Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Verdurette
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Verdurette le Dim 15 Nov 2020 - 18:45
Officiellement ils sont tous bien rangés à leur place. Et habituellement mes allophones (qui n'ont pas été scolarisés pendant plus de trois ans, ce qui signifie que l'aînée a fait une année d'école et le frère rien dans un pays où la maternelle n'existe pas) ils sont en CM1 CM2 et viennent apprendre à lire et écrire (non seulement dans une autre langue dont ils ne savent pas le premier mot, mais dans une autre écriture qui va en sens inverse !!) dans ma classe.
En ce moment, les échanges étant interdit, les décloisonnements ne sont pas supprimés mais faits toute la journée.
On a opté pour l'intérêt des enfants, et tant pis pour ceux que ça dérange.
Patience et raison
Patience et raison
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Patience et raison le Dim 15 Nov 2020 - 18:48
Verdurette, du coup la 11 ans en CP: comment suivra-t-elle sa scolarité en France par la suite: elle va rester avec des enfants 5 ans plus jeunes qu'elle toute sa scolarité? ou est-ce qu'à partir du moment où elle saura lire il y aura des aménagements de scolarité?

_________________
« Entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre, entre le maître et le serviteur, c'est la liberté qui opprime et la loi qui affranchit » — Henri Lacordaire
« Quand le droit bavarde, le citoyen ne lui prête plus qu'une oreille distraite » — Rapport du Conseil d'État de 1991, De la sécurité juridique.

"Alors n’oubliez pas : si vous voulez vraiment être productifs, apprenez à travailler avec des outils qui font gagner du temps au lieu de tout refaire à la main. Mais si votre passion, c’est de ne surtout pas utiliser de livres déjà complets, et de réécrire votre propre truc à chaque fois parce que « Je préfère utiliser mes propres outils et je n’arrive pas à utiliser ceux des autres« , alors félicitations :
Vous êtes bons pour rejoindre l’Éducation Nationale française." Odieux ***.
Ponocrates
Ponocrates
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Ponocrates le Dim 15 Nov 2020 - 18:51
@Patience et raison a écrit:Verdurette, du coup la 11 ans en CP: comment suivra-t-elle sa scolarité en France par la suite: elle va rester avec des enfants 5 ans plus jeunes qu'elle toute sa scolarité? ou est-ce qu'à partir du moment où elle saura lire il y aura des aménagements de scolarité?


Je ne suis pas Verdurette, mais elle a bien expliqué qu'en temps normal c'était du décloisonnement, c'est-à-dire quelques heures par semaines pour apprendre à lire et à écrire...

_________________
"If you think education is too expensive, try ignorance ! "
"As-tu donc oublié que ton libérateur,
C'est le livre ? "
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Dim 15 Nov 2020 - 18:56
@maikreeeesse a écrit:Un peu HS mais pour expliquer: C'est un pauvre gosse, déficient et dont les 2 parents sont déficients, aucune communication, il habite à une heure de route, les parents ne savent pas lire et ne conduisent pas, n'ont pas de téléphone et encore moins un ordinateur. Ils viennent d'emménager dans la région, rien n'est encore mis en place (SESSAD, travailleur familial, assistance sociale…) Il ne doit pas aller souvent chez le médecin enfin surtout pour le port du masque que soit le chauffeur du taxi, soit nous même fournissons. Il n'en reste pas moins dangereux pour lui et pour les autres, il a ué l'enseignante d'ULIS, et 3 remplaçantes, enfin la classe pour être plus juste. L'accueil d'une ULIS dans l'école complexifie les choses quant au respect du protocole. Il nous a quand mêmee été dit qu'il fallait inclure, donc on évite les croisements, on a des horaires d'entrées décalés, des récréations décalées avec zones mais on mélange tous les élèves d'ULIS dans les classes !
Je le vois dans une de mes écoles, avec ULIS. C'est tout simplement inapplicable.
Là, le directeur est plutôt détendu du protocole (en fait, pas le choix, c'est ça ou il est en burn out : ULIS + politique de la ville)… Mais bon, ça va tant qu'il n'y a pas de soucis… humhum


Dernière édition par Cicyle le Dim 15 Nov 2020 - 19:11, édité 1 fois
Asters
Asters
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Asters le Dim 15 Nov 2020 - 19:00
Plus je lis les messages de situations difficiles dans certains établissements, brassage monstre, refus de port du masque, enseignants non soutenus par les parents, qui rentrent de surcroit sans masque dans l'établissement, CDE non coopératif (rare apparemment, heureusement), et locaux totalement inadaptés à la distanciation, plus je me pose une question :

Comment tout peut encore être ouvert. Mon lycée est plus ou moins "modèle" avec ses nombreuses salles assez grandes, fenêtres fonctionnelles, élèves sages comme des images qui portent toujours le masque bien sur le nez, se lavent les mains avant/après et souvent pendant le cours au gel, ont le leur, ont des parents très compréhensifs et ne viennent pas en cours en cas de toux ou autres symptômes.

Et avec tout ça, on en est déjà à 10 cas positifs officiel d'enseignants (sur une 110aine), 47 cas positifs avérés sur les 2 derniers mois et une moyenne journalière de 80+ absents (la moyenne annuelle d'absentéisme élève 2018 chez nous est de 13/jour pour environ 1150 élèves.)

Du coup, la moitié des établissements qui n'ont pas la chance d'avoir ces "avantages" ont 50% de cas? Ou alors l'efficacité des protocoles est proche du zéro? (Je me doute bien qu'il ne sert pas à grand chose, mais ça s'approche du zéro différence avec ce que je lis ici quand il n'est pas respecté)
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Not a Panda le Dim 15 Nov 2020 - 19:01
@Verdurette a écrit:Mais ce n'est pas du tout le CHSCT que je veux enquiquiner, ni que je mets en doute. D'autant moins qu'ils ne peuvent pas grand chose en l'occurrence.

Par cette avalanche de mails, je veux obtenir la réaction que la grève, manifestement, ne suscite pas.

C'est pourtant le CHSCT qui peut, s'il dispose de suffisamment de retours, enquiquiner. Utiliser les moyens institutionnels et le droit relatif à la santé et la sécurité sur le lieu de travail me paraît beaucoup plus efficace qu'une volée de mails facilement ignorés et supprimables. C'est plus difficile, plus long, mais, par exemple, c'est un registre SST bien rempli qui donne du poids à la commission CHS du CA, à une visite de l'inspecteur du travail, à un droit de retrait.

D'ailleurs, qu'espères-tu obtenir avec ces mails ? Atteindre la conscience des décideurs du ministère ? Nous avons régulièrement des indications que c'est peine perdue. Dernière en date : le courrier de la DASEN à Grenoble évoqué sur ce fil ou sur un autre, je ne sais plus.

Cela peut toujours venir en complément, mais bon. Ca me paraît bien vain.
maikreeeesse
maikreeeesse
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par maikreeeesse le Dim 15 Nov 2020 - 19:08
@Patience et raison a écrit:Verdurette, du coup la 11 ans en CP: comment suivra-t-elle sa scolarité en France par la suite: elle va rester avec des enfants 5 ans plus jeunes qu'elle toute sa scolarité? ou est-ce qu'à partir du moment où elle saura lire il y aura des aménagements de scolarité?
Une nièce est arrivée en France à l'âge de 9 ans sans lire ni écrire et parlant créole (Haïti). Elle a eu la chance de pouvoir à l'époque être scolarisée non pas en CM1 mais en CP, puis au bout de quelques mois, en CE1. L'année d'après elle a fait la moitié en CE2 puis en CM1. Finalement elle n'a eu qu'un an de retard et est bonne élève. Je suis persuadée que sans cette souplesse, elle n'aurait pas pu suivre. Elle n'a jamais ressenti de gêne ou de honte d'être une grande parmi les petits au contraire.
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel le Dim 15 Nov 2020 - 19:12
@Not a Panda a écrit:
@Verdurette a écrit:Mais ce n'est pas du tout le CHSCT que je veux enquiquiner, ni que je mets en doute. D'autant moins qu'ils ne peuvent pas grand chose en l'occurrence.

Par cette avalanche de mails, je veux obtenir la réaction que la grève, manifestement, ne suscite pas.

C'est pourtant le CHSCT qui peut, s'il dispose de suffisamment de retours, enquiquiner. Utiliser les moyens institutionnels et le droit relatif à la santé et la sécurité sur le lieu de travail me paraît beaucoup plus efficace qu'une volée de mails facilement ignorés et supprimables. C'est plus difficile, plus long, mais, par exemple, c'est un registre SST bien rempli qui donne du poids à la commission CHS du CA, à une visite de l'inspecteur du travail, à un droit de retrait.

D'ailleurs, qu'espères-tu obtenir avec ces mails ? Atteindre la conscience des décideurs du ministère ? Nous avons régulièrement des indications que c'est peine perdue. Dernière en date : le courrier de la DASEN à Grenoble évoqué sur ce fil ou sur un autre, je ne sais plus.

Cela peut toujours venir en complément, mais bon. Ca me paraît bien vain.

Ne faisons rien alors. La grève ne sert à rien, la grève du zèle non plus. Restons passif... Ou alors sortons les battes de baseball.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Dim 15 Nov 2020 - 19:13
@Halybel a écrit:
@Not a Panda a écrit:
@Verdurette a écrit:Mais ce n'est pas du tout le CHSCT que je veux enquiquiner, ni que je mets en doute. D'autant moins qu'ils ne peuvent pas grand chose en l'occurrence.

Par cette avalanche de mails, je veux obtenir la réaction que la grève, manifestement, ne suscite pas.

C'est pourtant le CHSCT qui peut, s'il dispose de suffisamment de retours, enquiquiner. Utiliser les moyens institutionnels et le droit relatif à la santé et la sécurité sur le lieu de travail me paraît beaucoup plus efficace qu'une volée de mails facilement ignorés et supprimables. C'est plus difficile, plus long, mais, par exemple, c'est un registre SST bien rempli qui donne du poids à la commission CHS du CA, à une visite de l'inspecteur du travail, à un droit de retrait.

D'ailleurs, qu'espères-tu obtenir avec ces mails ? Atteindre la conscience des décideurs du ministère ? Nous avons régulièrement des indications que c'est peine perdue. Dernière en date : le courrier de la DASEN à Grenoble évoqué sur ce fil ou sur un autre, je ne sais plus.

Cela peut toujours venir en complément, mais bon. Ca me paraît bien vain.

Ne faisons rien alors. La grève ne sert à rien, la grève du zèle non plus. Restons passif... Ou alors sortons les battes de baseball.
Il me semble que Not a panda ne dit pas de ne rien faire mais au contraire, de remplir massivement le RSST.
Not a Panda
Not a Panda
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Not a Panda le Dim 15 Nov 2020 - 19:14
@Halybel Je ne comprends pas ta réponse. Ce n'est pas du tout mon discours !
Halybel
Halybel
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Halybel le Dim 15 Nov 2020 - 21:04
@Cicyle a écrit:
@Halybel a écrit:
@Not a Panda a écrit:
@Verdurette a écrit:Mais ce n'est pas du tout le CHSCT que je veux enquiquiner, ni que je mets en doute. D'autant moins qu'ils ne peuvent pas grand chose en l'occurrence.

Par cette avalanche de mails, je veux obtenir la réaction que la grève, manifestement, ne suscite pas.
C'est pourtant le CHSCT qui peut, s'il dispose de suffisamment de retours, enquiquiner. Utiliser les moyens institutionnels et le droit relatif à la santé et la sécurité sur le lieu de travail me paraît beaucoup plus efficace qu'une volée de mails facilement ignorés et supprimables. C'est plus difficile, plus long, mais, par exemple, c'est un registre SST bien rempli qui donne du poids à la commission CHS du CA, à une visite de l'inspecteur du travail, à un droit de retrait.

D'ailleurs, qu'espères-tu obtenir avec ces mails ? Atteindre la conscience des décideurs du ministère ? Nous avons régulièrement des indications que c'est peine perdue. Dernière en date : le courrier de la DASEN à Grenoble évoqué sur ce fil ou sur un autre, je ne sais plus.

Cela peut toujours venir en complément, mais bon. Ca me paraît bien vain.
Ne faisons rien alors. La grève ne sert à rien, la grève du zèle non plus. Restons passif... Ou alors sortons les battes de baseball.
Il me semble que Not a panda ne dit pas de ne rien faire mais au contraire, de remplir massivement le RSST. 
Désolé ma definition du terme "vain" ne doit pas être la même que tout le monde. Je pense que rien n'est vain quand il s'agit de lutter. Chaque petit caillou dans la chaussure des décideurs fera son chemin.

_________________
Je soigne ma dyslexie pardon si elle ressort trop parfois.

On ne fait pas bouger les choses en dressant seulement des constats.
Subir ou agir, la vie est une question de choix.
henriette
henriette
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par henriette le Dim 15 Nov 2020 - 21:13
Halybel, ce que Not a panda qualifiait de vain, c'est l'idée d'inonder de mails, il conseillait plutôt d'inonder de fiches de signalements dans le registre hygiène et sécurité.

_________________
"Il n'y a que ceux qui veulent tromper les peuples et gouverner à leur profit qui peuvent vouloir retenir les hommes dans l'ignorance."
Tivinou
Tivinou
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Tivinou le Dim 15 Nov 2020 - 21:19
Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.
tt1724
tt1724
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par tt1724 le Dim 15 Nov 2020 - 21:54
@Tivinou a écrit:Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.

Un mail est aussi une preuve, acceptée dans beaucoup de dossiers et comme actuellement notre société est beaucoup dans le juridique...une preuve qu'on a avertit d'un dysfonctionnement peut peut-être "aider" les autorités à veiller à la mise en sécurité de tous.
C'est la saisie du conseil d'Etat qui a permis un nouveau décret pour les "vulnérables".
Jafar
Jafar
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Jafar le Dim 15 Nov 2020 - 22:26
@Asters a écrit:Ou alors l'efficacité des protocoles est proche du zéro? (Je me doute bien qu'il ne sert pas à grand chose, mais ça s'approche du zéro différence avec ce que je lis ici quand il n'est pas respecté)

C'est une bonne question... le hasard et le niveau d'incidence du virus dans la population locale jouant un rôle important, il faudrait nécessairement du recul sur l'ensemble des établissements pour pouvoir y répondre raisonnablement... mais plutôt que de tenter d'évaluer l'efficacité des différentes mesures appliquées convenablement ou pas (ce qui nécessiterait un minimum de rigueur et d’honnêteté scientifique), il se trouve que notre administration, à tous les étages, s'emploie à tout planquer sous le tapis, à fermer activement les yeux sur toute situation qui pourrait constituer une expérience enrichissante pour la suite de la gestion de la crise, voire à dissimuler ou falsifier les informations inquiétantes. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Dim 15 Nov 2020 - 22:44
@Jafar a écrit:
@Asters a écrit:Ou alors l'efficacité des protocoles est proche du zéro? (Je me doute bien qu'il ne sert pas à grand chose, mais ça s'approche du zéro différence avec ce que je lis ici quand il n'est pas respecté)

C'est une bonne question... le hasard et le niveau d'incidence du virus dans la population locale jouant un rôle important, il faudrait nécessairement du recul sur l'ensemble des établissements pour pouvoir y répondre raisonnablement... mais plutôt que de tenter d'évaluer l'efficacité des différentes mesures appliquées convenablement ou pas (ce qui nécessiterait un minimum de rigueur et d’honnêteté scientifique), il se trouve que notre administration, à tous les étages, s'emploie à tout planquer sous le tapis, à fermer activement les yeux sur toute situation qui pourrait constituer une expérience enrichissante pour la suite de la gestion de la crise, voire à dissimuler ou falsifier les informations inquiétantes. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707


Une des conclusions possibles ce n'est pas que l'efficacité est proche du zéro mais qu'au contraire, les contaminations sont suffisamment limitées (y compris avec un protocole mal appliqué) pour ne pas avoir un impact significatif par rapport aux autres modes de propagation.

Parce que le protocole a beau sembler mal appliqué, on ne se comporte pas dans un établissement scolaire (même avec le masque sous le nez) comme on se comporte en famille ou dehors avec les copains (sans protection ni distanciation).

Alors oui, on a des cas dans nos établissements, mais combien l'ont attrapé au sein de l'établissement ? (ben ça on en sait et n'en saura jamais rien...)

Comme le dit Jafar, on aurait beaucoup d'enseignements à tirer de la situation mais ça n'a pas l'air d'être prévu...
Asters
Asters
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Asters le Dim 15 Nov 2020 - 22:47
@Enaeco a écrit:
@Jafar a écrit:
@Asters a écrit:Ou alors l'efficacité des protocoles est proche du zéro? (Je me doute bien qu'il ne sert pas à grand chose, mais ça s'approche du zéro différence avec ce que je lis ici quand il n'est pas respecté)

C'est une bonne question... le hasard et le niveau d'incidence du virus dans la population locale jouant un rôle important, il faudrait nécessairement du recul sur l'ensemble des établissements pour pouvoir y répondre raisonnablement... mais plutôt que de tenter d'évaluer l'efficacité des différentes mesures appliquées convenablement ou pas (ce qui nécessiterait un minimum de rigueur et d’honnêteté scientifique), il se trouve que notre administration, à tous les étages, s'emploie à tout planquer sous le tapis, à fermer activement les yeux sur toute situation qui pourrait constituer une expérience enrichissante pour la suite de la gestion de la crise, voire à dissimuler ou falsifier les informations inquiétantes. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707


Une des conclusions possibles ce n'est pas que l'efficacité est proche du zéro mais qu'au contraire, les contaminations sont suffisants limitées (y compris avec un protocole mal appliqué) pour ne pas avoir un impact significatif par rapport aux autres modes de propagation.

Parce que le protocole a beau sembler mal appliqué, on ne se comporte pas dans un établissement scolaire (même avec le masque sous le nez) comme on se comporte en famille ou dehors avec les copains (sans protection ni distanciation.

Alors oui, on a des cas dans nos établissements, mais combien l'ont attrapé au sein de l'établissement (ben ça on en sait rien...)

Comme le dit Jafar, on aurait beaucoup d'enseignements à tirer de la situation mais ça n'a pas l'air d'être prévu...

Oui enfin, si tu lis ce que j'ai écris, cela fait dans les 4% d'élèves et 10% d'enseignants qui l'ont eu en deux mois. Donc on est au dessus des seuils dans les lieux où comme tu dis, on se comporte différent d'un établissement scolaire, c'est à dire pas à 35 dans la même pièce. C'est bien gentil de dire qu'ils l'ont attrapé partout sauf à l'école, mais à un moment lorsque tout est fermé sauf les écoles, et que les membres de la famille sont soit des enfants à l'école, soit des adultes en télétravail, faut arrêter de se voiler la face.
RogerMartin
RogerMartin
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par RogerMartin le Dim 15 Nov 2020 - 22:50
@Tivinou a écrit:Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.
Exactement. Et si l'on est avide d'envoyer des courriels ou des courriers, on peut les photographier quand on les remplit et partager largement ses inquiétudes.
Il ne s'agit pas de casser les pieds des collègues qui siègent au CHSCT ou d'alourdir leur tâche mais, en alertant les élus qu'on y a via les syndicats, de rendre visible en haut lieu la réalité du terrain.

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Enaeco
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Enaeco le Dim 15 Nov 2020 - 23:01
@Asters a écrit:
@Enaeco a écrit:
@Jafar a écrit:
@Asters a écrit:Ou alors l'efficacité des protocoles est proche du zéro? (Je me doute bien qu'il ne sert pas à grand chose, mais ça s'approche du zéro différence avec ce que je lis ici quand il n'est pas respecté)

C'est une bonne question... le hasard et le niveau d'incidence du virus dans la population locale jouant un rôle important, il faudrait nécessairement du recul sur l'ensemble des établissements pour pouvoir y répondre raisonnablement... mais plutôt que de tenter d'évaluer l'efficacité des différentes mesures appliquées convenablement ou pas (ce qui nécessiterait un minimum de rigueur et d’honnêteté scientifique), il se trouve que notre administration, à tous les étages, s'emploie à tout planquer sous le tapis, à fermer activement les yeux sur toute situation qui pourrait constituer une expérience enrichissante pour la suite de la gestion de la crise, voire à dissimuler ou falsifier les informations inquiétantes. Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707


Une des conclusions possibles ce n'est pas que l'efficacité est proche du zéro mais qu'au contraire, les contaminations sont suffisants limitées (y compris avec un protocole mal appliqué) pour ne pas avoir un impact significatif par rapport aux autres modes de propagation.

Parce que le protocole a beau sembler mal appliqué, on ne se comporte pas dans un établissement scolaire (même avec le masque sous le nez) comme on se comporte en famille ou dehors avec les copains (sans protection ni distanciation.

Alors oui, on a des cas dans nos établissements, mais combien l'ont attrapé au sein de l'établissement (ben ça on en sait rien...)

Comme le dit Jafar, on aurait beaucoup d'enseignements à tirer de la situation mais ça n'a pas l'air d'être prévu...

Oui enfin, si tu lis ce que j'ai écris, cela fait dans les 4% d'élèves et 10% d'enseignants qui l'ont eu en deux mois. Donc on est au dessus des seuils dans les lieux où comme tu dis, on se comporte différent d'un établissement scolaire, c'est à dire pas à 35 dans la même pièce. C'est bien gentil de dire qu'ils l'ont attrapé partout sauf à l'école, mais à un moment lorsque tout est fermé sauf les écoles, et que les membres de la famille sont soit des enfants à l'école, soit des adultes en télétravail, faut arrêter de se voiler la face.


Il est difficile de comparer les stats d'un établissement à l'autre, à la louche.

On a des établissements au protocole strict et assez touchés quand d'autres ont des protocoles light et n'ont pas beaucoup de cas au sein de l'établissement.

Il suffit parfois de pas grand chose. On peut faire venir les élèves par groupe, distanciation, sens de circulation, aération permanente et masque scotché sur le nez, si les profs se retrouvent à 10 à partager leur repas sur une petite table (parce qu'ils en ont envie ou parce que leur employeur n'a rien de mieux à leur proposer) et on se retrouve avec un carton plein parce qu'un des enseignants venait de le chopper le weekend d'avant et incubait.

Je ne dis pas qu'ils l'ont attrapé partout sauf à l'école mais plutôt qu'ils peuvent l'attraper partout y compris à l'école.
Les facteurs sont tellement variés.

Pour le "tout est fermé sauf les écoles et les adultes en télétravail" Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 437980826 , c'est bien si c'est le cas dans certains endroits mais par chez moi nous ne sommes pas en mars et ça se voit !
Enfin l'essentiel est que nous ayons des résultats et visiblement la tendance est à la baisse.
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Lun 16 Nov 2020 - 8:14
@Tivinou a écrit:Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.
Si les fiches RSST ne servent à rien d'autre que de remplir un classeur dans un bureau, ce n'est pas comme cela que les choses vont s'améliorer.
J'ai déposé une fiche. Pas de retour. Rien. Nada. Personnellement je suis désormais en télétravail. J'avais photocopié cette fiche avant de la rendre et l'ai communiquée à mes collègues, représentants d'un syndicat poour qu'ils puissent l'utiliser si nécessaire.
Je sais qu'une autre fiche à été déposée par un ou une autre collègue. Apparemment sans plus de conséquences.
En lycée, nous sommes passés à des effectifs allégés mais des élèves continuent de poser le masque.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Lun 16 Nov 2020 - 9:08
@micaschiste a écrit:
@Tivinou a écrit:Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.
Si les fiches RSST ne servent à rien d'autre que de remplir un classeur dans un bureau, ce n'est pas comme cela que les choses vont s'améliorer.
J'ai déposé une fiche. Pas de retour. Rien. Nada. Personnellement je suis désormais en télétravail. J'avais photocopié cette fiche avant de la rendre et l'ai communiquée à mes collègues, représentants d'un syndicat poour qu'ils puissent l'utiliser si nécessaire.
Je sais qu'une autre fiche à été déposée par un ou une autre collègue. Apparemment sans plus de conséquences.
En lycée, nous sommes passés à des effectifs allégés mais des élèves continuent de poser le masque.
Le RSST est numérisé, maintenant. Et la remontée se fait automatiquement (mail ?) si on en croit ce qui est indiqué sur le portail.
micaschiste
micaschiste
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par micaschiste le Lun 16 Nov 2020 - 12:43
@Cicyle a écrit:
@micaschiste a écrit:
@Tivinou a écrit:Les mails à répétition peuvent être corbeillés. Pour les fiches RSST c'est plus difficile. Elles sont numérotées et sont donc au moins enregistrées.
Si les fiches RSST ne servent à rien d'autre que de remplir un classeur dans un bureau, ce n'est pas comme cela que les choses vont s'améliorer.
J'ai déposé une fiche. Pas de retour. Rien. Nada. Personnellement je suis désormais en télétravail. J'avais photocopié cette fiche avant de la rendre et l'ai communiquée à mes collègues, représentants d'un syndicat poour qu'ils puissent l'utiliser si nécessaire.
Je sais qu'une autre fiche à été déposée par un ou une autre collègue. Apparemment sans plus de conséquences.
En lycée, nous sommes passés à des effectifs allégés mais des élèves continuent de poser le masque.
Le RSST est numérisé, maintenant. Et la remontée se fait automatiquement (mail ?) si on en croit ce qui est indiqué sur le portail.
Pas dans mon académie quand j'ai demandé comment faire, on m'a sorti une fiche d'un beau classeur (avec une seule fiche complétée dedans).. J'ai donc rempli une fiche papier.

_________________
"Il ne sert à rien à l'homme de gagner la Lune s'il vient à perdre la Terre". François Mauriac
"Pick a star in the dark horizon and follow the light "
Moulinex
Moulinex
Niveau 1

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Moulinex le Lun 16 Nov 2020 - 13:42
L’Allemagne va peut être imposer la division par 2 des effectifs, d’après plusieurs articles de presse.
Obligation effective ou recommandation ?
Quels niveaux concernés ?

On en saura plus demain apparemment. Et on verra si cela a un impact sur les décisions ici.
avatar
jeromebr
Niveau 6

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par jeromebr le Lun 16 Nov 2020 - 13:47
2 collèges 2 ambiances.
Jeudi je mange près d'une collège qui s'avère vendredi soir positive au covid. Appel du chef dimanche, ceux qui ont mangé à la cantine près d'elle ne sont pas cas contact car on mange en quinconce.
Aujourd'hui appel d'un collègue d'un collège voisin, il est isolé comme cas contact pour la même situation. (repas pris en quinconce également). Dans ce cas précis, le collègue positif aurait eu l'ARS qui lui aurait dit que même en quinconce, il était contact (du coup quel intérêt de manger ainsi?).
Bref je ne comprends rien à l'incohérence de toutes ces situations.
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Cicyle le Lun 16 Nov 2020 - 13:50
Ici, je sature totalement des parents (et collègues) anti-masque pour les enfants… Vraiment, ras le bol… Le mouvement est extrêmement fort dans mon département (je n'avais même pas la moitié de mes élèves, vendredi, pour grève du masque).
Il leur faudrait un espace pour "respirer" : je n'ai pas encore vu d'enfant mort asphyxié sous son masque, en deux semaines. Mais bon, peut-être y a-t-il des cas que les vendeurs de masques nous cachent. cafe
Bref, on a obtenu un peu de protection, mais à quel prix !! Au prix d'un harcèlement permanent.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale

par Flo44 le Lun 16 Nov 2020 - 14:16
@jeromebr a écrit:2 collèges 2 ambiances.
Jeudi je mange près d'une collège qui s'avère vendredi soir positive au covid. Appel du chef dimanche, ceux qui ont mangé à la cantine près d'elle ne sont pas cas contact car on mange en quinconce.
Aujourd'hui appel d'un collègue d'un collège voisin, il est isolé comme cas contact pour la même situation. (repas pris en quinconce également). Dans ce cas précis, le collègue positif aurait eu l'ARS qui lui aurait dit que même en quinconce, il était contact (du coup quel intérêt de manger ainsi?).
Bref je ne comprends rien à l'incohérence de toutes ces situations.
C'est incompréhensible, sauf si c'est le chef d'établissement qui décide de qui est cas contact. Ou que des personnes au sein de l'ARS sont plus compétentes que d'autres?
D'ailleurs je ne comprends pas comment ton collègue peut s'avérer être positif le LENDEMAIN du repas. Il me parait improbable qu'il ait eu les symptômes, le rendez-vous médical, le test et le résultat le vendredi. Il est donc venu, et a mangé à la cantine alors qu'il était cas contact et en attente de test? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Éducation Nationale - Page 39 1665347707 Ou test antigénique fait par le médecin le vendredi ?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum