répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Message par Liseron le Mar 24 Nov 2015 - 22:27

Cripure a écrit:
@scot69 a écrit:Il y a 2 ans, j'ai été inspecté et l'inspectrice m'a fait un rapport épouvantable et surtout mensonger.

J'étais très très en colère et j'ai écrit un courriel INCENDIAIRE la traitant de menteuse, d'incompétente, de sournoise... j'étais sur le point de lui envoyer mais j'ai tout de même demandé des conseils à des collègues plus expérimentés ainsi qu'à mon syndicat. Ils me l'ont tous déconseillé très fortement: on ne peut pas contester un rapport d'inspection, la seule chose que l'on peut contester, c'est une note, et encore, s'il y a vice de procédure. Je ne l'ai pas envoyé!

Si on envoie un courrier comme le mien, il ira dans notre dossier et le prochain inspecteur qui viendra aura un à-priori sur nous car il ira dans le sens de son collègue...

Bref, je me suis écrasé car cette personne n'en vaut même pas la peine...
C'est complètement faux. Bien sûr qu'on peut contester un rapport. On le fait calmement, et surtout de façon factuelle, en pointant les mensonges et les points de désaccord. On fait annexer ces remarques au rapport d'inspection au moment de la signature. Et on peut envoyer ces remarques à l'Inspection générale, qui peut diligenter une contre-inspection. Et ce n'est pas si rare.

Oui, j'ai eu cette expérience avec un chargé d'inspection.
J'ai écrit un document, que j'ai fait annexer au rapport (en mentionnant bien à côté de ma signature son existence). Je n'y ai repris que ce qui était incontestablement subjectif ou faux, en rétablissant ma version de la manière la plus neutre possible  (par exemple, il prétendait qu'à un moment, j'avais changé d'exercice parce que les élèves s'agitaient... Je me suis fait un plaisir d'expliquer les tenants et les aboutissants de ma démarche pédagogique !).
Pas de réponse mais plusieurs points d'augmentation...

Liseron
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Message par Elyas le Mar 24 Nov 2015 - 23:13

Liseron, les points d'augmentation ont rarement à voir avec la qualité d'un cours ou sa nullité. On te met dans une catégorie de la grille de notation en fonction de ce qu'on pense que tu vaux. Ainsi, une inspection médiocre d'une personne échelon 9 avec une note de 38 pourra devenir un 43 sans problème. Le collègue aura gagné 5 points mais il sera toujours mal classé pour les promotions.
Les gens pensent donc que tout se passe bien alors que non. Les gens ne connaissent que rarement cet aspect des notes pédagogiques.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Message par Liseron le Mar 24 Nov 2015 - 23:21

@Elyas a écrit:Liseron, les points d'augmentation ont rarement à voir avec la qualité d'un cours ou sa nullité. On te met dans une catégorie de la grille de notation en fonction de ce qu'on pense que tu vaux. Ainsi, une inspection médiocre d'une personne échelon 9 avec une note de 38 pourra devenir un 43 sans problème. Le collègue aura gagné 5 points mais il sera toujours mal classé pour les promotions.
Les gens pensent donc que tout se passe bien alors que non. Les gens ne connaissent que rarement cet aspect des notes pédagogiques.

Oui, effectivement. Ceci dit si j'avais été moins augmentée je ne serais pas passée au choix ensuite.

Liseron
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Message par Elyas le Mar 24 Nov 2015 - 23:27

@Liseron a écrit:
@Elyas a écrit:Liseron, les points d'augmentation ont rarement à voir avec la qualité d'un cours ou sa nullité. On te met dans une catégorie de la grille de notation en fonction de ce qu'on pense que tu vaux. Ainsi, une inspection médiocre d'une personne échelon 9 avec une note de 38 pourra devenir un 43 sans problème. Le collègue aura gagné 5 points mais il sera toujours mal classé pour les promotions.
Les gens pensent donc que tout se passe bien alors que non. Les gens ne connaissent que rarement cet aspect des notes pédagogiques.

Oui, effectivement. Ceci dit si j'avais été moins augmentée je ne serais pas passée au choix ensuite.

Il faut aussi prendre en compte le retard d'inspection. Quand on connaît un peut tout ça plus quelques autres trucs, on relativise énormément sur les inspections. C'est dans le cas où on passe de B quelque chose à A1/A2/A3 qu'on peut se dire qu'on a eu une bonne inspection. Après, quand on est noté dans les B, c'est que l'inspection a été standard ou mauvaise. Il ne faut pas croire, ce qui est demandé aux enseignants en notation "bienveillante" est aussi demandé aux IA-IPR.

Le pire qu'on puisse avoir en inspection, c'est de se prendre un stage imposé, d'avoir un IA-IPR qui va mettre du temps à revenir ou d'avoir avis défavorable à la hors classe. Hormis le dernier point qui interroge lors des CAPA, on ne risque vraiment pas grand chose.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: répondre à un inspecteur : que risque-t-on ?

Message par Liseron le Mar 24 Nov 2015 - 23:34

Mais ce n'est qu'un détail par rapport à la question initiale. Je voulais simplement témoigner qu'il n'y avait aucun risque particulier à "répondre à un inspecteur". Et que la note ait sans doute été la même sans les remarques que j'ai écrites m'importe peu : ce qui compte pour moi est d'avoir laissé dans mon dossier ma version des faits, en regard de celle de l'inspecteur.

Liseron
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum