Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
RogerMartin
Empereur

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par RogerMartin le Dim 17 Avr 2016 - 0:22
Ajupouet : merci pour les liens, c'est la réponse à beaucoup des questions que je me posais, en particulier sur le pied "inutile" pour les lettres à panse comme a ou o !

Merci aussi pour la "critique" des deux modèles d'écriture scolaire, très intéressante.
http://media.eduscol.education.fr/file/premier_degre/05/9/Document_accompagnement_polices_de_caracteres_cursives_V2_295059.pdf
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 7:56
@trompettemarine a écrit:J'ai trois élèves de TL qui écrivent en majuscules d'imprimerie. Evidemment, elles manquent toujours de temps pour finir l'exercice. Elles ne me répondent pas quand je leur demande pourquoi elles écrivent ainsi.
Savez-vous si des orthophonistes peuvent donner ce genre de conseils pour une prétendue meilleure lisibilité ?
Oui, un incompétent en écriture peut donner ce genre de conseil.
Quand l'écriture cursive est illisible et qu'on ne sait pas rééduquer, on demande de détacher les lettres.
La lisibilité est meilleure, la tenue de ligne peut aussi s'améliorer. 
Par contre, la vitesse chute.
Cela dit, écrire en majuscule d'imprimerie, ça m'étonnerait. Peut-être une ortho ayant l'habitude de travailler avec des maternelles? Laughing

Je refuserais de corriger, je crois, avec comme commentaire "PAS BESOIN DE HURLER"

Édit : en général, toutes les lettres ne sont pas en majuscules, c'est encore pire à lire.


Dernière édition par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 8:34, édité 1 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 8:01
@RogerMartin a écrit:
@carolette a écrit:
@Colombine a écrit:
@Provence a écrit:

Je suis frappée par le nombre de gauchers dans les classes. Je ne serais pas surprise que, parmi eux, on trouve quelques droitiers contrariés...

Je suis étonnée aussi. J'en vois de plus en plus, alors que je pensais que c'était une espèce en voie de disparition Laughing

Pourquoi seraient-ils des droitiers contrariés ?

Parce que certains enseignants de maternelle, considérant un enfant qui n'utilise pas spontanément sa main droite ou gauche systématiquement, mais l'une ou l'autre en alternance, considèrent alors que l'enfant est gaucher, et l'entraînent donc à écrire de la main gauche.

Est-ce que de toute façon il ne va pas falloir choisir une main d'écriture ? Ce ne doit pas être facile d'apprendre des deux mains à la fois.
Oui, il faut choisir. Mais ce n'est pas à nous de le faire à la place de l'enfant. Il faut donc multiplier les activités manuelles, pour qu'il se rende compte qu'il a une main plus précise que l'autre. La Brain Gym peut aider aussi.
Parfois, la latéralisation manuelle n'apparait que tardivement, à 6 ou 7 ans.
De toute façon, le problème de latéralité est complexe, car non seulement il y a la préférence manuelle, mais en plus il y a aussi la dominance cérébrale (dans quel hémisphère se trouve le langage?). Et tout ça peut être croisé...

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 8:17
@cox6nelle a écrit:Tous ces liens sont forts intéressants... et  me donnent envie d'en savoir plus... et de mieux conseiller mes élèves.
J'imagine que chaque cas de dysgraphie (j emploie le mot dysgraphie meme si je suis consciente que je ne suis pas apte a la diagnostiquer réellement) est particulier, et qu on ne peut pas donner des conseils "généraux".
Certains intervenants sur le site ont l'air spécialistes ...
J'ai bien compris que donner des lignes à recopier n est pas une solution.
Je pense aussi avoir saisis que la tenue du crayon est un facteur très fréquent de cause de dysgraphie...

Je suis dans une situation ou mes élèves, pour raison géographique ne peuvent pas se rendre chez un spécialiste.

Mais auriez vous quelques conseils ou exemples d'exercices à donner pour :
    - un  eleve de collège qui  ne suit pas les lignes
    - eleves de 3eme / lycée qui ne font toutes les lettres de la meme taille (e, l, b, p dans un seul interligne... rien qui monte au dessus, rien qui descend au dessous)

Ou bien est ce que ca serait possible à partir d un scan d ecriture de donner des conseils ?
Malheureusement, je n'ai pas de conseil ni d'exercice miracle à offrir.
Premier point, comprendre pourquoi il ne suit pas les lignes. En général, il n'y a pas une seule cause, plutôt une conjonction de plusieurs facteurs en réponse à cette question. Répondre à ce problème en disant "je vois qu'il ne tient pas la ligne, je lui donne cet exercice" aurait donc toutes les chances de ne pas marcher. Il faut trouver les exercices qui vont avoir le plus d'impact sur l'écriture, les problèmes prépondérants à traiter en priorité pour lever les blocages de façon concomitante.

Exemple de l'élève qui fait toutes ses lettres de la même taille : à priori, c'est une volonté de sa part, un genre qu'il se donne, c'est assez fréquent. Mais il est très probable qu'en fait il écrive sans utiliser ses doigts qui sont bloqués, crispés, sans mobilité. Il contourne donc vraisemblablement son problème en choisissant de faire toutes ses lettres de la même taille, puisqu'il ne peut écrire vite et dans les lignes d'un mouvement du poignet. Il se pourrait aussi qu'il ait un sérieux problème neurovisuel non détecté. Ou qu'il ne sache même pas comment s'utilise un lignage Seyes...Pour résoudre son problème de ligne, je crains qu'il ne faille en passer par un changement de tenue de crayon et de posture (incliner la feuille, mettre la main sous la ligne...).

Bref, pas de méthode miracle, sinon une rééducation, je le crains. Et en tout état de cause une analyse fine de l'écriture.

Je suis toujours d'accord pour jeter un œil à une écriture, en MP c'est mieux.


Dernière édition par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 8:35, édité 1 fois

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 8:31
Sinon, pour les élèves de collège et lycée, il faut leur pleine et entière coopération pour qu'on ait une chance de ne pas tomber dans la luthomiction. Un refus de corriger par l'équipe éducative est le plus efficace, je pense.

Je voudrais ajouter à ce sujet un point important : j'ai été contactée par une infirmière scolaire d'un lycée de la région. Elle voulait me parler d'un élève qui avait eu zéro à l'écrit d'EAF, pour cause d'illisibilité. 
Je trouve ça scandaleux.
Pas qu'il ait eu zéro s'il n'est pas lisible, à l'impossible nul n'est tenu.
Mais pourquoi et comment a t'il été noté durant son année?
Si ses profs avaient tapé du poing sur la table et mis sur son bulletin "non évaluable à cause de l'écriture", si le médecin sco avait vu l'ampleur du problème, ce gosse aurait eu une chance d'avoir une adaptation au bac. Ou de venir me voir pour améliorer son écriture. Là, rien. 

titanic

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
trompettemarine
Grand sage

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par trompettemarine le Dim 17 Avr 2016 - 10:23
Je lis ce fil et du coup je suis allée voir un autre fil où j'ai vu que Rikki et toi étiez rééducatrices en écriture.
Travaillez-vous en libéral ? Est-ce le libellé de votre métier ? Comment trouver vos confrères pour envoyer nos élèves, ou pour que simplement nous-mêmes nous acquerrions les bases pour ne pas de donner de mauvais conseils aux élèves en fonction notamment de leur âge (j'enseigne à des lycéens.) ?
Vous lire est un vrai bonheur !

_________________
"Il y a des oubliés au souvenir du monde. Il faut céder un peu d'eau pure, c'est-à-dire un peu de langue écrite, aux vieux noms qu'on ne prononce plus."(P. Quignard)
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 20:12
@trompettemarine a écrit:Je lis ce fil et du coup je suis allée voir un autre fil où j'ai vu que Rikki et toi étiez rééducatrices en écriture.
Travaillez-vous en libéral ? Est-ce le libellé de votre métier ? Comment trouver vos confrères pour envoyer nos élèves, ou pour que simplement nous-mêmes nous acquerrions les bases pour ne pas de donner de mauvais conseils aux élèves en fonction notamment de leur âge (j'enseigne à des lycéens.) ?
Vous lire est un vrai bonheur !
Oui, nous sommes deux anciennes enseignantes, reconverties en libéral. Rééducatrice de l'écriture est bien le nom que nous nous donnons, faute de mieux.
On peut trouver nos consœurs (pour le moment, que des filles) sur nos sites. Nous ne sommes pas encore très nombreuses, même si nous formons une 12aine de nouvelles rééducatrices par an. 
Après, il y a aussi les rééducatrices formées par D.Dumont, mais là, il y a à boire et à manger. Je ne recommande que les rééducatrices que je connais et dont le travail est valable. Je ne peux rien dire sur les autres, puisque je ne les connais pas.

Éventuellement, n'hesitez pas à me demander en MP. Il y a des personnes super mais qui ne font pas de pub, donc que vous en trouverez pas sur le net.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
carolette
Érudit

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Dim 17 Avr 2016 - 20:49
Mais Rikki avait été formée par D.Dumont, non ?
Et toi, par qui as-tu été formée, Ajupouet ?
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 21:08
Je suis de la même promo que Rikki, mais nous avons beaucoup évolué depuis ce temps. Nous avons élargi notre formation - qui n'était pas totalement inintéressante mais nettement incomplète et partiale- et notre champ d'action, et même monté notre centre de formation.
Nous n'appliquons pas la méthode Dumont, nous avons intégré d'autres méthodes, et construit sur nos expériences riches d'enseignants.

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par User5899 le Dim 17 Avr 2016 - 21:34
Comment se fait-il que les nouveaux PE ne soient pas longuement briefés sur ces questions hyper importantes par des pros ?
avatar
carolette
Érudit

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par carolette le Dim 17 Avr 2016 - 22:02
Cripure a écrit:Comment se fait-il que les nouveaux PE ne soient pas longuement briefés sur ces questions hyper importantes par des pros ?

Nous sommes très peu à considérer que c'est très important...
avatar
Ajupouet
Habitué du forum

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Ajupouet le Dim 17 Avr 2016 - 22:10
Cripure a écrit:Comment se fait-il que les nouveaux PE ne soient pas longuement briefés sur ces questions hyper importantes par des pros ?
Bof, lire, écrire, est-ce si important?
Et puis de toute façon, " c'est très intéressant ce que vous proposez, mais y'a pas d'sous à l'ESPE, vous comprenez " chevalier

_________________
Enfants, adolescents, adultes : il n'est jamais trop tard pour restaurer son geste d'écriture.
www.sos-ecriture.com   - Facebook
avatar
e-Wanderer
Expert spécialisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par e-Wanderer le Dim 17 Avr 2016 - 22:55
@Ajupouet a écrit:Vous trouverez plus bas un peu de lecture (désolée pour les redites) pour ceux que le sujet intéresse.
En résumé :
-e en petite boucle (c'est très important)
-pas de béquille aux lettres rondes, on lève le crayon avant
-point sur les i, barres aux t, accents et cédilles se mettent toujours en fin de mot.
-pas de bouclettes ornementales ( o,r,s,b,f,v,w)
:shock: C'est vrai, il faut faire comme ça ? J'ai toujours procédé lettre par lettre… Embarassed

Une question m'a toujours intrigué, celle de l'inné et de l'acquis : de façon naturelle, j'écris nettement plus petit que mon frère et je forme mes lettres assez différemment de lui. Mais si je dois écrire très vite, j'écris plus gros, et nos deux écritures se ressemblent alors de façon assez sidérante. Nous n'avons pourtant pas eu la même institutrice en GS, et je n'ai pas fait de CP. Ces choses-là s'expliquent-elles ? Je n'y avais jamais prêté attention jusqu'à ce qu'un jour, en prépa, un copain qui était allé chercher le courrier me tende une lettre du frangin en me demandant en rigolant s'il m'arrivait souvent de m'écrire des lettres à moi-même. Laughing
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Jane le Lun 18 Avr 2016 - 8:27
Quand j'étais môme (je suis aussi de 71), on avait tous les jours des lignes d'écriture, depuis le CP jusqu'au CM2. Et en effet, gare aux interlignes, aux boucles, à la hauteur des lettres etc ! Le stylo plume était obligatoire, et les instit passaient beaucoup de temps à nous faire tenir le stylo "comme il faut".
1) Deux de mes enfants sont gauchers; mon aîné est même gaucher miroir. Personne ne l'a aidé à tenir correctement son stylo ni à écrire dans le bon sens, si ce n'est son père (lui-même gaucher), qui a d'ailleurs pris en charge aussi l'écriture de sa gauchère de sœur. Pour ma droitière, je m'en suis occupée.
2) Il semble en effet qu'il y ait de plus en plus de gauchers; je ne sais pas comment fonctionne la génétique, mais comme je le disais plus haut, mon mari et deux de mes enfants sont gauchers; seule Fille Grande est droitière. Leur "gaucherie" s'est vue dès qu'ils ont commencé, bébés, à attraper les objets qui étaient autour d'eux (à quelques mois de vie, donc). Quant à moi, qui suis ambidextre, j'ai choisi très tardivement ma latéralité (en CE1, pour des questions d'ordre pratique, semblerait-il).
3) Je constate comme chacun d'entre nous, des difficultés à calligraphier de plus en plus importantes. Néanmoins, la plupart du temps, les élèves qui écrivent le plus mal (je ne parle pas de grammaire ou d'orthographe bien sûr, ni même d''esthétique mais de la simple possibilité de lire) sont aussi les plus en difficulté. C'est particulièrement frappant chez les "grands" collégiens de 3e: les plus faibles ne font plus l'effort d'écrire correctement. (ce qui ne veut pas dire que tous les élèves en difficulté écrivent mal ou que tous les bons écrivent bien !)

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Marie Laetitia
Bon génie

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Marie Laetitia le Lun 18 Avr 2016 - 9:56
@Jane a écrit:Quand j'étais môme (je suis aussi de 71), on avait tous les jours des lignes d'écriture, depuis le CP jusqu'au CM2. Et en effet, gare aux interlignes, aux boucles, à la hauteur des lettres etc ! Le stylo plume était obligatoire, et les instit passaient beaucoup de temps à nous faire tenir le stylo "comme il faut".
1) Deux de mes enfants sont gauchers; mon aîné est même gaucher miroir. Personne ne l'a aidé à tenir correctement son stylo ni à écrire dans le bon sens, si ce n'est son père (lui-même gaucher), qui a d'ailleurs pris en charge aussi l'écriture de sa gauchère de sœur. Pour ma droitière, je m'en suis occupée.
2) Il semble en effet qu'il y ait de plus en plus de gauchers; je ne sais pas comment fonctionne la génétique, mais comme je le disais plus haut, mon mari et deux de mes enfants sont gauchers; seule Fille Grande est droitière. Leur "gaucherie" s'est vue dès qu'ils ont commencé, bébés, à attraper les objets qui étaient autour d'eux (à quelques mois de vie, donc). Quant à moi, qui suis ambidextre, j'ai choisi très tardivement ma latéralité (en CE1, pour des questions d'ordre pratique, semblerait-il).
3) Je constate comme chacun d'entre nous, des difficultés à calligraphier de plus en plus importantes. Néanmoins, la plupart du temps, les élèves qui écrivent le plus mal (je ne parle pas de grammaire ou d'orthographe bien sûr, ni même d''esthétique mais de la simple possibilité de lire) sont aussi les plus en difficulté. C'est particulièrement frappant chez les "grands" collégiens de 3e: les plus faibles ne font plus l'effort d'écrire correctement. (ce qui ne veut pas dire que tous les élèves en difficulté écrivent mal ou que tous les bons écrivent bien !)

Écrire "mal" permet aussi à certains élèves de dissimuler des problèmes d'orthographe. Pour d'autres, c'est lié à un manque d'intérêt ("ça ne sert à rien") aux causes multiples.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Jane le Lun 18 Avr 2016 - 10:06
@Marie Laetitia a écrit:
@Jane a écrit:Quand j'étais môme (je suis aussi de 71), on avait tous les jours des lignes d'écriture, depuis le CP jusqu'au CM2. Et en effet, gare aux interlignes, aux boucles, à la hauteur des lettres etc ! Le stylo plume était obligatoire, et les instit passaient beaucoup de temps à nous faire tenir le stylo "comme il faut".
1) Deux de mes enfants sont gauchers; mon aîné est même gaucher miroir. Personne ne l'a aidé à tenir correctement son stylo ni à écrire dans le bon sens, si ce n'est son père (lui-même gaucher), qui a d'ailleurs pris en charge aussi l'écriture de sa gauchère de sœur. Pour ma droitière, je m'en suis occupée.
2) Il semble en effet qu'il y ait de plus en plus de gauchers; je ne sais pas comment fonctionne la génétique, mais comme je le disais plus haut, mon mari et deux de mes enfants sont gauchers; seule Fille Grande est droitière. Leur "gaucherie" s'est vue dès qu'ils ont commencé, bébés, à attraper les objets qui étaient autour d'eux (à quelques mois de vie, donc). Quant à moi, qui suis ambidextre, j'ai choisi très tardivement ma latéralité (en CE1, pour des questions d'ordre pratique, semblerait-il).
3) Je constate comme chacun d'entre nous, des difficultés à calligraphier de plus en plus importantes. Néanmoins, la plupart du temps, les élèves qui écrivent le plus mal (je ne parle pas de grammaire ou d'orthographe bien sûr, ni même d''esthétique mais de la simple possibilité de lire) sont aussi les plus en difficulté. C'est particulièrement frappant chez les "grands" collégiens de 3e: les plus faibles ne font plus l'effort d'écrire correctement. (ce qui ne veut pas dire que tous les élèves en difficulté écrivent mal ou que tous les bons écrivent bien !)

Écrire "mal" permet aussi à certains élèves de dissimuler des problèmes d'orthographe. Pour d'autres, c'est lié à un manque d'intérêt ("ça ne sert à rien") aux causes multiples.

En effet, ça renvoie un je-m'en-foutisme échevelé. Rolling Eyes

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
mafalda16
Modérateur

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par mafalda16 le Lun 18 Avr 2016 - 10:21
J'ai souvent fait le constat que vous dressez concernant les élèves en difficultés qui faute d'investissement abandonne l'effort de graphie correcte. Mais, cette année en 3e j'ai deux élèves qui viennent contredire "la règle". Ce sont deux élèves qui vont arrêter leur scolarité à la fin de l'année et dont les moyennes générales me font pâlir. Pour autant, lorsqu'on arrive à les faire écrire (il faut en faire), la graphie est tout à fait correcte. A chaque fois j'en suis très étonné.

Au lycée, j'ai refusé en début d'année certaines copies parfaitement illisibles. Les parents se sont plaints, la chef a voulu me demander de faire un effort car "ce n'est pas donné à tout le monde de bien écrire". J'ai simplement fait une photocopie et je lui ai donné la copie et lui demandant si elle parvenait à déchiffrer. Pas de réponse, mais plus de remarque non plus. Depuis, l'élève en question fait des efforts, mais seulement dans les matières où les profs ont souligné le problème et ont refusé de corriger...
avatar
Jane
Guide spirituel

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Jane le Lun 18 Avr 2016 - 10:32
@mafalda16 a écrit:J'ai souvent fait le constat que vous dressez concernant les élèves en difficultés qui faute d'investissement abandonne l'effort de graphie correcte. Mais, cette année en 3e j'ai deux élèves qui viennent contredire "la règle". Ce sont deux élèves qui vont arrêter leur scolarité à la fin de l'année et dont les moyennes générales me font pâlir. Pour autant, lorsqu'on arrive à les faire écrire (il faut en faire), la graphie est tout à fait correcte. A chaque fois j'en suis très étonné.

Au lycée, j'ai refusé en début d'année certaines copies parfaitement illisibles. Les parents se sont plaints, la chef a voulu me demander de faire un effort car "ce n'est pas donné à tout le monde de bien écrire". J'ai simplement fait une photocopie et je lui ai donné la copie et lui demandant si elle parvenait à déchiffrer. Pas de réponse, mais plus de remarque non plus. Depuis, l'élève en question fait des efforts, mais seulement dans les matières où les profs ont souligné le problème et ont refusé de corriger...

J'ai un élève dans le même cas; il écrit magnifiquement bien, enfin, il a une graphie merveilleuse... néanmoins, pour une rédaction, rendre 3 lignes en 3e, ou pour un contrôle quel qu'il soit, se contenter de recopier les questions, ça reste très léger.

_________________
We are such stuff as dreams are made on, and our little life, is rounded with a sleep (Shakespeare)
avatar
Murr
Niveau 10

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Murr le Mar 19 Avr 2016 - 12:02
Dans ma promo de PES, il y a une dame anglaise qui enseigne cette année au cycle 3. Elle ne sait pas écrire en cursive car seule l'écriture script est enseignée en Angleterre, nous a-t-elle expliqué. J'aimerais bien savoir quel impact son écriture a pu avoir sur celle de ses élèves : je me souviens avoir perturbé les miens dès le premier jour de classe à cause de ma manière de former le Q majuscule (comme un grand 2) ; depuis, je constate que beaucoup ont adopté ma manière de faire Laughing
Je me demande aussi ce qui se passera si cette dame enseigne un jour en CP, car elle n'a pas l'air de prendre le problème très au sérieux (certains parents seront probablement enchantés...).

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
Lenagcn
Niveau 10

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Lenagcn le Mar 19 Avr 2016 - 15:55
A l'iufm (2003-04), j'ai fait mon mémoire sur l'apprentissage de l'écriture cursive (Mmes Lurçat et Dumont, merciiiiii) .
Commentaire d'un prof: "ça n'intéresse que les gauchers" (ce que je suis effectivement, comme la PE qui avait déjà bossé sur le thème ... 5 ans avant!), et j'ai bien fait suer la directrice, car il a été difficile de trouver un jury compétent (si si); aucun prof apte à me suivre en interne, j'ai du me rendre dans une école d'application pour être suivie par une PEMF (maître formatrice), alors même que nous avions pourtant une prof "spécialisé maternelle"...  inondée de mémoires sur la littérature enfantine.
Et bien sûr, zéro heure consacrée à la chose sur l'année de PE2 (et 2 sur le choix d'une méthode de lecture, en mode tout se vaut sauf la globale totale; 2h pour nous dire cela, mais 16h sur les albums...)

J'ai la chance que mes collègues de CP apprennent bien à écrire à mes élèves, les problèmes sont limités, entre trouble des apprentissages et élèves arrivant en cours de scolarité.

De mon côté, je fais recommencer toute copie ayant plus de 5 erreurs, ponctuation et majuscules comprises. La 1ère leçon de l'année donne le ton Twisted Evil  (50% de recopie!) , dès la 2de "curieusement", il ne reste plus que 3-5 élèves récalcitrants, souvent ceux pour qui il faudra durablement adapter la quantité pour qu'ils fassent "peu, mais bien". Et un tampon récompense les zéro fautes.
Cette année, j'ai accueilli une élève qui n'a pas appris à écrire, qui a fait 2 périodes de soutien en écriture, rien que pour "tourner" les lettres dans le bon sens et "curieusement", maintenant que tracer les lettres lui est moins difficile, elle fait moins d'erreurs en orthographe , et un autre qui écrivait fort bien, mais fort gros (les 2 interlignes!), on en a parlé, c'est un bon garçon, il est rentré dans le rang.

Ajupouet: non mé oh, je ne t'ai pas autorisée à utiliser les cahiers de mon fils, naméo Evil or Very Mad 

Parmi les choses qui ont aidé et aident Fiston (qui a été "suraccidenté" par une  instit en GS , que si je la croise, je lui casse la .... furieux furieux furieux furieux furieux , 4 semaines pour ""savoir" écrire en cursive... en autonomie... bonjour les dégâts,  après avoir été mal latéralisé par son instit de MS  furieux furieux furieux furieux furieux furieux mais qui n'est plus de ce monde , il est gaucher presqu'ambidextre, pas droitier) :

- un bilan orthoptique et les rééducations qui ont suivi (-> j'ai aiguillé un élève très lent cette année, cheers  )
- un bilan d'ergothérapeute (rééducation en écriture à 2-3h de route à l'époque...) et la rééducation qui a suivi (ouch, pas remboursée) (-> élève qui sera bilanté la semaine prochaine, en CM2 donc ...)
Il a repris tout le travail de motricité et de petite motricité en individuel, avant d'intégrer le tracé des lettres par la méthode du petit chien (pas Dumont du tout, ça, mais bon... ); dès qu'une activité faite avec l'ergo lui plaisait, on poursuivait à la maison, et il a été obligé de participer à l'épluchage.

- des cahiers et feuilles à interlignes adaptées, et lignes noires (cl@irefontaine pour malvoyants; Cl@irefontaine classique, à oublier, car les lignes sont fines, claires et toutes de la même couleur, il ne les voit pas)
- une adaptation de la quantité d'écrit dans les matières "qui font copier"
- le droit de rendre ses travaux tapés à l'ordi

Son instit de CM2, année de fin de rééducation, m'a expliqué doctement: "je vois bien qu'il y a des erreurs à chaque ligne, mais je suis tolérant".
furieux  pétard! Il ne vérifiait AUCUN écrit des élèves! Le CM2 avec uniquement les cahiers du jour et les évaluations à corriger, ça vaaaaaa.
Au lieu de diminuer la quantité, mais d'exiger la même qualité que de la part des autres élèves  furieux .
Car du coup, Fiston n'a jamais pris le pli d'être exigeant envers son boulot (je ne suis pas la seule à être "la mère, pas la maîtresse, lâche moi", j'ai lu Wink ) : il copie, il est débarrassé, hop là (le résultat , en anglais, est ... affraid, il faut corriger derrière).

De façon générale, cet instit est convaincu que les troubles des apprentissages, ce sont des enfants trop couvés par leurs parents qui leurs trouvent toutes les excuses, à en faire changer d'école les familles qui en ont la possibilité.

J'en ai causé à bâton rompu avec une mère d'élève à l'école de musique, PE rééducatrice; elle venait d'être nommée sur le secteur... oups Embarassed
avatar
Murr
Niveau 10

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Murr le Mar 19 Avr 2016 - 17:06
@Lenagcn a écrit:
Parmi les choses qui ont aidé et aident Fiston (qui a été "suraccidenté" par une  instit en GS , que si je la croise, je lui casse la .... furieux furieux furieux furieux furieux , 4 semaines pour ""savoir" écrire en cursive... en autonomie... bonjour les dégâts,  après avoir été mal latéralisé par son instit de MS  furieux furieux furieux furieux furieux furieux mais qui n'est plus de ce monde , il est gaucher presqu'ambidextre, pas droitier) [/i]

Cela me fait peur quand je lis des choses comme ça : je n'aimerais pas être à la place des instits en question mais le fait est que j'ai appris le verbe "latéraliser" sur Néoprofs car, bien sûr, on ne nous en a pas touché un mot dans mon ESPE, alors j'entrevois les dégâts que je pourrais commettre dès l'an prochain si on me confie de tout jeunes élèves No ... Heureusement que les livres existent et que j'ai un stage samedi prochain, mais bon... Je me sens accablée devant l'ampleur de la tâche.

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par User5899 le Mar 19 Avr 2016 - 17:10
@carolette a écrit:
Cripure a écrit:Comment se fait-il que les nouveaux PE ne soient pas longuement briefés sur ces questions hyper importantes par des pros ?

Nous sommes très peu à considérer que c'est très important...

Ah.
Parce qu'un PE, donc, est censé enseigner autre chose si ces deux points ne sont pas acquis.
Ben on en apprend tous les jours.
Je suis très très fier de mon mari I love you
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par User5899 le Mar 19 Avr 2016 - 17:11
@e-Wanderer a écrit:J'écris nettement plus petit que mon frère et je forme mes lettres assez différemment de lui. Mais si je dois écrire très vite, j'écris plus gros
C'est amusant. Écrire plus gros, au fond, c'est une façon de ralentir, non ?
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par User5899 le Mar 19 Avr 2016 - 17:14
@Murr a écrit:Dans ma promo de PES, il y a une dame anglaise qui enseigne cette année au cycle 3. Elle ne sait pas écrire en cursive car seule l'écriture script est enseignée en Angleterre, nous a-t-elle expliqué. J'aimerais bien savoir quel impact son écriture a pu avoir sur celle de ses élèves : je me souviens avoir perturbé les miens dès le premier jour de classe à cause de ma manière de former le Q majuscule (comme un grand 2) ; depuis, je constate que beaucoup ont adopté ma manière de faire Laughing
Je me demande aussi ce qui se passera si cette dame enseigne un jour en CP, car elle n'a pas l'air de prendre le problème très au sérieux (certains parents seront probablement enchantés...).

Et qu'est-ce qu'elle fiche chez nous, la rosbif ? Razz
avatar
Fires of Pompeii
Grand Maître

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Fires of Pompeii le Mar 19 Avr 2016 - 17:15
Cripure a écrit:
@Murr a écrit:Dans ma promo de PES, il y a une dame anglaise qui enseigne cette année au cycle 3. Elle ne sait pas écrire en cursive car seule l'écriture script est enseignée en Angleterre, nous a-t-elle expliqué. J'aimerais bien savoir quel impact son écriture a pu avoir sur celle de ses élèves : je me souviens avoir perturbé les miens dès le premier jour de classe à cause de ma manière de former le Q majuscule (comme un grand 2) ; depuis, je constate que beaucoup ont adopté ma manière de faire Laughing
Je me demande aussi ce qui se passera si cette dame enseigne un jour en CP, car elle n'a pas l'air de prendre le problème très au sérieux (certains parents seront probablement enchantés...).

Et qu'est-ce qu'elle fiche chez nous, la rosbif ? Razz

Laughing
avatar
Murr
Niveau 10

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Murr le Mar 19 Avr 2016 - 17:22
Cripure a écrit:
@carolette a écrit:
Cripure a écrit:Comment se fait-il que les nouveaux PE ne soient pas longuement briefés sur ces questions hyper importantes par des pros ?

Nous sommes très peu à considérer que c'est très important...

Ah.
Parce qu'un PE, donc, est censé enseigner autre chose si ces deux points ne sont pas acquis.
Ben on en apprend tous les jours.
Je suis très très fier de mon mari I love you

Vous découvrez l'eau froide : il y a plein de choses bien plus importantes à enseigner que la lecture et l'écriture, de l'anglais (dès le CP, à présent...) au recyclage des pots de yaourt... Est-il Dieu possible d'avoir l'esprit aussi borné Rolling Eyes ?

_________________
Ich bin der Geist, der stets verneint! (Goethe)
Contenu sponsorisé

Re: Graphie en Cycle 3 : ou la manière dont les collégiens écrivent...

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum