Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
micaschiste
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par micaschiste Mer 16 Sep 2020 - 23:02
zigmag17 a écrit:
micaschiste a écrit:
zigmag17 a écrit:Moi j'aimerais juste que mon médecin fasse une déclaration sur l'honneur certifiant qu'il est médecin, ça me rassurerait abi
Il fait partie de ceux qui estiment que si on chope le covid c'est bien fait pour sa pomme, c'est le destin, c'est la faute à pas de chance.
Si un jour je développe des symptômes je sais ce qu'il fera: rien (encore pour cela me faudra-t-il avoir obtenu de haute lutte un rendez-vous, car cela a déjà été dit , la pénurie de médecins rend très difficile en temps normal l'accès à une simple consultation)

Edit: ni masque ni gel ni distanciation dans son cabinet
Evil or Very Mad Là, un signalement auprès de l'ordre des médecins doit être envisagé.

Oui je sais bien, j'avais déjà évoqué le problème sur un fil ici, je ne sais plus lequel. Le pire c'est qu'à  la pharmacie ils sont au courant: c'est le seul praticien du coin qui ne vient y chercher ni son gel ni ses masques. J'ai hésité à le signaler. Je ne sais pas encore si je vais le faire...
Les pharmaciens ne l'ont pas fait ??? pale Bon après, il peut avoir son propre fournisseur sans passer par la pharmacie.
Je crois que dans ta situation, j'aurai déjà appelé. Ce genre d'énergumène ne devrait pas exercer la médecine.
avatar
User20401
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User20401 Mer 16 Sep 2020 - 23:04
micaschiste a écrit:
meevadeborah a écrit:
Enaeco a écrit:
meevadeborah a écrit:

Tu crois que ça signifie que mon enfant doit rester 7 jours à la maison alors que les symptômes ont disparus ?


Il est question de la "plate-forme en ligne Covid". Si c'est accessible, ça vaut peut-être le coup de te tourner vers eux pour qu'ils prennent la décision et que tu puisses ainsi certifier sur l'honneur...
Sinon je serai tenté de dire que oui... en l'absence d'avis médical, c'est 7 jours à la maison...

Oui, mais finalement, quels sont les fameux symptômes à surveiller ? Sur solidarités-santé.gouv, je ne vois que fièvre ou sensation de fièvre et toux. Or là, ce n'est pas le cas, c'est mal de gorge et "reniflements"...
Enfin, je précise, ce n'est pas pour avoir un avis (enfin, si, si vous en avez un), mais c'est pour montrer que c'est complexe après de savoir quoi faire. Donc soyez (soyons) indulgents aussi avec les parents qui ne savent pas sur quel pied danser.
Bref, on verra demain quoi faire...

Les principaux symptômes, combinés ou isolés, de l'infection par le Covid-19 sont :

   une fièvre ou sensation de fièvre,
   des signes respiratoires, comme une toux, un essoufflement ou une sensation d’oppression dans la poitrine,
   le nez qui coule, un mal de gorge,
   une fatigue importante inexpliquée,
   une perte du goût : le goût d'un aliment ne peut être différencié de celui d'un autre (par exemple le poisson et le poulet ont le même goût),
   une perte de l'odorat avec impossibilité de reconnaître une odeur même marquée comme celle d'une viande grillée,
   des maux de tête,
   des courbatures et/ou des douleurs dans les muscles,
   une diarrhée avec au moins 3 selles molles dans la journée.
Pour une personne âgée, l’entourage peut constater une altération brutale de l’état général, l’apparition ou l’aggravation des capacités mentales, un état de confusion, des chutes répétées, une aggravation rapide d’une maladie déjà connue.
https://www.ameli.fr/assure/covid-19/reconnaitre-la-maladie-et-ses-symptomes-adopter-les-bons-gestes/covid-19-reconnaitre-la-maladie-et-ses-symptomes-adopter-les-bons-gestes
Le MEN est beaucoup plus restrictif. Les symptômes sont :
Survenue brutale d’un ou plusieurs des signes cliniques suivants : infection respiratoire aigüe avec fièvre ou sensation de fièvre, fatigue inexpliquée, douleur musculaire inexpliquée, maux de tête inhabituels, diminution ou perte du goût ou de l’odorat, diarrhée.

Alors qu'on sait que les enfants peuvent être paucisymptomatiques, et avec des symptômes variés… Ils font décidément tout à l'envers, dans ce ministère… cafe
micaschiste
micaschiste
Monarque

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par micaschiste Mer 16 Sep 2020 - 23:05
On va dire que le MEN n'est pas médecin et que le ministère de Véran est géographiquement trop loin pour s'informer... abi

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 Mer 16 Sep 2020 - 23:18
micaschiste a écrit:
zigmag17 a écrit:
micaschiste a écrit:
zigmag17 a écrit:Moi j'aimerais juste que mon médecin fasse une déclaration sur l'honneur certifiant qu'il est médecin, ça me rassurerait abi
Il fait partie de ceux qui estiment que si on chope le covid c'est bien fait pour sa pomme, c'est le destin, c'est la faute à pas de chance.
Si un jour je développe des symptômes je sais ce qu'il fera: rien (encore pour cela me faudra-t-il avoir obtenu de haute lutte un rendez-vous, car cela a déjà été dit , la pénurie de médecins rend très difficile en temps normal l'accès à une simple consultation)

Edit: ni masque ni gel ni distanciation dans son cabinet
Evil or Very Mad Là, un signalement auprès de l'ordre des médecins doit être envisagé.
Oui je sais bien, j'avais déjà évoqué le problème sur un fil ici, je ne sais plus lequel. Le pire c'est qu'à  la pharmacie ils sont au courant: c'est le seul praticien du coin qui ne vient y chercher ni son gel ni ses masques. J'ai hésité à le signaler. Je ne sais pas encore si je vais le faire...
Les pharmaciens ne l'ont pas fait ??? pale Bon après, il peut avoir son propre fournisseur sans passer par la pharmacie.
Je crois que dans ta situation, j'aurai déjà appelé. Ce genre d'énergumène ne devrait pas exercer la médecine.
Je ne sais pas si les pharmaciens l'ont fait ou non. Je ne sais plus moi-même pourquoi je n'ai pas agi , j'ai voulu le faire à un moment donné puis le temps a passé... Je leur poserai la question. (j'avais fini par demander une télé-consultation à mon précédent médecin, trop loin de chez moi désormais)
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr Jeu 17 Sep 2020 - 7:37
Ah la dénonciation... ...essayez la lettre anonyme sinon...
:|
zigmag17
zigmag17
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par zigmag17 Jeu 17 Sep 2020 - 7:49
Et? Que me vaut cette remarque? Je trouve intolérable et anti-professionnel au possible d'exercer un métier lié à la santé sans prendre les précautions élémentaires de protection envers ses patients; je ne parle même pas des personnes âgées vulnérables qui se plaignent du même bonhomme à la pharmacie. Bien sûr qu'il mériterait d'être signalé.
avatar
barèges
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par barèges Jeu 17 Sep 2020 - 8:39
Et dans le supérieur... Un long article sur le site de France Info ce matin : les clusters se multiplient, comme partout. La distanciation sociale ne peut pas être respectée (amphis bondés, couloirs). Pour l'instant, la "responsabilité" des contaminations est reportée sur la sphère privée, les soirées étudiantes. Extraits :

Toulouse, Montpellier, Rennes, Lille, Lyon, Strasbourg ou encore Nantes... Partout sur le territoire, les universités et les grandes écoles sont confrontées à la multiplication des cas de coronavirus alors que la rentrée étudiante débute à peine. "Parmi les étudiants qui viennent de rentrer dans nos murs, nous avons eu d'abord quelques cas de Covid-19 déclarés. Puis les autres étudiants se sont mis à faire des tests et nous découvrons que nous avons beaucoup de cas", explique Laurent Champaney, vice-président de la Conférence des grandes écoles et directeur général de l'Ecole nationale supérieure des arts et métiers.

Plus d'une dizaine d'établissements font d'ores et déjà face à une circulation active du virus, comme l'a confirmé la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, dimanche 13 septembre. Une liste qui s'allonge chaque jour un peu plus. Ces clusters contraignent les chefs d'établissement, sur "ordre du préfet", à fermer certaines classes et à réinstaurer temporairement les cours à distance. En cette rentrée particulière, plus de 2 783 000 étudiants sont attendus, indique le ministère.

Et, on s'en doutait, mais bon :
Selon la présidente de l'Unef, également étudiante en droit à l'université Paris 2 Panthéon-Assas, le ministère n'a pas assez accompagné "socialement" la population étudiante. "Un grand nombre d'entre eux sont précaires et n'ont pas les moyens de respecter les gestes barrières. Il est nécessaire de rendre les masques gratuits et en quantité suffisante car, souvent, l'étudiant garde le même toute la semaine, qui ne protège plus, et le lave uniquement en rentrant chez lui le week-end."

Lien :https://www.francetvinfo.fr/societe/education/clusters-amphis-surcharges-et-fermetures-de-classes-face-au-covid-19-la-rentree-universitaire-connait-deja-des-tensions_4106607.html
Halybel
Halybel
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Halybel Jeu 17 Sep 2020 - 8:47
barèges a écrit:Et dans le supérieur... Un long article sur le site de France Info ce matin : les clusters se multiplient, comme partout. La distanciation sociale ne peut pas être respectée (amphis bondés, couloirs). Pour l'instant, la "responsabilité" des contaminations est reportée sur la sphère privée, les soirées étudiantes. Extraits :
Toulouse, Montpellier, Rennes, Lille, Lyon, Strasbourg ou encore Nantes... Partout sur le territoire, les universités et les grandes écoles sont confrontées à la multiplication des cas de coronavirus alors que la rentrée étudiante débute à peine. "Parmi les étudiants qui viennent de rentrer dans nos murs, nous avons eu d'abord quelques cas de Covid-19 déclarés. Puis les autres étudiants se sont mis à faire des tests et nous découvrons que nous avons beaucoup de cas", explique Laurent Champaney, vice-président de la Conférence des grandes écoles et directeur général de l'Ecole nationale supérieure des arts et métiers.

Plus d'une dizaine d'établissements font d'ores et déjà face à une circulation active du virus, comme l'a confirmé la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, dimanche 13 septembre. Une liste qui s'allonge chaque jour un peu plus. Ces clusters contraignent les chefs d'établissement, sur "ordre du préfet", à fermer certaines classes et à réinstaurer temporairement les cours à distance. En cette rentrée particulière, plus de 2 783 000 étudiants sont attendus, indique le ministère.

Et, on s'en doutait, mais bon :
Selon la présidente de l'Unef, également étudiante en droit à l'université Paris 2 Panthéon-Assas, le ministère n'a pas assez accompagné "socialement" la population étudiante. "Un grand nombre d'entre eux sont précaires et n'ont pas les moyens de respecter les gestes barrières. Il est nécessaire de rendre les masques gratuits et en quantité suffisante car, souvent, l'étudiant garde le même toute la semaine, qui ne protège plus, et le lave uniquement en rentrant chez lui le week-end."
Lien :https://www.francetvinfo.fr/societe/education/clusters-amphis-surcharges-et-fermetures-de-classes-face-au-covid-19-la-rentree-universitaire-connait-deja-des-tensions_4106607.html
Ça a été dit plus haut mais ça montre la stratégie du gouvernement de complètement se décharger sur sa population.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
celitian
celitian
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian Jeu 17 Sep 2020 - 9:01
jeromebr a écrit:Ah la dénonciation... ...essayez la lettre anonyme sinon...
:|
Un peu facile comme remarque lorsque tu n'as pas consulté ce genre de "professionnel".

Ma mère et son mari, 75 et 80 ans, ont un médecin (retraité qui reprend du service) anti-masque, qui tient un discours honteux " le virus existe pas, pas de cas dans mon cabinet...(il fait pareil avec la fracture du col du fémur qui n'existe pas car il a jamais vu)", "le gouvernement veut nous contrôler"...des trucs totalement débiles.
Il les a reçu sans aucun geste de protection, et il a clairement profité de leur faiblesse, fragilité pour déblatérer un discours dangereux.

Je te rassure, on ne l'a pas signalé mais l'envie est très très forte (surtout qu'il est dans un quartier avec deux collèges REP et je me dis que s'il tient ce discours à tout le monde, cela doit simplifier le travail des collègues).
avatar
Flo44
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Jeu 17 Sep 2020 - 10:56
Une pétition sur change.org pour "mise à jour du protocole sanitaire des établissements scolaires".
http://chng.it/4QRGWY9PCz

Je suis partagée sur le port du masque à partir de 6 ans (je ne suis pas PE j'ai du mal à deviner si c'est réaliste ou pas). Par contre, pour l'aération, le gel hydroalcoolique, les tests rapides : oui !
avatar
chmarmottine
Guide spirituel

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par chmarmottine Jeu 17 Sep 2020 - 11:02
Flo44 a écrit:Une pétition sur change.org pour "mise à jour du protocole sanitaire des établissements scolaires".
http://chng.it/4QRGWY9PCz

Je suis partagée sur le port du masque à partir de 6 ans (je ne suis pas PE j'ai du mal à deviner si c'est réaliste ou pas). Par contre, pour l'aération, le gel hydroalcoolique, les tests rapides : oui !

Le port du masque est indispensable dans les classes à partir de 6 ans. Ne serait-ce que pour limiter les contaminations diverses et éviter de surcharger les cabinets médicaux.
Sans masque, il va y avoir des contaminations dans les familles, je vois mal comment c'est évitable.
EdithW
EdithW
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW Jeu 17 Sep 2020 - 11:14
https://www.franceinter.fr/emissions/le-moment-meurice/le-moment-meurice-10-septembre-2020

un médecin contre les masques... affraid
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr Jeu 17 Sep 2020 - 11:27
Je passe un test cet après midi. Je n' ai pas travaillé de la semaine. Je vais très bien je suis juste cas contact. Les résultats seront dans une semaine j'aurais donc passé en tout 15 jours à ne pas travailler pour rien c est ridicule avec ou sans test c'était la même quarantaine.
Plus jamais je me déclare cas contact. Je veux retourner bosser je suis en pleine santé ...c'est n importe quoi et cela ne peut pas durer comme ça...
celitian
celitian
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian Jeu 17 Sep 2020 - 11:37
Sauf que tu es peut-être positif tout en étant asymptomatique et potentiellement contagieux pour tes collègues et élèves.
avatar
gp20
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par gp20 Jeu 17 Sep 2020 - 12:04
BOU74 a écrit:
meevadeborah a écrit:
Enaeco a écrit:Les médecins sont déjà débordés par les demandes de certificat médical pour retourner à la crèche / à l'école.

Le certificat sur l'honneur implique la consultation d'un professionnel.

La phrase maitresse dans le protocole, c'est "A défaut le retour se fera après 7 jours (si absence de fièvre)".
En gros, essayez d'avoir un avis médical, mais en attendant, si pas de feu vert, vous le gardez à la maison au moins pour 7 jours.

Tu crois que ça signifie que mon enfant doit rester 7 jours à la maison alors que les symptômes ont disparus ?
C'est le cas pour ma fille qui va rester 7 jours à la maison pour ce qui semble une simple rhinopharyngite (fièvre testée à 38,2 le matin au lycée) J'ai pu avoir un rendez-vous avec mon médecin très rapidement lundi matin. Au moment de l'examen (3 h après la prise de température du matin) , plus de fièvre. Il m'a dit  qu'il pensait que cela n'était pas la covid, mais ne pouvant pas me le confirmer, il refusait d'émettre un certificat médical pour le retour en cours. Donc, prescription du test...Mais délai de 4 jours minimum pour avoir une place pour le test et 8 pour les résultats... Bilan :elle y retournera lundi (7 jours après) sans être testée.

Pays du tiers Monde, de plus en plus... Cette crise nous jette à la figure la décadence dans laquelle est entrée ce pays sur le plan médical. Cela ne sert strictement plus à rien de se faire tester avec ces délais-là.
Les drives, ça ne devrait se pratiquer que sur ordonnances pour les symptômatiques et les cas contacts. Et pour ceux qui ont besoin d'un test pour voyager ----> labo privé en payant.
avatar
gp20
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par gp20 Jeu 17 Sep 2020 - 12:07
barèges a écrit:
micaschiste a écrit:
Cleroli a écrit:
Flo44 a écrit:Oui, et depuis on a confirmation de la contamination par aérosols (ou micro-goutelettes?). Enfin, on sait que l'aération est d'autant plus importante.
Mon chef te répondrait que le courant d'air aide le virus à circuler, faut donc pas que les fenêtres puissent s'ouvrir en grand :lol:
Les jours de grand vent dans mon coin, j’appellerai mon lycée pour leur dire que c’est trop dangereux de sortir de chez moi  :sourit:

PS : Serge, j'espère que tu n'es pas touché
Serge, on croise les doigets et les orteils !

Dans les écoles allemandes, il est prévu d'installer des détecteurs à CO2 dans toutes les classes. Si le taux de CO2 est trop important, cela signifie que l'aération n'est pas suffisante et que la concentration d'aérosols du virus devient critique pour une contamination (entendu à l'instant sur BFM, une envoyée spéciale en Allemagne).

Alors là, si on fait ça en France, on risque de découvrir que le taux de CO2 des classes explose les plafonds tolérables, légaux, tout ce qu'on voudra.
Donc on ne le fera pas.
En France, on mettrait surtout 3 mois pour faire un appel d'offres, 3 mois pour décider quel copain emporterait le morceau et 6 mois pour avoir les crédits pour acheter les détecteurs :sourit:
Verdurette
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Verdurette Jeu 17 Sep 2020 - 12:57
Les rédacteurs de la pétition "mise à jour du protocole sanitaire" n'ont jamais vu un gosse, une école ou un parent, ça se voit. C'est totalement inapplicable dans les écoles telles que je les connais.
Le masque à 6 ans ? En Extrême-Orient où c'est culturel, ça ne pose aucun problème, ici, ça ne sera pas plus respecté que tous les autres points des règlements intérieurs, chacun réclamera son exception, et au bout du compte, sur qui retomberont les ennuis ? Sur les PE ...
avatar
User20401
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User20401 Jeu 17 Sep 2020 - 13:19
Et bien, je pense qu'il le faut, pour protéger les PE. Je refuse de risquer ma vie en allant travailler et j'exige d'être protégée. Actuellement, nous ne le sommes absolument pas.
Heureusement que les enfants peuvent apprendre des choses qu'ils ne savent pas faire (c'est un peu l'essence de notre métier). Donc on peut aussi leur apprendre à porter un masque. Plusieurs pays occidentaux le font, je n'ai pas entendu ou lu que ça pose problème… Mais ils n'ont pas la chance d'avoir des enfants non contagieux, c'est vrai !
Mais bon, comme je deviens très vite désagréable sur le sujet, j'en reste là…
Halybel
Halybel
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Halybel Jeu 17 Sep 2020 - 13:44
Ici, il y a une telle pauvreté qu'on sait pertinemment que les enfants ne se font pas tester. Donc le virus peut circuler librement que l'on en serait rien... C'est encore pire je trouve que de savoir.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.
Le téléphone ne m’aide pas.
Dalva
Dalva
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dalva Jeu 17 Sep 2020 - 13:50
jeromebr a écrit:Ah la dénonciation... ...essayez la lettre anonyme sinon...
:|

Le message a été édité depuis ce matin, mais je préférais la première version :

"Ah la dénonciation... cette vieille passion française... [...] Les derniers commentaires filent la nausée. Vous pouvez changer de médecin même si c'est parfois difficile plutôt que de risquer votre vie à aller voir celui-là."

Oui, c'est vrai, on devrait tous faire comme ça. Et ma décision est prise, j'appelle de ce pas ma sœur pour lui dire de retirer sa plainte contre la nounou et son mari : si la nounou laisse les enfants qu'on lui confie à la garde de son mari (non agréé) et qu'il en profite pour des attouchements, ne le dénoncez pas, changez simplement de nounou !

De toute façon personne ne vous accusera d'avoir couvert des faits graves... (puisque dénoncer, c'est pas beau).
avatar
Enaeco
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco Jeu 17 Sep 2020 - 14:01
Je n'ai pas tout suivi. Comment on en est arrivé à la soeur de Dalva qui porte plainte contre le mari de sa nounou pour attouchements sexuels ? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 3795679266

Peut être devrait-on éditer le titre du fil ?
Dalva
Dalva
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Dalva Jeu 17 Sep 2020 - 14:11
Rolling Eyes
Catalunya
Catalunya
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Catalunya Jeu 17 Sep 2020 - 14:14
Dalva a écrit:
jeromebr a écrit:Ah la dénonciation... ...essayez la lettre anonyme sinon...
:|

Le message a été édité depuis ce matin, mais je préférais la première version :

"Ah la dénonciation... cette vieille passion française... [...] Les derniers commentaires filent la nausée. Vous pouvez changer de médecin même si c'est parfois difficile plutôt que de risquer votre vie à aller voir celui-là."

Oui, c'est vrai, on devrait tous faire comme ça. Et ma décision est prise, j'appelle de ce pas ma sœur pour lui dire de retirer sa plainte contre la nounou et son mari : si la nounou laisse les enfants qu'on lui confie à la garde de son mari (non agréé) et qu'il en profite pour des attouchements, ne le dénoncez pas, changez simplement de nounou !

De toute façon personne ne vous accusera d'avoir couvert des faits graves... (puisque dénoncer, c'est pas beau).
Dalva, vous délirez complètement.
avatar
Flo44
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 Jeu 17 Sep 2020 - 14:24
Catalunya a écrit:
Dalva a écrit:
De toute façon personne ne vous accusera d'avoir couvert des faits graves... (puisque dénoncer, c'est pas beau).
Dalva, vous délirez complètement.

Pas tout à fait (même si la forme est contestable). Un médecin peut mettre en danger la vie de personnes par un comportement aussi irresponsable. Il a énormément d'influence sur certains patients. Donc le dénoncer, ce n'est pas faire preuve de délation, mais bien essayer de protéger des personnes qui sont en danger de part ce comportement.

Comme si nous-mêmes incitions les élèves à ne pas porter de masque, à se coller et à se faire des bisous. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 437980826
Jenny
Jenny
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny Jeu 17 Sep 2020 - 14:31
Première mesure à prendre selon des scientifiques : aérer !

Dans la prévention de la transmission du virus, le masque est un peu le dernier ressort. Le premier reste l’isolement de la source, ce qui est compliqué dans cette épidémie puisque beaucoup de gens sont malades sans le savoir. Le deuxième levier le plus important, c’est l’aménagement en conséquence de la ventilation des bâtiments, car une bonne ventilation permet d’évacuer le virus. Mais si on n’a pas clairement conscience que ce doit être fait, ça ne le sera pas! Et si vous regardez aujourd’hui les recommandations - distanciation physique, lavage de mains, etc. - personne ne dit: il faut mieux ventiler les lieux clos. Ce n’est même pas mentionné, alors que c’est parfois assez simple, il suffit d’ouvrir les fenêtres.
https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-mieux-aerer-les-lieux-clos-est-crucial-pour-lutter-contre-le-virus-20200916
EdithW
EdithW
Sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 7 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW Jeu 17 Sep 2020 - 14:49
C'est là que je mesure ma chance d'avoir des très grandes fenêtres qui ouvrent totalement dans mes deux CDI... on est au RDC dans l'un et en demi-premier étage dans l'autre. La question de saut par la fenêtre des élèves ne s'est jamais posée. Et comme à la maison, on a du radon et l'habitude de faire un maximum de courants d'air, je ne suis pas gênée.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum