Question aux profs de prépa

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par FD le Jeu 6 Oct 2011 - 21:09

Je ne crois pas, mais en prépa scientifique ça fait un moment qu’il y a des TIPE (Travaux d’Intérêt Personnel Encadrés ou un truc de ce genre), qui sont l’ancêtre des TPE et sont à peu près aussi utiles qu’eux.

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Invité le Jeu 6 Oct 2011 - 21:17

@FD a écrit:Je ne crois pas, mais en prépa scientifique ça fait un moment qu’il y a des TIPE (Travaux d’Intérêt Personnel Encadrés ou un truc de ce genre), qui sont l’ancêtre des TPE et sont à peu près aussi utiles qu’eux.

Bien d'accord!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par FD le Jeu 6 Oct 2011 - 22:20

@FD a écrit:TIPE (Travaux d’Intérêt Personnel Encadrés ou un truc de ce genre)
C’est Travaux d’Initiative Personnelle Encadrés en fait ; je me disais bien qu’il y avait quelque chose qui clochait dans mon interprétation...

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par John le Ven 7 Oct 2011 - 15:13

affirme qu'un élève grand débutant en latin en hypokhâgne peut avoir ses chances de passer le concours d'Ulm. La prof de lettres, elle, dit que c'est complètement suicidaire
Ben c'est comme si elle voulait passer l'allemand à Ulm en commençant l'allemand maintenant. On peut apprendre l'allemand très vite - et le latin aussi. Mais ça n'est facile pour personne.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Sam 8 Oct 2011 - 9:32

L'allemand, non, mais j'ai l'impression que ma fille a commencé à apprendre l'anglais à peu près en Première, quand elle a eu des profs dignes de ce nom ! Very Happy

Elle a eu une seule prof au collège qui était une cata ambulante, pendant les 4 ans ce qui faisait beaucoup, et une prof un peu dingue en Seconde. C'est vrai qu'atteindre le niveau bac en deux ans d'apprentissage structuré, ça a été coton !

Mais bon, avec du boulot, plus un petit séjour aux USA d'un mois, elle a pu démarrer sa prépa avec des bonnes bases (et des très bonnes notes — 11, 13,5 et 15) en anglais.

Pour le latin, envoyer faire un petit séjour dans le pays comme "joker" semble plus difficile...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par John le Sam 8 Oct 2011 - 9:34

Un stage au Vatican ? Very Happy
Mais je ne sais pas trop ce que les bons pères et leurs éminences lui trouveraient à faire :/
Dans une théocratie machiste et homophobe, il n'y a pas grand chose à faire pour les dames.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Iphigénie le Sam 8 Oct 2011 - 9:37

Ça me rappelle une CDE adjointe qui après avoir tout fait pour sabrer les heures de LA est partie pour le lycée français de Rome en me disant: "Je me suis remise au latin, du coup".J'ai juste trouvé à lui répondre: "oh vous savez, c'est trop tard maintenant , ils parlent italien à Rome." Very Happy

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Sam 8 Oct 2011 - 9:49

@John a écrit:Un stage au Vatican ? Very Happy
Mais je ne sais pas trop ce que les bons pères et leurs éminences lui trouveraient à faire :/
Dans une théocratie machiste et homophobe, il n'y a pas grand chose à faire pour les dames.

... et encore moins pour les demoiselles ! Wink


_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par John le Sam 8 Oct 2011 - 9:52

Je ne sais pas : je ne fais pas la distinction pour les hommes, alors pour les dames non plus Very Happy

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Ruthven le Sam 8 Oct 2011 - 10:05

@Rikki a écrit:L'allemand, non, mais j'ai l'impression que ma fille a commencé à apprendre l'anglais à peu près en Première, quand elle a eu des profs dignes de ce nom ! Very Happy

Elle a eu une seule prof au collège qui était une cata ambulante, pendant les 4 ans ce qui faisait beaucoup, et une prof un peu dingue en Seconde. C'est vrai qu'atteindre le niveau bac en deux ans d'apprentissage structuré, ça a été coton !

Mais bon, avec du boulot, plus un petit séjour aux USA d'un mois, elle a pu démarrer sa prépa avec des bonnes bases (et des très bonnes notes — 11, 13,5 et 15) en anglais.

Pour le latin, envoyer faire un petit séjour dans le pays comme "joker" semble plus difficile...

Il y a plusieurs stages de vacances intensif en latin (l'ILOAM à l'ENS Lyon pendant les grandes vacances mais j'ai déjà vu d'autres initiatives).

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par nlm76 le Sam 8 Oct 2011 - 12:19

Lorsqu'elle aura décortiqué complètement vingt textes majeurs d'une vingtaine de lignes... et qu'elle les connaîtra PAR CŒUR, elle aura atteint un niveau supérieur. Ajoutes-y la lecture soigneuse et précise du Bellum Gallicum en entier et le niveau de l'agreg sera là.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par John le Sam 8 Oct 2011 - 12:27

Ajoutes-y la lecture soigneuse et précise du Bellum Gallicum en entier
Je préfère un traité de Cicéron Very Happy

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Sam 8 Oct 2011 - 13:00

Bien, la DEMOISELLE tentera le concours de Lyon, comme prévu, mais merci beaucoup pour vos avis éclairés et éclairants.



_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Nita le Sam 8 Oct 2011 - 13:14

@Rikki a écrit:
@John a écrit:Un stage au Vatican ? Very Happy
Mais je ne sais pas trop ce que les bons pères et leurs éminences lui trouveraient à faire :/
Dans une théocratie machiste et homophobe, il n'y a pas grand chose à faire pour les dames.

... et encore moins pour les demoiselles ! Wink


Erreur, bande d'impies ! Y a foule de bonne soeurs ! (Sont-ce des demoiselles, les épouses du Christ ? - je vais méditer)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par mandane le Sam 8 Oct 2011 - 14:39

Bonjour à tous,

je me permets de répondre sans avoir lu les réponses à la question.

Je suis la preuve vivante qu'on peut intégrer Ulm en commençant le latin en hypo. J'avais un niveau très mauvais, jusqu'en cube. J'ai même réussi à avoir la moyenne en version. Grâce au petit latin, j'ai eu une sorte de déblocage qui m'a fait passer de 3 (note concours) à 10.

mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par mandane le Sam 8 Oct 2011 - 14:52

Après lecture du topic: je n'avais jamais lu ce que vous dites Ruthven sur la différence Ulm/ Lyon. C'est sur que la reproduction sociale est très très forte à Ulm (beaucoup d'enfants de profs et de médecins). Mais je pense que c'est pareil pour Lyon.

On peut intégrer Ulm en étant brillant sur des matières et mauvais sur d'autres. Même si bien sûr le mieux est d'être moyen plus partout.

Je suis persuadée en revanche que pour un LC, Ulm est la voie royale: lorsqu'on a un bon niveau en latin et grec, on a peu de risque de défaillir le jour J. Et aligner deux 18 à l'écrit, ça aide pour intégrer.

mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par John le Sam 8 Oct 2011 - 14:57

C'est sur que la reproduction sociale est très très forte à Ulm (beaucoup d'enfants de profs et de médecins). Mais je pense que c'est pareil pour Lyon.

Disons, pour se faire une idée, qu'à Ulm on doit être autour des 95% d'héritiers, et à Lyon autour des 85%.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par mandane le Sam 8 Oct 2011 - 14:58

Oui, voilà ça doit se jouer à ça Very Happy

mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par FD le Sam 8 Oct 2011 - 15:27

@Rikki a écrit:Pour le latin, envoyer faire un petit séjour dans le pays comme "joker" semble plus difficile...
Elle peut lire (sans traduire) les deux parties de la méthode Ørberg, Lingua Latina per se Illustrata, Familia Romana et Roma Aeterna, dont on a déjà parlé ailleurs sur ce forum. Le début de la première partie est très simple puisque c’est destiné à des débutants complets et que c’est une méthode qu’on peut utiliser seule pour apprendre le latin, mais à la fin de la première partie c’est déjà plus complexe (toute la grammaire a été vue). Dans la deuxième partie ce sont d’abord des textes d’auteurs adaptés (version abrégée en prose de 4 livres de l’Énéide, puis des textes de Tite-Live de moins en moins adaptés), puis des textes d’auteurs non modifiés, à part parfois quelques suppressions. Pour donner une idée du niveau de la fin de la 2e partie, les 5 derniers chapitres sont :
LII. Ivgvrtha.
– Tiré de la Guerre de Jugurtha de Salluste, avec un peu plus de 700 lignes c’est le deuxième plus long chapitre du livre.
LIII. Marivs et Svlla.
– Des extraits de l’Abrégé de l’histoire romaine d’Eutrope qui sont très faciles à lire comparés aux textes précédent et suivant (comme Roma Aeterna parle de l’histoire de Rome quelquefois un texte assez simple suit un texte plus difficile pour des raisons de chronologie, mais généralement la difficulté est croissante).
– Un texte court (moins de 100 lignes) de Cicéron extrait du Brutus, où il parle de sa formation rhétorique.
LIV. Cn. Pompeivs Magnvs.
– Un long texte (plus de 500 lignes) tiré du discours De Imperio Cn. Pompeii de Cicéron.
– Deux textes courts de Tite-Live et d’Eutrope sur la fin de Mithridate et de Pompée.
LV. De re pvblica.
– Des extraits des livres I et II de De re publica de Cicéron (plus de 400 lignes).
LVI. Somnivm Scipionis.
– Livre VI de De re publica de Cicéron, un peu moins de 300 lignes, je n’ai pas vérifié dans les détails mais après une rapide comparaison avec http://www.thelatinlibrary.com/cicero/repub6.shtml, si le livre n’est pas complet il ne doit pas manquer grand-chose.
– Une ode d’Horace, Odes, livre I, XXII, Ad Fuscum.

Bon moi je n’ai pas fait de khâgne ni même d’hypokhâgne, mais si on arrive à lire ça sans trop de peine ça doit bien aider pour les concours (surtout que je viens de voir que le programme pour 2013 en langue et culture anciennes est « Le pouvoir : diriger, commander, gouverner »), évidemment il faut y passer pas mal d’heures avant d’arriver à la fin de la partie II.

FD
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Rikki le Sam 8 Oct 2011 - 16:13

Je ne sais pas si ma fille est "héritière".

Mère instit, père cadre moyen de la fonction publique, sûr que ça n'est pas Cosette, elle a des bonnes conditions matérielles et culturelles. Mais je ne sais pas où on entre dans les statistiques.

C'était plutôt moi, l'héritière, et j'ai balancé l'héritage pour finir instit ! Ou alors, les gênes de l'intelligence sautent une génération, va savoir.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr

Rikki
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Condorcet le Sam 8 Oct 2011 - 17:39

Rikki : en regardant l'essai éponyme de Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron, en 1964, ta fille aurait été une "héritière"... Les statistiques de l'ouvrage reposent sur les données fournies par les grandes écoles en 1961-1962... Aujourd'hui, je ne sais pas.
Quant aux gènes de l'intelligence... Shocked Rolling Eyes

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par mandane le Sam 8 Oct 2011 - 18:04

Ben, sans vouloir être brutale, oui clairement, tout enfant de professeur est un héritier (en jeu, le fameux capital culturel de Bourdieu). Y a qu'à voir le nombre d'enfants de prof à l'ENS: on voit clairement que ce sont en général des enfants pour qui les parents se sont beaucoup impliqués, qui ont fait des cursus stratégiquement forts (une fois, en discutant avec mes camarades, je me suis rendue compte que j'étais absolument la seule à ne pas avoir fait de classes européennes- latin).

Je crois qu'une récente étude a montré que le doublé gagnant pour réussir sa scolarité c'était avoir un parent professeur + un parent cadre supérieur avec un bon salaire (ce qui n'est pas la cas du prof Laughing ).

mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Condorcet le Sam 8 Oct 2011 - 18:05

Je crois aussi, mandane topela

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par doublecasquette le Sam 8 Oct 2011 - 18:11

@mandane a écrit:
Je crois qu'une récente étude a montré que le doublé gagnant pour réussir sa scolarité c'était avoir un parent professeur + un parent cadre supérieur avec un bon salaire (ce qui n'est pas la cas du prof Laughing ).
Deux parents professeurs titulaires de chaire dans le supérieur et anciens élèves des ENS, ça le fait aussi. topela

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par mandane le Sam 8 Oct 2011 - 18:24

[/quote]
Deux parents professeurs titulaires de chaire dans le supérieur et anciens élèves des ENS, ça le fait aussi. topela [/quote]


Oh oui, ça encore plus! (c'est ton cas double casquette?). Il y a toujours un certain contingent d'enfants de normaliens (en général dans les 10 premiers). Il y a encore mieux, c'est les normaliens enfants de normaliens professeurs à l'ENS cheers !

Cela me laisse songeuse: je me dis souvent que ce sont des enfants qui auraient pu faire leurs premiers pas dans la fameuse cour aux Ernests quand d'autres naissaient dans des foyers sans livres ...


mandane
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Question aux profs de prépa

Message par Iphigénie le Sam 8 Oct 2011 - 18:26

Si les enfants de profs rataient majoritairement leurs études, je trouverais ça vachement inquiétant pour l'école en général. Non?
Ça m'épate toujours lorsqu'on cherche à y voir je ne sais quelle injustice ou passe-droit :si mon dentiste a les dents cariées, j'en change immédiatement:lol:

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum