Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Isis39
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Isis39 Lun 6 Mai 2013 - 20:25
@Marie Laetitia a écrit:
@Isis39 a écrit:Cela me perturbe un peu ces groupes de niveaux prévus seulement dans trois matières.... Cela ressemble beaucoup au projet de l'UMP pour la refondation.

Euh, beaucoup... Suspect je n'ai lu, certes, que l'article sur le café pédagogique, et à part le soutien (qui ne se fait pas du tout de la même manière), ça n'a guère de rapport!

Si, les groupes de niveau.
Marie Laetitia
Marie Laetitia
Bon génie

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Marie Laetitia Lun 6 Mai 2013 - 20:29
@Isis39 a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:
@Isis39 a écrit:Cela me perturbe un peu ces groupes de niveaux prévus seulement dans trois matières.... Cela ressemble beaucoup au projet de l'UMP pour la refondation.

Euh, beaucoup... Suspect je n'ai lu, certes, que l'article sur le café pédagogique, et à part le soutien (qui ne se fait pas du tout de la même manière), ça n'a guère de rapport!

Si, les groupes de niveau.

Oui enfin c'est loin d'être la seule chose! Et ce n'est pas parce que c'est une idée notamment défendue par l'UMP que c'est forcément mauvais (même si ça m'arrache un peu la g***le de dire ça...)

_________________
 Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Dlb10
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)


Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. [...] Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. Elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...


Et on ne dit pas "voir(e) même" mais "voire" ou "même".
Marcel Khrouchtchev
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Marcel Khrouchtchev Lun 6 Mai 2013 - 20:30
Je crois que le SNALC a suffisamment combattu les fumisteries UMP pour qu'il ne soit pas suspect de collusion.
Chocolat
Chocolat
Guide spirituel

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Chocolat Lun 6 Mai 2013 - 20:45
UMP versus PS, Snalc versus Snes... si on pouvait éviter les oppositions et raccourcis habituels et peu constructifs pour mettre les énergies disponibles au profit d'une réflexion commune ce serait pas mal, je crois.
Ça finit par lasser, à force...

_________________
Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Art1111
La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Gryphe Lun 6 Mai 2013 - 20:48
@Chocolat a écrit:mettre les énergies disponibles au profit d'une réflexion commune
Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 2252222100
fanette
fanette
Habitué du forum

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par fanette Lun 6 Mai 2013 - 21:33
@Ergo a écrit:Dernière question et ensuite, j'irai continuer de désespérer dans mon coin: si les groupes ne changent pas dans l'année ou très peu, on a donc quand même un prof qui se coltine les faibles pendant x temps. Ca, je ne peux pas, viscéralement, je ne peux pas.

Je préfère 1000 fois ma classe ultra hétérogène pour laquelle, oui, je passe un temps fou à organiser trois cours (le normal, les trucs en plus pour les bons qui sont autonomes donc je n'ai pas à m'en occuper et les adaptations pour les très faibles) à mon groupe de 20 très faibles qui est en (grande) partie constitué de psychopathes et dans lequel je m'ennuie comme un rat mort. Parce que bien sûr que mon rôle consiste à les faire progresser mais à 20 faibles, on est au ras des pâquerettes.


Perso, je préfère travailler avec 20 faibles plutôt qu'avec 15 faibles et 15 bons. Je n'ai pas ton courage Embarassed pour préparer 3 cours différents pour la même classe, et finalement, j'ai l'impression de ne travailler ni pour les bons, ni pour les faibles ... Quand le groupe est homogène, on sait d'où on part, et on a des ambitions plus modestes, mais on peut construire quelque chose qui se tient avec toute la classe. Evidemment, pas si c'est une classe de psychopathes 😢 , mais dans ce cas-là, regroupés ou pas, ils sont ingérables ! Et j'apprécie l'idée que les très bons s'ennuieront un peu moins (j'imagine que nous sommes nombreux ici dont les enfants ont râlé "ça n'avance pas à l'école, le prof doit répéter 10 fois les mêmes choses avant que les élèves ne comprennent, je m'ennuie ...")
avatar
yphrog
Esprit éclairé

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par yphrog Lun 6 Mai 2013 - 23:56
@V.Marchais a écrit:
xphrog a écrit:1e étape de l'harmonisation: on arrête tout de suite de parler de nature.

Après, tout est négociable Smile

Ben je ne suis pas d'accord. En s'adressant à des enfants, qui apprennent tout juste les rudiments, et ont encore un grand besoin de sécurité, on ne commence pas par dire que l'objet d'étude est vachement compliqué et instable. On leur donne des moyens d'appréhender cet objet à la mesure de leurs possibilités. Et on nuance petit à petit, sans oublier que la fac, ça existe.

J'ai étayé l'argumentation dans le fil grammaire §§. S'il est vrai que le SNALC appelle à ouvrir vers une harmonisation de terminologie qui serait opérant pour l'apprentissage de langues étrangères, j'aimerais participer à cette discussion. Je pense que la question de modularisation et de groupes de niveaux revêt beaucoup plus d'importance pratique et je suis très content de voir le travail dans ce sens. Je suis aussi extrêmement content de lire la phrase sur la harmonisation de la terminologie (Celeborn en est-il l'auteur? si oui cheers ), car en effet, l'incompréhension de base de la grammaire scolaire du français en France ne nous aide pas du tout en LV.

Si tu as le temps Véronique et/ou Celeborn, j'apprécierais vraiment que vous penchez sur cette question avec l'esprit ouverte (d'autres aussi, ça ne me gêne pas si c'est de la base qu'émane ce changement nécessaire de perspective plutôt que d'en haut).

Je suis peut-être un fou furieux, mais je suis aussi convaincu -- comme pas mal de forumeurs/forumeuses et comme certains des meilleurs philosophes des dernières années (cf. Deleuze, "Postulats sur la linguistique" (Mille Plateaux))-- que la grammaire enseignée influe très fortement sur le monde qu'on imagine possible, et que ce n'est donc pas du tout une question triviale ou une simple querelle de clochers.


Cripure a écrit:
xphrog a écrit:Bon en 6e, on connait le mot "classe" (6°A, 6°B, etc.) et on connait le mot "nature". Je ne vais pas insister, car je sais que c'est perdu d'avance, mais je reste sur ma position. :shock:
En fait, d'ailleurs, "classe", c'est 6e, 1re. "6eA", "3eF", ce sont des divisions.

Siryessir! :aah:

Daphné
Daphné
Demi-dieu

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Daphné Mar 7 Mai 2013 - 10:20
@fanette a écrit:
@Ergo a écrit:Dernière question et ensuite, j'irai continuer de désespérer dans mon coin: si les groupes ne changent pas dans l'année ou très peu, on a donc quand même un prof qui se coltine les faibles pendant x temps. Ca, je ne peux pas, viscéralement, je ne peux pas.

Je préfère 1000 fois ma classe ultra hétérogène pour laquelle, oui, je passe un temps fou à organiser trois cours (le normal, les trucs en plus pour les bons qui sont autonomes donc je n'ai pas à m'en occuper et les adaptations pour les très faibles) à mon groupe de 20 très faibles qui est en (grande) partie constitué de psychopathes et dans lequel je m'ennuie comme un rat mort. Parce que bien sûr que mon rôle consiste à les faire progresser mais à 20 faibles, on est au ras des pâquerettes.


Perso, je préfère travailler avec 20 faibles plutôt qu'avec 15 faibles et 15 bons. Je n'ai pas ton courage Embarassed pour préparer 3 cours différents pour la même classe, et finalement, j'ai l'impression de ne travailler ni pour les bons, ni pour les faibles ... Quand le groupe est homogène, on sait d'où on part, et on a des ambitions plus modestes, mais on peut construire quelque chose qui se tient avec toute la classe. Evidemment, pas si c'est une classe de psychopathes 😢 , mais dans ce cas-là, regroupés ou pas, ils sont ingérables ! Et j'apprécie l'idée que les très bons s'ennuieront un peu moins (j'imagine que nous sommes nombreux ici dont les enfants ont râlé "ça n'avance pas à l'école, le prof doit répéter 10 fois les mêmes choses avant que les élèves ne comprennent, je m'ennuie ...")

Idem, je préfère un groupe faible homogène, avec qui on peut prendre le temps de prendre son temps.
Le pire pour moi est la classe très hétérogène avec qui j'ai l'impression de ne rien réussir avec personne.
yogi
yogi
Sage

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par yogi Mar 7 Mai 2013 - 11:29
@Daphné a écrit:
@fanette a écrit:
@Ergo a écrit:Dernière question et ensuite, j'irai continuer de désespérer dans mon coin: si les groupes ne changent pas dans l'année ou très peu, on a donc quand même un prof qui se coltine les faibles pendant x temps. Ca, je ne peux pas, viscéralement, je ne peux pas.

Je préfère 1000 fois ma classe ultra hétérogène pour laquelle, oui, je passe un temps fou à organiser trois cours (le normal, les trucs en plus pour les bons qui sont autonomes donc je n'ai pas à m'en occuper et les adaptations pour les très faibles) à mon groupe de 20 très faibles qui est en (grande) partie constitué de psychopathes et dans lequel je m'ennuie comme un rat mort. Parce que bien sûr que mon rôle consiste à les faire progresser mais à 20 faibles, on est au ras des pâquerettes.


Perso, je préfère travailler avec 20 faibles plutôt qu'avec 15 faibles et 15 bons. Je n'ai pas ton courage Embarassed pour préparer 3 cours différents pour la même classe, et finalement, j'ai l'impression de ne travailler ni pour les bons, ni pour les faibles ... Quand le groupe est homogène, on sait d'où on part, et on a des ambitions plus modestes, mais on peut construire quelque chose qui se tient avec toute la classe. Evidemment, pas si c'est une classe de psychopathes 😢 , mais dans ce cas-là, regroupés ou pas, ils sont ingérables ! Et j'apprécie l'idée que les très bons s'ennuieront un peu moins (j'imagine que nous sommes nombreux ici dont les enfants ont râlé "ça n'avance pas à l'école, le prof doit répéter 10 fois les mêmes choses avant que les élèves ne comprennent, je m'ennuie ...")

Idem, je préfère un groupe faible homogène, avec qui on peut prendre le temps de prendre son temps.
Le pire pour moi est la classe très hétérogène avec qui j'ai l'impression de ne rien réussir avec personne.


Idem. On n'aide pas les faibles, on n'apprend rien aux doués et le ventre mou, bah ils restent dans le mou. Et les IPR disent qu'on est des nases si on ne fait pas de pédagogie différenciée,non mais allô quoi!

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Daphné Mar 7 Mai 2013 - 11:39
@yogi a écrit:
@Daphné a écrit:
@fanette a écrit:
@Ergo a écrit:Dernière question et ensuite, j'irai continuer de désespérer dans mon coin: si les groupes ne changent pas dans l'année ou très peu, on a donc quand même un prof qui se coltine les faibles pendant x temps. Ca, je ne peux pas, viscéralement, je ne peux pas.

Je préfère 1000 fois ma classe ultra hétérogène pour laquelle, oui, je passe un temps fou à organiser trois cours (le normal, les trucs en plus pour les bons qui sont autonomes donc je n'ai pas à m'en occuper et les adaptations pour les très faibles) à mon groupe de 20 très faibles qui est en (grande) partie constitué de psychopathes et dans lequel je m'ennuie comme un rat mort. Parce que bien sûr que mon rôle consiste à les faire progresser mais à 20 faibles, on est au ras des pâquerettes.


Perso, je préfère travailler avec 20 faibles plutôt qu'avec 15 faibles et 15 bons. Je n'ai pas ton courage Embarassed pour préparer 3 cours différents pour la même classe, et finalement, j'ai l'impression de ne travailler ni pour les bons, ni pour les faibles ... Quand le groupe est homogène, on sait d'où on part, et on a des ambitions plus modestes, mais on peut construire quelque chose qui se tient avec toute la classe. Evidemment, pas si c'est une classe de psychopathes 😢 , mais dans ce cas-là, regroupés ou pas, ils sont ingérables ! Et j'apprécie l'idée que les très bons s'ennuieront un peu moins (j'imagine que nous sommes nombreux ici dont les enfants ont râlé "ça n'avance pas à l'école, le prof doit répéter 10 fois les mêmes choses avant que les élèves ne comprennent, je m'ennuie ...")

Idem, je préfère un groupe faible homogène, avec qui on peut prendre le temps de prendre son temps.
Le pire pour moi est la classe très hétérogène avec qui j'ai l'impression de ne rien réussir avec personne.


Idem. On n'aide pas les faibles, on n'apprend rien aux doués et le ventre mou, bah ils restent dans le mou. Et les IPR disent qu'on est des nases si on ne fait pas de pédagogie différenciée,non mais allô quoi!
La pédaogogie différenciée à 30 c'est de la foutaise !
Iphigénie
Iphigénie
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Iphigénie Mar 7 Mai 2013 - 11:40
+1.Même non différenciée!
Aujourd'hui j'ai pris ma seconde très,tres faible et il y avait de nombreux absents pour des problèmes locaux :
restaient une petite quinzaine d'élèves avec qui on a travaillé le commentaire et là, j'ai eu l'impression de les faire avancer, en passant dans les rangs, en traduisant trois fois les consignes de façon à ce qu'ils les comprennent enfin, en reprenant leurs fautes etc.
Chose impensable à 35
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Daphné Mar 7 Mai 2013 - 11:43
@iphigénie a écrit:+1.Même non différenciée!

lol!

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 2252222100
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par User5899 Mar 7 Mai 2013 - 11:54
La pédagogie différenciée fonctionne à 1.
Et sans pédagogues.
yogi
yogi
Sage

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par yogi Mar 7 Mai 2013 - 11:57
Cripure a écrit:La pédagogie différenciée fonctionne à 1.
Et sans pédagogues.

"Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des professeurs." Prévert

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
Larsson
Larsson
Niveau 8

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Larsson Mar 7 Mai 2013 - 14:49
La pédagogie différenciée revient à faire des groupes de niveaux au sein d'une même classe (les faibles, le ventre mou, les bons). Dans ce cas, quelle est la véritable différence avec des classes de niveaux ?

V.Marchais
V.Marchais
Esprit sacré

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par V.Marchais Mar 7 Mai 2013 - 16:19
La dynamique de groupe pour toutes les activités non différenciées, qui ne profite pas seulement à l'enseignant.
Larsson
Larsson
Niveau 8

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Larsson Mer 8 Mai 2013 - 22:15
Juste quelques questions :

Est-il possible à un élève de passer du groupe fondamental à approfondissement à la fin d'une année scolaire (par exemple si l'élève a fait une bonne 5ème en fondamental) ?

Si un élève est en 3ème fondamental et qu'il ne souhaite pas redoubler, l'accès à une 2nde GT lui est-il barré ?
Si oui, je comprends que ce soit le cas pour les élèves moyens et faibles du groupe fondamental, car sinon c'est la porte ouverte à tous. En revanche, je trouverais ça complètement ridicule que de bons élèves de fondamental ne puissent pas accéder à une 2nde GT, dans la mesure où ils risqueraient de s'ennuyer dans un redoublement en 3ème approfondissement, puisqu'une bonne partie du programme est commun aux 2 types de 3ème... Qui plus est, les élèves de 3ème fondamental seraient condamnés à la voie pro ou au redoublement.

Cette histoire d'un programme "minimal" pour les classes de fondamentaux commun en partie pour les classes d'approfondissement, m'amène à faire cette remarque : ce qui risque de se passer, au vue de l'ampleur des programmes, c'est qu'avec les classes d'approfondissement on parvienne à boucler le programme, tandis qu'avec les autres l'on n'y parvienne pas. Si cela se produit, les notions de socle commun (quelle immondice !) et d'approfondissement volent en éclats...

Je raconte peut-être n'importe quoi, car je ne suis pas sûr d'avoir tout compris du premier coup. Dans ce cas, éclairez-moi.


Dernière édition par Larsson le Lun 3 Juin 2013 - 20:39, édité 1 fois
Daphné
Daphné
Demi-dieu

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Daphné Jeu 9 Mai 2013 - 8:54
Tu vas voir sur le site www.snalc.fr

Le projet "le collège modulaire" y figure in extenso Wink
Ergo
Ergo
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Ergo Ven 10 Mai 2013 - 19:20
@Larsson a écrit:La pédagogie différenciée revient à faire des groupes de niveaux au sein d'une même classe (les faibles, le ventre mou, les bons). Dans ce cas, quelle est la véritable différence avec des classes de niveaux ?

Tu peux quand même faire un cours parce que tu as moins de psychopathes. Alors qu'à 20 psychopathes, tu ne peux pas faire cours.
Les groupes de niveaux, ç'aurait très bien fonctionné dans mon collège de stage. Dans mon collège actuel, je vais juste à l'abattoir chaque fois que j'ai mon groupe de faibles. Mais bon...

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Gryphe Ven 10 Mai 2013 - 19:25
@Ergo a écrit:Dans mon collège actuel
Il faut dire que si j'ai bien compris, tu es dans la quatrième dimension dans ton collège actuel, ça n'aide pas. Laughing
Ergo
Ergo
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Ergo Ven 10 Mai 2013 - 19:27
Oui mais je ne suis sûrement pas la seule. Wink
D'où le fait que je pointe quand même un peu lourdement cet état de faits. Embarassed

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Clarinette
Clarinette
Monarque

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Clarinette Ven 10 Mai 2013 - 19:28
Et alors, la warrior, on a un petit coup de mou ? chevalier fleurs
Ergo
Ergo
Enchanteur

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Ergo Ven 10 Mai 2013 - 19:31
Non, j'ai juste envie de changer de groupe. Laughing
Spoiler:
Mais c'est fait de toute façon, l'an prochain, à moi l'adieu aux groupes de compétence, j'ai expliqué à mon coordo que soit je ne prenais que des 6e/5e, soit on me filait des 4e ou des 3e qui ne participeront pas à ce dispositif. Et d'ailleurs, avec une collègue de lettres, on est en train de se constituer une classe de 3e de la mort qui tue avec justement un certain nombre d'élèves très faibles dont personne ne veut et que nous, on souhaite avoir/garder. Sauf qu'à côté de ça, on va aussi se faire une tête de classe aux petits oignons. Notre administration n'y verra que du feu !

_________________
At some point you stopped working from home and started living at work. -- Mark Bould, SFS #142, Nov.2020
Clarinette
Clarinette
Monarque

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Clarinette Ven 10 Mai 2013 - 19:45
cheers
victor44
victor44
Habitué du forum

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par victor44 Dim 12 Mai 2013 - 15:58
@Abraxas a écrit:Quand j'étais en collège (il y a un certain temps), je faisais des groupes de niveau dans ma propre classe — sans trop le dire, d'ailleurs. Plus de travail aux meilleurs, plus d'attention aux plus faibles. Avec des glissements de groupe à groupe (il y en avait trois) tous les quinze jours. Ça marchait très bien — en fait, il fallait s'organiser un peu comme un instit qui a une classe unique du CP au CM2.
Et j'avais convaincu le prof de maths (un autre salaud d'élitiste qui préférait effectivement que tous progressent sans sacrifier le spires ni les meilleurs) d'en faire autant.
Bon, les questions de discipline ne se posaient pas, à l'époque, avec la même acuité qu'aujourd'hui. Mais les élèves les plus indisciplinés n'étaient pas forcément les plus faibles (moi-même, dans les années lycée, j'étais un perturbateur contestataire de choc, toujours à la limite supérieure de l'insolence, sacqué dans tous les conseils pour cette raison, mais avec des notes qui me rendaient intouchable).

Ca s'appelle de la pédagogie différentiée et c'est bien mieux que de la préporientation déguisée en fin de cinquième avec une usine à gaz que les cde ne sauront pas gérer en terme d'EDT.

Faut arrêter d'avancer masquer, car on sait que le SNALC est pour la fin du collège unique, mais qui va les prendre ces groupes faibles? Les TZR, les nouveaux? Faire du pseudo neuf avec du vieux afin de sauver les classes camif c'est juste malhonnête.

La solution on la connait c'est le socle, des classes hétérogènes, des profs motivés et des moyens pour les bahuts vraiment durs avec des profs qui ont envie d'y enseigner.
Caspar
Caspar
Bon génie

Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège - Page 11 Empty Re: Collège modulaire : les propositions du SNALC pour le collège

par Caspar Dim 12 Mai 2013 - 16:25
Tu les trouves où ces profs qui veulent aller dans les endroits les plus difficiles? La solution c'est le socle? Vraiment?

Moi, je ne suis pas contre le collège unique, la plupart des élèves suivent cahin-caha jusqu'en 3e mais ils faudrait des sorties de secours pour les élèves qui ne veulent ou peuvent plus suivre (et je ne parle pas de voies de garage) en accord avec les familles et les élèves eux-mêmes pour ne laisser personne de côté.

Garder des élèves jusqu'en 3e alors qu'ils ne veulent ou peuvent plus rien faire au collège et n'attendent qu'une chose:partir, cela a vraiment un sens?
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum