Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Sam 13 Juin 2020, 16:50
@pogonophile a écrit:Le ministère ne nous a rien demandé à ce sujet, pas d'enquete sur la densité du travail des enseignants, ni de bons ou mauvais points à distribuer. Peut-être y en a-t-il eu dans certaines académies mais j'en doute, tout le monde a trop de boulot pour ce genre de salades, et pas dans la mienne en tout cas.
Je prie la modération de bien vouloir m'excuser, je ne parviens pas retrouver l'article, qui avait été publié ici il y a quelques semaines.
Dans l'Ariège, le DASEN a écrit aux IEN et CDE pour leur demander de faire remonter les noms des enseignants particulièrement investis pendant le confinement "l'inverse étant vrai aussi". Donc, ça s'est fait. Visiblement, certains DASEN se sont ennuyés, pendant cette période…
Pontorson50
Pontorson50
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pontorson50 le Sam 13 Juin 2020, 17:00
@henriette a écrit:La classe inversée : une piste pour la rentrée de septembre - L'Express
https://www.lexpress.fr/actualite/societe/la-classe-inversee-une-piste-pour-la-rentree-de-septembre_2128132.amp.html

Si le virus est encore là à la rentrée, l'école devra alterner les cours en présentiel et à distance. Le principe de la classe inversée est-il un modèle à suivre ?

A trois semaines des vacances estivales, les modalités de l'organisation de la rentrée scolaire de septembre restent encore bien floues. Hypothèse la plus optimiste : si la crise est derrière nous, que le protocole sanitaire est fortement allégé voire suspendu, alors tout pourra reprendre - presque - comme avant. Mais, si le virus est encore présent, l'école n'aura d'autre choix que d'adopter un mode de fonctionnement mixte. C'est-à-dire que les élèves devront alterner entre cours en présentiel et à distance. 
Article en édition abonnés. J'aurais été curieuse d'en lire les conclusions...

On n'est plus à un paradoxe près :
-la crise n'est jugée finie dans cet article que si le virus n'est plus là du tout ; pourtant tout ne bruisse dans les news que retour à la normale à l'école en martelant que le virus circule suffisamment lentement, personne ne soutient qu'il a disparu. Donc il faut reprendre à tout prix l'emploi du temps habituel pour deux semaines dès le 22 juin (certains réclamaient dès lundi 15) quitte à prendre des risques idiots vu la durée de l'opération frime...mais pas en septembre où il faudrait revenir à du bancal! et pour on ne sait combien de temps cette fois...
-la rentrée de septembre est floue : c'est d'autant plus normal que toute la semaine le gouvernement, sur pression de médias (je ne crois pas une minute à l'hypothèse inverse, ce sont les médias qui ont le pouvoir, pas les politiques), ne se sera préoccupé que de savoir comment nous culpabiliser pour nous remettre en emploi du temps habituel le 22...Et des médias, qui sont responsables de ce court-termisme, de s'étonner que le gouvernement n'avance pas sur la préparation de la rentrée!
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par RogerMartin le Sam 13 Juin 2020, 17:25
@VinZT a écrit:Pendant ce temps, sur Truiteur :

C'est décidé, je le raye à la main de mon archicubier des années 2000.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
zoupinette
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zoupinette le Sam 13 Juin 2020, 17:28
@Cicyle a écrit:
@pogonophile a écrit:Le ministère ne nous a rien demandé à ce sujet, pas d'enquete sur la densité du travail des enseignants, ni de bons ou mauvais points à distribuer. Peut-être y en a-t-il eu dans certaines académies mais j'en doute, tout le monde a trop de boulot pour ce genre de salades, et pas dans la mienne en tout cas.
Je prie la modération de bien vouloir m'excuser, je ne parviens pas  retrouver l'article, qui avait été publié ici il y a quelques semaines.
Dans l'Ariège, le DASEN a écrit aux IEN et CDE pour leur demander de faire remonter les noms des enseignants particulièrement investis pendant le confinement "l'inverse étant vrai aussi". Donc, ça s'est fait. Visiblement, certains DASEN se sont ennuyés, pendant cette période…

Ne serait-ce point pour la prime pour les enseignants volontaires pendant le confinement ?

Il y a un IEN qui veut que les enseignants travaillant à distance , le fasse à l'école...
avatar
eleonore69
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eleonore69 le Sam 13 Juin 2020, 17:29
Je ne sais pas ce que cela va donner mais on parle de faire reprendre tous les élèves le 22/06. franchement les conseils de classe sont terminés, . A part les petits que les parents vont déposer .. ils s'imaginent que les collégiens et les lycéens vont reprendre...
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Sam 13 Juin 2020, 17:32
Je me souviens bien de cette information sur le fil concernant cette demande sur les profs motivés et les décrocheurs . Sinon je viens de lire la tribune d'Anne Christine Lang. Mais c'est hallucinant de méchanceté et de bêtise ! Il faudrait vraiment trouver des relais politiques pour nous soutenir. C'est inadmissible de laisser ces gens déverser leur haine sans aucune limite et aucun contre feu.
Médée
Médée
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Médée le Sam 13 Juin 2020, 17:33
Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

_________________
2019-2020 : T2 - TZR en AFA : 2 collèges 6e, 5e, 4e + PP 5e
2018-2019 : T1 - TZR en AFA : 3 collèges  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2164541516  5e, 4e
2017-2018 : Stagiaire (2nde x2)
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Sam 13 Juin 2020, 17:34
Ben si on est à distance, c'est qu'on ne peut pas être présents, non ?
pogonophile
pogonophile
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pogonophile le Sam 13 Juin 2020, 17:38
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

C'est déjà fait t'inquiète.
Entre l'organisation à revoir chaque semaine, les agents à mobiliser sur le protocole, le n'importe quoi absolu du DNB, et accessoirement la préparation des différents scénarios de rentrée, on a une santé mentale en copeaux.
Sikelia
Sikelia
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Sikelia le Sam 13 Juin 2020, 17:40
Chez nous, l'EDT fonctionne par classes entières (retour de chaque classe deux jours en juin ou bien un jour en juin et un jour en juillet) et donc il ne prend pas en compte les disciplines où il n'y a pas de classe entière mais des regroupements d'élèves issus de classes différentes. J'ai saisi tous mes cahiers de textes jusqu'au 3 juillet avec des activités que les élèves peuvent faire, s'ils le veulent bien.

_________________
sunny Sikelia

Numquam est tam male Siculis, quin aliquid facete et commode dicant

(Marco Tullio Cicerone, Verrine, Actio Secundae - Liber Quartus - De praetura siciliensi)
VinZT
VinZT
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VinZT le Sam 13 Juin 2020, 17:41
@Clecle78 a écrit:Je me souviens bien de cette information sur le fil concernant cette demande sur les profs motivés et les décrocheurs . Sinon je viens de lire la tribune d'Anne Christine Lang. Mais c'est hallucinant de méchanceté et de bêtise ! Il faudrait vraiment trouver des relais politiques pour nous soutenir.  C'est inadmissible de laisser ces gens déverser leur haine sans aucune limite et aucun contre feu.

Et elle a enseigné pendant 15 ans, paraît-il …

_________________

« Il ne faut pas croire tout ce qu'on voit sur Internet » Victor Hugo.
« Le con ne perd jamais son temps. Il perd celui des autres. » Frédéric Dard
« Ne jamais faire le jour même ce que tu peux faire faire le lendemain par quelqu'un d'autre » Pierre Dac
« Je n'ai jamais lâché prise !» Claude François
« Un économiste est un expert qui saura demain pourquoi ce qu'il avait prédit hier ne s'est pas produit aujourd'hui. » Laurence J. Peter
Tangleding
Tangleding
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Sam 13 Juin 2020, 17:42
@VinZT a écrit:
@Clecle78 a écrit:Je me souviens bien de cette information sur le fil concernant cette demande sur les profs motivés et les décrocheurs . Sinon je viens de lire la tribune d'Anne Christine Lang. Mais c'est hallucinant de méchanceté et de bêtise ! Il faudrait vraiment trouver des relais politiques pour nous soutenir.  C'est inadmissible de laisser ces gens déverser leur haine sans aucune limite et aucun contre feu.

Et elle a enseigné pendant 15 ans, paraît-il …

Pauvres gosses... Mieux vaut qu'elle reste députée, au fond.

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 437980826

_________________
"Never complain, just fight."
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Sam 13 Juin 2020, 17:44
En un seul mot : ASSEZ.
En période de confinement, le télétravail n'a pas été une mince affaire.
Depuis le 11, avec la phase 1 du déconfinement et le protocole sanitaire, une fois encore, il a fallu s'adapter et reprendre dans des conditions loin d'être optimales.
Et le lundi 22, il faudrait reprendre comme si de rien n'était ?
Comme si le virus avait subitement disparu (un peu à la façon du nuage de Tchernobyl qui n'avait pas franchi la frontière) ?
Dans ces conditions, perso, je crois que ce sera un ARRET.
ASSEZ !
Audrey
Audrey
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Audrey le Sam 13 Juin 2020, 17:45
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

Refaire les emplois du temps, ce ne serait nécessaire que s'ils ne faisaient pas revenir les enseignants qui sont actuellement obligés de rester en télétravail. Si ce verrou saute, ma foi, il suffirait de reprendre nos EDT normaux...

Alors que je fais super gaffe depuis le 13 mars, que je suis une des rares à porter encore un masque quand je sors ces derniers jours, alors que l'épidémie est toujours active sur le territoire, je l'aurais mauvaise de devoir revenir pour me coller à 30 élèves dans une classe. Je l'aurais très mauvaise aussi si je devais quitter mon confinement aménagé pour me retrouver de force 22h par semaine devant des classes quasiment vides, ce qui, soyons réalistes, risque fort de se produire.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
Médée
Médée
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Médée le Sam 13 Juin 2020, 17:49
@Audrey a écrit:
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

Refaire les emplois du temps, ce ne serait nécessaire que s'ils ne faisaient pas revenir les enseignants qui sont actuellement obligés de rester en télétravail. Si ce verrou saute, ma foi, il suffirait de reprendre nos EDT normaux...

Alors que je fais super gaffe depuis le 13 mars, que je suis une des rares à porter encore un masque quand je sors ces derniers jours, alors que l'épidémie est toujours active sur le territoire, je l'avais mauvaise de devoir revenir pour me coller à 30 élèves dans une classe. Je l'aurais très mauvaise aussi si je devais quitter mon confinement aménagé pour me retrouver de force 22h par semaine devant des classes quasiment vides, ce qui, soyons réalistes, risque fort de se produire.

Ce n'est pas "si simple" lorsque tu as des regroupements de classes, que tu partages les groupes avec une collègue (qui a donc tes élèves) et que l’œuvre qu'elle fait n'est pas forcément une œuvre que toi tu travailles...

_________________
2019-2020 : T2 - TZR en AFA : 2 collèges 6e, 5e, 4e + PP 5e
2018-2019 : T1 - TZR en AFA : 3 collèges  Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2164541516  5e, 4e
2017-2018 : Stagiaire (2nde x2)
Dinimip!
Dinimip!
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dinimip! le Sam 13 Juin 2020, 17:49
@Lokomazout a écrit:En un seul mot : ASSEZ.
En période de confinement, le télétravail n'a pas été une mince affaire.
Depuis le 11, avec la phase 1 du déconfinement et le protocole sanitaire, une fois encore, il a fallu s'adapter et reprendre dans des conditions loin d'être optimales.
Et le lundi 22, il faudrait reprendre comme si de rien n'était ?
Comme si le virus avait subitement disparu (un peu à la façon du nuage de Tchernobyl qui n'avait pas franchi la frontière) ?
Dans ces conditions, perso, je crois que ce sera un ARRET.
ASSEZ !

Un arrêt pour quel motilf ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2314601941
avatar
Poke
Niveau 2

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Poke le Sam 13 Juin 2020, 17:49
@Lagomorphe a écrit:
@Poke a écrit:Bonjour,

Je suis peut être hors sujet, mais mon proviseur m'a dénoncé à l'inspection quand je lui ai demandé si la surcharge de travail liée à "l'enseignement hybride" serait compensée financièrement. Savez-vous si cela est une pratique courante ?

Je suis quadruplement surpris :

- d'abord parce qu'il me semblait évident, dès lors qu'on demande - sans d'ailleurs pouvoir l'exiger - aux professeur de télétravailler, qu'il fallait rémunérer le présentiel en sus s'il s'y ajoute. Dans mon établissement, une préparation est organisée pour les élèves susceptible de passer les oraux de rattrapage du bac. Il a été clair dès le départ que les professeurs volontaires qui assurent cette préparation sont rémunérés en HSE, puisque dans le même temps ils continuent à assurer leur plein service en télétravail.

- ensuite parce que mon chef d'établissement actuel n'a pas l'air trop intrusif sur ce qui doit être fait en distanciel : comme tout prof de lycée, j'ai l'habitude d'une année qui se termine de facto fin mai, et ça fait longtemps que j'ai bouclé tous les programmes, en premier lieu celui de mes terminales. Mon chef a validé l'idée que le distanciel pouvait désormais tout à fait être consacré à la préparation à la classe supérieure ou au post-bac (en SVT je m'adresse désormais aux futurs médecins / BCPST, et mes cours en ligne ne concernent pas tout le monde, même si toute la classe est libre d'y participer)

- ensuite parce qu'encore une fois, rien n'oblige un professeur à faire cours à distance, et encore moins selon un mode synchrone (zoom, vidéo/audio en direct). Je pré-enregistre des vidéos pour tout ce qui s'y prête, d'autres éléments passent par des documents, des exercices en ligne, mais je ne fais pas de classe virtuelle. Personne ne m'a rien dit (sauf les élèves qui ont apparemment apprécié mes modestes vidéos, ils sont mignons). Et avec ce dispositif il est impossible de compter des heures. Elles sont nombreuses, ça prend du temps de préparer tout ça, mais indénombrables par qui que ce soit d'autre que moi.

- enfin parce que dénoncer une simple question à un inspecteur n'aura aucune conséquence, à part braquer l'enseignant contre un CDE qui estime manifestement que travailler pour de l'argent a quelque chose de honteux. L'IPR n'est pas le supérieur hiérarchique de l'enseignant, et son pouvoir a fondu comme neige au soleil depuis la mise en place du PPCR. A part ne pas accélérer un passage d'échelon deux fois dans une carrière, et encore en admettant que l'IPR se rappelle du mail forwardé par le CDE.

Je serais toi j'éviterai désormais de communiquer avec ce CDE, surtout seul - il sera tôt ou tard remplacé par un autre - et je "prélèverais" sur le temps de télétravail ce que consomme le présentiel. Quant à l'IPR, je ne vois pas quoi en dire d'autre qu'il existe.

En réalité je me sens très blessé par le mail que j'ai reçu (si certains veulent une copie anonymisée...). Je suis TZR donc effectivement la communication avec la direction va bientôt cesser. Tout le monde est un peu à cran visiblement.
Lokomazout
Lokomazout
Niveau 7

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Lokomazout le Sam 13 Juin 2020, 17:52
@Dinimip! a écrit:
@Lokomazout a écrit:En un seul mot : ASSEZ.
En période de confinement, le télétravail n'a pas été une mince affaire.
Depuis le 11, avec la phase 1 du déconfinement et le protocole sanitaire, une fois encore, il a fallu s'adapter et reprendre dans des conditions loin d'être optimales.
Et le lundi 22, il faudrait reprendre comme si de rien n'était ?
Comme si le virus avait subitement disparu (un peu à la façon du nuage de Tchernobyl qui n'avait pas franchi la frontière) ?
Dans ces conditions, perso, je crois que ce sera un ARRET.
ASSEZ !

Un arrêt pour quel motilf ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2314601941

Je t'en pose, moi, des questions ?
Je n'ai pas à en étaler ici les raisons.
Tangleding
Tangleding
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tangleding le Sam 13 Juin 2020, 17:52
@Dinimip! a écrit:
@Lokomazout a écrit:En un seul mot : ASSEZ.
En période de confinement, le télétravail n'a pas été une mince affaire.
Depuis le 11, avec la phase 1 du déconfinement et le protocole sanitaire, une fois encore, il a fallu s'adapter et reprendre dans des conditions loin d'être optimales.
Et le lundi 22, il faudrait reprendre comme si de rien n'était ?
Comme si le virus avait subitement disparu (un peu à la façon du nuage de Tchernobyl qui n'avait pas franchi la frontière) ?
Dans ces conditions, perso, je crois que ce sera un ARRET.
ASSEZ !

Un arrêt pour quel motilf ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2314601941
Hum tu es le médecin traitant de tes collègues ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 2314601941

_________________
"Never complain, just fight."
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par henriette le Sam 13 Juin 2020, 17:54
On va rester calme, d'accord, et éviter de tomber dans les pièges grossiers visant vraisemblablement surtout à faire polémique.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
avatar
eleonore69
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par eleonore69 le Sam 13 Juin 2020, 17:55
@Audrey a écrit:
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

Refaire les emplois du temps, ce ne serait nécessaire que s'ils ne faisaient pas revenir les enseignants qui sont actuellement obligés de rester en télétravail. Si ce verrou saute, ma foi, il suffirait de reprendre nos EDT normaux...

Alors que je fais super gaffe depuis le 13 mars, que je suis une des rares à porter encore un masque quand je sors ces derniers jours, alors que l'épidémie est toujours active sur le territoire, je l'aurais mauvaise de devoir revenir pour me coller à 30 élèves dans une classe. Je l'aurais très mauvaise aussi si je devais quitter mon confinement aménagé pour me retrouver de force 22h par semaine devant des classes quasiment vides, ce qui, soyons réalistes, risque fort de se produire.



en effet !
Cicyle
Cicyle
Doyen

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Sam 13 Juin 2020, 17:57
@zoupinette a écrit:
@Cicyle a écrit:
@pogonophile a écrit:Le ministère ne nous a rien demandé à ce sujet, pas d'enquete sur la densité du travail des enseignants, ni de bons ou mauvais points à distribuer. Peut-être y en a-t-il eu dans certaines académies mais j'en doute, tout le monde a trop de boulot pour ce genre de salades, et pas dans la mienne en tout cas.
Je prie la modération de bien vouloir m'excuser, je ne parviens pas  retrouver l'article, qui avait été publié ici il y a quelques semaines.
Dans l'Ariège, le DASEN a écrit aux IEN et CDE pour leur demander de faire remonter les noms des enseignants particulièrement investis pendant le confinement "l'inverse étant vrai aussi". Donc, ça s'est fait. Visiblement, certains DASEN se sont ennuyés, pendant cette période…

Ne serait-ce point pour la prime pour les enseignants volontaires pendant le confinement ?

Il y a un IEN qui veut que  les enseignants travaillant à distance , le fasse à l'école...
En fait, il y avait les deux aspects. Sous couvert de demander les noms des volontaires pour garder les enfants de soignants, il expliquait vouloir aussi les noms de ceux qui ne faisaient pas le travail en distanciel (dans la formulation "l'inverse est vrai aussi…").
Désolée, je ne trouve plus les articles. Mais les syndicats se sont insurgés et il est plus ou moins (officiellement) revenu là-dessus. Mais il n'a pas démenti que c'était son intention.
Charlyne
Charlyne
Niveau 3

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Charlyne le Sam 13 Juin 2020, 17:57
@eleonore69 a écrit:
@Audrey a écrit:
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

Refaire les emplois du temps, ce ne serait nécessaire que s'ils ne faisaient pas revenir les enseignants qui sont actuellement obligés de rester en télétravail. Si ce verrou saute, ma foi, il suffirait de reprendre nos EDT normaux...

Alors que je fais super gaffe depuis le 13 mars, que je suis une des rares à porter encore un masque quand je sors ces derniers jours, alors que l'épidémie est toujours active sur le territoire, je l'aurais mauvaise de devoir revenir pour me coller à 30 élèves dans une classe. Je l'aurais très mauvaise aussi si je devais quitter mon confinement aménagé pour me retrouver de force 22h par semaine devant des classes quasiment vides, ce qui, soyons réalistes, risque fort de se produire.


en effet !

Une année sans épreuves finales....à part taper la discute, pourquoi les gamins viendraient-ils ? Parce qu'on ne peut pas partir en vacances, pardi...
Clecle78
Clecle78
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Sam 13 Juin 2020, 18:02
J'en reste sans voix. Cette femme devait détester son métier.
pogonophile
pogonophile
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par pogonophile le Sam 13 Juin 2020, 18:04
@Charlyne a écrit:
@eleonore69 a écrit:
@Audrey a écrit:
@Médée a écrit:Du coup, il faudrait refaire encore les emplois du temps, parfois interrompre le travail commencé avec des groupes d'élèves venant de plusieurs classes, tout ça pour deux semaines ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale 3795679266
Les cde vont devenir fous (et nous aussi).

Refaire les emplois du temps, ce ne serait nécessaire que s'ils ne faisaient pas revenir les enseignants qui sont actuellement obligés de rester en télétravail. Si ce verrou saute, ma foi, il suffirait de reprendre nos EDT normaux...

Alors que je fais super gaffe depuis le 13 mars, que je suis une des rares à porter encore un masque quand je sors ces derniers jours, alors que l'épidémie est toujours active sur le territoire, je l'aurais mauvaise de devoir revenir pour me coller à 30 élèves dans une classe. Je l'aurais très mauvaise aussi si je devais quitter mon confinement aménagé pour me retrouver de force 22h par semaine devant des classes quasiment vides, ce qui, soyons réalistes, risque fort de se produire.


en effet !

Une année sans épreuves finales....à part taper la discute, pourquoi les gamins viendraient-ils ? Parce qu'on ne peut pas partir en vacances, pardi...

Idée un peu audacieuse de ma part mais bon tant pis je me lance : il se peut que certains veuillent travailler parce qu'ils pensent en avoir besoin.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum