Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le 1/7/2020, 13:54
@celitian a écrit:
@henriette a écrit:
@celitian a écrit:
@Isis39 a écrit:Alors la visio, c'est bien beau mais ça laisse des gamins au bord de la route (un certain nombre ont des connexions pourries).
Et l'obligation de respecter des horaires, franchement, très peu pour moi. Déjà qu'on était confiné, si en plus il fallait respecter un EDT...
J'ai fait des visios avec mes élèves quand ça m'arrangeait (et eux aussi). Pas forcément en respectant l'EDT.
Je suis en ville et la région prêtait des clés pour se connecter si besoin donc peu de difficultés de connexion.

Lorsque je parle des horaires, ce ne sont pas ceux de l'EDT classique naturellement mais des horaires adaptées.

Nous sommes tous différents mais, pour mes collègues et nos élèves, nous avons tous apprécié d'avoir des moments précis dans la journée où nous savions que nous allions avoir un regroupement avec d'autres même si c'était qu'oral, cela permettait de moins tourner en rond et de moins penser à la situation.
La région prêtait des clefs aux élèves ?
Sinon, je l'ai déjà dit, mais avec 3 enfants à la maison, lorsque deux visios sont tombées en même temps pour eux, ça a été une galère sans nom, car les contraintes matérielles côté familles des élèves, c'est pas triste non plus...

Oui, c'était possible et des tablettes aussi.
C'est vrai, des élèves se retrouvaient parfois coincés ou obligés de suivre sur téléphone.
Je suis tout à  fait conscience que cela n'est pas l'idéal du tout, mais je reste persuadée que cela aurait économisé du temps et du stress à certains collègues qui n'ont rien sous format numérique et qui ont dû créer deux mois de cours tout en assurant des corrections.

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...


Dernière édition par Leclochard le 1/7/2020, 14:13, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le 1/7/2020, 14:09
@micaschiste a écrit:
À quelques jours des vacances scolaires, le ministre de l'Éducation est optimiste. «Nous pensons que les conditions sanitaires permettront un retour normal en classe avec un groupe classe normal, avec des effectifs normaux», a-t-il déclaré ce mercredi matin 1er juillet sur RTL. Avant de rapidement préciser «sauf s'il y a une dégradation des conditions sanitaires».
source
Voilà sûrement pourquoi il n'est pas envisagé de rentrée particulière en septembre.

Cool enfin une bonne nouvelle...

Chez nous de toute façon le nombre d élèves s est considérablement réduit et certaines classes sont carrément mélangées.. des parties de basket s improvisent pour les études...

celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le 1/7/2020, 14:31
@Leclochard a écrit:
@celitian a écrit:
@henriette a écrit:
@celitian a écrit:
Je suis en ville et la région prêtait des clés pour se connecter si besoin donc peu de difficultés de connexion.

Lorsque je parle des horaires, ce ne sont pas ceux de l'EDT classique naturellement mais des horaires adaptées.

Nous sommes tous différents mais, pour mes collègues et nos élèves, nous avons tous apprécié d'avoir des moments précis dans la journée où nous savions que nous allions avoir un regroupement avec d'autres même si c'était qu'oral, cela permettait de moins tourner en rond et de moins penser à la situation.
La région prêtait des clefs aux élèves ?
Sinon, je l'ai déjà dit, mais avec 3 enfants à la maison, lorsque deux visios sont tombées en même temps pour eux, ça a été une galère sans nom, car les contraintes matérielles côté familles des élèves, c'est pas triste non plus...

Oui, c'était possible et des tablettes aussi.
C'est vrai, des élèves se retrouvaient parfois coincés ou obligés de suivre sur téléphone.
Je suis tout à  fait conscience que cela n'est pas l'idéal du tout, mais je reste persuadée que cela aurait économisé du temps et du stress à certains collègues qui n'ont rien sous format numérique et qui ont dû créer deux mois de cours tout en assurant des corrections.

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le 1/7/2020, 14:33
Ce qui m'a pris le plus de temps, ce sont les corrections d'activités avec retour personnalisé à chacun. La visio de ce côté ne m'aurait pas fait vraiment gagné de temps, je crois.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Ichibi
Ichibi
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ichibi le 1/7/2020, 14:40
@jeromebr a écrit:
@micaschiste a écrit:
À quelques jours des vacances scolaires, le ministre de l'Éducation est optimiste. «Nous pensons que les conditions sanitaires permettront un retour normal en classe avec un groupe classe normal, avec des effectifs normaux», a-t-il déclaré ce mercredi matin 1er juillet sur RTL. Avant de rapidement préciser «sauf s'il y a une dégradation des conditions sanitaires».
source
Voilà sûrement pourquoi il n'est pas envisagé de rentrée particulière en septembre.

Cool enfin une bonne nouvelle...

Chez nous de toute façon le nombre d élèves s est considérablement réduit et certaines classes sont carrément mélangées.. des parties de basket s improvisent pour les études...


Aïe. Si Jean-Michel Blanquer pense que la rentrée sera normale, c'est qu'il faut s'attendre au pire... Il faut toujours comprendre le contraire de ce qu'il dit.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le 1/7/2020, 14:44
@Ichibi a écrit:
@jeromebr a écrit:
@micaschiste a écrit:
À quelques jours des vacances scolaires, le ministre de l'Éducation est optimiste. «Nous pensons que les conditions sanitaires permettront un retour normal en classe avec un groupe classe normal, avec des effectifs normaux», a-t-il déclaré ce mercredi matin 1er juillet sur RTL. Avant de rapidement préciser «sauf s'il y a une dégradation des conditions sanitaires».
source
Voilà sûrement pourquoi il n'est pas envisagé de rentrée particulière en septembre.

Cool enfin une bonne nouvelle...

Chez nous de toute façon le nombre d élèves s est considérablement réduit et certaines classes sont carrément mélangées.. des parties de basket s improvisent pour les études...


Aïe. Si Jean-Michel Blanquer pense que la rentrée sera normale, c'est qu'il faut s'attendre au pire... Il faut toujours comprendre le contraire de ce qu'il dit.

Ce qui est désolant c'est que rien n'est prévu. On pourrait penser qu'un plan pourrait prévoir plusieurs cas de figures : rentrée normale, rentrée avec peu de circulation du virus, et une rentrée plus "catastrophiste". Et donc commencer à prévoir : que ce soit pour les chefs ou pour les profs...
C'est d'ailleurs ce qui se passe en Belgique. Ici rien du tout. Et on aura peut-être le 31 août un nouveau protocole à appliquer ?
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le 1/7/2020, 14:57
@henriette a écrit:Ce qui m'a pris le plus de temps, ce sont les corrections d'activités avec retour personnalisé à chacun. La visio de ce côté ne m'aurait pas fait vraiment gagné de temps, je crois.
Je veux bien te croire, c'était hyper long et pénible sur écran ! Visio ou pas cela ne change rien malheureusement.

Ça peut paraître impossible mais j'ai, par exemple, eu une collègue plusieurs fois au téléphone car elle avait saisi des cours mais que tout avait disparu, elle n'a jamais voulu tester la visio uniquement par principe alors qu'elle aurait certainement gagné du temps.

Mon fils a aussi une professeur pas à l'aise du tout avec l'informatique, elle a fini par faire des visios pour pouvoir faire comme en cours car elle ne s'en sortait pas.
Leclochard
Leclochard
Empereur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Leclochard le 1/7/2020, 14:59
@celitian a écrit:
@Leclochard a écrit:
@celitian a écrit:
@henriette a écrit:
La région prêtait des clefs aux élèves ?
Sinon, je l'ai déjà dit, mais avec 3 enfants à la maison, lorsque deux visios sont tombées en même temps pour eux, ça a été une galère sans nom, car les contraintes matérielles côté familles des élèves, c'est pas triste non plus...

Oui, c'était possible et des tablettes aussi.
C'est vrai, des élèves se retrouvaient parfois coincés ou obligés de suivre sur téléphone.
Je suis tout à  fait conscience que cela n'est pas l'idéal du tout, mais je reste persuadée que cela aurait économisé du temps et du stress à certains collègues qui n'ont rien sous format numérique et qui ont dû créer deux mois de cours tout en assurant des corrections.

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826


L'intérêt de la visio, j'ai du mal à le percevoir sans doute parce que j'enseigne dans un collège rural dont pas mal d'élèves avaient des problèmes de connexion et que ce qui me prenait du temps, ce n'était pas de répondre aux questions de compréhension, mais bien de taper les textes et de corriger leurs devoirs d'une façon personnelle, comme le dit Henriette. Les lire en visio n'aurait pas été suffisant et n'aurait pas remplacé le boulot de copie.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le 1/7/2020, 15:17
@celitian a écrit:
@Leclochard a écrit:
@celitian a écrit:
@henriette a écrit:
La région prêtait des clefs aux élèves ?
Sinon, je l'ai déjà dit, mais avec 3 enfants à la maison, lorsque deux visios sont tombées en même temps pour eux, ça a été une galère sans nom, car les contraintes matérielles côté familles des élèves, c'est pas triste non plus...

Oui, c'était possible et des tablettes aussi.
C'est vrai, des élèves se retrouvaient parfois coincés ou obligés de suivre sur téléphone.
Je suis tout à  fait conscience que cela n'est pas l'idéal du tout, mais je reste persuadée que cela aurait économisé du temps et du stress à certains collègues qui n'ont rien sous format numérique et qui ont dû créer deux mois de cours tout en assurant des corrections.

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826


Moi, m'agacent ceux qui croient avoir fait du super boulot grâce à leurs visios, sans avoir conscience de ce qui se passe de l'autre côté de l'écran....

J'ai suivi ça, côté élève, par ma fille qui est en lycée ...

Entre l'élève dans son lit, qui finit sa nuit, celui qui met la visio sur son smartphone et qui, suite à une erreur de manip, apparaît à l'écran en train de tondre la pelouse et les autres qui se mettent devant la visio mais papotent avec les copains sur leur smartphone, diffusent des captures d'écran ...

Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...



celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le 1/7/2020, 15:30
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:
@Leclochard a écrit:
@celitian a écrit:

Oui, c'était possible et des tablettes aussi.
C'est vrai, des élèves se retrouvaient parfois coincés ou obligés de suivre sur téléphone.
Je suis tout à  fait conscience que cela n'est pas l'idéal du tout, mais je reste persuadée que cela aurait économisé du temps et du stress à certains collègues qui n'ont rien sous format numérique et qui ont dû créer deux mois de cours tout en assurant des corrections.

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826


Moi, m'agacent ceux qui croient avoir fait du super boulot grâce à leurs visios, sans avoir conscience de ce qui se passe de l'autre côté de l'écran....
J'ai suivi ça, côté élève, par ma fille qui est en lycée ...
Entre l'élève dans son lit, qui finit sa nuit, celui qui met la visio sur son smartphone et qui, suite à une erreur de manip, apparaît à l'écran en train de tondre la pelouse et les autres qui se mettent devant la visio mais papotent avec les copains sur leur smartphone, diffusent des captures d'écran ...
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...
Dommage de réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles, nous sommes plusieurs à avoir totalement arrêté les visios avec certains classes car ils se contentaient de se connecter et de faire autre chose.
La visio en petits groupes permet justement de les interroger les uns après les autres pour bien vérifier la présence et le travail.
Pour les bulletins, dans mon établissement, nous avons eu l'interdiction de mettre un commentaire négatif sur le travail pendant le confinement donc nous étions coincés pour dire réellement ce que nous avions constaté.
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le 1/7/2020, 15:38
@chmarmottine a écrit:
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...

Le terme est peut-être mal choisi. "s'est connecté" serait peut-être plus approprié ? Il n'empêche que c'est un fait.
La nuance étant plutôt "a participé" ou "s'est montré actif".
En même temps, quelle valeur aura ce bulletin de T3 ?
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le 1/7/2020, 15:44
@celitian a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:
@Leclochard a écrit:

Je ne pense pas car ce qui m'a pris du temps, c'est de taper les textes et les corrections, pas de rédiger trois ou quatre questions et leur corrigé. Oui, ce n'était pas des cours habituels mais une situation d'enseignement dégradée.
En ce qui concerne la grammaire, j'avais plein d'exercices d'avance. Il m'a fallu ajouter une explication (quelques ou plus lignes) et la correction. Parfois, il y avait une dictée. Sincèrement, la visio ne m'aurait pas fait économiser du temps. Elle aurait surtout ajouté une contrainte temporelle supplémentaire à mon organisation (en gros, je bossais le soir ou tôt le matin et je consacrais la journée à mes enfants). La souplesse et l'efficacité ne sont pas là où tu les crois. Ne plains donc pas les dinosaures qui en sont restés aux cours PDF. Ils ont peut-être comme moi (sûrement ?), passé moins de temps à bosser que toi.  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826
Par ailleurs, Danska a bien cerné les problèmes qui se posaient aux élèves: mauvaise connexion, manque de matériel (comment fait-on avec plusieurs enfants ?)...
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826


Moi, m'agacent ceux qui croient avoir fait du super boulot grâce à leurs visios, sans avoir conscience de ce qui se passe de l'autre côté de l'écran....
J'ai suivi ça, côté élève, par ma fille qui est en lycée ...
Entre l'élève dans son lit, qui finit sa nuit, celui qui met la visio sur son smartphone et qui, suite à une erreur de manip, apparaît à l'écran en train de tondre la pelouse et les autres qui se mettent devant la visio mais papotent avec les copains sur leur smartphone, diffusent des captures d'écran ...
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...
Dommage de réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles, nous sommes plusieurs à avoir totalement arrêté les visios avec certains classes car ils se contentaient de se connecter et de faire autre chose.
La visio en petits groupes permet justement de les interroger les uns après les autres pour bien vérifier la présence et le travail.
Pour les bulletins, dans mon établissement, nous avons eu l'interdiction de mettre un commentaire négatif sur le travail pendant le confinement donc nous étions coincés pour dire réellement ce que nous avions constaté.

Ce n'est pas complètement incohérent ... très difficile de savoir ce qui se passe réellement dans les familles.
Je ne comprends même pas pourquoi on a maintenu les bulletins du 3eme trimestre.

Quant à ta remarque sur "réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles", tu peux t'abstenir. Je ne fais que décrire ce que j'ai observé. Je ne juge pas. Et oui, un bon nombre de collègues sont naïfs ou font semblant de l'être, pour les visios mais pas que. C'est la même chose pour tous les travaux écrits rendus ou les QCM faits sur Pronote.
Je ne me permets pas de juger ni les collègues, ni les élèves, vu la complexité de la situation qu'on a vécue. Je décris ce qui s'est passé autour de moi. Cela ne va pas plus loin.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le 1/7/2020, 15:44
@Enaeco a écrit:
@chmarmottine a écrit:
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...

Le terme est peut-être mal choisi. "s'est connecté" serait peut-être plus approprié ? Il n'empêche que c'est un fait.
La nuance étant plutôt "a participé" ou "s'est montré actif".
En même temps, quelle valeur aura ce bulletin de T3 ?

Aucune.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le 1/7/2020, 15:49
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:
Mais je suis beaucoup plus âgée que toi donc question dinosaure, je te bats  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

Pour la souplesse et l'efficacité, je pense le contraire de toi mais c'est pas grave car le plus efficace est un vrai cours, je suppose que cela dépend aussi des matières, certaines se prêtent peut-être mieux aux cours en pdf, les miennes pas du tout.

Encore une fois, je ne parle pas de collègues avec des contraintes personnelles mais de collègues qui ont passé un temps fou à faire de la saisie et qui se plaignaient de perdre beaucoup de temps (dans certaines matières, les collègues n'avaient rien sous format numérique) alors qu'ils auraient pu se contenter de faire la même chose en visio orale et que les élèves prennent des notes.
Ici, les connexions et manque de matériel n'étaient pas un vrai problème mais je suis en ville, en lycée ou post-bac.

En fait, deux choses m'agacent :
* ceux qui pensent que sans visio orale, pas d'efficacité possible,
* et ceux qui pensent, sans avoir réellement testé, que la visio orale n'apporte rien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826


Moi, m'agacent ceux qui croient avoir fait du super boulot grâce à leurs visios, sans avoir conscience de ce qui se passe de l'autre côté de l'écran....
J'ai suivi ça, côté élève, par ma fille qui est en lycée ...
Entre l'élève dans son lit, qui finit sa nuit, celui qui met la visio sur son smartphone et qui, suite à une erreur de manip, apparaît à l'écran en train de tondre la pelouse et les autres qui se mettent devant la visio mais papotent avec les copains sur leur smartphone, diffusent des captures d'écran ...
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...
Dommage de réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles, nous sommes plusieurs à avoir totalement arrêté les visios avec certains classes car ils se contentaient de se connecter et de faire autre chose.
La visio en petits groupes permet justement de les interroger les uns après les autres pour bien vérifier la présence et le travail.
Pour les bulletins, dans mon établissement, nous avons eu l'interdiction de mettre un commentaire négatif sur le travail pendant le confinement donc nous étions coincés pour dire réellement ce que nous avions constaté.

Ce n'est pas complètement incohérent ...  très difficile de savoir ce qui se passe réellement dans les familles.
Je ne comprends même pas pourquoi on a maintenu les bulletins du 3eme trimestre.

Quant à ta remarque sur "réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles", tu peux t'abstenir. Je ne fais que décrire ce que j'ai observé. Je ne juge pas. Et oui, un bon nombre de collègues sont naïfs ou font semblant de l'être, pour les visios mais pas que. C'est la même chose pour tous les travaux écrits rendus ou les QCM faits sur Pronote.
Je ne me permets pas de juger ni les collègues, ni les élèves, vu la complexité de la situation qu'on a vécue. Je décris ce qui s'est passé autour de moi. Cela ne va pas plus loin.
On va dire que je me suis trompée sur la formulation de ta remarque, je crois que personne n'a dit et n'a eu l'impression de "faire du super boulot" car j'estime que c'est tout simplement impossible à distance pour différentes raisons.
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le 1/7/2020, 15:51
@celitian a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@celitian a écrit:
@chmarmottine a écrit:

Moi, m'agacent ceux qui croient avoir fait du super boulot grâce à leurs visios, sans avoir conscience de ce qui se passe de l'autre côté de l'écran....
J'ai suivi ça, côté élève, par ma fille qui est en lycée ...
Entre l'élève dans son lit, qui finit sa nuit, celui qui met la visio sur son smartphone et qui, suite à une erreur de manip, apparaît à l'écran en train de tondre la pelouse et les autres qui se mettent devant la visio mais papotent avec les copains sur leur smartphone, diffusent des captures d'écran ...
Quand je vois sur les bulletins du 3eme trimestre "a assisté à toutes les visios" avec parfois la nuance "a assisté à presque toutes les visios", comme si c'était une preuve de l'assiduité des élèves, je souris ...
Dommage de réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles, nous sommes plusieurs à avoir totalement arrêté les visios avec certains classes car ils se contentaient de se connecter et de faire autre chose.
La visio en petits groupes permet justement de les interroger les uns après les autres pour bien vérifier la présence et le travail.
Pour les bulletins, dans mon établissement, nous avons eu l'interdiction de mettre un commentaire négatif sur le travail pendant le confinement donc nous étions coincés pour dire réellement ce que nous avions constaté.

Ce n'est pas complètement incohérent ...  très difficile de savoir ce qui se passe réellement dans les familles.
Je ne comprends même pas pourquoi on a maintenu les bulletins du 3eme trimestre.

Quant à ta remarque sur "réagir comme les élèves qui nous prennent pour des imbéciles", tu peux t'abstenir. Je ne fais que décrire ce que j'ai observé. Je ne juge pas. Et oui, un bon nombre de collègues sont naïfs ou font semblant de l'être, pour les visios mais pas que. C'est la même chose pour tous les travaux écrits rendus ou les QCM faits sur Pronote.
Je ne me permets pas de juger ni les collègues, ni les élèves, vu la complexité de la situation qu'on a vécue. Je décris ce qui s'est passé autour de moi. Cela ne va pas plus loin.
On va dire que je me suis trompée sur la formulation de ta remarque, je crois que personne n'a dit et n'a eu l'impression de "faire du super boulot" car j'estime que c'est tout simplement impossible à distance pour différentes raisons.

Exactement.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ajonc35 le 1/7/2020, 16:27
@Flo44 a écrit:Ajonc35, Je ne sais pas si c'est la fatigue ou quoi, mais je ne comprends pas tes derniers messages.
@Ajonc35 a écrit:Je ne savais pas que le covid circulait de manière massive dans notre lep, à tel point que certaines personnes restaient à distance, non pas des élèves mais des enseignants.
S'ils sont à risque, qu'il y ait ou pas des cas déclarés dans ton lycée, ils doivent rester à la maison (souviens-toi du discours d'Édouard Philippe juste avant le 11 mai). Donc je ne comprends vraiment pas ton message, la situation n'a pas changé depuis, si le médecin a fait un certificat médical, le chef d'établissement n'a pas le droit de les faire revenir, et même eux ne peuvent pas décider de revenir sans avis favorable d'un médecin du travail... (ou du médecin traitant, mais le mien m'a dit que tout médecin refuserait, vu qu'ils ne peuvent pas se prononcer sur les conditions de travail et qu'ils engagent leur responsabilité)
Donc je ne comprends vraiment pas le sens de ta remarque.

@Ajonc35 a écrit:Quarantaine en salle de réunion. Les aed sont en train de décoller les étiquettes des tables et je ne sais quel choix a été fait, mais ils ne s'amusent pas; comme les avions ça a du mal à décoller!
Là non plus je ne comprends pas : pourquoi y avait-il des étiquettes?

Quand je dis quarantaine, nous étions affectés à une salle et les groupes de reunion étaient isolés les uns des autres, alors qu'on aurait pu utiliser les salles du même étage. J'aurais dû choisir un autre mot. Mais j'ai tellement eu ce sentiment que j'ai utilisé le mot "quarantaine" et comme en plus on était isolés les uns des autres.
Nos aed décollaient les étiquettes des tables car après le 12 mai un élève, une table. Et de toute evidence les etiquettes et la colle etaient de tres bonne qualite. Ils galeraient, les pauvres.
avatar
poutou
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par poutou le 1/7/2020, 16:50
+1000 pour les remarques de Flo44.
Euphémia
Euphémia
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Euphémia le 1/7/2020, 17:05
@celitian a écrit:

Ça peut paraître impossible mais j'ai, par exemple, eu une collègue plusieurs fois au téléphone car elle avait saisi des cours mais que tout avait disparu, elle n'a jamais voulu tester la visio uniquement par principe alors qu'elle aurait certainement gagné du temps.

Je refuse aussi la visio par principe car ce serait une intrusion dans ma vie privée et je n'ai pas la moindre envie de prendre le risque que des captures d'écran se mettent à circuler. Pour moi, la question de l'efficacité ne se pose même pas.
Malheureusement, le cours en visio généralisé nous pend au nez avec la mise en place d'une pédagogie dite "hybride" (une partie des élèves en classe, l'autre moitié qui suit ce qui est filmé à la maison) qui est actuellement testée dans un certain nombre d'établissements.

_________________
L’école est un lieu admirable. J’aime que les bruits extérieurs n’y entrent point. (Alain)

Il y a en France un principe fort ridicule et qui est vivement enraciné, c’est que l’égalité consiste à ce que chacun puisse prétendre à tout. (Joseph Fiévée)

L'esprit critique, c'est, au minimum, un esprit qui n’a pas peur des mots. (Jean-Claude Michéa)
A rebours
A rebours
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par A rebours le 1/7/2020, 17:12
@Euphémia a écrit:
@celitian a écrit:

Ça peut paraître impossible mais j'ai, par exemple, eu une collègue plusieurs fois au téléphone car elle avait saisi des cours mais que tout avait disparu, elle n'a jamais voulu tester la visio uniquement par principe alors qu'elle aurait certainement gagné du temps.

Je refuse aussi la visio par principe car ce serait une intrusion dans ma vie privée et je n'ai pas la moindre envie de prendre le risque que des captures d'écran se mettent à circuler. Pour moi, la question de l'efficacité ne se pose même pas.
Malheureusement, le cours en visio généralisé nous pend au nez avec la mise en place d'une pédagogie dite "hybride" (une partie des élèves en classe, l'autre moitié qui suit ce qui est filmé à la maison) qui est actuellement testée dans un certain nombre d'établissements.

Je remercie à ce titre ceux qui s'obstinent à répartir les latinistes sur deux classes, même avec un effectif de 12... Résultat, au moindre souci de regroupement de classes interdit, problème. J'ai peur qu'on ne m'impose la visio pour le latin, ou le distanciel, à la rentrée.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le 1/7/2020, 17:20
@Euphémia a écrit:
@celitian a écrit:

Ça peut paraître impossible mais j'ai, par exemple, eu une collègue plusieurs fois au téléphone car elle avait saisi des cours mais que tout avait disparu, elle n'a jamais voulu tester la visio uniquement par principe alors qu'elle aurait certainement gagné du temps.

Je refuse aussi la visio par principe car ce serait une intrusion dans ma vie privée et je n'ai pas la moindre envie de prendre le risque que des captures d'écran se mettent à circuler. Pour moi, la question de l'efficacité ne se pose même pas.
Malheureusement, le cours en visio généralisé nous pend au nez avec la mise en place d'une pédagogie dite "hybride" (une partie des élèves en classe, l'autre moitié qui suit ce qui est filmé à la maison) qui est actuellement testée dans un certain nombre d'établissements.
Je ne connais aucun collègue ayant utilisé l'image puisque l'on projetait des documents/un tableau blanc pour écrire, c'est seulement une visio orale donc pas plus d'intrusion dans la vie privée que d'utiliser un téléphone.
Par contre c'est certain qu'il faut avoir peu de bruits dans la pièce donc les collègues avec des jeunes enfants, c'est souvent impossible !

Une collègue dans le collège de mon dernier a testé Hanghouts avec des élèves en classe et d'autres à distance mais elle n'était pas sur la vidéo, elle filmait soit le tableau, soit les élèves.
agirou
agirou
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par agirou le 1/7/2020, 18:22
Notre métier a la particularité de se destiner à (d'être fait par) un public divers et varié dans sa manière de composer avec la composante éducative (désolé par la tautologie). Nous nous sommes tous tenus à procéder en ayant l'humilité comme fidèle compagnon. La recette de la réussite de la continuité pédagogique, de faire cours devant élèves, n'est détenue par personne et nous nous en sommes tous rendus compte avec le retour d'expériences des trois derniers mois. Chacun teste et reteste, dose et renouvelle jusqu'à trouver une manière proche du possible, du faisable et du réalisable.
L'outil numérique a été mis en place dans les établissements depuis plusieurs années mais sans faire l'objet d'enquêtes rigoureuses pour tenter de le pousser à ses derniers retranchements: sa continuité au bureau (à domicile). En l'occurrence, la question qui fâche: la majorité des conseils de classe, de préparation de conseils d'enseignement et autres conseils tâches administratives sont préparés à domicile pour gagner du temps et se consacrer à notre métier: enseigner lorsque nous sommes en classe. Bref, toute la partie invisible pour l'opinion publique est réalisée de manière informelle et gracieusement (matériel et usure de ce dernier/ l'usure des corps et des esprits est une autre question).
Qui s'est inquiété ou réjoui de comment les professeurs venaient depuis plusieurs années avec leurs cours, polycopies et dossiers bien travaillés et conçus au bureau et par quel matériel et quels consommables. J'ai exercé dans des établissements où la seule imprimante dans la SDP tombe en rade pendant plusieurs semaines voire mois et personne ne bouge d'un iota ne serait-ce que pour signaler la panne. Tout le monde continue tout de même et somme toute à faire cours. On finit par dire tout le monde est au courant. Et je ne parle pas du blocage volontaire de l'option "imprimer les pdf sur photocopieurs" avec l'argument "certains abusent en imprimant à tout va". Je ne vous apprends pas le coût de ces consommables payés par nos deniers et qui d'ailleurs viennent de très loin (compétitivité oblige).
Je doute que les choses puissent changer parce que le coût effraie alors que la solution matérielle peut être apportée parce qu'elle se doit d'être mise en place. On préfère que la chose avance bon an mal an que de se retrousser les manches et de se dire que l'école n'est aucunement une case à remplir parmi les postes estampillées "dépense" mais à reconsidérer comme relavant d'investissements certes lourds sur les court, moyen et long termes. C'est peut-être utopique ici mais réalisable ailleurs.
Quant à la visio, je ne l'ai pas mise en place parce que la configuration familiale ne me l'a pas permis, enfants de bas âges scolarisés et un lève-tôt et assez présent (de quoi perdre la face devant élèves). Ma matière est consommatrice du texte et des exercices et qu'il fallait re-saisir, souvent les nuits tard pour pouvoir gérer le travail diurne des enfants: imprimer les cours du primaire (une huitaine des documents pdf 4j/sem), numériser le travail réalisé en amont et le renvoyer pour la correction. l'imprimante a habité sans casse le salon pendant plus de deux mois. J'ai eu la chance pour la grande que j'ai doté d'un ordinateur quelques mois auparavant parce qu'elle a su s'autonomiser tout en sollicitant mon aide surtout technique. Je vous épargne toute la tension de la gestion humaine du travail des trois enfants en âge d'être scolarisés.
J'ai donc décidé d'opter pour le distanciel via systématiquement Pronote et aucun élève ni aucun parent ne me l'a reproché ni d'ailleurs la hiérarchie. J'ai par contre tenu à suivre et à quel prix le schéma de l'EDT. Chaque heure fait l'objet d'un cours, d'exercices et de corrections des choses déjà vues et revues, j'ai fourni mon courriel pour les documents lourds et pour apporter des suppléments à Pronote. J'ai peu évalué, par contre j'ai tenu à ce que les élèves bons et moins bons aillent de quoi se raccrocher. La majorité de mes ressources ont été postées en amont et exploitables par les élèves quand ils ont eu cours.
kroutu
kroutu
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par kroutu le 1/7/2020, 18:32
@agirou a écrit:Notre métier a la particularité de se destiner à (d'être fait par) un public divers et varié dans sa manière de composer avec la composante éducative (désolé par la tautologie). Nous nous sommes tous tenus à procéder en ayant l'humilité comme fidèle compagnon. La recette de la réussite de la continuité pédagogique, de faire cours devant élèves, n'est détenue par personne et nous nous en sommes tous rendus compte avec le retour d'expériences des trois derniers mois. Chacun teste et reteste, dose et renouvelle jusqu'à trouver une manière proche du possible, du faisable et du réalisable.
L'outil numérique a été mis en place dans les établissements depuis plusieurs années  mais sans faire l'objet d'enquêtes rigoureuses pour tenter de le pousser à ses derniers retranchements: sa continuité au bureau (à domicile). En l'occurrence, la question qui fâche: la majorité des conseils de classe, de préparation de conseils d'enseignement et autres conseils tâches administratives sont préparés à domicile pour gagner du temps et se consacrer à notre métier: enseigner lorsque nous sommes en classe. Bref, toute la partie invisible pour l'opinion publique est réalisée de manière informelle et gracieusement (matériel et usure de ce dernier/ l'usure des corps et des esprits est une autre question).
[...]
Je doute que les choses puissent changer parce que le coût effraie alors que la solution matérielle peut être apportée parce qu'elle se doit d'être mise en place. On préfère que la chose avance bon an mal an que de se retrousser les manches et de se dire que l'école n'est aucunement une case à remplir parmi les postes estampillées "dépense" mais à reconsidérer comme relavant d'investissements certes lourds sur les court, moyen et long termes. C'est peut-être utopique ici mais réalisable ailleurs.

Pour la première partie graissée : non non ça n'est pas fait à titre gracieux, sinon tu passerais 35h par semaine devant tes élèves.
Pour la seconde : et comme c'est répété un peu partout sur le forum, ça continue d'avancer parce qu'on est trop bêtes pour dire stop et qu'on continue d'accepter d'utiliser notre matériel personnel de manière normale et systématique.
Ajonc35
Ajonc35
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ajonc35 le 1/7/2020, 19:03
Je trouve ce post très intéressant par tous les temoignages quel que soit leur postionnement. C'est leur variété que j'aime.
En fait, on s'est retrouvés tout seul du jour au lendemain et il a fallu gérer comme on a pu entre aucune consigne dans certains établissements, quelques conseils dans d'autres, la possibilité d'une aide via une mutualisation dans d'autres ou encore version En marche et tous ensemble( chez moi) et aucune tête ne dépasse.
Nous avons tous ou presque ( mais je m'en moque) beaucoup travaillé ou raisonnablement en fonction du contexte dans lequel nous vivions, enfants ou pas, jeunes ou ado, autonomes ou pas, célibataire , en couple et conjoint très disponible ( mon cas) ou très peu.
Globalement on nous a laissés tranquilles ( sauf Pistage des élèves pour moi, pour qu'en fin de compte on vienne nous demander quel élève n'avait rien fait et finalement ils m'avaient tous ou presque rendu quelque chose même un torchon. En fait ce pistage était pour moi une façon de nous pister, vu le cde adjoint que j'ai)
Maintenant, chez moi la Direction veut reprendre la main en nous imposant ceci ou cela, et je reviens sur les visio.
Pointàlaligne
Pointàlaligne
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pointàlaligne le 2/7/2020, 10:44
Auberge espagnole ce soir au pot de départ des retraités affraid
Le CDE (pourtant raisonnable) a dit que ça ne risquait rien si on faisait attention...
avatar
chmarmottine
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le 2/7/2020, 10:47
@Pointàlaligne a écrit:Auberge espagnole ce soir au pot de départ des retraités affraid
Le CDE (pourtant raisonnable) a dit que ça ne risquait rien si on faisait attention...

Chez nous, c'est carrément la fête demain au lycée ... avec jeux sportifs entre collègues, auberge espagnole et danses ... il y a même une salle mise à disposition en cas de mauvais temps. Dire que l'épidémie repart dans mon département ...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum