Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Leclochard le Lun 27 Mai 2013 - 23:06

@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
S'il y a deux concours, l'un est forcément plus exigeant que l'autre.
S'il n'y en a qu'un, on peut le rendre exigeant d'une part, on peut utiliser cette unicité pour recruter davantage (si le niveau des candidats le permet) d'autre part,
Seul problème : le niveau des candidats, vous le connaissez probablement mieux que moi... Wink Et on ne va pas le relever de sitôt.
Je comprends votre raisonnement et approuve votre objectif. Mais dans le contexte actuel, cela revient selon moi à marquer contre son camp et à capituler en rase campagne face à l'administration et aux syndicats pédagos qui n'attendent qu'une chose : supprimer l'agreg ("lutter contre l'élitisme") ET les savoirs disciplinaires. Enlevez l'agreg, et il n'y aura plus aucune raison de maintenir dans les facs des formations disciplinaires solides et ne rentrant pas dans le cadre fixé par Bologne. Or, comme par hasard, les objectifs européens prévoient une licence bradée (50% d'une classe d'âge) basée sur une multitude d'options "au ras des pâquerettes", les pédagogies constructivistes type TPE et l'occupationnel généralisé.
D'autre part, je doute que cette suppression, synonyme d'alignement par le bas des traitements, soit le meilleur moyen de revaloriser le métier, et donc d'attirer les meilleurs éléments d'une génération vers l'enseignement.
Tant qu'à faire, autant supprimer le Capes, ce serait plus logique dans la perspective de rendre les concours plus exigeants...
Ou alors, il faut envisager des purges dignes de Staline au MEN et rue Descartes avant de pouvoir mettre votre plan à exécution !... yesyes

Supprimer le capes et avoir... 900 postes à l'agrégation externe de lettres modernes ? Ce serait un divin cadeau mais ça dévaluerait son prestige.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Lun 27 Mai 2013 - 23:13

J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Aurore le Lun 27 Mai 2013 - 23:15

@Leclochard a écrit:
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
S'il y a deux concours, l'un est forcément plus exigeant que l'autre.
S'il n'y en a qu'un, on peut le rendre exigeant d'une part, on peut utiliser cette unicité pour recruter davantage (si le niveau des candidats le permet) d'autre part,
Seul problème : le niveau des candidats, vous le connaissez probablement mieux que moi... Wink Et on ne va pas le relever de sitôt.
Je comprends votre raisonnement et approuve votre objectif. Mais dans le contexte actuel, cela revient selon moi à marquer contre son camp et à capituler en rase campagne face à l'administration et aux syndicats pédagos qui n'attendent qu'une chose : supprimer l'agreg ("lutter contre l'élitisme") ET les savoirs disciplinaires. Enlevez l'agreg, et il n'y aura plus aucune raison de maintenir dans les facs des formations disciplinaires solides et ne rentrant pas dans le cadre fixé par Bologne. Or, comme par hasard, les objectifs européens prévoient une licence bradée (50% d'une classe d'âge) basée sur une multitude d'options "au ras des pâquerettes", les pédagogies constructivistes type TPE et l'occupationnel généralisé.
D'autre part, je doute que cette suppression, synonyme d'alignement par le bas des traitements, soit le meilleur moyen de revaloriser le métier, et donc d'attirer les meilleurs éléments d'une génération vers l'enseignement.
Tant qu'à faire, autant supprimer le Capes, ce serait plus logique dans la perspective de rendre les concours plus exigeants...
Ou alors, il faut envisager des purges dignes de Staline au MEN et rue Descartes avant de pouvoir mettre votre plan à exécution !... yesyes

Supprimer le capes et avoir... 900 postes à l'agrégation de lettres modernes ? Ce serait un divin cadeau mais ça dévaluerait son prestige.
En attendant, une suppression de l'agreg suffirait-elle à réévaluer celui du Capes - et celui de l'enseignement secondaire tout entier ? Wink Suspect
Ce n'est pas en triturant les concours, dans un sens comme dans l'autre, qu'on s'attaquera au problème principal qui est à mon sens d'ordre politique : la dénaturation et la dévalorisation des missions du système scolaire.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Leclochard le Lun 27 Mai 2013 - 23:24

Je ne suis pas pour la suppression de l'agrégation. Je ne sais pas non plus si elle se produira.
Mais je ne crois guère à ton idée, pourtant très séduisante, car il y a trop d'intérêts à maintenir un nombre de postes faible (économies pour l'Etat, prestige préservé). Rappelons que la réputation et la difficulté de ce concours reposent autant sur les épreuves que sur le ratio postulants/candidats reçus.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Lun 27 Mai 2013 - 23:27

@frdm a écrit:
Cripure a écrit:S'il n'y en a qu'un, on peut le rendre exigeant d'une part, on peut utiliser cette unicité pour recruter davantage (si le niveau des candidats le permet)
Si je comprends la logique : on supprime le concours le plus exigeant au profit de celui qui l'est moins. Puis, dans un deuxième temps on augmente le niveau d'exigence du concours qu'on a gardé. Ne trouvez-vous pas qu'on marche un peu sur la tête, là ?
Plutôt que de rendre le capes exigeant, autant garder le concours qui l'est déjà, cela nous épargnera des efforts inutiles.
Non. S'il n'y a plus que celui-là, il n'y en aura plus pour la promotion interne. Or à terme, j'aimerais que la promotion interne passe par un concours plutôt que par la hors-classe, trop soumise au velouté lingual.
C'est marrant les crispations Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Chocolat le Lun 27 Mai 2013 - 23:28

Cripure a écrit:
Non. S'il n'y a plus que celui-là, il n'y en aura plus pour la promotion interne. Or à terme, j'aimerais que la promotion interne passe par un concours plutôt que par la hors-classe, trop soumise au velouté lingual.
C'est marrant les crispations Razz

Ça, c'est collector ! Razz

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Lun 27 Mai 2013 - 23:28

@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
S'il y a deux concours, l'un est forcément plus exigeant que l'autre.
S'il n'y en a qu'un, on peut le rendre exigeant d'une part, on peut utiliser cette unicité pour recruter davantage (si le niveau des candidats le permet) d'autre part,
Seul problème : le niveau des candidats, vous le connaissez probablement mieux que moi... Wink Et on ne va pas le relever de sitôt.
Je comprends votre raisonnement et approuve votre objectif. Mais dans le contexte actuel, cela revient selon moi à marquer contre son camp et à capituler en rase campagne face à l'administration et aux syndicats pédagos qui n'attendent qu'une chose : supprimer l'agreg ("lutter contre l'élitisme") ET les savoirs disciplinaires. Enlevez l'agreg, et il n'y aura plus aucune raison de maintenir dans les facs des formations disciplinaires solides et ne rentrant pas dans le cadre fixé par Bologne. Or, comme par hasard, les objectifs européens prévoient une licence bradée (50% d'une classe d'âge) basée sur une multitude d'options "au ras des pâquerettes", les pédagogies constructivistes type TPE et l'occupationnel généralisé.
D'autre part, je doute que cette suppression, synonyme d'alignement par le bas des traitements, soit le meilleur moyen de revaloriser le métier, et donc d'attirer les meilleurs éléments d'une génération vers l'enseignement.
Tant qu'à faire, autant supprimer le Capes, ce serait plus logique dans la perspective de rendre les concours plus exigeants...
Ou alors, il faut envisager des purges dignes de Staline au MEN et rue Descartes avant de pouvoir mettre votre plan à exécution !... yesyes
Vous croyez vraiment que la rue s'émouvrait desdites purges ?

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Lun 27 Mai 2013 - 23:30

@Anaxagore a écrit:J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.
C'est pour moi un concours de recrutement dont les lauréats partant en fac déstabilisent le secondaire. Raouste.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Lun 27 Mai 2013 - 23:30

Améliorons le passage à la hors-classe.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Lun 27 Mai 2013 - 23:32

Cripure a écrit:
@Anaxagore a écrit:J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.
C'est pour moi un concours de recrutement dont les lauréats partant en fac déstabilisent le secondaire. Raouste.

Je n'appelle pas "déstabilisation" ce qui est un enrichissement.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Aurore le Lun 27 Mai 2013 - 23:32

@Leclochard a écrit: Je ne suis pas pour la suppression de l'agrégation. Je ne sais pas non plus si elle se produira.
Mais je ne crois guère à ton idée, pourtant très séduisante, car il y a trop d'intérêts à maintenir un nombre de postes faible (économies pour l'Etat, prestige préservé). Rappelons que la réputation et la difficulté de ce concours reposent autant sur les épreuves que sur le ratio postulants/candidats reçus.
C'est pourquoi je pense que la question des concours n'est pas la plus importante, ni la plus urgente à l'heure actuelle...
Quant à la suppression de l'agrégation... de toute manière, les deux concours risquent de sauter dès 2017 (au moins sous leur forme actuelle) au profit d'un recrutement local par le CDE. titanic

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Leclochard le Lun 27 Mai 2013 - 23:37

@Aurore a écrit:
@Leclochard a écrit: Je ne suis pas pour la suppression de l'agrégation. Je ne sais pas non plus si elle se produira.
Mais je ne crois guère à ton idée, pourtant très séduisante, car il y a trop d'intérêts à maintenir un nombre de postes faible (économies pour l'Etat, prestige préservé). Rappelons que la réputation et la difficulté de ce concours reposent autant sur les épreuves que sur le ratio postulants/candidats reçus.
C'est pourquoi je pense que la question des concours n'est pas la plus importante, ni la plus urgente à l'heure actuelle...
Quant à la suppression de l'agrégation... de toute manière, les deux concours risquent de sauter dès 2017 (au moins sous leur forme actuelle) au profit d'un recrutement local par le CDE. titanic

Pourquoi 2017 ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Aurore le Lun 27 Mai 2013 - 23:40

Cripure a écrit:
@Aurore a écrit:
Cripure a écrit:
S'il y a deux concours, l'un est forcément plus exigeant que l'autre.
S'il n'y en a qu'un, on peut le rendre exigeant d'une part, on peut utiliser cette unicité pour recruter davantage (si le niveau des candidats le permet) d'autre part,
Seul problème : le niveau des candidats, vous le connaissez probablement mieux que moi... Wink Et on ne va pas le relever de sitôt.
Je comprends votre raisonnement et approuve votre objectif. Mais dans le contexte actuel, cela revient selon moi à marquer contre son camp et à capituler en rase campagne face à l'administration et aux syndicats pédagos qui n'attendent qu'une chose : supprimer l'agreg ("lutter contre l'élitisme") ET les savoirs disciplinaires. Enlevez l'agreg, et il n'y aura plus aucune raison de maintenir dans les facs des formations disciplinaires solides et ne rentrant pas dans le cadre fixé par Bologne. Or, comme par hasard, les objectifs européens prévoient une licence bradée (50% d'une classe d'âge) basée sur une multitude d'options "au ras des pâquerettes", les pédagogies constructivistes type TPE et l'occupationnel généralisé.
D'autre part, je doute que cette suppression, synonyme d'alignement par le bas des traitements, soit le meilleur moyen de revaloriser le métier, et donc d'attirer les meilleurs éléments d'une génération vers l'enseignement.
Tant qu'à faire, autant supprimer le Capes, ce serait plus logique dans la perspective de rendre les concours plus exigeants...
Ou alors, il faut envisager des purges dignes de Staline au MEN et rue Descartes avant de pouvoir mettre votre plan à exécution !... yesyes
Vous croyez vraiment que la rue s'émouvrait desdites purges ?
En attendant, ça ferait très mal au SGEN/UNSistes, à la FCPE et autres ESPEcialistes du velouté lingual ( topela aai )...
Plus sérieusement, faute d'un sérieux renouvellement chez les cadres administratifs, votre mesure constituerait un beau cadeau fait aux partisans de l'école "lieu de vie". Et sans "contrepartie" aucune, comme qui dirait...


Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Lun 27 Mai 2013 - 23:40

@Anaxagore a écrit:
Cripure a écrit:
@Anaxagore a écrit:J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.
C'est pour moi un concours de recrutement dont les lauréats partant en fac déstabilisent le secondaire. Raouste.
Je n'appelle pas "déstabilisation" ce qui est un enrichissement.
Chacun appelle enrichissement ce qui a amélioré sa situation propre professeur

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Lun 27 Mai 2013 - 23:45

Et je me fais un plaisir d'améliorer celle des autres grâce à tout cela, par tous les moyens possibles.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Aurore le Lun 27 Mai 2013 - 23:47

@Leclochard a écrit:
@Aurore a écrit:
@Leclochard a écrit: Je ne suis pas pour la suppression de l'agrégation. Je ne sais pas non plus si elle se produira.
Mais je ne crois guère à ton idée, pourtant très séduisante, car il y a trop d'intérêts à maintenir un nombre de postes faible (économies pour l'Etat, prestige préservé). Rappelons que la réputation et la difficulté de ce concours reposent autant sur les épreuves que sur le ratio postulants/candidats reçus.
C'est pourquoi je pense que la question des concours n'est pas la plus importante, ni la plus urgente à l'heure actuelle...
Quant à la suppression de l'agrégation... de toute manière, les deux concours risquent de sauter dès 2017 (au moins sous leur forme actuelle) au profit d'un recrutement local par le CDE. titanic

Pourquoi 2017 ?
Parce que je vois mal l'équipe actuelle - d'incapables notoires, mais ça, on le savait...- se maintenir au-delà de la prochaine présidentielle.
C'est dans les tuyaux, et pas seulement chez la droite dure. Tous les think tanks en vue ne demandent que ça, Copé l'a explicitement promis dès 2009, et comme Sarkozy n'en ferait pas moins... Rolling Eyes

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Chocolat le Mar 28 Mai 2013 - 0:04

@Anaxagore a écrit:Et je me fais un plaisir d'améliorer celle des autres grâce à tout cela, par tous les moyens possibles.

Et selon toi, il n'y a que l'agreg externe qui te permette de le faire ?!

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Mar 28 Mai 2013 - 0:10

@Chocolat a écrit:
@Anaxagore a écrit:Et je me fais un plaisir d'améliorer celle des autres grâce à tout cela, par tous les moyens possibles.

Et selon toi, il n'y a que l'agreg externe qui te permette de le faire ?!

Ai-je dit cela? L'agrégation externe joue un certain rôle, assez complexe, qui n'est pas négligeable. L'agrégation interne aussi. Le CAPES aussi.


Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Condorcet le Mar 28 Mai 2013 - 0:16

Cripure a écrit:
@Anaxagore a écrit:J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.
C'est pour moi un concours de recrutement dont les lauréats partant en fac déstabilisent le secondaire. Raouste.

Mais tous les lauréats de l'externe ne partent pas tout de suite en fac : après tout, les élèves ont le droit de bénéficier de la formation disciplinaire la plus exigeante, la plus neuve, la plus aboutie. Comment voulez-vous que des collègues en activité atteignent le niveau de l'externe alors même qu'ils ont des charges de cours à assurer ? Il est curieux qu'un lauréat de l'agrégation externe entende la supprimer.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Chocolat le Mar 28 Mai 2013 - 0:16

@Anaxagore a écrit:

Ai-je dit cela? L'agrégation externe joue un certain rôle, assez complexe, qui n'est pas négligeable. L'agrégation interne aussi. Le CAPES aussi.


Certes, mais cette organisation ne fonctionne plus.
Nous ferions donc mieux d'anticiper et de négocier quelque chose de correct, au lieu de voir disparaître toute possibilité de progression de carrière digne de ce nom.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Mar 28 Mai 2013 - 0:21

@Chocolat a écrit:
@Anaxagore a écrit:

Ai-je dit cela? L'agrégation externe joue un certain rôle, assez complexe, qui n'est pas négligeable. L'agrégation interne aussi. Le CAPES aussi.


Certes, mais cette organisation ne fonctionne plus.
Nous ferions donc mieux d'anticiper et de négocier quelque chose de correct, au lieu de voir disparaître toute possibilité de progression de carrière digne de ce nom.

Qu'est-ce qui ne fonctionne plus?

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Mar 28 Mai 2013 - 0:25

La première des choses à faire est là (je me répète):
www.instruire.fr

...et c'est déjà tellement...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Anaxagore le Mar 28 Mai 2013 - 0:27

Parlons de créer avant de détruire.

Bonne soirée à tous.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Mar 28 Mai 2013 - 0:41

PaoloSarpi a écrit:
Cripure a écrit:
@Anaxagore a écrit:J'apprécie aussi le fait que l'agrégation externe soit au cœur des universités, de la formation disciplinaire et liée aux parcours de certains chercheurs en devenir. C'est à mon sens la source d'un foisonnement très intéressant pour les divers acteurs.
C'est pour moi un concours de recrutement dont les lauréats partant en fac déstabilisent le secondaire. Raouste.

Mais tous les lauréats de l'externe ne partent pas tout de suite en fac : après tout, les élèves ont le droit de bénéficier de la formation disciplinaire la plus exigeante, la plus neuve, la plus aboutie. Comment voulez-vous que des collègues en activité atteignent le niveau de l'externe alors même qu'ils ont des charges de cours à assurer ? Il est curieux qu'un lauréat de l'agrégation externe entende la supprimer.
J'ai aussi passé le Capes de lettres classiques et il était bien plus intelligemment conçu en 88, étant totalement dépourvu de programme et reposant sur 6 épreuves, 3 écrites et 3 orales, chaque fois dans les trois langues. N'y manquaient que deux épreuves de thème. L'agreg externe, en lettres, ne m'a jamais paru reposer sur une vraie culture (je veux dire que les agrégés cultivés le sont sans elle), mais sur un bachotage effréné.
Mais bon, on a joué à se faire plaisir/peur, hein Smile
Je comprends après cet échange pourquoi un ministre qui concerte est foutu Razz

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par User5899 le Mar 28 Mai 2013 - 0:43

PaoloSarpi a écrit:les élèves ont le droit de bénéficier de la formation disciplinaire la plus exigeante, la plus neuve, la plus aboutie.
Les élèves ont le droit qu'on leur apprenne à lire et à écrire. Pour l'instant, on en est là.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Adoption par le Sénat du projet de loi d'orientation pour la refondation de l'école de la République

Message par Chocolat le Mar 28 Mai 2013 - 0:47

@Anaxagore a écrit:

Qu'est-ce qui ne fonctionne plus?

Mais rien, sous la forme actuelle !

Le niveau des candidats baisse d'année en année, et ce tous concours confondus.
Les dernières fournées d'agrégés reconnaissent qu'ils rêvent de quitter le second degré et qu'ils ont passé le concours dans cette perspective.
Les autres enseignants comprennent de moins en moins la différence de traitement entre eux et leurs collègues agrégés.
Les politiques et l'opinion publique hurlent que nous coûtons trop cher.
Les résultats de l'école française sont de plus en plus catastrophiques, comparés à ceux des autres États européens; et les performances de nos étudiants avec !

Comment voulez-vous justifier le maintien de ce type de concours externe dans ces conditions ?
Se battre pour conserver l'interne, ce serait déjà plus réaliste.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum