Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Page 17 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Mictlantecuhtli le Ven 22 Jan 2016 - 13:59

@Lefteris a écrit:
Pour ma part, je suis resté sur mon refus de faire des EPI, même après la menace sur mon  poste, celle du risque de disparition  totale du latin, etc. Et là, sur la première prévision de répartition de la DGH, je m'aperçois qu'il est quand même prévu 2,5 H en 4è et en 3è.
On verra bien.


Dans mon collège, je crois qu'on passe de 2-3-3 à 1-2-2 pour le latin.

Mictlantecuhtli
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Lefteris le Ven 22 Jan 2016 - 14:00

@Mictlantecuhtli a écrit:
@Lefteris a écrit:
Pour ma part, je suis resté sur mon refus de faire des EPI, même après la menace sur mon  poste, celle du risque de disparition  totale du latin, etc. Et là, sur la première prévision de répartition de la DGH, je m'aperçois qu'il est quand même prévu 2,5 H en 4è et en 3è.
On verra bien.


Dans mon collège, je crois qu'on passe de 2-3-3 à 1-2-2 pour le latin.
C'est ça, il reste 5 heures hors EPI . Seule la répartition diffère .

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par marjolie.june le Ven 22 Jan 2016 - 14:06

@Lefteris a écrit:
@Mictlantecuhtli a écrit:
@Lefteris a écrit:
Pour ma part, je suis resté sur mon refus de faire des EPI, même après la menace sur mon  poste, celle du risque de disparition  totale du latin, etc. Et là, sur la première prévision de répartition de la DGH, je m'aperçois qu'il est quand même prévu 2,5 H en 4è et en 3è.
On verra bien.


Dans mon collège, je crois qu'on passe de 2-3-3 à 1-2-2 pour le latin.
C'est ça, il reste 5 heures hors EPI . Seule la répartition diffère .

Comme je l'ai dit plus haut, ça me semble pédagogiquement très débile de repasser à 2H en 3e alors que les latinistes ont eu 3H en 4e...
Je sais bien que les langues anciennes sont la cinquième roue du carrosse dans cette histoire, mais la question de la "continuité pédagogique" pour les futurs latinistes de 4e et de 3e n'a-t-elle jamais été posée ?

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par marjolie.june le Ven 22 Jan 2016 - 14:36

Bon, j'ai refait mon document. Le voici.

Je doute fort de parvenir à obtenir 9H de LA...
Fichiers joints
DHG 2016 LA.doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(19 Ko) Téléchargé 16 fois

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Audrey le Ven 22 Jan 2016 - 14:46

J'ai une question à vous poser: ça pourrait se faire de demander à un IPR d'intervenir pour appuyer le maintien de l'option grec dans un établissement dans ce contexte de réforme, d'après vous? Sachant que mon collège est un des deux seuls publics du département à proposer cette option... et ce depuis une vingtaine d'années.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Lora le Ven 22 Jan 2016 - 15:39

J'avais déjà demandé du soutien à mon IPR il y a quelques années pour le grec... Ça n'avait rien donné.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lisette83 le Ven 22 Jan 2016 - 15:47

Vous pouvez maintenir l'option grec sur votre marge. Je ne pense malheureusement pas que l'IPR puisse abonder la DGH ni décider de sa répartition au sein du collège.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Lora le Ven 22 Jan 2016 - 15:51

Ma principale m'a demandé de passer la voir en début de semaine prochaine. Elle a reçu la DGH et veut recevoir, comme d'habitude, tous les coordos. Mais je ne suis pas coordo. Elle veut me voir pour parler du latin, ce qu'elle n'a jamais fait, même à l'époque où on a perdu le 2e poste de LC, même quand l'euro m'a pris des heures... Bon, à l'époque, ce n'était pas la même principale, mais quand même... Ça sent pas bon.

Je sais qu'elle veut absolument garder le latin, mais il est hors de question, pour moi, en tant que prof de français, de prendre des heures sur mes cours pour faire un EPI LCA. De faire un EPI tout court d'ailleurs, et on est bien toutes d'accord dans l'équipe. J'ai dit à tous mes collègues qu'il ne fallait pas qu'ils se forcent pour faire un EPI LCA.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Ven 22 Jan 2016 - 16:20

Merci pour le partage de ton doc Marjolie. Dans le préambule, tu cites l'arrêté avec les horaires prévus (max 1h-2h-2h). Tu devrais peut-être rappeler (voir argumentaire du Snalc) que tu es fondée à demander plus que l'horaire prévu en vertu de l'article 421-2 du code de l'Education qui parle de l'autonomie des établissements?

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par marjolie.june le Ven 22 Jan 2016 - 16:36

@musa a écrit:Merci pour le partage de ton doc Marjolie. Dans le préambule, tu cites l'arrêté avec les horaires prévus (max 1h-2h-2h). Tu devrais peut-être rappeler (voir argumentaire du Snalc) que tu es fondée à demander plus que l'horaire prévu en vertu de l'article 421-2 du code de l'Education qui parle de l'autonomie des établissements?

J'hésite encore sur cette stratégie à vrai dire... Si je demande 3H pour les 4e et les 3e en invoquant ce texte, dans ce cas pourquoi ne pas demander également 2H en 5e ? Soyons logique jusqu'au bout. Et puis je ne sais pas quoi faire pour le grec. On l'a ouvert cette année grâce à un bidouillage (1H en plus pour permettre aux élèves déjà latinistes de cumuler latin + grec selon le schéma suivant : 2H de latin / 1H de grec / 1H de culture antique qui regroupe latinistes et hellénistes). Ca m'étonnerait qu'on trouve beaucoup de volontaires pour commencer le grec l'année prochaine parmi les 4e : c'est sur ce niveau qu'on n'a recruté que 7 latinistes. Je me demande si je ne vais pas demander une formule du même type : 4H pour latin + grec en 3e, et ensuite j'organiserai le tout à ma sauce (la même que cette année : 2H de latin / 1H de grec / 1H de culture antique qui regroupe latinistes et hellénistes).
Je pense aussi à mon service. Si j'ai 9H de langues anciennes, j'aurai au moins 2 classes en français et des HSA. Avec la réforme, difficile de compléter son service avec des heures de soutien ou de projet, comme avant.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Ven 22 Jan 2016 - 16:46

Ben oui pourquoi pas demander 2h en 5è? Smile Mais de toute façon, il faut bien invoquer quelque chose pour demander plus en 4è et 3è puisque normalement c'est 5h max en tout non?

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par Audrey le Ven 22 Jan 2016 - 16:47

@lisette83 a écrit:Vous pouvez maintenir l'option grec sur votre marge. Je ne pense malheureusement pas que l'IPR puisse abonder la DGH ni décider de sa répartition au sein du collège.

Merci, mais je le sais déjà...

Le problème c'est justement d'arriver à obtenir qu'on prélève le grec sur cette marge, au détriment d'autres choses que j'ignore encore...je me demandais si l'IPR ne pouvait pas gentiment convaincre ma CDE.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lisette83 le Ven 22 Jan 2016 - 16:49

Là, j'y crois moyennement mais vous ne perdez rien à essayer. Votre CDE est vraiment opposée au maintien de l'option ?

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par marjolie.june le Ven 22 Jan 2016 - 16:52

J'ai refait une nouvelle version, qui consiste en fait à demander exactement les mêmes moyens que ceux que j'avais cette année en langues anciennes.

Ce flottement sur le nombre d'heures que je vais obtenir en langues anciennes est franchement pénible parce que ça influe sur les moyens sur lesquels on peut compter en français :
- je demande 9H
- si on se contente d'un EC latin version minimale, je n'aurai que 5H
- si j'obtiens l'ouverture d'un EC grec ancien, j'aurai 7H de LA, peut-être 6H (j'ai trop peur de me risquer à demander 2H de grec alors que je sais que ça va être compliqué de recruter des candidats sur cette cohorte)
Fichiers joints
DHG 2016 LA (2).doc Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(17 Ko) Téléchargé 15 fois

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par monseigneur le Ven 22 Jan 2016 - 16:54

Pour Audrey : Attention, terrain glissant... Il faut en parler en équipe aussi. Si tu obtiens des heures, ça sera forcément au détriment d'autres matières. L'idéal serait d'avoir une démarche collective là dessus.

monseigneur
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lisette83 le Ven 22 Jan 2016 - 16:55

Mais auparavant les heures étaient aussi prises dans le pot commun.

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par musa le Ven 22 Jan 2016 - 16:58

Moi je demande 8h (ça correspond à mon mi-temps) c'est à dire plus que cette année où j'ai été arnaquée (seulement 2h en 4è et 2h en 3è avec des heures idiotes d'accompagnement en français d'élèves de 6è et 5è que je connais à peine au bout de 5 mois de cours). On ne sait jamais... C'est ma première année sur ce poste où je suis arrivée après des années de flottement en langues anciennes. Le principal m'a même parlé de l'éventualité d'ouvrir le grec. Je n'ai pas trop envie de m'y lancer pour l'instant et préfère me concentrer sur le latin qui n'est déjà pas florissant.

musa
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par lisette83 le Ven 22 Jan 2016 - 17:02

@marjolie.june a écrit:J'ai refait une nouvelle version, qui consiste en fait à demander exactement les mêmes moyens que ceux que j'avais cette année en langues anciennes.

Ce flottement sur le nombre d'heures que je vais obtenir en langues anciennes est franchement pénible parce que ça influe sur les moyens sur lesquels on peut compter en français :
- je demande 9H
- si on se contente d'un EC latin version minimale, je n'aurai que 5H
- si j'obtiens l'ouverture d'un EC grec ancien, j'aurai 7H de LA, peut-être 6H (j'ai trop peur de me risquer à demander 2H de grec alors que je sais que ça va être compliqué de recruter des candidats sur cette cohorte)
Il faut voir si votre CDE est sensible à l'argument de continuité pédagogique, ce n'est pas vraiment le cas partout..

lisette83
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par marjolie.june le Ven 22 Jan 2016 - 17:04

@lisette83 a écrit:
@marjolie.june a écrit:J'ai refait une nouvelle version, qui consiste en fait à demander exactement les mêmes moyens que ceux que j'avais cette année en langues anciennes.

Ce flottement sur le nombre d'heures que je vais obtenir en langues anciennes est franchement pénible parce que ça influe sur les moyens sur lesquels on peut compter en français :
- je demande 9H
- si on se contente d'un EC latin version minimale, je n'aurai que 5H
- si j'obtiens l'ouverture d'un EC grec ancien, j'aurai 7H de LA, peut-être 6H (j'ai trop peur de me risquer à demander 2H de grec alors que je sais que ça va être compliqué de recruter des candidats sur cette cohorte)
Il faut voir si votre CDE est sensible à l'argument de continuité pédagogique, ce n'est pas vraiment le cas partout..

Je crois que ma CDE n'est pas particulièrement sensible aux langues anciennes, sans y être farouchement hostile. Je crois qu'il faut surtout que je compte sur mes collègues.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par blanche le Jeu 28 Jan 2016 - 16:48

Je partage une vidéo qui m'a fait rire (jaune)...


blanche
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par yellosub le Ven 29 Jan 2016 - 18:15

Aux dernières nouvelles, cela ne dérange pas mes collègues de lettres (je suis la seule LC comme dans beaucoup d'établissements) de prendre en charge l'EPI LCA, de traiter le programme de français et de latin en prétendant enseigner civilisation et langues par une approche ponctuelle de l'étymologie. Ils ne voient pas le problème. Je dois même leur être redevable car grâce à cet EPI, je pourrai continuer à enseigner ce pour quoi j'ai passé le capes. Quel luxe ! Avec cette réforme je suis devenue une "sous-prof". Je me sens nulle et inutile. Là, c'est trop, je craque.

yellosub
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par A rebours le Ven 15 Avr 2016 - 18:15

@yellosub a écrit:Aux dernières nouvelles, cela ne dérange pas mes collègues de lettres (je suis la seule LC comme dans beaucoup d'établissements) de prendre en charge l'EPI LCA, de traiter le programme de français et de latin en prétendant enseigner civilisation et langues par une approche ponctuelle de l'étymologie. Ils ne voient pas le problème. Je dois même leur être redevable car grâce à cet EPI, je pourrai continuer à enseigner ce pour quoi j'ai passé le capes. Quel luxe ! Avec cette réforme je suis devenue une "sous-prof". Je me sens nulle et inutile. Là, c'est trop, je craque.
C'est exactement la même situation pour moi, mes collègues de LM ne semblent pas "gênés" d'enseigner ce faux latin... Et pourquoi me faudrait-il râler alors qu'ils feront connaître le latin à plus d'élèves, hein !?
Lamentable...
Je vois là aussi que les éditeurs jouent le jeu à fond puisqu'ils font croire que les "langues anciennes" participent aux EPI... http://www.epi-hatier.fr/la-vie-familiale-a-rome-2/

A rebours
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par decrepitus le Sam 16 Avr 2016 - 13:01

Tout simplement honteux....De plus le thème "vie quotidienne" figure dans les programmes, et selon les programmes il faut éviter toute redondance avec l'epi. Hors de question de participer à cette mascarade !!!

decrepitus
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par A rebours le Sam 16 Avr 2016 - 13:09

Hélas, trois fois hélas, nous n'aurons qu'à subir... J'ai même un peu envie de baisser les bras quant au recrutement des futurs latinistes en 6°, quand je devine que certains collègues leur diront "Pas la peine de faire latin en plus, vous en aurez dans les EPI !"... C'est pourquoi d'ailleurs je pense que l'EPI LCA ne doit pas être proposé en 5° car il entre en concurrence directe avec l'EC latin...

A rebours
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par decrepitus le Sam 16 Avr 2016 - 13:21

Je m'opposerai en tout cas, tant que je le peux, à mettre en œuvre un epi qui reprenne un thème traité dans le programme de 5e. De plus l'aspect vie quotidienne est généralement ce qui plait le plus aux 5e. Je ne pense pas que l'epi prendra une grande importance car les collègues vont rechigner à perdre des heures de français...

decrepitus
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Considérations sur les modalités de mise en place de l'EPI-LCA et la survie du latin au collège

Message par henriette le Sam 16 Avr 2016 - 13:25

Je ne vois pas comment un EPI vie quotidienne pourrait triater une quelconque partie du programme de 5e des matières qui vont donner des heures pour l'EPI-LCA, de toute façon.
Or elles devront bien traiter leur propre programme aussi, dans cet EPI.
Pour la 5e, je vois mal quoi faire d'autre que quelque chose autour de l'évolution de la langue, et quelque chose autour du héros. Sauf à ne pas traiter le programme de Français.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 20 Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18, 19, 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum