde pouvait répondre oui à ces questions...

Et je peux t'assurer que je connais beaucoup de diplômés de master actuels (en LSH, moins en sciences) qui répondent non à toutes ces questions.

Je ne comprends pas l'utilité de toutes ces actions, à part utiliser word, ce qui est utile pour rédiger le mémoire. Tous ces "lettreux à bac + 5",comme vous dites, ne souhaitent peut-être pas utiliser un ordinateur...
Si je suis honnête j'avoue que savoir faire tout cela me plairait bien, mais à titre personnel, aucun rapport avec mes études.

_________________
" Je ne promettrai donc pas le plaisir, mais je donnerai comme fin la difficulté vaincue." Alain
" Ce n'est pas le mur que je trouerai avec mon front, si, réellement, je n'ai pas assez de force pour le trouer, mais le seul fait qu'il soit un mur de pierre et que je sois trop faible n'est pas une raison pour que je me soumette !" Les Carnets du sous-sol, Dostoïevski
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
"Pousse selon ton espèce ! "

Cincinnata
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par invitéW le Dim 5 Oct 2014 - 17:31

@Rapunzel a écrit:Le CNN est-il au courant qu'il existe une filière et un bac STI2D SIN ?

Il ne correspond pas à ce que le CNN voudrait mettre dans son bac.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par coindeparadis le Dim 5 Oct 2014 - 17:40

C'est comme les TUIC en primaire. Il faut pratiquer mais quand on entend des PE dire "on est content , cette année on a un ordinateur par classe !" cela fait sourire. Faire des humanités (les vraies) avec peu de moyens est possible, mais le numérique sans ordinateurs ou presque, cela s'appelle des cours de codage.
Spoiler:
Zut, ça c'est un autre fil .

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 17:42

À Cincinnata : Utiliser Word pour le mémoire oui. Le gestionnaire automatique de bibliographie fait juste gagner un temps monstrueux (insérer une bibliographie dans un mémoire me prend 30 secs, vous mettez combien de temps sans ?) et me parait donc indispensable pour les mémoires. Les présentations sont un mode très classique de communication entre pairs : savoir en faire aujourd'hui est indispensable. Ça va avec le côté rétroprojecteur et le logiciel de dessin.
Les feuilles de calcul sont un must quand on a des emplois du temps ou des moyennes à calculer : c'est quand même pas rare quand on enseigne. Et ça permet de traiter des données statistiques de base peu puissantes (en sciences on a mieux mais plus complexe).

Les métadonnées sont très utiles pour retrouvées des documents et pour permettre à ses documents d'être retrouvés : ayez pitié du prof qui va avoir 150 rapports à relire. À connaître donc.
Je ne parle même pas de savoir convertir en pdf... c'est juste évident quand on a à transmettre un document, ce qui arrive souvent dans le milieu universitaire.

La partie sur le navigateur internet et le cryptage des données, c'est pour moi de la sécurité informatique de base. Alors je sais que tout le monde s'en fout mais vu ce qu'il y a sur mon ordi, j'ai pas du tout envie de laisser ça accessible à tout le monde et il me parait anormal que tout le monde ne sache pas que l'on peut très facilement protégé ses données personnelles mais aussi professionnelles.

Savoir faire marcher un wifi tout le temps, ça évite d'aller pleurer sur le service informatique de sa fac parce qu'on ne sait pas se connecter comme un grand.

La partie sur l'antivirus et la restauration et les sauvegardes évitent de perdre tout son travail la veille du jour où on doit le rendre. Ça peut quand même être utile...

Après il y a de l'entretien de l'ordinateur qui permet à l'ordi de toujours bien marché et de ne pas avoir de bugs : c'est du temps de gagner.

Les flux RSS sont un outils hyper puissants si on suit des blogs (pour sa culture ou pour son travail, les blogs pros étant de moins en moins rares). Je ne parle pas du gestionnaire de mails qui fait gagner un temps monstrueux surtout quand les webmails sont affreux.

Bref, justement ma liste ce n'est que de l'utile à tout étudiant universitaire ou de la culture que tout le monde devrait avoir. Rien de compliquer.
Ce n'est pas maitriser des grosses bêtes : c'est la base.

Edit : Rajouter dans ma liste, apprendre à faire des liens internes à un document si le document sera électronique à la fin. Pitié soyez gentils pour votre lecteur.


Dernière édition par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 18:08, édité 1 fois

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par ben2510 le Dim 5 Oct 2014 - 18:04

@Sulfolobus a écrit:À Cincinnata : Utiliser Word pour le mémoire oui. Le gestionnaire automatique de bibliographie fait juste gagner un temps monstrueux (insérer une bibliographie dans un mémoire me prend 30 secs, vous mettez combien de temps sans ?) et me parait donc indispensable pour les mémoires. Les présentations sont un mode très classique de communication entre paires : savoir en faire aujourd'hui est indispensable. Ça va avec le côté rétroprojecteur et le logiciel de dessin.
Les feuilles de calcul sont un must quand on a des emplois du temps ou des moyennes à calculer : c'est quand même pas rare quand on enseigne. Et ça permet de traiter des données statistiques de base peu puissantes (en sciences on a mieux mais plus complexe).

Les métadonnées sont très utiles pour retrouvées des documents et pour permettre à ses documents d'être retrouvés : ayez pitié du prof qui va avoir 150 rapports à relire. À connaître donc.
Je ne parle même pas de savoir convertir en pdf... c'est juste évident quand on a à transmettre un document, ce qui arrive souvent dans le milieu universitaire.

La partie sur le navigateur internet et le cryptage des données, c'est pour moi de la sécurité informatique de base. Alors je sais que tout le monde s'en fout mais vu ce qu'il y a sur mon ordi, j'ai pas du tout envie de laisser ça accessible à tout le monde et il me parait anormal que tout le monde ne sache pas que l'on peut très facilement protégé ses données personnelles mais aussi professionnelles.

Savoir faire marcher un wifi tout le temps, ça évite d'aller pleurer sur le service informatique de sa fac parce qu'on ne sait pas se connecter comme un grand.

La partie sur l'antivirus et la restauration et les sauvegardes évitent de perdre tout son travail la veille du jour où on doit le rendre. Ça peut quand même être utile...

Après il y a de l'entretien de l'ordinateur qui permet à l'ordi de toujours bien marché et de ne pas avoir de bugs : c'est du temps de gagner.

Les flux RSS sont un outils hyper puissants si on suit des blogs (pour sa culture ou pour son travail, les blogs pros étant de moins en moins rares). Je ne parle pas du gestionnaire de mails qui fait gagner un temps monstrueux surtout quand les webmails sont affreux.

Bref, justement ma liste ce n'est que de l'utile à tout étudiant universitaire ou de la culture que tout le monde devrait avoir. Rien de compliquer.
Ce n'est pas maitriser des grosses bêtes : c'est la base.

Edit : Rajouter dans ma liste, apprendre à faire des liens internes à un document si le document sera électronique à la fin. Pitié soyez gentils pour votre lecteur.

La communication entre paires, d'accord, mais entre paires de quoi ?

Je suis déjà parti pingouin

Spoiler:
Pour répondre à ta question initiale : un ingénieur informaticien ?

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Moonchild le Dim 5 Oct 2014 - 18:07

Bon, on ne sait pas trop quel sera le contenu de ce nouveau bac, mais on a déjà trouvé un nom qui sonne bien et qui est en phase avec l'air du temps ; l'essentiel est fait. professeur

Moonchild
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par Sulfolobus le Dim 5 Oct 2014 - 18:10

@ben2510 a écrit:La communication entre paires, d'accord, mais entre paires de quoi ?
Embarassed Embarassed


Spoiler:
Pour répondre à ta question initiale : un ingénieur informaticien ?
Heureusement qu'ils sont loin d'être les seuls à pouvoir répondre oui à tout cheers

Sulfolobus
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vers un baccalauréat «humanités numériques» ?

Message par ben2510 le Dim 5 Oct 2014 - 18:11

Bah je ne réponds pas oui à tout, pourtant j'ai un DEA d'info et je suis prof d'ISN...

_________________
On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison. Henri Poincaré  La notion d'équation différentielle est le pivot de la conception scientifique du monde. Vladimir Arnold

ben2510
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum