Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 20:49
Et c'est la première fois qu'un non-historien (relatif car il a beaucoup écrit sur la révolution mais bon) inaugure les rdv de l'histoire?
Si ce n'est pas le conseil scientifique qui l'a choisi, alors qui?
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par JPhMM le Lun 13 Oct 2014 - 20:56
@cnaudin a écrit:Mais vous le faîtes exprès ou quoi ?

Le problème n'était pas qu'il parle des rebelles ou qu'il vienne à Blois, mais qu'il soit choisi pour inaugurer les RV, alors qu'il n'est pas spécialement spécialiste du sujet, et qu'il a en plus pris des positions très marquées sur le sujet, qui n'avaient pas grand chose de scientifique...

Enfin, ce choix a été fait sans concerter le Conseil scientifique des RV.

Tout ça, ça fait beaucoup quand même, non ?

Gauchet est un choix multiple, et très parlant sur comment ça fonctionne au sommet des RV : c'est un choix médiatique, politique et de réseau.
C'est donc cela que disent les signataires quand ils écrivent

auteur connu pour des thèses tour­nées avant tout vers le main­tien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra­con­ser­va­trices, scep­tiques sur l'impératif de res­pect des droits de l'homme, fami­lia­listes, sexistes et homophobes

Avouez que le message n'était pas clair. Suspect

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Ragnetrude
Expert

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Ragnetrude le Lun 13 Oct 2014 - 20:58
C'est quand même dingue comme Gauchet et ses soutiens parviennent par tous les moyens à empêcher un débat de fond.
Qu'y a-t-il de mal à lancer une polémique ? Elle est légitime dans le sens où elle pose la question de la place de l'histoire critique, le rôle des intellectuels, etc. Pourquoi pousser des hauts-cris ? Pourquoi caricaturer ? Reine Margot, tu dis que l'on ne reproche à Gauchet que d'être conservateur, n'a-t-on pas le droit de critiquer les idées conservatrices, de réclamer que le débat soit possible contre ces idées ?? Où sont les staliniens dans cette histoire ?

Pour l'anecdote sur les RDV de Blois, des collègues ont remarqué qu'il y avait une étrange géographie des conférences, et que les conférences consacrées aux femmes rebelles étaient bien souvent reléguées en périphérie de la ville. Je n'ai pas vérifié, mais si c'est vrai ça mérite une analyse.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 21:01
Bien sûr qu'on a le droit de critiquer les idées conservatrices, mais je ne vois pas en quoi pousser des crois d'orfraie parce que Gauchet fait la conférence inaugurale fait avancer le débat.


Dernière édition par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 21:04, édité 2 fois

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Ragnetrude
Expert

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Ragnetrude le Lun 13 Oct 2014 - 21:03
Mais en quoi le laisser présenter ses idées sans avoir le droit de débattre fait avancer le débat ?
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 21:03
@Ragnetrude a écrit:Mais en quoi le laisser présenter ses idées sans avoir le droit de débattre fait avancer le débat ?

J'imagine que la conférence donne lieu à des débats ensuite, non?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Ragnetrude
Expert

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Ragnetrude le Lun 13 Oct 2014 - 21:07
Non, justement, c'est le principe de la conférence inaugurale. Je ne connais pas toute l'histoire de ce festival mais il me semble que pour ce type d'exercice il vaut mieux choisir une personnalité reconnue par toute le communauté historique comme une référence sur le sujet. Quelqu'un dont la légitimité est reconnue par le plus grand nombre.
J'aimerais savoir comment cette personnalité est choisie. On m'a dit que le conseil scientifique du festival avait été mis devant le fait accompli.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 21:12
S'il n'est pas possible d'échanger avec le conférencier c'est regrettable en effet. Enfin bon si c'est pour lui jeter à la tête tous les anathèmes que j'ai pu lire dans la presse j'imagine que ça n'aurait pas été un véritable débat non plus.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par JPhMM le Lun 13 Oct 2014 - 21:15
@Ragnetrude a écrit:C'est quand même dingue comme Gauchet et ses soutiens parviennent par tous les moyens à empêcher un débat de fond.
Je crois que nous ne parlons pas de la même chose.

En d'autres temps, j'ai lu du Gauchet, et j'y ai trouvé des choses vraiment passionnantes.
Or voilà qu'on affirme de lui publiquement, par exemple, qu'il serait un « auteur connu pour des thèses tour­nées avant tout vers le main­tien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra­con­ser­va­trices, scep­tiques sur l'impératif de res­pect des droits de l'homme, fami­lia­listes, sexistes et homophobes. »

Soit cette affirmation est étayable par des preuves — mais j'attends toujours — et probablement il me faudrait modifier mon opinion à propos de lui.
Soit cette affirmation n'est pas étayable par des preuves, auquel cas cette affirmation est injuste, d'une injustice que nous ne pouvons pas accepter.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Dimka
Grand Maître

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Dimka le Lun 13 Oct 2014 - 21:17
@Ragnetrude a écrit:Mais en quoi le laisser présenter ses idées sans avoir le droit de débattre fait avancer le débat ?
Mais la plupart du temps, les historiens débattent par articles interposés, non ?  Suspect

Enfin… d’après ce que j’ai vu : dans les colloques, ils font leur speech, après il y a un « débat » où le malin de service va chercher un micro-élément qui n’a rien à voir pour dire qu’il n’est pas du tout d’accord avec un point totalement annexe et où l’autre malin de service va dire que ça recoupe totalement son travail personnel (qui n’a rien à voir non plus), et finalement c’est juste les plus grandes gueules qui se mettent en avant. Mais ça, tout le monde s’en fiche, le vrai débat, c’est quand le gars aura publié son article et qu’un autre type fera un article ou un livre pour contredire, approuver ou nuancer.

Du coup, en général :
Le débat vient après l’événement, et on commente le contenu précis de l’article, ou au moins du discours tenu. Pas la personnalité de l’auteur ou ses intentions supposées.
Le débat est écrit. Et posé. Rien à voir avec ce que peut produire l’agitation médiatique.
Le débat ne peut pas être interdit (n’importe qui à la possibilité d’écrire un article).

Je ne comprends pas le problème, en dehors des considérations de préséances (la conférence inaugurale semble avoir un côté symbolique important et la réflexion sur la notion de rebelle semble dépasser les considérations strictement scientifiques et historiques).


Dernière édition par Dimka le Lun 13 Oct 2014 - 21:19, édité 3 fois

_________________
Spoiler:
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Lun 13 Oct 2014 - 21:18
@JPhMM a écrit:
@Ragnetrude a écrit:C'est quand même dingue comme Gauchet et ses soutiens parviennent par tous les moyens à empêcher un débat de fond.
Je crois que nous ne parlons pas de la même chose.

En d'autres temps, j'ai lu du Gauchet, et j'y ai trouvé des choses vraiment passionnantes.
Or voilà qu'on affirme de lui publiquement, par exemple, qu'il serait un « auteur connu pour des thèses tour­nées avant tout vers le main­tien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra­con­ser­va­trices, scep­tiques sur l'impératif de res­pect des droits de l'homme, fami­lia­listes, sexistes et homophobes. »

Soit cette affirmation est étayable par des preuves — mais j'attends toujours — et probablement il me faudrait modifier mon opinion à propos de lui.
Soit cette affirmation n'est pas étayable par des preuves, auquel cas cette affirmation est injuste, d'une injustice que nous ne pouvons pas accepter.


+1000

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Lun 13 Oct 2014 - 21:23
@JPhMM a écrit:
@Ragnetrude a écrit:C'est quand même dingue comme Gauchet et ses soutiens parviennent par tous les moyens à empêcher un débat de fond.
Je crois que nous ne parlons pas de la même chose.

En d'autres temps, j'ai lu du Gauchet, et j'y ai trouvé des choses vraiment passionnantes.
Or voilà qu'on affirme de lui publiquement, par exemple, qu'il serait un « auteur connu pour des thèses tour­nées avant tout vers le main­tien de l'ordre, qui peuvent être jugées ultra­con­ser­va­trices, scep­tiques sur l'impératif de res­pect des droits de l'homme, fami­lia­listes, sexistes et homophobes. »

Soit cette affirmation est étayable par des preuves — mais j'attends toujours — et probablement il me faudrait modifier mon opinion à propos de lui.
Soit cette affirmation n'est pas étayable par des preuves, auquel cas cette affirmation est injuste, d'une injustice que nous ne pouvons pas accepter.

En ce qui concerne l'homophobie, par exemple, je trouve un peu étrange par exemple que dans une revue intitulée précisément Le débat, Gauchet n'invite que des opposants au mariage pour tous...

Pour le reste (extraits de mediapart) :

Ne voit-il pas le tour de passe-passe idéologique consistant par exemple à englober tout et son contraire dans le mot « sécurité », selon son gré et son intérêt ? Avec la violence rhétorique qui le caractérise lorsqu’il s’agit de s’en prendre à des adversaires qui ne se reconnaissent pas dans la pensée sécuritaire – celles et ceux qu’il désigne avec mépris comme des « demi-lettrés » –, il lance, sans vergogne : « Observons simplement pour commencer que ces farouches contempteurs de l’obsession sécuritaire n’en seront pas moins les premiers et les plus vaillants sur la brèche dès qu’il sera question de défendre les acquis de la Sécurité sociale. Il y aurait donc au moins une acception dans laquelle le besoin de sécurité ne serait pas inavouable…» On ne sait plus ce qui l’emporte là de l’ignorance politique et historique ou de la mauvaise foi. Car la protection sociale, mise en commun d’une partie du salaire pour surmonter accidents, chômage, maladies et autres aléas de la vie, n’a vraiment rien à voir avec l’ordre policier.

Le plus extraordinaire est sans doute le retournement que M. Gauchet pratique alors dans l’usage du mot « marché » : il voit dans la grande grève de 1995 l’illustration d’une « société de marché politique », « où chacun est reconnu comme seul juge de son intérêt, et où tous sont supposés détenir un droit égal à défendre leurs intérêts ». C’est le monde à l’envers : les opposants à la loi du marché transformés en suppôts du marché. Une fois encore, les mots ne veulent plus rien dire, dans leur utilisation élastique et sans principe.
avatar
cnaudin
Niveau 6

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par cnaudin le Mar 14 Oct 2014 - 6:00
Pour info, Yannick Bosc et Pierre Serna ont été démissionnés du Comité Scientifique de Blois pour avoir signé la pétition contre Gauchet.
Que va-t-il se passer l'année prochaine ? Tous les signataires vont être interdits de venir faire des interventions ?

Et pour répondre à la question plus haut : non, ce même Comité (ou Conseil) n'avait pas été consulté pour la venue de Gauchet. C'est d'ailleurs l'une des raisons de la démission de Ludivine Bantigny.
C'est le Comité d'organisation qui a invité Gauchet.

_________________
"Je veux croire à l’histoire, si l’histoire est ce récit entraînant qui nous soulève et nous désoriente, nous oblige et nous délie" (Patrick Boucheron)
avatar
Marmont
Niveau 9

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Marmont le Mar 14 Oct 2014 - 8:28
Ils ont finalement démissionné de quelque chose ces "rebelles"... diable
L'année prochaine, les rendez-vous seront sous le patronage de Léon Daudet et de Charles Maurras !
On pense aussi reconduire la thématique en lisant du Brasillach en ouverture... (re- diable )

Plus sérieusement, il existe mille et une façons de répondre aux idées de Gauchet.

_________________
"Tous pour un, chacun pour soi"... Non, ça doit pas être ça... 
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par JPhMM le Ven 17 Oct 2014 - 13:43
@JPhMM a écrit:
@Reine Margot a écrit:Mais quand bien même Gauchet est conservateur sur certains thèmes, pourquoi ne serait-il pas autorisé à parler des rebelles?
Il parle bien à Badiou d'ailleurs  diable

Toute cette histoire est d'un ridicule...
D'ailleurs, souvent je dis des coyneries, mais il m'arrive (très rarement, il est vrai) d'avoir le nez fin...
Devinez qui sont les deux copains invités ensemble ?

http://www.leblogtvnews.com/2014/10/ce-soir-ou-jamais-ce-17-octobre-le-sommaire.html

17 Octobre 2014

Publié par François 17/10/2014 9H45
Ce soir (ou jamais!) ce 17 octobre : le sommaire.

Magazine hebdomadaire présenté par Frédéric Taddeï, réalisé par Nicolas Ferraro, Ce soir (ou jamais !) est proposé à 22h30 en direct ce 17 octobre 2014.

Au programme :

- L'actualité vue par deux des plus grands philosophes français : Alain Badiou et Marcel Gauchet. Ils seront rejoints par l'économiste David Thesmar.

- Et en fin d'émission, un éclairage sur l'exposition Kâma-Sûtra à la Pinacothèque jusqu'au 11 janvier. Avec Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque, Diane Ducret, écrivain.

Manque plus que Zizek, pour réunir les trois plus horribles conservateurs réactionnaires pas beaux et vieux khons de l'internationale extrême-droite actuelle, comme diraient certains.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Nom d'utilisateur le Ven 17 Oct 2014 - 16:48
@nitescence a écrit:En ce qui concerne l'homophobie, par exemple, je trouve un peu étrange par exemple que dans une revue intitulée précisément Le débat, Gauchet n'invite que des opposants au mariage pour tous...

Comment interpréter ce "par exemple" ? Est-ce "l'homophobie, par exemple", ou bien "s'agissant des manifestations avérée de l'homophobie dudit, je cite un exemple"?

Et dans les deux cas, vous procédez à deux amalgames successifs:
1. Les opposants au mariage pour tous deviennent tous "homophobes" (on sait que c'est inexact, a fortiori chez les gens dont le métier est de penser) ;
2. Les engagements des invités de X deviennent les engagement de X.

A ce compte-là, on a tôt fait de transformer le Petit Poucet en Méchant Loup - et vice-versa. Edit : Oui, Badiou en frontiste, aussi, comme on dit bien.

Invraisemblable, cet n-ième déversement de fiel sur quelqu'un via l'internet. Un peu effrayant, même.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Ven 17 Oct 2014 - 17:44
En ce qui concerne le "par exemple", certains accusent Gauchet d'être sexiste et homophobe et je donne un exemple d'homophobie de Gauchet.

1. Sinon, je considère que lutter contre l'égalité des droits c'est de l'homophobie. Libre à vous de penser qu'on peut refuser le mariage pour tous sans être homophobe, mais ce n'est pas mon cas. Remplacez "homosexuels" par "noirs" : je suis contre les mariages mixtes, mais je ne suis pas raciste ? On croit rêver !

2. Ce ne sont pas les engagements de ses intervenants que j'attribue à Gauchet, mais je critique son étrange conception du débat : inviter des gens qui sont tous du même avis... Sans avoir des propos homohobes, Gauchet ouvre les portes de sa revue à des homophobes : c'est de l'homophobie indirecte, si vous voulez. Pour reprendre le parallèle précédent, je ne suis pas raciste, mais j'invite uniquement des racistes à s'exprimer dans ma revue intitulée Le débat de surcroît ? A qui ferez-vous croire cela ?
avatar
Nom d'utilisateur
Niveau 10

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Nom d'utilisateur le Ven 17 Oct 2014 - 17:59
Avec des enchaînements d'amalgames de ce type, on obtient une division de l'humanité entre les siens et les salauds. Vos exclamations ("On croit rêver!", "A qui ferez-vous croire cela?") ne laissent au reste guère de doute sur les qualificatifs qui vont me tomber dessus si je continue à argumenter. Je retourne à mes livres.
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Ven 17 Oct 2014 - 18:02
Il ne s'agit pas d'amalgames, ne vous en déplaise. Et je trouve très étonnant que vous acceptiez à propos des homosexuels ce que vous n'accepteriez pas à propos des noirs ou des juifs...

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par JPhMM le Ven 17 Oct 2014 - 19:54
Peut-être suis-je naïf.
Dès lors qu'on me permette une question (sincèrement) naïve.

S'il était sexiste et opposé au mariage pour tous, pourquoi aurait-il dit « On me prête des propos sexistes ou homophobes, alors que je n’ai cessé d’expliquer, depuis 1980, que le mouvement d’émancipation des femmes comme celui des sexualités relevaient d’un élargissement de la dynamique démocratique. Je n’ai jamais eu l’occasion de prendre publiquement position sur le mariage homosexuel, mais j’ai eu l’occasion de dire, à maintes reprises, que l’opposition à ces revendications était un combat d’arrière-garde voué à la défaite. Puisque vous m’invitez à le dire, je suis, à titre personnel, favorable au mariage pour tous. » ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Ven 17 Oct 2014 - 20:09
Il fait essentiellement un constat : cela va arriver inexorablement. Ce qui ne signifie pas forcément qu'on y soit favorable... Quant à la dernière phrase, c'est une annonce bien récente : "Je n’ai jamais eu l’occasion de prendre publiquement position sur le mariage homosexuel", car jusqu'à présent il avait plutôt laissé entendre le contraire en invitant par exemple uniquement des opposants à débattre dans sa revue. Ses détracteurs l'accusent de ses positions passées qui laissaient supposer tout le contraire sur ce point.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Ven 17 Oct 2014 - 20:14
Ah, donc en fait on ne peut pas être simplement indifférent ou considérer que c'est le sens de l'histoire? Il faut obligatoirement être enthousiaste?

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Morgared
Niveau 9

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Morgared le Ven 17 Oct 2014 - 20:15
http://lemonde.fr/idees/video/2014/10/09/entretien-avec-marcel-gauchet-le-rebelle-ce-conformiste_4503736_3232.html?xtmc=marcel_gauchet&xtcr=7

"Une évolution inéluctable, et je le précise, une évolution qui me semble aller dans le sens des valeurs fondamentales de la démocratie qui sont depuis très longtemps les miennes". (3'30)
Pour moi, il ne s'agit pas d'une simple acceptation du mariage pour tous à son corps défendant.
Et même, d'ailleurs, s'il l'acceptait juste parce qu'il s'agit d'une évolution inéluctable de la société qu'il déplorerait cependant personnellement (ce qui n'est pas le cas), cette position serait déjà bien loin du conservatisme qu'on lui reproche.


Dernière édition par Morgared le Ven 17 Oct 2014 - 20:20, édité 1 fois
avatar
nitescence
Érudit

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par nitescence le Ven 17 Oct 2014 - 20:18
Voilà, j'ai retrouvé le lien vers le compte-rendu de son dossier à ce sujet. C'est un peu long, mais vous allez voir que les choses sont moins claires qu'il ne le prétend...

http://egalitedesdroits.yagg.com/2014/08/02/quand-la-revue-le-debat-gallimard-se-dechaine-sur-le-probleme-des-couples-et-parents-homosexuels/

_________________
Mordre. Mordre d'abord. Mordre ensuite. Mordre en souriant et sourire en mordant. (avec l'aimable autorisation de Cripure, notre dieu à tous)
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Ven 17 Oct 2014 - 20:18
Oui, Elisabeth Badinter dit la même chose.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Reine Margot le Ven 17 Oct 2014 - 20:20
@nitescence a écrit:Voilà, j'ai retrouvé le lien vers le compte-rendu de son dossier à ce sujet. C'est un peu long, mais vous allez voir que les choses sont moins claires qu'il ne le prétend...

http://egalitedesdroits.yagg.com/2014/08/02/quand-la-revue-le-debat-gallimard-se-dechaine-sur-le-probleme-des-couples-et-parents-homosexuels/

Alors quand je lis

le bon docteur Maurice Berger, qui accuse par ailleurs le « lobby homoparental » d’ « intoxication » et d’ « intimidation » ;

– la pédiatre Catherine Dolto, « fille de » (Françoise Dolto) et « soeur de » (Carlos), dont le principal fait de gloire est d’avoir insulté Daniela Lumbroso, et qui est devenue entretemps l’une des références du député UMP Hervé Mariton pour s’opposer au mariage pour tous ;

déjà je ne trouve pas le texte très objectif.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Contenu sponsorisé

Re: Marcel Gauchet invite ses opposants "à démis­sion­ner de l'Université au cré­dit de laquelle ils portent une grave atteinte".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum