Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 21:46
Je suis choquée par les propos que j'ai pu lire ici...
C'est aussi notre travail de s'adapter aux élèves et de leur permettre de réaliser les taches qu'on leur demande. Effectivement, si un élève ne "bénéficie" pas des adaptations relatives à son handicap, on l'évalue sur ce handicap et non sur la tache en elle même.
Personnellement, autant que possible j'adapte. Du coup, quand vraiment ça n'est pas possible, j'en discute avec l'élève (et, au besoin, les parents) et tout le monde se montre en général très compréhensif.
Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...
avatar
kero
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par kero le Lun 22 Déc - 21:56
@Cicyle a écrit:Je suis choquée par les propos que j'ai pu lire ici...

Et hop, on va nous faire la leçon (c'est en général le cas, lorsque le propos inclut le mot "choqué" dès la première phrase).

@Cicyle a écrit:C'est aussi notre travail de s'adapter aux élèves et de leur permettre de réaliser les taches qu'on leur demande. Effectivement, si un élève ne "bénéficie" pas des adaptations relatives à son handicap, on l'évalue sur ce handicap et non sur la tache en elle même.

Ça veut dire quoi, "évaluer sur un handicap" ? Moi j'évalue l'acquisition de connaissances/compétences. Je ne vois pas ce que ce pourrais évaluer d'autre.

@Cicyle a écrit:Personnellement, autant que possible j'adapte. Du coup, quand vraiment ça n'est pas possible, j'en discute avec l'élève (et, au besoin, les parents) et tout le monde se montre en général très compréhensif.

Si tu es prête à te rajouter cette adaptation comme travail supplémentaire, très bien. En ce qui me concerne, du travail j'en ai déjà pas mal et j'estime être déjà sous-payé pour. Donc tu m'excuseras si je ne m'en ajoute pas en supplément, juste pour m'assurer que les gens ne soient pas "choqués" comme tu l'es.

@Cicyle a écrit:Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...

Grand bien t'en fasse.
avatar
Cleroli
Neoprof expérimenté

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cleroli le Lun 22 Déc - 22:00
@Cicyle a écrit:Personnellement, autant que possible j'adapte

Le "autant que possible" est important car je n'ai pas le temps ni l'énergie de m'adapter aux besoins différents des 4-5 dys que j'ai dans (presque) toutes mes classes. Je contourne le problème du 1/3 temps en envoyant les élèves faire leur devoir en vie scolaire (où ils pourront utiliser ce temps supplémentaire, ce qu'ils font rarement cependant), pour le reste je m'adapte dès lors que cela ne me surcharge pas trop car j'ai aussi des enfants qui comptent sur moi et une vie perso.

De façon générale, je suis lasse de toutes les missions qu'on nous rajoute en permanence comme si ça allait de soi (sans aucune contrepartie, bien sûr, après tout on ne choisit pas ce métier pour l'argent ou pour être reconnus comme pourrait le dire notre ministre !).
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par ycombe le Lun 22 Déc - 22:03
@Cicyle a écrit:
Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...
Le seul parent hargneux que je subis a une enfant qui n'est pas handicapée, sinon par un énorme poil dans la main non reconnu par la MDPH.

Les parents d'élèves dys que j'ai sont au contraire très gentils. Ils apprécient les efforts que je fais pour que leur enfant puisse bénéficier d'un traitement le plus normal possible.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 22:12
@kero a écrit:
@Cicyle a écrit:Je suis choquée par les propos que j'ai pu lire ici...

Et hop, on va nous faire la leçon (c'est en général le cas, lorsque le propos inclut le mot "choqué" dès la première phrase).

@Cicyle a écrit:C'est aussi notre travail de s'adapter aux élèves et de leur permettre de réaliser les taches qu'on leur demande. Effectivement, si un élève ne "bénéficie" pas des adaptations relatives à son handicap, on l'évalue sur ce handicap et non sur la tache en elle même.

Ça veut dire quoi, "évaluer sur un handicap" ? Moi j'évalue l'acquisition de connaissances/compétences. Je ne vois pas ce que ce pourrais évaluer d'autre.

@Cicyle a écrit:Personnellement, autant que possible j'adapte. Du coup, quand vraiment ça n'est pas possible, j'en discute avec l'élève (et, au besoin, les parents) et tout le monde se montre en général très compréhensif.

Si tu es prête à te rajouter cette adaptation comme travail supplémentaire, très bien. En ce qui me concerne, du travail j'en ai déjà pas mal et j'estime être déjà sous-payé pour. Donc tu m'excuseras si je ne m'en ajoute pas en supplément, juste pour m'assurer que les gens ne soient pas "choqués" comme tu l'es.

@Cicyle a écrit:Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...

Grand bien t'en fasse.
Inutile de m'agresser comme ça...
Quand on évalue l'acquisition de "connaissances/compétences", si l'élève a besoin, par exemple de plus de temps pour rédiger, si tu lui fais la même évaluation qu'aux autres, je maintiens, il est directement mis en difficulté : il ne peut matériellement pas réaliser la tâche.
Je ne réponds que sur ce point, le reste constituant des attaques personnelles.
Sur ce, je quitte ce fil, puisque, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je n'aime pas, mais alors pas du tout, les attaques personnelles.
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par lumeeka le Lun 22 Déc - 22:13
@Cicyle a écrit:Je suis choquée par les propos que j'ai pu lire ici...
C'est aussi notre travail de s'adapter aux élèves et de leur permettre de réaliser les taches qu'on leur demande. Effectivement, si un élève ne "bénéficie" pas des adaptations relatives à son handicap, on l'évalue sur ce handicap et non sur la tache en elle même.
Personnellement, autant que possible j'adapte. Du coup, quand vraiment ça n'est pas possible, j'en discute avec l'élève (et, au besoin, les parents) et tout le monde se montre en général très compréhensif.
Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...
Je comprends ta réaction même si les deux premiers points de Ycombe sont assez pertinents sur la réalité du collège unique et surtout ses limites...mais concrètement je fais comment avec un élève qui est incompréhensible à l'écrit en anglais. Je lui mens à lui/elle et à ses parents ? "Votre enfant se débrouillera parfaitement en anglais tant qu'il n'aura pas à écrire car c'est vrai que dans le monde anglo-saxon on n'écrit jamais." Sérieusement ?
Pareil, j'ai une élève bègue qui n'a aucun PAI  et tout le monde sait que l'oral en LV est primordial, je m'adapte aussi.
Je précise aussi que bénévolement, j'autorise certains élèves qui ont un PAI à venir me voir pendant l'une de mes heures disponibles. Mais le système a quand même pas mal de failles et je peux comprendre également la réaction de collègues.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 22:14
@ycombe a écrit:
@Cicyle a écrit:
Je comprends que, lorsqu'ils se retrouvent face à des propos tels que les votres, les parents deviennent un peu "hargneux" et revendicatifs...
Le seul parent hargneux que je subis a une enfant qui n'est pas handicapée, sinon par un énorme poil dans la main non reconnu par la MDPH.

Les parents d'élèves dys que j'ai sont au contraire très gentils. Ils apprécient les efforts que je fais pour que leur enfant puisse bénéficier d'un traitement le plus normal possible.
Si ça n'est pas reconnu, alors, ça n'a rien à voir.
Je répondais aux collègues qui se plaignent des parents...
Les parents d'élèves dys que j'ai rencontrés étaient contents que j'essaie de mettre leur enfant dans des conditions les plus proches possibles de celles des autres élèves.
Je redis bien ce que j'ai dit : c'est dans la mesure du possible, et je ne suis là pour donner des leçons à personne !
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par ycombe le Lun 22 Déc - 22:17
Les dyslexiques arrivent à lire les journaux imprimés? Parce que police sans empattement à la comic sans, grande interligne, page aérée... je ne vois que les BD.

Pourquoi on exige des enseignants ce qu'on n'exige pas du Monde?

Bon d'accord, j'arrête là mes petites provocations. J'en ai juste un peu marre que certains parents demandent un travail de précepteur alors que nous enseignons en classes surchargées (contenant déjà une bonne proprotion d'élèves en difficulté), tandis que d'autres parents demandent que nous préparions comme c'est normal leurs enfants à la poursuite d'études longues.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 22:26
@ycombe a écrit:Les dyslexiques arrivent à  lire les journaux imprimés? Parce que police sans empattement à la comic sans, grande interligne, page aérée... je ne vois que les BD.

Pourquoi on exige des enseignants ce qu'on n'exige pas du Monde?

Bon d'accord, j'arrête là mes petites provocations. J'en ai juste un peu marre que certains parents demandent un travail de précepteur alors que nous enseignons en classes surchargées (contenant déjà une bonne proprotion d'élèves en difficulté), tandis que d'autres parents demandent que nous préparions comme c'est normal leurs enfants à la poursuite d'études longues.
Euh... Il n'y a que moi qui trouve certaines polices de BD très difficiles à lire ? Razz

Plus sérieusement, je comprends que ça soit difficile et on ne peut pas toujours s'adapter à tout, pas tout de suite, et certainement pas avant d'avoir reçu un papier officiel (!).
Mais je pense qu'il faut aussi qu'on garde à l'esprit que ça fait partie intégrante de notre métier d'essayer (je trouve que c'est ce qui en fait l'intérêt aussi).

Pour ta provoc' sur Le Monde, je pense qu'on peut vivre sans lire le monde (ou en mettant plus de temps pour le lire : c'est pas grave, on le lit un jour sur deux, du coup ! Laughing ). Par contre, une vie sans le bac, voire sans le brevet, c'est beaucoup plus compliqué. Je sais que c'était de la provoc', mais je voulais relever, on est d'accord que les enjeux ne sont pas les mêmes ? Wink
avatar
Primura
Niveau 9

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Primura le Lun 22 Déc - 22:28
Ouais enfin c'est bien beau d'avoir le bac, si tu es pas capable de lire les 25 pages du rapport de ton entreprise écrit en Times New Roman, en 11 et interligne simple, ton bac servira pas à grand chose. :o

Dans le cas des dys, il faudrait travailler dès le jeune âge pour résoudre le problème le plus possible... Or, ce n'est *plus* possible. Là, ce qu'on fait, c'est voiler la face de l'élève et du parent, mettre le gamin dans une petite case confortable (confortable pour qui d'ailleurs ?) ("c'est pas ta faute, tu y peux rien") et surtout, utiliser un pansement pour soigner une jambe de bois.


Dernière édition par Primura le Lun 22 Déc - 22:32, édité 1 fois
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par ycombe le Lun 22 Déc - 22:29
http://www.nature.com/news/adults-with-dyslexia-improve-when-pushed-to-read-faster-1.12420
(pour garder un œil critique sur les adaptations des PAI).

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par ycombe le Lun 22 Déc - 22:33
@Primura a écrit:Ouais enfin c'est bien beau d'avoir le bac, si tu es pas capable de lire les 25 pages du rapport de ton entreprise écrit en Times New Roman, en 11 et interligne simple, ton bac servira pas à grand chose. :o
Ou un cahier des charges que tu dois respecter, ou le mode d'emploi d'une machine. Ou un courrier important.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
avatar
lumeeka
Esprit éclairé

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par lumeeka le Lun 22 Déc - 22:34
J'ai posé plusieurs questions relatives à ma matière, sans aucune hargne en plus, je n'ai toujours pas de réponses. Peut-être n'en aurai-je pas. C'est dommage.

_________________
Animals are my friends... and I don't eat my friends. George Bernard Shaw
https://www.facebook.com/sansvoixpaca/
http://www.nonhumanrightsproject.org/about-us-2/
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 22:37
C'est intéressant, mais c'est un programme de rééducation.
Ca n'est pas comme mettre un élève directement face à quelque chose qu'il ne peut pas lire et donc le mettre en échec directement.
Mais si des méthodes peuvent fonctionner pour la rééducation : super ! cheers Gain de temps pour tout le monde.

Quant au commentaire sur les rapports d'entreprises, il y a plein de métiers où il faut le bac, sans avoir à lire des rapports de 25 pages ! Et une personne dyslexique pourra lire un cahier des charges ou le mode d'emploi d'une machine, mais elle mettra un tout petit peu plus de temps que les autres.
avatar
palomita
Érudit

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par palomita le Lun 22 Déc - 22:38
Lumeeka,pour ma part, je n'ai jamais eu d'élève trop lourdement atteint ( pas d'AVS dans ma classe, par exemple); donc les adaptations que j'ai eu à faire étaient :
- textes: agrandissements + aérer la mise en page .
- devoirs écrits : police d'écriture adaptée/ taille 14/double espacement .
- lecture des consignes à l'oral : je le fais de toute manière systématiquement pour tous les élèves car il n'y a pas que les dys qui ont des problèmes de lecture ou de compréhension .( + lecture du texte à voix haute à la demande de l'élève) . (Aucun ne me l'a jamais demandé jusqu'à présent)
- privilégier l'oral plutôt que l'écrit : je joue donc sur les coefficients des notes .
- ne pas faire lire à voix haute .
- à l'écrit, ne pas tenir compte de l'orthographe ( de ce point de vue, j'ai de la chance, l'espagnol écrit est très proche de l'oral ; les fautes d'orthographe que font mes élèves dys ne sont pas beaucoup plus nombreuses que celles de certains élèves non-dys , qui parfois en font même davantage).
- placer l'élève près du tableau .
- lui laisser utiliser l'ordinateur à sa demande .( certains me l'ont demandé , d'autres pas du tout) .
- pour la trace écrite : le TBI m'est très utile ( il y a une fonction qui permet de transformer l'écriture manuscrite en script) mais là, contrainte matérielle : toutes mes salles ne sont pas équipées .
- laisser davantage de temps pour les évaluations écrites ou supprimer un exercice .
( je choisis plutôt cette solution car matériellement , si l'évaluation dure une heure, je ne peux pas faire autrement . Si l'évaluation dure moins d'une heure, je laisse davantage de temps pour que ça fasse à peu près un tiers temps) .
J'essaie aussi de mettre l'élève à côté d'un élève sérieux : en général , un élève qui écrit bien mais qui est moins à l'aise à l'oral .

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.
tetelleriv
Niveau 5

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par tetelleriv le Lun 22 Déc - 22:38
Ouais enfin c'est bien beau d'avoir le bac, si tu es pas capable de lire les 25 pages du rapport de ton entreprise écrit en Times New Roman, en 11 et interligne simple, ton bac servira pas à grand chose. :o

L'enfant dys apprend à contourner, il lit le monde sur sa tablette, les rapports sont souvent envoyé par mail donc adaptable et il existe de merveilleux logiciels qui scanne les documents, les transforment et même les lisent à votre place, il y a toujours des moyens de contourner le handicap. Il suffit simplement que ce soit accepté par le monde scolaire.
tetelleriv
Niveau 5

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par tetelleriv le Lun 22 Déc - 22:42
Je suis d'accord sur le fait qu'il est difficile d'accompagner un élève dys sans l'aide des parents, je dirais même que c'est de l'ordre de l'impossible et dans ce cas je conçois votre découragement. Pour que l'enfant puisse réussir, il est primordial qu'il y ait un partenariat entre les parents, les enseignants et les professionnels, sans cette triade, c'est l'échec à coup sûr!
avatar
kero
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par kero le Lun 22 Déc - 22:46
@Cicyle a écrit:Inutile de m'agresser comme ça...
Je ne réponds que sur ce point, le reste constituant des attaques personnelles.
Sur ce, je quitte ce fil, puisque, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je n'aime pas, mais alors pas du tout, les attaques personnelles.

TU n'aimes pas les attaques personnelles ? Dans ce cas, commence par ne pas faire la leçon aux autres sur un ton hautain et tout ira bien.

@Cicyle a écrit:Quand on évalue l'acquisition de "connaissances/compétences", si l'élève a besoin, par exemple de plus de temps pour rédiger, si tu lui fais la même évaluation qu'aux autres, je maintiens, il est directement mis en difficulté : il ne peut matériellement pas réaliser la tâche.

Le dernier "dys*" que j'ai eu en classe (et que j'ai encore en ce moment), avec force certificat attestant de son problème, je lui ai dit que je ne pouvais pas le traiter différemment ou que sinon, je ne le notais pas. Au début il a été inquiet, ensuite il s'est donné un coup de pied au cul pour rédiger plus rapidement, et sur le trimestre actuel, il a une des meilleures moyennes de la classe. Lorsque je récupère les copies, il a bien terminé son travail.

Donc bon, si on pouvait éviter de caricaturer...
tetelleriv
Niveau 5

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par tetelleriv le Lun 22 Déc - 22:48
Mon fils a des difficultés en anglais, surtout depuis cette année, c'est pour cela que je n'en parlais pas dans ma lettre car en 5e, il avait 14 de moyenne. Il est très motivé car ma sœur et mes nièces habitent l'Angleterre. D'ailleurs il lui arrive régulièrement de me parler en anglais à la maison. Mais cette année, sans AVS, avec l'espagnol en plus, un programme bcp plus lourd, on arrive à l'épuisement. C'est simple, la semaine dernière il m'a dit, maman ça fait longtemps que j'ai été autant épuisé comme ça, j'ai l'impression d'être un lendemain de réveillon de Noël. 2 jours après, il était malade, c'est dur à vivre.
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Loreleii le Lun 22 Déc - 22:49
Si j'avais reçu ma lettre de telleriv, j'aurais été en colère ! Trop injonctive. Et puis, quand j'ai 28 élèves dans ma classe, tous ont des besoins particuliers ! Je veux bien que l'élève utilise son ordi s'il en a le droit, mais je ne peux / veux pas travailler encore plus ! Un seul week-end depuis septembre sans travailler, alors, au bout d'un moment ça va bien, hein !
avatar
Cicyle
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Cicyle le Lun 22 Déc - 22:50
@kero a écrit:
@Cicyle a écrit:Inutile de m'agresser comme ça...
Je ne réponds que sur ce point, le reste constituant des attaques personnelles.
Sur ce, je quitte ce fil, puisque, j'ai déjà eu l'occasion de le dire, je n'aime pas, mais alors pas du tout, les attaques personnelles.

TU n'aimes pas les attaques personnelles ? Dans ce cas, commence par ne pas faire la leçon aux autres sur un ton hautain et tout ira bien.

@Cicyle a écrit:Quand on évalue l'acquisition de "connaissances/compétences", si l'élève a besoin, par exemple de plus de temps pour rédiger, si tu lui fais la même évaluation qu'aux autres, je maintiens, il est directement mis en difficulté : il ne peut matériellement pas réaliser la tâche.

Le dernier "dys*" que j'ai eu en classe (et que j'ai encore en ce moment), avec force certificat attestant de son problème, je lui ai dit que je ne pouvais pas le traiter différemment ou que sinon, je ne le notais pas. Au début il a été inquiet, ensuite il s'est donné un coup de pied au cul pour rédiger plus rapidement, et sur le trimestre actuel, il a une des meilleures moyennes de la classe. Lorsque je récupère les copies, il a bien terminé son travail.

Donc bon, si on pouvait éviter de caricaturer...
J'aimerais bien comprendre comment sur un forum, donc par écrit, tu peux déceler un quelconque ton hautain. T'es fort !
Bon, allez, je me casse de ce fil (et de ce forum, je pense). Restez entre vous dans votre petit monde...
avatar
ycombe
Modérateur

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par ycombe le Lun 22 Déc - 22:50
@Cicyle a écrit:C'est intéressant, mais c'est un programme de rééducation.
Ce qui est intéressant, c'est que ce programme a l'air de fonctionner, et qu'il fait l'inverse de ce qui est préconisé habituellement pour les dyslexiques. Autrement dit, il n'est pas exclu que les préconisations habituelles ne soient pas la bonne solution.

_________________
Assurbanipal: "Passant, mange, bois, divertis-toi ; tout le reste n’est rien".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".
tetelleriv
Niveau 5

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par tetelleriv le Lun 22 Déc - 22:51
Odile Golliet est de très bon conseil pour l'anglais http://www.dys-coaching.com/
tetelleriv
Niveau 5

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par tetelleriv le Lun 22 Déc - 22:52
Ces derniers temps, je fais des flashcards pour l'aider à apprendre le vocabulaire, j'avoue que c'est assez efficace.
avatar
kero
Grand sage

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par kero le Lun 22 Déc - 22:53
@Cicyle a écrit:Bon, allez, je me casse de ce fil (et de ce forum, je pense). Restez entre vous dans votre petit monde...

Tu l'as déjà dit une fois, ça. On pourrait presque ne plus y croire. Pour le reste, si tu ne vois pas ce qui, dans ton intervention numéro 1, est propre à susciter quelques réactions véhémentes, faut que tu t'interroges sérieusement...
avatar
Loreleii
Neoprof expérimenté

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Loreleii le Lun 22 Déc - 23:01
"J'aimerais bien comprendre comment sur un forum, donc par écrit, tu peux déceler un quelconque ton hautain. T'es fort !
Bon, allez, je me casse de ce fil (et de ce forum, je pense). Restez entre vous dans votre petit monde..."

Tu ne comprends pas pourquoi on trouve tes propos désagréables ? Relis-toi donc !
Contenu sponsorisé

Re: Évaluation différenciée, barème adapté : que dit la loi ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum