Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La déscolarisation volontaire

par User5899 le Mar 8 Déc 2015 - 9:01
Le hors-sujet, n'est-ce pas un hommage à ceux qui quittent l'école ?
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: La déscolarisation volontaire

par Reine Margot le Mar 8 Déc 2015 - 9:03
Vouloir imposer de rester dans le sujet, c'est autoritaire, d'abord. Very Happy

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: La déscolarisation volontaire

par User5899 le Mar 8 Déc 2015 - 9:23
@Reine Margot a écrit:Vouloir imposer de rester dans le sujet, c'est autoritaire, d'abord. Very Happy
Carrément fasciste, oui.
avatar
justinette
Niveau 4

Re: La déscolarisation volontaire

par justinette le Mar 8 Déc 2015 - 12:43
Chacun a pu entendre au moins une fois une esquisse de la critique radicale de l'école de la République en tant qu'elle fait l'inverse de ce qu'elle prétend faire et que ses origines politiques et historique confirment bien tout ça. Bref, le même genre de rappel qu'on peut faire concernant la Révolution Française qui a été volée par la Bourgeoisie ou sur d'autres périodes de l'histoire récente (les manœuvres de Thiers par ex et la tuerie de la Commune,... les frasques de Napoléon,...).

Mais l'important il me semble c'est que tout ça reste flou, pour des initiés, pour des bobos rebelles et cultivés dans leur coin (afin de conserver l'existant). Disposer de synthèses précises et concises (comme ces 12 pages) facilement transférables, accessibles, rapides à lire, ou de gens comme Henri Guillemin (pour d'autres sujets du même genre), c'est pas bon du tout. Et je vois donc à travers les échanges précédents hors-sujet : rien qu'une volonté de fuite. Désolé.

D'autres personnes, au dehors de l'E.N. sont en droit de vouloir une autre école, qui naîtrait d'une rupture avec le passé, qui serait construite sur de toutes nouvelles bases qui n'ont rien à voir, et qui serait non-étatique (pas privé non plus) et pourquoi pas COMMUNALE.

Car, je vous pose cette question pour nourrir le débat : y'a-t-il eu rupture historico-épistémo (ou tout ce qu'on voudra) dans l'histoire de l'E.N. ? Non, c'est un continuum depuis 1880, avec certes des adaptations, mais il s'agit bien d'un seul fil social-historique (au moins être honnête avec ça). Personne ne peut dire, en 1924, ou en 1948, ou en 1975 (dates au hasard), nous avons rompu avec le passé, nous avons rompu avec "l'école de Jules Ferry". "L'école de la République" aujourd'hui est encore et toujours l'école de Jules Ferry. Ses bases, sa structure, son idéologie, ses principes de fonctionnement, SON GÉNOME, est toujours celui-là. Et de plus en plus de gens en ont marre.
avatar
maikreeeesse
Fidèle du forum

Re: La déscolarisation volontaire

par maikreeeesse le Mar 8 Déc 2015 - 12:58
Oui mais au nom de quoi la Rupture, la Cassure seraient forcément supérieures au continuum dénoncé ? Je veux bien discuter des inconviénients, des défauts, des améliorations à apporter mais j'ai du mal à concevoir que les nombreux progrès élaborés patiemment au niveau de l'éducation (ces dernières décennies mises à part) seraient à balayer si promptement. On ne devrait plus s'appuyer sur ce qui est fait précédemment ?
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: La déscolarisation volontaire

par Celadon le Mar 8 Déc 2015 - 13:06
Cripure a écrit:
@Reine Margot a écrit:Vouloir imposer de rester dans le sujet, c'est autoritaire, d'abord. Very Happy
Carrément fasciste, oui.
Et pornographique.
User17706
Enchanteur

Re: La déscolarisation volontaire

par User17706 le Mar 8 Déc 2015 - 13:12
Justinette, vous revenez périodiquement ici avec de nouveaux arguments ou de nouvelles références mais on n'a pas le sentiment que vous souhaitiez engager une discussion quelconque, dans la mesure où, pas toujours certes mais cependant très fréquemment (au jugé, je dirais : dans la grande majorité des cas, mais je n'ai pas tout lu avec une parfaite attention), les réponses qui vous sont faites ne suscitent de votre part aucune réaction. Certes, il y a un petit effet « (presque) seul(e) contre tous » qui peut le faire comprendre. Mais le résultat est là, j'ai l'impression : pour être fructueuse, une discussion se doit d'être un minimum suivie, et ce fil, globalement, ne paraît ni y parvenir ni même en prendre le chemin. Si le hors-sujet prolifère, c'est aussi pour ce genre de raison.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 17:05
@justinette a écrit:Les "descos" viennent de publier une synthèse sur les origines et l'histoire de l'école de la République écrite par Yves Bonnardel dans son livre "la domination adulte" (que je recommande vivement). Des choses qu'on savait déjà plus ou moins, mais qui se retrouvent là synthétisées "à l'os" comme on dit.
12 pages édifiantes au dernier degré qui confirme que la totalité de l'École de la République est sans doute la plus grande tromperie de l'histoire récente de l'humanité. Je ne sais pas comment coller le PDF, donc je donne le lien vers l'article : les 2 annexes sur l'histoire de l'école
Oh, le site qui invite les gens à agresser les profs à coup d'engin explosif (là) et qui insulte Néoprof (là).
Il y avait longtemps dites donc. Razz


Dernière édition par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 17:11, édité 1 fois

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La déscolarisation volontaire

par Marcel Khrouchtchev le Mar 8 Déc 2015 - 17:09
@Volubilys a écrit:qui insulte Néoprof (là).

Celui qui a rédigé le billet n'a pas dû venir longtemps il trouve parmi les membres du forum

ceux qui apprécient les conférences de l'oligarque Philippe Meirieux
(sic à la fois pour l'orthographe et pour l'idée)
avatar
Equipe de modération
Modérateur

Re: La déscolarisation volontaire

par Equipe de modération le Mar 8 Déc 2015 - 17:12
MK je te surprends en erreur de balises de citations. Wink Razz

Cela dit, PY a tout dit. On tourne en rond, justinette ne lit pas, n'écoute pas.
avatar
justinette
Niveau 4

Re: La déscolarisation volontaire

par justinette le Mar 8 Déc 2015 - 17:53
Je vous fais une proposition : créons un monde où on ne lyncherait pas l'autre, le différent, l'étranger, celui qui ne pense pas comme nous. L'idée, ça serait d'être des civilisés et non des barbares. Un monde de liberté et d'égalité d'expression. J'en ai marre d'en prendre plein la tronche. Le problème de l'école ou du professorat, je l'objective, c'est un objet dont je parle. Le problème qu'on a ici, c'est que vous associez votre "âme" à cet objet et que donc vous n'acceptez aucune critique. Et c'est justinette, la personne, qui en prend plein la tronche en retour. Moi, je tape sur l'école, certes, MAIS vous vous tapez sur Justinette (vous voyez pas la différence ??). Mais pourquoi continuer la même vieille histoire qui consiste à lyncher celui qui critique un objet pour lequel nous manquons de distance et de distanciation ? Depuis le début, je n'ai jamais pris vos individualités pour taper dessus. Le contraire n'est pas vrai, j'en prends plein la gueule.
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Re: La déscolarisation volontaire

par Hervé Hervé le Mar 8 Déc 2015 - 18:17
Quand on lit " un début de rencontre de ces profs perdus dans leurs bunkers comme Hitler au moment de sa chute ", on se demande si on peut avoir envie de discuter avec ces personnes qui commencent par une telle comparaison.

Moi non.

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 19:09
@justinette a écrit:Je vous fais une proposition : créons un monde où on ne lyncherait pas l'autre, le différent, l'étranger, celui qui ne pense pas comme nous.


et ce monde c'est celui du site dont tu cites les documents ? Celui qui invite les gens à agresser les profs à coup d'engin explosif (là) et dont les auteurs insultent et calomnient à tour de bras les personnes qui ne pensent pas comme eux?

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
the educator
Fidèle du forum

Re: La déscolarisation volontaire

par the educator le Mar 8 Déc 2015 - 19:24
d'engins explosifs?
Je l'ai dit plus tôt, le ton potache de ce site est pénible, et l’emportement idéologique dessert le message, mais quand même, agresser les profs à coups d'explosifs, j'en connais une paire qui adorerai(en?)t que le monde ne soit fait que de ce genre d'armes de destruction massive... Il faut peut être garder les yeux en face des trous, non?
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 19:31
C'est de la famille des pétards, c'est donc un engin explosif...
Tiens, j'vais lancer aussi des pétards sur le président de la république, je suis sûr que la police à le même sens de l'humour de toi.
Quoi?
Non?
J'irai en prison?
Je peux aussi cracher sur les gens, la salive ce n'est pas dangereux donc ce n'est pas grave.
Quoi?
Non?
Ça ne se fait pas de cracher sur les gens?

Ce n'est pas la dangerosité de l'engin qui me choque, c'est le geste qui est très violent, c'est une agression et cet article est un appel à agresser physiquement des agents de l'état.


J'ai déjà expliqué tout ça plusieurs fois sur ce sujet d'ailleurs...

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: La déscolarisation volontaire

par Thalia de G le Mar 8 Déc 2015 - 19:39
Pourquoi prends-tu la mouche, Volubilys ? C'était un appel qui n'était que virtuel. Et si certains sont passés à l'acte et bien l'appel virtuel dégage toute responsabilité.
L'angélisme peut être diabolique et destructeur.

Mais à part ça tout va bien.

D'aucuns répondront que je n'ai rien compris. Soit. Mais l'appel à la violence physique m'est insupportable.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 19:48





_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
justinette
Niveau 4

Re: La déscolarisation volontaire

par justinette le Mar 8 Déc 2015 - 20:01
Concernant l'article sur les petsecs, chacun pourra juger par lui-même et je ne crois pas que la majorité sera du côté de volubilys. L'objet qui est mis en avant, ce sont donc bien des petsecs dont le bruit engendré est environ 100 fois moins important que celui des pétards qu'on trouve dans les papillotes et qu'on doit en plus pouvoir encore trouver dans les écoles aux abords de Noël. Oser utiliser ça dans la période actuelle pour criminaliser des gens, chacun se demandera de quel côté est la vraie violence :
- Celui qui invite à balancer des petsecs sur ses ennemis politiques dans un article d'humour (étiqueté en tant que tel) (on peut comparer ça aussi avec le mouvement des entartages)
ou bien
- Celui qui déforme tout ça pour dire que des gens auraient appelé à "agresser des agents de l'état avec des engins explosifs" (tout au long de dizaine de posts répétés régulièrement sur 47 pages afin de créer la psychose et la rumeur sordide, matière première de la vraie violence) - car, si on passe de petsecs à "engins explosifs" en un tournemain, qu'aurons-nous au prochain stade d'enflement de la rumeur ? Et dans quel but tout ça (oeuvrer pour "la rumeur" hein ?) ? (Lire la saynète de J.M. Ribes : "RUMEURS" qui dit tout la dessus.)
Chacun jugera où se trouve la violence entre ces deux types d'individus.
J'ajoute que quand bien même quelqu'un passerait à l'acte : il s'agirait donc de jeunes garnements qui envoient des petsecs sur l'autorité comme d'autres jeunes mettent des crottes de chien sur le pallier du voisin depuis des millénaires.
N'avons-nous pas d'autres problèmes plus importants ? Mais n'est-ce pas par contre un excellent moyen de ne pas parler des vrais problèmes, que de parler, comme le fait Volubylis, de façon lancinante, de cette histoire ridicule de petsecs ?
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: La déscolarisation volontaire

par RogerMartin le Mar 8 Déc 2015 - 20:09
Madame, pourriez-vous ficher la paix à notre collègue Volubylis, dont perso j'adore les doudous et les posts, et retourner argumenter vos trucs et machins qui semblent vous passionner?
Depuis quand et où enseignez-vous (je n'ose demander à qui!) c'est la seule question dont la réponse m'intéresse, car je me demande de plus en plus si vous enseignez -- même au sens où vous l'entendez.

Volubylis: je te rappelle l'expression "donner de la confiture à des cochons"; les Romains parlaient de "jeter des perles aux pourceaux". Il me semble que tu as des choses -- que tu fais très bien par ailleurs -- à faire, et où tes talents sont appréciés, là je sens qu'on perd notre temps, non? Wink

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 20:34
@RogerMartin a écrit:
Volubylis: je te rappelle l'expression "donner de la confiture à des cochons"; les Romains parlaient de "jeter des perles aux pourceaux". Il me semble que tu as des choses -- que tu fais très bien par ailleurs -- à faire, et où tes talents sont appréciés, là je sens qu'on perd notre temps, non? Wink

C'est bien vrai, j'ai autre chose à faire, mais venir répondre ici, c'est comme se gratter un bouton c'est pas bien, on le sait, mais on le fait quand même.
Razz

Bon, c'est pas tout ça, j'ai du matériel montessori à fabriquer, un blog à tenir, un roman à écrire, du ménage à faire et un poulet au four...



(j'ai tenté le régime fructivore-crudiste la semaine dernière, j'ai été malade, alors je retourne aux valeurs sûres...)

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
justinette
Niveau 4

Re: La déscolarisation volontaire

par justinette le Mar 8 Déc 2015 - 20:39
Je me suis déjà justifiée à plusieurs reprises, et je ne crois pas nécessaire une fois de plus de rendre des comptes. Ma présence sur le forum a été validée, j'ai donc le droit de m'exprimer ici au même titre que n'importe quel usager du forum.
Je suis en profonde interrogation sur ma fonction d'enseignante, et il me semble que c'est avec vous que je suis le plus à même de partager ces questionnements.

Peut-être que bientôt je ne serai plus professeur des écoles. C'est une possibilité que j'étudie avec un mélange d'angoisse et de joie. Alors soudain, je ne pourrais plus intervenir sur ce forum? N'y a t il pas des personnes ici qui ont dépassé l'âge de la retraite et qui continuent d'intervenir par plaisir de discuter sur des sujets divers et variés? Ou des personnes qui ont changé d'emploi et qui continuent malgré tout d'apporter leur pierre à l'édifice?

Et comment nos opinions peuvent-ils s'ouvrir à l'altérité si nous restons entre personnes partageant la même fonction et la même vision de l'enseignement? Savons nous confronter nos convictions face à d'autres paradigmes, éventuellement les faire évoluer, ou tout au moins, discuter sereinement, argumenter, décortiquer les notions qu'on nous présente???

Même s'il n'est pas tout à fait aberrant d'avoir une partie réservée aux membres du professorat sur Néoprof, ne pourrait-on pas imaginer une rubrique ouverte à tous, parents d'élèves, élèves, détracteurs de l'Education Nationale, pour nous confronter à la réalité d'autres points de vue et ne pas nous noyer dans nos certitudes???
Invité El
Esprit éclairé

Re: La déscolarisation volontaire

par Invité El le Mar 8 Déc 2015 - 20:41
@Volubilys a écrit:
@justinette a écrit:Les "descos" viennent de publier une synthèse sur les origines et l'histoire de l'école de la République écrite par Yves Bonnardel dans son livre "la domination adulte" (que je recommande vivement). Des choses qu'on savait déjà plus ou moins, mais qui se retrouvent là synthétisées "à l'os" comme on dit.
12 pages édifiantes au dernier degré qui confirme que la totalité de l'École de la République est sans doute la plus grande tromperie de l'histoire récente de l'humanité. Je ne sais pas comment coller le PDF, donc je donne le lien vers l'article : les 2 annexes sur l'histoire de l'école
Oh, le site qui invite les gens à agresser les profs à coup d'engin explosif (là) et qui insulte Néoprof (là).
Il y avait longtemps dites donc. Razz

Hé bé... Ça envoie quand même du lourd...
A priori, l'idée de la déscolarisation m'intéresse et je suis allé tout candide sur le site en lien. A noter que j'ai eu une mauvaise expérience personnelle du secondaire, que l'évolution de l'école me dégoûte comme beaucoup ici, et que je suis donc me semble-t-il assez ouvert aux critiques sur l'institution.
Mais cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un truc comme ça.pale Les Témoins de Jéhovah peut-être, ou des sites d'intégriste (catholique ou autre). Suspect
Ahurissant. Et RM a donc bien raison: inutile de perdre son temps. Dommage, la question est importante.
the educator
Fidèle du forum

Re: La déscolarisation volontaire

par the educator le Mar 8 Déc 2015 - 20:44
@RogerMartin a écrit:Depuis quand et où enseignez-vous (je n'ose demander à qui!) c'est la seule question dont la réponse m'intéresse, car je me demande de plus en plus si vous enseignez --
quel rapport? j'ai apprécié la remarque de PY, sur le fait que Justinette esquive systématiquement le débat pour survoler le champ de bataille, en revanche, tu donnes raison cette fois à Justinette qui déplore, à juste titre, les attaques ad hominem.
Quant à Volubylis, il continue de faire d'un geste provocateur et inoffensif une agression à la dynamite. Et quand bien même un type qui jetterait un pétard sur le président, ou sur tout autre représentant de l'état, ferait de la taule ou du bagne à Cayenne, qu'en penserait-on? j'ai mon avis la dessus, et je m'en voudrais définitivement si on punissait un mec qui m’agresserait de la sorte (même s'il m'arrachait la chemise...), quand bien même il le ferait de toute sa hargne... D'une part parce que j'estime savoir proportion garder (un oeuf sur une préfecture, c'est donc une arme biologique?), d'autre part parce que justement en tant qu'agent de l'état, je peux tout à fait entendre qu'une partie des citoyens ne se reconnaissent pas dans mes actes et dans ceux de mon ministère, et que je ne compte ni sur mon statut magique, ni sur la répression pour obtenir gain de cause. mais ce doit être moi qui laisse trop de place à l'anarchie.

Ce qui est dingue, c'est qu'au final on finit par évoquer davantage la manière dont les uns et les autres se sentent agressés, plutôt que le fond des problèmes soulevé. Comme si par exemple la question du statut juridique des enfants était une évidence naturelle.
Elpenor a écrit:
Mais cela faisait longtemps que je n'avais pas lu un truc comme ça.pale Les Témoins de Jéhovah peut-être, ou des sites d'intégriste (catholique ou autre). Suspect
Ahurissant. Et RM a donc bien raison: inutile de perdre son temps. Dommage, la question est importante.
Oui, je suis d'accord avec toi. Justinette prend au moins la peine de ne pas tomber dans ce délire idéologique.
avatar
Volubilys
Sage

Re: La déscolarisation volontaire

par Volubilys le Mar 8 Déc 2015 - 20:48
@the educator a écrit:
Quant à Volubilys, il continue de faire d'un geste provocateur et inoffensif une agression à la dynamite.

_________________
Je vous prie de m'excuser si mes messages contiennent des coquilles, je remercie les personnes qui me les signaleront par mp pour que je puisse les corriger.
avatar
AsarteLilith
Guide spirituel

Re: La déscolarisation volontaire

par AsarteLilith le Mar 8 Déc 2015 - 20:50
@justinette a écrit:Concernant l'article sur les petsecs, chacun pourra juger par lui-même et je ne crois pas que la majorité sera du côté de volubilys. L'objet qui est mis en avant, ce sont donc bien des petsecs dont le bruit engendré est environ 100 fois moins important que celui des pétards qu'on trouve dans les papillotes et qu'on doit en plus pouvoir encore trouver dans les écoles aux abords de Noël. Oser utiliser ça dans la période actuelle pour criminaliser des gens, chacun se demandera de quel côté est la vraie violence :
- Celui qui invite à balancer des petsecs sur ses ennemis politiques dans un article d'humour (étiqueté en tant que tel) (on peut comparer ça aussi avec le mouvement des entartages)
ou bien
- Celui qui déforme tout ça pour dire que des gens auraient appelé à "agresser des agents de l'état avec des engins explosifs" (tout au long de dizaine de posts répétés régulièrement sur 47 pages afin de créer la psychose et la rumeur sordide, matière première de la vraie violence) - car, si on passe de petsecs à "engins explosifs" en un tournemain, qu'aurons-nous au prochain stade d'enflement de la rumeur ? Et dans quel but tout ça (oeuvrer pour "la rumeur" hein ?) ? (Lire la saynète de J.M. Ribes : "RUMEURS" qui dit tout la dessus.)
Chacun jugera où se trouve la violence entre ces deux types d'individus.
J'ajoute que quand bien même quelqu'un passerait à l'acte : il s'agirait donc de jeunes garnements qui envoient des petsecs sur l'autorité comme d'autres jeunes mettent des crottes de chien sur le pallier du voisin depuis des millénaires.
N'avons-nous pas d'autres problèmes plus importants ? Mais n'est-ce pas par contre un excellent moyen de ne pas parler des vrais problèmes, que de parler, comme le fait Volubylis, de façon lancinante, de cette histoire ridicule de petsecs ?

Je trouve étrange, comme dit il y a longtemps, qui ça soit sur les profs et pas sur la hiérarchie de l'en, qui décide, que ce genre de choses est lancée. Par ailleurs, je n'apprécie que peu l'appel à lancer des choses, fussent-elles inoffensives, sur des gens qui veulent aider et servir les autres par leur métier quotidien. La réflexion est certes intéressante, le discours l'est beaucoup moins. Et j'ai lu, participé à ce fil et honnêtement essayé de comprendre et de m'intéresser ,même un peu. Par contre, je suis d'accord sur un point : tu t'adresses à des gens dont le métier est lié à leur passion. Remettre le métier en cause touche personnellement. Demander une atteinte physique, fut-ce à travers un objet que tu juges inoffensif, est du même ordre. Et pour avoir déjà vu des parents remettre en cause, critiquer ce qu'on fait POUR leurs enfants (et pour certains, on fait vraiment POUR, surtout quand la famille ne veut/peut pas voir ce qui pose problème, par exemple), les critiques incessantes sur mon métier commencent à me gonfler. Et j'en ai marre d'être diabolisée, dans ma personne, à cause de mon métier, qui ne me résume pas à lui seul.

Et selon Daniel Pennac: l'EN sauve des enfants de leur contexte familial. Si l'En a des dérives, j'en conviens, elle a aussi des avantages.


Dernière édition par AsarteLilith le Mar 8 Déc 2015 - 21:10, édité 1 fois

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !
avatar
Rendash
Bon génie

Re: La déscolarisation volontaire

par Rendash le Mar 8 Déc 2015 - 20:57
@the educator a écrit: savoir proportion garder (un oeuf sur une préfecture, c'est donc une arme biologique?)

Une fois n'est pas coutume, je suis totalement d'accord avec une partie des propos de the educator.

Je me sens bien plus agressé par ce genre de choses:

Que faire quand vous voyez [...] un prof ou quand vous allez au devant d'eux ? [...] Bien-sûr, leur dire leur lacheté et leurs crimes

Lâcheté? Crimes? Qui ose parler de proportion, après ça?


L'agent visé sera peut-être tenté de porter plainte (réflexe pavlovien des individus scolarisés).

Pour être tout à fait honnête, mon réflexe sera plutôt de coller une mandale à l'imbécile qui m'aura balancé ça (ou la crotte de chien évoquée par justinette : après tout, ces demeurés prennent bien les profs pour des criminels, pourquoi pas pour des paillassons? Laughing ). Surtout si ça vient après les insultes que je cite au-dessus.




_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
Contenu sponsorisé

Re: La déscolarisation volontaire

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum