Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Panta Rhei le Jeu 14 Avr 2016 - 21:06
Tout d'abord, je ne cherche à incriminer personne ici.

J'aimerais juste être mis à la page...

Le premier jour de mon CM1 (je suis né en 1971), mon PE nous a fait recopier les lettres de l'alphabet en minuscules puis en majuscules.

Il y eu ensuite une dictée.

Je me suis fais taper sur les doigts car je n'avais pas respecté les interlignes...

Ce qui m'amène aux questions suivantes à nos collègues PE:

Quelle est la doxa actuelle quant à l'écriture? (Majuscule puis ensuite des lettres plus petites mais en cohérence avec les lignes de la page...)

Est-il normal qu'un 6ème (et/ou 3ème) continuent à écrire des trucs dignes d'un médecin?

J'utilise moi même 2 interlignes manuellement mais je reste proportionné.

Bref, question aux PE, 2 questions vraies:

=> Avez-vous aussi des niveaux de compétence pour la graphie

=> Avez-vous aussi des "attendus en fin de cycle" et des "repères de progressivité" que vous vous fixez en interne? [P/R à l'écriture, au fait d'écrire = tracé des lettres etc...]

Merci d'avance aux collègues PE.


Dernière édition par Thalia de G le Ven 15 Avr 2016 - 6:43, édité 2 fois (Raison : Suppression des crochets inutiles.)

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par trompettemarine le Ven 15 Avr 2016 - 0:00
Moi, je suis effarée de la façon dont les élèves tiennent leur stylo. On dirait que leur doigts sont trop longs, notamment le pouce complètement tourné vers l'extérieur. Ils ne tiennent plus le stylo du bout des doigts, ils le coincent dans le creux entre le pouce et l'index.

J'ai essayé de le tenir comme eux, cela fait un mal de chien.

Cela m'horripile d'autant plus que ma fille de huit ans a ce défaut, défaut qu'elle n'avait pas en GS. Je ne cesse de la reprendre depuis toujours. (Mais un membre de la famille proche, PE, dit que c'est trop tard, qu'il faut laisser faire et que c'est comme si je contrariais un gaucher  😢 ).
Je me demande de mon côté, si ce problème de graphie ne vient pas, entre autre, de l'usage systématique du stylo bille, trop fin, qui oblige à appuyer fort sur la pointe et à être tenu quasiment verticalement. Ecrire à la plume oblige à bien tenir sa main ; je me souviens en primaire de l'autre main posée calmement sur le buvard (qu'est-ce que j'ai pu rêver en regardant les taches de mon buvard, soit dit en passant...)

J'ai changé de marque de stylo en prenant un stylo plus épais pour ma petite, cela a fonctionné un temps puis j'ai été moins vigilante.
La raison invoquée par ma fille est qu'elle doit écrire vite, sinon elle n'a pas le temps, argument de mauvaise foi quand je vois mes propres élèves qui peinent à écrire.

Je m'aperçois aussi que le fait de ne pas écrire sur les lignes d'un cahier avec des interlignes accentue les défauts d'écriture (les lettres sont de plus en plus grandes.) J'ai donc limité les interrogations écrites où les élèves devaient répondre directement sur la photocopie.

Sinon, pour les élèves de lycée, je les préviens. Je précise toujours quand c'est illisible (lettres trop grandes, lettres qui se chevauchent, lettres non discriminées (n, r, s, m...), les ronds en guise de points, etc.) et que c'est en partie pour cela que j'enlève des points puisque je ne peux comprendre ce que je lis.
Au bac, je ne fais plus l'effort de décrypter la copie quand je n'y parviens pas, même avec mes super-lunettes de vieille. Tant pis, ils ont 18 ans et on les a assez prévenus !

Je leur demande aussi d'écrire au stylo plume (ce qu'ils ont beaucoup de mal à accepter). J'ai fini par ne plus l'imposer mais seulement le conseiller à cause des critiques de parents (et de collègues, dont mon mari !) que j'en avais assez de subir. Pour moi, à 17-18 ans, écrire au stylo bic, c'est comme si on se présentait en tongs et en slip de bain à un examen oral. Mais je dois être trop vieux jeu.

Bref, j'attends les réponses qui seront données à Panta Rhei (j'ai juste un an de plus que lui) avec une grande hâte, car j'aimerais bien comprendre tout ce qui joue dans la graphie de nos petits à l'école, ce qu'il faut attendre d'eux en fonction de leur âge, de la dextérité attendue... un sujet fort intéressant, je trouve.
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par trompettemarine le Ven 15 Avr 2016 - 9:01
up !
Cath
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Cath le Ven 15 Avr 2016 - 9:41
Oui, j'aimerais aussi comprendre pourquoi les élèves écrivent dans DEUX interlignes, obligeant presque à tenir la copie à bout de bras pour la corriger...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par User5899 le Ven 15 Avr 2016 - 12:09
Je constate que je suis envahi de copies écrites si gros que je ne peux plus les lire tout en les annotant. Il y en a de plus en plus. J'ai donc pris mon parti : les copies qui écrivent sur plus d'un interligne n'ont plus la moindre annotation, juste une mention en tête selon laquelle la calligraphie, hors normes, m'a empêché d'annoter. Une note en haut, et basta.

Je ne supporte pas les "mésémonékritur" ! Quand on écrit pour les autres, on se plie à des règles. Sinon, on prend le risque de payer cher.
Cath
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Cath le Ven 15 Avr 2016 - 12:17
Oui, j'ai également prévenu mes élèves que je ne les corrigerai plus.
avatar
Provence
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Provence le Ven 15 Avr 2016 - 12:19
@Cath a écrit:Oui, j'aimerais aussi comprendre pourquoi les élèves écrivent dans DEUX interlignes, obligeant presque à tenir la copie à bout de bras pour la corriger...

Je le leur interdis. Et s'ils continuent, je retire des points.

J'ai des 6e bien formés en écriture à qui je défends d'écrire en script. Il y en a d'autres qui semblent n'avoir aucune idée de la façon dont on forme les lettres: ronds à l'envers, stylo levé trois fois pour tracer un "d" ou un "t", hauteur non respectée...
avatar
Catalunya
Expert

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Catalunya le Ven 15 Avr 2016 - 12:21
Je n'ai jamais compris l'abandon du stylo-plume, qui était la norme à mon époque pas si lointaine, au profit du stylo bic.
Cath
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Cath le Ven 15 Avr 2016 - 12:24
Ah, ça dépend...Je suis bien plus vieille que toi et il n'y avait pas de norme...
avatar
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Panta Rhei le Ven 15 Avr 2016 - 14:23
Merci pour vos réponses... Il nous faudrait l'avis éclairé de PEs enseignant en cycle 1 et 2.

Bonne journée 😀

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


avatar
Honchamp
Expert

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Honchamp le Ven 15 Avr 2016 - 15:08
Discussion intéressante.
Je suis affolée par la graphie de certains élèves qui arrivent en 6ème, c'est à mes yeux de la maltraitance à enfant que de les avoir laissés écrire comme ça (je ne parle pas des dys-quelque chose).

Comme vous, je bataille, j'enlève des points,et je mets parfois des remarques sur le bulletin.
Comme vous, je dis aux élèves que si c'est illisible, je ne chercherai pas à déchiffrer.Je passe à l'acte quand je vois que l'élève ne me prend pas au sérieux et ne fait pas d'efforts.
Je refuse les petits cercles sur les i.

Enfin, je m'étonne du nombre qui ne font pas la différence , en script, entre Majuscules/Minuscules.
En croquis de géo, c'est ennuyeux .

Bref, moi aussi, je m'interroge sur ce qui se fait dans le primaire et ce qu'on demande aux PE, ou ce qu'on leur autorise.
Ou sur ce qu'ils ont le temps de faire, vu les enseignements multiples qu'ils doivent dispenser.

_________________
"Tu verras bien qu'il n'y aura pas que moi, assise par terre comme ça.."
avatar
freche
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par freche le Ven 15 Avr 2016 - 15:45
Ca pose aussi probleme en sciences, ou on ne distinguee pas les exposants, les indices, les majuscules, les minuscule dans les formules chimiques. J'enleve des points egalement, mais les eleves ne comprennent pas pourquoi.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Dinaaa le Ven 15 Avr 2016 - 15:49
Oui, ce serait vraiment intéressant d'avoir des retours de PE, pour savoir s'ils sont formés pour apprendre à bien écrire à leurs élèves, et pour savoir quels sont les objectifs des différentes classes. A quel moment est-ce censé être acquis ?
J'ai un doute, mais il n'y a rien là-dessus dans les programmes 2016 de 6e/Français, non (puisque nous sommes désormais en bout de chaîne du cycle 3) ?
avatar
Gilbertine
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Gilbertine le Ven 15 Avr 2016 - 16:31
Je suis aussi très curieuse, mais je vois que dans la maternelle de mon fils, les PE sont très vigilantes quant à la tenue du crayon. Le sens de la formation des lettres, le respect des lignes et interlignes, la copie de phrases, le respect des proportions sont enseignées avec beaucoup de soin. En GS, mon fils a une très belle écriture, fluide et bien proportionnée. Est-ce comme le reste ? Un manque de rappel dans les classes suivantes ?
J'ai des étudiants de BTS dont la main fatigue tellement vite qu'ils ne peuvent copier quelques phrases Rolling Eyes

Ajupouet pourrait intervenir sur ce fil, ses analyses sont précieuses.

_________________
"votre mystère étant resté là où est mort mon silence"
avatar
laMiss
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par laMiss le Ven 15 Avr 2016 - 16:32
@Dinaaa a écrit: J'ai un doute, mais il n'y a rien là-dessus dans les programmes 2016 de 6e/Français, non (puisque nous sommes désormais en bout de chaîne du cycle 3) ?

Si. En français 6e, il faudra résoudre les problèmes de graphie qui pourraient subsister et leur apprendre à taper sur un clavier.

_________________
Bonne route !
avatar
Panta Rhei
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Panta Rhei le Ven 15 Avr 2016 - 17:14
+1 avec ce qui Gilbertine.

Il me semble que l'apprentissage de l'écriture (à savoir écrire une lettre puis deux puis les enchaîner) se travaille en amont du CP.

AMHA, c'est à l'école maternelle que sous forme de "jeux", les petits apprennent à faire de belles boucles, de jolis ronds, colorier sans dépasser les lignes... N'est-ce pas ce que l'on appelle "la motricité fine"?

_________________
Signature:
'Don't you find yourself getting bored?' she asked of her sister. 'Don't you find, that things fail to materialise? NOTHING MATERIALISES! Everything withers in the bud.'
'What withers in the bud?' asked Ursula.
'Oh, everything—oneself—things in general.'
First Page of Women in Love, D. H. Lawrence


avatar
Catsoune
Expert

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Catsoune le Ven 15 Avr 2016 - 17:57
@Dinaaa a écrit:Oui, ce serait vraiment intéressant d'avoir des retours de PE, pour savoir s'ils sont formés pour apprendre à bien écrire à leurs élèves, et pour savoir quels sont les objectifs des différentes classes. A quel moment est-ce censé être acquis ?
J'ai un doute, mais il n'y a rien là-dessus dans les programmes 2016 de 6e/Français, non (puisque nous sommes désormais en bout de chaîne du cycle 3) ?

Formés à l'apprentissage en écriture, non. Absolument pas. J'ai quitté l'IUFM en 1997, je n'avais pas eu de formation au geste d'écriture.

J'enseigne aujourd'hui en CE1 depuis 13 ans maintenant et c'est une catastrophe de constater à quel point certains élèves ont des gestes faussés et qu'il est déjà impossible de rééduquer ( geste, tenue du stylo, forme et taille des lettres....)

_________________
Les compliments, c'est comme le mascara, il en faut plusieurs couches.....
avatar
frimoussette77
Grand Maître

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par frimoussette77 le Ven 15 Avr 2016 - 18:00
@Gilbertine a écrit:Je suis aussi très curieuse, mais je vois que dans la maternelle de mon fils, les PE sont très vigilantes quant à la tenue du crayon. Le sens de la formation des lettres, le respect des lignes et interlignes, la copie de phrases, le respect des proportions sont enseignées avec beaucoup de soin. En GS, mon fils a une très belle écriture, fluide et bien proportionnée. Est-ce comme le reste ? Un manque de rappel dans les classes suivantes ?
J'ai des étudiants de BTS dont la main fatigue tellement vite qu'ils ne peuvent copier quelques phrases Rolling Eyes

Ajupouet pourrait intervenir sur ce fil, ses analyses sont précieuses.
Tu as de la chance !
Mon fils aîné a eu également une pe très rigoureuse, le petit deuxième a commencé l'écriture en "autonomie", il devait recopier son prénom en suivant le modèle, il percevait l'écriture comme un dessin à reproduire à l'identique. Il a fallu tout reprendre à la maison.
avatar
RogerMartin
Empereur

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par RogerMartin le Ven 15 Avr 2016 - 18:03
J'ai surveillé en DST des étudiants en L1 de Lettres modernes cette semaine. Sur les 50 étudiants, 30 tenaient leur stylo avec le pouce par-dessus (et une avec le pouce carrément replié sur les autres doigts, stylo tenu dans le poing fermé).
Avec le résultat prévisible : des écritures avec des lettres formées de grosses boucles quasiment indistinctes, il faut quasiment pour chaque écriture essayer d'imaginer le tableau des lettres. Rolling Eyes

_________________
Yo, salut ma bande ! disait toujours le Samouraï.
I I love you User5899.
User 17706 s'est retiré à Helsingør. Sad
Strange how paranoia can link up with reality now and then.
avatar
Gilbertine
Neoprof expérimenté

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Gilbertine le Ven 15 Avr 2016 - 18:14
@Panta Rhei a écrit:c'est à l'école maternelle que sous forme de "jeux", les petits apprennent à faire de belles boucles, de jolis ronds, colorier sans dépasser les lignes... N'est-ce pas ce que l'on appelle "la motricité fine"?

Je suis sceptique quant aux méthodes ludiques, j'apprécie que mon fils fasse des lignes de h, de k qui n'ont rien de sexy. Apprendre dès le plus jeune âge, que pour progresser, il faut faire des efforts, s'appliquer, recommencer, sans le côté "fun" qui nie le nécessité de la patience, me convainc beaucoup plus et me parait moins hypocrite. Apprendre à faire des boucles et des ponts est une fin en soi, le seul plaisir à tirer est la satisfaction d'avoir une belle écriture et d'avoir fait un travail correct. J'ai parfois l'impression que les IEN tirent à boulets rouges sur les PE qui essaient d'inculquer ce type de principes pourtant indépassables.
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par PabloPE le Ven 15 Avr 2016 - 18:20
J'ai des CM.. mes collègues de CP/CE sont effarés de voir que certains de leurs anciens élèves écrivent aussi mal alors qu'ils écrivaient bien petits. Et quand je leur fais refaire curieusement ils retrouvent leur jolie écriture. Sauf qu'en CM si on leur fait tout refaire certains ne feront aucun autre apprentissage que celui du geste graphique. Alors je le bosse en APC et basta.
Par contre j'ai des élèves (les filles urtout) qui écrivent très très bien et qui changent leur écriture en cours d'année afin de lâcher leur "écriture de bébé".

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
ysabel
Devin

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par ysabel le Ven 15 Avr 2016 - 18:22
Cripure a écrit:Je constate que je suis envahi de copies écrites si gros que je ne peux plus les lire tout en les annotant. Il y en a de plus en plus. J'ai donc pris mon parti : les copies qui écrivent sur plus d'un interligne n'ont plus la moindre annotation, juste une mention en tête selon laquelle la calligraphie, hors normes, m'a empêché d'annoter. Une note en haut, et basta.

Je ne supporte pas les "mésémonékritur" ! Quand on écrit pour les autres, on se plie à des règles. Sinon, on prend le risque de payer cher.

Ces copies où toutes les lettres sont sur 4 interlignes, où les lettres sont collées voire mêlées... C'est simple, je n'arrive pas à les lire, les élèves sont prévenus.

Lors du dernier bac, j'ai au moins eu 10 copies où je ne pouvais lire que 2 à 3 mots par ligne... les notes furent en conséquence.

Je me demande si en AP l'an prochain avec les secondes je ne vais pas faire de la calligraphie, leur apprendre à tenir un stylo et utiliser un stylo (pas forcément un stylo plume) qui aide à bien écrire (pas ces saloperies de bic 4 couleurs).

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
PabloPE
Érudit

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par PabloPE le Ven 15 Avr 2016 - 18:27
@Gilbertine a écrit:
@Panta Rhei a écrit:c'est à l'école maternelle que sous forme de "jeux", les petits apprennent à faire de belles boucles, de jolis ronds, colorier sans dépasser les lignes... N'est-ce pas ce que l'on appelle "la motricité fine"?

Je suis sceptique quant aux méthodes ludiques, j'apprécie que mon fils fasse des lignes de h, de k qui n'ont rien de sexy. Apprendre dès le plus jeune âge, que pour progresser, il faut faire des efforts, s'appliquer, recommencer, sans le côté "fun" qui nie le nécessité de la patience, me convainc beaucoup plus et me parait moins hypocrite. Apprendre à faire des boucles et des ponts est une fin en soi, le seul plaisir à tirer est la satisfaction d'avoir une belle écriture et d'avoir fait un travail correct. J'ai parfois l'impression que les IEN tirent à boulets rouges sur les PE qui essaient d'inculquer ce type de principes pourtant indépassables.
Ouais enfin ils ont entre 2 et 6 ans hein, on ne peut pas les tenir assis toute la journée sur un banc à faire des lignes.
Essayez avec une classe de collège de ne leur faire faire que de la copie pendant 1h30 Rolling Eyes
Les apprentissages de l'écriture sont progressifs et oui il y a des temps de "jeux" même si pour l'enseignant ce ne sont pas des jeux.

_________________
http://www.villeseducatrices.fr/ressources/page/Appel_de_Bobigny_et_textes_complementaires.pdf




"Et moi qui
me croyais tranquille pour un bout de temps avec mon chat brun."
avatar
belote
Niveau 10

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par belote le Ven 15 Avr 2016 - 18:38
Je tiens mal mon stylo (dixit belle-maman qui m'a fait comprendre que même ça, je n'étais pas capable de le faire correctement... bref). Pourtant, j'ai une écriture cursive tout à fait régulière et très lisible. Je respecte les interlignes, minuscules et majuscules et je ne fais pas de rond sur mes i. Je ne sens pas de fatigue particulière même lorsque j'écris longtemps. D'où ma question : est-ce que la façon de tenir le stylo est véritablement déterminante dans la qualité de la graphie ? (attention, je ne parle pas d'agripper dans son poing son stylo bic).
avatar
Murr
Niveau 9

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Murr le Ven 15 Avr 2016 - 18:58
@Dinaaa a écrit:Oui, ce serait vraiment intéressant d'avoir des retours de PE, pour savoir s'ils sont formés pour apprendre à bien écrire à leurs élèves, et pour savoir quels sont les objectifs des différentes classes. A quel moment est-ce censé être acquis ?
J'ai un doute, mais il n'y a rien là-dessus dans les programmes 2016 de 6e/Français, non (puisque nous sommes désormais en bout de chaîne du cycle 3) ?

Dans mon ESPE, pas un mot ni sur l'apprentissage de la lecture ni sur l'apprentissage de l'écriture. Ah si, quatre malheureuses heures en M1 au cours desquelles la formatrice s'est employée, paraît-il, à vanter les mérites de certains manuels de lecture au détriment d'autres (devinez lesquels...). De toute façon, la majeure partie de ma promotion, déjà détentrice d'un M2, n'était pas inscrite à l'ESPE en M1... Visiblement, il est plus urgent de nous former à l'usage des TICE en classe qu'à la lecture et à l'écriture : heureusement que j'ai les moyens d'assister à des stages pour combler les lacunes de l'ESPE car je suis paniquée à l'idée de me retrouver devant une classe de CP en l'état actuel de mes connaissances... Devoir payer pour apprendre ce qui devrait être au cœur de la formation des PE, si c'est pas malheureux  furieux !

Pas de stylos plumes dans mon école mais j'ai fini par demander à mes CE2 de s'en équiper car les ratures me crevaient les yeux. Je constate par ailleurs que beaucoup, même les meilleurs, ne savent pas former les lettres et les chiffres correctement (ils les tracent à l'envers, par exemple). Au début, je faisais faire des lignes de lettres à ceux qui me paraissent vraiment handicapés par ces mauvaises habitudes graphiques, mais mes collègues m'ont dit que c'était déjà peine perdue à leur âge...


Dernière édition par Murr le Ven 15 Avr 2016 - 19:01, édité 3 fois

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
Contenu sponsorisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum