Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Mr_Z le Dim 23 Mar 2014 - 8:06

@stephielucky a écrit:Si les conditions des contractuels sont si difficiles pourquoi certains restent ils des années sur le même poste ?
heu, pour avoir un salaire et vivre ?

@stephielucky a écrit:Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?
Sauf rare exception, Le contractuel ne sait pas, pendant toute l'année, si le poste qu'il occupe lui sera à nouveau attribué à la rentrée, et cela d'année en année. Parfois on ne le prévient que fin août. Parfois on ne renouvelle son contrat que tous les trois mois. C'est très difficile à vivre et oblige à être aux aguets toute l'année, la moindre erreur peut fâcher le proviseur, qui peut mettre un avis défavorable à la réembauche.

L'Etat à des devoirs envers des gens qu'il a employé de la sorte pendant 6-7 ans, la titularisation me semble la moindre des choses, par un concours oui, mais avec un nombre de poste décent, et du temps de préparation (soit des heures, soit des congés formation). Quand on a mal agit envers quelqu'un (je rappelle que dans le privé c'est illégal d'employer quelqu'un un cdd pendant des années), on répare le mal que l'on a fait.

Mr_Z
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par qilili le Dim 23 Mar 2014 - 9:00

@stephielucky a écrit:Bonjour

Enfin il existe des concours réservé, externe, interne, troisième voie que les contractuels peuvent passer comme tout le monde.

qui dit passer n'implique pas réussir!
Cette année, je passe 4 concours, j'ai 18h de cours (seulement vu que je suis CAD) en lycée, avec les corrections et les préps (ce n'est que ma deuxième année en lycée, donc beaucoup de boulot), j'ai aussi 2 jeunes enfants qui prennent beaucoup de temps... et mes journées ne font que 24h, donc dur de bosser pour ces concours.

Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?

Ils devraient, mais certains chefs d'établissements "oublient" de les mettre parce que ils n'ont pas forcément envie de casser une équipe pédagogique qui fonctionne.

Et pour l'ancienne CDIsation: il fallait avoir 6 ans d'ancienneté sans interruption! donc refuser un contrat et perdre cette opportunité  scratch .

qilili
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Dim 23 Mar 2014 - 9:31

@stephielucky a écrit:Bonjour

Enfin il existe des concours réservé, externe, interne, troisième voie que les contractuels peuvent passer comme tout le monde.

Pas toujours, il y a des conditions de diplôme, d'ancienneté etc. à respecter pour pouvoir passer ces concours. 


Si les conditions des contractuels sont si difficiles pourquoi certains restent ils des années sur le même poste ?
 Ils ne restent pas, on leur demande de rester, c'est le rectorat qui gère le personnel.
Les situations sont diverses et variées: ils ne veulent pas passer le concours peut-être pour ne pas muter (c'est ennuyeux de devoir quitter son académie etc. pour toi, comme pour eux) peut-être pour d'autres raisons ou ils ne sont pas éligibles ou ils n'ont pas le temps de le préparer etc.
S'ils restent 'des années', c'est qu'ils donnent entière satisfaction, auprès du CdE, des élèves, des parents et dans ce cas là, je pense que la titularisation se justifie car au-delà du fait que cela te gêne de voir des contractuels, cela ne te dérange pas de voir de la précarité dans les établissements, je pense également aux AVS et EVS qui enchaînent 6 ans de CDD (bon sang, vous imaginez un peu, 6 ans !!!!) pour se voir proposer, avec un peu de chance, un CDI à mi-temps qui ne permet pas de vivre décemment. 
Cessez de croire qu'en nous mettant la tête sous l'eau vos conditions s'amélioreront, c'est exactement le contraire qu'il faudrait, exiger une gestion humaine du personnel, pour tous, voilà ce qu'il faudrait ! Et la précarité au sein des établissements devrait révolter tout le monde, ces divisions, arrangent le ministère qui pendant ce temps, a les mains libres pour imposer à tous à peu près tout et n'importe quoi. 


Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?

Là encore, il faut se tourner vers le rectorat et sa gestion du personnel.
Désolée, j'écris un peu rapidement par manque de temps...

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Dim 23 Mar 2014 - 9:33

@qilili a écrit:
@stephielucky a écrit:Bonjour

Enfin il existe des concours réservé, externe, interne, troisième voie que les contractuels peuvent passer comme tout le monde.  

qui dit passer n'implique pas réussir!
Cette année, je passe 4 concours, j'ai 18h de cours (seulement vu que je suis CAD) en lycée, avec les corrections et les préps (ce n'est que ma deuxième année en lycée, donc beaucoup de boulot), j'ai aussi 2 jeunes enfants qui prennent beaucoup de temps... et mes journées ne font que 24h, donc dur de bosser pour ces concours.

Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?

Ils devraient, mais certains chefs d'établissements "oublient" de les mettre parce que ils n'ont pas forcément envie de casser une équipe pédagogique qui fonctionne.

Et pour l'ancienne CDIsation: il fallait avoir 6 ans d'ancienneté sans interruption! donc refuser un contrat et perdre cette opportunité  scratch .
Voilà, personnellement, 3 enfants, 2 heures de route quotidienne, des remplacements qui me sont annoncés au dernier moment.

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Dim 23 Mar 2014 - 9:41

J'ajoute, comme Mr-Z, que le contexte économique étant ce qu'il est, les contractuels n'ont pas envie d'aller grossir les files de Pôle emploi. Combien de titulaires rêvent d'un ailleurs ? Pourquoi ne partent-ils pas ? La question se pose-t-elle vraiment...vous connaissez le nombre de demandeurs d'emploi en France? Alors si vous pensez que les contractuels vont disparaître des établissements et ce faisant, régler tous vos problèmes de mutation - ce qui reste à prouver- vous rêvez, on a le goût du sacrifice mais tout de même !

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Cath le Dim 23 Mar 2014 - 9:58

Chez nous, même en lettres, on ne trouve ni tzr, ni contractuel.
Pas de tzr dispo (merci les suppressions de postes) et les contractuels contactés ou qui se proposent ne veulent pas venir.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 10:39

@zouz a écrit:J'ajoute, comme Mr-Z, que le contexte économique étant ce qu'il est, les contractuels n'ont pas envie d'aller grossir les files de Pôle emploi. Combien de titulaires rêvent d'un ailleurs ? Pourquoi ne partent-ils pas ? La question se pose-t-elle vraiment...vous connaissez le nombre de demandeurs d'emploi en France? Alors si vous pensez que les contractuels vont disparaître des établissements et ce faisant, régler tous vos problèmes de mutation - ce qui reste à prouver- vous rêvez, on a le goût du sacrifice mais tout de même !

Je parle pour moi : Si je ne pars pas ce n'est pas à cause du chômage, c'est qu'il faut que je trouve un métier qui me convienne et que je prenne le temps de me former.
La problématique des contractuels n'est pas la même car ils sont précaires comme vous l'avez rappelé. Cela devrait en inciter à partir de l'EN. Mais, j'imagine que comme matériellement ils n'ont pas le temps, ni l'énergie ou l'argent pour changer de voie aussi, ils restent. L'autre raison, c'est que beaucoup espèrent in petto la titularisation.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 10:43

@qilili a écrit:
@stephielucky a écrit:Bonjour

Enfin il existe des concours réservé, externe, interne, troisième voie que les contractuels peuvent passer comme tout le monde.  

qui dit passer n'implique pas réussir!
Cette année, je passe 4 concours, j'ai 18h de cours (seulement vu que je suis CAD) en lycée, avec les corrections et les préps (ce n'est que ma deuxième année en lycée, donc beaucoup de boulot), j'ai aussi 2 jeunes enfants qui prennent beaucoup de temps... et mes journées ne font que 24h, donc dur de bosser pour ces concours.

Pourquoi les postes des contractuels ne sont pas mis au mouvement avec plus de postes au concours ?

Ils devraient, mais certains chefs d'établissements "oublient" de les mettre parce que ils n'ont pas forcément envie de casser une équipe pédagogique qui fonctionne.

Et pour l'ancienne CDIsation: il fallait avoir 6 ans d'ancienneté sans interruption! donc refuser un contrat et perdre cette opportunité  scratch .

Les six années ne sont pas facilement acquises dans la mesure où le rectorat interrompt volontiers ce cycle en ne opposant pas de contrat après cinq ans.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Isoleucine le Dim 23 Mar 2014 - 10:56

@zouz a écrit:J'ajoute, comme Mr-Z, que le contexte économique étant ce qu'il est, les contractuels n'ont pas envie d'aller grossir les files de Pôle emploi. Combien de titulaires rêvent d'un ailleurs ? Pourquoi ne partent-ils pas ? La question se pose-t-elle vraiment...vous connaissez le nombre de demandeurs d'emploi en France? Alors si vous pensez que les contractuels vont disparaître des établissements et ce faisant, régler tous vos problèmes de mutation - ce qui reste à prouver- vous rêvez, on a le goût du sacrifice mais tout de même !

Je suis tout à fait d'accord avec cette remarque, s'il faut viser quelqu'un c'est bien le ministère et ses systèmes de mutation qui affectent beaucoup de monde pas nous!

Pour ma part, j'ai bossé 3 ans dans le même établissement mais jamais sur le même support poste. J'ai accepté un temps partiels et même un mi-temps juste pour ne pas pointer au chômage parce que passer par la case chômage c'est s'assurer 2 mois sans salaire, 7 jours de carence etc etc
Cette année j'ai fait un remplacement court à 90kms de chez moi et j'ai bien senti que si je n'acceptais pas j'allais galérer après. La suite à été différente de ce que je pensais, j'ai eu un poste complet pour les 2 derniers trimestres de l'année mais... sur 3 établissements! Là encore je n'ai pas eu le choix. Quand on touche 900€ de chômage le vue d'un salaire correcte attire forcément. Et après tant de temps passé dans l'EN, pôle emploi ne m’envoie que des offres de prof! Mon CV n'intéresse plus et ne colle plus avec les demandes des entreprises privées!

Les concours ce n'est pas faute de les passer mais les taux de réussite sont très faibles bien plus qu'à l'externe. L'externe après plusieurs années d'enseignement semble totalement déconnecté de notre vécu et pour ma part je n'ai pas droit au réservé il me manque quelques semaines avant mars 2011. De plus préparer un concours n'est pas chose aisée lorsqu'on travail à plein temps et qu'en plus, on doit tous les ans re-préparer ses progressions car on change de niveaux, parfois même de matière...

Ce qui est intolérable dans cette situation, c'est que l'état ne s'impose pas à lui même ce qu'il impose aux entreprises privées. Durée des CDD, accumulation des CDD, on peut aussi parler de médecine du travail etc Il parle de gestion des ressources humaines, mais en faisant cela au niveau national et par numéro cela n'a plus rien d'humain quand ils l'auront compris et qu'on décentralisera tout ça, on ira peut être mieux enfin je l'espère.

Isoleucine
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par DerMax le Dim 23 Mar 2014 - 11:05

Le fait qu'il y ait des contractuels ça arrange bien tout le monde sauf ces derniers.

Après les actuels concours réservé/interne sont devenus des vastes blagues avec des épreuves non anonymes, et un barème de correction extrêmement flous où le même dossier peut avoir 10 points d'écart d'une année à l'autre. De plus la RAEP n'est même plus un travail individuel...
Derrière effectivement il y a aussi les concours externes qui statistiquement sont plus faciles à avoir mais pour lesquels les épreuves orales reviennent à jouer à pile ou face contre des érudits en total décalage avec la réalité du terrain.
Ensuite, on nous avait sorti un master enseignement qui est censé valider acquis disciplinaires/pédagogiques/didactiques donc pourquoi avoir garder un concours derrière...

Au final c'est tout le système qui est à repenser.

_________________
Recherche enseignant du privé (59 voire 62) travaillant en ULIS pour m'accueillir 3 jours en stage (voir ce sujet ).

DerMax
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Marcel Khrouchtchev le Dim 23 Mar 2014 - 11:10

@DerMax a écrit:Le fait qu'il y ait des contractuels ça arrange bien tout le monde sauf ces derniers.

Il y a tout de même des contractuels qui ne veulent pas passer les concours, c'est que ponctuellement ça peut les arranger. Mais dans l'idéal, il ne devrait effectivement pas y en avoir.

@DerMax a écrit:
Derrière effectivement il y a aussi les concours externes qui statistiquement sont plus faciles à avoir mais pour lesquels les épreuves orales reviennent à jouer à pile ou face contre des érudits en total décalage avec la réalité du terrain.

C'est le principe même d'un concours externe que de recruter des gens qui ne sont pas du métier! Pas besoin de se montrer méprisant! Et puis, quand on voit les étudiants qu'on envoie au CAPES, je peux te dire que ce ne sont pas des singes savants ou des monstres d'érudition  Razz 

@DerMax a écrit:
Ensuite, on nous avait sorti un master enseignement qui est censé valider acquis disciplinaires/pédagogiques/didactiques donc pourquoi avoir garder un concours derrière...

"Censé", oui. Mais si on avait voulu que ce soit effectif, on aurait donné les clés de ces MEEF à des spécialistes, pas aux ESPE.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par stephielucky le Dim 23 Mar 2014 - 11:24

Bonjour

Oui je sais que les conditions des contractuels sont difficiles et qu'ils doivent s'adapter aux différents remplacements.

stephielucky
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par gina16 le Dim 23 Mar 2014 - 16:02

@Tine523 a écrit:Trop de fautes pour moi ! Le sujet est bien plus complexe...De plus avec toutes ces fautes, certains se demanderont s'ils ont leur place en tant qu'enseignants.

Si je comprends la situation, je conseille à tous ceux qui sont dans ces situations précaires de passer les concours internes et non les réservés, ils sont accessibles car l'état ne leur fera aucun cadeau .

Ce que vous écrivez est insupportable, le collègue a certainement écrit dans un moment de colère, car on a accordé aux candidats , pour les encourager à le passer 950pts pour l'année de stage et ensuite 100 pts pour les expédier à 45 ou même56 ans à 400km de chez eux.
J'étais contractuelle et franchement je faisais le boulot mieux que mon collègue qui était titulaire depuis au moins 10ans et qui récupérait mes cours. Quand l'inspecteur est venu , il lui a conseillé de travailler avec moi et plutôt comme moi. Donc on arrête de casser du sucre sur le dos de ces pauvres travailleurs. Avoir le capes externe ou interne n'est pas un gage de fiabilité ni de compétence ( sur les connaissances d'accord mais sur la transmission, pas convaincu). Par contre, je nie pas que j'ai croisé aussi des contractuels qui étaient là faute d'avoir autres choses.. Je vous garantie que ces gens là n'ont pas été retenus au concours réservé. Il faut rester tolérant et surtout modeste dans le métier que nous faisons.....

pour tes conseils pour passer l'externe ou l'interne, il faudrait aussi que le ministère ouvre ces concours mais ce n'est pas le cas pour toutes les disciplines. Ex en techno collège plus de capet externe ni interne. comment faire alors?

gina16
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par kero le Dim 23 Mar 2014 - 16:21

@gina16 a écrit:
@Tine523 a écrit:Trop de fautes pour moi ! Le sujet est bien plus complexe...De plus avec toutes ces fautes, certains se demanderont s'ils ont leur place en tant qu'enseignants.

Ce que vous écrivez est insupportable, le collègue a certainement écrit dans un moment de colère

Colère ou pas, un texte écrit n'importe comment ne peut que desservir le propos de son auteur. Et cela, d'autant plus lorsqu'il revendique ce qu'il revendique. En l'occurrence, je trouve que ça revient à se tirer une balle dans le pied, car ça ne fait pas du tout professionnel. Accessoirement, cette histoire de colère, ça me semble surtout une bonne excuse qu'on tente de trouver à quelqu'un qui manque manifestement de rigueur dans sa manière d'écrire.

@gina16 a écrit:Avoir le capes externe ou interne n'est pas un gage de fiabilité ni de compétence (sur les connaissances d'accord mais sur la transmission, pas convaincu).

Ce n'est pas un gage absolu de fiabilité ni de compétence, mais ça reste au moins un gage a minima d'une certaine maîtrise disciplinaire, ce qui est mieux que rien. Dès lors, il me semble normal que le principe du concours demeure la règle (pour tous).

kero
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 16:33

@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@DerMax a écrit:Le fait qu'il y ait des contractuels ça arrange bien tout le monde sauf ces derniers.

Il y a tout de même des contractuels qui ne veulent pas passer les concours, c'est que ponctuellement ça peut les arranger. Mais dans l'idéal, il ne devrait effectivement pas y en avoir.
.

Ça peut être intéressant si on ne veut pas quitter sa région et qu'on sait le retour improbable ou lointain après la réussite au concours. C'est une facilité qui se paie cependant.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Lilypims le Dim 23 Mar 2014 - 16:35

@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@DerMax a écrit:Le fait qu'il y ait des contractuels ça arrange bien tout le monde sauf ces derniers.

Il y a tout de même des contractuels qui ne veulent pas passer les concours, c'est que ponctuellement ça peut les arranger. Mais dans l'idéal, il ne devrait effectivement pas y en avoir.
.

Ça peut être intéressant si on ne veut pas quitter sa région et qu'on sait le retour improbable ou lointain après la réussite au concours. C'est une facilité qui se paie cependant.

Oui. Au bout de sept ans de CDD (minimum), on pouvait donc considérer que c'était "payé", non ?

_________________
...il faut continuer, je ne peux pas continuer, il faut continuer, je vais donc continuer...

Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 16:40

@gina16 a écrit:
@Tine523 a écrit:Trop de fautes pour moi ! Le sujet est bien plus complexe...De plus avec toutes ces fautes, certains se demanderont s'ils ont leur place en tant qu'enseignants.

Si je comprends la situation, je conseille à tous ceux qui sont dans ces situations précaires de passer les concours internes et non les réservés, ils sont accessibles car l'état ne leur fera aucun cadeau .

Ce que vous écrivez est insupportable, le collègue a certainement écrit dans un moment de colère, car on a accordé aux candidats , pour les encourager à le passer 950pts pour l'année de stage et ensuite 100 pts pour les expédier à 45 ou même56 ans à 400km de chez eux.
J'étais contractuelle et franchement je faisais le boulot mieux que mon collègue qui était titulaire depuis au moins 10ans et qui récupérait mes cours. Quand l'inspecteur est venu , il lui a conseillé de travailler avec moi et plutôt comme moi. Donc on arrête de casser du sucre sur le dos de ces pauvres travailleurs.  Avoir le capes externe ou interne n'est pas un gage de fiabilité ni de compétence ( sur les connaissances d'accord mais sur la transmission, pas convaincu). Par contre, je nie pas que j'ai croisé aussi des contractuels qui étaient là faute d'avoir autres choses.. Je vous garantie que ces gens là n'ont pas été retenus au concours réservé. Il faut rester tolérant et surtout modeste dans le métier que nous faisons.....

pour tes conseils pour passer l'externe ou l'interne, il faudrait aussi que le ministère ouvre ces concours mais ce n'est pas le cas pour toutes les disciplines. Ex en techno collège plus de capet externe ni interne. comment faire alors?

Malheureusement ton exemple ne prouve rien. En maths, j'ai vu plusieurs contractuels et certains étaient des spécimens catastrophiques. Je pense en particulier à celui qui arrachait les pages du manuel ou donnait des punitions aberrantes (copier mille fois une formule).


Dernière édition par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 16:56, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par gina16 le Dim 23 Mar 2014 - 16:55

@Leclochard a écrit:
@gina16 a écrit:
@Tine523 a écrit:Trop de fautes pour moi ! Le sujet est bien plus complexe...De plus avec toutes ces fautes, certains se demanderont s'ils ont leur place en tant qu'enseignants.

Si je comprends la situation, je conseille à tous ceux qui sont dans ces situations précaires de passer les concours internes et non les réservés, ils sont accessibles car l'état ne leur fera aucun cadeau .

Ce que vous écrivez est insupportable, le collègue a certainement écrit dans un moment de colère, car on a accordé aux candidats , pour les encourager à le passer 950pts pour l'année de stage et ensuite 100 pts pour les expédier à 45 ou même56 ans à 400km de chez eux.
J'étais contractuelle et franchement je faisais le boulot mieux que mon collègue qui était titulaire depuis au moins 10ans et qui récupérait mes cours. Quand l'inspecteur est venu , il lui a conseillé de travailler avec moi et plutôt comme moi. Donc on arrête de casser du sucre sur le dos de ces pauvres travailleurs.  Avoir le capes externe ou interne n'est pas un gage de fiabilité ni de compétence ( sur les connaissances d'accord mais sur la transmission, pas convaincu). Par contre, je nie pas que j'ai croisé aussi des contractuels qui étaient là faute d'avoir autres choses.. Je vous garantie que ces gens là n'ont pas été retenus au concours réservé. Il faut rester tolérant et surtout modeste dans le métier que nous faisons.....

pour tes conseils pour passer l'externe ou l'interne, il faudrait aussi que le ministère ouvre ces concours mais ce n'est pas le cas pour toutes les disciplines. Ex en techno collège plus de capet externe ni interne. comment faire alors?

Malheureusement ton exemple ne prouve rien. En maths, j'ai vu plusieurs contractuels et plusieurs étaient des spécimens catastrophiques. Je pense en particulier à celui qui arrachait les pages du manuel ou donnait des punitions aberrantes (copier mille fois une formule).



je ne veux rien prouvais mais je corrigeais certains dire qui généralise et si tu lis bien mon message ce que tu viens de citer comme spécimens j'en ai vu moi aussi comme contractuels mais aussi comme titulaires.

gina16
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par gina16 le Dim 23 Mar 2014 - 16:57

désolée pour les fautes je ne me suis pas relue

gina16
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par retraitée le Dim 23 Mar 2014 - 16:59

C'est le moins qu'on puisse dire. Il suffit d'éditer.
Ce ne sont pas seulement des fautes, c'est un pur charabia.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 17:09

@Lilypims a écrit:
@Leclochard a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Il y a tout de même des contractuels qui ne veulent pas passer les concours, c'est que ponctuellement ça peut les arranger. Mais dans l'idéal, il ne devrait effectivement pas y en avoir.
.

Ça peut être intéressant si on ne veut pas quitter sa région et qu'on sait le retour improbable ou lointain après la réussite au concours. C'est une facilité qui se paie cependant.

Oui. Au bout de sept ans de CDD (minimum), on pouvait donc considérer que c'était "payé", non ?

Il y a évidemment une incohérence entre le fait de recourir à des gens de façon continue et le fait de leur refuser une reconnaissance de leurs compétences/connaissances. Peut-être la procédure de titularisation devrait-elle consister en une inspection et un examen simplifié plutôt qu'un concours.
Après, je m'interroge : imaginons deux enseignants habitant la Bretagne. A ne souhaite pas passer le concours. Il sait qu'il va en prendre entre six et dix ans de région parisienne. Il a déjà une famille. Son conjoint gagne. Ordre telnet sa vie. B, célibataire, le passe, le réussit et accomplit ses sept, huit ou dix ans de bons et loyaux services en Zep avant de revenir dans sa région d'origine. Si on accorde la titularisation à A au bout de sept ans, peut-on parler d'injustice ?

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par zouz le Dim 23 Mar 2014 - 17:12

Honnêtement, je pense que l'on devient contractuel par accident, pas par calcul (je ne sais pas si c'est le sens de ton post Leclochard).

zouz
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Dionysos le Dim 23 Mar 2014 - 17:16

Leclochard : A pendant 6 ou 7ans a plafonné à 1500 euros par mois et pas cotisé de la même manière pour sa retraite. Ensuite, il est en CDI, et non titulaire comme tu le dis, sur la même échelle de rémunération.

_________________
"We're all in the gutter, but some of us are looking at the stars". O.Wilde.

Dionysos
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par LG2073 le Dim 23 Mar 2014 - 17:18

leclochard, si le contractuel est titularisé suite à une inspection, il serait normal de le faire passer au mouvement inter de toutes façons (avis de stagiaire, ex contractuel, en instance de déménagement avec toute la petite famille)

_________________
LG2073
Enseignant préventeur / hygiéniste

LG2073
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 17:21

@zouz a écrit:Honnêtement, je pense que l'on devient contractuel par accident, pas par calcul (je ne sais pas si c'est le sens de ton post Leclochard).

Je veux bien. C'était juste une hypothèse. Je pensais à l'exemple que m'a donné ma femme. Elle m'a raconté la situation de gens qui réussissaient des concours de la fonction publique territoriale (attaché par ex) qui ne trouvaient pas de poste car ils étaient occupés par des contractuels et finissaient par perdre le bénéfice du concours. Le système est différent certes mais on voit bien la mécanique perverse d'un système qui a pris pour habitude de prendre des contractuels par facilité.
Dans le privé, un intérimaire coûte plus cher qu'un salarié, me semble-t-il. Dans la fonction publique, c'est l'inverse. Il est logique que l'Etat ou les mairies les emploient si souvent.

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le scandale du plan de titularisation des professeurs précaires de l'éducation. L'humiliation des travailleurs pauvres

Message par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 17:23

@LG2073 a écrit:leclochard, si le contractuel est titularisé suite à une inspection, il serait normal de le faire passer au mouvement inter de toutes façons (avis de stagiaire, ex contractuel, en instance de déménagement avec toute la petite famille)

Le contractuel pourrait bénéficier de points d'ancienneté et de points pour rester dans son académie.. Je continue avec le conditionnel car c'était juste une hypothèse.


Dernière édition par Leclochard le Dim 23 Mar 2014 - 17:23, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)

Leclochard
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum