Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Page 4 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Dalva le Mar 27 Oct 2015 - 0:17

En fait, c'est cette phrase qui me fait extrapoler :
"La répartition du volume horaire doit rester identique pour tous les élèves d’un même niveau." (article 10 de l'arrêté)
Si on ne fait pas le même EPI, on ne fait pas intervenir les mêmes matières. Mais admettons que si.

Mêmes horaires et mêmes matières, je veux bien, ça colle.
Mais si on n'a pas le même thème, alors on ne traite pas la même partie du programme. Du coup je ne vois pas bien comment ça s'organise au sein d'une classe.
Conséquence : c'est une classe tout entière qui doit suivre l'EPI LCA, quand d'autres ne le suivraient pas.
Conséquence de la conséquence : un élève qui ne serait pas dans la bonne classe ne pourrait pas choisir l'enseignement de complément latin (ou grec).
D'où l'article de Luigi.

Mais les tableaux présentés par Luigi ne se contentent pas de classes entières : dans une même classe, des latinistes auraient un EPI LCA, des non-latinistes auraient autre chose. Quid du traitement du programmes ? Comment le prof se débrouille-t-il le reste du temps avec sa classe sachant que tous les élèves n'auront pas abordé les mêmes choses concernant sa matière ? Le principe de la réforme, c'est bien qu'on fasse du programme via les EPI, non ?
Donc ?

La DGESCO se souvient-elle qu'en dehors des EPI et de l'AP (en dehors de ses jolis tableaux colorés), nous continueront à faire cours, aussi, un peu ?

Dalva
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Luigi_B le Mar 27 Oct 2015 - 9:31

@Dalva a écrit:Mais les tableaux présentés par Luigi ne se contentent pas de classes entières : dans une même classe, des latinistes auraient un EPI LCA, des non-latinistes auraient autre chose. Quid du traitement du programmes ? Comment le prof se débrouille-t-il le reste du temps avec sa classe sachant que tous les élèves n'auront pas abordé les mêmes choses concernant sa matière ? Le principe de la réforme, c'est bien qu'on fasse du programme via les EPI, non ?
Je n'avais même pas songé à ce que tu fais remarquer très justement : il faut croire que, pour la DGESCO, dans une même heure, on peut traiter une même partie de programme à travers des EPI différents. Shocked

Élément de réponse sur "Avenir latin grec" aujourd'hui ?



Dernière édition par Luigi_B le Mar 27 Oct 2015 - 9:40, édité 1 fois

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par kumran le Mar 27 Oct 2015 - 9:31

@Dalva a écrit:En fait, c'est cette phrase qui me fait extrapoler :
"La répartition du volume horaire doit rester identique pour tous les élèves d’un même niveau." (article 10 de l'arrêté)
Si on ne fait pas le même EPI, on ne fait pas intervenir les mêmes matières. Mais admettons que si.

Mêmes horaires et mêmes matières, je veux bien, ça colle.
Mais si on n'a pas le même thème, alors on ne traite pas la même partie du programme. Du coup je ne vois pas bien comment ça s'organise au sein d'une classe.
Conséquence : c'est une classe tout entière qui doit suivre l'EPI LCA, quand d'autres ne le suivraient pas.
Conséquence de la conséquence : un élève qui ne serait pas dans la bonne classe ne pourrait pas choisir l'enseignement de complément latin (ou grec).
D'où l'article de Luigi.

Mais les tableaux présentés par Luigi ne se contentent pas de classes entières : dans une même classe, des latinistes auraient un EPI LCA, des non-latinistes auraient autre chose. Quid du traitement du programmes ? Comment le prof se débrouille-t-il le reste du temps avec sa classe sachant que tous les élèves n'auront pas abordé les mêmes choses concernant sa matière ? Le principe de la réforme, c'est bien qu'on fasse du programme via les EPI, non ?
Donc ?

La DGESCO se souvient-elle qu'en dehors des EPI et de l'AP (en dehors de ses jolis tableaux colorés), nous continueront à faire cours, aussi, un peu ?

C'est très simple, la réponse tient en un mot (le mot magique du MEN) : différenciation. On te dira qu'une classe n'est pas obligée de traiter la même notion en même temps. Regardez ce que font les PE avec les classes à double niveau ... pale


_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Luigi_B le Mar 27 Oct 2015 - 9:39

La différenciation porte sur les méthodes, pas sur le contenus. Mais ça ne les arrêterait pas ! Laughing

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par dami1kd le Mar 27 Oct 2015 - 9:42

@Dalva a écrit:En fait, c'est cette phrase qui me fait extrapoler :
"La répartition du volume horaire doit rester identique pour tous les élèves d’un même niveau." (article 10 de l'arrêté)
Si on ne fait pas le même EPI, on ne fait pas intervenir les mêmes matières. Mais admettons que si.

Mêmes horaires et mêmes matières, je veux bien, ça colle.
Mais si on n'a pas le même thème, alors on ne traite pas la même partie du programme. Du coup je ne vois pas bien comment ça s'organise au sein d'une classe.
Conséquence : c'est une classe tout entière qui doit suivre l'EPI LCA, quand d'autres ne le suivraient pas.
Conséquence de la conséquence : un élève qui ne serait pas dans la bonne classe ne pourrait pas choisir l'enseignement de complément latin (ou grec).
D'où l'article de Luigi.

Mais les tableaux présentés par Luigi ne se contentent pas de classes entières : dans une même classe, des latinistes auraient un EPI LCA, des non-latinistes auraient autre chose. Quid du traitement du programmes ? Comment le prof se débrouille-t-il le reste du temps avec sa classe sachant que tous les élèves n'auront pas abordé les mêmes choses concernant sa matière ? Le principe de la réforme, c'est bien qu'on fasse du programme via les EPI, non ?
Donc ?

La DGESCO se souvient-elle qu'en dehors des EPI et de l'AP (en dehors de ses jolis tableaux colorés), nous continueront à faire cours, aussi, un peu ?

Si vous lisez bien l'article en question, cette phrase signifie seulement qu'en cas de modulation des horaires d'une discipline, cela doit concerner tout le niveau. (Par exemple, faire 2h de lv2 en 5e seulement mais 3h en 4e*).
De même, pour les EPI/AP, la répartition doit être la même : soit 3+1, soit 2+2, du moment que tout le niveau a le même calibrage.

*Comme je ne voudrais pas réjouir les profs de LV trop vite, cette modulation a pour limite le volume horaire global de 26h qui doit rester fixe : si une telle modulation est effectuée, il faut donc en faire de même, en sens inverse (une demi-heure de 4e à "rendre" en 5e), dans une autre discipline, pour ré-équilibrer le volume total...

dami1kd
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par kumran le Mar 27 Oct 2015 - 11:56

@Luigi_B a écrit:La différenciation porte sur les méthodes, pas sur le contenus. Mais ça ne les arrêterait pas ! Laughing

Mais le contenu sera le même, seulement sur deux notions A et B, une partie de la classe aura vu la notion A en EPI et verra la notion B en "cours" pendant que l'autre partie de la classe qui aura vu la notion B en EPI verra la notion A durant le même "cours".

Et voila, le tour est joué Razz

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Luigi_B le Mar 27 Oct 2015 - 12:19

Trop fort : ou comment créer des nécessités de différenciation même là où il n'y en a pas besoin normalement ! cheers

En fait, la différenciation ne viserait plus à traiter les différences entre élèves, mais à palier le chaos organisé.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par kumran le Mar 27 Oct 2015 - 12:34

Et on peut encore faire mieux dans les délires (je viens d'y penser) :
La partie de la classe qui a vu la notion A l'expliquera à l'autre partie de la classe qui a vu la B . Et vice-versa.

Comme ça: EPI, projet, différentiation, auto-apprentissage, vivre ensemble.

Et puis comme les enfants n'ont pas forcément besoin d’enseignant pour apprendre, appliquons les préceptes de madame Robine Rolling Eyes

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Luigi_B le Mar 27 Oct 2015 - 12:41

Razz

Tu as oublié : avec des tablettes, bien sûr. Sinon ce ne serait pas moderne.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par kumran le Mar 27 Oct 2015 - 12:46

@Luigi_B a écrit:Razz

Tu as oublié : avec des tablettes, bien sûr. Sinon ce ne serait pas moderne.

Mea culpa. Je ne suis pas encore à la pointe de la pédagogie ... Pourtant j'essaie Laughing

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par CNFA le Mar 27 Oct 2015 - 12:58

@kumran a écrit:Et on peut encore faire mieux dans les délires (je viens d'y penser) :
La partie de la classe qui a vu la notion A l'expliquera à l'autre partie de la classe qui a vu la B . Et vice-versa.

Comme ça: EPI, projet, différentiation, auto-apprentissage, vivre ensemble.

Et puis comme les enfants n'ont pas forcément besoin d’enseignant pour apprendre, appliquons les préceptes de madame Robine Rolling Eyes
Moquez-vous... Mais c'est ce que notre CDE a proposé à la prof d'allemand qui pourrait avoir les 6è bilangues mélangés avec les 5è LV2 l'an prochain! Les experts expliqueront aux novices... abk

CNFA
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par kumran le Mar 27 Oct 2015 - 14:35

Et on sait bien à quel point les élèves de 5e maitrisent ce qu'ils ont vu en 6e ... Enfin en cycle 3 maintenant Sad

_________________
- “Soit A un succès dans la vie. Alors A = x + y + z, où x = travailler, y = s'amuser, z = se taire.” Albert E.

- « Vouloir corriger ses erreurs est le début du pardon. Vouloir obtenir le pardon est le début de l’erreur ! »

kumran
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par ycombe le Mar 27 Oct 2015 - 14:38

@Luigi_B a écrit:
En fait, la différenciation ne viserait plus à traiter les différences entre élèves, mais à palier le chaos organisé.
C'est le cas depuis qu'on parle de différenciation: on organise le chaos dans un collège uniforme avec tous les élèves dans les mêmes classes quel que soit leur niveau, et on demande de différencier.

_________________
Ronin : "A un moment il faut dire stop au n'importe quoi".

Franck Ramus : "Les sciences de l'éducation à la française se font fort de produire un discours savant sur l'éducation, mais ce serait visiblement trop leur demander que de mettre leur discours à l'épreuve des faits".

ycombe
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par fraisedesbois le Mar 27 Oct 2015 - 17:25

@Dalva a écrit:En fait, c'est cette phrase qui me fait extrapoler :
"La répartition du volume horaire doit rester identique pour tous les élèves d’un même niveau." (article 10 de l'arrêté)
Si on ne fait pas le même EPI, on ne fait pas intervenir les mêmes matières. Mais admettons que si.

Mêmes horaires et mêmes matières, je veux bien, ça colle.
Mais si on n'a pas le même thème, alors on ne traite pas la même partie du programme. Du coup je ne vois pas bien comment ça s'organise au sein d'une classe.
Conséquence : c'est une classe tout entière qui doit suivre l'EPI LCA, quand d'autres ne le suivraient pas.
Conséquence de la conséquence : un élève qui ne serait pas dans la bonne classe ne pourrait pas choisir l'enseignement de complément latin (ou grec).
D'où l'article de Luigi.

Mais les tableaux présentés par Luigi ne se contentent pas de classes entières : dans une même classe, des latinistes auraient un EPI LCA, des non-latinistes auraient autre chose. Quid du traitement du programmes ? Comment le prof se débrouille-t-il le reste du temps avec sa classe sachant que tous les élèves n'auront pas abordé les mêmes choses concernant sa matière ? Le principe de la réforme, c'est bien qu'on fasse du programme via les EPI, non ?
Donc ?

La DGESCO se souvient-elle qu'en dehors des EPI et de l'AP (en dehors de ses jolis tableaux colorés), nous continueront à faire cours, aussi, un peu ?

je voyais cet article 10 comme un tout, traitant donc uniquement des cas où un volume horaire serait réparti sur le cycle autrement que dans le tableau de l'arrêté.
effectivement, j'ai probablement tort de leur accorder encore un quelconque soupçon de logique. rendu où on en est... humhum


pour leur 1er exemple (1 EPI LCA d'1h et un autre d'1h) je ne sais pas ce qu'ils inventeraient (d'autre que les professeurs de socle). ou bien on a enfin compris à quoi servent les questionnements complémentaires ??

pour les deux autres (1 EPI LCA d'1h et un second EPI de 2h ou de 3h), je soupçonne que les latinistes fassent le second EPI en 1h ou en 2h (quand les NL le feraient respectivement en 2h ou en 3h).
est-ce que du coup il ne va pas falloir sélectionner pour les EPI LCA des élèves capables de tracer en une heure de moins que leurs petits camarades ?


scratch convoquée chez le dirlo ? mais j'ai rien fait m'sieur. en plus c'est les vacances cafe

_________________
lecteur  Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre -
Georges Bernanos, Les enfants humiliés, 1949

fraisedesbois
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

"Une belle reconnaissance de DEPP"

Message par Luigi_B le Mer 28 Oct 2015 - 8:58

Il ne manquait plus que l'opportune étude de la DEPP. Qui mérite d'être lue attentivement : "Une belle reconnaissance de DEPP"


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Aphrodissia le Mer 28 Oct 2015 - 9:12

Merci, Luigi, pour cette lecture.

Aphrodissia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Thalie le Mer 28 Oct 2015 - 9:50

@ycombe a écrit:
@Luigi_B a écrit:
En fait, la différenciation ne viserait plus à traiter les différences entre élèves, mais à palier le chaos organisé.
C'est le cas depuis qu'on parle de différenciation: on organise le chaos dans un collège uniforme avec tous les élèves dans les mêmes classes quel que soit leur niveau, et on demande de différencier.
+1000. C'est la réflexion que j'ai eue la semaine dernière alors que je m'intéressais à cette différenciation. Il y a des choses intéressantes à faire mais pourquoi refuser de faire des classes de niveau si c'est pour les organiser au sein d'une même classe ?
J'ai lu des séquences différenciées (notamment chez Clisthène) qui sont des usines à gaz et qui mettent bien en avant : 'toi, tu es A, toi, tu es B, toi tu es C et vous travaillez dans le même groupe' (enfin si j'ai bien compris parce que le déroulement de la séance différenciée était si complexe à expliquer que je ne suis pas sûre d'avoir tout compris). N'est-ce pas stigmatisant Laughing pour les élèves ?

Thalie
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par jilucorg le Mer 28 Oct 2015 - 12:13

@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus que l'opportune étude de la DEPP. Qui mérite d'être lue attentivement : "Une belle reconnaissance de DEPP"
Et bien sûr le CafPéd en fait une lecture... on va dire "différente" → ICI

jilucorg
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par fraisedesbois le Mer 28 Oct 2015 - 12:20

merci Luigi d'adoucir un peu la propagande du jour fleurs2

_________________
lecteur  Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre -
Georges Bernanos, Les enfants humiliés, 1949

fraisedesbois
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Tangleding le Mer 28 Oct 2015 - 12:27

@Luigi_B a écrit:Il ne manquait plus que l'opportune étude de la DEPP. Qui mérite d'être lue attentivement : "Une belle reconnaissance de DEPP"

Tout à fait, la DEPP en bras armé du MEN. Dire que le SNES s'est battu pour que la DEPP retrouve ses moyens. Le problème est que son pilotage est politique, et si on choisit les chiffres que l'on publie, c'est assez commode.

Là on est sur des chiffres de 2007, du très frais une fois de plus.

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

"Le latin : un choix de privilégiés"

Message par Luigi_B le Mer 28 Oct 2015 - 16:36

Le tweet du jour :


_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par fraisedesbois le Mer 28 Oct 2015 - 17:07

bounce topela

_________________
lecteur  Il faut beaucoup d'indisciplinés pour faire un peuple libre -
Georges Bernanos, Les enfants humiliés, 1949

fraisedesbois
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Invité El le Mer 28 Oct 2015 - 17:24

Quand je pense à mes élèves ruraux, CSP plutôt -, à qui des collègues font découvrir le théâtre ou l'opéra pour la première fois, et qui s'inscrivent en grec et en latin, et que je lis ça, j'ai franchement envie de vomir.

Invité El
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par Tangleding le Mer 28 Oct 2015 - 18:08

Tout cela me donne l'idée d'une nouvelle fantastique à la Marcel Aymé, où les bureaucrates du MEN élimineraient nuitamment nos élèves qui font du latin, quii font de l'AccEduc, etc.

On y est, quelle belle époque. Smile

_________________
Le projet de réforme du collège décodé :
www.reformeducollege.fr
-------
Nous non plus, nous n'oublions pas la réforme du collège, M. Hollande... (CLIC)
-------
"Never complain, just fight."

Tangleding
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par archeboc le Jeu 29 Oct 2015 - 0:48


Le Monde est beaucoup plus équilibré que le caféped :
A cette accusation d’élitisme, les professeurs de lettres classsiques avaient opposé à la ministre un autre argument : celui de la promotion scolaire. La note de la DEPP ne leur donne pas tout à fait tort. Si les latinistes affichent de manière générale un meilleur parcours scolaire quel que soit leur milieu social d’origine, c’est d’autant plus vrai pour ceux issus de milieux défavorisés. Au brevet, l’écart de réussite entre latinistes et non-latinistes est de 5,6 points pour les élèves de milieu très favorisé, mais grimpe à 21,4 points pour ceux issus de milieux défavorisés.

La note de la DEPP laisse apparaître une autre fonction à l’option latin : le latin au service de la mixité dans les établissements défavorisés. Elle montre, par exemple, qu’à milieu social et niveau scolaire identiques, il y a plus de latinistes en ZEP. « En particulier, les enfants issus de milieu favorisé font plus souvent le choix du latin lorsqu’ils sont scolarisés dans les réseaux d’éducation prioritaire. » C’est souvent la condition des familles favorisées pour scolariser leur enfant en ZEP.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/education/article/2015/10/28/le-latin-une-option-d-elites_4798676_1473685.html#6iJgIJpvKlTd0Pr4.99

En codicille de ce même article, l'attente des programmes de latin est mentionné.

_________________
« Champagne, au sortir d'un long dîner qui lui enfle l'estomac, et dans les douces fumées d'un vin d'Avenay ou de Sillery, signe un ordre qu'on lui présente, qui ôterait le pain à toute une province si l'on n'y remédiait. Il est excusable : quel moyen de comprendre, dans la première heure de la digestion, qu'on puisse quelque part mourir de faim ? » ---- La Bruyère

archeboc
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Avenir latin grec : dernières nouvelles !

Message par henriette le Jeu 29 Oct 2015 - 1:28

Il est plutôt bien, cet article du Monde, pour une fois.
Merci à la journaliste.

_________________

-------------------
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 21 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 12 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum