Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par F.Lemoine le Mer 29 Avr 2015 - 12:17

@Volubilys a écrit:Ferez-vous corps avec les PE contre les programmes de cycle 2 et 3?
J'ai arrêté de rêver...

@F.Lemoine a écrit:Toujours ton refrain sur le mépris des PE ! Je rêve, on en a parlé il y a bientôt un an, tu es toujours là-dedans ? Mais quel traumatisme as-tu subi ?
Moi, je te l'ai déjà écrit à l'époque, je respecte le travail des PE et je m'entends très bien avec ceux de mon secteur.
Sur le forum il y a des messages accusant les PE de CM de ne faire lire que des Martines, qui prennent de haut les PE... Et ça a moins de deux semaines, ils viennent de PLC de 6e "ravis" de devoir travailler avec nous en cycle 3.

Nous aussi on est dans la galère, On ne doit pas vous soutenir, on doit lutter ensemble.  Soutenir veut dire qu'on n'est pas concerné, alors que la réforme, je me la mange en pleine face aussi. Et ça, vous avez un peu de mal à le  voir.
Là, je suis d'accord avec toi. Le terme "soutien" est une maladresse et je m'en excuse.
On peut demander aux modérateurs de changer le titre de ce fil.
"Réforme : enseignants du primaire et secondaire tous ensemble !"
Qu'en penses-tu ?
Autres suggestions ?

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Volubilys le Mer 29 Avr 2015 - 12:19

@Nadejda a écrit:
J'imagine bien que, de ton côté, tu poses parfois un regard critique sur les pratiques d'autres PE que tu juges mauvaises...
Si je peux avoir un regard critique sur le travail de certain PE, c'est que je connais leur travail vu que j'ai le même, je connais les programmes, les élèves, les injonctions des IEN, par contre je ne connais rien au boulot des PLC et je serais bien malvenu à donner un avis dessus.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Serge le Mer 29 Avr 2015 - 12:19

Je mets ce nouveau titre en attendant un autre éventuel Wink

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Volubilys le Mer 29 Avr 2015 - 12:22

@F.Lemoine a écrit:
Là, je suis d'accord avec toi. Le terme "soutien" est une maladresse et je m'en excuse.
On peut demander aux modérateurs de changer le titre de ce fil.
"Réforme : enseignants du primaire et secondaire tous ensemble !"
Qu'en penses-tu ?
Autres suggestions ?
En effet, la formule est plus que malheureuse, et il suffisait d'aller voir les fils [primaire] sur la réforme pour avoir le réponse... Wink

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par palomita le Mer 29 Avr 2015 - 12:36

@lalilala a écrit:Ça concerne le secondaire mais je suis curieuse de savoir combien de collègues vont faire grève le 19 dans mon lycée... Personne n'en parle en tout cas... Évidemment, ça concerne le collège. Il faut bien reconnaitre qu'il y a pas mal de collègues qui ne voient que ce qui les concerne directement et qui se fichent royalement des autres. Je comprends que certains PE l'aient mauvaise...
Tant qu'on ne fera pas tous front en bloc dès qu'un niveau est attaqué, il faudra pas s'étonner de voir passer toutes les réformes...

Même constat chez moi No

_________________
"La sagesse, c'est d'avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu'on les poursuit"
Oscar wilde.

palomita
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Spinoza1670 le Mer 29 Avr 2015 - 13:04

@Ergo a écrit:
supersoso a écrit: La division entre les deux corps a parfaitement fonctionné, malheureusement.
Je vais essayer d'expliquer ce que je ressens, en espérant ne froisser personne et tout en étant (un peu) HS.

Au départ, je pense que nous avons été anesthésiés et révoltés en même temps par ce qui a cristallisé les critiques de la réforme : les langues anciennes et les bilangues (les EPI étant un peu plus compliqués). C'est bien normal, et ce sont les disciplines qui souffriront le plus de la réforme.

Forcément, les collègues ont réagi, ont écrit, ont communiqué et on a pu signer des pétitions très fournies et judicieuses et voir petit à petit la communication médiatique changer de visage sur ces points-là précisément mais pas sur les autres.
Spoiler:
Ca me rappelle le mouvement "anti-CPE" quand j'étais à la fac et que je râlais parce qu'on se focalisait sur le CPE/CNE qui n'était qu'une partie infime de ce qui, moi, me gênait dans la loi sur l'égalité des chances. Mais toute la communication médiatique s'était faite là-dessus et quand, après quelques semaines de mouvement, on avait voulu communiquer sur autre chose, c'était trop tard. De fait, quand Villepin avait annoncé le "remplacement" du CPE par la même chose, l'UNEF avait appelé à cesser le mouvement, on avait "gagné", etc.

Je pense, heureusement, que le site sur lequel travaille les rédacteurs (et quel boulot !  veneration) permettra une communication moins fermée, s'il n'est pas déjà trop tard.

Un corollaire de cela est qu'on se focalise sur la réforme du collège parce qu'elle est dorénavant plus visible que le reste et qu'elle a un nom, mais tout cela appartient à un ensemble plus large, dont la loi de refondation fait partie. Et quand j'entends ce qui est en train de / va se passer dans le supérieur...

On gagnerait vraiment à faire des États Généraux de l'Education, de vraies Assises, à tous les niveaux, de l'élémentaire à l'université...
(Mais bon, je le disais déjà pour la refondation et d'autres trucs...)


Du coup, ces titres ou ces phrases demandant si "les PE" vont se mobiliser "pour le collège" me gênent un peu. Car cela divise encore selon l'idée qu'on subit des choses différentes (et de ce fait, je trouve que la réponse consistant à dire que le secondaire ne s'est pas mobilisé pour les rythmes est presque déjà collée à la question). Je comprends bien l'idée que la réforme du collège est spécifique au collège mais l'ensemble des "refondations" est cohérent. Et ça marche, notamment parce qu'on continue d'essayer de se mobiliser "pour le primaire", "pour le collège", "pour le lycée", "pour l'éducation prioritaire" et on se divise les uns les autres. Et pendant ce temps, la refondation, les cycles... (d'autant que de toute façon, le primaire est concerné, avec des liaisons école-collège pour le cycle 3 qui seront plus importantes qu'elles ne le sont déjà) (sauf peut-être en éducation prioritaire, ou en tout cas dans mon "réseau" où ces nombreuses réunions sont déjà la norme...)

La réforme du collège 2016 correspond exactement - en moins pire - à ce qui se fait au primaire depuis 1989 au moins. 

Si le primaire n'est pas réformé, c'est qu'il est déjà comme le collège 2016.

Mais les projets de programmes 2015 vont de la maternelle à la 3e. 

Une grève ne changera strictement rien, c'est juste une journée de moins à payer pour l'employeur et des parents mécontents. 
Ou alors il faut une grève longue et être sûr d'avoir l'opinion publique derrière soi.

Donc s'il y a un truc à faire, c'est un organisme durable de réflexion et de propositions sur l'école, je pense aussi qu'il faut qu'il soit de la maternelle à la fac, et c'est le principe du GRIP par exemple.

Mais il faut aussi que ces États généraux soient publics et ouverts aussi aux non-profs. Les États généraux de Thélot (grand débat sur l'école de 2003) étaient de cette forme mais les questions étaient très orientées pour éviter notamment de parler du contenu, des programmes et le site du forum n'est plus accessible (tout ce qui a été dit a été soigneusement mis hors ligne, vive la démocratie).


Dernière édition par Spinoza1670 le Mer 29 Avr 2015 - 13:51, édité 1 fois

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Aliceinwonderland le Mer 29 Avr 2015 - 13:26

Cripure a écrit:
supersoso a écrit:je crois qu'aucun des collègues que j'ai ne se mobilisera pour ça. Parce qu'ils ont aussi encore en travers de la gorge le passage sur les rythmes - dont on n'a pas encore fini de payer les conséquences avec des mairies exsangues financièrement qui ne peuvent plus payer le matériel qu'elles doivent nous fournir pour les élèves, paar exemple - et le fait que le secondaire ne se serait à aucun moment mobilisé pour nous.
En l'espèce, le secondaire n'était pas concerné (je me fais l'avocat du diable), alors que cette réforme concerne largement le primaire aussi. Le parallèle n'est donc guère valable... de bonne foi Smile

La réforme des rythmes, c'était une manière de rendre floues les frontières scolaire/périscolaire, c'était aller un peu plus loin dans le concept de l'école garderie. Et tout le monde est concerné à long terme, le temps que les petits cobayes de la réforme arrivent au collège puis au lycée (parce que vous vous plaignez déjà du niveau des collégiens/lycéens, mais là on va passer à la vitesse supérieure...)
Je ne vois pas de différence, tout le monde aurait dû se mobiliser aussi.

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ergo le Mer 29 Avr 2015 - 14:05

@Spinoza1670 a écrit:
La réforme du collège 2016 correspond exactement - en moins pire - à ce qui se fait au primaire depuis 1989 au moins. 

Si le primaire n'est pas réformé, c'est qu'il est déjà comme le collège 2016.

Mais les projets de programmes 2015 vont de la maternelle à la 3e. 
Là-dessus, je n'ai pas les connaissances, à part les "on-dit" familiaux (père instit à la retraite et mère ATSEM) et les râleries que j'ai pu entendre dans les repas entre mes parents et les collègues de mon père (mais 89 j'étais bien petite ^^, j'ai seulement beaucoup entendu parler des conséquences de 89 et ai tendance à tout faire remonter à ça sans toujours bien savoir ou comprendre - mais j'y remédie, je suis en train de lire des histoires de l'enseignement et de l'éducation en France, entre autres lectures).

@Spinoza1670 a écrit:Donc s'il y a un truc à faire, c'est un organisme durable de réflexion et de propositions sur l'école, je pense aussi qu'il faut qu'il soit de la maternelle à la fac, et c'est le principe du GRIP par exemple.

Mais il faut aussi que ces États généraux soient publics et ouverts aussi aux non-profs. Les États généraux de Thélot (grand débat sur l'école de 2003) étaient de cette forme mais les questions étaient très orientées pour éviter notamment de parler du contenu, des programmes et le site du forum n'est plus accessible (tout ce qui a été dit a été soigneusement mis hors ligne, vive la démocratie).
J'aimerais bien quelque chose de ce genre, en effet, mais vraiment démocratique, pour le coup.

Je sais que nous avons ces débats à certains de nos congrès syndicaux respectifs (plusieurs syndicats vont bien de la maternelle à l'université) mais quelque chose de plus large et inter ne serait pas de refus. Et je ne pense pas que cela soit totalement utopiste pour autant. Comme dirait l'autre, il n'y a qu'ensemble qu'on pourra être plusieurs. Razz

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:25

@Ergo a écrit:
On gagnerait vraiment à faire des Etats Généraux de l'Education, de vraies Assises, à tous les niveaux, de l'élémentaire à l'université...(Mais bon, je le disais déjà pour la refondation et d'autres trucs...)

Voici un extrait du projet de pétition pour une autre réforme:

C’est pourquoi, ensemble, nous demandons l'abandon de ce projet de réforme et la mise en place d'états généraux afin d'élaborer un autre projet de réforme dont les bases seraient :


) Le rétablissement et/ou le renforcement des enseignements spécialisés pour les élèves les plus fragiles afin que l’école et le collège répondent au mieux et plus efficacement aux difficultés rencontrés par ces élèves : Rased, Clis, Segpa, classes-relais... ; A préciser ?


Pour les élèves:
Pour les élèves :

8) Que s’engage une réflexion sur une nouvelle réforme des rythmes scolaires à l’école primaire et maternelle, qui soit vraiment plus égalitaire et qui permette à chaque enfant dès son plus jeune âge de s’épanouir et d’apprendre dans de bonnes conditions ; (à reformuler par un PE)

9) Le recours à des méthodes simples et qui ont fait depuis longtemps leurs preuves pour l’apprentissage de la lecture et de l’écriture au CP et que cela devienne la priorité de ce niveau, car la lecture et écriture sont la clé de la réussite scolaire ; à reformuler ?


Une PE, may68, a ajouté :
2. Pour une réforme des rythmes scolaires qui ne sème pas la confusion entre le scolaire et le périscolaire, afin de permettre aux élèves d'identifier clairement l'école comme un lieu d'apprentissage ;

3. Pour une réforme des rythmes scolaires qui prenne en compte les besoins de chaque élève, en commençant par réintroduire les heures d'enseignement perdues suite aux réformes précédentes ;


Dernière édition par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:43, édité 1 fois

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:37

@Ergo a écrit:
supersoso a écrit: La division entre les deux corps a parfaitement fonctionné, malheureusement.
Je vais essayer d'expliquer ce que je ressens, en espérant ne froisser personne et tout en étant (un peu) HS.

Au départ, je pense que nous avons été anesthésiés et révoltés en même temps par ce qui a cristallisé les critiques de la réforme: les langues anciennes et les bilangues (les EPI étant un peu plus compliqués). C'est bien normal, et ce sont les disciplines qui souffriront le plus de la réforme.

Forcément, les collègues ont réagi, ont écrit, ont communiqué et on a pu signer des pétitions très fournies et judicieuses et voir petit à petit la communication médiatique changer de visage sur ces points-là précisément mais pas sur les autres.
Spoiler:
Ca me rappelle le mouvement "anti-CPE" quand j'étais à la fac et que je râlais parce qu'on se focalisait sur le CPE/CNE qui n'était qu'une partie infime de ce qui, moi, me gênait dans la loi sur l'égalité des chances. Mais toute la communication médiatique s'était faite là-dessus et quand, après quelques semaines de mouvement, on avait voulu communiquer sur autre chose, c'était trop tard. De fait, quand Villepin avait annoncé le "remplacement" du CPE par la même chose, l'UNEF avait appelé à cesser le mouvement, on avait "gagné" etc.

Je pense, heureusement, que le site sur lequel travaille les rédacteurs (et quel boulot !  veneration) permettra une communication moins fermée, s'il n'est pas déjà trop tard.

Un corollaire de cela est qu'on se focalise sur la réforme du collège parce qu'elle est dorénavant plus visible que le reste et qu'elle a un nom, mais tout cela appartient à un ensemble plus large, dont la loi de refondation fait partie. Et quand j'entends ce qui est en train de / va se passer dans le supérieur...

On gagnerait vraiment à faire des Etats Généraux de l'Education, de vraies Assises, à tous les niveaux, de l'élémentaire à l'université...(Mais bon, je le disais déjà pour la refondation et d'autres trucs...)

Partie encore moins claire:
Du coup, ces titres ou ces phrases demandant si "les PE" vont se mobiliser "pour le collège" me gênent un peu. Car cela divise encore selon l'idée qu'on subit des choses différentes (et de ce fait, je trouve que la réponse consistant à dire que le secondaire ne s'est pas mobilisé pour les rythmes est presque déjà collée à la question). Je comprends bien l'idée que la réforme du collège est spécifique au collège mais l'ensemble des "refondations" est cohérent. Et ça marche, notamment parce qu'on continue d'essayer de se mobiliser "pour le primaire", "pour le collège", "pour le lycée", "pour l'éducation prioritaire" et on se divise les uns les autres. Et pendant ce temps, la refondation, les cycles...(d'autant que de toute façon, le primaire est concerné, avec des liaisons école-collège pour le cycle 3 qui seront plus importantes qu'elles ne le sont déjà) (sauf peut-être en éducation prioritaire, ou en tout cas dans mon "réseau" où ces nombreuses réunions sont déjà la norme...)

Tout à fait d'accord avec toi ! topela
D'où l'idée de notre projet avec Sibylle: profiter de cette réforme, de la grogne qu'elle soulève chez tout le monde pour lancer un "manifeste", et proposer une autre vision, la nôtre en l'occurrence, de l'Ecole ! Et qu'enfin, tous ensemble, nous disions :NON à cette école-là, NON à ce collège-là, NON à ce lycée! NON à tout ce système-là ! Twisted Evil


Dernière édition par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:40, édité 1 fois

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:38

@Ergo a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:
La réforme du collège 2016 correspond exactement - en moins pire - à ce qui se fait au primaire depuis 1989 au moins. 

Si le primaire n'est pas réformé, c'est qu'il est déjà comme le collège 2016.

Mais les projets de programmes 2015 vont de la maternelle à la 3e. 
Là-dessus, je n'ai pas les connaissances, à part les "on-dit" familiaux (père instit à la retraite et mère ATSEM) et les râleries que j'ai pu entendre dans les repas entre mes parents et les collègues de mon père (mais 89 j'étais bien petite ^^, j'ai seulement beaucoup entendu parler des conséquences de 89 et ai tendance à tout faire remonter à ça sans toujours bien savoir ou comprendre - mais j'y remédie, je suis en train de lire des histoires de l'enseignement et de l'éducation en France, entre autres lectures).

@Spinoza1670 a écrit:Donc s'il y a un truc à faire, c'est un organisme durable de réflexion et de propositions sur l'école, je pense aussi qu'il faut qu'il soit de la maternelle à la fac, et c'est le principe du GRIP par exemple.

Mais il faut aussi que ces États généraux soient publics et ouverts aussi aux non-profs. Les États généraux de Thélot (grand débat sur l'école de 2003) étaient de cette forme mais les questions étaient très orientées pour éviter notamment de parler du contenu, des programmes et le site du forum n'est plus accessible (tout ce qui a été dit a été soigneusement mis hors ligne, vive la démocratie).
J'aimerais bien quelque chose de ce genre, en effet, mais vraiment démocratique, pour le coup.

Je sais que nous avons ces débats à certains de nos congrès syndicaux respectifs (plusieurs syndicats vont bien de la maternelle à l'université) mais quelque chose de plus large et inter ne serait pas de refus. Et je ne pense pas que cela soit totalement utopiste pour autant. Comme dirait l'autre, il n'y a qu'ensemble qu'on pourra être plusieurs. Razz

C'était ce que Sibylle voulait faire à partir du texte qu'on a rédigé : créer un collectif pour proposer notre réforme, lancer des pistes, des débats pour revoir tout le système, ensemble. Comme tu le disais dans un autre post: cela prendra du temps, mais si on commence maintenant... Après, on peut aussi ne rien faire du tout et continuer de pester, de dire que c'est la faute des autres et continuer de subir... Et puis, on nous dira un jour qu'on n'aura rien fait non plus pour l'empêcher...
Je suis d'accord avec toi, il faut aller plus loin que seulement faire une grève d'une journée et contester la réforme (même si on la retire, rien ne sera gagné!), il faudrait dire ce qu'on veut ENFIN vraiment pour nos enfants !!
Enfin, j'ai l'impression de parler dans le vide quand je dis ça (oui, parce que personne ne lit ce projet en fait...et tout le monde continue de râler...)

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par User5899 le Mer 29 Avr 2015 - 14:42

@Aliceinwonderland a écrit:
Cripure a écrit:
supersoso a écrit:je crois qu'aucun des collègues que j'ai ne se mobilisera pour ça. Parce qu'ils ont aussi encore en travers de la gorge le passage sur les rythmes - dont on n'a pas encore fini de payer les conséquences avec des mairies exsangues financièrement qui ne peuvent plus payer le matériel qu'elles doivent nous fournir pour les élèves, paar exemple - et le fait que le secondaire ne se serait à aucun moment mobilisé pour nous.
En l'espèce, le secondaire n'était pas concerné (je me fais l'avocat du diable), alors que cette réforme concerne largement le primaire aussi. Le parallèle n'est donc guère valable... de bonne foi Smile

La réforme des rythmes, c'était une manière de rendre floues les frontières scolaire/périscolaire, c'était aller un peu plus loin dans le concept de l'école garderie. Et tout le monde est concerné à long terme, le temps que les petits cobayes de la réforme arrivent au collège puis au lycée (parce que vous vous plaignez déjà du niveau des collégiens/lycéens, mais là on va passer à la vitesse supérieure...)
Je ne vois pas de différence, tout le monde aurait dû se mobiliser aussi.
Il faut voir aussi que la réforme des rythmes pose des problèmes qui ont été évacués d'une façon peu satisfaisante. Quand Darcos a supprimé le samedi matin pour instaurer les 4 jours, tout le monde a hurlé, à mon avis à juste titre. L'année dernière, pour la réforme Peillon, revenir aux 4 jours n'était pas une bonne solution pour les enfants, je l'ai dit et je le maintiens. Si le mot d'ordre avait été 9 demi-journées avec mercredi matin chômé et samedi matin travaillé, j'aurais été plus concerné et je pense pas mal d'autres personnes. Et je continue à être opposé à la fois à l'organisation actuelle et à la semaine de 4 jours, et mon PE de mari aussi.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 14:43

@Volubilys a écrit:
@F.Lemoine a écrit:Moi, je te l'ai déjà écrit à l'époque, je respecte le travail des PE et je m'entends très bien avec ceux de mon secteur.
Nous aussi on est dans la galère, On ne doit pas vous soutenir, on doit lutter ensemble.  Soutenir veut dire qu'on n'est pas concerné, alors que la réforme, je me la mange en pleine face aussi. Et ça, vous avez un peu de mal à le  voir.

+1

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Aliceinwonderland le Mer 29 Avr 2015 - 14:45

Cripure a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:
Cripure a écrit:
En l'espèce, le secondaire n'était pas concerné (je me fais l'avocat du diable), alors que cette réforme concerne largement le primaire aussi. Le parallèle n'est donc guère valable... de bonne foi Smile

La réforme des rythmes, c'était une manière de rendre floues les frontières scolaire/périscolaire, c'était aller un peu plus loin dans le concept de l'école garderie. Et tout le monde est concerné à long terme, le temps que les petits cobayes de la réforme arrivent au collège puis au lycée (parce que vous vous plaignez déjà du niveau des collégiens/lycéens, mais là on va passer à la vitesse supérieure...)
Je ne vois pas de différence, tout le monde aurait dû se mobiliser aussi.
Il faut voir aussi que la réforme des rythmes pose des problèmes qui ont été évacués d'une façon peu satisfaisante. Quand Darcos a supprimé le samedi matin pour instaurer les 4 jours, tout le monde a hurlé, à mon avis à juste titre. L'année dernière, pour la réforme Peillon, revenir aux 4 jours n'était pas une bonne solution pour les enfants, je l'ai dit et je le maintiens. Si le mot d'ordre avait été 9 demi-journées avec mercredi matin chômé et samedi matin travaillé, j'aurais été plus concerné et je pense pas mal d'autres personnes. Et je continue à être opposé à la fois à l'organisation actuelle et à la semaine de 4 jours, et mon PE de mari aussi.

Oui parfaitement d'accord. J'avais d'ailleurs été extrêmement déçue par Brighelli quand il avait soutenu Darcos sur les 4 jours.
Et c'est vrai que votre mari est PE, j'avais oublié mais en fait avouez que vous ne vous en fichez pas tant que ça des rythmes!

_________________
You gotta keep the devil
Way down in the hole

Aliceinwonderland
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par User5899 le Mer 29 Avr 2015 - 14:48

@Aliceinwonderland a écrit:
Cripure a écrit:
@Aliceinwonderland a écrit:

La réforme des rythmes, c'était une manière de rendre floues les frontières scolaire/périscolaire, c'était aller un peu plus loin dans le concept de l'école garderie. Et tout le monde est concerné à long terme, le temps que les petits cobayes de la réforme arrivent au collège puis au lycée (parce que vous vous plaignez déjà du niveau des collégiens/lycéens, mais là on va passer à la vitesse supérieure...)
Je ne vois pas de différence, tout le monde aurait dû se mobiliser aussi.
Il faut voir aussi que la réforme des rythmes pose des problèmes qui ont été évacués d'une façon peu satisfaisante. Quand Darcos a supprimé le samedi matin pour instaurer les 4 jours, tout le monde a hurlé, à mon avis à juste titre. L'année dernière, pour la réforme Peillon, revenir aux 4 jours n'était pas une bonne solution pour les enfants, je l'ai dit et je le maintiens. Si le mot d'ordre avait été 9 demi-journées avec mercredi matin chômé et samedi matin travaillé, j'aurais été plus concerné et je pense pas mal d'autres personnes. Et je continue à être opposé à la fois à l'organisation actuelle et à la semaine de 4 jours, et mon PE de mari aussi.

Oui parfaitement d'accord. J'avais d'ailleurs été extrêmement déçue par Brighelli quand il avait soutenu Darcos sur les 4 jours.
Et c'est vrai que votre mari est PE, j'avais oublié mais en fait avouez que vous ne vous en fichez pas tant que ça des rythmes!
Je ne m'en fiche pas du tout, je dis que les deux solutions qui semblent les seules dans la plupart des prtopos échangés ne me conviennent pas.
Enfin, ils ont un avantage, ces rythmes, c'est que les femmes ne squattent plus le mercredi matin sur les fiches de voeux. Beaucoup de collègues hommes qui veulent une pause dans leur semaine en sont très satisfaits malmaisbien

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ergo le Mer 29 Avr 2015 - 15:14

@Rosy a écrit:C'était ce que Sibylle voulait faire à partir du texte qu'on a rédigé : créer un collectif pour proposer notre réforme, lancer des pistes, des débats pour revoir tout le système, ensemble. Comme tu le disais dans un autre post: cela prendra du temps, mais si on commence maintenant... Après, on peut aussi ne rien faire du tout et continuer de pester, de dire que c'est la faute des autres et continuer de subir... Et puis, on nous dira un jour qu'on n'aura rien fait non plus pour l'empêcher...
Je suis d'accord avec toi, il faut aller plus loin que seulement faire une grève d'une journée et contester la réforme (même si on la retire, rien ne sera gagné!), il faudrait dire ce qu'on veut ENFIN vraiment pour nos enfants !!
Enfin, j'ai l'impression de parler dans le vide quand je dis ça (oui, parce que personne ne lit ce projet en fait...et tout le monde continue de râler...)
Tu ne parles pas dans le vide. Wink Je ne suis pas sûre que ce fil soit approprié pour ma réponse mais le fil du manifeste non plus, car je n'en discute pas le fond. Je mets la suite en spoiler, désolée pour le pavé.

Spoiler:
Je ne suis pas sûre que nous soyons si d'accord que cela pour autant et je vais expliquer un peu pourquoi, tout en ayant lu attentivement le fil sur le manifeste et votre texte et tout en reconnaissant l'immense travail que cela demande.

Neoprofs est une source d'informations et d'échanges mais je ne le vois pas comme étant une source de propositions (ce qui changerait complètement la donne) et c'est pour cela, je pense, que les rédacteurs et relecteurs du site réforme du collège se sont constitués en un groupe à part - de même que tu parles de collectif, et de manifeste.

Pour moi, le manifeste est un acte politique - ce à quoi je suis loin d'être opposée mais je doute qu'on tombe d'accord sur beaucoup de choses: je suis syndiquée à SUD et je partage une bonne partie des revendications de ce syndicat - pas toutes, loin de là mais suffisamment pour y appartenir.

Je n'en débats pas sur neoprofs (sauf rares exceptions comme le fil sur l'autogestion) parce que j'estime que ce n'est pas le lieu (je ne suis pas venue sur neoprofs pour répandre les ou débattre des positions de mon syndicat et je ne tiens pas à y faire de prosélytisme - les gens sont suffisamment grands pour aller lire les propositions des différents syndicats, dont ils connaissent l'existence...).

C'est une des raisons pour lesquelles je ne rejoindrai pas un collectif sur l'enseignement.  Wink  

Si je préfère parler d'Etats Généraux que de manifeste ou de collectif, c'est parce que je vois les choses différemment et hors neoprofs, hors internet (sauf pour communiquer rapidement):
- assemblées générales dans les établissements, avec désignation de mandats pour faire le point sur les revendications;
- assemblées générales de secteurs auxquelles se rendraient les mandatés pour faire le point sur les revendications;
etc. jusqu'à une assemblée générale nationale qui peut être force de proposition en fonction de ce que la majorité des assemblées générales locales, via leurs mandatés, souhaite.

Nous avons fonctionné ainsi sur mon secteur lors de la réforme de l'éducation prioritaire: heures syndicales, à défaut d'AG, AG de secteur avec qui voulait (mais sans mandatés !, ce qui a donné lieu à pas mal d'incompréhensions de la part de certains collègues du lycée qui animaient l'AG quand je leur ai expliqué que je ne voterai pas "pour le collège", n'étant pas mandatée par ledit collège (d'autres, parmi les animateurs, ont très bien compris), AG post-grève et manifestation locale regroupant des enseignants, des parents, des associatifs, avec débats, groupes de travail et rédaction d'un texte et re-AG de secteur avec le réseau Veillée des Ecoles. Cela n'a débouché sur rien (si ce n'est un texte, l'organisation de la manif à Paris, un rdv à l'IA et des contacts) mais c'est un fonctionnement qui me convient - et j'irais jusqu'à dire le seul qui me convienne.

Si tu veux, pour résumer, la façon de faire est inverse: le manifeste, dont je partage une partie des points (mais pas tous, sans forcément que je puisse toujours expliquer pourquoi) est le point de départ de votre démarche, pour moi, il doit être le point d'arrivée.

Cela n'enlève rien à votre travail et ce sont, j'imagine, des façons de faire complémentaires, d'autant qu'un manifeste permet de diffuser des idées mais cela permettra d'expliquer pourquoi je n'ai pas non plus répondu au fil sur le manifeste.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 15:33

@carolette a écrit:
@Rosy a écrit:POUR UNE AUTRE REFORME DU SYSTEME SCOLAIRE FRANCAIS

Pour vous informer objectivement sur les aspects positifs et négatifs du projet de la nouvelle réforme et vous faire votre propre opinion avant de signer ou non cette pétition, vous pouvez  consulter ce site :
https://sites.google.com/site/reformecollege2016enclair/



J'ai déjà signé toutes les pétitions sur le sujet, celle-ci aussi, les ai partagées sur facebook, entraînant ainsi de nouvelles signatures, et ai même témoigné sur le site de l'APLV pour la défense des langues vivantes.

Sur le site concernant la réforme du collège, vous devriez faire un lien sur les programmes du primaire également, non ? On est tous dans la même galère, me semble-t-il. Auléric a rédigé un excellent tableau comparatif des programmes, et DC en a fait un billet de blog : http://doublecasquette3.eklablog.com/preuve-par-neuf-a117444220

Je rejoins Volubilys : on n'a pas à vous soutenir, vous dans le secondaire, mais on a à parler d'une même voix...

Je ne crois pas que tu aies signé la pétition pour une autre réforme, car elle n'existe pas encore ! heu Razz Laughing (et vu comme c'est parti... humhum No )
J'ai signalé sur le post concernant le site d'ajouter le primaire au collège !  topela
J'ai évoqué le blog de DC, que je consulte très régulièrement, dans le post sur la pétition...
Et on est d'accord: "parlons d'une même voix!" topela Very Happy cheers

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Rosy le Mer 29 Avr 2015 - 15:50

@Ergo a écrit:
@Rosy a écrit:C'était ce que Sibylle voulait faire à partir du texte qu'on a rédigé : créer un collectif pour proposer notre réforme, lancer des pistes, des débats pour revoir tout le système, ensemble. Comme tu le disais dans un autre post: cela prendra du temps, mais si on commence maintenant... Après, on peut aussi ne rien faire du tout et continuer de pester, de dire que c'est la faute des autres et continuer de subir... Et puis, on nous dira un jour qu'on n'aura rien fait non plus pour l'empêcher...
Je suis d'accord avec toi, il faut aller plus loin que seulement faire une grève d'une journée et contester la réforme (même si on la retire, rien ne sera gagné!), il faudrait dire ce qu'on veut ENFIN vraiment pour nos enfants !!
Enfin, j'ai l'impression de parler dans le vide quand je dis ça (oui, parce que personne ne lit ce projet en fait...et tout le monde continue de râler...)
Tu ne parles pas dans le vide. Wink Je ne suis pas sûre que ce fil soit approprié pour ma réponse mais le fil du manifeste non plus, car je n'en discute pas le fond. Je mets la suite en spoiler, désolée pour le pavé.

Spoiler:
Je ne suis pas sûre que nous soyons si d'accord que cela pour autant et je vais expliquer un peu pourquoi, tout en ayant lu attentivement le fil sur le manifeste et votre texte et tout en reconnaissant l'immense travail que cela demande.

Neoprofs est une source d'informations et d'échanges mais je ne le vois pas comme étant une source de propositions (ce qui changerait complètement la donne) et c'est pour cela, je pense, que les rédacteurs et relecteurs du site réforme du collège se sont constitués en un groupe à part - de même que tu parles de collectif, et de manifeste.

Pour moi, le manifeste est un acte politique - ce à quoi je suis loin d'être opposée mais je doute qu'on tombe d'accord sur beaucoup de choses: je suis syndiquée à SUD et je partage une bonne partie des revendications de ce syndicat - pas toutes, loin de là mais suffisamment pour y appartenir.

Je n'en débats pas sur neoprofs (sauf rares exceptions comme le fil sur l'autogestion) parce que j'estime que ce n'est pas le lieu (je ne suis pas venue sur neoprofs pour répandre les ou débattre des positions de mon syndicat et je ne tiens pas à y faire de prosélytisme - les gens sont suffisamment grands pour aller lire les propositions des différents syndicats, dont ils connaissent l'existence...).

C'est une des raisons pour lesquelles je ne rejoindrai pas un collectif sur l'enseignement.  Wink  

Si je préfère parler d'Etats Généraux que de manifeste ou de collectif, c'est parce que je vois les choses différemment et hors neoprofs, hors internet (sauf pour communiquer rapidement):
- assemblées générales dans les établissements, avec désignation de mandats pour faire le point sur les revendications;
- assemblées générales de secteurs auxquelles se rendraient les mandatés pour faire le point sur les revendications;
etc. jusqu'à une assemblée générale nationale qui peut être force de proposition en fonction de ce que la majorité des assemblées générales locales, via leurs mandatés, souhaite.

Nous avons fonctionné ainsi sur mon secteur lors de la réforme de l'éducation prioritaire: heures syndicales, à défaut d'AG, AG de secteur avec qui voulait (mais sans mandatés !, ce qui a donné lieu à pas mal d'incompréhensions de la part de certains collègues du lycée qui animaient l'AG quand je leur ai expliqué que je ne voterai pas "pour le collège", n'étant pas mandatée par ledit collège (d'autres, parmi les animateurs, ont très bien compris), AG post-grève et manifestation locale regroupant des enseignants, des parents, des associatifs, avec débats, groupes de travail et rédaction d'un texte et re-AG de secteur avec le réseau Veillée des Ecoles. Cela n'a débouché sur rien (si ce n'est un texte, l'organisation de la manif à Paris, un rdv à l'IA et des contacts) mais c'est un fonctionnement qui me convient - et j'irais jusqu'à dire le seul qui me convienne.

Si tu veux, pour résumer, la façon de faire est inverse: le manifeste, dont je partage une partie des points (mais pas tous, sans forcément que je puisse toujours expliquer pourquoi) est le point de départ de votre démarche, pour moi, il doit être le point d'arrivée.

Cela n'enlève rien à votre travail et ce sont, j'imagine, des façons de faire complémentaires, d'autant qu'un manifeste permet de diffuser des idées mais cela permettra d'expliquer pourquoi je n'ai pas non plus répondu au fil sur le manifeste.

Pour moi, le "manifeste" (je n'aime pas ce mot, mais je ne sais pas comment l'appeler..."Lettre ouverte", "pétition", peu importe, au fond...) aurait été plutôt le point de départ d'un changement, une base pour lancer une vaste réforme de l'Ecole, pour lancer le débat déjà ! Et ensuite, créer un collectif ou autre, je ne sais pas (c'était une idée parmi d'autres), un autre espace que néo (je suis d'accord) comme le site de Paille, pourquoi pas ? (je lui avais proposé l'idée, d'ailleurs...). On peut dire : "nous ne voulons pas de cette réforme, nous voulons autre chose pour nos enfants...."

Il s'agissait juste de faire entendre nos voix que tout ce que tout le monde dit dans son coin, soit pour une fois entendu... (quand j'ai assisté à la réunion proposée par la commune pour expliquer la mise en place des rythmes scolaires et que tout le monde était contre et râlait; je me suis dit que là, quand même, il y avait un gros problème... Quand je discute avec la PE de ma fille, je me dis aussi que ce n'est pas possible et quand j'entends des amis qui sont parents me parler de l'école, du collège et du lycée et de ce qu'ils veulent pour leurs enfants, je me dis aussi, qu'on pense TOUS LA MEME CHOSE!!

Mais bon, j'arrête là... parce que je suis vraiment très fatiguée... et je crois que je vous fatigue beaucoup aussi... On aura essayé... Neutral

_________________
www.reformeducollege.fr
Sauvons l'enseignement du français au collège : http://tinyurl.com/sauvonslefrancaisaucollege

Faites que le rêve dévore votre vie, afin que la vie ne dévore pas votre rêve.
Antoine de Saint-Exupéry.

Rosy
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Docteur OX le Mer 29 Avr 2015 - 16:18

@Volubilys a écrit:
@F.Lemoine a écrit:Ca a le mérite d'être clair. Et sympathique, comme toujours avec toi...
Je sais, claire et franche. Et vu ce que l'on peut lire sur le forum contre les PE et le mépris affiché par certains, je ne vois pas pourquoi je ne le serais pas.
Avant de me battre pour les autres, je vais me battre pour moi.

Mon épouse est PE et j'ai mon troisième fiston qui est en MS subissant cette foutue réforme des rythmes. J'ai milité avec le maire de ma commune contre cette fumisterie. Donc attention à ne pas généraliser...

Docteur OX
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ergo le Mer 29 Avr 2015 - 16:31

@Rosy a écrit:Pour moi, le "manifeste" (je n'aime pas ce mot, mais je ne sais pas comment l'appeler..."Lettre ouverte", "pétition", peu importe, au fond...) aurait été plutôt le point de départ d'un changement, une base pour lancer une vaste réforme de l'Ecole, pour lancer le débat déjà ! Et ensuite, créer un collectif ou autre, je ne sais pas (c'était une idée parmi d'autres), un autre espace que néo (je suis d'accord) comme le site de Paille, pourquoi pas ? (je lui avais proposé l'idée, d'ailleurs...). On peut dire : "nous ne voulons pas de cette réforme, nous voulons autre chose pour nos enfants...."
Oui, j'ai bien compris l'idée du point de départ. Mais c'est ce que j'écris aussi et c'est très personnel, cela n'en fait pas une critique: je n'ai pas la même démarche et j'ai même la démarche inverse pour le manifeste, ou lettre ouverte (la pétition, c'est encore autre chose) qui pour moi constituent un point d'arrivée et pas un point de départ.  Wink

@Rosy a écrit:Il s'agissait juste de faire entendre nos voix que tout ce que tout le monde dit dans son coin, soit pour une fois entendu... (quand j'ai assisté à la réunion proposée par la commune pour expliquer la mise en place des rythmes scolaires et que tout le monde était contre et râlait; je me suis dit que là, quand même, il y avait un gros problème... Quand je discute avec la PE de ma fille, je me dis aussi que ce n'est pas possible et quand j'entends des amis qui sont parents me parler de l'école, du collège et du lycée et de ce qu'ils veulent pour leurs enfants, je me dis aussi, qu'on pense TOUS LA MEME CHOSE!!
Justement pas. Ou disons que nous sommes peut-être nombreux, enseignants et parents, à penser du mal de certaines réformes et à les critiquer, mais cela n'en fait pas une force de propositions.

Pour prendre l'ex de neoprofs, même sur la réforme, les points de vue divergent beaucoup. Ceux qui sont pour ne l'expriment que peu et pourtant il y en a. Plusieurs neos défendent très convenablement les EPI.

En salle des profs, c'est pareil: personne, ni dans les présents à l'HIS ni dans ceux à qui j'ai envoyé ma présentation de la réforme (synthèse de ce qui avait été discuté ici au moment où j'ai fait l'HIS, depuis il y a eu des changements) n'a contredit ce que j'ai dit ou écrit mais je me doute que certains ne sont pas d'accord avec la façon dont j'ai présenté les choses - qui était tout de même à charge. Si on organisait une AG pour déboucher sur des propositions, je pense qu'il y a peu de choses sur lesquelles on se mettrait d'accord. Par ex, lors de la dernière consultation sur le socle, certains collègues défendaient l'idée que dans un établissement comme le nôtre, on devrait avoir un programme différent de celui de l'établissement huppé de la ville voisine; perso ça me fait bondir...mais ça se trouve, en AG, ce serait une idée majoritaire et elle serait votée comme une proposition à laquelle il faudrait bien que je me plie.

Nous pourrons nous mettre d'accord sur ce que nous refusons (la disparition des bilangues, des langues anciennes, l'organisation des EPI...), nous mettre d'accord sur ce que nous proposerions est une autre histoire: les OS ont des plate-formes de revendications qui sont très différentes, et ne serait-ce que sur neo une demi-douzaines de ces OS sont présentes via leurs syndiqués. Par ex, avec les collègues au SNALC, nous nous sommes souvent dit que nous étions d'accord sur les constats mais pas nécessairement sur les réponses à apporter.

On pourrait éventuellement tous se mettre d'accord sur des effectifs réduits (et encore), un nombre d'heures de fondamentaux (et encore) mais au-delà de ça, je ne suis pas sûre...

C'est toute la difficulté et l'ampleur de la tâche que vous vous êtes fixée.  Wink Les exemples de divergences ne manquent pas, il suffit de voir ce fil. Razz

@Rosy a écrit:Mais bon, j'arrête là... parce que je suis vraiment très fatiguée... et je crois que je vous fatigue beaucoup aussi... On aura essayé... Neutral
Que tu sois très fatiguée, j'imagine bien, vu la difficulté à défendre un point de vue quand on voudrait que tout le monde y adhère. Que tu nous fatigues, non mais comprends bien que les remarques et les divergences d'opinion ne sont pas nécessairement des critiques et que, hélas, quand on s'engage dans ce genre de projet, il est rare que l'on mette tout le monde d'accord (j'en fais les frais en local, c'est agaçant, c'est frustrant mais heureusement que je n'arrête pas pour autant. Sinon, d'ailleurs, j'imagine bien qu'il y a belle lurette qu'il n'y aurait plus de syndicats...  Wink).

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par carolette le Mer 29 Avr 2015 - 16:40

@Rosy a écrit:

Je ne crois pas que tu aies signé la pétition pour une autre réforme, car elle n'existe pas encore ! heu Razz Laughing (et vu comme c'est parti... humhum No )

Tu as raison Wink J'ai confondu avec celle de Sauvons l'enseignement du français au collège, qui était partie de ce forum aussi… Toutes mes plates excuses.
J'en signe peut-être trop, à force...

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Roumégueur Ier le Mer 29 Avr 2015 - 16:43

On pourrait même envisager un mouvement bien plus large :
- la réforme des lycées professionnels a été un grand fiasco (perte d'une année d'étude, du diplôme du BEP, arrivée des CCf...)
- la réforme du lycée a aussi été une grande réussite (voir les fils sur l'AP, les enseignements d'exploration, le bilan qui vient d'être divulgué-dans le privé...)
Ajoutons ensuite la catastrophe des rythmes scolaires qui a précédé de peu celle de la semaine des 4 jours (et la perte de 2h de cours pour les élèves bons et moyens et l'instauration de 108h annualisées pour les PE) et l'abominable réforme du collège (sachant qu'elle se couple avec les projets de programmes, dont on sait les réticences qu'elle inspire à tous les niveaux).
On a de quoi mettre du monde dans la rue, non?
On a aussi de quoi proposer une autre réforme de notre système scolaire, basée sur notre expérience, pas sur des idéologies détachées de la réalité.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par carolette le Mer 29 Avr 2015 - 16:46

@Roumégueur Ier a écrit:On pourrait même envisager un mouvement bien plus large :
- la réforme des lycées professionnels a été un grand fiasco (perte d'une année d'étude, du diplôme du BEP, arrivée des CCf...)
- la réforme du lycée a aussi été une grande réussite (voir les fils sur l'AP, les enseignements d'exploration, le bilan qui vient d'être divulgué-dans le privé...)
Ajoutons ensuite la catastrophe des rythmes scolaires qui a précédé de peu celle de la semaine des 4 jours (et la perte de 2h de cours pour les élèves bons et moyens et l'instauration de 108h annualisées pour les PE) et l'abominable réforme du collège (sachant qu'elle se couple avec les projets de programmes, dont on sait les réticences qu'elle inspire à tous les niveaux).
On a de quoi mettre du monde dans la rue, non?
On a aussi de quoi proposer une autre réforme de notre système scolaire, basée sur notre expérience, pas sur des idéologies détachées de la réalité.

Il me semble qu'en effet ce serait intéressant de démontrer qu'il s'agit de bien plus que de réformer le collège ou de modifier les programmes scolaires, mais que toutes ces réformes participent bien d'une volonté plus vaste.

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par celev le Mer 29 Avr 2015 - 16:48

@Roumégueur Ier a écrit:On pourrait même envisager un mouvement bien plus large :
- la réforme des lycées professionnels a été un grand fiasco (perte d'une année d'étude, du diplôme du BEP, arrivée des CCf...)
- la réforme du lycée a aussi été une grande réussite (voir les fils sur l'AP, les enseignements d'exploration, le bilan qui vient d'être divulgué-dans le privé...)
Ajoutons ensuite la catastrophe des rythmes scolaires qui a précédé de peu celle de la semaine des 4 jours (et la perte de 2h de cours pour les élèves bons et moyens et l'instauration de 108h annualisées pour les PE) et l'abominable réforme du collège (sachant qu'elle se couple avec les projets de programmes, dont on sait les réticences qu'elle inspire à tous les niveaux).
On a de quoi mettre du monde dans la rue, non?
On a aussi de quoi proposer une autre réforme de notre système scolaire, basée sur notre expérience, pas sur des idéologies détachées de la réalité.
(C'est bien de rappeler les deux heures qu'ont perdu les élèves d'élémentaire!)
Mais comment faire pour lancer un mouvement général ?
yesyes yesyes

celev
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par PabloPE le Mer 29 Avr 2015 - 16:49

@auléric a écrit:
supersoso a écrit:
@F.Lemoine a écrit:Je précise que la question la plus brûlante est celle-ci : êtes-vous prêts à faire  grève le 19 mai ?
http://www.neoprofs.org/t89171p60-reforme-du-college-faites-vous-greve-le-19-mai#3035572

A titre perso oui. Mais je crois qu'aucun des collègues que j'ai ne se mobilisera pour ça. Parce qu'ils ont aussi encore en travers de la gorge le passage sur les rythmes - dont on n'a pas encore fini de payer les conséquences avec des mairies exsangues financièrement qui ne peuvent plus payer le matériel qu'elles doivent nous fournir pour les élèves, paar exemple - et le fait que le secondaire ne se serait à aucun moment mobilisé pour nous. Qu'on subit aussi les changements de programmes, qu'on va payer le cycle 3 en réunionite aigue avec le collège. Mais que ce qui se passera au primaire, tout le monde s'en fout. La division entre les deux corps a parfaitement fonctionné, malheureusement.

je ferai exactement la même réponse , mot pour mot.
Moi aussi.. à la limite j'espère convaincre ceux qui ont des enfants scolarisés mais pas plus.

A la "décharge" des PE, beaucoup n'ont pas oublié que le SNES a signé Bobigny (bon heureusement pour vous le SNES a oublié depuis la réforme des rythmes qu'il avait signé l'acte fondateur de toute cette daubasse) et que il a soutenu avec le SNUIPP la réforme des rythmes.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par PabloPE le Mer 29 Avr 2015 - 16:51

@celev a écrit:
@Roumégueur Ier a écrit:On pourrait même envisager un mouvement bien plus large :
- la réforme des lycées professionnels a été un grand fiasco (perte d'une année d'étude, du diplôme du BEP, arrivée des CCf...)
- la réforme du lycée a aussi été une grande réussite (voir les fils sur l'AP, les enseignements d'exploration, le bilan qui vient d'être divulgué-dans le privé...)
Ajoutons ensuite la catastrophe des rythmes scolaires qui a précédé de peu celle de la semaine des 4 jours (et la perte de 2h de cours pour les élèves bons et moyens et l'instauration de 108h annualisées pour les PE) et l'abominable réforme du collège (sachant qu'elle se couple avec les projets de programmes, dont on sait les réticences qu'elle inspire à tous les niveaux).
On a de quoi mettre du monde dans la rue, non?
On a aussi de quoi proposer une autre réforme de notre système scolaire, basée sur notre expérience, pas sur des idéologies détachées de la réalité.
(C'est bien de rappeler les deux heures qu'ont perdu les élèves d'élémentaire!)
Mais comment faire pour lancer un mouvement général ?
yesyes yesyes
Ouais alors là Joker.. pinez n'allez pas leur dire qu'on veut encore faire 2 heures de plus par semaine, ils vont vous prendre au mot et franchement moi je ne peux pas.


PS ça fait 22 ans qu'on est à 4 jours ici, nos élèves ont toujours eu des résultats supérieurs à ceux à 4,5 jours Razz

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum