Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par C'est pas faux le Mar 15 Nov 2011 - 0:54

Je rentre d(un repas de famille chez ma soeur (DRH d'une grande entreprise, mari DG d'une grande entreprise, baraque à 3 M d'euros, piscine, bonniche, Audi je-ne-sais-quoi et Porsche dans la cour, etc.
J'en ai pris plein la gueule en soutenant que nous n'étions pas si privilégiés que ça.
Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Si.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par User5899 le Mar 15 Nov 2011 - 1:14

@C'est pas faux a écrit:Je rentre d(un repas de famille chez ma soeur (DRH d'une grande entreprise, mari DG d'une grande entreprise, baraque à 3 M d'euros, piscine, bonniche, Audi je-ne-sais-quoi et Porsche dans la cour, etc.
J'en ai pris plein la gueule en soutenant que nous n'étions pas si privilégiés que ça.
Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Si.
Ca brûle, les Audi et les Porsche, non ?
Une petite vignette auto au-delà de 6 chevaux fiscaux à 10 000 € le cheval, moi je trouve que ça aurait de la gueule.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par lalilala le Mar 15 Nov 2011 - 6:33

@Pierre_au_carré a écrit:
@menerve a écrit:Ben de tt façon dans mon coin y'a plus de médecins dispos donc....

Et pour l'égalité public/privé je propose
- que les fonctionnaires touchent un intéressement....par exemple on pourrait le calculer sur la base du pourcentage au brevet ....95% dans mon collège, au nombre d'élèves qu'on garde quand même en classe même s'ils y vont juste pour être au chaud
- que le comité d'entreprise nous offre des séjours en vacances à des prix défiant tt concurrence
- qu'on ait des chèques restau au lieu de payer la cantine
- que nos heures de stage dans le temps où on n'est pas en cours soit payés en heure sup
- que nos frais de déplacements soient intégralement remboursés
- qu'on ait des crèches sur nos lieux de travail
- et aussi une salle de relaxation
- un arbre de noel pour nos enfants
- un treizième mois
- qu'on touche des primes d'usure de cartables/ de chaussures/ de voix/ de nerfs

Arrêtez avec ça, c'est aussi c** que de dire que les profs travaillent 18 h par semaine (voire 15 pour ces faignants d'agrégés).
Tous n'ont pas des avantages à volonté...


évidemment Wink

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog

lalilala
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Thalia de G le Mar 15 Nov 2011 - 7:04

@Pierre_au_carré a écrit:
@menerve a écrit:Ben de tt façon dans mon coin y'a plus de médecins dispos donc....

Et pour l'égalité public/privé je propose
- que les fonctionnaires touchent un intéressement....par exemple on pourrait le calculer sur la base du pourcentage au brevet ....95% dans mon collège, au nombre d'élèves qu'on garde quand même en classe même s'ils y vont juste pour être au chaud
- que le comité d'entreprise nous offre des séjours en vacances à des prix défiant tt concurrence
- qu'on ait des chèques restau au lieu de payer la cantine
- que nos heures de stage dans le temps où on n'est pas en cours soit payés en heure sup
- que nos frais de déplacements soient intégralement remboursés
- qu'on ait des crèches sur nos lieux de travail
- et aussi une salle de relaxation
- un arbre de noel pour nos enfants
- un treizième mois
- qu'on touche des primes d'usure de cartables/ de chaussures/ de voix/ de nerfs

Arrêtez avec ça, c'est aussi c** que de dire que les profs travaillent 18 h par semaine (voire 15 pour ces faignants d'agrégés).
Tous n'ont pas des avantages à volonté...
Je plussoie.
De plus nous "acceptons" de ne pas bénéficier de tous ces avantages parce que nous avons encore 18 h devant élèves, sauf ces faignants d'agrégés qui ont décroché le concours dans une pochette-surprise Wink et que nous avons la liberté de gérer notre temps de prép et de correction, à notre rythme.
Le jour où nous serons tenus à 35h dans l'établissement, il faudra revoir la donne : rémunération, voire RTT...

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Leclochard le Mar 15 Nov 2011 - 7:43

@Thalia de G a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@menerve a écrit:Ben de tt façon dans mon coin y'a plus de médecins dispos donc....

Et pour l'égalité public/privé je propose
- que les fonctionnaires touchent un intéressement....par exemple on pourrait le calculer sur la base du pourcentage au brevet ....95% dans mon collège, au nombre d'élèves qu'on garde quand même en classe même s'ils y vont juste pour être au chaud
- que le comité d'entreprise nous offre des séjours en vacances à des prix défiant tt concurrence
- qu'on ait des chèques restau au lieu de payer la cantine
- que nos heures de stage dans le temps où on n'est pas en cours soit payés en heure sup
- que nos frais de déplacements soient intégralement remboursés
- qu'on ait des crèches sur nos lieux de travail
- et aussi une salle de relaxation
- un arbre de noel pour nos enfants
- un treizième mois
- qu'on touche des primes d'usure de cartables/ de chaussures/ de voix/ de nerfs

Arrêtez avec ça, c'est aussi c** que de dire que les profs travaillent 18 h par semaine (voire 15 pour ces faignants d'agrégés).
Tous n'ont pas des avantages à volonté...
Je plussoie.
De plus nous "acceptons" de ne pas bénéficier de tous ces avantages parce que nous avons encore 18 h devant élèves, sauf ces faignants d'agrégés qui ont décroché le concours dans une pochette-surprise Wink et que nous avons la liberté de gérer notre temps de prép et de correction, à notre rythme.
Le jour où nous serons tenus à 35h dans l'établissement, il faudra revoir la donne : rémunération, voire RTT...

Ajoute la garantie de l'emploi. Ce petit avantage compte en ces temps difficiles. Le jour où il sera supprimé, on perdra quelque chose de plus important que les horaires de travail.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Thalia de G le Mar 15 Nov 2011 - 8:05

Ajoute la garantie de l'emploi.
Regrettable omission de ma part.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Daphné le Mar 15 Nov 2011 - 8:45

@C'est pas faux a écrit:Je rentre d(un repas de famille chez ma soeur (DRH d'une grande entreprise, mari DG d'une grande entreprise, baraque à 3 M d'euros, piscine, bonniche, Audi je-ne-sais-quoi et Porsche dans la cour, etc.
J'en ai pris plein la gueule en soutenant que nous n'étions pas si privilégiés que ça.
Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Si.

C'est bien pour ça qu'on nous tape dessus à bras raccourcis, plus ça tape sur les fonctionnaires plus l'électorat UMP se délecte et plus il votera dans ce sens.......... D'ailleurs faute d'autre programme celui-là fait très bien l'affaire humhum
De toute façon ils savent que nous ne faisons pas partie de leur électorat, alors pourquoi se gêner......

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Albator le Mar 15 Nov 2011 - 8:53

+1. c'est du fantasme. J'ai bossé en tant qu'ouvrier, je n'ai pas connu 90% de ces avantages. Bon, c'est normal. On se projette sur le cadre aisé, pas sur le balayeur ou le type qui répare la machine à café.

Ah bon je ne savais pas qu'il fallait un bac+5 pour être balayeur ; si l'on doit comparer il faut le faire à niveau d'études équivalent, sinon ce sont des propos anti-profs dignes du café du commerce !!!

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par ysabel le Mar 15 Nov 2011 - 9:05

@Daphné a écrit:
@C'est pas faux a écrit:Je rentre d(un repas de famille chez ma soeur (DRH d'une grande entreprise, mari DG d'une grande entreprise, baraque à 3 M d'euros, piscine, bonniche, Audi je-ne-sais-quoi et Porsche dans la cour, etc.
J'en ai pris plein la gueule en soutenant que nous n'étions pas si privilégiés que ça.
Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Si.

C'est bien pour ça qu'on nous tape dessus à bras raccourcis, plus ça tape sur les fonctionnaires plus l'électorat UMP se délecte et plus il votera dans ce sens.......... D'ailleurs faute d'autre programme celui-là fait très bien l'affaire humhum
De toute façon ils savent que nous ne faisons pas partie de leur électorat, alors pourquoi se gêner......

mais ils ont aussi pas mal de petits fonctionnaires dans leur éléectorat, et certainement le plus volatile...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Iphigénie le Mar 15 Nov 2011 - 9:11

Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Moi je trouve que 'est bien, ce souci aigu de la justice sociale. Les idées de gauche progressent Laughing

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par roxanne le Mar 15 Nov 2011 - 9:24

@condorcet a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@menerve a écrit:Ben de tt façon dans mon coin y'a plus de médecins dispos donc....

Et pour l'égalité public/privé je propose
- que les fonctionnaires touchent un intéressement....par exemple on pourrait le calculer sur la base du pourcentage au brevet ....95% dans mon collège, au nombre d'élèves qu'on garde quand même en classe même s'ils y vont juste pour être au chaud
- que le comité d'entreprise nous offre des séjours en vacances à des prix défiant tt concurrence
- qu'on ait des chèques restau au lieu de payer la cantine
- que nos heures de stage dans le temps où on n'est pas en cours soit payés en heure sup
- que nos frais de déplacements soient intégralement remboursés
- qu'on ait des crèches sur nos lieux de travail
- et aussi une salle de relaxation
- un arbre de noel pour nos enfants
- un treizième mois
- qu'on touche des primes d'usure de cartables/ de chaussures/ de voix/ de nerfs

Arrêtez avec ça, c'est aussi c** que de dire que les profs travaillent 18 h par semaine (voire 15 pour ces faignants d'agrégés).
Tous n'ont pas des avantages à volonté...

+1. c'est du fantasme. J'ai bossé en tant qu'ouvrier, je n'ai pas connu 90% de ces avantages. Bon, c'est normal. On se projette sur le cadre aisé, pas sur le balayeur ou le type qui répare la machine à café.

+ 2. Mais il est permis de rêver. Pour le caviar, je voudrais une grosse coupelle et un Chambolle-Musigny Louis Grivot 1947 Razz kiss chirolp iei
et puis même le "cadre aisé" hein, pour en cotoyer...C'est une pression de tous les instants, des horaires de dingue, le licenciement possible à tous moments..et "aisé" c'est vite dit....N'idéalisons pas un privé parfait.

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Pierre_au_carré le Mar 15 Nov 2011 - 10:36

@henriette a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@mathmax a écrit:
@Marie Laetitia a écrit:sur le principe, réduire les différences entre privé et public de ce point de vue ne me choque pas (oui je sais, je vais me faire taper).

C'est très louable d'être prêt à se sacrifier sur l'autel de l'égalité, mais pourquoi toujours s'aligner sur les plus démunis :
Une grosse majorité des salariés du privé (70% d'après un journaliste d' Europe 1) sont indemnisés dès le premier jour par leur entreprise ...

J'ai entendu quelque chose comme ça, mais sur France Inter : c'est impossible !!
Peut-être dans quelques grandes entreprises, mais pas toutes, et surement pas le cas dans les PME et TPE...

Ben M. Henriette qui bosse dans une PME avec une convention collective bien pourrie très défavorable (pas de jours de garde d'enfant malade, un système de comptage des jours de congés très étrange, etc.) a tout de même cela : après un an d'ancienneté, c'est la boite prend en charge les 3 jours de carence. Et apparemment, cette convention collective est très répandue dans les petites boites.
Et en plus, lui, il voit un médecin du travail une fois par an, qui lui fait un check-up complet à chaque fois...

PME d'une certaine taille, quand même ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Pierre_au_carré le Mar 15 Nov 2011 - 10:39

@C'est pas faux a écrit:Je rentre d(un repas de famille chez ma soeur (DRH d'une grande entreprise, mari DG d'une grande entreprise, baraque à 3 M d'euros, piscine, bonniche, Audi je-ne-sais-quoi et Porsche dans la cour, etc.
J'en ai pris plein la gueule en soutenant que nous n'étions pas si privilégiés que ça.
Thèse d'en face : il faut aligner les petits fonctionnaires (donc nous NDLR) sur les petits salariés du privé, sinon, c'est pô juste.
Si.

Pfff... Dire ça dans ce contexte là...
Je comprends que certains salariés du privé râlent, mais là... affraid

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Pierre_au_carré le Mar 15 Nov 2011 - 10:44

@Leclochard a écrit:

Ajoute la garantie de l'emploi. Ce petit avantage compte en ces temps difficiles. Le jour où il sera supprimé, on perdra quelque chose de plus important que les horaires de travail.

Je ne suis pas sûr que l'on va me comprendre, mais je crois que ça va être une chance :
combien de jeunes profs sont sûrs de rester profs jusqu'à la fin de leur carrière ?
Peut-être que ce sera l'occasion d'enfin parler du problème de la reconversion quand on est prof...

Pour certain(e)s, au moins un contrat de 10 ans ça laisse une porte de sortie contrairement à un statut intéressant mais un métier où on étouffe.
ça ne m'étonnerait pas qu'un nombre non négligeable de profs pensent à la retraite 10 ou 15 ans avant, avec les conditions actuelles...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Leclochard le Mar 15 Nov 2011 - 11:16

@Pierre_au_carré a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ajoute la garantie de l'emploi. Ce petit avantage compte en ces temps difficiles. Le jour où il sera supprimé, on perdra quelque chose de plus important que les horaires de travail.

Je ne suis pas sûr que l'on va me comprendre, mais je crois que ça va être une chance :
combien de jeunes profs sont sûrs de rester profs jusqu'à la fin de leur carrière ?
Peut-être que ce sera l'occasion d'enfin parler du problème de la reconversion quand on est prof...

Pour certain(e)s, au moins un contrat de 10 ans ça laisse une porte de sortie contrairement à un statut intéressant mais un métier où on étouffe.
ça ne m'étonnerait pas qu'un nombre non négligeable de profs pensent à la retraite 10 ou 15 ans avant, avec les conditions actuelles...

Je comprends la logique: ça obligerait les gens à se poser la question de leur reconversion.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Pierre_au_carré le Mar 15 Nov 2011 - 12:20

@Leclochard a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ajoute la garantie de l'emploi. Ce petit avantage compte en ces temps difficiles. Le jour où il sera supprimé, on perdra quelque chose de plus important que les horaires de travail.

Je ne suis pas sûr que l'on va me comprendre, mais je crois que ça va être une chance :
combien de jeunes profs sont sûrs de rester profs jusqu'à la fin de leur carrière ?
Peut-être que ce sera l'occasion d'enfin parler du problème de la reconversion quand on est prof...

Pour certain(e)s, au moins un contrat de 10 ans ça laisse une porte de sortie contrairement à un statut intéressant mais un métier où on étouffe.
ça ne m'étonnerait pas qu'un nombre non négligeable de profs pensent à la retraite 10 ou 15 ans avant, avec les conditions actuelles...

Je comprends la logique: ça obligerait les gens à se poser la question de leur reconversion.

Non, c'est pas exactement ce que je veux dire : certains seront finalement contents de pouvoir partir...
Car démissionner à 50 ans, c'est quasiment impossible ensuite : incertitude de l'emploi, financière, etc.

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par mathmax le Mar 15 Nov 2011 - 12:38

Et tu penses que c'est mieux d'être licencié ? Quel drôle de raisonnement !

_________________
« Les machines un jour pourront résoudre tous les problèmes, mais jamais aucune d'entre elles ne pourra en poser un !  »
    Albert Einstein

mathmax
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Iphigénie le Mar 15 Nov 2011 - 12:40

en même temps, si on aligne le public sur le privé, y aura plus de raison de partir dans le privé, on y sera Suspect

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Leclochard le Mar 15 Nov 2011 - 12:47

@Pierre_au_carré a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Pierre_au_carré a écrit:
@Leclochard a écrit:

Ajoute la garantie de l'emploi. Ce petit avantage compte en ces temps difficiles. Le jour où il sera supprimé, on perdra quelque chose de plus important que les horaires de travail.

Je ne suis pas sûr que l'on va me comprendre, mais je crois que ça va être une chance :
combien de jeunes profs sont sûrs de rester profs jusqu'à la fin de leur carrière ?
Peut-être que ce sera l'occasion d'enfin parler du problème de la reconversion quand on est prof...

Pour certain(e)s, au moins un contrat de 10 ans ça laisse une porte de sortie contrairement à un statut intéressant mais un métier où on étouffe.
ça ne m'étonnerait pas qu'un nombre non négligeable de profs pensent à la retraite 10 ou 15 ans avant, avec les conditions actuelles...

Je comprends la logique: ça obligerait les gens à se poser la question de leur reconversion.

Non, c'est pas exactement ce que je veux dire : certains seront finalement contents de pouvoir partir...
Car démissionner à 50 ans, c'est quasiment impossible ensuite : incertitude de l'emploi, financière, etc.

Et avant c'est compliqué si tu as des enfants ou un crédit immo sur le dos. Ce n'est pas étonnant que beaucoup de reconversions consistent... à passer un concours.
On a l'exemple de l'armée pour les contrats renouvelables: les gens savent qu'à un moment, ils doivent trouver un nouveau métier. En échange de cette carrière limitée, ils ont une pension pas très élevée, mais une pension tout de même qui leur assure un filet de sécurité minimal.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Leclochard le Mar 15 Nov 2011 - 12:52

@mathmax a écrit:Et tu penses que c'est mieux d'être licencié ? Quel drôle de raisonnement !

Oui, si tu as une contrepartie (une somme ou une rente -voir mon exemple de l'armée- ainsi qu'une aide pour se former) qui permet ta reconversion.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Jim Thompson le Mar 15 Nov 2011 - 14:11

que se passe-t-il si le sénat (ps maintenant) rejette cette loi?

_________________
CAPA/CAPN: SNES CTA/CTM: FSU

Jim Thompson
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par pk le Mar 15 Nov 2011 - 14:24

@Jim Thompson a écrit:que se passe-t-il si le sénat (ps maintenant) rejette cette loi?

[mention][/mention] a écrit:Cette " navette " peut durer très longtemps. Aussi existe-t-il une procédure plus rapide utilisée à l'initiative du gouvernement.

C'est le système dit de la "/commission mixte paritaire" dont voici le principe : lorsqu'après deux lectures dans chaque assemblée, sénateurs et députés ne sont toujours pas d'accord sur toutes les dispositions du texte, le gouvernement peut demander la réunion d'une commission groupant 7 sénateurs et 7 députés. C'est pourquoi on l'appelle "mixte" et "paritaire". En font pratiquement toujours partie, pour chaque assemblée, le président de la commission compétente et le rapporteur du texte. Si le gouvernement estime que le texte doit être voté rapidement, il engage la « procédure accélérée », ce qui lui permet de demander la réunion de la commission paritaire après une seule lecture dans chaque assemblée. La commission mixte paritaire se réunit et cherche à établir, à partir des points de convergence, un texte commun. Quand elle y arrive, et c'est le cas le plus fréquent, le nouveau texte est soumis aux deux assemblées successivement. Si elles le votent, ce texte devient loi.

Si, en revanche, la " commission mixte paritaire " ne parvient pas à établir un texte commun ou si le texte commun n'est pas approuvé par l'une des deux assemblées, la navette reprend. Le gouvernement, pour y mettre fin, peut demander à l'Assemblée nationale de statuer en dernier ressort. Dans ce cas, c'est le texte tel qu'il est adopté par l'Assemblée nationale qui devient loi.

Dans un domaine important, le Sénat est dans une situation de totale égalité avec l'Assemblée nationale : il s'agit de la modification de la Constitution.Dans le cas d'un projet de révision constitutionnelle, le gouvernement ne peut passer outre à l'opposition du Sénat. La navette se poursuit jusqu'à l'adoption d'un texte identique par les deux assemblées.

http://www.senat.fr/role/senatloi.html

pk
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Condorcet le Mar 15 Nov 2011 - 15:13

http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/11/15/le-gouvernement-ajoute-un-jour-de-carence-pour-les-arrets-de-maladie_1604067_823448.html#xtor=AL-32280308

L'ajout d'un jour de carence pour les fonctionnaires demande une loi là où pour le privé, une mesure réglementaire suffit.

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un funeste projet : celui d'instaurer un jour de carence en cas d'arrêt-maladie pour les fonctionnaires (et d'en rajouter un autre pour les travailleurs du secteur privé)

Message par Marie Laetitia le Mar 15 Nov 2011 - 15:14

@Pierre_au_carré a écrit:
@mathmax a écrit:Pierre au carré : 70% des salariés, c'est 70% des salariés. La plupart des conventions collectives le prévoient. Cela économise de l'argent à la Sécu, puisque ce sont les employeurs qui compensent, directement ou via la souscription de contrats de mutuelle/prévoyance...

Oui, 70 % des salariés peuvent être couverts, mais pour quoi dans le détail ?
Pas pour les carences en tous cas ou pas à 70 %...

je confirme que de nombreuses conventions collectives sont faites de telle sorte que les jours de carence sont payés par l'employeur, directement ou indirectement.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 18 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum