AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par KrilinXV3 le Dim 11 Sep 2016 - 22:56

@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
J'aurais pu demander à mon CDE mais je ne lui fais pas confiance. Et même si c'était le cas, il y a énormément d'heures qui sautent et le risque est réel. Typique: l'heure de 16h à 17h. Elle saute très souvent, en général les mardi et jeudi. Ce fut déjà le cas la semaine dernière pour la réunion de présentation du réseau REP (sorte de "2e prérentrée", très désagréable et inutile) et tiens, ça a fait sauter une heure de Maths en groupe de la classe dont je suis PP (alors que l'autre groupe a bien eu cours, l'heure d'avant). C'est le cas pour les réunions PPS / PAP, les rencontres parents / professeurs (4 fois par an), certains conseils de classe.
Je trouve le risque trop grand pour un bénéfice très léger. Voilà, je n'aime pas enseigner à des demi-classes. Pour être honnête, j'ai mes 3 5e entre 20 et 22, mes 4e à 24, mes 3e à 25/26, ce qui joue énormément.

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par kiwi le Lun 12 Sep 2016 - 16:33

@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par tschai le Lun 12 Sep 2016 - 16:47

@kiwi a écrit:
Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.
 Je ne dis pas qu'ils sont inutiles, mais j'y vois deux problèmes que j'affronte depuis cette rentrée:
- les heures de demi groupes sont prises sur l'horaire des 3 heures de 4ème, donc on doit mener le programme sur deux heures par semaine en classe entière. Une paille.
- de plus, en ce qui me concerne, mes deux 4ème voient s'enchevêtrer les heures en classe entière et en demi groupe AP, avec une lisibilité difficile et une organisation du cahier absolument pas évidente...
Enfin à titre personnel j'ai du mal à répéter 4 fois (2 classes donc 4 demi groupes) la même activité (même différenciée) sans m'ennuyer. Si cette organisation en demi groupe se reproduit l'an prochain, je décalerai les thèmes traités, mais cette année avec trois niveaux à refaire je suis au taquet!

tschai
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par Elyas le Lun 12 Sep 2016 - 17:04

@kiwi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par *Fifi* le Lun 12 Sep 2016 - 17:15

@Elyas a écrit:
@kiwi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.
Vraiment j'ai du mal à comprendre... et je trouve un peu rude que tu dises de voir dans 6 mois... Suspect Perso ça fait 4 ans que j'en ai dans une classe et je suis ravie que cela s'étende aux autres 6e.
Ce que dit tschai sur la présence d'une heure en classe entière entre les groupes est lié au fait que son chef n'a pas su faire les EDT comme il faut pédagogiquement parlant. Ce n'est pas le problème des groupes en soi. Evidemment que les groupes sont pris sur les horaires puisque désormais l'EDT d'un élève ne doit pas dépasser les 26h. Mais je ne vois pas en quoi je n'avance pas mon cours en groupe, au contraire je trouve que j'avance bien plus vite quand ils ne sont que la moitié !
Sinon pour tes questions : mon cours n'est pas en soi différent mais le temps passé avec chacun pour moi est important. La différenciation, soit, mais pour moi l'aide humaine est plus utile avant tout. Après, perso, je vais profiter de ces groupes pour travailler sur cette heure là ce qui est le plus difficile (récit, croquis etc). Ca demande un peu d'organisation, mais c'est faisable.
Pour ta remarque budgétaire, il est évident que malheureusement on ne pourra pas en faire partout... mais quand on est la possibilité (et que, je me répète, le chef ne met pas le basar avec les EDT), je ne vois pas pourquoi refuser de principe... et surtout je ne vois pas pourquoi un enseignant qui travaillerait en groupe ferait plus mal son travail. Au pire, il ne le fait pas mieux ! Razz

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par Elyas le Lun 12 Sep 2016 - 17:35

@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:
@kiwi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.
Vraiment j'ai du mal à comprendre... et je trouve un peu rude que tu dises de voir dans 6 mois... Suspect Perso ça fait 4 ans que j'en ai dans une classe et je suis ravie que cela s'étende aux autres 6e.
Ce que dit tschai sur la présence d'une heure en classe entière entre les groupes est lié au fait que son chef n'a pas su faire les EDT comme il faut pédagogiquement parlant. Ce n'est pas le problème des groupes en soi. Evidemment que les groupes sont pris sur les horaires puisque désormais l'EDT d'un élève ne doit pas dépasser les 26h. Mais je ne vois pas en quoi je n'avance pas mon cours en groupe, au contraire je trouve que j'avance bien plus vite quand ils ne sont que la moitié !
Sinon pour tes questions : mon cours n'est pas en soi différent mais le temps passé avec chacun pour moi est important. La différenciation, soit, mais pour moi l'aide humaine est plus utile avant tout. Après, perso, je vais profiter de ces groupes pour travailler sur cette heure là ce qui est le plus difficile (récit, croquis etc). Ca demande un peu d'organisation, mais c'est faisable.
Pour ta remarque budgétaire, il est évident que malheureusement on ne pourra pas en faire partout... mais quand on est la possibilité (et que, je me répète, le chef ne met pas le basar avec les EDT), je ne vois pas pourquoi refuser de principe... et surtout je ne vois pas pourquoi un enseignant qui travaillerait en groupe ferait plus mal son travail. Au pire, il ne le fait pas mieux ! Razz

Je n'ai jamais sous-entendu qu'un enseignant avec des groupes réduits faisait mal son travail. En revanche, ta dernière phrase est ce qui m'interpelle le plus. Ensuite, mes questions sont de vraies questions dont les réponses m'intéressent vivement car la question du travail en groupe réduit est une piste vraiment intéressante si elle propose des pistes nouvelles. Or, si on en croit les études sérieuses sur le sujet, la plus-value de ce type de dispositif est faible car il se base principalement sur faire la même chose qu'en groupe entier (et pourquoi un élève échouant en classe entière avec cette technique réussirait mieux en groupe réduit avec la même technique) et la question de l'aide du professeur (si l'élève réussit en groupe réduit, n'est-ce pas en raison de la présence plus massive de l'enseignant  et, dès lors, en autonomie et en classe entière, peut-il réussir seul ?).

Evidemment, quelques élèves réussiront ainsi. Cependant, le but n'est pas quelques mais l'immense majorité. Si on s'en restreint à des dispositifs n'ayant qu'un faible impact, on se tire une balle dans le pied.

Cependant, les mêmes études pointent que si en groupe réduit, l'enseignant change sa façon d'enseigner (autre que par le temps d'attention accordée à l'élève), il y a un vrai plus.

Or, chaque fois que je parle avec des gens ou que je vais dans leurs classes, l'enseignement utilise les mêmes techniques en classe entière ou en groupe réduit. Je n'ai sans doute pas de bol. Dès lors, cela m'intéresse vivement de lire des retours d'expérience si les pratiques diffèrent.


Ensuite, si je parle de voir dans 6 mois, ce n'est pas pour être rude mais pour voir si les élèves vont continuer à être comme en septembre ou si la démotivation qui est souvent présente pour certains élèves en difficulté ne va pas finir par apparaître (ce que je ne souhaite absolument pas). Et cette question de la motivation m'intéresse et connaissant un peu Kiwi et son engagement, ça m'intéresse ses retours.

Ce n'est pas parce que je ne suis pas favorable au demi-groupe que je ne suis pas intéressé professionnellement parlant par le fait d'avoir tort dans mes partis pris (et j'aimerais/aimerai découvrir que j'ai tort).

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par *Fifi* le Lun 12 Sep 2016 - 17:46

Ma dernière phrase était liée au fait que tu dises qu'on verra dans 6 mois. Ca me donnait l'impression - peut-être à tord- que tu détenais la vérité et que dans 6 mois, enfin, on comprendrait...
Ensuite, je pense effectivement qu'on aide mieux en petits groupes les élèves en difficultés. D'ailleurs, les seuils en segpa et Ulis ne sont pas à 30 élèves...
Donc, oui je pense qu'un élève peut être raccroché à force d'être plus aidé personnellement. Mes élèves d'ulis (déficients) arrivent à suivre mes cours en classe ordinaire car ils bénéficient de différenciation mais aussi parce qu'ils ont une aide humaine personnalisée et en petits groupes. De même dans les classes difficiles, j'imagine que cela permet plus de calme, donc plus d'attention/de concentration des élèves.

Personnellement, oui je change ma manière d'enseigner en groupe. Déjà car je vais monter un projet après toussaint sur le fait de faire écrire et d'être publié (un journal de classe sur certains chapitres pour faire simple). Je pense qu'en demi-classe, je pourrais bien plus aider à la rédaction qu'en classe ordinaire. Ensuite, d'ici là, je compte axer sur ce créneau ce que je trouve le plus difficile à chaque chapitre pour être plus disponible pour chacun. De même, j'ai une bibliothèque de classe dans ma salle, et il est bien plus aisé d'y aller pour un élève quand ils ne sont que 15 qu'en classe entière.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par kiwi le Lun 12 Sep 2016 - 18:13

@Elyas a écrit:
@kiwi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.

Pour répondre à tes questions :
-non aujourd'hui, je n'ai pas fait foncièrement quelque chose de différent, puisque en cours, quel qu'il soit, je travaille du contenu, des connaissances, mais aussi des compétences rédactionnelles, cartographiques, orales, d'analyse documentaire etc.
Néanmoins, la structure d'un petit groupe me permet/va me permettre plusieurs choses à commencer par individualiser les apprentissages en fonction des besoins et des capacités de mes élèves, donc me concernant, me permettre d'être plus disponible pour les très faibles afin de leur faire acquérir à minima le socle, et booster les plus forts en leur demandant des choses plus poussées, pointues. 12 élèves seulement, ça me permet de mieux gérer cette individualisation. En classe entière, je me contente juste de différencier, et encore pas tout le temps. Ça ne demande pas trop de travail en amont, et je propose deux ou trois activités aux élèves en fonction de leur niveau (aide 1, 2, ou 3). Je différencie les consignes, ça me paraît plus simple. Mais je ne suis pas dans l'individualisation puisque j'ai les mêmes exigences pour tous, et surtout à 30, c'est la gosse galère pour "contrôler" l'avancée des uns et des autres. Certes, je pourrais sans doute faire la même chose en classe entière, mais je n'y arrive pas, et je suis preneuse de conseils en la matière.
Également, être en demi-groupe me paraît plus aisé pour travailler l'oral, ce qu'on fera en AP dans l'année en 3eme : débat, exposé. Comment faire parler tout le monde à 30 ou même à 25? On développe assez peu cette compétence en HG je trouve...

-pour ta 2eme question : malheureusement, je n'ai pas de "truc" pour que les faibles se mettent à bosser en classe entière. J'ose espérer que ce que l'on fera en demi-groupe puisse leur redonner confiance, qu'ils se sentiront en réussite grâce à des travaux individualisés, qu'ils acquerront des compétences et qu'ils seront capables ensuite de suivre, un peu... C'est un vœu pieux, sans doute...

-enfin sans doute que budgétairement, on va dans le mur, mais là, on nous l'a proposé. Donc on a pris ce qu'on nous offrait. Et je trouve que c'est une bonne idée. J'en dresserai le bilan à la fin de l'année.


Pour les autres remarques, on s'est posés la question de la gestion du cahier. Hors de question de faire un cahier AP, un cahier classe entière. On a décidé de faire toutes les activités AP sur du A3, incorporé au cours.
Comme dejà dit aussi, cela nécessite d'avoir les groupes le même jour pour fonctionner.
Sinon cela nécessite une petite gymnastique entre l'avancée en classe entière et l'avancée en AP. Pour le moment sur la 1ère GM, aucun problème par rapport à mon fonctionnement de l'an dernier. Je ne vais pas prendre plus de temps.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par Isis39 le Lun 12 Sep 2016 - 18:16

Si j'avais pu avoir des groupes le même jour, j'aurais accepté. Mais ce n'était pas du tout le cas.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par Elyas le Lun 12 Sep 2016 - 18:16

@kiwi a écrit:
@Elyas a écrit:
@kiwi a écrit:
@*Fifi* a écrit:C'est quand même triste je trouve de se dire qu'on préfère refuser des groupes plutôt que de devoir gerer une organisation défaillante, alors qu'on se plaint souvent des effectifs qui augmentent. Je ne vois pas pourquoi les chefs ne rentreraient pas dans leur organisation d'EDT le fait d'avoir les groupes à la suite (ou du moins sans cours en classe entière entre). Ils  prennent bien en compte les contraintes des collègues d'eps ou de sciences. De même que je trouve triste de renoncer aux groupes parce que le chef veut forcément appeler ces heures "AP". Je comprends les collègues bien sur, mais pas les directions.
Perso j'ai des groupes, pas d'heure en classe entière entre (mais en même temps après toussaint je monte un projet en y décloisonnant des chapitres donc ça n'aurait pas été gênant pour moi), les 3h eleves s'appellent "HGEMC", et ça me va très bien. J'ai un public peu scolaire et hétérogène (ulis) et je suis ravie d'avoir ce temps qui permet de plus aider et d'être plus efficace.

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.

Pour répondre à tes questions :
-non aujourd'hui, je n'ai pas fait foncièrement quelque chose de différent, puisque en cours, quel qu'il soit, je travaille du contenu, des connaissances, mais aussi des compétences rédactionnelles, cartographiques, orales, d'analyse documentaire etc.
Néanmoins, la structure d'un petit groupe me permet/va me permettre plusieurs choses à commencer par individualiser les apprentissages en fonction des besoins et des capacités de mes élèves, donc me concernant, me permettre d'être plus disponible pour les très faibles afin de leur faire acquérir à minima le socle, et booster les plus forts en leur demandant des choses plus poussées, pointues. 12 élèves seulement, ça me permet de mieux gérer cette individualisation. En classe entière, je me contente juste de différencier, et encore pas tout le temps. Ça ne demande pas trop de travail en amont, et je propose deux ou trois activités aux élèves en fonction de leur niveau (aide 1, 2, ou 3). Je différencie les consignes, ça me paraît plus simple. Mais je ne suis pas dans l'individualisation puisque j'ai les mêmes exigences pour tous, et surtout à 30, c'est la gosse galère pour "contrôler" l'avancée des uns et des autres. Certes, je pourrais sans doute faire la même chose en classe entière, mais je n'y arrive pas, et je suis preneuse de conseils en la matière.
Également, être en demi-groupe me paraît plus aisé pour travailler l'oral, ce qu'on fera en AP dans l'année en 3eme : débat, exposé. Comment faire parler tout le monde à 30 ou même à 25? On développe assez peu cette compétence en HG je trouve...

-pour ta 2eme question : malheureusement, je n'ai pas de "truc" pour que les faibles se mettent à bosser en classe entière. J'ose espérer que ce que l'on fera en demi-groupe puisse leur redonner confiance, qu'ils se sentiront en réussite grâce à des travaux individualisés, qu'ils acquerront des compétences et qu'ils seront capables ensuite de suivre, un peu... C'est un vœu pieux, sans doute...

-enfin sans doute que budgétairement, on va dans le mur, mais là, on nous l'a proposé. Donc on a pris ce qu'on nous offrait. Et je trouve que c'est une bonne idée. J'en dresserai le bilan à la fin de l'année.


Pour les autres remarques, on s'est posés la question de la gestion du cahier. Hors de question de faire un cahier AP, un cahier classe entière. On a décidé de faire toutes les activités AP sur du A3, incorporé au cours.
Comme dejà dit aussi, cela nécessite d'avoir les groupes le même jour pour fonctionner.
Sinon cela nécessite une petite gymnastique entre l'avancée en classe entière et l'avancée en AP. Pour le moment sur la 1ère GM, aucun problème par rapport à mon fonctionnement de l'an dernier. Je ne vais pas prendre plus de temps.

Merci pour tes réponses. Comme je l'ai écrit, je suis intéressé par ton retour d'expérience à la fin de l'année.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par kiwi le Lun 12 Sep 2016 - 18:28

@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:
@kiwi a écrit:

Voilà. 1ères heures d'AP en demi-groupe pour chaque classe. Je n'avais encore jamais expérimenté la chose, sauf en AP 6eme, mais ce qu'on faisait était très différent, pas accolé à mes progressions de cours. Et bien y a pas à dire : ça marche. Un : je suis disponible. Certes aujourdhui avec l'Aïd, il me manquait 4 élèves par groupe, mais j'ai pu passer voir chacun, corriger, aider, apporter des compléments d'informations.
Deux : même les plus faibles ont bossé. Plus ou moins, d'accord. Mais s'ils avaient été en classe entière, ils auraient été noyés dans la masse, en auraient profité, et j'aurais été moins sur leur dos.
Trois : tip top pour séparer les élèves!  
Quatre : nettement plus reposant.

Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.
Vraiment j'ai du mal à comprendre... et je trouve un peu rude que tu dises de voir dans 6 mois... Suspect Perso ça fait 4 ans que j'en ai dans une classe et je suis ravie que cela s'étende aux autres 6e.
Ce que dit tschai sur la présence d'une heure en classe entière entre les groupes est lié au fait que son chef n'a pas su faire les EDT comme il faut pédagogiquement parlant. Ce n'est pas le problème des groupes en soi. Evidemment que les groupes sont pris sur les horaires puisque désormais l'EDT d'un élève ne doit pas dépasser les 26h. Mais je ne vois pas en quoi je n'avance pas mon cours en groupe, au contraire je trouve que j'avance bien plus vite quand ils ne sont que la moitié !
Sinon pour tes questions : mon cours n'est pas en soi différent mais le temps passé avec chacun pour moi est important. La différenciation, soit, mais pour moi l'aide humaine est plus utile avant tout. Après, perso, je vais profiter de ces groupes pour travailler sur cette heure là ce qui est le plus difficile (récit, croquis etc). Ca demande un peu d'organisation, mais c'est faisable.
Pour ta remarque budgétaire, il est évident que malheureusement on ne pourra pas en faire partout... mais quand on est la possibilité (et que, je me répète, le chef ne met pas le basar avec les EDT), je ne vois pas pourquoi refuser de principe... et surtout je ne vois pas pourquoi un enseignant qui travaillerait en groupe ferait plus mal son travail. Au pire, il ne le fait pas mieux ! Razz

Je n'ai jamais sous-entendu qu'un enseignant avec des groupes réduits faisait mal son travail. En revanche, ta dernière phrase est ce qui m'interpelle le plus. Ensuite, mes questions sont de vraies questions dont les réponses m'intéressent vivement car la question du travail en groupe réduit est une piste vraiment intéressante si elle propose des pistes nouvelles. Or, si on en croit les études sérieuses sur le sujet, la plus-value de ce type de dispositif est faible car il se base principalement sur faire la même chose qu'en groupe entier (et pourquoi un élève échouant en classe entière avec cette technique réussirait mieux en groupe réduit avec la même technique) et la question de l'aide du professeur (si l'élève réussit en groupe réduit, n'est-ce pas en raison de la présence plus massive de l'enseignant  et, dès lors, en autonomie et en classe entière, peut-il réussir seul ?).

Evidemment, quelques élèves réussiront ainsi. Cependant, le but n'est pas quelques mais l'immense majorité. Si on s'en restreint à des dispositifs n'ayant qu'un faible impact, on se tire une balle dans le pied.

Cependant, les mêmes études pointent que si en groupe réduit, l'enseignant change sa façon d'enseigner (autre que par le temps d'attention accordée à l'élève), il y a un vrai plus.

Or, chaque fois que je parle avec des gens ou que je vais dans leurs classes, l'enseignement utilise les mêmes techniques en classe entière ou en groupe réduit. Je n'ai sans doute pas de bol. Dès lors, cela m'intéresse vivement de lire des retours d'expérience si les pratiques diffèrent.


Ensuite, si je parle de voir dans 6 mois, ce n'est pas pour être rude mais pour voir si les élèves vont continuer à être comme en septembre ou si la démotivation qui est souvent présente pour certains élèves en difficulté ne va pas finir par apparaître (ce que je ne souhaite absolument pas). Et cette question de la motivation m'intéresse et connaissant un peu Kiwi et son engagement, ça m'intéresse ses retours.

Ce n'est pas parce que je ne suis pas favorable au demi-groupe que je ne suis pas intéressé professionnellement parlant par le fait d'avoir tort dans mes partis pris (et j'aimerais/aimerai découvrir que j'ai tort).

Je vois bien ce que tu veux dire Elyas sur le fait de faire cours de la même manière. Notre idée, avec les collègues (parce que je ne suis pas un électron libre), c'est justement de profiter des demi-groupes pour travailler différemment, donc comme dit précédemment, de manière individualisée (vraiment), bosser l'oral, pourquoi pas faire de la recherche doc au CDI (impossible dans mon bahut de confier au documentaliste une moitié de classe, il n'en veut pas... Et la classe entière au CDI, au secours). Surtout, travailler des compétences. On en a identifié 4 qu'on va vraiment développer avec une progression sur l'année : en carto, analyse de document approfondie, développement construit et expressions orale. On rajoute aussi de l'apprendre à apprendre. Le tout étant relié à notre programmation de cours et à notre cours. Aujourd'hui, j'ai bossé le développement construit sur Verdun par exemple.
L'idée, c'est donc surtout de ne pas faire un cours classique. Sinon en effet, ça n'a pas beaucoup d'intérêt.

Après les petits plus : classes nettement plus calmes, possibilité de bouger les élèves. Et j'ai pas récupéré les meilleures 3emes hein... Ce qui st bien sûr propice à la concentration des faibles, donc à leur réussite.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par Elyas le Lun 12 Sep 2016 - 18:30

@kiwi a écrit:
@Elyas a écrit:
@*Fifi* a écrit:
@Elyas a écrit:

Je suis très content pour toi mais ce sont tes premiers cours en groupe réduit, voyons ce qu'il en sera dans six mois. Ensuite, j'ai deux questions dont les réponses m'intéressent tout particulièrement :
- as-tu mis en place un cours vraiment différent (et par différent, je parle techniquement et pas de faire la même chose qu'en classe entière, la seule chose changeant étant le temps passé avec les élèves individuellement) ?
- comment vas-tu faire en sorte que ceux qui se noient dans la masse en classe entière comme tu dis rebondissent grâce au travail en demi-groupe et qu'ils travaillent aussi efficacement en classe entière ?

Après, j'ai les mêmes réserves que tshai couplées au fait que si on compte sur ces groupes réduits pour aider et faire progresser les élèves en difficulté, on va droit dans le mur car budgétairement, il n'y aura jamais ce qu'il faut. En tout cas, je suis très content pour toi.
Vraiment j'ai du mal à comprendre... et je trouve un peu rude que tu dises de voir dans 6 mois... Suspect Perso ça fait 4 ans que j'en ai dans une classe et je suis ravie que cela s'étende aux autres 6e.
Ce que dit tschai sur la présence d'une heure en classe entière entre les groupes est lié au fait que son chef n'a pas su faire les EDT comme il faut pédagogiquement parlant. Ce n'est pas le problème des groupes en soi. Evidemment que les groupes sont pris sur les horaires puisque désormais l'EDT d'un élève ne doit pas dépasser les 26h. Mais je ne vois pas en quoi je n'avance pas mon cours en groupe, au contraire je trouve que j'avance bien plus vite quand ils ne sont que la moitié !
Sinon pour tes questions : mon cours n'est pas en soi différent mais le temps passé avec chacun pour moi est important. La différenciation, soit, mais pour moi l'aide humaine est plus utile avant tout. Après, perso, je vais profiter de ces groupes pour travailler sur cette heure là ce qui est le plus difficile (récit, croquis etc). Ca demande un peu d'organisation, mais c'est faisable.
Pour ta remarque budgétaire, il est évident que malheureusement on ne pourra pas en faire partout... mais quand on est la possibilité (et que, je me répète, le chef ne met pas le basar avec les EDT), je ne vois pas pourquoi refuser de principe... et surtout je ne vois pas pourquoi un enseignant qui travaillerait en groupe ferait plus mal son travail. Au pire, il ne le fait pas mieux ! Razz

Je n'ai jamais sous-entendu qu'un enseignant avec des groupes réduits faisait mal son travail. En revanche, ta dernière phrase est ce qui m'interpelle le plus. Ensuite, mes questions sont de vraies questions dont les réponses m'intéressent vivement car la question du travail en groupe réduit est une piste vraiment intéressante si elle propose des pistes nouvelles. Or, si on en croit les études sérieuses sur le sujet, la plus-value de ce type de dispositif est faible car il se base principalement sur faire la même chose qu'en groupe entier (et pourquoi un élève échouant en classe entière avec cette technique réussirait mieux en groupe réduit avec la même technique) et la question de l'aide du professeur (si l'élève réussit en groupe réduit, n'est-ce pas en raison de la présence plus massive de l'enseignant  et, dès lors, en autonomie et en classe entière, peut-il réussir seul ?).

Evidemment, quelques élèves réussiront ainsi. Cependant, le but n'est pas quelques mais l'immense majorité. Si on s'en restreint à des dispositifs n'ayant qu'un faible impact, on se tire une balle dans le pied.

Cependant, les mêmes études pointent que si en groupe réduit, l'enseignant change sa façon d'enseigner (autre que par le temps d'attention accordée à l'élève), il y a un vrai plus.

Or, chaque fois que je parle avec des gens ou que je vais dans leurs classes, l'enseignement utilise les mêmes techniques en classe entière ou en groupe réduit. Je n'ai sans doute pas de bol. Dès lors, cela m'intéresse vivement de lire des retours d'expérience si les pratiques diffèrent.


Ensuite, si je parle de voir dans 6 mois, ce n'est pas pour être rude mais pour voir si les élèves vont continuer à être comme en septembre ou si la démotivation qui est souvent présente pour certains élèves en difficulté ne va pas finir par apparaître (ce que je ne souhaite absolument pas). Et cette question de la motivation m'intéresse et connaissant un peu Kiwi et son engagement, ça m'intéresse ses retours.

Ce n'est pas parce que je ne suis pas favorable au demi-groupe que je ne suis pas intéressé professionnellement parlant par le fait d'avoir tort dans mes partis pris (et j'aimerais/aimerai découvrir que j'ai tort).

Je vois bien ce que tu veux dire Elyas sur le fait de faire cours de la même manière. Notre idée, avec les collègues (parce que je ne suis pas un électron libre), c'est justement de profiter des demi-groupes pour travailler différemment, donc comme dit précédemment, de manière individualisée (vraiment), bosser l'oral, pourquoi pas faire de la recherche doc au CDI (impossible dans mon bahut de confier au documentaliste une moitié de classe, il n'en veut pas... Et la classe entière au CDI, au secours). Surtout, travailler des compétences. On en a identifié 4 qu'on va vraiment développer avec une progression sur l'année : en carto, analyse de document approfondie, développement construit et expressions orale. On rajoute aussi de l'apprendre à apprendre. Le tout étant relié à notre programmation de cours et à notre cours. Aujourd'hui, j'ai bossé le développement construit sur Verdun par exemple.
L'idée, c'est donc surtout de ne pas faire un cours classique. Sinon en effet, ça n'a pas beaucoup d'intérêt.

Après les petits plus : classes nettement plus calmes, possibilité de bouger les élèves. Et j'ai pas récupéré les meilleures 3emes hein... Ce qui st bien sûr propice à la concentration des faibles, donc à leur réussite.

Ton retour d'expérience n'en sera que plus intéressant, de fait Wink

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par kiwi le Lun 12 Sep 2016 - 18:37

@Isis39 a écrit:Si j'avais pu avoir des groupes le même jour, j'aurais accepté. Mais ce n'était pas du tout le cas.

C'est plus facile quand il y a une autre matière en demi-groupe, car comme ça, pas de perm. Nous on est aligné avec le Français. Et ça faisait partie de nos exigences d'edt sur la fiche de vœu. J'ai été très claire l'an dernier avec le PA.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par *Fifi* le Lun 12 Sep 2016 - 19:57

@kiwi a écrit:
@Isis39 a écrit:Si j'avais pu avoir des groupes le même jour, j'aurais accepté. Mais ce n'était pas du tout le cas.

C'est plus facile quand il y a une autre matière en demi-groupe, car comme ça, pas de perm. Nous on est aligné avec le Français. Et ça faisait partie de nos exigences d'edt sur la fiche de vœu. J'ai été très claire l'an dernier avec le PA.
Oui ici aussi sauf que c'est avec les maths. Pour deux classes les groupes se suivent, pour l'autre c'est d'un jour à l'autre mais jamais avec des heures de cours entre. Pas de trou pour les élèves et pas mal d'heures où les cours doivent être plus calmes.

_________________
Pour accéder à la banque de données en HG, merci de lire le règlement ici :
http://www.neoprofs.org/t36320-bdd-hg-reglement

*Fifi*
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: AP en HG : je ne suis pas certaine d'avoir compris ce que je devais faire

Message par KrilinXV3 le Lun 12 Sep 2016 - 21:14

@tschai a écrit:
@kiwi a écrit:
Alors qu'on ne me dise pas que les demi-groupes en HG sont inutiles. Car en effet, on ne peut pas pester contre les effectifs qui enflent, et refuser des groupes allégés quand on en a la possibilité.
 Je ne dis pas qu'ils sont inutiles, mais j'y vois deux problèmes que j'affronte depuis cette rentrée
Moi je l'ai dit, mais ça n'engage que moi, évidemment. J'aurais dû utiliser des modérateurs.

Pour résumer ce que je regrette, en fait: j'ai laissé l'AP à mes collègues (de Sciences, Maths, Langues), car ils le voulaient pour avoir des groupes. Ils ont les groupes, ne font pas d'AP. Moi j'en fait, mais pas dans une démarche d'établissement. Et du coup comme "toutes les disciplines concourent aux enseignements complémentaires", je dois faire un EPI.

_________________
Asinus asinum fricat

KrilinXV3
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum