Quitter l'EN ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Cath le Dim 6 Sep 2015 - 14:12

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Sinon, ce n'est pas le 5 ou 6e fil de discussion sur le même sujet? C'est franchement inquiétant quand même...
Oui, j'ai l'impression que cette année...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:15

Pour ma part, il m'a semblé plus intelligent de laisser couler pendant mon année de stage et de faire profil bas. Je n'ai pas eu d'activité syndicale trop affichée, et je n'ai dit à personne que j'allais commencer une thèse.
Une fois titularisé, on peut plus facilement se faire entendre ou s'opposer, je ne vois donc pas bien l'intérêt de faire de la résistance, certes esthétique ou héroïque, pour ensuite se trouver à la porte.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Ronin le Dim 6 Sep 2015 - 14:18

Sauf que certains sont moins sages que d'autres...

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:21

Oui. Mais je n'ai jamais considéré l'impulsivité comme une preuve de courage et encore moins d'intelligence. On est tellement plus efficace quand on est titulaire que je n'arrive pas à comprendre qu'on ne puisse pas faire profil bas et avaler quelques couleuvres seulement un an.
Mais je reconnais que dans le secondaire, le discours IUFMesque est moins systématisé et moins "bourrage de crâne" que dans le primaire.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Ronin le Dim 6 Sep 2015 - 14:24

C'est à dire que face à certains discours il est extrêmement difficile de faire profil bas. Être prudent c'est bien mais je t'assure que face à certains discours, à moins d'être un robot, il est impossible de ne pas bouger. Et certains ont des soucis de titularisation même en ayant fait profil bas, à se demander s'il ne s'agit pas de pur arbitraire, on en vire deux ou trois par promo pour faire peur aux autres et que tout le monde se tienne à carreau.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:25

Je me doute Ronin, mais je pense vraiment que dans le secondaire c'est plus facile de laisser couler.
Et puis mon expérience remonte à plus de 10 ans maintenant, il est possible que ce soit tellement pire aujourd'hui...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Pierre-Henri le Dim 6 Sep 2015 - 14:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Et puis mon expérience remonte à plus de 10 ans maintenant, il est possible que ce soit tellement pire aujourd'hui...

Je dirais que c'est pire aujourd'hui, à cause de l'aggravation de la crise des recrutements. La réaction rationnelle serait de dire "puisqu'il y a moins de candidats, il faut les traiter correctement pour leur donner envie de rester". La rationalité n'étant pas le fort de l'éducation nationale, elle fait exactement l'inverse. Elle est tellement paniquée à l'idée de manquer de professeurs qu'elle cogne toujours plus fort dans l'espoir désespéré de garder ceux qu'elle a.

Les chefs ont la trouille. Les formateurs ont la trouille de n'avoir plus assez de candidats pour remplir leurs masters, les inspecteurs ont la trouille de n'avoir plus personne à inspecter, les CdE ont la trouille de devoir dire aux parents "il n'y aura pas de prof de maths cette année". Comme tous les gens qui paniquent pour leurs propres jobs, ils écrasent leurs subalternes pour se protéger eux-mêmes.






Pierre-Henri
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Zappons le Dim 6 Sep 2015 - 14:34

En ce qui concerne le refus de cumul pour les stagiaires, ce refus est automatique dans la mesure où durant l'année de stage l'agent est payé à temps complet alors qu'il a N heures de décharge (cette année N=9 la plupart du temps je crois — moi c'était 3 en 2012), afin d'absorber la préparation des cours et la formation en cette première année très chargée. Il n'est donc pas possible pour le rectorat d'accepter que l'agent fasse un complément d'activité ailleurs alors qu'il lui finance une décharge horaire, pour le coup ça me semble justifié.

Ceci dit, il est possible d'écrire au Recteur pour demander une révision de la décision, si l'on a des arguments sérieux à avancer. C'est ce que j'ai fait quand j'étais stagiaire : je souhaitais continuer à assurer des colles en CPGE. J'ai indiqué dans ma lettre :

  • que j'avais déjà assuré des colles depuis plusieurs années lors de ma scolarité à l'ENS, et donc que tout était déjà quasi prêt et ne m'imposerai donc pas de charge de travail supplémentaire, me permettant ainsi de me consacrer à fond à ma mission première (en réalité ce n'était pas vrai car c'était un programme différent de ce que j'avais fait précédemment, mais bon…)
  • que ce ne serait qu'1 heure par semaine (alors que j'aurais pu en faire plus, mais je suis resté raisonnable)
  • que je souhaitais poursuivre ces interrogations car mon objectif était de postuler au mouvement spécifique CPGE à l'issue de mon année de stage. Ce souhait était donc lié à mon projet professionnel.

Ma demande a été acceptée par le rectorat. Mais ce n'était pas gagné a priori, et si elle avait été refusée je l'aurais tout-à-fait compris.


Dernière édition par Zappons le Dim 6 Sep 2015 - 14:39, édité 1 fois
avatar
Zappons
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par User19328 le Dim 6 Sep 2015 - 14:38

@Ronin a écrit:Je suis assez franchement d'accord avec Cripure. Dans ma promo des flans ont été tranquillement titularisés alors qu'ils étaient mauvais, certains qui avaient le tort d'être forts en gueule ou de ne pas suivre la moindre lubie des "formateurs" se sont fait virer ou renouvelés. Alors les IUFM/ESPE..


+1 Si j'ai appris une chose : les compétences ne font pas tout Laughing

User19328
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par User19328 le Dim 6 Sep 2015 - 14:40

@Ronin a écrit:C'est à dire que face à certains discours il est extrêmement difficile de faire profil bas. Être prudent c'est bien mais je t'assure que face à certains discours, à moins d'être un robot, il est impossible de ne pas bouger. Et certains ont des soucis de titularisation même en ayant fait profil bas, à se demander s'il ne s'agit pas de pur arbitraire, on en vire deux ou trois par promo pour faire peur aux autres et que tout le monde se tienne à carreau.

Je confirme

User19328
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par pignolo le Dim 6 Sep 2015 - 14:46

@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Le rectorat peut-il me refuser le cumul pour être chargé de cours à la fac ? Personnellement, je n'ai jamais rien vu de tel dans aucun texte et j'attends confirmation de l'Université en question que l'autre personne intervenant dans la formation est aussi stagiaire agrégé (mais dans une autre académie que moi). Dans ce cas le refus de mon académie serait absurde.

Personnellement j'ai lu le contraire dans tous les textes : ton cumul n'est pas de droit, autrement dit il est soumis à autorisation. Si ton académie a pour politique de refuser les cumuls aux stagiaires, eh bien voilà.

pignolo
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Sowana le Dim 6 Sep 2015 - 14:48

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Sinon, ce n'est pas le 5 ou 6e fil de discussion sur le même sujet? C'est franchement inquiétant quand même...

+1. Je suis assez sidérée. J'ai connu l'iufm il y a 14 ans mais c'est quoi l'espe ? Un jeu de massacres ? affraid
avatar
Sowana
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:48

On peut même refuser le cumul à un titulaire.
Le problème dans ton cas, "LaMaisonQuiRendFou", et ce qui le rend différent de celui de Zappons, c'est que tu affiches ainsi ta volonté d'enseigner dans le supérieur, et que l'EN pense perdre des agents ainsi. Pour les CPGE, c'est valorisé, mais pas du tout le supérieur. Quand on fait une thèse en étant dans le secondaire, il ne faut pas trop le montrer...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par LaMaisonQuiRendFou le Dim 6 Sep 2015 - 14:49

@Zappons a écrit:En ce qui concerne le refus de cumul pour les stagiaires, ce refus est automatique dans la mesure où durant l'année de stage l'agent est payé à temps complet alors qu'il a N heures de décharge (cette année N=9 la plupart du temps je crois — moi c'était 3 en 2012), afin d'absorber la préparation des cours et la formation en cette première année très chargée. Il n'est donc pas possible pour le rectorat d'accepter que l'agent fasse un complément d'activité ailleurs alors qu'il lui finance une décharge horaire, pour le coup ça me semble justifié.

Ceci dit, il est possible d'écrire au Recteur pour demander une révision de la décision, si l'on a des arguments sérieux à avancer. C'est ce que j'ai fait quand j'étais stagiaire : je souhaitais continuer à assurer des colles en CPGE. J'ai indiqué dans ma lettre :

  • que j'avais déjà assuré des colles depuis plusieurs années lors de ma scolarité à l'ENS, et donc que tout était déjà quasi prêt et ne m'imposerai donc pas de charge de travail supplémentaire, me permettant ainsi de me consacrer à fond à ma mission première (en réalité ce n'était pas vrai car c'était un programme différent de ce que j'avais fait précédemment, mais bon…)
  • que ce ne serait qu'1 heure par semaine (alors que j'aurais pu en faire plus, mais je suis resté raisonnable)
  • que je souhaitais poursuivre ces interrogations car mon objectif était de postuler au mouvement spécifique CPGE à l'issue de mon année de stage. Ce souhait était donc lié à mon projet professionnel.

Ma demande a été acceptée par le rectorat. Mais ce n'était pas gagné a priori, et si elle avait été refusée je l'aurais tout-à-fait compris.

C'est bien le coup du projet professionnel, c'est d'ailleurs pour ça que je souhaite faire ces 2h de cours par semaine à l'Université. Le problème c'est que mon projet professionnel c'est d'être PRAG... Je ne suis pas sûr que ça plaise au rectorat.

_________________
2016- Université : L2, L3, M1, M2
2015-2016 Année de stage : 2nde, 1ère
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Ronin le Dim 6 Sep 2015 - 14:50

La réponse est dans la question. A se demander si tous nos amis formateurs ne sont pas revenus, après avoir été évincés sous Nabot 1er, avec encore plus de volonté de formater et d'imposer leurs délires.

_________________
avatar
Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Puck le Dim 6 Sep 2015 - 14:50

J'ai un ami à qui le cumul a été refusé et il a pris le statut d'auto-entrepreneur. La fac l'accepte sans problème et il n'a aucun compte à rendre au cde ou au rectorat.

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Puck
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:52

@LaMaisonQuiRendFou a écrit:C'est bien le coup du projet professionnel, c'est d'ailleurs pour ça que je souhaite faire ces 2h de cours par semaine à l'Université. Le problème c'est que mon projet professionnel c'est d'être PRAG... Je ne suis pas sûr que ça plaise au rectorat.

Je te confirme que ce sera sans doute non.
Encore une fois, le cumul est soumis à autorisation, n'est pas de droit.
Le projet professionnel, le rectorat s'en tamponne la plupart du temps, sauf quand ça l'arrange (CPGE, certifications diverses qui permettent de flécher des postes, etc.) Quand j'étais en congé formation pour finir ma thèse, on m'a refusé aussi une seule heure de TD hebdomadaire en fac (c'était nécessaire pour faire une ligne de CV une fois la thèse soutenue). J'en ai pris mon parti...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par User5899 le Dim 6 Sep 2015 - 14:53

@Zappons a écrit:En ce qui concerne le refus de cumul pour les stagiaires, ce refus est automatique dans la mesure où durant l'année de stage l'agent est payé à temps complet alors qu'il a N heures de décharge (cette année N=9 la plupart du temps je crois — moi c'était 3 en 2012), afin d'absorber la préparation des cours et la formation en cette première année très chargée. Il n'est donc pas possible pour le rectorat d'accepter que l'agent fasse un complément d'activité ailleurs alors qu'il lui finance une décharge horaire, pour le coup ça me semble justifié.

Ceci dit, il est possible d'écrire au Recteur pour demander une révision de la décision, si l'on a des arguments sérieux à avancer. C'est ce que j'ai fait quand j'étais stagiaire : je souhaitais continuer à assurer des colles en CPGE. J'ai indiqué dans ma lettre :

  • que j'avais déjà assuré des colles depuis plusieurs années lors de ma scolarité à l'ENS, et donc que tout était déjà quasi prêt et ne m'imposerai donc pas de charge de travail supplémentaire, me permettant ainsi de me consacrer à fond à ma mission première (en réalité ce n'était pas vrai car c'était un programme différent de ce que j'avais fait précédemment, mais bon…)
  • que ce ne serait qu'1 heure par semaine (alors que j'aurais pu en faire plus, mais je suis resté raisonnable)
  • que je souhaitais poursuivre ces interrogations car mon objectif était de postuler au mouvement spécifique CPGE à l'issue de mon année de stage. Ce souhait était donc lié à mon projet professionnel.

Ma demande a été acceptée par le rectorat. Mais ce n'était pas gagné a priori, et si elle avait été refusée je l'aurais tout-à-fait compris.
J'ai été stagiaire à 6h ( Rolling Eyes ) en 1988, donc avec une décharge bien plus importante, et ça ne m'a pas empêché d'assurer des kholles toute l'année, dans le lycée où je faisais mon stage, qui était aussi mon ancien lycée (mes anciens profs de prépa refusaient les kholles pour eux et j'en avais profité).

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 14:54

@Puck a écrit:J'ai un ami à qui le cumul a été refusé et il a pris le statut d'auto-entrepreneur. La fac l'accepte sans problème et il n'a aucun compte à rendre au cde ou au rectorat.

La fac peut très facilement refuser un auto-entrepreneur. Dans la mienne, on ne prend aucun auto-entrepreneur comme chargé de cours, pour des raisons juridiques qui me semblent très nébuleuses. En revanche, un fonctionnaire titulaire dans le secondaire, c'est très bien vu... à condition d'avoir l'autorisation de cumul bien sûr...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Puck le Dim 6 Sep 2015 - 15:00

À Aix, mon collègue avait expliqué que son cumul avait été refusé, c'est le directeur de l'UFR qui lui a conseillé cette "manœuvre" qui a duré 3 ans. Et depuis juin ce collègue a été recruté comme MCF !


_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Puck
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par LaMaisonQuiRendFou le Dim 6 Sep 2015 - 15:00

@pignolo a écrit:
@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Le rectorat peut-il me refuser le cumul pour être chargé de cours à la fac ? Personnellement, je n'ai jamais rien vu de tel dans aucun texte et j'attends confirmation de l'Université en question que l'autre personne intervenant dans la formation est aussi stagiaire agrégé (mais dans une autre académie que moi). Dans ce cas le refus de mon académie serait absurde.

Personnellement j'ai lu le contraire dans tous les textes : ton cumul n'est pas de droit, autrement dit il est soumis à autorisation. Si ton académie a pour politique de refuser les cumuls aux stagiaires, eh bien voilà.

En l'occurrence on m'a répondu (pas de manière définitive), qu'un stagiaire ne pouvait demander de cumul ce qui est faux puisque je connais un contre-exemple. Mais effectivement je dois demander l'autorisation car le cumul n'est pas de droit. Ce qui me met hors de moi c'est la justification et l'absence totale de dialogue. Faut-il être un béni oui-oui pour faire carrière à l'EN ? J'avais plutôt l'impression que les enseignants savaient se défendre ou bien mon statut de stagiaire fait-il de moi un sous-prof que l'on peut rabrouer sans crainte ?

_________________
2016- Université : L2, L3, M1, M2
2015-2016 Année de stage : 2nde, 1ère
avatar
LaMaisonQuiRendFou
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par skindiver le Dim 6 Sep 2015 - 15:00

@Puck a écrit:J'ai un ami à qui le cumul a été refusé et il a pris le statut d'auto-entrepreneur. La fac l'accepte sans problème et il n'a aucun compte à rendre au cde ou au rectorat.

Il me semble qu'il faut quand même une autorisation pour être auto entrepreneur en parallèle de l'enseignement....
Je me trompe peut être.
avatar
skindiver
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Puck le Dim 6 Sep 2015 - 15:03

Non non. C'est très possible. Et il n'y a aucune interaction entre le rectorat et ce statut. On doit rester je crois dans une activité d'enseignement mais je n'en suis pas sûre.

_________________
"Ce que nous avons fait, aucune bête au monde ne l'aurait fait. 
Mais nous nous en sommes sortis. Et nous voici confrontés à l'ingratitude de la nation. Pourtant, c'était pas ma guerre. C'était pas ma guerre, oh non !"
Cripure
avatar
Puck
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 15:05

@Puck a écrit:Non non. C'est très possible. Et il n'y a aucune interaction entre le rectorat et ce statut. On doit rester je crois dans une activité d'enseignement mais je n'en suis pas sûre.

Encore une fois, ce qui est toujours possible, c'est que ce soit l'université qui refuse. Car les conditions pour embaucher des chargés de cours sont assez strictes.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Mr le Dim 6 Sep 2015 - 15:07

@LaMaisonQuiRendFou a écrit:Bonjour à tous,

Je suis stagiaire agrégé en économie-gestion dans un Lycée de région parisienne. Je consulte ce forum depuis maintenant quelques semaines et je constate que nous sommes nombreux à ressentir une grande frustration en raison de notre traitement par l'EN.

Après avoir ressenti une grande joie lors de l'obtention de mon concours, je vais de désillusions en désillusions. Il ne s'agit nullement d'un problème lié au métier ou à la gestion de classe (enfin je n'ai pas encore eu mes secondes Twisted Evil ), mais bien de la façon dont l'EN traite son personnel.

Je passe sur les détails mais suite à quelques problèmes au niveau de mon affectation je me retrouve là où personne ne veut aller, alors qu'en tant qu'agrégé classé dans le 1er décile j'avais suffisamment de points pour aller là où je voulais pendant mon année de stage... Mais non, alors je prends sur moi.

Le jour de mon arrivée au Lycée (après le jour de la rentrée étant donné une affectation très tardive) le proviseur-adjoint m'a même dit : "De toute façon, je suppose que vous n'aviez pas demandé à atterrir ici". Bah non effectivement... Alors bien sûr je pourrai m'y faire, même si c'est loin et dans un coin paumé, les élèves n'ont pas l'air intenables. Mais là, on me refile un emploi du temps pas possible ne me permettant pas de rentrer chez moi (cours le lundi et le samedi, aller-retour pour 1 heure de cours - alors qu'il me faut 1h30 pour aller au Lycée et 1h30 pour en revenir). Je demande d'abord gentiment une modification d'emploi du temps en leur expliquant ma situation, puis je proteste d'une manière plus énergique. Nous verrons lundi ce qu'il en est...

Dernière couleuvre en date à avaler, une opportunité exceptionnelle pour moi d'être chargé de cours en prép'agrég à la fac pendant 2h par semaine durant 2 semestres (étant donné que j'ai atterri en région parisienne je me suis dit qu'il était opportun d'activer le réseau pour avoir de nouvelles opportunités professionnelles). Le rectorat m'a signifié qu'il comptait refuser ma demande de cumul sans pour autant m'avoir encore donné une réponse définitive (probablement la semaine prochaine).

Trop c'est trop. J'ai l'impression d'être un pion, un bouche-trou ; on me crache à la gueule et je dois dire merci ? Désolé d'être aussi vulgaire mais c'est vraiment ce que je ressens, je ne peux pas mieux l'exprimer. Alors que parfois il suffirait de pas grand-chose pour arranger tout le monde, j'ai l'impression que l'EN s'acharne à rendre tout obscur, compliqué et arbitraire.

J'envisage d'abandonner mon poste, de disparaitre purement et simplement sans laisser de trace à l'Education Nationale (rassurez-vous je ne compte pas disparaitre physiquement, j'ai déjà pensé à un nouveau projet professionnel et je reste optimiste malgré ce moment difficile).

Avant de franchir le pas je voulais savoir si :
- Je pouvais refuser mon emploi du temps.
- Le rectorat peut-il me refuser le cumul pour être chargé de cours à la fac ? Personnellement, je n'ai jamais rien vu de tel dans aucun texte et j'attends confirmation de l'Université en question que l'autre personne intervenant dans la formation est aussi stagiaire agrégé (mais dans une autre académie que moi). Dans ce cas le refus de mon académie serait absurde.

Si ces deux points s'améliorent je prendrais sur moi pour terminer mon année de stage, le temps de trouver un poste de PRAG. Sinon j'envisage de tout laisser tomber, parce que je suis pas du genre à accepter ce genre de frustrations en permenance.

Pourtant, il y a encore peu de temps je me faisais une joie de faire mon année de stage, même si j'envisage plutôt, à terme, une carrière dans le supérieur. Cette expérience me paraissait essentielle avant de me décider sur mon avenir professionnel.

J'attends vos conseils.

Merci et bon dimanche.

Agrégé d'histoire et tzr pendant 12 ans je me permets un conseil ( au risque de me faire encore traiter de fasciste par certains ). Tu n'as pas fini d'essuyer des rebuffades et de subir des décisions aberrantes. Pour résumer et comme tu me sembles être très travailleur tu es effectivement dans la maison des fous. Pour obtenir un poste qui te convient il vaut mieux que tu sabotes le boulot. Tu veux ton poste à la fac ? N'en fiche pas une rame au lycée. Bon tu attends la titularisation quand même.

Alors si tu te sens incapable de supporter ce système délirant et que tu as une autre opportunité sais la vite. Moi je me suis mis en mode cool ( mais je m'aperçois que j ' en fais encore trop ) et je me consacre essentiellement à mon bien être et celui de ma famille.


Mr
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quitter l'EN ?

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 6 Sep 2015 - 15:10

Si on veut un poste à la fac, ne rien foutre au lycée est la pire des choses à faire.
Ce n'est pas "fasciste" de donner ce conseil (d'ailleurs, au passage, quel rapport), c'est juste tout à fait contre-productif. Voire suicidaire. On peut effectivement vivre "en mode cool" si on veut rester en lycée. Mais si tu cherches à faire carrière à la fac, surtout pas.
Car si tu cherches un poste de PRAG, on va voir quel est ton parcours et ce que tu as fait dans le secondaire.
Si tu cherches un poste de MCF, il faut pouvoir faire sa thèse dans de bonnes conditions, mais aussi avoir une expérience d'enseignement.
Bref, n'écoute surtout pas ce conseil qui vient de t'être donné.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum