Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment se passent les cours et surtout les oraux d'HdA dans votre collège?

4% 4% 
[ 38 ]
4% 4% 
[ 46 ]
2% 2% 
[ 16 ]
4% 4% 
[ 40 ]
3% 3% 
[ 33 ]
3% 3% 
[ 28 ]
5% 5% 
[ 49 ]
4% 4% 
[ 45 ]
3% 3% 
[ 32 ]
2% 2% 
[ 25 ]
6% 6% 
[ 61 ]
1% 1% 
[ 14 ]
7% 7% 
[ 72 ]
2% 2% 
[ 21 ]
3% 3% 
[ 33 ]
3% 3% 
[ 29 ]
4% 4% 
[ 45 ]
6% 6% 
[ 61 ]
2% 2% 
[ 26 ]
1% 1% 
[ 10 ]
7% 7% 
[ 70 ]
4% 4% 
[ 45 ]
2% 2% 
[ 26 ]
3% 3% 
[ 28 ]
4% 4% 
[ 43 ]
3% 3% 
[ 29 ]
8% 8% 
[ 82 ]
 
Total des votes : 1047

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par MarieL le Mer 23 Mai 2012 - 18:20

Sympa comme premier message...

Tu crois vraiment que nous sommes maîtres de ce genre d'organisation ?
Et protester ne signifie en rien que nous n'avons pas fait au mieux dans les conditions qui nous ont été imposées.

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Malaga le Mer 23 Mai 2012 - 18:21

@LisaZenide a écrit:
@clems a écrit:
l'an dernier, une consigne claire de notation au-dessus de la moyenne avait même été donnée par la direction...)
Nous, nous avons ordre (oral bien sûr) de ne mettre aucune note inférieure à 5 ( paraît que c'est éliminatoire pour le brevet, je n'étais pas au courant.....)
Nous c'est pas de notes inférieures à 8... sinon, vous comprenez, on pénalise nos petits chéris déjà en difficulté...
Une élève qui a fait la carpe de mauvaise humeur ("j'sais rien", "j'aime pas cette oeuvre", j'veux pas") a quand même eu 6 mais sous réserve des oraux de demain, ce serait la seule.

Nous, on a mis de 05/20, 04/20 et même un 02/20 à une demoiselle qui a refusé de passer son oral lundi, qui a eu une deuxième chance ce matin, qui est arrivé en disant "de toute façon, je ne sais rien". Elle a refusé de répondre aux questions les plus simples, elle a simplement baragouiné deux phrases en rapport avec son oeuvre ("le chant des partisans").

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Malaga le Mer 23 Mai 2012 - 18:22

bdidier a écrit:Certaines réponses à ce thread sont caractéristiques de ce que le corps professoral fait de plus détestable. Cela en deviens presque comique

je m'explique.

Je ne vais pas citer tous les termes péjoratifs qui ont été utilisés pratiquement à tous les messages, les whines, les remarques vis à vis des autres, de la hierarchie, les "le brevet c'est vraiment plus ce que c'était" et autres maroniers débiles

Avant de verser votre bave ici, surtout sur les autres ("qu'est ce que mon administration à mal fait, qu'est ce que mes collègues sont pas cools....), faudrait-peut-être aller au charbon, regarder les textes, proposer quelquechose, se comporter comme un acteur du projet?

C'est effarant de voir a quel point certains regardent et analysent la situation.

Allez, je suis sympa, je vous fais un guide: "l'éducation nationale pour les nuls"

1ère étape: lire le BO du 10 novembre 2011.
2ème étape: relire le BO du 10 novembre pour ceux qui ne comprennent pas bien le français. Là, ô miracle plein de choses sont expliqués.
3ème: voir avec la direction/coordonnateur comment on va organiser cela
4ème étape: on peut seulement à ce moment là discuter modalités, rémunérations, banalisation/se plaindre éventuellement.

Pour ceux qui ont ratés les trois premiers épisodes, séance de rattrapage avant de passer à l'épisode suivant.

Si les professeurs engagent leur responsabilité à faire n'importe quoi c'est leur souci. Dans le BO il est mention de "professeurs qui encadrent", "L'importance de l'épreuve justifie que les équipes d'enseignants, sous l'autorité du chef d'établissement, apportent le plus grand soin à la préparation des élèves. L'établissement définit les modalités de l'accompagnement attendu de la part du ou des enseignants chargés du suivi des candidats."

Vous avez raison, restez sur la touche puis attendez pour faire poule sur les éventuels coupables qui sont en réalité vous même.

A un moment, il faut sortir du bac à sable, se sortir les doigts, s’intéresser, agir ("non moi l'épreuve de français au brevet ne m’intéresse pas, je ne la fait pas préparer aux élèves")...


... ou se taire.

Bref, je vous aime



Oh, bah nous aussi alors, on t'aime!! I love you I love you I love you Et puis on a vraiment envie de discuter avec toi! Very Happy

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Monsieur Silence le Mer 23 Mai 2012 - 18:23

Mais bien évidemment que les BO ont été décortiqués. Par notre administration en détail. D'où au moins deux réunions de cadrage avec elle.

Résultat : une belle usine à gaz.

Nous aussi, nous t'aimons.

Edit : et il est de bon ton de se présenter...

Monsieur Silence
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par didierdidier le Mer 23 Mai 2012 - 18:25

Cool, je savais que cette entrée en matière est plus efficace qu'une présentation en bonne et due forme.

Au delà de la provocation, c'est aussi pour me moquer doucement de ceux qui considèrent que cette épreuve c'est une espèce de sous-épreuve du DNB, que l'on laisse aux collègues, que l'on ne prépare pas (côté prof/administration, tous ds le même sac) juste par beaucoup de MAUVAISE volonté.

didierdidier
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Trinity le Mer 23 Mai 2012 - 18:32

bdidier a écrit:Cool, je savais que cette entrée en matière est plus efficace qu'une présentation en bonne et due forme.

Au delà de la provocation, c'est aussi pour me moquer doucement de ceux qui considèrent que cette épreuve c'est une espèce de sous-épreuve du DNB, que l'on laisse aux collègues, que l'on ne prépare pas (côté prof/administration, tous ds le même sac) juste par beaucoup de MAUVAISE volonté.

Ah, mais carrément ! Une sous-épreuve, c'est bien ça. Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper ou à retenir quelques éléments d'une chronologie... Je ne trouve aucune justification à ce machin (???) si ce n'est faire remonter les stats de réussite du DNB.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Alabama le Mer 23 Mai 2012 - 18:33

Pour ma part, cette épreuve, je ne la considère pas comme une sous-épreuve du DNB, c'est du flan, point.
Et je ne fais pas preuve de mauvaise volonté, juste un ras-le-bol que tous les ans, on nous ponde unenouveautéfantastique qui fait un peu plus déborder le vase, alors qu'il y a d'autres choses bien plus fondamentales dont il faudrait s'occuper...

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Alabama le Mer 23 Mai 2012 - 18:34

Noetiote, aat

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par didierdidier le Mer 23 Mai 2012 - 18:39

Aux deux du dessus.

Donc votre logique c'est que si vous considérez que l'épreuve d'HG est idiote car le paragraphe argumenté c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

Si vous considérez que l'épreuve de français et l'écriture c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

+ c'est du flan car vous en faites du flan. Rien de plus. Je ne vois pas en quoi évaluer l'oral des élèves de 3ème est idiot de fait.

didierdidier
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Gryphe le Mer 23 Mai 2012 - 18:39

bdidier a écrit:Allez, je suis sympa, je vous fais un guide: "l'éducation nationale pour les nuls"

1ère étape: lire le BO du 10 novembre 2011.
2ème étape: relire le BO du 10 novembre pour ceux qui ne comprennent pas bien le français. Là, ô miracle plein de choses sont expliqués.
3ème: voir avec la direction/coordonnateur comment on va organiser cela
4ème étape: on peut seulement à ce moment là discuter modalités, rémunérations, banalisation/se plaindre éventuellement.

Bref, je vous aime
Sinon il y a aussi la possibilité d'expliquer tout cela tranquillement, c'est meilleur pour la tension. Wink

Cf. lien http://www.neoprofs.org/t47639-resolu-histoire-des-arts-et-francais-textes-officiels#1439551

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Alabama le Mer 23 Mai 2012 - 18:43

Je considère que c'est du flan, mais c'est mon boulot de préparer les élèves donc je le fais. Et je le fais bien, mais ce n'est pas une priorité selon moi, loin de là ! Et évaluer l'oral des élèves n'est pas du flan, on le fait à longueur d'année, sur des exercices variés et autrement plus intéressants que celui-ci !

Alabama
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Trinity le Mer 23 Mai 2012 - 18:45

bdidier a écrit:Aux deux du dessus.

Donc votre logique c'est que si vous considérez que l'épreuve d'HG est idiote car le paragraphe argumenté c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

Si vous considérez que l'épreuve de français et l'écriture c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

+ c'est du flan car vous en faites du flan. Rien de plus. Je ne vois pas en quoi évaluer l'oral des élèves de 3ème est idiot de fait.

Quand tu me cites, tu serais bien aimable de ne pas en oublier une partie. Relis bien mon post.

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par John le Mer 23 Mai 2012 - 18:46

Bdidier, celui qui t'a validé les competences "argumentation" et "discussion en societe" devait etre fatigue ce jour-la. Merci d'avoir un ton correct.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Thalia de G le Mer 23 Mai 2012 - 18:49

bdidier a écrit:Aux deux du dessus.

Donc votre logique c'est que si vous considérez que l'épreuve d'HG est idiote car le paragraphe argumenté c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

Si vous considérez que l'épreuve de français et l'écriture c'est "du flan" lors que "Nos élèves ont peine à écrire des phrases correctes, à aligner deux calculs sans se tromper", vous ne la préparez pas correctement avec vos élèves?

+ c'est du flan car vous en faites du flan. Rien de plus. Je ne vois pas en quoi évaluer l'oral des élèves de 3ème est idiot de fait.
C'est sympa, ça. Les deux, elles ont un pseudo, et on ne dit pas elle ou lui, en parlant de quelqu'un qui est présent.
Merci de respecter les règles de politesse en vigueur... après s'être présenté
http://www.neoprofs.org/f26-votre-presentation

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par didierdidier le Mer 23 Mai 2012 - 18:49

@Jane a écrit:C'est fini chez nous. On a scrupuleusement respecté les textes du BO de novembre:
- 5 objets d'étude
- 3 domaines
- 2 axes
- Jury de deux dont un prof au moins n'a pas encadré la préparation
- 5 mn d'exposé, 5 mn de questions
- tirage du sujet au sort.
Les oraux se sont fort bien passés, et globalement les élèves sont satisfaits.
Pas de HSE (à ma connaissance).

Allez, la seule réaction positive de ce thread.

Comme par hasard, dans cet établissement, ils ont l'air d'avoir voulu d'éviter de mêler leur ego à un quelconque jugement de valeur frigotesque sur l'épreuve.

Salut au passage.

didierdidier
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 18:52

bdidier a écrit:Comme par hasard, dans cet établissement, ils ont l'air d'avoir voulu d'éviter de mêler leur ego à un quelconque jugement de valeur frigotesque sur l'épreuve.
Domaine où vous excellez, à ce qu'il semble.


Dernière édition par JPhMM le Mer 23 Mai 2012 - 19:10, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Diclonia le Mer 23 Mai 2012 - 18:54

Bon..
c'est la saint didier aujourd'hui... et on ne vous l'a pas souhaité ?
C'est pour cela que vous êtes aussi aimable, bdidier ?
Suspect

Diclonia
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Jadgadette le Mer 23 Mai 2012 - 23:37

Petite remarque : j'aurais adoré préparer dans de bonnes conditions, me pencher sur les BO, etc... mais :
- Balancée sans formation à 18h devant des classes par le même ministre que celui qui a mis en place l'usine à gaz de l'HDA, j'avoue que j'ai d'abord essayé de faire cours... Et quand j'ai commencé à sortir la tête de l'eau : oh ! une convocation pour faire passer l'oral d'HDA !
- Néotit dans un bahut très difficile, avec une direction hostile (on m'a demandé si je ne pouvais pas mettre en place des groupes de compétences en latin... J'ai répondu gentiment que puisqu'ils débutaient cette matière en 5ème je préférais garder le terme de niveau...) et destructrice (je me suis pris récemment dans la figure que de toute manière les élèves avaient plus de respect pour les parents d'élèves que pour les profs) et deux nouveaux niveaux en lettres (dont une classe à examen découverte le jour de la rentrée) BEN NON je n'ai pas eu le temps de me pencher sur ce fichu BO, et puis pour faire de l'HDA, il faut que je calcule bien, parce que j'ai trois salles différentes, et qu'il n'y en a qu'une sur les trois où j'ai un mur de couleur claire pour vidéoprojeter quoi que ce soit de pas trop flou. (enfin si l'unique chariot multimédia pour 20 salles est disponible).
Donc pardon, mais l'impression demeure d'un nouveau machinchosemerveilleux qu'on me demande de faire en plus sans les moyens qui vont avec....
Et pourtant j'ai fait de l'histoire des arts (de la vraie, en hypokhâgne, de celle qui a une épreuve à l'ENS) et j'aurais adoré qu'on me donne les moyens matériels de le mettre en place : vraiment en place, pas à la va-comme-je-te-pousse parce que la note de vie scolaire dopée aux amphétamines du faut-pas-trop-les-pénaliser-pour-le-DNB-les-pov'chéris ne suffit plus à masquer le manque criant de connaissances et de compétences (comprendre un texte en français courant) qu'ont nos élèves en fin de scolarité obligatoire.
Désolée, mais il fallait que ça sorte... Embarassed

Jadgadette
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par didierdidier le Jeu 24 Mai 2012 - 6:59

Je vais essayer de répondre de manière constructive:

1. Le but de mes posts n'est pas de dire que l'HDA est la meilleure trouvaille de ces dernières années et que c'est absolument génial, que tout le monde peut facilement mettre en place etcetc...

2. Je pense qu'effectivement, lorsqu'on est dans certaines situations (collège difficile, TZR etc...), on est pas forcément la personne la plus appropriée pour prendre cela en charge.

Je pense que jusque là, j'ai mis à peu près mis tout le monde d'accord.

Le but de mon post est le suivant:

- On fait de cette épreuve ce que l'on décide d'en faire. Comme tu le signale dans tes précédents messages, dans ton établissement ils en ont eu manifestement rien à faire -même si je caricature surement- (profs + administration): le résultat est que vous avez eu une épreuve à l'image à la volonté investie à l'intérieur.

- OR, ce qui me choque, c'est que quoiqu'on veuille dire, c'est une épreuve officielle du DNB. Je reprend une comparaison déjà évoquée: c'est comme si un des 3 profs de lettres/maths/hg considéraient qu'il avait la flemme "de lire le BO" ou que l'épreuve finale du brevet est naze et donc décide de ne pas la faire préparer aux élèves. N'oublions pas que notre statut est celui de fonctionnaire et nous ne travaillons pas en freelance.

- Encore une fois, je fais tous les jours les même constat que toi que les notions de bases (lire-écrire-compter) ne sont pas acquises. Mais de nombreuses études montrent que pour acquérir ces notions, parfois une approche moins frontale permet de consolider/acquérir ces compétences. ou du moins permet aux élèves de travailler autrement.

Et je ne vois pas en quoi tu es désolée.

didierdidier
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Mamousse le Jeu 24 Mai 2012 - 22:41

@Gryphe a écrit:
Sinon il y a aussi la possibilité d'expliquer tout cela tranquillement, c'est meilleur pour la tension. Wink

Cf. lien http://www.neoprofs.org/t47639-resolu-histoire-des-arts-et-francais-textes-officiels#1439551

Merci à toi Gryphe !

Mamousse
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Jane le Ven 25 Mai 2012 - 6:26

bdidier a écrit:
@Jane a écrit:C'est fini chez nous. On a scrupuleusement respecté les textes du BO de novembre:
- 5 objets d'étude
- 3 domaines
- 2 axes
- Jury de deux dont un prof au moins n'a pas encadré la préparation
- 5 mn d'exposé, 5 mn de questions
- tirage du sujet au sort.
Les oraux se sont fort bien passés, et globalement les élèves sont satisfaits.
Pas de HSE (à ma connaissance).

Allez, la seule réaction positive de ce thread.

Comme par hasard, dans cet établissement, ils ont l'air d'avoir voulu d'éviter de mêler leur ego à un quelconque jugement de valeur frigotesque sur l'épreuve.

Salut au passage.

Salut Razz
Ce n'est pas une question d'ego; qu'on soit pour ou contre, content ou pas content, il faut bien le faire puisqu'on nous l'a imposé sans nous demander notre avis. Alors quitte à le faire, autant le faire comme indiqué; ça évite la prise de chou, les commentaires inutiles, les batailles sans fin, et surtout les reproches incessants des parents d'élèves intrusifs qui peuplent plus le collège que leurs enfants (du moins par chez moi).

Jane
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Violet le Ven 25 Mai 2012 - 8:00

+ 1 Jane !

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Ilse le Sam 26 Mai 2012 - 9:07

@clems a écrit:- Profs de 3eme de français/histoire géo/ arts plastiques et musique, deux par jury, on est "obligé" d'interroger dans toutes les matières.
- Les élèves ont étudié 7 oeuvres dans ces matières, ils en choisissent 5
- Le jury en impose une.
- Deux demi-journées banalisées pour les 3ème, les autres ont cours.
- Ce sont les profs qui ont fait le boulot, les élèves ne font que recracher ce qui a été fait.
- Pas de production d'élève, puisque, apparemment, ce n'est plus dans les textes et que même s'ils en produisent on n'a pas le droit de les noter...
- c'est la direction qui organise tout (on n'a pas notre mot à dire et après les oraux blancs ( oui on est maso...), les chefs nous ont dit que nous, on avait été nuls, et que les élèves, eux, avaient été bons....)

Intégration de l'espagnol l'année prochaine.
tout pareil (mais 8 oeuvres étudiées et ils en choisissent 5) !

Ilse
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Pluiedetoiles le Sam 26 Mai 2012 - 17:59

Pour ma part, on m'a fait travailler 4 heures pour des prunes (je n'avais pas cours normalement cette après midi là) ...

Les élèves ont souvent recraché ce qu'on leur avait "appris" (trois ou quatre pages détaillées pour certains tableaux), certains se sont contentés de ce qui avait été vu en cours ("ah non, je n'ai pas pensé à regarder le film en entier), d'autres ont présenté des oeuvres tout seuls, comme des grands, ça a parfois été intéressant (le film "rize", sur le "krump") ... ou pas ( "la grande vadrouille" .... "parce que ma mamie me l'a montré et j'ai bien aimé" Shocked)

Bref, dans l'ensemble, c'était bof ...

_________________
Mon blog : Les Etoiles de Pluie

Pluiedetoiles
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par olive-in-oil le Dim 27 Mai 2012 - 11:17

J'ai lu dans plusieurs posts qu'un tirage au sort avait été effectué.
Nous avons demandé conseil aux IPR de mon académie en charge de cadrer cette épreuve et le tirage au sort était absolument proscrit ! Jugé trop difficile.

C'est vraiment un problème cette épreuve dont les modalités changent d'un bahut à l'autre.

olive-in-oil
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Oraux d'histoire des arts : quomodo?

Message par Thalia de G le Dim 27 Mai 2012 - 11:30

@olive-in-oil a écrit:J'ai lu dans plusieurs posts qu'un tirage au sort avait été effectué.
Nous avons demandé conseil aux IPR de mon académie en charge de cadrer cette épreuve et le tirage au sort était absolument proscrit ! Jugé trop difficile.

C'est vraiment un problème cette épreuve dont les modalités changent d'un bahut à l'autre.
Jugé trop difficile alors que le candidat a établi une liste de laquelle il a éliminé ce qui lui paraissait trop difficile humhum
Comment se fait alors le choix ?

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum