Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par bernardo le Dim 22 Nov 2015 - 18:21

Dans cet article je ne vois que deux "idées" (si je puis dire) :
- d'abord que la majorité des professeurs seraient vent debout contre la réforme, ce qui est malheureusement faux … même si, comme B. j'aimerais que ce soit vrai ...
- ensuite que les professeurs vont rayer leur bulletin de vote d'un "non à la réforme" : ça c'est une bonne idée

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 22 Nov 2015 - 18:21

@gauvain31 a écrit:
@Blümchen a écrit:Oui, Mila...je pense qu'il serait intéressant de savoir si tu travailles en collège et en lycée...

Oui j'ai besoin de connaître le raisonnement de Mila pour apporter une contradiction constructive. Le fait de travailler qu'en collège , qu'en lycée ou d'avoir fait les deux récemment change la façon dont vous percevez cette réforme. Ma question n'a donc rien d'anodine

Je pense que ce n'est pas un secret.
Mila est (était ? Au cas où elle n'enseignerait plus, ça je ne sais pas, je pense qu'elle enseigne encore) en collège.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Balthazaard le Dim 22 Nov 2015 - 18:22

@coqenstock a écrit:
@trompettemarine a écrit:En gros le seul tort de cet article dont le contenu est difficilement contestable est d'être signé par Brighelli.
Ce que je sais, moi, c'est que je tremble de bas en haut à l'idée que ma fille va subir cette réforme. Alors, je la combats à la maison, et dans mon établissement en faisant cours et en refusant de faire comme nous l'a demandé un inspecteur : mettre les élèves en groupe et tourner autour sans rien dire en attendant que le sens vienne tout seul, et de ne surtout pas corriger les bêtises qui pourraient être proférées !
Au collège où sera plus tard ma fille, il est prévu de supprimer le latin pour y mettre l'arabe, comme si les deux ne pouvaient être enseignés. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont faire du professeur de LC et où ils vont trouver un collègue d'arabe.

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu ne dois pas être dans le métier depuis bien longtemps alors.......

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par bernardo le Dim 22 Nov 2015 - 18:24

et à part ça c'est quoi toutes ces taupes de la Degesco qui pullulent sur neoprofs avec des pseudo plus qu'improbables ? ce message va être censuré mais c'est pas grave, je me suis fait plaisir Very Happy Very Happy Very Happy

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 22 Nov 2015 - 18:24

@Voltigeur a écrit:
@Honchamp a écrit:
@Osmie a écrit:Je suis de mon temps, je soutiens Krazucki.

Pas gentil pour Krasucki.

Sans rire, et cela va faire dévier le fil, c'est quelqu'un que j'admire pour son histoire familiale, son action dans la résistance, puis son engagement. Il paraît (journaux, chroniqueurs divers...) que c'était un type bien.
On s'est beaucoup moqué de lui.
C'est quelqu'un dont j'aurais aimé recueillir le témoignage à propos de l'occupation. Peut-être cela a-t-il été fait à la CGT ou ailleurs...Jamais vraiment cherché.
On a les héros qu'on peut. Crying or Very sad

Fin de la parenthèse.

Il existe une bonne biographie récente sur ce grand petit bonhomme : Henri Krasucki, 1924-2003 par Christian Langeois, Le cherche midi. 2012.

Merci pour cette référence.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par coqenstock le Dim 22 Nov 2015 - 18:26

@Balthazaard a écrit:
@coqenstock a écrit:
@trompettemarine a écrit:En gros le seul tort de cet article dont le contenu est difficilement contestable est d'être signé par Brighelli.
Ce que je sais, moi, c'est que je tremble de bas en haut à l'idée que ma fille va subir cette réforme. Alors, je la combats à la maison, et dans mon établissement en faisant cours et en refusant de faire comme nous l'a demandé un inspecteur : mettre les élèves en groupe et tourner autour sans rien dire en attendant que le sens vienne tout seul, et de ne surtout pas corriger les bêtises qui pourraient être proférées !
Au collège où sera plus tard ma fille, il est prévu de supprimer le latin pour y mettre l'arabe, comme si les deux ne pouvaient être enseignés. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont faire du professeur de LC et où ils vont trouver un collègue d'arabe.

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu ne dois pas être dans le métier depuis bien longtemps alors.......

15 ans et c'est le genre de caricature que j'ai entendu 1000 fois.
J'ajoute qu'on peut être contre la reforme mais ne pas cautionner la vision rétrograde et excluante de Brighelli.

coqenstock
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Ronin le Dim 22 Nov 2015 - 18:28

Viens dans le primaire, la dernière décennie a consisté à appliquer ce qu'a raconté Trompettemarine.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:28

@bernardo a écrit:Dans cet article je ne vois que deux "idées" (si je puis dire) :
- d'abord que la majorité des professeurs seraient vent debout contre la réforme, ce qui est malheureusement faux … même si, comme B. j'aimerais que ce soit vrai ...
- ensuite que les professeurs vont rayer leur bulletin de vote d'un "non à la réforme" : ça c'est une bonne idée

Les professeurs sont peut-être majoritairement opposés à la réforme, mais que font-ils concrètement pour s'y opposer ? Poser des questions en réunion ? Faire des AG ? Et après, quand le CDE demande de travailler, mine de rien, sur les EPI ? C'est là que l'intersyndicale a son rôle à jouer, et c'est là que des hommes comme Krazucki manquent. fleurs

Je vois que mon syndicat est opposé à la réforme. Parfait. Mais on ne peut se contenter de le clamer, tout le travail de terrain nous attend. Comment faire pour empêcher la mise en place de la destruction ? C'est sur ces questions ultra-concrètes que devrait travailler l'intersyndicale.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 18:30

@coqenstock a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@coqenstock a écrit:Il y a vraiment encore beaucoup d'enseignants qui trouvent que les propos de Brighelli sont pertinents ?
C'est quand même une vision très fataliste du métier qui doit pas être marrante à vivre au quotidien pour ceux qui la partage non ?

Oui moi. Je me porte bien je te rassure. JPB dit juste les choses telles qu'ils les voient et telles que je les voient moi aussi dans mon quotidien et avec un petit recul. Je n'ai pas forcément beaucoup de métier comparé à d'autres; mais le fait d'avoir enseigner tous les niveaux de lycée avant la réforme et tous les niveaux après la réforme; je vois les conséquences la réforme de 2010 et ce que prévoit JPB avec la réforme du collège, j'adhère totalement. C'est un vrai républicain.

C'est quoi le rapport entre la reforme du lycée et celle du collège ?

La réforme du collège est directement inspirée de la réforme du lycée de 2010. On a
-l'établissement d'enseignement transdisciplinaires (Enseignement d'exploration pour le lycée /EPI pour le collège), et ceci en rognant sur les horaires disciplinaires
-présence d'AP pour tous les élèves
-les horaires en demi-groupe n'ont plus de cadres nationales, mais sont gérés localement par le chef d'établissement. Ainsi dans certains établissements il y une heure de TP par semaine + 1h de cours classe entière par quinzaine ; et d'en d'autres établissement il y a 1h30 en demi-groupe par semaine. En 1ère S tu peux avoir 1h30 de Tp ou 2h selon les établissements

Avec quelles conséquences au lycée? Un accroissement des inégalités entre les établissements qui deviennent des établissements à profil. Qu'ont apporté les enseignement d'exploration ? RIEN. A quoi sert l'AP? Presque à rien car parfois le professeur d'une matière en AP n'est pas le même que celui qui enseigne cette même matière en temps normal... et les élèves en profitent

Bilan : aucune amélioration par rapport à l'ancien lycée et même une dégradation du niveau des élèves, du fait du manque d'horaire disciplinaire.

Le problème avec le collège c'est que cette inégalité va se faire dès la 6ème. On aura donc des différences de niveau considérables à la fin de la 3ème entre les établissements. Cela va être plus dur de gérer pour les collègues de seconde de gérer ces inégalités déjà bien visibles.

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:30

@Balthazaard a écrit:
@coqenstock a écrit:
@trompettemarine a écrit:En gros le seul tort de cet article dont le contenu est difficilement contestable est d'être signé par Brighelli.
Ce que je sais, moi, c'est que je tremble de bas en haut à l'idée que ma fille va subir cette réforme. Alors, je la combats à la maison, et dans mon établissement en faisant cours et en refusant de faire comme nous l'a demandé un inspecteur : mettre les élèves en groupe et tourner autour sans rien dire en attendant que le sens vienne tout seul, et de ne surtout pas corriger les bêtises qui pourraient être proférées !
Au collège où sera plus tard ma fille, il est prévu de supprimer le latin pour y mettre l'arabe, comme si les deux ne pouvaient être enseignés. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont faire du professeur de LC et où ils vont trouver un collègue d'arabe.

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu ne dois pas être dans le métier depuis bien longtemps alors.......

Shocked Purée...

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frdm le Dim 22 Nov 2015 - 18:31

@coqenstock a écrit:

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu parles du haut d'une expérience de combien d'années ? Parce que moi, j'en ai entendu de tels propos, et pas qu'une fois. D'autre part, je trouve complètement stupide et méprisant d'affirmer que des professeurs ont une "manière uniforme de faire cours". Par contraste, j'imagine que tu te crois innovant et original. Tu peux me détailler quelques unes de tes pratiques innovantes, que je sois édifié ?


Dernière édition par frdm le Dim 22 Nov 2015 - 18:33, édité 1 fois

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par gauvain31 le Dim 22 Nov 2015 - 18:31

@coqenstock a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@coqenstock a écrit:
@trompettemarine a écrit:En gros le seul tort de cet article dont le contenu est difficilement contestable est d'être signé par Brighelli.
Ce que je sais, moi, c'est que je tremble de bas en haut à l'idée que ma fille va subir cette réforme. Alors, je la combats à la maison, et dans mon établissement en faisant cours et en refusant de faire comme nous l'a demandé un inspecteur : mettre les élèves en groupe et tourner autour sans rien dire en attendant que le sens vienne tout seul, et de ne surtout pas corriger les bêtises qui pourraient être proférées !
Au collège où sera plus tard ma fille, il est prévu de supprimer le latin pour y mettre l'arabe, comme si les deux ne pouvaient être enseignés. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont faire du professeur de LC et où ils vont trouver un collègue d'arabe.

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu ne dois pas être dans le métier depuis bien longtemps alors.......

15 ans et c'est le genre de caricature que j'ai entendu 1000 fois.
J'ajoute qu'on peut être contre la reforme mais ne pas cautionner la vision rétrograde et excluante de Brighelli.

En quoi est-ce rétrograde ? En quoi est-ce excluante?

gauvain31
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Elyas le Dim 22 Nov 2015 - 18:33

@Osmie a écrit:Je confirme, Coqenstock, le métier n'est pas marrant à vivre au quotidien depuis l'annonce de la réforme du collège. Quand tu lis un décret et un arrêté décidant de la destruction de l’instruction publique, tu ne ris pas. Ou alors tu es un prof qui s'en fout. Et ceux-là ne me font pas rire.

Rien que ça. Vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:33

@Honchamp a écrit:
@Voltigeur a écrit:
@Honchamp a écrit:
@Osmie a écrit:Je suis de mon temps, je soutiens Krazucki.

Pas gentil pour Krasucki.

Sans rire, et cela va faire dévier le fil, c'est quelqu'un que j'admire pour son histoire familiale, son action dans la résistance, puis son engagement. Il paraît (journaux, chroniqueurs divers...) que c'était un type bien.
On s'est beaucoup moqué de lui.
C'est quelqu'un dont j'aurais aimé recueillir le témoignage à propos de l'occupation. Peut-être cela a-t-il été fait à la CGT ou ailleurs...Jamais vraiment cherché.
On a les héros qu'on peut. Crying or Very sad

Fin de la parenthèse.

Il existe une bonne biographie récente sur ce grand petit bonhomme : Henri Krasucki, 1924-2003 par Christian Langeois, Le cherche midi. 2012.

Merci pour cette référence.

Merci.
Nom d'une pipe, j'ai toujours écrit son nom avec un "z". Pensée pour Rendash. Very Happy

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Honchamp le Dim 22 Nov 2015 - 18:35

Je ne peux pas m'empêcher de reprendre le clavier.

Sur un même fil, "admirer" Brighelli ( en parler posément en tout cas) ET Krasucki (pour certains d'entre nous), et parler de la Réforme, et à l'imparfait du subjonctif..
Et bien, on est forts sur Néos....

fleurs
Et éclectiques...

PS Je pollue un fil sérieux,  Embarassed , mais j'ai la trippe rigolarde ce soir...

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."

Honchamp
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:35

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:Je confirme, Coqenstock, le métier n'est pas marrant à vivre au quotidien depuis l'annonce de la réforme du collège. Quand tu lis un décret et un arrêté décidant de la destruction de l’instruction publique, tu ne ris pas.  Ou alors tu es un prof qui s'en fout. Et ceux-là ne me font pas rire.

Rien que ça. Vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

Mieux vaut lire ça maintenant qu'en faire le constat dans dix ans.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:36

@Honchamp a écrit:Je ne peux pas m'empêcher de reprendre le clavier.

Sur un même fil, "admirer" Brighelli ( en parler posément en tout cas) ET Krasucki (pour certains d'entre nous), et parler de la Réforme, et à l'imparfait du subjonctif..
Et bien, on est forts sur Néos....

fleurs
Et éclectiques...

PS Je pollue un fil sérieux,  Embarassed , mais j'ai la trippe rigolarde ce soir...

Si on évoque le thermomix et les clopes, ce sera le pompon. Smile

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Elyas le Dim 22 Nov 2015 - 18:36

@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:Je confirme, Coqenstock, le métier n'est pas marrant à vivre au quotidien depuis l'annonce de la réforme du collège. Quand tu lis un décret et un arrêté décidant de la destruction de l’instruction publique, tu ne ris pas.  Ou alors tu es un prof qui s'en fout. Et ceux-là ne me font pas rire.

Rien que ça. Vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

Mieux vaut lire ça maintenant qu'en faire le constat dans dix ans.

Tu es maintenant prophète ! Tu en as des talents Wink

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par coqenstock le Dim 22 Nov 2015 - 18:36

@gauvain31 a écrit:
@coqenstock a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@coqenstock a écrit:Il y a vraiment encore beaucoup d'enseignants qui trouvent que les propos de Brighelli sont pertinents ?
C'est quand même une vision très fataliste du métier qui doit pas être marrante à vivre au quotidien pour ceux qui la partage non ?

Oui moi. Je me porte bien je te rassure. JPB dit juste les choses telles qu'ils les voient et telles que je les voient moi aussi dans mon quotidien et avec un petit recul. Je n'ai pas forcément beaucoup de métier comparé à d'autres; mais le fait d'avoir enseigner tous les niveaux de lycée avant la réforme et tous les niveaux après la réforme; je vois les conséquences la réforme de 2010 et ce que prévoit JPB avec la réforme du collège, j'adhère totalement. C'est un vrai républicain.

C'est quoi le rapport entre la reforme du lycée et celle du collège ?

La réforme du collège est directement inspirée de la réforme du lycée de 2010. On a
-l'établissement d'enseignement transdisciplinaires (Enseignement d'exploration pour le lycée /EPI pour le collège), et ceci en rognant sur les horaires disciplinaires
-présence d'AP pour tous les élèves
-les horaires en demi-groupe n'ont plus de cadres nationales, mais sont gérés localement par le chef d'établissement. Ainsi dans certains établissements il y une heure de TP par semaine + 1h de cours classe entière par quinzaine ; et d'en d'autres établissement il y a 1h30 en demi-groupe par semaine. En 1ère S tu peux avoir 1h30 de Tp ou 2h selon les établissements

Avec quelles conséquences au lycée? Un accroissement des inégalités entre les établissements qui deviennent des établissements à profil. Qu'ont apporté les enseignement d'exploration ? RIEN. A quoi sert l'AP? Presque à rien car parfois le professeur d'une matière en AP n'est pas le même que celui qui enseigne cette même matière en temps normal... et les élèves en profitent

Bilan : aucune amélioration par rapport à l'ancien lycée et même une dégradation du niveau des élèves, du fait du manque d'horaire disciplinaire.

Le problème avec le collège c'est que cette inégalité va se faire dès la 6ème. On aura donc des différences de niveau considérables à la fin de la 3ème entre les établissements. Cela va être plus dur de gérer pour les collègues de seconde de gérer ces inégalités déjà bien visibles.

A l'époque c'était suppression de postes à gogo non ?
A mon sens les EPI et les TPE ce n'est pas la même chose. Quant à l'AP, ça dépend surtout de ce que les gens sur place veulent bien en faire...

coqenstock
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par frdm le Dim 22 Nov 2015 - 18:37

@coqenstock a écrit:

15 ans et c'est le genre de caricature que j'ai entendu 1000 fois.
J'ajoute qu'on peut être contre la reforme mais ne pas cautionner la vision rétrograde et excluante de Brighelli.

Il faudrait savoir, dans un message tu prétends ne pas savoir ce que propose Brighelli, et maintenant tu affirmes que sa vision est rétrograde et excluante. Ce n'est pas très cohérent.

frdm
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 22 Nov 2015 - 18:37

@Honchamp a écrit:
Et éclectiques...

Honchamp, est-ce que tu es très pour l'éclectisme?


Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Osmie le Dim 22 Nov 2015 - 18:38

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:
@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:Je confirme, Coqenstock, le métier n'est pas marrant à vivre au quotidien depuis l'annonce de la réforme du collège. Quand tu lis un décret et un arrêté décidant de la destruction de l’instruction publique, tu ne ris pas.  Ou alors tu es un prof qui s'en fout. Et ceux-là ne me font pas rire.

Rien que ça. Vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

Mieux vaut lire ça maintenant qu'en faire le constat dans dix ans.

Tu es maintenant prophète ! Tu en as des talents Wink

Mais nul n'est prophète en son pays, tu en es la preuve vivante. professeur

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par Balthazaard le Dim 22 Nov 2015 - 18:38

le thermomix c'est génial dans les forums...qui en a un?
Je suis sur que ceux qui en ont sont des pro-réforme diable

Balthazaard
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par coqenstock le Dim 22 Nov 2015 - 18:38

@Elyas a écrit:
@Osmie a écrit:Je confirme, Coqenstock, le métier n'est pas marrant à vivre au quotidien depuis l'annonce de la réforme du collège. Quand tu lis un décret et un arrêté décidant de la destruction de l’instruction publique, tu ne ris pas.  Ou alors tu es un prof qui s'en fout. Et ceux-là ne me font pas rire.

Rien que ça. Vaut mieux lire ça qu'être aveugle.

Oui, la destruction de l'instruction publique... rien que ça.

coqenstock
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par bernardo le Dim 22 Nov 2015 - 18:39

@coqenstock a écrit:
@Balthazaard a écrit:
@coqenstock a écrit:
@trompettemarine a écrit:En gros le seul tort de cet article dont le contenu est difficilement contestable est d'être signé par Brighelli.
Ce que je sais, moi, c'est que je tremble de bas en haut à l'idée que ma fille va subir cette réforme. Alors, je la combats à la maison, et dans mon établissement en faisant cours et en refusant de faire comme nous l'a demandé un inspecteur : mettre les élèves en groupe et tourner autour sans rien dire en attendant que le sens vienne tout seul, et de ne surtout pas corriger les bêtises qui pourraient être proférées !
Au collège où sera plus tard ma fille, il est prévu de supprimer le latin pour y mettre l'arabe, comme si les deux ne pouvaient être enseignés. De plus, j'aimerais bien savoir ce qu'ils vont faire du professeur de LC et où ils vont trouver un collègue d'arabe.

Je n'ai jamais entendu de choses pareilles à part dans les caricatures de ceux qui ne veulent surtout pas remettre un tant soit peu leur manière uniforme de "faire cours".

Tu ne dois pas être dans le métier depuis bien longtemps alors.......

15 ans et c'est le genre de caricature que j'ai entendu 1000 fois.
J'ajoute qu'on peut être contre la reforme mais ne pas cautionner la vision rétrograde et excluante de Brighelli.

Oui on peut être contre mais être pour. L'art de neutraliser le débat par des interventions qui ont l'air nuancées et polies est très pratiqué ici.

bernardo
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Brighelli : Pour un moratoire sur la réforme du collège

Message par ysabel le Dim 22 Nov 2015 - 18:41

@coqenstock a écrit:
@gauvain31 a écrit:
@coqenstock a écrit:
@gauvain31 a écrit:

Oui moi. Je me porte bien je te rassure. JPB dit juste les choses telles qu'ils les voient et telles que je les voient moi aussi dans mon quotidien et avec un petit recul. Je n'ai pas forcément beaucoup de métier comparé à d'autres; mais le fait d'avoir enseigner tous les niveaux de lycée avant la réforme et tous les niveaux après la réforme; je vois les conséquences la réforme de 2010 et ce que prévoit JPB avec la réforme du collège, j'adhère totalement. C'est un vrai républicain.

C'est quoi le rapport entre la reforme du lycée et celle du collège ?

La réforme du collège est directement inspirée de la réforme du lycée de 2010. On a
-l'établissement d'enseignement transdisciplinaires (Enseignement d'exploration pour le lycée /EPI pour le collège), et ceci en rognant sur les horaires disciplinaires
-présence d'AP pour tous les élèves
-les horaires en demi-groupe n'ont plus de cadres nationales, mais sont gérés localement par le chef d'établissement. Ainsi dans certains établissements il y une heure de TP par semaine + 1h de cours classe entière par quinzaine ; et d'en d'autres établissement il y a 1h30 en demi-groupe par semaine. En 1ère S tu peux avoir 1h30 de Tp ou 2h selon les établissements

Avec quelles conséquences au lycée? Un accroissement des inégalités entre les établissements qui deviennent des établissements à profil. Qu'ont apporté les enseignement d'exploration ? RIEN. A quoi sert l'AP? Presque à rien car parfois le professeur d'une matière en AP n'est pas le même que celui qui enseigne cette même matière en temps normal... et les élèves en profitent

Bilan : aucune amélioration par rapport à l'ancien lycée et même une dégradation du niveau des élèves, du fait du manque d'horaire disciplinaire.

Le problème avec le collège c'est que cette inégalité va se faire dès la 6ème. On aura donc des différences de niveau considérables à la fin de la 3ème entre les établissements. Cela va être plus dur de gérer pour les collègues de seconde de gérer ces inégalités déjà bien visibles.

A l'époque c'était suppression de postes à gogo non ? OUI
A mon sens les EPI et les TPE ce n'est pas la même chose. Quant à l'AP, ça dépend surtout de ce que les gens sur place veulent bien en faire...

non pas les TPE mais les EE où on mêle deux matières. C'est EE ont rogné sur les heures disciplinaires.
Avant en seconde, en français les élèves avaient 4h en classe, 1 heure en groupe et AI (on faisait des petits groupes de besoin) ; maintenant, les élèves ont 4h et la marge sert à faire des groupes donc en fonction des établissements, les élèves n'ont pas le même nombre d'heures. Pareil pour l'AP.
En fait, il faut se taper dessus pour avoir quelles matières auront des groupes.
Les élèves se foutent de l'AP comme de leur première culotte, pareil pour les EE qui ne servent pas pour l'orientation.


Dernière édition par ysabel le Dim 22 Nov 2015 - 18:42, édité 1 fois

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 22 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 22  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum