Question aux profs de prépa

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Mer 5 Oct 2011 - 8:39

Voilà, ma fille est entrée en prépa cette année, et une guerre ouverte est déclarée entre sa prof de lettres et sa prof de culture antique. De cours en cours, elles se lancent des piques par classe interposée. Il paraît que c'est assez amusant à suivre, mais la question n'est pas là.

Le sujet qui les oppose semble le suivant : la prof de culture antique (et donc par ailleurs de latin et de grec, même si ma fille a un autre prof de latin et ne fait pas de grec, donc ne la voit qu'en culture antique) affirme qu'un élève grand débutant en latin en hypokhâgne peut avoir ses chances de passer le concours d'Ulm. La prof de lettres, elle, dit que c'est complètement suicidaire, que personne n'y est jamais arrivé sans avoir fait ses 7 ans de latin au lycée.

Savez-vous ce qu'il en est réellement ? Un élève non latiniste au lycée peut-il, en commençant le latin en hypokhâgne, avoir une chance au concours d'Ulm, ou bien doit-il uniquement viser Lyon ?

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Invité23 le Mer 5 Oct 2011 - 9:12

Je ne suis pas prof en prépa, juste ancienne khâgneuse de Fermat. Quand j'ai voulu commencer le grec en HK, je me suis fait "gentiment" débouter par le principal qui m'a expliqué que je n'aurai jamais Ulm sans avoir fait de grec au lycée, et qui m'a conseillé de me concentrer sur les autres matières.
Avec le recul, je pense qu'il avait vraiment raison.
Et le grec a la réputation d'être moins casse-gueule que le latin, où tu arrives très vite au CS...
En espérant t'avoir aidée...

Invité23
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par MelanieSLB le Mer 5 Oct 2011 - 11:22

J'ai commencé le grec en hypokhâgne, et, lors de mon année de khûbe, j'ai eu 14 à la version de grec au concours d'Ulm. Je ne pense pas que ce soit impossible, mais je ne connais pas les nouvelles épreuves que ta fille va passer (culture antique, c'est quoi ce bidule????).

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par phi le Mer 5 Oct 2011 - 12:07

Mon expérience date d'il y a quelques années, j'avais fait du latin et du grec au lycée mais pour la plupart d'entre nous, c'était tellement peu que nous avions à peu près tout repris en hypokhâgne, il n'y avait pas de grande différence de niveau entre les grands débutants et la plupart des autres, sauf pour ceux qui étaient "tombés dedans étant petit". J'étais à Louis-le-grand, et j'ai préparé Ulm Wink
Bon courage à ta fille Smile

PS: Dans mon souvenir, nous avions beaucoup de profs qui nous disaient que nous n'arriverions à rien,... C'est très angoissant quand on arrive là dedans sans avoir l'habitude, et je pense que c'est contre productif...

phi
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Ruthven le Mer 5 Oct 2011 - 12:36

Ta fille hésite entre les deux concours ? Ce que je vais dire n'est pas très politiquement correct, mais pour Ulm, j'ai l'impression que tout est déjà joué avant l'entrée en hypokhâgne alors que pour Lyon il y a moyen de tirer son épingle du jeu par la formation et le travail durant les deux années de prépa (même si avec la BEL il y a rapprochement des deux écoles).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Jeu 6 Oct 2011 - 0:16

?

Que veux-tu dire Ruthven par "déjà joué avant l'entrée en hypokhâgne" ?

Non, ma fille veut passer Lyon de toute manière, mais elle aimerait bien savoir laquelle de ses deux profs a raison. Et comprendre un peu comment tout ça marche, c'est assez opaque pour nous.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Abraxas le Jeu 6 Oct 2011 - 3:02

C'est certainement jouable en misant sur une intégration en khube.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Oct 2011 - 5:22

@Rikki a écrit: Un élève non latiniste au lycée peut-il, en commençant le latin en hypokhâgne, avoir une chance au concours d'Ulm, ou bien doit-il uniquement viser Lyon ?

Lyon me paraît plus "jouable", effectivement.
Mais, comme le fait remarquer Abraxas, un khubage peut permettre l'intégration à Ulm.
De toute façon,avec la BEL, il est facile de présenter les deux concours en simultané.

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Thalia de G le Jeu 6 Oct 2011 - 5:57

BEL
Quoi t'est-ce ?

Petite remarque : je suis perdue avec toutes ces évolutions, sur lesquelles je ne porte aucun jugement de valeur.
En 1975, c'était simple
Ulm (LM) et Saint-Cloud (LC) pour les garçons
Sèvres (LC) et Fontenay (LM) pour les filles

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Palombella Rossa le Jeu 6 Oct 2011 - 6:30


La BEL, c'est la banque d'épreuves littéraires.
Je n'ai pas le temps de vous expliquer maintenant, parce qu'il est déjà 6 h 30 et que je dois aller me préparer avant d'aller au taf, mais je vous ferai un petit topo là-dessus ce soir, à moins qu'un autre prof de CPGE veuille bien s'y kholler à ma place.
vous pouvez également aller voir sur le site des deux assoces de profs en prépa, l'APPLS, http://www.netvibes.com/appls#INFOS_LETTRES
et l'APFLA-CPL : http://www.apfla-cpl.com/

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par ionion381 le Jeu 6 Oct 2011 - 6:59

@Ruthven a écrit:Ta fille hésite entre les deux concours ? Ce que je vais dire n'est pas très politiquement correct, mais pour Ulm, j'ai l'impression que tout est déjà joué avant l'entrée en hypokhâgne alors que pour Lyon il y a moyen de tirer son épingle du jeu par la formation et le travail durant les deux années de prépa (même si avec la BEL il y a rapprochement des deux écoles).

Je suis complètement d'accord avec Ruthven pour Ulm. Si cela se passe toujours comme lorsque j'ai passé le concours (il y a 8 ans), on savait très bien qu'on n' avait aucune chance si on n' était pas dans les grandes prépas parisiennes (niveau + petits arrangements obscurs...). Lyon est plus accessible.
J'ai commencé le latin en hypo et je faisais du grec depuis le collège. En khâgne, quand on a été regroupé, j'étais une des meilleures en latin (et j'ai eu 12 au concours). Bon, on avait un prof extra (et très beau) ce qui a beaucoup aidé^^.

ionion381
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Provence le Jeu 6 Oct 2011 - 7:14

@ionion381 a écrit:
Si cela se passe toujours comme lorsque j'ai passé le concours (il y a 8 ans), on savait très bien qu'on n' avait aucune chance si on n' était pas dans les grandes prépas parisiennes (niveau + petits arrangements obscurs...).

Aucune chance, pas forcément. Le problème, dans ma prépa, était plutôt que personne n'y croyait. C'est pourquoi la surprise fut générale lorsqu'il y eut des admissibles et un admis ( intelligent, forcément, et gros gros bosseur) dans ma promo. De quels arrangements parles-tu?

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Jeu 6 Oct 2011 - 7:55

Le prof de latin de ma fille est également très beau ! Very Happy

J'attends avec impatience les explications sur ces histoires de BEL, parce qu'on nous a expliqué mais je dois avouer que ça n'est pas très clair, et on n'a pas autant d'info que ce qu'on aurait aimé avoir.

On sait qu'il y a un concours, qu'il peut aller pour plusieurs écoles mais qu'il faut sans doute repasser des épreuves en plus, mais on n'en sait guère plus.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Ruthven le Jeu 6 Oct 2011 - 8:06

@Rikki a écrit:?

Que veux-tu dire Ruthven par "déjà joué avant l'entrée en hypokhâgne" ?

Non, ma fille veut passer Lyon de toute manière, mais elle aimerait bien savoir laquelle de ses deux profs a raison. Et comprendre un peu comment tout ça marche, c'est assez opaque pour nous.

J'ai l'impression que l'importance de la culture générale réservait presque de fait le concours à des héritiers, mais cela a peut-être changé avec la BEL. Je viens de voir que désormais le programme d'histoire était déterminé - et n'avait plus les proportions délirantes qu'il pouvait avoir dans la version précédente (la France de 1850 à nos jours, le monde de 1914 à nos jours).

Quand mes élèves vont en hypokhâgne, je leur conseille la plupart du temps la khâgne Lyon. Ensuite, il faut voir aussi les spécialités (à Lyon les philosophes sont recrutés dans le même contingent que les historiens, et c'est parfois un peu difficile pour eux alors qu'il n'y a pas de contingent entre disciplines, me semble-t-il, à Ulm).

Je suis assez curieux de connaître le regard que portent ceux qui sont à l'intérieur du système comme Palombella Rossa.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par doctor who le Jeu 6 Oct 2011 - 8:11

Je suis passé par Lyon et je pense que c'est jouable, vu le niveau global qu'on atteint de toutes façons à la fin d'un lycée lambda. Pour Ulm, je suis plus réservé. Ca voudrait dire qu'en trois ans, elle apprend deux langues de manière vraiment poussée, plus le français, plus l'histoire, etc.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com

doctor who
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Kilmeny le Jeu 6 Oct 2011 - 8:56

@Rikki a écrit:Voilà, ma fille est entrée en prépa cette année, et une guerre ouverte est déclarée entre sa prof de lettres et sa prof de culture antique. De cours en cours, elles se lancent des piques par classe interposée. Il paraît que c'est assez amusant à suivre, mais la question n'est pas là.

Le sujet qui les oppose semble le suivant : la prof de culture antique (et donc par ailleurs de latin et de grec, même si ma fille a un autre prof de latin et ne fait pas de grec, donc ne la voit qu'en culture antique) affirme qu'un élève grand débutant en latin en hypokhâgne peut avoir ses chances de passer le concours d'Ulm. La prof de lettres, elle, dit que c'est complètement suicidaire, que personne n'y est jamais arrivé sans avoir fait ses 7 ans de latin au lycée.

Savez-vous ce qu'il en est réellement ? Un élève non latiniste au lycée peut-il, en commençant le latin en hypokhâgne, avoir une chance au concours d'Ulm, ou bien doit-il uniquement viser Lyon ?

Bien sûr qu'il a une chance !

J'ai passé Ulm en ayant commencé le grec en Hypokhâgne. J'ai été admissible (pas la première année, mais ce n'est pas le grec qui m'a mis des bâtons dans les roues). C'est d'ailleurs le grec qui m'a permis ensuite d'avoir l'agrégation. Il est plus facile de commencer le latin que le grec. Donc oui : elle a toutes ses chances, en travaillant, bien entendu.

J'ai aussi vu des gens qui avaient commencé le latin en Hypokhâgne réussir le concours sans aucun problème...

_________________
Un petit clic pour les animaux : http://www.clicanimaux.com/catalog/accueil.php?sites_id=1

Kilmeny
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Iphigénie le Jeu 6 Oct 2011 - 9:18

Je serais assez d'accord avec Doctor Who:mon parcours perso est trop lointain pour que mon expérience soit encore significative, mais par contre il faut bien voir la pauvreté du parcours des LA en lycée aujourd'hui pour penser que c'est jouable en débutant (surtout le grec ! mais le latin reste largement jouable aussi à mon avis) en hypo.Si je comprends bien c'est la prof de LM qui est plus défaitiste que la prof de LA:peut-être que la prof de LM reste sur une vision passée et obsolète des études latines en lycée.D'ailleurs :7 ans de latin en lycée? Hum Hum! Droit sur la grammaire! Bon courage

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Lo le Jeu 6 Oct 2011 - 9:33

J'ai un ami entré à ulm qui a commencé le latin en hypo.

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.

Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Lo le Jeu 6 Oct 2011 - 9:37

@MelanieSLB a écrit:J'ai commencé le grec en hypokhâgne, et, lors de mon année de khûbe, j'ai eu 14 à la version de grec au concours d'Ulm. Je ne pense pas que ce soit impossible, mais je ne connais pas les nouvelles épreuves que ta fille va passer (culture antique, c'est quoi ce bidule????).

Ça doit être l'histoire ancienne que j'ai connue.

_________________
"Fuir! là-bas fuir! Je sens que des oiseaux sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux!"

MALLARME, Brise Marine

__________________________________________________________
2011-2012: 1ère en français et latin, Terminale en latin et grec
2010-2011: Une 5ème et deux 3ème en français, tous les niveaux du collège en latin.
2009-2010: 4ème en français, 2nde en latin.

Lo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par piesco le Jeu 6 Oct 2011 - 14:11

La BEL est une banque de concours. A l'écrit, tous les candidats aux ENS passent certains épreuves communes.
Par exemple en espagnol l'épreuve TC est commune, mais celle d'option est différente. pour les autres matières c'est à peu près la même chose.

Après, la facilité d'accès d'une au autre ENS reste relative, vous pouvez consulter les archives des concours.
ens-fr
ens-lyon.fr


piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par User5899 le Jeu 6 Oct 2011 - 14:17

La prépa Ulm m'a toujours semblé préférable parce que hors programme d'oeuvres en lettres (à l'époque : l'est-elle encore ?). Pour le latin, il faut vraiment en manger. A ce compte-là, je pense que Ulm est envisageable (mais culture de l'antiquité, koi t'est-ce ?). En tout cas, j'ai commencé le grec à mi terminale et j'ai toujours eu de très bonnes notes en VG à Ulm (même si aujourd'hui, mon grec fiche le camp très vite, puisque je ne l'enseigne plus).

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Jeu 6 Oct 2011 - 17:53

J'ai demandé à ma fille pour "culture antique". Voici sa réponse :

En gros, c'est apparemment une nouvelle discipline qu'on suit en classe entière (hellénistes et latinistes débutants et confirmés) qui est censée partir de la langue pour aller vers la culture. En ce moment, on fait la mythologie "de base" greco-romaine, à partir d'un texte d'Hesiode. J'aime bien, ce n'est pas une matière de concours, mais plutôt quelque chose censé servir partout, augmenter notre culture générale. Et ça nous rend familiers avec la langue ancienne que nous n'étudions pas, genre "vagues notions".
Je pense que c'est pour compenser le fait que, dans les cours de langues anciennes, on fasse surtout beaucoup de grammaire !

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par FD le Jeu 6 Oct 2011 - 19:07

La culture antique est apparue il y a quelques années (2007 je crois), quand la classe d’hypokhâgne a été réformée, depuis lors l’étude d’une langue ancienne est obligatoire pour tout le monde en hypokhâgne (avant elle ne l’était pas pour ceux qui voulaient aller en khâgne Lyon), et l’horaire minimal est 1h de culture antique et 2h de latin ou de grec débutant ou confirmé (mais si j’ai bien compris on peut aller jusqu’à 1h de culture antique, 4h de latin et 4h de grec).

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par User5899 le Jeu 6 Oct 2011 - 20:55

Ah tiens, en prépa aussi, on fait de la soupe maintenant. Intéressant. Pas encore de Bii ou de HDA ?

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par FD le Jeu 6 Oct 2011 - 21:09

Je ne crois pas, mais en prépa scientifique ça fait un moment qu’il y a des TIPE (Travaux d’Intérêt Personnel Encadrés ou un truc de ce genre), qui sont l’ancêtre des TPE et sont à peu près aussi utiles qu’eux.

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 8 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum