ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par atrium le Dim 27 Oct 2013 - 14:28

@C'est pas faux a écrit:furieux 
Un hochet pour nous amadouer, en accréditant au passage l'idée que moins on en fait, plus on est content.
+1
Une marque de mépris de plus. furieux 

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par User5899 le Dim 27 Oct 2013 - 14:35

J'hallucine.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par victor44 le Dim 27 Oct 2013 - 15:17

Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par John le Dim 27 Oct 2013 - 15:37

Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)
C'est une erreur de leur part professeur 

Il faudrait creer un corps special pour les ZEP
Une forme d'enseignement spécialisé, finalement, voire un concours particulier, comme il y a le CAPLP, le CAPET, le CAFEP, le CRPE et le CAPES ?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Ergo le Dim 27 Oct 2013 - 15:43

@victor44 a écrit:
A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liée en grande partie au fait que votre quotidien n'est pas celui que vous espériez
Non. Je me plais bien plus dans mon établissement ECLAIR que dans mon établissement de stage où il n'y avait pas de vagues. Ce n'est pas le décalage entre mes espérances (qui étaient nulles, vu que je ne souhaitais pas enseigner dans le secondaire) et la réalité du terrain qui fait souffrir. C'est le décalage entre ce que je peux faire et ce qu'il faudrait faire, c'est d'assister au quotidien au sacrifice de milliers d'élèves en étant totalement impuissante.
Moi, je m'en fiche: j'en sortirai et je m'en sortirai. Par contre, oui, égocentriquement, ça risque de devenir de plus en plus difficile de me regarder en face participer passivement à ce massacre parce que les petits trucs que je peux faire ne l'empêcheront pas.

L'idée d'un corps spécial pour les ZEP me semble intéressante. Mais là encore, ça implique une vraie modification des conditions de travail sur le terrain parce que si c'est pour enseigner la même matière que dans un établissement non classé mais sans changement des conditions de travail, très honnêtement, je ne pense pas que les volontaires se bousculent.



_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Elle aime le Dim 27 Oct 2013 - 15:45

Une heure de moins ?
Cela ne changera pas grand chose à mon état de fatigue et à celui de mes collègues.
Je passe 2h par semaine à appeler les familles, 3h à surveiller mes retenues (bénévolement, y a plus de sous, y a plus d'AED), 1 à 2h à voir le CPE, les chefs... sans compter les réunions... et 1h à pleurer le jeudi soir.
Je suis épuisée moralement, physiquement à tenter de faire cours, à faire le flic.
Effectifs des classes :
20 en 6ème
24 pour les deux 5èmes (et des cas très lourds à gérer).
23 en 3ème.
Je m'en fiche de cette heure en moins. Moins d'élèves par classe, des cours en co-intervention ou un assistant pédagogique pour mes élèves allophones perdus en cours, oui, ça pourrait fonctionner.
Je n'ai rien fait durant cette première semaine de vacances (une séquence pour les 6èmes, c'est tout). Je n'en pouvais plus : vendredi 18, mon collègue, sortant du bus, m'a souhaité de bonnes vacances. Une femme dans le bus a grommelé "Toujours en vacances, ceux-là !". J'ai vu rouge puis rien. Juste un soupir et de la tristesse.

_________________
"Moi, je crois que la grammaire, c’est une voie d’accès à la beauté. Quand on parle, quand on lit ou quand on écrit, on sent bien si on a fait une belle phrase ou si on est en train d’en lire une. On est capable de reconnaître une belle tournure ou un beau style. Mais quand on fait de la grammaire, on a accès à une autre dimension de la beauté de la langue. Faire de la grammaire, c’est la décortiquer, regarder comment elle est faite, la voir toute nue, en quelque sorte. Et c’est là que c’est merveilleux : parce qu’on se dit : « Comme c’est bien fait, qu’est-ce que c’est bien fichu ! », « Comme c’est solide, ingénieux, subtil ! ». Moi, rien que savoir qu’il y a plusieurs natures de mots et qu’on doit les connaître pour en conclure à leurs usages et à leurs compatibilités possibles, ça me transporte."

Elle aime
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Jul le Dim 27 Oct 2013 - 15:46

@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
Et toi, es-tu CPE?

Jul
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Malaga le Dim 27 Oct 2013 - 15:47

@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
Tu dis que beaucoup de tes amis prennent du plaisir en ZEP; c'est tout de même surprenant quand on voit le turn-over dans ces établissements. Que certains professeurs s'y plaisent et souhaitent y rester, tant mieux. C'est une excellente chose pour eux et pour les élèves. Néanmoins, ce n'est pas le cas, loin de là, de la majorité des professeurs qui y sont affectés.

Dans l'idéal, réserver les établissements difficiles aux professeurs volontaires est une bonne chose. Dans la réalité, il n'y a pas suffisamment de professeurs volontaires et je ne vois pas trop où tu comptes les trouver.

Enfin, l'idée que le niveau des professeurs nommés en ZEP pourrait être moins élevé qu'ailleurs me choque profondément. Les élèves en ZEP n'ont-ils pas le droit d'avoir des cours de qualité comme les autres ? Sont-ils des sous-élèves qui ne méritent pas d'étudier la même chose que les autres ?

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par victor44 le Dim 27 Oct 2013 - 15:57

@John a écrit:
Il faudrait creer un corps special pour les ZEP
Une forme d'enseignement spécialisé, finalement, voire un concours particulier, comme il y a le CAPLP, le CAPET, le CAFEP, le CRPE et le CAPES ?
Exactement

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Trinity le Dim 27 Oct 2013 - 16:02

@Malaga a écrit:
Enfin, l'idée que le niveau des professeurs nommés en ZEP pourrait être moins élevé qu'ailleurs me choque profondément. Les élèves en ZEP n'ont-ils pas le droit d'avoir des cours de qualité comme les autres ? Sont-ils des sous-élèves qui ne méritent pas d'étudier la même chose que les autres ?
+1

_________________
"Deux choses sont infinies : l'Univers et la bêtise humaine. Mais en ce qui concerne l'Univers, je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." Albert Einstein


Trinity
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par victor44 le Dim 27 Oct 2013 - 16:06

@Ergo a écrit:L'idée d'un corps spécial pour les ZEP me semble intéressante. Mais là encore, ça implique une vraie modification des conditions de travail sur le terrain parce que si c'est pour enseigner la même matière que dans un établissement non classé mais sans changement des conditions de travail, très honnêtement, je ne pense pas que les volontaires se bousculent.
Je parle d aligner ce corps sur celui des agrégés et effectivement a cette population de prof donner un statut particulier et de conditions de travail differentes d un certifié:
Plus de concertation moins d heures de cours, moins d eleves par classe etc...

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par midjie le Dim 27 Oct 2013 - 16:10

@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez


J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
J'étais volontaire,  tous les collègues de ma précédente école l'étaient...Aucun de nous n'étaient des profs débutants... Nous sommes tous restés au minimum 3 ans, certains sont même restés 5 à 6 ans, nous étions une équipe soudée, motivée et nous sommes même devenus des amis.
Mais ça ne nous a pas empêchés de subir des agressions au quotidien ni d'être lâchés par notre hiérarchie quand nous avions des soucis et qui, en prime, nous assénait un discours culpabilisant...


Dernière édition par midjie le Dim 27 Oct 2013 - 16:13, édité 1 fois (Raison : ortho)

_________________
Beautiful.....Your mind, body and soul, so perfectly designed for you.....
Beautiful.... I don't wanna let you go until I tell you that I love you...
S.MAHY

midjie
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par MarieL le Dim 27 Oct 2013 - 16:10

@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
heu Même si c'était possible, cela voudrait dire aussi faire des ZEP des établissements particuliers. Oublier la carte scolaire, ou la détourner encore, pour qu'il n'y ait plus en ZEP que des élèves dont on saurait déjà qu'ils ne suivront jamais un circuit d'études classiques ?

Quant au "moins de bazar dans les classes", je ne crois pas, du tout, que ce soit lié au volontariat éventuel.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Dinosaura le Dim 27 Oct 2013 - 16:26

@victor44 a écrit:
@Ergo a écrit:L'idée d'un corps spécial pour les ZEP me semble intéressante. Mais là encore, ça implique une vraie modification des conditions de travail sur le terrain parce que si c'est pour enseigner la même matière que dans un établissement non classé mais sans changement des conditions de travail, très honnêtement, je ne pense pas que les volontaires se bousculent.
Je parle d aligner ce corps sur celui des agrégés et effectivement a cette population de prof donner un statut particulier et de conditions de travail differentes d un certifié:
Plus de concertation moins d heures de cours, moins d eleves par classe etc...
A quoi sert la "concertation" dans notre métier ? C'est une vraie question... Je suis en zep, les élèves y sont atta-chiants, et je ne cherche pas à "fuir les élèves", mais ce sont en fait tous les à-côté de la zep qui me blasent au quotidien (le fait qu'il y ait toujours plus de projets citoyens et autres heures perdues qu'à autre chose qu'à enseigner, le tout mâtiné de politiquement correct et de démagogie bisounourserque niveleuse mais danlintérédézenfant, le fait que les élèves nous arrivent au 3/4 illettrés en 6e, victimes de prophéties auto-réalisatrices les assignant dès le primaire à un ghetto social et linguistique ayant conduit leurs instits à rabaisser les exigences - à "s'adapter" pardon - et à utiliser des pédagogies foireuses...). Alors quand j'entends "plus de concertation" (entendu de la part de collègues mêmes), sous-entendu moins d'heures d'enseignement donc ne plus faire ce pour quoi on a signé et ce ce que l'on VEUT faire (oui, car j'insiste pour être considérée comme enseignante, et non comme éducatrice spécialisée, pas de mépris de ma part mais ce n'est tout simplement pas le même métier), même en sachant qu'on a affaire à la "difficulté scolaire" comme y disent (mais je suis d'accord avec Malaga pour dire que ces élèves plus faibles ou cumulant plus de difficultés de tout type méritent le même enseignement qu'ailleurs...), franchement ça me donne juste envie de me barrer...Et m'est avis que c'est pas comme ça qu'on va motiver les troupes (surtout si on supprime aussi les points ZEP...).

PS : Je précise que depuis que je suis arrivée dans ma zep, soit à peine 3 ans, j'ai vu les effectifs régulièrement augmenter, et cette année, j'en suis à 24 élèves dans toutes mes classes (soit le plafond en zep), donc objectivement, même au niveau des moyens les conditions se dégradent, et 1 heure de moins (même pas une classe) ça me fait moi aussi doucement rigoler... Surtout que lors des Assises de l'éducation prioritaire, il était question de manière à peine voilée de supprimer notre zep au vu de ses mirifiques résultats au brevet... Si je calcule bien, mais j'ai peut-être l'esprit mal tourné, cela fait donc 1h de moins dans 1000 établissements, mais ces dépenses seraient en fait allègrement rattrapées par le nombre de zep qui disparaîtraient comme par enchantement.

_________________
"Le plus esclave est celui qui ignore ses chaînes."

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Ergo le Dim 27 Oct 2013 - 16:37

Voilà.
Commençons par donner des moyens supplémentaires à l'élémentaire: encore moins d'élèves, du co-enseignement ou une personne supplémentaire, de quoi faire progresser tous les élèves, qu'ils arrivent avec moins de lacunes dans le secondaire.
Respectons les textes des ZEP également, notamment sur les effectifs.

La concertation, on en fait déjà beaucoup (trop): pas une semaine sans une réunion pour les PP de tel niveau, les enseignants de telle classe, les enseignants de tel élève, l'équipe de telle matière...ce qui amène généralement à deux réunions par semaine + tout le reste...et pour quoi ?

Mais on a tous bien vu, avec les assises, que le but était de les faire disparaître, dans la mesure où les résultats n'ont pas suivi...

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par MarieL le Dim 27 Oct 2013 - 16:46

@Ergo a écrit:Voilà.
Commençons par donner des moyens supplémentaires à l'élémentaire: encore moins d'élèves, du co-enseignement ou une personne supplémentaire, de quoi faire progresser tous les élèves, qu'ils arrivent avec moins de lacunes dans le secondaire.
Respectons les textes des ZEP également, notamment sur les effectifs.

La concertation, on en fait déjà beaucoup (trop): pas une semaine sans une réunion pour les PP de tel niveau, les enseignants de telle classe, les enseignants de tel élève, l'équipe de telle matière...ce qui amène généralement à deux réunions par semaine + tout le reste...et pour quoi ?

Mais on a tous bien vu, avec les assises, que le but était de les faire disparaître, dans la mesure où les résultats n'ont pas suivi...
Ah mais c'est le même raisonnement si les résultats sont là : plus la peine d'être en ZEP si vos élèves réussissent.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Asha Kraken le Dim 27 Oct 2013 - 17:15

@Malaga a écrit:
@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
Tu dis que beaucoup de tes amis prennent du plaisir en ZEP; c'est tout de même surprenant quand on voit le turn-over dans ces établissements. Que certains professeurs s'y plaisent et souhaitent y rester, tant mieux. C'est une excellente chose pour eux et pour les élèves. Néanmoins, ce n'est pas le cas, loin de là, de la majorité des professeurs qui y sont affectés.

Dans l'idéal, réserver les établissements difficiles aux professeurs volontaires est une bonne chose. Dans la réalité, il n'y a pas suffisamment de professeurs volontaires et je ne vois pas trop où tu comptes les trouver.

Enfin, l'idée que le niveau des professeurs nommés en ZEP pourrait être moins élevé qu'ailleurs me choque profondément. Les élèves en ZEP n'ont-ils pas le droit d'avoir des cours de qualité comme les autres ? Sont-ils des sous-élèves qui ne méritent pas d'étudier la même chose que les autres ?
+ 1

Asha Kraken
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Cath le Dim 27 Oct 2013 - 18:06

Je pense que Victor parlait du niveau enseigné aux élèves, pas de celui des enseignants.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par victor44 le Dim 27 Oct 2013 - 18:18

@Cath a écrit:Je pense que Victor parlait du niveau enseigné aux élèves, pas de celui des enseignants.
Pour etre clair, je pense que le niveau licence suffit amplement pour enseigner en college ( en math j en siis sur en tous les cas) et donc ce concours testerait plus la personnalité et les motivations que le niveau universitaire.

Pas question en.effet de diminuer les exigences des programmes dans certains colleges.

Un agrége en cld pour depression n est d aucun secours en ZEP

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Marie Laetitia le Dim 27 Oct 2013 - 18:24

@Asha Kraken a écrit:
@Malaga a écrit:
@victor44 a écrit:Sur 20 ans de carriere j en ai fait plus de quinze en zep et j y suis retourné.

Ce qui est cretin en terme de rh c est d affecter dans les endroits difficiles des gens pas formés a ça et non motivés. Il faudrait creer un corps special pour les ZEP

A lire vos messages il y a beaucoup de souffrance liee en grande partie au fait que votre quotidien n est pas celuibque vous esperiez

J ai vu beaucoup de collegues depasses souffrir et massacrer des eleves. Beaucoup de mes amis prennent du plaisir en ZEP mais aucun n est sur neo (comme il n y a presque pas de cpe)

Si les zep etaient reservees aux volontaires tout serait different: le niveau displinaire des collegues serait moins élevé mais il y aurait moins de souffrance chez les profs et moins de bazar dans les classes.
Tu dis que beaucoup de tes amis prennent du plaisir en ZEP; c'est tout de même surprenant quand on voit le turn-over dans ces établissements. Que certains professeurs s'y plaisent et souhaitent y rester, tant mieux. C'est une excellente chose pour eux et pour les élèves. Néanmoins, ce n'est pas le cas, loin de là, de la majorité des professeurs qui y sont affectés.

Dans l'idéal, réserver les établissements difficiles aux professeurs volontaires est une bonne chose. Dans la réalité, il n'y a pas suffisamment de professeurs volontaires et je ne vois pas trop où tu comptes les trouver.

Enfin, l'idée que le niveau des professeurs nommés en ZEP pourrait être moins élevé qu'ailleurs me choque profondément. Les élèves en ZEP n'ont-ils pas le droit d'avoir des cours de qualité comme les autres ? Sont-ils des sous-élèves qui ne méritent pas d'étudier la même chose que les autres ?
+ 1
Même chose. Et surtout le niveau disciplinaire n'a rien à voir avec la souffrance. Les cas de collègues en souffrance que j'ai vu voir autour de moi sont surtout lié à des gens qui n'ont pas assez confiance en eux.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Cath le Dim 27 Oct 2013 - 18:29

@victor44 a écrit:
@Cath a écrit:Je pense que Victor parlait du niveau enseigné aux élèves, pas de celui des enseignants.
Pour etre clair, je pense que le niveau licence suffit amplement pour enseigner en college ( en math j en siis sur en tous les cas) et donc ce concours testerait plus la personnalité et les motivations que le niveau universitaire.

Pas question en.effet de diminuer les exigences des programmes dans certains colleges.
Ah ben j'avais mal compris alors. Je ne vois pas en quoi le fait d'être moins diplômé rendrait plus résistant.

La seule idée sur laquelle je pourrais être d'accord est sur la création d'un corps spécial (ou d'une mention spéciale au concours, histoire de pouvoir "en sortir" à un moment) avec formation pointue et avantages costauds à l'appui pour enseigner en zone difficile.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par PauvreYorick le Dim 27 Oct 2013 - 18:31

Je comprends bien la motivation de l'idée d'un corps spécial; mais il y a déjà trop de corps et surtout trop de corps mal pensés (cf. les certifiés, travaillant plus pour gagner moins). Et je suis tout aussi dubitatif à l'égard de la «surqualification disciplinaire», même si, là aussi, ça renvoie à une réalité (à certains vécus dont j'ignore s'ils sont si fréquents que ça).

C'est quand même prendre un peu le problème à l'envers, une fois de plus: changer de profs. Par définition c'est pour changer les élèves que l'École existe (pour les instruire, ou, comme le suggère le mot, pour leur «élévation»), pas pour modifier leurs professeurs.

_________________
DISCUSSION, n. A method of confirming others in their errors.


PauvreYorick
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par victor44 le Dim 27 Oct 2013 - 19:11

@Cath a écrit:Ah ben j'avais mal compris alors. Je ne vois pas en quoi le fait d'être moins diplômé rendrait plus résistant.

La seule idée sur laquelle je pourrais être d'accord est sur la création d'un corps spécial (ou d'une mention spéciale au concours, histoire de pouvoir "en sortir" à un moment) avec formation pointue et avantages costauds à l'appui pour enseigner en zone difficile.
Le fait de recruter bac +3 (ce que font les espe en fait) permettrait d avoir un vivier plus important  et donc d etre selectif Mais avec un contrat clair: enseigner en ZEP.
Quant a sortir de ce "corps" il suffirait de passer le capes interne ou reserve comme le font les PLP

victor44
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Malaga le Dim 27 Oct 2013 - 19:17

Mais comment seraient sélectionnés les profs ZEP ? Sur quels critères ? scratch 
Sachant, de plus, que la première année en ZEP est souvent la plus difficile et que les choses s'améliorent parfois avec le temps. Rares sont les profs à savoir gérer immédiatement une classe.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Marie Laetitia le Dim 27 Oct 2013 - 19:21

@Cath a écrit:
@victor44 a écrit:
@Cath a écrit:Je pense que Victor parlait du niveau enseigné aux élèves, pas de celui des enseignants.
Pour etre clair, je pense que le niveau licence suffit amplement pour enseigner en college ( en math j en siis sur en tous les cas) et donc ce concours testerait plus la personnalité et les motivations que le niveau universitaire.

Pas question en.effet de diminuer les exigences des programmes dans certains colleges.
Ah ben j'avais mal compris alors. Je ne vois pas en quoi le fait d'être moins diplômé rendrait plus résistant.

La seule idée sur laquelle je pourrais être d'accord est sur la création d'un corps spécial (ou d'une mention spéciale au concours, histoire de pouvoir "en sortir" à un moment) avec formation pointue et avantages costauds à l'appui pour enseigner en zone difficile.
Comme avantages, je vois bien au bout de 5 ans avec salaire nettement amélioré, trois ans payés à 50% pour reprendre ses études, faire une thèse...  Laughing (moi, ça m'intéresserait!)

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: ZEP : y aura-t-il une heure de décharge pour les enseignants de 1000 quartiers en France ?

Message par Ergo le Dim 27 Oct 2013 - 19:25

@Malaga a écrit:Mais comment seraient sélectionnés les profs ZEP ? Sur quels critères ? scratch 
Sachant, de plus, que la première année en ZEP est souvent la plus difficile et que les choses s'améliorent parfois avec le temps. Rares sont les profs à savoir gérer immédiatement une classe.
On n'a aucun moyen de savoir si on va y arriver devant une classe et si on va y arriver devant une classe en ZEP. Et on change: je gère mieux que lors de mon année de stage ou que lors de mon arrivée dans le collège il y a deux ans - mais je gère mieux aussi parce que la plupart des élèves m'ont acceptée et qu'ils ne me testent plus (ou qu'ils ne me testent pas parce que je suis arrivée avant eux).
On ne peut pas savoir...Il y a tous les cas de figures: des candidats qui réussissent brillamment leurs concours et luttent devant une classe, des candidats qui échouent 3, 4, 5 fois et qui s'éclatent en classe etc.

La théorie sur les ZEP lors de la formation n'aidera pas particulièrement à mieux s'en sortir en ZEP (ce qu'on m'a raconté en formation est à 1000 lieues de ce que je vis et ce que je vis est encore à 1000 lieues de ce que j'ai entendu une collègue raconter sur son établissement de stage pale ).

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum