Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Jenny
Médiateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny Mer 26 Fév 2020 - 10:18
Tu copies-colles ta liste là : https://www.neoprofs.org/t126845-neo-defi-lecture-2020-les-listes-des-participants
Tu l'édites pour la mettre à jour au fur et à mesure.
Et tu viens parler de tes lectures ici.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 10:25
Merci Jenny !
Adren
Adren
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Adren Mer 26 Fév 2020 - 13:24
Lulucastagnette, je viens de voir ta liste, j'espère que tu posteras des petits résumés de tes lectures, certains titres me plaisent bien.
farfalla
farfalla
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par farfalla Mer 26 Fév 2020 - 14:35
Je viens de lire Un appartement à Paris, de Guillaume Musso, que l’on m’a offert pendant mon congé maternité il y a presque deux ans. C’est loin d’être mon auteur favori, mais ça se laisse lire, même si l’on devine trop vite certains éléments a mon goût. Un « polart ». Il faut néanmoins reconnaître que Musso a fait évoluer son écriture.

Je le classe dans l’or et la boue car on part d’un génie de la peinture et de ses magnifiques toiles. Mais la jalousie qui va se créer autour de cet homme va remuer la boue, autant métaphoriquement parlant, qu’au sens propre.

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 14:49
Adren a écrit:Lulucastagnette, je viens de voir ta liste, j'espère que tu posteras des petits résumés de tes lectures, certains titres me plaisent bien.

Oui, je vais le faire, mais j'ai beaucoup de retard à rattraper... Very Happy
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 15:05
Défi 1 : un livre d'un auteur de langue allemand (mais pas allemand)

La Confusion des sentiments de Stefan Zweig.
J'aime beaucoup cet auteur et je ne me souvenais pas avoir lu cette nouvelle phare de son oeuvre. C'est un texte de 130 pages environ. Le narrateur est un professeur qui, à la fin de sa vie, se remémore une période de sa jeunesse. Etudiant, sa vie bascule lorsqu'il rencontre un professeur de littérature passionné de Shakespeare. Cet homme devient son mentor, son modèle et le jeune homme devient presque un membre de la famille.
Ce n'est pas ma lecture préférée de l'auteur car la mise en route est un peu poussive mais j'ai bien aimé la seconde partie dans laquelle les sentiments du narrateur sont finement analysés.

Défi 4 : un roman traduit du néerlandais
Le Dîner d'Hermann Koch
Je suis tombée par hasard sur ce titre en cherchant un roman néerlandais qui soit à la médiathèque du coin. Je me suis souvenue d'avoir vu passer cette couverture il y a quelques années. Je n'ai pas regretté ma lecture !
Un couple de quadragénaires (le narrateur et sa femme) est invité dans un restaurant chic par le frère du narrateur, homme politique en vue. Tous deux redoutent la soirée car ils ont plutôt des goûts simples contrairement à l'autre couple. Le roman est coupé en différentes parties suivant le déroulé du menu (mise en bouche, entrée, plat, fromage, dessert...). Les deux couples se voient pour parler de leurs enfants (des adolescents).
J'ai beaucoup aimé le ton grinçant du narrateur, la critique de la petite bourgeoisie satisfaite d'elle-même et surtout le basculement du récit vers les deux tiers. La fin est glaçante. C'est une lecture très prenante (même si un peu glauque).

Défi 7 : un livre qui comporte des photographies
Honoré et moi de Titiou Lecoq
Gros coup de cœur pour cette biographie de Balzac ! Elle réussit le pari de proposer une étude rigoureusement documentée rédigée d'une plume drôle et savoureuse. L'auteure dépoussière vraiment le personnage et les clichés qui vont avec. Ca m'a bien sûr donné envie de relire plein de Balzac ! Je vous le conseille vivement.

Défi 8 : un roman dont la trame se déroule sur plusieurs années
Les couleurs de l'incendie de Pierre Lemaître.
Je suis une fan inconditionnelle du premier tome de la trilogie (Au revoir là-haut) et j'ai donc relu avec plaisir le deuxième volet. Je parie que ces romans passeront à la postérité !
On suit la vie de Madeleine, la sœur d'Edouard Péricourt (héros du premier volet). Le roman s'ouvre sur l'enterrement de Marcel Péricourt, le patriarche, et de la tentative de suicide de son petit fils qui se jette du troisième étage pour aller s'écraser sur le cercueil de son grand-père. Entre vengeance, boursicotage, passions et haine... C'est un roman savoureux !
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 15:28
Défi 11 : Nature writing
Légendes d'automne de Jim Harrison
Le défi ne m'emballait guère, j'ai donc fait au plus simple et je me suis inspirée d'une néo (Ombre il me semble) pour le relever.
Franchement, je n'ai pas accroché du tout. J'avais vu le film à sa sortie (je ne me souvenais que des longs cheveux de Brad et d'une scène au bord de la rivière, vaguement de la scène du chariot).

Défi 14 : un livre coréen
Shim Chong, fille vendue de Hwang Sok-Yong
L'histoire se passe à la fin du XIXe siècle. L'auteur s'est inspiré d'une légende populaire pour tracer le destin de Shim Chong, jeune fille vendue à 15 ans, elle ne reverra jamais son village natal. De la maison de passe la plus sordide à un établissement honorable de geishas, elle passera par tous les stades pour finir par épouser un prince. Elle comprend très vite que son corps est une arme.
J'ai aimé cette immersion parfois crue dans le monde de la courtisanerie. Le personnage de Shim est très attachant et l'ensemble tient en haleine. Une belle découverte.

Défi 15 : un livre à la couverture multicolore
Trop de Jean-Louis Fournier
Un livre très court choisi pour sa couverture. L'auteur dresse un inventaire souvent drôle de tout ce qui est "de trop" dans notre mode de vie et nous empoisonne l'existence. Trop de chaînes de télé, trop de mètres linéaires de gâteaux, trop de musique... Bref, vous aurez saisi l'idée. Une lecture plaisante mais qui m'a un peu laissée sur ma faim car l'auteur se contente d'énumérer les "trop" sans analyser les conséquences de cette surabondance.

Défi 17 : un livre d'un auteur iranien
Dernier refrain à Ispahan de Naïri Nahapétian
Un polar iranien, ça vous dit ? Le genre du polar n'est ici qu'un prétexte pour peindre un pays sous la coupe d'un pouvoir tyrannique, notamment à l'encontre des femmes. Car ce sont des femmes qui se font assassiner, des femmes qui projetaient de faire un concert en public (il est interdit aux femmes de chanter en public en Iran). L'enquête est menée par Narek, un jeune journaliste franco-iranien qui observe ce pays et ses coutumes de son œil occidental.
Intéressant par sa critique de la société iranienne, décevant du point de vue polar.

Défi 21 : un livre dont l'auteur est/a été emprisonné
Le zéro et l'infini d'Arthur Koestler (emprisonné à deux reprises)
Ce roman décrit l'emprisonnement, les interrogatoires et la condamnation de Roubachov, un haut responsable soviétique. L'auteur s'est inspiré des procès de Moscou et des purges faites par Staline au sein du parti.
Le lecteur suit les différentes séances d'interrogatoire de Roubachov et ses semaines de captivité jusqu'à son exécution. Ce dernier se remémore sa vie (lui-même ayant été de l'autre côté) et déconstruit pièce à pièce l'idéologie qui a guidé toute sa vie. Le zéro, c'est l'individu ; l'infini, c'est le parti.
Lecture passionnante !



lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 15:52
Défi 24 : un livre dont le titre ne contient aucune voyelle
Snojr de Ragnar Jonasson
Que les amateurs d'Arnaldur Indridason, Henning Mankell, Camilla Läckberg et autres Viveca Sten lèvent le doigt !
Je vous conseille vivement la série suivante. Un jeune policier qui est muté pour son premier poste dans une ville à l'extrême nord de l'Islande, tout près du cercle polaire. Des lectures idéales pour les vacances ! J'ai dévoré 4 tomes en quelques jours.

Défi 29 : Pardonner, ou pas
Monsieur Lecoq d'Emile Gaboriau
Découverte de la fin d'année 2019 : l'oeuvre de Gaboriau. Je vous recommande vivement "Le crime d'Orcival" qui est un bijou !
Le personnage de l'enquêteur Lecoq aurait inspiré Conan Doyle pour son Sherlock Holmes. Un enquêteur minutieux, observateur, qui change d'apparence au fil de l'enquête.
Ce roman le met à l'honneur lors d'une de ses premières enquêtes importantes. Une fusillade a lieu dans un bar crasseux, le coupable se livre mais rien ne colle aux yeux de Lecoq. S'ensuit une longue enquête et un plongeon dans le passé.
Si vous aimez l'ambiance "Paris au XIXe" et les enquêtes, allez-y les yeux fermés !

Défi 31 : Fin d'un monde
L'art de perdre d'Alice Zeniter
La narratrice retrace la vie de sa famille sur plusieurs générations. Ses grands-parents avant, pendant et après la Guerre d'Algérie. Contraints de quitter le pays, parqués dans des camps puis confrontés à l'impossibilité de s'intégrer dans un pays où ils ne se sentent pas chez eux. On suit ensuite la narratrice qui, à l'âge adulte, retourne en Algérie pour un voyage professionnel mais en profite pour retrouver les lieux tant décrits par ses grands-parents. J'ai choisi de le placer dans cette entrée car pour la famille de la narratrice, le départ du pays natal est comparable à la fin d'un monde. J'ai vraiment apprécié cette lecture, très enrichissante.

Défi 27 : un livre dans lequel se produit une métamorphose
Le lambeau de Philippe Lançon
Je l'avais d'abord placé dans le défi 32 car j'avais vu qu'il avait été élu livre de l'année par le magazine Lire mais en fait c'est un choix de la rédaction et non des lecteurs alors je le déplace dans l'entrée 27 où il va parfaitement.
J'ai vu que nous étions plusieurs à le citer dans notre liste alors je serai brève. C'est l'histoire d'un journaliste victime de l'attentat contre Charlie Hebdo. L'attentat en lui-même est raconté au début du livre. L'essentiel du roman traite de la reconstruction physique (les multiples opérations et greffes subies par l'auteur) et psychologique de Philippe Lançon.
Une oeuvre poignante mais jamais larmoyante. Une lecture qui marque !

lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Mer 26 Fév 2020 - 16:13
Défi 38 : un livre dont le titre mentionne un vêtement ou un accessoire vestimentaire
Regrets sur ma vieille robe de chambre de Diderot
Très courte lecture (une trentaine de pages) que cet essai dont le sous titre est "Avis à ceux qui ont plus de goût que de fortune".
Sous le sujet badin (une riche admiratrice a offert à Diderot une magnifique robe de chambre pour remplacer la "vieille pelure" qu'il affectionnait), Diderot critique avec ironie les penseurs, philosophes ou artistes qui s'amollissent au contact de l'opulence.

Défi 39 : un livre dont le titre comporte un terme familier ou un gros mot
Mémoire de mes putains tristes de Gabriel Garcia Marquez
Le jour de ses 90 ans, le narrateur se réveille avec la folle envie de passer la nuit avec une vierge. Il n'a jamais connu de l'amour que ses visites régulières aux maisons de passe de son quartier. Il demande à sa plus vieille amie de lui trouver la perle rare. L'histoire pourrait sembler glauque mais elle ne l'est pas. C'est une histoire d'amour fou (et platonique) d'un homme profondément seul.

Défi 43 : une histoire dans l'histoire/l'Histoire
Au revoir là-haut de Pierre Lemaître
Je parlais plus haut du deuxième volet (défi 8). L'histoire d'Edouard Péricourt commence à la veille du 11 novembre. Défiguré par un éclat d'obus en voulant sauver la vie d'Albert, il se fait passer pour mort aux yeux de sa (riche) famille, ne supportant pas l'idée de se montrer à eux. Artiste surdoué et insolent, il échafaude une extraordinaire arnaque aux monuments aux morts.
Je vous le recommande vivement si vous avez la chance de ne l'avoir jamais lu !

Un livre dont le titre comporte un nom de membre de la famille
Frère d'âme de David Diop
On ne présente plus ce titre, souvent cité dans les défis de l'an dernier, il me semble.
Je n'ai pas du tout accroché (euphémisme). La narration façon griot avec les répétitions lancinantes et les périphrases "mon presque frère" m'ont ennuyée au plus haut point. Je sais que les critiques sont élogieuses pour ce titre mais vraiment je suis passée à côté !

Défi 47 : un livre choisi pour son livre intrigant
Les os des filles de Line Papin
L'histoire des femmes de la famille de Line Papin (brillante jeune auteur et compagne de Marc Lavoine pour l'anecdote), jeune femme dont la mère est vietnamienne et le père français. Née et élevée à Hanoï, Line quitte brutalement le Vietnam à 10 ans et, arrivée en France, se sent déracinée et perdue. Elle sombre alors dans l'anorexie et frôle la mort. Ses années d'enchantement en Asie, les souffrances de son exil et sa reconstruction sont racontées avec justesse et pudeur. J'ai vraiment beaucoup aimé cette oeuvre, très touchante et intelligente.
Volo'
Volo'
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Volo' Mer 26 Fév 2020 - 16:27
29. Pardonner (ou pas) - C.E. Morgan, Le sport des rois
Le livre suit la vie de plusieurs personnages dont celui de Henry Forge, de son enfance à sa maturité. Fils de paysan, riche propriétaire terrien dans le Kentucky, celui-ci souhaite transformer l'exploitation agricole pour créer des combinaisons de chevaux pour les compétitions hippiques. C'est un objectif pour lui qui ne peut pas ne pas advenir ayant grandi dans une famille blanche, autoritaire et dominant la région. Le récit suit un autre personnage, Allmon Shaughnessy, un jeune homme noir élevé dans un quartier pauvre par une mère noire malade, un grand-père révérend et marqué par l'absence d'un père blanc. Ni blanc pour les blancs, ni noir pour les noirs. Allmon grandit dans les discriminations, la violence et les injustices pour finir groom, en lien avec le domaine Forge. Les deux généalogies, c'est bien de cela qu'il s'agit ici, vont se rencontrer et être confrontées l'une à l'autre et faire remonter le passé, encore présent. Une bonne lecture mais inégale suivant les parties (650 pages).

37. Un livre qui évoque l'idée de bonheur - Gunnar Gunnarsson, Le Berger de l'Avent.
Trouvé dans une petite librairie en faisant du lèche-livre la semaine passée, j'ai tout de suite pensé à la critique de Jenny et je me le suis procuré. J'ai beaucoup apprécié la simplicité du texte ainsi que la profondeur de ce qui est dit. Ce simple berger fait le même parcours tous les ans dans la montagne et ne refuse pas d'aider autrui. Il est confronté aux hommes comme il est confronté à la nature. Ne se séparant jamais de Léo et de Roc, ces deux compagnons de vie en prennent des aspects humains indispensables au fonctionnement de ce trio. Je ne regrette absolument pas cette lecture qui m'a fait réflechir sur la simplicité des choses et de prendre plaisir au calme dans ce monde de brutes. (:

41. Un livre dont le titre contient un nom de pays ou de continent - Einar Már Gu∂mundsson, Les Rois d'Islande
L'auteur reprend, sur le mode des sagas islandaises, la famille des Knudsen et tisse leur généalogie, confusément. Ce qui est intéressant c'est que le narrateur n'est pas fiable puisque l'ouvrage est à mi-chemin entre fresque critique de l'Islande et nouvelle comique. Les faits réels se mélangent à la narration savamment utilisée par l'auteur. Celui-ci est très cynique par rapport à la société islandaise et à son organisation. J'ai ri à de nombreux passages et je dois dire que cela m'a surpris parce que je ne suis pas habitué à rire dans mes lectures. Néanmoins, j'ai trouvé ce livre long puisque je me suis perdu dans les différents personnages (et c'est ce qu'attend l'auteur d'après une interview que j'ai pu lire).

On dit parfois que notre société a perdu son sens de l'humour, pour faire place à la cupidité, à l'oisiveté et au clinquant.
Ce n'est peut être pas faux.
Une nation qui, jadis, croyait aux elfes et aux fantômes ne jure plus que par les indicateurs financiers et les courbes d'inflation. On peut même hypothéquer les poissons qui nagent dans la mer et emprunter sur leur dos. Le système économique sombre dans l'ésotérisme, la magie envahit le réel, peut-être même faut-il parler de réalisme magique.
Or, quand le sens de l'humour se perd, tout devient dérisoire.
p.14

Dans sa vieillesse, Ástvaldur Knudsen disait à qui voulait l'entendre que les imbéciles menaient la danse, en tout cas en Islande. Il faut savoir qu'Ástvaldur atteignit l'âge de cent sept ans, et qu'il était passablement hors du monde les dernières années de sa vie. D'après lui, les crétins dirigeaient tout : les programmes télévisés, les stations de radio, les municipalités ; ils étaient maires et ministres. Ils menaient la danse dans le Parti et conduisaient le vaisseau de la nation droit sur les récifs. "Nous les élisons encore et encore et ils n'en font qu'à leur tête, claironnait-il. En Islande, être imbécile ne pose pas de problème. Et encore moins quand on est diplômé. Dans ce cas, on devient simplement un imbécile patenté."
p.35

Je me suis procuré Le joueur d'échecs suite à la critique de nicole86, sa présentation et le passage choisi m'ont attiré. Peut-être partirais-je là-dessus pour la prochaine lecture. Dans tous les cas, merci (et pas merci) pour les différentes critiques des participants, je note des titres les uns après les autres suite à vos lectures.
nicole 86
nicole 86
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par nicole 86 Mer 26 Fév 2020 - 16:32
lulucastagnette a écrit:
Défi 39 : un livre dont le titre comporte un terme familier ou un gros mot
Mémoire de mes putains tristes de Gabriel Garcia Marquez
Le jour de ses 90 ans, le narrateur se réveille avec la folle envie de passer la nuit avec une vierge. Il n'a jamais connu de l'amour que ses visites régulières aux maisons de passe de son quartier. Il demande à sa plus vieille amie de lui trouver la perle rare. L'histoire pourrait sembler glauque mais elle ne l'est pas. C'est une histoire d'amour fou (et platonique) d'un homme profondément seul.

Merci pour tous ces avis Lulucastagnette, quelle moisson !
Je n'avais jamais entendu parler de ce livre de Gabriel Garcia Marquez, mais j'ai bien l'intention de le lire.
Jenny
Jenny
Médiateur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Jenny Mer 26 Fév 2020 - 16:39
Volo' a écrit:37. Un livre qui évoque l'idée de bonheur - Gunnar Gunnarsson, Le Berger de l'Avent.
Trouvé dans une petite librairie en faisant du lèche-livre la semaine passée, j'ai tout de suite pensé à la critique de Jenny et je me le suis procuré. J'ai beaucoup apprécié la simplicité du texte ainsi que la profondeur de ce qui est dit. Ce simple berger fait le même parcours tous les ans dans la montagne et ne refuse pas d'aider autrui. Il est confronté aux hommes comme il est confronté à la nature. Ne se séparant jamais de Léo et de Roc, ces deux compagnons de vie en prennent des aspects humains indispensables au fonctionnement de ce trio. Je ne regrette absolument pas cette lecture qui m'a fait réflechir sur la simplicité des choses et de prendre plaisir au calme dans ce monde de brutes. (:

Contente que ça t'ait plu. Smile Et entièrement d'accord avec toi sur la phrase que j'ai graissé.
Les rois d'Islande sont dans ma PAL depuis un moment.
Shim Chong, fille vendue aussi d'ailleurs.
Eloah
Eloah
Expert

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Eloah Mer 26 Fév 2020 - 18:49
Pour le défi 38 un roman d'amour, j'ai lu Ensemble à minuit de J. Castle.
C'est un roman jeunesse. L'histoire d'amour en elle-même n'est pas sensationnelle mais j'ai aimé l'originalité qui réunit les deux jeunes gens : témoins d'une dispute qui se termine tragiquement, ils culpabilisent terriblement de ne pas être intervenus. Quelqu'un leur lance alors le défi de faire 7 bonnes actions désintéressées envers des inconnus. Une grande partie du roman s'intéresse alors à ce qu'est la bonté, à la question de savoir à partir de quand on doit / on peut intervenir dans la vie de parfaits inconnus mais aussi quelles sont les limites de ces actes, tout désintéressés qu'ils soient. J'ai bien aimé aussi qu'après chaque bonne action un petit chapitre soit consacré à la manière dont l'inconnu a vécu la chose. Bref, même si le style n'est pas transcendant, je vous recommande ce roman jeunesse car j'en lis pas mal et c'est la première fois que j'en lis un qui se penche sur ces questions.
miss sophie
miss sophie
Expert spécialisé

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par miss sophie Jeu 27 Fév 2020 - 10:00
Pour le défi 14 (un livre coréen) : La dénonciation de Bandi (2014, textes de 1989-1995).
Des nouvelles ancrées dans le quotidien de personnages simples vivant dans la peur d’un faux pas, dans la surveillance permanente instaurée par le régime nord-coréen, dans ses injonctions qui ne tiennent aucun compte des vies (ainsi, parce que le Grand Leader va participer à un événement, tout le monde doit s’y trouver et il est interdit de quitter la ville, même pour se rendre au chevet de sa mère mourante). Ces récits montrent de l’intérieur l’absurdité et la cruauté d’un système qui broie les individus forcés en plus de jouer la comédie du bonheur s’ils ne veulent pas être taxés d’antirévolutionnaires.
selampru
selampru
Niveau 6

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par selampru Jeu 27 Fév 2020 - 13:32
Pour le défi 39, un livre dont le titre contient un terme familier, j'ai lu La Fabrique du crétin digital de Michel Desmurget dont j'avais beaucoup entendu parler. Le constat est en effet effrayant et on sent la colère de l'auteur devant le déni des politiques, des industriels et des médias. La 2e partie est plus explicative reposant sur des études précises alors que la 1re est davantage à charge contre les spécialistes auto-proclamés et les scientifiques aux méthodes vacillantes. Une lecture salutaire même si l'aspect répétitif des essais m'énerve prodigieusement...
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Jeu 27 Fév 2020 - 16:01
Pour le défi 23 : un livre évoquant un épisode biblique (réécriture ou simple clin d'œil)
Le cimetière de Gérard Guix.
Dans un futur proche, il sera interdit d'enterrer nos morts par manque d'espace sur Terre. Seuls les plus rebelles ou les plus idéalistes tenteront de briser cette règle. Isobel arrive dans l'un des derniers cimetières avec l'intention d'enterrer sa mère. Elle a réussi à gagner quelques heures, mais dans deux jours au plus tard, elle devra incinérer sa mère conformément à la loi. C'est alors qu'elle rencontre Travis.

Je suis fan de dystopies et l'idée de départ me plaisait mais on peut largement se dispenser de cette lecture. La "surprise" de la fin est très vite devinée, l'atteinte aux libertés n'est que superficiellement évoquée... Je fais entrer ce titre dans le défi 23 car on retrouve de nombreuses allusions au péché originel (prénoms des personnages, citations bibliques, scène de la pomme...)
Adren
Adren
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Adren Ven 28 Fév 2020 - 11:14
Bonjour à tous,
merci Lulucastagnette pour tes résumés, je verrai si je trouve certains titres en médiathèque.
De mon côté j'ai donc fini de (re)lire Felicidad de Jean Molla qui peut aller dans le défi n°22. Récit de science-fiction hommage à Philip K. Dick. A Felicidad, le bonheur est obligatoire, et la surveillance, permanente. Des recherches génétiques ont permis de créer des "parumains" avec des facultés améliorées (force, physique, intelligence). Le Président à vie et son gouvernement restent à l'abri dans un bunker sécurisé, la population de Felicidad est répartie selon sa catégorie sociale et son "humanité".
J'ai découvert aussi par hasard (présentoir de médiathèque) François, portrait d'un absent de Michaël Ferrier que je classe dans "l'or et la boue" (n°36). L'auteur apprend le décès accidentel de son ami François, noyé avec sa fille. Il revient sur la naissance de leur amitié quand ils étaient étudiants, leurs goûtes respectifs pour la littérature et le cinéma, leur projet de travailler ensemble et la brouille qui en découle. L'or c'est leur rencontre et cette amitié précieuse qui résiste à tout, les livres, le cinéma ; la boue c'est  la vie de Thierry, SDF, sur qui François réalise son unique film documentaire, la brouille inexpliquée des amis, la noyade du père et de sa fille, le chagrin du deuil.
Extrait : "Le deuxième voyage de François au Japon est l'exact reflet inversé du premier. Le premier avait été un miracle, une sorte de parenthèse flottante et suspendue dans la douceur légère du printemps et le parfum des cerisiers. Le second se révèle vite un enfer, dans la fournaise moite de l'été, au milieu des singes et des sangliers.
En fait, je n'ai jamais bien compris ce qui s'était passé dans sa tête à ce moment-là. La seule chose que je puisse faire, c'est essayer de reconstituer, à partir de ses propres mots, le déroulé des événements. Seul à Kyoto, séparé de sa famille et de son environnement coutumier, c'est comme s'il n'arrivait plus à se repérer dans le chaos des sensations, des réflexions, des observations, des impulsions que le monde environnant et son imagination suscitent en lui. Le Japon lui échappe, et le film. C'est l'envers de l'éclipse, une négativité qui n'est ni radieuse ni solaire, une épiphanie manquée."
Ce n'est pas une fiction.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Ven 28 Fév 2020 - 14:30
Pour le défi 50 : un roman dont les héroïnes sont sœurs
Le testament d'Olympe de Chantal Thomas.
Nous sommes au milieu du XVIIIe siècle, sous le règne de Louis XV. Apolline et Ursule sont nées à Bordeaux, dans un milieu très religieux, dans une bonne famille qui vit dans la misère. Ursule n'a qu'une envie : s'enfuir. Elle le fait à quinze ans. Apolline est mise dans un couvent puis devient préceptrice avant de retrouver sa sœur mourante qui lui laisse un manuscrit racontant ses aventures. Ursule, rebaptisée Olympe, a réussi à se faire remarquer par le duc de Richelieu (le libertin, pas son ancêtre le cardinal) qui l'offre à Louis XV dont elle devient la maîtresse et dont elle a un fils... avant d'être brutalement rejetée.
J'ai beaucoup aimé ce roman qui nous plonge dans l'univers des favorites. Il conviendrait parfaitement pour le défi 36 "l'or et la boue".
Adren
Adren
Fidèle du forum

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Adren Ven 28 Fév 2020 - 17:51
Lulucastagnette, je suis impressionnée par toutes les lectures que tu as faites en à peine 2 mois. J'ai l'impression de passer beaucoup de temps à lire, et aussi l'impression que c'est souvent au détriment de mon travail ou de mon entourage, mais là, tu fais très fort !
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Ven 28 Fév 2020 - 20:12
Pour le défi 34 : Nourriture(s)
De sang et d'or (Les enquêtes du maître d'hôtel de François Ier) de Michèle Barrière
Juin 1520 : François Ier et Henry VIII, les fougueux rois de France et d'Angleterre, s'apprêtent à signer un traité de paix au camp du Drap d'or. Pour Quentin du Mesnil, qui caresse l'espoir de se voir confier l'aménagement du futur Chambord, c'est l'occasion de briller lors des fêtes et festins. Pourtant, dans le climat tendu qui règne entre Français et Anglais, un rien mettrait le feu aux poudres. Mais qui s'acharne donc à faire disparaître les victuailles côté français ? Quel jeu joue Henry VIII en recevant Charles Quint juste avant sa rencontre avec François ? Qui, enfin, commandite ces meurtres étranges menaçant la paix promise ? L'entourage du roi d'Angleterre soulève de plus en plus d'interrogations. Notamment son conseiller, Thomas More. Car au fil des découvertes macabres, plus aucun doute n'est possible : c'est bien son livre L'Utopie, paru quatre ans plus tôt, qui guide la main assassine.
J'ai découvert cette série qui est plutôt réussie, dans le genre roman policier/historique/gastronomique. Ca m'a donné envie de lire les autres, en tout cas. On retrouve même à la fin de l'ouvrage des recettes d'époque. Ca m'a fait penser à la série des Le Floch, pour l'importance des mets et leur description précise.
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Ven 28 Fév 2020 - 20:13
Adren, tu sais, je suis en vacances (j'ai beaucoup lu après Noël et pendant ces vacances).
Je suis une grosse lectrice, je lis tous les jours et je lis très vite.
Mais avec la reprise, le rythme va malheureusement devoir ralentir...
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Ven 28 Fév 2020 - 20:21
Pour le défi 6 (titre à la forme négative), Né d'aucune femme ça vous semble acceptable ?
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par *Ombre* Ven 28 Fév 2020 - 20:32
Ben, "aucun", c'est négatif, non ?
lulucastagnette
lulucastagnette
Empereur

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par lulucastagnette Ven 28 Fév 2020 - 20:33
Oui, bien sûr, mais j'avais un doute sur la négativité de la phrase.
*Ombre*
*Ombre*
Grand sage

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par *Ombre* Ven 28 Fév 2020 - 20:35
En même temps, comme le titre n'est pas une phrase, c'est compliqué... Ce n'est pas une phrase, mais il est négatif. professeur Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 2164541516
Volo'
Volo'
Neoprof expérimenté

Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote ! - Page 20 Empty Re: Neo défi lecture 2020 - Ici, on papote !

par Volo' Ven 28 Fév 2020 - 20:38
Ah je l’ai vu en librairie ! J’ai hâte de lire ce que tu en penses, savoir s’il vaut le coup de lecture ! Very Happy
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum