D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par elea84 le Dim 29 Mar 2009 - 20:45

[Ne te réjouis pas trop vite, cela signifie peut-être que l'on est 2 à être paranos... Razz[/quote]

lol! mdr

elea84
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Dim 29 Mar 2009 - 20:49

je fais aussi partie des paranos... angedemon

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par elea84 le Dim 29 Mar 2009 - 20:58

Bienvenue au club Marquise fleurs2

elea84
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Mimicracra le Dim 29 Mar 2009 - 21:29

Je viens de lire tout le fil et voici qq remarques que je voulais faire :

Ceci dit dans l'EN tu as aussi des personnes qui ont "des amis" bien placés et qui s'arrangent pour passer avant les autres...

C'est le cas de + en + de postes libérés qui ne sont pas mis au mouvement afin d'être transformé en BMP pour un tzr ou qui sont transformés en poste à profil trucmuche pour être donné à "un ami"...

certains propos tenus sur les infirmières me choquent. Nous sommes en train de nous lamenter sur l'opinion qu'ont les gens sur nous et que font quelques-uns, ils cassent du sucre sur le dos d'une autre profession.

Même réflexion, il y a des trucs dits ici sur les infirmières qui valent les trucs qu'on entend sur les profs... C'est pas très glorieux!

une personne travaillait à la sncf, il a tout de suite désamorcé les critiques en disant qqch comme "ça va, pas de reproches,rien à dire??? oui je ne sers à rien..." en rigolant. j'ai trouvé triste de voir qu'aujourd'hui des gens soient obligés de se justifier ainsi.
Moi je fais pareil les très rares fois où on m'attaque sur mon boulot. Je dis systématiquement, "et oui, je sais, je ne bosse que 18h par semaine, j'ai 16 semaines de vacances, je suis fonctionnaire et je gagne bien ma vie". Ensuite les cons les gens qui m'avaient agressée se rétractent et s'excusent en disant que notre boulot est très difficile et blablabla et blablabla. Cela ne m'arrive que très rarement car les gens que je fréquente ou que je suis amenée à rencontrer sont généralement cultivés ou intelligents ou tout du moins éduqués...


Dernière édition par Mimicracra le Dim 29 Mar 2009 - 22:36, édité 1 fois

Mimicracra
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Pierre_au_carré le Dim 29 Mar 2009 - 21:33

@A Tuin a écrit: Je n'ai jamais entendu que c'était une qualité louée ou blâmée outre mesure. Ce que je peux dire, pour l'avoir constaté, c'est que pour avoir été auprès d'une personne hospitalisée un certain temps le mois qu'on puisse dire c'est qu'il ne fallait pas avoir besoin d'une infirmière pour quoi que ce soit y compris pour un besoin d'aller aux toilettes. Sans compter les réflexions sur le métier et autres que ces dernières se permettaient d'avoir en leur "qualité de personne valide" face à une personne alitée qui ne pouvait pas rétorquer grand chose. Et sans compter le fait aussi qu'elles passaient le plus clair de leur temps dans leur "salle à infirmières" où c'était pire qu'un poulailler. Pendant ce temps tu avais le temps de passer l'arme à gauche 10 fois avant qu'une d'elles aie eu la jugeotte de venir faire son travail. Il est clair que si j'avais à me retrouver hospitalisée à mon tour j'aurais d'emblée un regard plus que critique sur ces personnes. Ce qui ne signifie pas qu'elles ne me feraient pas changer d'avis ou reconsidérer leur qualité ceci dit.

Et celles qui ne prennent pas leurs RTT car pas de personnel si elles les prennent ? Qui le ferait ?

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par henriette le Dim 29 Mar 2009 - 21:49

Elea je suis bien d'accord avec toi ! Il y a des incapables et des fainéants dans tous les corps de métier, public comme privé, et aussi une majorité de gens bien qui fait son travail du mieux possible dans les conditions qui lui sont imposées. Stigmatiser les uns plus que les autres n'est pas très profitable.
Et j'ai aussi remarqué un truc en discutant avec des amis bossant dans le privé : virer quelqu'un, même un incapable, à partir d'un certain "grade" dans l'entreprise, ben c'est pas aussi simple que cela, et les "placards dorés" sont finalement assez répandus, en particulier dans les grosses boites.
Autre chose : j'ai vu le regard des mes anciens condisciples de lycée, qui ont presque tous fait de grandes écoles, largement évoluer. Au départ, j'avais droit à des regards apitoyés dans le meilleur des cas, et souvent des diatribes sur les jean-foutre qui ne fichent rien et sont payés par leurs impôts. Puis ces gens ont pris du grade dans leur boîte et souvent ont été amenés à assurer des formations pour les jeunes arrivants, etc. Et là, ben c'est bizarre, je n'ai plus du tout eu droit aux mêmes discours. On m'a plutôt conseillé de changer de boulot car vraiment c'est très mal payé. Comme quoi...
Enfin, pour les c....... de base niveau brève de comptoir... les chiens hurlent, la caravane passe...

henriette
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Leclochard le Dim 29 Mar 2009 - 22:36

Mon propos n'est pas de stigmatiser les infirmières: il se trouve juste qu'elles ont une image très valorisante dans la société (ce qui ne veut pas que cela provoque des vagues de vocations) et qu'en réalité, pour qui les cotoyer quelques temps, elles font simplement leur travail, sans qu'on puisse leur attribuer le titre de "saintes". Par ailleurs, peut-être est-ce un hasard, mais à chaque fois que je me suis rendu à l'hôpital pour voir mon grand-père, j'avais l'impression qu'une bonne partie d'entre elles discutaient de très longs moments dans leur petite salle d'autres choses que des malades... qu'on manque de personnel, je veux bien mais alors pourquoi tant de temps perdu? Par ailleurs, comme l'a fait remarqué quelqu'un, il ne faut pas avoir une urgence "basique". Je me souviendrai longtemps de mon grand-père qui avait raconté qu'il avait dû attendre un "long moment", dirons-nous, pour qu'on vienne l'aider à sortir des wc par exemple.
Inversement, les policiers ne sont pas très valorisés alors que pour le coup, eux prennent des risques, fréquentent des personnages franchement peu recommandables, voire dangereux, rendent un service social très élevé (imaginez une société sans force de l'ordre: combien de temps tiendrait-elle?) et finalement, ont une image désastreuse.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Lun 30 Mar 2009 - 5:55

"j'avais l'impression qu'une bonne partie d'entre elles discutaient de très longs moments dans leur petite salle d'autres choses que des malades... qu'on manque de personnel, je veux bien mais alors pourquoi tant de temps perdu?"

c'est ce que disent les gens en voyant nos vacances: à quoi servent les profs pendant ce temps-là, on pourrait les utiliser plus utilement....

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par clems le Lun 30 Mar 2009 - 6:25

Je connais plusieurs infirmières, dont une qui est en réanimation cardiaque. Certaines nuits, c'est calme.....effectivement, elle va se "reposer" car peu d'intervention. Mais d'autres nuits, elle va avoir une dizaine d'arrêts cardiaques en 2h, plusieurs décès......

Je connais bien les hôpitaux, mon frère ayant subi 2 très grosses opérations ( cœur et cerveau) dans 2 hôpitaux différents...avec 15 jours d'hospitalisation à chaque fois plus tous les examens avant et après.......et on n'a jamais rien eu à dire sur les infirmières et sur le reste du personnel....... Mais comme partout, il y a des gens qui bossent et d'autres non!

Pour en revenir au sujet initial......mon copain est PE, et dans sa classe de CM1, il a un élève à qui on vient de découvrir du diabète et donc en cas d'urgence, il faut lui faire sa piqure d'insuline. Mon copain a dit aux parents qu'il n'était pas habilité à la faire, qu'il lui fallait une formation. Le père lui a répondu " Vu ce que vous gagnez, vous pourriez au moins avoir la décence de faire une pipure!".......mon copain n'a pas eu l'aplomb de réagir tellement il est resté sur le c**

clems
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Leclochard le Lun 30 Mar 2009 - 6:26

marquisedemerteuil a écrit:"j'avais l'impression qu'une bonne partie d'entre elles discutaient de très longs moments dans leur petite salle d'autres choses que des malades... qu'on manque de personnel, je veux bien mais alors pourquoi tant de temps perdu?"

c'est ce que disent les gens en voyant nos vacances: à quoi servent les profs pendant ce temps-là, on pourrait les utiliser plus utilement....

A la différence que les discussions se faisaient sur leur temps de travail ! A moins que je ne sois arrivé à chaque fois au moment de la pause et que cette pause durait le temps de mes visites, comme si en visitant un collège, je serais arrivé au moment des récréations et qu'elles duraient une heure ou deux. Evidemment ce n'est pas politiquement correct d'avancer cela car en critiquant, on s'expose soi-même à la critique. Sauf que 1- critiquer librement est légitime. 2-toutes les remarques ne se valent pas. Je témoigne juste de ce que j'ai vu. Je ne dis pas qu'elles ne travaillent. Je dis juste que je suis étonné du décalage qu'il y a entre l'image sociale de leur travail et la réalité ordinaire du malade. Bien sûr, en critiquant les flics, il est sûr que je prendrais moins de risques. Twisted Evil

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Lun 30 Mar 2009 - 6:33

Leclochard, j'ai une question toute bête; ton gd-père était-il dans une maison de retraite? ou bien hospitalisé?
Les filles que tu vois papoter ne sont bien svt pas infirmière mais ASH, elles ont pfs les mêmes blouses mais ne sont pas formées du tout en soin infirmier; elles sont femmes de chambre, elles apportent les repas... et ont une interdiction stricte à toucher les malades. Les infirmières ne sont quasiment jamais dans la tisanerie ou office, elles sont soit dans le service à galloper (il n'y a personne par exemple qui s'occupe de récupérer les résultats d'examen) soit dans une chambre. Elles se retrouvent dans la salle des infirmières au changement de service pour la liaison entre les équipes en gros de 7h à 8h et de 19h30 à 20h30, et à ce mmt là il est quasiment imposs' de les voir dans les chambres.
En service il n'y a parfois qu'une seule infirmière pour 5-6 ASH et 2-3 AS, pour 40 malades.
En gériatrie, la nuit il n'y a qu'une seule pour 80 pensionnaires...


Et bien souvent elles ne se fréquentent pas entre elles: il y a une sorte de ségrégation ASH, AS, infirmières. Et il y a peu de chance d'en trouver assez dans un service pour quelles puissent faire du bruit en parlant... Et pour info: tu dois t'addresser à une AS pour t'aider à sortir de la salle de bain par exemple.

Pour ton gd pere, le mieux est d'en parler cash avec le personnel et si vmt y a pas de mieux de demander un rendez-vous avec le surveillant infirmier du service.


Dernière édition par Clémentine le Lun 30 Mar 2009 - 18:15, édité 1 fois

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Reine Margot le Lun 30 Mar 2009 - 12:19

oui, enfin bon si tu savais le nombre de gens qui sont sur msn sur leur temps de travail, même en entreprise...

et ce que dit clémentine est pertinent.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Leclochard le Lun 30 Mar 2009 - 18:04

@Clémentine a écrit:Leclochard, j'ai une question toute bête; ton gd-père était-il dans une maison de retraite? ou bien hospitalisé?
Les filles que tu voies papoter ne sont bien svt pas infirmière mais ASH, elles ont pfs les mêmes blouses mais ne sont pas formées du tout en soin infirmier; elles sont femmes de chambre, elles apportent les repas... et ont une interdiction stricte à toucher les malades. Les infirmières ne sont quasiment jamais dans la tisanerie ou office, elles sont soit dans le service à galloper (il n'y a personne par exemple qui s'occupe de récupérer les résultats d'examen) soit dans une chambre. Elles se retrouvent dans la salle des infirmières au changement de service pour la liaison entre les équipes en gros de 7h à 8h et de 19h30 à 20h30, et à ce mmt là il est quasiment imposs' de les voir dans les chambres.
En service il n'y a parfois qu'une seule infirmière pour 5-6 ASH et 2-3 AS, pour 40 malades.
En gériatrie, la nuit il n'y a qu'une seule pour 80 pensionnaires...


Et bien souvent elles ne se fréquentent pas entre elles: il y a une sorte de ségrégation ASH, AS, infirmières. Et il y a peu de chance d'en trouver assez dans un service pour quelles puissent faire du bruit en parlant... Et pour info: tu dois t'addresser à une AS pour t'aider à sortir de la salle de bain par exemple.

Pour ton gd pere, le mieux est d'en parler cash avec le personnel et si vmt y a pas de mieux de demander un rendez-vous avec le surveillant infirmier du service.

Là, tu me fais douter...effectivement peut-être s'agissait-il des aides soignantes... J'aurais du mal à faire la différence. scratch Tu as sans doute raison si le nombre d'infirmières est aussi bas. Pour répondre à ta question, il a séjourné dans un hôpital public, il y a quelques années maintenant.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Clarianz le Lun 30 Mar 2009 - 18:17

Dans tous le cas, il faut être vigilent et présent qd une personne agée est hospitalisée...

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: D'où vient cette légende des privilèges des enseignants???

Message par Leclochard le Lun 30 Mar 2009 - 18:46

@Clémentine a écrit:Dans tous le cas, il faut être vigilent et présent qd une personne agée est hospitalisée...

C'est clair. Ca a été notre réflexion : une personne seule et âgée est très vite délaissée à l'hôpital. La famille doit montrer qu'elle est présente, qu'elle s'informe et suit le malade.

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum