Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par carolette le Jeu 30 Avr 2015 - 9:56

@may68 a écrit:
@The Goon a écrit:concernant les programmes cycles 1, 2 et 3, beaucoup de PE les trouvent pas mal. Les projets fête à neuneu dans tous les sens ça plait à pas mal de monde dans le primaire. Les pédagos sont très bien implantés, certains collègues estiment que les EPI sont dans la continuité de ce qu'ils font. Bref ils trouvent qu'il était temps que les collègues de collège s'y mettent.

C'est tout à fait ça ! C'est le discours ambiant chez pas mal de PE :"on va leur faire voir comment il faut faire au collège" ! C'est vrai qu'on a tellement de bons résultats ... furieux  

Et puis grosso modo il y a eu 2 "grosses grèves" contre les rythmes donc les PE considèrent qu'ils se sont grandement mobilisés ! MDR Laughing Au plus fort il a du y avoir 40% de grévistes et 15% de manifestants ... alors que 90% étaient contre ces rythmes !
Alors les mobiliser sur la grève pour le collège , j'en rêve mais très sérieusement je n'y crois pas ! Mais j'essaie quand même !

Il y a deux ans, quel était le taux de gréviste à Paris, qui se positionnaient contre la réforme des rythmes ? Il me semble qu'ils étaient très nombreux, et on voit quel succès cela a été.

J'ai trouvé, le nombre de grévistes n'était finalement pas si élevé. En province, beaucoup pensaient que la réforme ne se ferait pas.
"Les enseignants du primaire se sont massivement mobilisés, mardi 12 février, contre la réforme des rythmes scolaires. Au niveau national, ils étaient entre 36 % et 58 % de grévistes selon, respectivement, le ministère de l’éducation nationale et le syndicat majoritaire SNUipp-FSU.
A Paris, où la mobilisation était la plus forte, 62 % des enseignants étaient en grève selon le ministère et près de 80 % selon le SNUipp-FSU, qui affirme que 12 000 personnes ont manifesté dans la capitale (5 800 selon la police). Dans les autres villes, les cortèges n’ont cependant rassemblé que quelques centaines d'enseignants."

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/02/12/rythmes-scolaires-les-enseignants-tres-mobilises-a-paris_1831509_1473688.html#cqZ9dWZ1CxoS2uAO.99


Je crois que ceux qui pensent comme nous ici, que l'Ecole va droit dans le mur, sont complètement démobilisés, et n'y croient absolument plus. Je connais beaucoup de gens qui faisaient grève systématiquement, et qui renoncent, parce qu'à part perdre une journée de salaire (et retrouver une pause dans la semaine depuis la mise en place des rythmes), à quoi ça sert, au fond ? On ne nous entend pas, on ne nous écoute plus… (et mes copines, loin d'être toutes instits, finissent par inscrire leurs gosses dans le privé qui lui reste à 4 jours, lasses de l'absence de remplaçants, ou des changements de sectorisation qui imposent aux élèves d'être finalement brassés avec ceux de la REP+ d'à côté, et j'en passe… Et moi la première, j'ai mis ma fille aînée en 6ème dans un collège privé.).


carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Marie Laetitia le Jeu 30 Avr 2015 - 9:59

supersoso a écrit:Bah tu vois, tu lis ce que tu veux lire ML, puisque pour ma part, je me joins au mouvement... Quant à ce que tu dis de la réforme des rythmes, l'appel élargi n'a pas été fait par vos syndicats il me semble (et nous n'y pouvons pas grand chose). De la même manière, dans le primaire, à part le SNUDI FO, les syndicats du primaire ne font pas d'appel à la grève pour le 19 mai.
Plusieurs organisations syndicales sont transversales, tout de même, donc je ne comprends pas cette manière d'entretenir les divisions.

supersoso a écrit:
Donc de mobilisation, il n'y en aura pas et on pourra dire aussi que l'appel n'a pas été élargi au primaire (car honnêtement le poids de néo sur les collègues du primaire ? On est combien d'inscrits ? une cinquantaine maxi et encore pas tous actifs, sur combien d'enseignants du primaire en France ?)

Reprocher aux collègues de n'avoir pas bougé alors qu'il n'y a pas eu d'appel de syndicats du primaire ni envers les collègues du secondaire ni envers les syndicats du secondaire, et en gros rendre les collègues du secondaire responsables du fait que les syndicats du secondaire n'ont pas appelé à faire grève, c'est curieux, quand même.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Marie Laetitia le Jeu 30 Avr 2015 - 10:03

supersoso a écrit:
@carolette a écrit:
@Volubilys a écrit:
Pareil chez moi.

Oui, beaucoup regrettent les programmes 2002 et trouvent ceux de 2008 trop ambitieux et trop complexes à mettre en oeuvre.

Pareil ici. Je suis la seule à avoir lu les nouveaux programmes et quand je dis qu'on perd pratiquement une année, on me répond que de toute façon, avec nos élèves, c'était trop ambitieux alors autant prendre le plus petit dénominateur commun Rolling Eyes !

Ma belle-mère (professeur des écoles, retraitée aujourd'hui) m'a dit avoir entendu la même réaction quand elle a montré à une collègue les cahiers des élèves des années 60, élèves de sa propre belle-mère, également institutrice et formatrice à l'école normale à l'époque. Le découragement participe au phénomène.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par may68 le Jeu 30 Avr 2015 - 10:07

@carolette a écrit:
@may68 a écrit:
@The Goon a écrit:concernant les programmes cycles 1, 2 et 3, beaucoup de PE les trouvent pas mal. Les projets fête à neuneu dans tous les sens ça plait à pas mal de monde dans le primaire. Les pédagos sont très bien implantés, certains collègues estiment que les EPI sont dans la continuité de ce qu'ils font. Bref ils trouvent qu'il était temps que les collègues de collège s'y mettent.

C'est tout à fait ça ! C'est le discours ambiant chez pas mal de PE :"on va leur faire voir comment il faut faire au collège" ! C'est vrai qu'on a tellement de bons résultats ... furieux  

Et puis grosso modo il y a eu 2 "grosses grèves" contre les rythmes donc les PE considèrent qu'ils se sont grandement mobilisés ! MDR Laughing Au plus fort il a du y avoir 40% de grévistes et 15% de manifestants ... alors que 90% étaient contre ces rythmes !
Alors les mobiliser sur la grève pour le collège , j'en rêve mais très sérieusement je n'y crois pas ! Mais j'essaie quand même !

Il y a deux ans, quel était le taux de gréviste à Paris, qui se positionnaient contre la réforme des rythmes ? Il me semble qu'ils étaient très nombreux, et on voit quel succès cela a été.

J'ai trouvé, le nombre de grévistes n'était finalement pas si élevé. En province, beaucoup pensaient que la réforme ne se ferait pas.
"Les enseignants du primaire se sont massivement mobilisés, mardi 12 février, contre la réforme des rythmes scolaires. Au niveau national, ils étaient entre 36 % et 58 % de grévistes selon, respectivement, le ministère de l’éducation nationale et le syndicat majoritaire SNUipp-FSU.
A Paris, où la mobilisation était la plus forte, 62 % des enseignants étaient en grève selon le ministère et près de 80 % selon le SNUipp-FSU, qui affirme que 12 000 personnes ont manifesté dans la capitale (5 800 selon la police). Dans les autres villes, les cortèges n’ont cependant rassemblé que quelques centaines d'enseignants."

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2013/02/12/rythmes-scolaires-les-enseignants-tres-mobilises-a-paris_1831509_1473688.html#cqZ9dWZ1CxoS2uAO.99


Je crois que ceux qui pensent comme nous ici, que l'Ecole va droit dans le mur, sont complètement démobilisés, et n'y croient absolument plus. Je connais beaucoup de gens qui faisaient grève systématiquement, et qui renoncent, parce qu'à part perdre une journée de salaire (et retrouver une pause dans la semaine depuis la mise en place des rythmes), à quoi ça sert, au fond ? On ne nous entend pas, on ne nous écoute plus… (et mes copines, loin d'être toutes instits, finissent par inscrire leurs gosses dans le privé qui lui reste à 4 jours, lasses de l'absence de remplaçants, ou des changements de sectorisation qui imposent aux élèves d'être finalement brassés avec ceux de la REP+ d'à côté, et j'en passe… Et moi la première, j'ai mis ma fille aînée en 6ème dans un collège privé.).


En privé le nombre de vacataires est très élevé mais les parents n'en ont pas conscience , les classes sont aussi surchargées . Ouais ça évite juste de pas être "mélangé avec les REP+"...
De toute façon toute ces réformes n'ont qu'un but : privatiser l'école . Il restera le public pour les plus défavorisés à qui on fera faire le minimum (le socle ) et le privé pour aller faire du latin , de l'allemand etc ...et continuer à avoir des notes chiffrées ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par InvitéeSS le Jeu 30 Avr 2015 - 10:22

@Marie Laetitia a écrit:
supersoso a écrit:Bah tu vois, tu lis ce que tu veux lire ML, puisque pour ma part, je me joins au mouvement... Quant à ce que tu dis de la réforme des rythmes, l'appel élargi n'a pas été fait par vos syndicats il me semble (et nous n'y pouvons pas grand chose). De la même manière, dans le primaire, à part le SNUDI FO, les syndicats du primaire ne font pas d'appel à la grève pour le 19 mai.
Plusieurs organisations syndicales sont transversales, tout de même, donc je ne comprends pas cette manière d'entretenir les divisions.
Tu connais mal le primaire pour dire ça. Il y a UNE organisation majoritaire (dans certains départements, ils sont les seuls à avoir des représentants) c'est le SNUIPP. Et pour la réforme des rythmes, ils étaient pour, à la base. Ils n'allaient donc pas appeler les collègues du secondaire à la rescousse pour une réforme qu'ils voulaient.



@Marie Laetitia a écrit:
supersoso a écrit:
Donc de mobilisation, il n'y en aura pas et on pourra dire aussi que l'appel n'a pas été élargi au primaire (car honnêtement le poids de néo sur les collègues du primaire ? On est combien d'inscrits ? une cinquantaine maxi et encore pas tous actifs, sur combien d'enseignants du primaire en France ?)

Reprocher aux collègues de n'avoir pas bougé alors qu'il n'y a pas eu d'appel de syndicats du primaire ni envers les collègues du secondaire ni envers les syndicats du secondaire, et en gros rendre les collègues du secondaire responsables du fait que les syndicats du secondaire n'ont pas appelé à faire grève, c'est curieux, quand même.
Mais si tu vas dans ce sens, pour le 19, dis moi qui appelle à la grève dans le primaire  Quels syndicats du secondaire essaient de mobiliser les syndicats du primaire ? Est-ce que le SNES va appeler le SNUIPP à la rescousse ? On est donc dans la même configuration que vous pour la réforme des rythmes. Alors croire qu'en lançant une demande sur néo où les PE se limitent à 3 pelés et un tondu, franchement, c'est utopique. Et je ne reproche pas aux collègues de ne pas s'être mobilisés. Je dis juste que le soutien que nous avons reçu était extrêmement limité (quand nous n'avons pas purement et simplement dû nous justifier d'être contre une réforme qui allait pour le "bien-être" de l'enfant). Et qu'il ne faut pas s'étonner que vos demandes de soutien puissent pour le moins sembler incongrues à certains (et je le répète pas pour tous non plus).
Mais pour autant, j'arrête cette discussion sur le général avec toi (si tu veux la continuer en MP, je ne suis pas contre), parce que je crois qu'elle n'amène pas grand chose à cette cause-là (et laisse croire que nous les PE somme pétris de rancoeur, ce qui me semble globalement plutôt faux - découragés, certainement, par contre).

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par may68 le Jeu 30 Avr 2015 - 10:25

Collège privé (sous contrat ) près de chez moi (où le fils de ma collègue est scolarisé)
Voyage scolaire en Espagne pour son fils en 3è avec des quartiers libres dans la ville tous les après-midis pour les élèves  No !!! Le 2è jour 2 élèves complètement ivres et les parents obligés de venir les chercher ... ça faisait partie du contrat (en cas de débordements les parents sont tenus de venir chercher leurs chéri -mon coeur - mon amour  )
A l'entrée en 4è l'an dernier une gamine enceinte ...
Bref pas folichon non plus tout ça !

Désolée pour la parenthèse !

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Volubilys le Jeu 30 Avr 2015 - 10:35

supersoso a écrit:
@carolette a écrit:
@Volubilys a écrit:
Pareil chez moi.

Oui, beaucoup regrettent les programmes 2002 et trouvent ceux de 2008 trop ambitieux et trop complexes à mettre en oeuvre.

Pareil ici. Je suis la seule à avoir lu les nouveaux programmes et quand je dis qu'on perd pratiquement une année, on me répond que de toute façon, avec nos élèves, c'était trop ambitieux alors autant prendre le plus petit dénominateur commun Rolling Eyes !
Moi j'ai carrément les collègues qui n'ont jamais appliqués les programmes 2008 et qui sont restés à ceux de 2002, et encore en version édulcorée superlight, car "nos élèves, tu comprends, ils viennent de milieu très défavorisé, on ne peut pas faire plus" et "moi mon but c'est que mes élèves soient heureux à l'école, alors la conjugaison, le calcul...".

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.

Volubilys
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par carolette le Jeu 30 Avr 2015 - 10:41

@may68 a écrit:

En privé le nombre de vacataires est très élevé mais les parents n'en ont pas conscience  , les classes sont aussi surchargées . Ouais ça évite juste de pas être "mélangé avec les REP+"...
De toute façon toute ces réformes n'ont qu'un but : privatiser l'école . Il restera le public pour les plus défavorisés à qui on fera faire le minimum (le socle ) et le privé pour aller faire du latin , de l'allemand etc ...et continuer à avoir des notes chiffrées ...

C''est comme partout, ça dépend de l'établissement en l'occurrence… Il y a du bon et du moins bon, comme partout, et de bons comme de mauvais profs, comme partout. Personne n'est dupe.

Dans mon coin, ceux qui défendent le public envoient leurs enfants au collège dans les sections sportives ou bilangues : en recevant les bulletins de 6ème de nos anciens élèves, on constate bien que les exigences sont sans doute moins élevées que celles que nous avons à l'école. Alors quand ces sections fermeront, je ne doute pas que les établissements privés crouleront sous les demandes d'inscription. D'ailleurs, les élèves de notre école sont accueillis à bras ouverts par la directrice du collège privé (il y en a deux en fait : l'un se veut très élitiste, avec les bons côtés pour ceux qui entrent dans le cadre, et les mauvais côtés pour ceux qui n'y entrent pas, ou qui subissent trop de pression et s'étiolent..., l'autre, le nôtre, est plus dans l'accompagnement de l'enfant à bien grandir), qui trouve qu'ils ont de bonnes habitudes de travail, de bons résultats, et pas de problèmes majeurs de comportement.

Alors c'est vrai, c'est moche, mais on reste "entre-soi" : les niveaux de CSP de nos élèves sont très variés, allant de l'ouvrier au cadre très supérieur, les élèves qui quittent le public ne sont pas tous bons ou excellents, certains sont moyens, certains sont dys-, certains ont un an d'avance, mais tous ces parents ont à coeur de trouver la meilleure scolarisation possible pour leurs enfants… En tant que mère, pour l'instant je ne suis pas déçue, l'encadrement est exigeant et bienveillant, épanouissant. Il y a des profs qui plaisent, d'autres moins. Les perturbateurs sont remis en place quand il le faut.

carolette
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ergo le Jeu 30 Avr 2015 - 10:45

Parenthèse sur les syndicats: même si le SNuiPP est majoritaire, il y a, comme le disait ML, des syndicats qui syndiquent primaire et secondaire sans distinction et sans ajouter de sigle différent selon qu'on est dans le 1e ou dans le 2nd degré.
Ils ne sont pas majoritaires mais ça, ça peut changer.

De plus, certains préavis couvrent de fait toute l'éducation...

Dans mon souvenir, pour la réforme des rythmes, j'avais dû chercher car beaucoup de préavis étaient déposés par des sections académiques. Mais un mouvement, on s'en empare pour lui faire prendre la direction que l'on veut, quel que soit ce que le préavis écrit...

De fait, beaucoup de collègues PE rejettent la réforme des rythmes, quel que soit l'avis du SNuiPP. Maintenant, c'était dit plus haut : il faudra déjà voir combien de PLC se mobilisent...et on sait bien que neo n'est pas forcément représentatif car les membres y sont actifs...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par may68 le Jeu 30 Avr 2015 - 11:26

@carolette a écrit:
@may68 a écrit:

En privé le nombre de vacataires est très élevé mais les parents n'en ont pas conscience  , les classes sont aussi surchargées . Ouais ça évite juste de pas être "mélangé avec les REP+"...
De toute façon toute ces réformes n'ont qu'un but : privatiser l'école . Il restera le public pour les plus défavorisés à qui on fera faire le minimum (le socle ) et le privé pour aller faire du latin , de l'allemand etc ...et continuer à avoir des notes chiffrées ...

C''est comme partout, ça dépend de l'établissement en l'occurrence… Il y a du bon et du moins bon, comme partout, et de bons comme de mauvais profs, comme partout. Personne n'est dupe.

Dans mon coin, ceux qui défendent le public envoient leurs enfants au collège dans les sections sportives ou bilangues : en recevant les bulletins de 6ème de nos anciens élèves, on constate bien que les exigences sont sans doute moins élevées que celles que nous avons à l'école. Alors quand ces sections fermeront, je ne doute pas que les établissements privés crouleront sous les demandes d'inscription. D'ailleurs, les élèves de notre école sont accueillis à bras ouverts par la directrice du collège privé (il y en a deux en fait : l'un se veut très élitiste, avec les bons côtés pour ceux qui entrent dans le cadre, et les mauvais côtés pour ceux qui n'y entrent pas, ou qui subissent trop de pression et s'étiolent..., l'autre, le nôtre, est plus dans l'accompagnement de l'enfant à bien grandir), qui trouve qu'ils ont de bonnes habitudes de travail, de bons résultats, et pas de problèmes majeurs de comportement.

Alors c'est vrai, c'est moche, mais on reste "entre-soi" : les niveaux de CSP de nos élèves sont très variés, allant de l'ouvrier au cadre très supérieur, les élèves qui quittent le public ne sont pas tous bons ou excellents, certains sont moyens, certains sont dys-, certains ont un an d'avance, mais tous ces parents ont à coeur de trouver la meilleure scolarisation possible pour leurs enfants… En tant que mère, pour l'instant je ne suis pas déçue, l'encadrement est exigeant et bienveillant, épanouissant. Il y a des profs qui plaisent, d'autres moins. Les perturbateurs sont remis en place quand il le faut.

Le problème c'est qu'on en restera pas à un système public-privé à la française qui somme toute est gentillet . On ira vers un système à l'américaine avec mise en concurrence exacerbée entre les établissements privés , on atteindra des coûts de scolarité exorbitants donc avec une sélection par l'argent pour avoir les soi-disant meilleures écoles ... Un collègue vient de trouver un poste à Los Angelès dans une école où les parents payent 20 000 dollars l'année (j'avais du mal à y croire ! ) affraid .
Dans ce genre d'école obligation de résultats pour les enseignants bien sûr !
CF la grève des profs de Chicago en 2011 je crois où les profs sont montés au créneau pour essayer de lutter contre les nouveaux rythmes mais aussi la mise en relation entre résultats  salaires et crédits de fonctionnement ...

http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20120911.OBS1953/etats-unis-greve-generale-des-profs-a-chicago.html

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ronin le Jeu 30 Avr 2015 - 11:34

Le double jeu du Snuipp a fait beaucoup de mal dans le primaire mais aussi à l'idée même de syndicat. Dès lors, beaucoup de PE, déjà pas franchement très combatifs, se disent que les syndicats sont comme les partis politiques, des arnaques qui utilisent les adhérents mais se foutent bien de ce que pense et veut la base. Merci Sihr. SI l'on rajoute l'UNSA et le SGEN ont à les trois plus gros syndicats du primaire qui ont soutenu la réforme des rythmes alors que la base était contre. D'où le découragement et la rancœur.

Je rajoute, l'habituelle anesthésie des enseignants quand la gauche est au pouvoir, et les accusations de conservatisme et de réactionnaires aux opposants qui marchent toujours sur le bon peuple enseignant.

ET hop le tour est joué. Notons que les empafés qui dirigent le MEN ont commencé avec le lycée tranquillou ( où étaient les PE ? ) puis les classes prépas ( on a lu ici combien les PLC étaient solidaires des prépas...) puis le primaire ( où étaient les PLC ? ) et maintenant le collège ( où sont les PE et les profs de prépa ? ).

Les grands gagnants dans l'histoire ce sont les empafés d'énarques du MEN qui n'ont pas eu besoin de forcer leur talent pour que les enseignants se fragmentent à grand coup de jalousies et de rancoeurs ( et mon ISOE, moi pauvre PE ? et mes h sup moi pauvre prof de collège, etc. ).

Pour une profession soit disant intellectuelle ça fait peur puisque même les enseignants qui partagent la même vision du métier s'entre-déchirent.

Bon moi avec tout ça j'irai manifester contre cette réforme de con conjointe Bruxelles-Medef et j'introduis les LC à l'hosto. Mais je crois que c'est tout le MEN qu'il faut dynamiter. Même Frackowiak l'écrit...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par may68 le Jeu 30 Avr 2015 - 12:05

@Ronin a écrit:Le double jeu du Snuipp a fait beaucoup de mal dans le primaire mais aussi à l'idée même de syndicat. Dès lors, beaucoup de PE, déjà pas franchement très combatifs, se disent que les syndicats sont comme les partis politiques, des arnaques qui utilisent les adhérents mais se foutent bien de ce que pense et veut la base. Merci Sihr. SI l'on rajoute l'UNSA et le SGEN ont à les trois plus gros syndicats du primaire qui ont soutenu la réforme des rythmes alors que la base était contre. D'où le découragement et la rancœur.

Je rajoute, l'habituelle anesthésie des enseignants quand la gauche est au pouvoir, et les accusations de conservatisme et de réactionnaires aux opposants qui marchent toujours sur le bon peuple enseignant.

ET hop le tour est joué. Notons que les empafés qui dirigent le MEN ont commencé avec le lycée tranquillou ( où étaient les PE ? ) puis les classes prépas ( on a lu ici combien les PLC étaient solidaires des prépas...) puis le primaire ( où étaient les PLC ? ) et maintenant le collège ( où sont les PE et les profs de prépa ? ).

Les grands gagnants dans l'histoire ce sont les empafés d'énarques du MEN qui n'ont pas eu besoin de forcer leur talent pour que les enseignants se fragmentent à grand coup de jalousies et de rancoeurs ( et mon ISOE, moi pauvre PE ? et mes h sup moi pauvre prof de collège, etc. ).

Pour une profession soit disant intellectuelle ça fait peur puisque même les enseignants qui partagent la même vision du métier s'entre-déchirent.

Bon moi avec tout ça j'irai manifester contre cette réforme de con conjointe Bruxelles-Medef et j'introduis les LC à l'hosto. Mais je crois que c'est tout le MEN qu'il faut dynamiter. Même Frackowiak l'écrit...

topela

Juste un bémol : ok les PE sont écoeurés par les syndicats mais si ils s'en emparaient un peu plus (y'en a d'autres que snu , se , sgen ...) on avancerait peut-être mieux ... Je crois que les profs de prépa sont très syndiqués et qu'ils étaient 90% en grève ...

may68
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par InvitéeSS le Jeu 30 Avr 2015 - 12:08

@Volubilys a écrit:
supersoso a écrit:
@carolette a écrit:

Oui, beaucoup regrettent les programmes 2002 et trouvent ceux de 2008 trop ambitieux et trop complexes à mettre en oeuvre.

Pareil ici. Je suis la seule à avoir lu les nouveaux programmes et quand je dis qu'on perd pratiquement une année, on me répond que de toute façon, avec nos élèves, c'était trop ambitieux alors autant prendre le plus petit dénominateur commun Rolling Eyes !
Moi j'ai carrément les collègues qui n'ont jamais appliqués les programmes 2008 et qui sont restés à ceux de 2002, et encore en version édulcorée superlight, car "nos élèves, tu comprends, ils viennent de milieu très défavorisé, on ne peut pas faire plus" et "moi mon but c'est que mes élèves soient heureux à l'école, alors la conjugaison, le calcul...".

En même temps, moi j'ai vu des IEN et des CPC interpréter les programmes de 2008 de telle manière qu'il fallait y lire les programmes de 2002. C'est un ensemble, hein.

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ronin le Jeu 30 Avr 2015 - 12:13

Quand je dis qu'il faut supprimer les IEN et les CPC...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Al le Jeu 30 Avr 2015 - 12:16

supersoso a écrit:
@Al a écrit:On dirait qu'on rejoue Alésia... donc si j'ai bien compris, on ne se mobilisera pas tous car on préfère garder la rancoeur du fait de ne pas s'être mobilisés tous jusqu'à présent.

Ce n'est pas ce que je dis. Je dis juste que certains ne se mobiliseront pas à cause de ça (mais parce qu'on demande ici au primaire de se mobiliser pour le secondaire et non pas de se mobiliser tous contre une réforme de l'éducation). De toute façon, le primaire est épuisé par les réformes subies et les collègues ne croient plus, dans leur grande majorité, qu'on nous écoutera. A partir de là, on est déjà divisés pour se mobiliser pour nous-mêmes, comment veux-tu qu'on se mobilise pour d'autres ? (et j'explique plus un état de fait, je ne dis pas que j'y adhère). Mais il me semble qu'au sein même du secondaire vous êtes aussi divisés. Quand je lis que certains arrivent en salle de profs et voient leurs collègues à peine au courant de ce qui se trame, que croyez-vous qu'il va se passer ? Si tout le monde se mobilise, on peut avoir un poids. Si vous-mêmes n'arrivez pas à totalement mobiliser votre corps, comment voulez-vous arriver à mobiliser ceux que vous n'avez pas soutenu ?

Je suis d'accord avec toi, je ne te visais pas. Je condamnais simplement cet état d'esprit qui concerne chaque "cycle" (primaire, secondaire, supérieur). Le problème est que les gens ne comprennent pas qu'ils ne se mobilisent pas "pour d'autres", mais bien pour eux. Ils ne mesurent pas ce qui se joue indirectement. Et dans l'ordre des choses, c'était au secondaire et au supérieur de se mobiliser pour le primaire puisqu'ils reçoivent le résultat du primaire. Je ne comprends pas pourquoi nous prenons les élèves à chaque rentrée alors que tant de collègues ont un salaire si bas. Mais je suis seule (ou quasi) dans ce cas, je souhaiterais un appel à la grève général que l'on pourrait tous suivre. On ne fait pas la rentrée tant que... et que... et que... et que... . C'est tout. Quel dommage que les enseignants ne perçoivent pas la force de résistance qu'ils sont, ne serait-ce que par leur nombre...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Ergo le Jeu 30 Avr 2015 - 12:33

Ronin: topela veneration (mais tu sais ce que j'en pense Wink).

Al: entièrement d'accord.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Adso le Jeu 30 Avr 2015 - 12:37

Entièrement d'accord avec vous! Very Happy

Adso
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Marie Laetitia le Jeu 30 Avr 2015 - 14:27

@Ronin a écrit:Le double jeu du Snuipp a fait beaucoup de mal dans le primaire mais aussi à l'idée même de syndicat. Dès lors, beaucoup de PE, déjà pas franchement très combatifs, se disent que les syndicats sont comme les partis politiques, des arnaques qui utilisent les adhérents mais se foutent bien de ce que pense et veut la base. Merci Sihr. SI l'on rajoute l'UNSA et le SGEN ont à les trois plus gros syndicats du primaire qui ont soutenu la réforme des rythmes alors que la base était contre. D'où le découragement et la rancœur.

Je rajoute, l'habituelle anesthésie des enseignants quand la gauche est au pouvoir, et les accusations de conservatisme et de réactionnaires aux opposants qui marchent toujours sur le bon peuple enseignant.

ET hop le tour est joué. Notons que les empafés qui dirigent le MEN ont commencé avec le lycée tranquillou ( où étaient les PE ? ) puis les classes prépas ( on a lu ici combien les PLC étaient solidaires des prépas...) puis le primaire ( où étaient les PLC ? ) et maintenant le collège ( où sont les PE et les profs de prépa ? ).

Les grands gagnants dans l'histoire ce sont les empafés d'énarques du MEN qui n'ont pas eu besoin de forcer leur talent pour que les enseignants se fragmentent à grand coup de jalousies et de rancoeurs ( et mon ISOE, moi pauvre PE ? et mes h sup moi pauvre prof de collège, etc. ).

Pour une profession soit disant intellectuelle ça fait peur puisque même les enseignants qui partagent la même vision du métier s'entre-déchirent.

topela

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par InvitéeSS le Jeu 30 Avr 2015 - 15:29

@Al a écrit:
supersoso a écrit:
@Al a écrit:On dirait qu'on rejoue Alésia... donc si j'ai bien compris, on ne se mobilisera pas tous car on préfère garder la rancoeur du fait de ne pas s'être mobilisés tous jusqu'à présent.

Ce n'est pas ce que je dis. Je dis juste que certains ne se mobiliseront pas à cause de ça (mais parce qu'on demande ici au primaire de se mobiliser pour le secondaire et non pas de se mobiliser tous contre une réforme de l'éducation). De toute façon, le primaire est épuisé par les réformes subies et les collègues ne croient plus, dans leur grande majorité, qu'on nous écoutera. A partir de là, on est déjà divisés pour se mobiliser pour nous-mêmes, comment veux-tu qu'on se mobilise pour d'autres ? (et j'explique plus un état de fait, je ne dis pas que j'y adhère). Mais il me semble qu'au sein même du secondaire vous êtes aussi divisés. Quand je lis que certains arrivent en salle de profs et voient leurs collègues à peine au courant de ce qui se trame, que croyez-vous qu'il va se passer ? Si tout le monde se mobilise, on peut avoir un poids. Si vous-mêmes n'arrivez pas à totalement mobiliser votre corps, comment voulez-vous arriver à mobiliser ceux que vous n'avez pas soutenu ?

Je suis d'accord avec toi, je ne te visais pas. Je condamnais simplement cet état d'esprit qui concerne chaque "cycle" (primaire, secondaire, supérieur). Le problème est que les gens ne comprennent pas qu'ils ne se mobilisent pas "pour d'autres", mais bien pour eux. Ils ne mesurent pas ce qui se joue indirectement. Et dans l'ordre des choses, c'était au secondaire et au supérieur de se mobiliser pour le primaire puisqu'ils reçoivent le résultat du primaire. Je ne comprends pas pourquoi nous prenons les élèves à chaque rentrée alors que tant de collègues ont un salaire si bas. Mais je suis seule (ou quasi) dans ce cas, je souhaiterais un appel à la grève général que l'on pourrait tous suivre. On ne fait pas la rentrée tant que... et que... et que... et que... . C'est tout. Quel dommage que les enseignants ne perçoivent pas la force de résistance qu'ils sont, ne serait-ce que par leur nombre...

Nous sommes bien d'accord topela . C'est d'ailleurs tout l'intérêt de nos dirigeants est de nous diviser et d'utiliser nos divisions contre nous. C'est comme ça qu'ils font passer une vaste réforme petit à petit avec un vrai changement de paradigme dans l'éducation. Et finalement tout le monde finit par y passer. En tout cas, actuellement dans le primaire, je crois qu'il n'y a plus aucun jus pour se battre. Ils peuvent désormais nous achever en nous faisant fonctionnaires territoriaux, il n'y aura même plus grand monde pour manifester (je parie même qu'avec les mutations bloquées depuis des années, bon nombre de PE seront même contents de pouvoir postuler d'eux-mêmes là où ils souhaitent aller...).

InvitéeSS
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par The Goon le Jeu 30 Avr 2015 - 18:39

@Ronin a écrit:Quand je dis qu'il faut supprimer les IEN et les CPC...

topela

The Goon
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Anaxagore le Jeu 30 Avr 2015 - 19:16

Un texte du GRIP à propos du projet de programme de français au primaire:

http://slecc.fr/critiques_grip/2015-destructiondelenseignementdufrancais2.pdf

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par F.Lemoine le Jeu 30 Avr 2015 - 19:35

cheers

_________________
"La vie est mêlée de traverses. Il est bon de s'y tenir sans cesse préparé." (Molière, Les Fourberies de Scapin).

F.Lemoine
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par Anaxagore le Jeu 30 Avr 2015 - 19:42

J'ai eu Michel Delord au téléphone, il est posté sur la colline et va canarder incessamment.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par auléric le Jeu 30 Avr 2015 - 19:53

supersoso a écrit:
@Al a écrit:
supersoso a écrit:

Ce n'est pas ce que je dis. Je dis juste que certains ne se mobiliseront pas à cause de ça (mais parce qu'on demande ici au primaire de se mobiliser pour le secondaire et non pas de se mobiliser tous contre une réforme de l'éducation). De toute façon, le primaire est épuisé par les réformes subies et les collègues ne croient plus, dans leur grande majorité, qu'on nous écoutera. A partir de là, on est déjà divisés pour se mobiliser pour nous-mêmes, comment veux-tu qu'on se mobilise pour d'autres ? (et j'explique plus un état de fait, je ne dis pas que j'y adhère). Mais il me semble qu'au sein même du secondaire vous êtes aussi divisés. Quand je lis que certains arrivent en salle de profs et voient leurs collègues à peine au courant de ce qui se trame, que croyez-vous qu'il va se passer ? Si tout le monde se mobilise, on peut avoir un poids. Si vous-mêmes n'arrivez pas à totalement mobiliser votre corps, comment voulez-vous arriver à mobiliser ceux que vous n'avez pas soutenu ?

Je suis d'accord avec toi, je ne te visais pas. Je condamnais simplement cet état d'esprit qui concerne chaque "cycle" (primaire, secondaire, supérieur). Le problème est que les gens ne comprennent pas qu'ils ne se mobilisent pas "pour d'autres", mais bien pour eux. Ils ne mesurent pas ce qui se joue indirectement. Et dans l'ordre des choses, c'était au secondaire et au supérieur de se mobiliser pour le primaire puisqu'ils reçoivent le résultat du primaire. Je ne comprends pas pourquoi nous prenons les élèves à chaque rentrée alors que tant de collègues ont un salaire si bas. Mais je suis seule (ou quasi) dans ce cas, je souhaiterais un appel à la grève général que l'on pourrait tous suivre. On ne fait pas la rentrée tant que... et que... et que... et que... . C'est tout. Quel dommage que les enseignants ne perçoivent pas la force de résistance qu'ils sont, ne serait-ce que par leur nombre...

Nous sommes bien d'accord topela . C'est d'ailleurs tout l'intérêt de nos dirigeants est de nous diviser et d'utiliser nos divisions contre nous. C'est comme ça qu'ils font passer une vaste réforme petit à petit avec un vrai changement de paradigme dans l'éducation. Et finalement tout le monde finit par y passer. En tout cas, actuellement dans le primaire, je crois qu'il n'y a plus aucun jus pour se battre. Ils peuvent désormais nous achever en nous faisant fonctionnaires territoriaux, il n'y aura même plus grand monde pour manifester (je parie même qu'avec les mutations bloquées depuis des années, bon nombre de PE seront même contents de pouvoir postuler d'eux-mêmes là où ils souhaitent aller...).

je suis bien d'accord avec toi . Sad

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par auléric le Jeu 30 Avr 2015 - 20:03

@Anaxagore a écrit:Un texte du GRIP à propos du projet de programme de français au primaire:

http://slecc.fr/critiques_grip/2015-destructiondelenseignementdufrancais2.pdf

merci pour ce texte. cheers

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Réforme : enseignants du primaire et du secondaire tous ensemble !

Message par PabloPE le Jeu 30 Avr 2015 - 20:09

@F.Lemoine a écrit:Bien,
On va se débrouiller chacun de notre côté, si j'ai bien compris.
Bon courage !
Euh.. on est quand même plusieurs à avoir dit oui.
Et puis nous on s'est tellement débrouillé seuls y a deux ans (et pour la réforme de notre droit de grève mettant en place le SMA qui rend toutes nos actions illisibles et inutiles) qu'on est enterrés. J'espère que vous vous en sortirez mieux (et je vais me battre pour)

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."

PabloPE
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum