Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 10:55
@Luigi_B a écrit:
@the educator a écrit:ça n'a rien de spécifique au métier de prof. Les droits, ça se cède contractuellement (la rémunération n'est pas centrale), il faudrait regarder dans le détail comment ça se passe chez nous, mais le fait de céder une production intellectuelle à son patron, ça n'a rien d'exceptionnel.
A noter que les injonctions aux professeurs à alimenter les banques académiques avec leurs cours commencent à se faire entendre chez certains inspecteurs, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur la transformation du métier.

Bientôt dans notre évaluation ?
Le principe est-il choquant ? Quand à le mettre dans l'évaluation, c'est vraiment le minimum. Une vraie rémunération supplémentaire serait largement préférable.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 10:59
C'est bien que vous pensiez à votre rémunération. Pour ma part, je pense à la conception du métier.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:06
@Luigi_B a écrit:C'est bien que vous pensiez à votre rémunération. Pour ma part, je pense à la conception du métier.
Je pense à la rémunération à la suite de ta remarque sur la notation. Pour ce qui est de conception du métier, le partage et la mutualisation font partie de ce qui est ma conception du métier.
avatar
DesolationRow
Vénérable

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par DesolationRow le Dim 4 Déc 2016 - 11:22
Je ne vois pas pourquoi nous serions contraints de partager cette conception, soit dit en passant.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Iphigénie le Dim 4 Déc 2016 - 11:28
@trollbuster a écrit:
@Luigi_B a écrit:
@the educator a écrit:ça n'a rien de spécifique au métier de prof. Les droits, ça se cède contractuellement (la rémunération n'est pas centrale), il faudrait regarder dans le détail comment ça se passe chez nous, mais le fait de céder une production intellectuelle à son patron, ça n'a rien d'exceptionnel.
A noter que les injonctions aux professeurs à alimenter les banques académiques avec leurs cours commencent à se faire entendre chez certains inspecteurs, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur la transformation du métier.

Bientôt dans notre évaluation ?
Le principe est-il choquant ? Quand à le mettre dans l'évaluation, c'est vraiment le minimum. Une vraie rémunération supplémentaire serait largement préférable.

Je me demande si l'idée n'est pas encore plus vicieuse: internet joue un grand rôle dans l'uniformisation des pratiques des enseignants: car si nous nous plaignons des élèves et de leur rapport à internet il faut bien dire qu'on observe un phénomène pas si différent dans la fabrication des "séquences"... Or les professeurs les plus "accros" à la publication sur internet ne sont pas les plus "résistants" à l'innovation. Et les plus suceptibles d'être "diffusés" non plus. Dites-moi si je me trompe... Wink
avatar
vyneil
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par vyneil le Dim 4 Déc 2016 - 11:32
@Luigi_B a écrit:
@the educator a écrit:ça n'a rien de spécifique au métier de prof. Les droits, ça se cède contractuellement (la rémunération n'est pas centrale), il faudrait regarder dans le détail comment ça se passe chez nous, mais le fait de céder une production intellectuelle à son patron, ça n'a rien d'exceptionnel.
A noter que les injonctions aux professeurs à alimenter les banques académiques avec leurs cours commencent à se faire entendre chez certains inspecteurs, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur la transformation du métier.

Bientôt dans notre évaluation ?
Encore faut-il disposer d'enseignants compétents pour alimenter ces banques, ce qui pourrait devenir de plus en plus rare à l'avenir à en juger par l'attractivité actuelle de notre métier. Et il m'est avis que les enseignants les plus compétents ne seront pas nécessairement motivés pour alimenter ces banques... Et puis, surtout, il y a production et production:

Mettre à disposition une vidéo, un logiciel, c'est tout à fait envisageable et il faudrait la/le protéger avant de le distribuer. Mais je doute que tout un chacun soit capable de créer de vrais outils performants - les logiciels ciblés EN sont en général d'énormes bouses (Logo, GeoPlan, GeoSpac, Scratch...)

Mettre à disposition un cours, c'est complétement ridicule. Qui peut utiliser un cours qu'il n'a pas préparé ? Un cours est-il seulement un papier écrit à l'avance, avant de rentrer en classe, ou au contraire ne prend-il sa forme définitive que dans la classe, orienté par les questions des élèves et adapté à leurs difficultés ?


Dernière édition par vyneil le Dim 4 Déc 2016 - 11:40, édité 2 fois
User17706
Enchanteur

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par User17706 le Dim 4 Déc 2016 - 11:34
Oui et il y a le risque que le mauvais chasse le bon, risque dont ceux qui font la différence sont très conscients.

_________________
'Tis a blushing, shamefaced spirit that mutinies in a man’s bosom. It fills a man full of obstacles. It made me once restore a purse of gold that by chance I found. It beggars any man that keeps it. It is turned out of towns and cities for a dangerous thing, and every man that means to live well endeavors to trust to himself and live without it.
____________

When everybody is swept away unthinkingly by what everybody else does and believes in, those who think are drawn out of hiding because their refusal to join is conspicuous and thereby becomes a kind of action.
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:36
@vyneil a écrit:Mettre à disposition une vidéo, un logiciel, c'est tout à fait envisageable et il faudrait la/le protéger avant de le distribuer.
mais qu'est ce que c'est que cette horreur ? pale protéger quoi, comment et de quoi ?

@vyneil a écrit:Mettre à disposition un cours, c'est complétement ridicule. Qui peut utiliser un cours qu'il n'a pas préparé ?
As-tu vu le nombre de profs complètement paniqués parce que les manuels de collège n'étaient pas prêts et qu'ils ne pourraient pas faire cours correctement ?
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 11:41
C'est curieux de confondre les manuels (support des cours) et les cours.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:41
@Iphigénie a écrit:Je me demande si l'idée n'est pas encore plus vicieuse: internet joue un grand rôle dans l'uniformisation des pratiques des enseignants: car si nous nous plaignons des élèves et de leur rapport à internet il faut bien dire qu'on observe un phénomène pas si différent dans la fabrication des "séquences"... Or les professeurs les plus "accros" à la publication sur internet ne sont pas les plus "résistants" à l'innovation. Et les plus suceptibles d'être "diffusés" non plus. Dites-moi si je me trompe... Wink
Tu ne te trompes pas complètement et tu as même tout à fait raison pour ce qui est des pratiques des IPR de proposer des contenus "institutionnels", "validés" ou je ne sais quoi. Sur cette idée, lire ou relire La cathédrale et le bazar. C'est pour cela que ces contenus doivent être libres et produits hors hiérarchie, ce qui n'est pas incompatible avec l'idée de les rémunérer.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 11:42
@vyneil a écrit:Mettre à disposition un cours, c'est complétement ridicule. Qui peut utiliser un cours qu'il n'a pas préparé ?
Oui mais pour savoir cela, il faut préparer ses cours. Wink

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:42
@Luigi_B a écrit:C'est curieux de confondre les manuels (support des cours) et les cours.
Ce n'est pas moi qui confond (surtout dans une matière ou les manuels sont quasi inexistants) je ne relève que les propos de certains collègues.
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par gauvain31 le Dim 4 Déc 2016 - 11:43
@Luigi_B a écrit:
@the educator a écrit:ça n'a rien de spécifique au métier de prof. Les droits, ça se cède contractuellement (la rémunération n'est pas centrale), il faudrait regarder dans le détail comment ça se passe chez nous, mais le fait de céder une production intellectuelle à son patron, ça n'a rien d'exceptionnel.
A noter que les injonctions aux professeurs à alimenter les banques académiques avec leurs cours commencent à se faire entendre chez certains inspecteurs, avec toutes les conséquences que l'on peut imaginer sur la transformation du métier.

Bientôt dans notre évaluation ?

Il y aurait un problème de Copyright... et il y a déjà un cours dans les manuels scolaires.Tu élabores une production personnelle, c'est le cœur de notre métier. Pourquoi les IPR n'élaboreraient-ils pas des cours vu qu'ils passent leur temps à les critiquer. J'aimerais bien que des IPR élaborent des TP et des activités pour voir ce qu'ils attendent
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:44
@DesolationRow a écrit:Je ne vois pas pourquoi nous serions contraints de partager cette conception, soit dit en passant.
je n'ai jamais dit qu'il fallait contraindre qui que ce soit, juste qu'il fallait valoriser (de préférence en pognon) ce partage pour ceux qui le font.
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par gauvain31 le Dim 4 Déc 2016 - 11:46
@Luigi_B a écrit:C'est curieux de confondre les manuels (support des cours) et les cours.

Dans les livres de SVT le cours entier est rédigé. En plus des activités et exercices déjà présents. Le livre sert donc à la fois de support, mais aussi d'outil de révision pour les contrôles
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Beniamino Massimo le Dim 4 Déc 2016 - 11:47
@trollbuster a écrit:C'est pour cela que ces contenus doivent être libres et produits hors hiérarchie, ce qui n'est pas incompatible avec l'idée de les rémunérer.
Qu'entendez-vous par « hors hiérarchie » ? À part interdire l'accès à ces contenus aux inspecteurs, je ne vois pas ce qui pourrait empêcher l'autocensure et, partant, la domination de séquences-vitrines bien dans les clous. Ce n'est pas la rémunération, qu'on imagine de toute façon assez ridicule, qui changera grand chose.

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:47
@gauvain31 a écrit:Il y aurait un problème de Copyright...
Peux-tu préciser ?
@gauvain31 a écrit:et il y a déjà un cours dans les manuels scolaires.
Je crois qu'il a été dit plus haut juste le contraire (mais ce n'est pas de moi en plus)
@gauvain31 a écrit:Tu élabores une production personnelle, c'est le cœur de notre métier. Pourquoi les IPR n'élaboreraient-ils pas des cours vu qu'ils passent leur temps à les critiquer. J'aimerais bien que des IPR élaborent des TP et des activités pour voir ce qu'ils attendent
Parce que ce n’est pas leur métier justement mais le notre. J'ai peut-être de la chance mais le mien le reconnaît.
avatar
virgere
Neoprof expérimenté

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par virgere le Dim 4 Déc 2016 - 11:50
@trollbuster a écrit:
@vyneil a écrit:Mettre à disposition un cours, c'est complétement ridicule. Qui peut utiliser un cours qu'il n'a pas préparé ?
As-tu vu le nombre de profs complètement paniqués parce que les manuels de collège n'étaient pas prêts et qu'ils ne pourraient pas faire cours correctement ?

Bien que n'ayant pas paniqué à titre personnel (pas de manuel pour aucune de mes classes, question d'habitude), la demande en question était, je crois, liée à la réforme : les manuels donnent une direction et évite d'avoir tout à construire, à chercher.
De même, quand j'aurai des manuels, en tout cas en français, l'année prochaine, cela me servira de banque de données (textes, exo), d'idée de progressions, problématiques et tutti quanti mais ne constituera en aucun un cours prêt à servir.
Et ce n'est sans doute pas anodin que la BDD de néo, comme d'autres, demande aux contributeurs les fichiers en version modifiable (et non pdf) de manière à ce que chacun puisse les retravailler à sa façon.
Enfin, le mouvement d'humeur concernant les manuels était aussi une manière de dénoncer, une fois de plus, la précipitation de la mise en place des programmes sur les 4 niveaux alors même que rien n'était prêt.

Au sujet du numérique, je me gausse.
Nous avons une "formation" aux EMI. Sauf que dans notre établissement, plus de la moitié des ordi est obsolète (ils tournent sous windows 95...) au point que nous n'accédons pas aux manuels, à Pronote, ni ne pouvons faire tourner de vidéo (carte graphique trop vieille)... quand nous avons l'honneur, la chance et l'avantage de bénéficier d'une connexion internet.
D'ailleurs, les ordi des CPE ne pouvaient pas faire tourner leur interface de pronote...

1 technicien pour 9 établissements, quand chacun nécessiterait un temps plein. (et nous, au fond du département, loin de toute ville, je vous laisse deviner quel est notre rang sur la liste des priorités)

Bref, on parlera numérique le jour où chaque établissement sera doté du matériel nécessaire et du service de maintenance qui va avec...

_________________
2018, année de la loutre !
(je suis sûre qu'il existe une langue dans laquelle ça rime... Une récompense à qui trouve ! )
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:53
@Beniamino Massimo a écrit:Qu'entendez-vous par « hors hiérarchie » ?
Je précise alors : un IPR fixe les thèmes, formats souhaités et choisi les profs qui produisent. Les productions sont publiés, sans censure (ce qui n'interdit pas des conseils, critiques remarques) et rémunérées. Si finalement l'IPR n'est pas satisfait de machin ou de truc, il ne demandera pas pour le fois suivante.
J'ai eu l'impression que les productions "validées" sont trop souvent assez ternes et ne sortent pas vraiment du lot, alors que l'on trouve bien mieux éparpillé sur le web.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 11:53
@gauvain31 a écrit:
@Luigi_B a écrit:C'est curieux de confondre les manuels (support des cours) et les cours.

Dans les livres de SVT le cours entier est rédigé. En plus des activités et exercices déjà présents. Le livre sert donc à la fois de support, mais aussi d'outil de révision pour les contrôles
Oui, manuels scolaires, cours en lignes, banques académiques… on voit bien la tendance : fournir des cours clefs-en-main à des professeurs de moins en moins formés, de moins en moins compétents (par la force de la crise des vocations), de plus en plus polyvalents, voire de moins en moins titulaires.

Je me souviens de ce contractuel qui me demandait tout simplement mes cours ou ignorait tout de la méthodologie du commentaire au bac. Il distribuait d'ailleurs aux élèves des cours imprimés depuis le web (d'une grande médiocrité) avec l'adresse web encore visible.

A noter que j'ai bien sûr connu des contractuels très sérieux et compétents.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
gauvain31
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par gauvain31 le Dim 4 Déc 2016 - 11:54
Les IPR sont censés être les premiers pédagogues: ils ont donc un devoir d'exemplarité. Certains IPR en SVT qui se mouillent la chemise jouent le jeu en proposant des cours concrets. C'est très rare, mais bon on ne peut pas critiquer sans dire ce qu'il faut faire.

Oui problème de Copyright, car une production personnelle relève pour moi de la propriété intellectuelle. Accepteraient-on de faire des manuels scolaires 100% gratuits ?
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 11:54
On peut aussi penser aux formations collège 2016 où on demandait aux collègues de réfléchir en ateliers à des sujets d'EPI… retrouvés ensuite sur les sites académiques.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
avatar
Beniamino Massimo
Habitué du forum

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Beniamino Massimo le Dim 4 Déc 2016 - 11:57
@Luigi_B a écrit:On peut aussi penser aux formations collège 2016 où on demandait aux collègues de réfléchir en ateliers à des sujets d'EPI… retrouvés ensuite sur les sites académiques.
Brillante démonstration de l'efficacité du travail en îlots. professeur

cafe

_________________
Et de ce peu de jours si longtemps attendus,
Ah ! malheureux ! Combien j'en ai déjà perdus !
trollbuster
Niveau 5

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par trollbuster le Dim 4 Déc 2016 - 11:59
@virgere a écrit:plus de la moitié des ordi est obsolète (ils tournent sous windows 95...)
Faut pas mettre la charrue avant les bœufs. À ce niveau là, ce n’est pas de l'obsolescence, c'est un manque de volonté délibéré. Il reste dans mon parc d'un peu plus de 100 postes très exactement douze windows XP en cours de conversion en linux. L'ordinateur le plus ancien date de 2007 et sera mis au rebut avant les vacances.
Souvent les problèmes matériels ne servent qu'a masquer un manque d'ambition et de volonté.
avatar
Elyas
Guide spirituel

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Elyas le Dim 4 Déc 2016 - 12:00
@gauvain31 a écrit:Les IPR sont censés être les premiers pédagogues:  ils ont donc un devoir d'exemplarité. Certains IPR en SVT qui se mouillent la chemise jouent le jeu en proposant des cours concrets. C'est très rare, mais bon on ne peut pas critiquer sans dire ce qu'il faut faire.

Oui problème de Copyright, car une production personnelle relève pour moi de la propriété intellectuelle. Accepteraient-on de faire des manuels scolaires 100% gratuits ?

Le copyright n'est pas une notion juridique française. C'est le droit d'auteur et il y a déjà eu des jurisprudences à ce sujet, certaines en notre faveur, d'autres non.
avatar
Luigi_B
Grand Maître

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Luigi_B le Dim 4 Déc 2016 - 12:02
@trollbuster a écrit:Je pense à la rémunération à la suite de ta remarque sur la notation. Pour ce qui est de conception du métier, le partage et la mutualisation font partie de ce qui est ma conception du métier.
Ma remarque visait précisément à montrer que la conception du "partage" serait ici quelque peu dénaturée par son caractère obligatoire.

_________________
Avenir latin grec - La Vie moderne : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

"Les nouvelles technologies en guerre contre nos enfants"
Contenu sponsorisé

Re: Le Désastre de l'école numérique (Philippe Bihouix & Karine Mauvilly)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum