Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 21 Aoû 2020 - 22:09
Pour les personnes vulnérables oui, cours à distance sauf pour les petits groupes, ce serait l'idéal
avatar
AmyR
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par AmyR le Ven 21 Aoû 2020 - 22:12
@Tangleding a écrit:
@AmyR a écrit:Franchement à ce compte là, ce serait pas plus simple de faire cours à distance dès que les élèves sont en âge de se garder tout seul ?!
Euh ? C'est à dire ? Faire cours à distance aux 40% qui rendaient des travaux et laisser sombrer les 60% restants ? C'est l'idée ?
Vu toutes les contraintes à venir, je pense que ce serait plus efficace. En plus, ça ferait moins de déplacements et moins de brassages..
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Ven 21 Aoû 2020 - 22:12
@Clecle78 a écrit:Pour les personnes vulnérables oui, cours à distance sauf pour les petits groupes, ce serait l'idéal

Ca change quoi les petits groupes ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 3795679266
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ha@_x le Ven 21 Aoû 2020 - 22:18
@dita a écrit:Je peux le faire, mais avec une manette télescopique. Distanciation sociale.

T'en es là ?

Rolling Eyes

Merdre, j'ai oublié que ça fait plusieurs mois que t'en es là...

Tu peux postuler là sinon.... Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 1665347707 , c'est possible de s'y faire reclasser.

Spoiler:
cned.fr

Parce qu'au passage je trouve ce genre de messages hyper flippants ....

Spoiler:
et il y en a franchement, j'aurais pas aimé les connaître en 1349, mais bon ça reste de la private joke d'historien  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 1665347707

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Clecle78
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Ven 21 Aoû 2020 - 22:24
En petit groupe on peut maintenir une distance physique
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 21 Aoû 2020 - 22:35
@AmyR a écrit:
@Tangleding a écrit:
@AmyR a écrit:Franchement à ce compte là, ce serait pas plus simple de faire cours à distance dès que les élèves sont en âge de se garder tout seul ?!
Euh ? C'est à dire ? Faire cours à distance aux 40% qui rendaient des travaux et laisser sombrer les 60% restants ? C'est l'idée ?
Vu toutes les contraintes à venir, je pense que ce serait plus efficace. En plus, ça ferait moins de déplacements et moins de brassages..
Tu as une drôle d'image de ton efficacité pédagogique si le masque et autre tralala te fait perdre plus de 60% des élèves.

Franchement je ne suis pas un génie de la pédagogie (douce litote), mais même sur les 10 jours de juin, j'ai eu un meilleur "retour" global qu'en enseignement à distance. A part pour une de mes 4 classes dans laquelle un zouave (qui avait très bien bossé à distance d'ailleurs) m'a pourri quasiment toutes les séances, avant que je ne le vire.

Après pour les personnels à risque (j'en suis), je pense qu'il faut des garanties supplémentaires, mais personnellement je ne me vois pas abandonner le métier ou me contenter d'un ersatz comme l'enseignement à distance sur le long terme, et on est facilement parti pour 2 ans de circulation du virus, au train où vont les choses.

Mais ce n'est que mon appréciation personnelle. A quoi s'ajoute que mon médecin traitant ne s'est pas opposé à ma reprise (avec masques chirurgicaux). Sur cette question je pense que les personnels vulnérables doivent en parler avec leur médecin de toute façon. Mais le MEN doit d'abord clarifier la situation, c'est certain.

_________________
"Never complain, just fight."
skindiver
skindiver
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par skindiver le Ven 21 Aoû 2020 - 22:57
Respecter une distanciation physique et mettre un masque Ok, mais il ne faut peut être pas sombrer dans une psychose complète pour autant comme mettre des gants comme certains le préconisent pour distribuer des feuilles...
Ha@_x
Ha@_x
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ha@_x le Ven 21 Aoû 2020 - 23:02
@skindiver a écrit:Respecter une distanciation physique et mettre un masque Ok, mais il ne faut peut être pas sombrer dans une psychose complète pour autant comme mettre des gants comme certains le préconisent pour distribuer des feuilles...

J'ai les gants ! Cuir noir, recouverts d'acier sur les doigts ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 3854100262

Et pour le masque je vais sortir l'antique du XVIIe bec d'oiseau, modèle peste noire Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 558662839

C'est c.., j'ai pas de 5e l'an prochain.....Very Happy

_________________
Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Ven 21 Aoû 2020 - 23:04
Je ne suis pas sûre que les gants soient une bonne idée. Un lavage très régulier des mains me semble préférable.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Ven 21 Aoû 2020 - 23:10
Le gant de velours dans une main de fer ? Ou à défaut, le gant de fer dans une main de velours...

Laughing

_________________
"Never complain, just fight."
avatar
AmyR
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par AmyR le Sam 22 Aoû 2020 - 0:38
@Tangleding a écrit:
@AmyR a écrit:
@Tangleding a écrit:
@AmyR a écrit:Franchement à ce compte là, ce serait pas plus simple de faire cours à distance dès que les élèves sont en âge de se garder tout seul ?!
Euh ? C'est à dire ? Faire cours à distance aux 40% qui rendaient des travaux et laisser sombrer les 60% restants ? C'est l'idée ?
Vu toutes les contraintes à venir, je pense que ce serait plus efficace. En plus, ça ferait moins de déplacements et moins de brassages..
Tu as une drôle d'image de ton efficacité pédagogique si le masque et autre tralala te fait perdre plus de 60% des élèves.

Franchement je ne suis pas un génie de la pédagogie (douce litote), mais même sur les 10 jours de juin, j'ai eu un meilleur "retour" global qu'en enseignement à distance. A part pour une de mes 4 classes dans laquelle un zouave (qui avait très bien bossé à distance d'ailleurs) m'a pourri quasiment toutes les séances, avant que je ne le vire.

Après pour les personnels à risque (j'en suis), je pense qu'il faut des garanties supplémentaires, mais personnellement je ne me vois pas abandonner le métier ou me contenter d'un ersatz comme l'enseignement à distance sur le long terme, et on est facilement parti pour 2 ans de circulation du virus, au train où vont les choses.

Mais ce n'est que mon appréciation personnelle. A quoi s'ajoute que mon médecin traitant ne s'est pas opposé à ma reprise (avec masques chirurgicaux). Sur cette question je pense que les personnels vulnérables doivent en parler avec leur médecin de toute façon. Mais le MEN doit d'abord clarifier la situation, c'est certain.
Et bien moi ce sont les contraintes actuelles qui me font envisager d'abandonner le métier et je suis déjà très angoissée alors qu'on n'a pas encore repris, donc dans ces conditions oui, je serais bien plus efficace à distance qu'en présentiel.
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Sam 22 Aoû 2020 - 0:51
@AmyR a écrit:Et bien moi ce sont les contraintes actuelles qui me font envisager d'abandonner le métier et je suis déjà très angoissée alors qu'on n'a pas encore repris, donc dans ces conditions oui, je serais bien plus efficace à distance qu'en présentiel.
Peut-être que cette angoisse vient du fait que l'on n'a pas repris. C'est une période que je n'aime pas du tout, avant de reprendre. Puis dès qu'on a repris ça va mieux.

Pour l'instant on ne sait pas trop ce qui va nous être imposé. Attendons déjà de voir ce qui sortira du crâne étincelant de Blanquer le 26.

Pour ce qui est des masques on a un début de réponse claire, même si Blanquer n'a pas pu s'empêcher de se contredire ce matin, oralement. On va s'en tenir aux écrits.

Pour ce qui est de la partie pédagogique, on va attendre le 26, de facto. Mais à l'impossible nul n'est tenu, si le 26 on nous apprend qu'on débute en hybride, ben on fera ce qu'on pourra dans les premiers temps, car effectivement on a préparé je pense des cours normaux (avec adjonction de prolongements numériques, sans doute).

Le coeur de notre métier c'est d'enseigner : transmettre des savoirs, construire des savoirs, rendre les élèves autonomes dans leurs apprentissages. Du moment qu'on me fait reprendre pour ça et pas pour faire le clown à 5 élèves un jour, puis 5 autres le lendemain, etc, moi ça m'ira très bien.

Avec un masque, c'est un peu moins pratique, comme c'est un peu moins pratique quand je fais mes courses, quand je prends les transports. Et pour ce qui concerne l'acte d'enseigner, quelle que soit la formulation du protocole, je m'arrangerai pour pouvoir retirer le masque le temps de la lecture, avec les précautions d'usage. Ce que je faisais en juin du reste. J'ai bien récolté une récrimination d'une fille de soignante, alors que je le retirais soigneusement par les élastiques et le remettais itou. Mais bon, je suis passé outre, même si la petite s'est renfrognée : j'ai assez vu de soignants en hôpital durant la crise avec le masque sous le nez/sur le cou, etc. Je ne le lui ai pas dit, bien sûr. A son âge, elle a le droit de considérer sa maman comme une héroïne. Mais pour moi elle n'est pas une héroïne, elle fait son boulot, un boulot utile. Et moi le mien.

Si les personnels vulnérables sont dotés de FFP2 (rêvons un peu) et doivent le porter, je m'y adapterai du mieux possible. Du moment que je peux exercer mon métier, qui a une vraie utilité, une vraie valeur, de mon point de vue.

Bonne nuit.

_________________
"Never complain, just fight."
Kimberlite
Kimberlite
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Kimberlite le Sam 22 Aoû 2020 - 1:05
@nigousse a écrit:En ce moment sur LCI, un virologue explique que le virus n'est pas dans l'air mais quand on postillonne il retombe sur les surfaces ( tables...) et que c'est là que réside le danger. Blachier comme d'habitude explique à quel point c'est débile de faire porter le masque en extérieur ( centres villes) alors qu'il n'est toujours pas obligatoire en entreprise et que les contaminations ont lieu en espaces clos. Et ce pauvre Annane t'explique doctement qu'il faut porter le masque H24 les 2 prochaines années, va comprendre Charles....
Qui donc est ce virologue? Ceci est totalement étonnant car on a actuellement toutes les preuves qu'il y a aérosolisation (donc de vraiment très petites gouttelettes qui persistent longtemps dans l'air, contrairement à ce que beaucoup avaient supposé au départ... ceci dit, ce virus est proche du SARS, qu'on savait se propager ainsi, ça m'a toujours étonnée qu'on se base d'abord seulement sur un risque par contact, puis seulement sur un risque par postillons...).
Sur la suite: on nage effectivement en pleine incohérence...

@Fab123 a écrit:
@bunrd a écrit:
Mouais moyen d'accord. C'est nous qui payons l'usure supplémentaire de notre matériel électronique.
On parle d'un usage en bureautique là, pas de rendu 3d pour films d'animation
Je ne suis pas sûr qu'in fine il y ait une réelle différence en terme de durée de vie. Il sera obsolète (trop vieux) avant de ne plus marcher, et donc ce n'est pas tant l'utilisation que l'âge du pc qui compte (pour une utilisation lambda bien sûr, pas pour des jeux/rendus à 100% des capacités du pc)
Euh... là, je n'en suis pas si sûre: mon ordi a commencé à se figer régulièrement pendant le confinement, où il était allumé de nombreuses heures de suite! Apparemment c'est un problème matériel, qui n'a fait qu'empirer (je commence à me faire à l'idée qu'à la rentrée je vais devoir débourser quelques centaines d'euros pour une nouvelle machine).
J'ai de plus dû effectuer plusieurs réinstallations (libreoffice, gimp...) à cause de problèmes rencontrés durant ce fameux confinement...
Et penser que le matériel informatique devient obsolète avant de lâcher me semble totalement abusif: si, justement, on a un usage peu exigeant de son matériel (bureautique, internet...), il peut durer de nombreuses années et c'est bien souvent le disque dur, la carte mère ou la carte graphique qui lâche avant qu'on l'ait délaissé (surtout avec un système d'exploitation stable et évolutif, faut bien le dire... d'ailleurs de nombreuses personnes qui croient leur matériel obsolète ont en fait tout simplement non un problème de matériel obsolète mais un problème de système d'exploitation qui accumule au fil du temps les problèmes... ce qui permet à ceux qui savent s'en débrouiller de récupérer parfois de bonnes machines pour pas cher voire gratuitement!).

_________________
Spoiler:
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 2657c714168f3529c89f9703ec00c658
Neo61
Neo61
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Personnels vulnérables

par Neo61 le Sam 22 Aoû 2020 - 7:53
Pour en revenir à la question des personnels vulnérables jusqu'ici soigneusement occultée par le Ministre , ici, l'avis d'un médecin, Fréderic Adnet (Urgences et Samu de Seine Saint-Denis), hier sur LCI. C'est très clair et semble relever du bon sens .... Le médecin qui lui succède a un avis différent mais argumenté  sur des éléments inexacts : en juin, tous les personnels vulnérables ne sont pas retournés en cours, et les conditions sanitaires et le nombre d'élèves étaient tout à fait incomparables.
C'est à 1.05.00 ici :  
https://www.lci.fr/replay/video-24h-pujadas-du-vendredi-21-aout-2020-2162245.html
(24 h Pujadas du vendredi 21 août 2020 )
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 22 Aoû 2020 - 8:27
@nigousse a écrit:En ce moment sur LCI, un virologue explique que le virus n'est pas dans l'air mais quand on postillonne il retombe sur les surfaces ( tables...) et que c'est là que réside le danger.
Si c'était si simple, on porterait tous des visières et on n'ennuierait pas avec des masques...
Tangleding
Tangleding
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Sam 22 Aoû 2020 - 8:36
En juin le nombre d'élèves était quasiment complet dans mon collège. Par contre c'était un edt allégé il me semble.

Mais seule une partie des personnels à risque a repris. Sachant que chez nous des personnels à risque ont repris sur site volontairement dès mai durant la phase de garderie. Je dois dire que j'étais enchanté de continuer à faire cours à distance au lieu de perdre mon temps à faire dz la garderie. (J'avais plaidé pour le retour à de vrais cours en petits groupe, en vain.)

_________________
"Never complain, just fight."
Ruthven
Ruthven
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Ruthven le Sam 22 Aoû 2020 - 8:52
Sur l'aérosolisation dans les salles de classe, petite infographie allemande :

https://zdfheute-stories-scroll.zdf.de/aerosole-klassenzimmer-corona/

Sinon C. Delga, présidente de la région Occitanie, fournit deux masques tissu aux lycéens :

https://twitter.com/CaroleDelga/status/1296794748452315137

"Suite aux annonces de @jmblanquer, j'ai décidé que la Région @Occitanie  fournira gratuitement 2 masques textiles lavables à chaque lycéen•ne, renouvelables en fonction du besoin et de la situation sanitaire. Ce n'est pas aux familles d’en subir la charge financière. #RENTREE2020"

Bon, pour les points d'eau provisoires de lavage des mains dans les cours des lycées, pour les extracteurs d'air dans les salles, pour l'installation de préfa. afin d'éviter l'entassement, on attendra ... Twisted Evil Twisted Evil
avatar
nigousse
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nigousse le Sam 22 Aoû 2020 - 10:00
Le virologue qui s'est exprimé hier sur LCI est le docteur Enouf, c'est la première fois que je le voyais. J'aime bien Blachier, en plus il a bien rabattu son caquet à cet *** d'Annane qui voudrait nous voir porter le masque quasiment jusque dans son lit et pour les 10 prochaines années quand on l'écoute!
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Sam 22 Aoû 2020 - 11:11
@Enaeco a écrit:Ce qui m'inquiète avec ces obligations, c'est que ça crée deux camps : les gentils qui portent le masque et les méchants qui ne le portent pas. Et ce n'est pas remettre en cause l'utilité du masque.

Il n'y a plus de bon sens (on en vient à obliger le port du masque dans des rues vides) .
Le ministre parle d'une recommandation générale et pour l'histoire des 2 mètres, l'extrait a été coupé mais il me semble que derrière il prend pour exemple un prof de langues qui aurait besoin de montrer un son.
Et on se retrouve sur ce forum à sortir la règle pour mesurer les deux mètres.
On commence à dire que ceux qui l'enlèveront 2 minutes sont des inconscients qui mettent la vie en danger de millions de personnes.

On fait abstraction de tout ce qu'il y a autour : nos élèves vont venir en transport tous les uns sur les autres, vont enlever leur masque en sortant et se mélanger entre eux au milieu des bises et des checks, vont s'entasser à la cantine et enlever leur masque pour manger, vont se grouper à la récré, peut-être sans masques, peut-être pour fumer.
Et on va crier au scandale parce qu'un prof aura enlevé son masque pendant quelques minutes.

Pour rappel, un masque ne protège pas à 100%, donc avec ou sans, il y aura forcément une partie, certes limitée, de vos gouttelettes qui se retrouveront dans l'air.

+ 1000
trompettemarine
trompettemarine
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par trompettemarine le Sam 22 Aoû 2020 - 11:16
@Ruthven a écrit:Sur l'aérosolisation dans les salles de classe, petite infographie allemande :

https://zdfheute-stories-scroll.zdf.de/aerosole-klassenzimmer-corona/

Sinon C. Delga, présidente de la région Occitanie, fournit deux masques tissu aux lycéens :

https://twitter.com/CaroleDelga/status/1296794748452315137

"Suite aux annonces de @jmblanquer, j'ai décidé que la Région @Occitanie  fournira gratuitement 2 masques textiles lavables à chaque lycéen•ne, renouvelables en fonction du besoin et de la situation sanitaire. Ce n'est pas aux familles d’en subir la charge financière. #RENTREE2020"

Bon, pour les points d'eau provisoires de lavage des mains dans les cours des lycées, pour les extracteurs d'air dans les salles, pour l'installation de préfa. afin d'éviter l'entassement, on attendra ... Twisted Evil Twisted Evil

Tout est dit, on a passé quatre mois à s'épuiser à faire des pseudo rentrées et à ne rien préparer.
L'infographie est extrêmement claire. Je me demande si je ne la montrerais pas aux élèves, sans chercher non plus à faire peur. Je verrai.
Madame_Prof
Madame_Prof
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Madame_Prof le Sam 22 Aoû 2020 - 11:16
@Pontorson50 a écrit:
@Enaeco a écrit:Ce qui m'inquiète avec ces obligations, c'est que ça crée deux camps : les gentils qui portent le masque et les méchants qui ne le portent pas. Et ce n'est pas remettre en cause l'utilité du masque.

Il n'y a plus de bon sens (on en vient à obliger le port du masque dans des rues vides) .
Le ministre parle d'une recommandation générale et pour l'histoire des 2 mètres, l'extrait a été coupé mais il me semble que derrière il prend pour exemple un prof de langues qui aurait besoin de montrer un son.
Et on se retrouve sur ce forum à sortir la règle pour mesurer les deux mètres.
On commence à dire que ceux qui l'enlèveront 2 minutes sont des inconscients qui mettent la vie en danger de millions de personnes.

On fait abstraction de tout ce qu'il y a autour : nos élèves vont venir en transport tous les uns sur les autres, vont enlever leur masque en sortant et se mélanger entre eux au milieu des bises et des checks, vont s'entasser à la cantine et enlever leur masque pour manger, vont se grouper à la récré, peut-être sans masques, peut-être pour fumer.
Et on va crier au scandale parce qu'un prof aura enlevé son masque pendant quelques minutes.

Pour rappel, un masque ne protège pas à 100%, donc avec ou sans, il y aura forcément une partie, certes limitée, de vos gouttelettes qui se retrouveront dans l'air.

+ 1000

Ceux qui veulent absolument faire cours intégralement sans masque pour des raisons de confort (je ne parle donc pas de ceux qui ont de vrais difficultés à le porter), qui l'enlèvent à tout bout de champ (en salle des profs par exemple), et qui se jettent sur l'histoire des 2m pour en tirer profit, sont inconscients et surtout égoïstes oui.

_________________
2017-2021 - 10ème établissement, en poste fixe ! Et, militante (encore, malgré tout...) ! 
2013-2017 - TZR en expérimentation au gré des établissements, et militante ! 
2012-2013 - Année de stage en collège
avatar
chmarmottine
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine le Sam 22 Aoû 2020 - 11:19
@nigousse a écrit:Le virologue qui s'est exprimé hier sur LCI est le docteur Enouf, c'est la première fois que je le voyais. J'aime bien Blachier, en plus il a bien rabattu son caquet à cet *** d'Annane qui voudrait nous voir porter le masque quasiment jusque dans son lit et pour les 10 prochaines années quand on l'écoute!

ça apporte quoi d'être méprisant envers le professeur Annane ? Ce monsieur est réanimateur et vit au quotidien la galère des malades du covid en réanimation. Il est aux premières loges pour voir arriver les nouveaux hospitalisés. Il soigne des gens, en sauve parfois. Il mérite peut-être un peu de respect.
Sur le masque, il dit juste qu'il faut que le masque entre dans notre vie comme une nouvelle habitude et que, même si le masque en extérieur n'est pas magique, il a le mérite de réduire la contamination manu-portée.
Martin Blachier dit des choses intéressantes, mais il fait de la modélisation et n'est pas sur le terrain. Il ne dit pas les choses de la même façon, mais prévoit une deuxième vague grave en novembre/décembre si rien n'est fait aujourd'hui.

Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Sam 22 Aoû 2020 - 11:43
@trompettemarine a écrit:
@Ruthven a écrit:Sur l'aérosolisation dans les salles de classe, petite infographie allemande :

https://zdfheute-stories-scroll.zdf.de/aerosole-klassenzimmer-corona/

Sinon C. Delga, présidente de la région Occitanie, fournit deux masques tissu aux lycéens :

https://twitter.com/CaroleDelga/status/1296794748452315137

"Suite aux annonces de @jmblanquer, j'ai décidé que la Région @Occitanie  fournira gratuitement 2 masques textiles lavables à chaque lycéen•ne, renouvelables en fonction du besoin et de la situation sanitaire. Ce n'est pas aux familles d’en subir la charge financière. #RENTREE2020"

Bon, pour les points d'eau provisoires de lavage des mains dans les cours des lycées, pour les extracteurs d'air dans les salles, pour l'installation de préfa. afin d'éviter l'entassement, on attendra ... Twisted Evil Twisted Evil

Tout est dit, on a passé quatre mois à s'épuiser à faire des pseudo rentrées et à ne rien préparer.
L'infographie est extrêmement claire. Je me demande si je ne la montrerais pas aux élèves, sans chercher non plus à faire peur. Je verrai.

La transmission virale par l'air n'a pas été clairement démontrée. Il s'agit encore de supposition.

L'internaute a écrit:Voilà qui fait désormais de plus en plus consensus au sein de la communauté scientifique : le Covid-19 semeble se propager par transmission aéroportée. Dans Le Parisien, Yves Gaudin, virologue à l'Institut de biologie intégrative de la cellule (I2BC) de Paris-Saclay, a défini : "ce sont des microgouttelettes qui sont très petites et peuvent rester en suspension dans l'air en flottant pendant plusieurs heures, même si elles finissent par sédimenter et par s'écraser au sol au bout d'un moment." Ces aérosols de moins de 10 micromètres peuvent contenir des traces du SARS-CoV-2, dont le diamètre est inférieur à 200 nanomètres (nm). Selon une étude réalisée à Wuhan, "la distance maximale de transmission d'un aérosol de SARS-CoV-2 pourrait être de quatre mètres." Pour l'heure, la quantité de virus contenue et son infectiosité potentielle ne sont pas connues. Toutefois, par principe de précaution, le port du masque est vivement recommandé. "Le masque retient votre souffle ainsi qu'une bonne partie des aérosols que vous projetez, même si ça ne vous protège pas forcément de ceux qui flottent. En porter un est donc aussi un geste citoyen", a expliqué avec pédagogie Yves Gaudin.

https://www.linternaute.com/actualite/guide-vie-quotidienne/2489515-contagion-du-coronavirus-contamination-par-l-air-par-objets-par-contact-ce-qu-on-sait/
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 8

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Sam 22 Aoû 2020 - 11:49
@HORA a écrit:
@Pontorson50 a écrit:Blanquer a une vraie difficulté quand même, c'est comment parler ni trop tôt ni trop tard. Ni trop tard, je ne développe pas tout a été dit, notamment ici. Mais comment gérer la rentrée en général avec 3 études coup sur coup évoquant la chute de la létalité du virus?

https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/covid-19-une-mutation-aurait-rendu-le-virus-moins-virulent-1233806


Cette étude de « Cell » et les deux autres (postées les 12 juin et 6 juillet sur le site d'archives ouvertes bioRxiv) se concentrent sur cette mutation, dénommée D614G, qui aurait proliféré ces derniers mois au point de devenir dominante à l'échelle de la planète. Alors qu'avant le 1er mars dernier, ce variant D614G n'était observé que dans 10 % des séquences génétiques du virus passées au crible par les chercheurs, on la retrouvait, dès le mois suivant, dans 78 % des séquences. Or, cette mutation est cruciale, car elle affecte le gène dit Spike, codant pour la protéine du même nom grâce à laquelle le virus se fixe aux récepteurs ACE-2 des cellules humaines.

Tout en accroissant la capacité du virus à s'arrimer aux cellules et y pénétrer - d'où, probablement, la plus forte contagiosité associée à cette souche -, cette mutation a aussi pour effet d'amoindrir sa pathogenèse, c'est-à-dire sa capacité de nuisance. En clair, le virus ainsi muté se répand plus facilement dans la population humaine, mais provoque moins de dégâts.

Pour le professeur Patrick Berche, membre de l'Académie de médecine et ancien directeur général de l'Institut Pasteur à Lille, cette mutation D614G et sa montée en puissance dans la population de virus pourraient expliquer les chiffres quelque peu bizarroïdes enregistrés ces dernières semaines par notre pays sur le plan sanitaire. En effet, alors que le nombre de contaminations est fortement reparti à la hausse - la France en a comptabilisé 3.776 supplémentaires le 19 août -, ceux des hospitalisations et des admissions en réanimation n'ont, l'un comme l'autre, pas bougé : on ne compte, le 19 août, que 4.806 patients hospitalisés, dont 374 en réanimation (à comparer aux plus de 7.000 patients admis en « réa » au pic de l'épidémie).

Si le virus, tout en devenant plus contagieux, devient moins virulent, ces chiffres deviennent logiques. « Attention, prévient toutefois Patrick Berche, cette explication par la mutation génétique n'est encore qu'une hypothèse. Une autre explication possible est que le virus se propage désormais dans des populations plus jeunes et donc plus résistantes. Cependant, cette évolution récente me rend plus optimiste pour l'avenir qu'il y a quelques semaines. »

Noter aussi que les marchés financiers ne paniquent guère malgré l'explosion des contaminations, or les financiers sont présents dans de nombreux labos pharmaceutiques, et donc plutôt bien informés des avancées scientifiques.

J'espère de tout coeur que cette hypothèse d'une moindre létalité se vérifie. Mais de ce que j'ai compris, cette mutation est survenue avant l'explosion des cas en Europe en février-mars et pourrait bien être à l'origine de l'écart en nombre de contaminations avec l'Asie. Or, en terme de dangerosité, l'Europe a quand même souffert...

https://fr.media7.ma/monde/video-coronavirus-la-maladie-nest-elle-plus-la-meme-quil-y-a-six-mois-comme-le-pretend-le-pr-raoult.html

En revanche, rien ne permet d’affirmer que cette mutation a rendu le virus moins mortel. Interrogé par Ouest-France, le professeur et généticien Étienne Simon-Lorière estime que le variant G du virus (celui issu de la mutation D614G) « a été dominant en Europe et nous n’avons pas été spécialement épargnés ». Selon lui, la baisse de la mortalité, s’explique simplement par le fait que « l’on commence à mieux connaître la maladie, que les hôpitaux soient moins chargés, qu’il y ait une meilleure prise en charge et que quelques molécules commencent à fonctionner sur les symptômes ».

Pour tout dire, je n'aime pas du tout l'idée que cette hypothèse sorte opportunément dans de nombreux media français à quelques jours de la rentrée.

Touché. Un article qui confirme tes remarques d'ailleurs :
https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/08/22/covid-19-peu-d-indices-qu-une-mutation-ait-rendu-le-virus-plus-benin_6049638_1650684.html

Je cite les arguments dans ton sens, en plus de ceux que tu avais cités et qui sont repris également :

si l’étude de Cell a trouvé des charges virales plus importantes dans les échantillons de 999 patients infectés par cette souche, elle n’a pas mis en évidence de différence quant à la sévérité de la maladie pour ces personnes. Cette équipe et d’autres ont aussi montré une augmentation faible de la transmissibilité de l’infection, mais cela n’a pas été confirmé, par exemple par l’équipe de François Balloux à l’University College de Londres, qui en août, dans un preprint déposé sur la plate-forme bioRxiv, concluait après analyse de 46 700 séquences à la non-augmentation de la transmissibilité quels que soient les variants.

« Par ailleurs, on a une meilleure prise en charge des patients hospitalisés, ajoute Yazdan Yazdanpanah. L’utilisation des anticoagulants et des corticoïdes a eu un impact majeur, tout comme la façon dont on recourt à la ventilation. La proportion de patients en réanimation est passée de 30 % à 10 à 15 %. »
« On peut aussi faire l’hypothèse que les précautions prises (distance, masques…) diminuent la charge virale reçue, ce qui pourrait atténuer la maladie

À suivre...mais à ce jour, que ça me plaise ou non, rentrer avec des précautions s'impose bel et bien. Après, quelles sont celles à la fois les plus efficaces et les plus compatibles avec notre métier, cf les dizaines de pages qui précèdent (et celles qui suivront!).
nc33
nc33
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par nc33 le Sam 22 Aoû 2020 - 12:11
Ce matin je pensais à l'organisation concrète de la rentrée : s'il faut caser des formations d'élèves aux gestes barrières avant les premiers cours, cela risque d'être compliqué. Les infirmières scolaires ne peuvent pas se multiplier, quand ce sont elles qui les assurent comme en mai.

@Jenny a écrit:Mais vous croyez sincèrement que vos élèves vont garder le masque si vous l'enlevez ?
Ce n'est pas encore fait : selon BFM il faut 2 m de distance, selon education.gouv.fr il faut 1 m, selon service-public.fr c'est interdit. J'aimerai bien que tout soit actualisé sur une unique version et que le grand public soit prévenu.
(sinon j'ai quoté l'argument parce qu'il est très rigolo).
ProvençalLeGaulois
ProvençalLeGaulois
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par ProvençalLeGaulois le Sam 22 Aoû 2020 - 12:23
Eh beh, si le gouvernement faisait autant d'efforts pour la rentrée scolaire que pour un simple match de foot, on pourrait être satisfait (en plus c'est le Bayern qui va gagner Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 3 4164172953 )

_________________
N'empêche que je suis une légende.
Perceval
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum