Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par John le Jeu 7 Mai 2015 - 9:42

De la maternelle à la terminale, l’école française a une constante : elle est inégalitaire. Les enfants de milieux défavorisés y réussissent en moyenne moins bien que les autres. Et cela se retrouve même après le bac : à même niveau scolaire, ils atterrissent dans des filières moins prestigieuses. Les experts réunis à la table ronde sur les inégalités à l’école, organisée hier dans le cadre de la Journée sur les politiques de la jeunesse, n’ont pu que répéter ce constat déprimant, sans vraiment dégager de motifs d’espoir.

Le sociologue François Dubet a ouvert la danse. Partisan affiché de la réforme du collège, il a parsemé son intervention de pics à l’adresse des opposants. Sans crainte d’être polémique, il a déploré «le même axe de résistances» qui s’était déjà manifesté dans le passé pour bloquer d’autres réformes, ironisant sur «l’alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant ou la défense des intérêts professionnels.» Pour lui, si l’on veut atténuer les inégalités, il faut faire bouger le collège et la réforme proposée par Najat Vallaud-Belkacem est un pas dans la bonne direction. Mais face aux résistances, «ce sera extrêmement difficile». [...]

Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, a clôt le débat. Elle met actuellement la dernière main à un rapport du Conseil économique, social et environnemental (le CESE) sur «L’école de la réussite pour tous» qui sera présenté le 12 mai. Se défendant d’être une experte, elle a évoqué, témoignage à l’appui, le sort réservé à l‘école aux familles les plus pauvres dont les enfants, plus que les autres, se retrouvent en échec dès le CP, puis sont orientés vers des filières spécialisées ou du handicap. Parmi les élèves chez qui on décèle des troubles intellectuels et cognitifs, a-t-elle souligné, 60% sont d’origine très défavorisée contre 6% de famille favorisée. Elle a aussi dénoncé le fait que lorsque l’on oriente, au collège, un élève en Segpa (classes pour les enfants en très grandes difficultés, ndlr), on mène une enquête sociale au sein des familles, «alors qu’on ne fait rien de tel lorsqu’il s’agit d’orienter en classes musicales ou européennes»… «Un gâchis et une discrimination», a-t-elle déploré, auxquels le rapport du CESE va demander qu’on mette fin.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/07052015Article635665816634426358.aspx

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Anaxagore le Jeu 7 Mai 2015 - 9:46

J'ai bien l'impression qu'en réalité, ce à quoi il s'oppose, c'est l'union de tout le monde sauf les socialistes, le SGEN, l'UNSA et la direction de la FCPE...

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par User5899 le Jeu 7 Mai 2015 - 9:48

Voyons, voyons...
Depuis quand les fils et filles d'immigrés sont-ils nombreux dans les classes ? Années 70 avec le regroupement familial Giscard-Chirac ?
Voyons, voyons...
Quand le collège unique et sa baisse drastique d'horaires ont-ils commencé à sévir ?
Mais... Mais...
Serait-ce qu'au moment où arrivaient des populations plus fragiles, qui avaient besoin d'être soutenues, serait-ce que, précisément à ce moment, on a commencé à dégrader les conditions de leur prise en charge, dégradation continue depuis Haby 75 jusqu'à Belkacem 15 ?
Non, je dois faire erreur...

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Anaxagore le Jeu 7 Mai 2015 - 9:57

Cripure a écrit:Voyons, voyons...
Depuis quand les fils et filles d'immigrés sont-ils nombreux dans les classes ? Années 70 avec le regroupement familial Giscard-Chirac ?
Voyons, voyons...
Quand le collège unique et sa baisse drastique d'horaires ont-ils commencé à sévir ?
Mais... Mais...
Serait-ce qu'au moment où arrivaient des populations plus fragiles, qui avaient besoin d'être soutenues, serait-ce que, précisément à ce moment, on a commencé à dégrader les conditions de leur prise en charge, dégradation continue depuis Haby 75 jusqu'à Belkacem 15 ?
Non, je dois faire erreur...

C'est vrai.

Et même plus tôt, dès la suppression des Écoles Primaires Supérieures.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Elyas le Jeu 7 Mai 2015 - 11:17

De base, un syndicat est constitué pour défendre les droits, les avantages et les salaires de travailleurs associés. Donc, de base, c'est corporatiste. Je n'aime pas le SNES depuis 2003 (même si certaines amies militantes et élues du SNES me rabibochent peu à peu avec ce syndicat) mais là, c'est ridicule d'accuser le SNES de défendre les intérêts de sa profession. C'est un peu sa fonction.

Elyas
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Luigi_B le Jeu 7 Mai 2015 - 11:23

...l’alliance entre le Figaro et le SNES
En oubliant que le Parti de gauche a laminé la réforme dès son annonce : https://www.lepartidegauche.fr/actualites/communique/le-college-au-rabais-vallaud-belkacem-31803

Et que le PCF l'a vertement critiquée : http://reseau-ecole.pcf.fr/68893

Certaines sections locales de la FCPE se désolidarisent de la réforme : http://www.lexpress.fr/education/la-fcpe-au-bord-du-putsch_1675506.html

Et même parmi les socialistes, des voix critiques : Dray, Lang, Filippetti...

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Luigi_B le Jeu 7 Mai 2015 - 11:34

La réforme en revanche a le soutien du MEDEF.

L'interdisciplinarité répond aux vœux de la libérale Cour des comptes pour réaliser des économies sur les ressources humaines.

L'autonomie des établissements est un souhait de la très libérale fondation iFRAP.

_________________
www.laviemoderne.net : ce qui est moderne peut (aussi) être idiot. Suspect

Luigi_B
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Lefteris le Jeu 7 Mai 2015 - 11:36

@John a écrit:
De la maternelle à la terminale, l’école française a une  constante : elle est inégalitaire. Les enfants de milieux défavorisés  y réussissent en moyenne moins bien que les autres. Et cela se retrouve même après le bac : à même niveau scolaire, ils atterrissent dans des filières moins prestigieuses. Les experts réunis à la table ronde sur les inégalités à l’école, organisée hier dans le cadre de la Journée sur les politiques de la jeunesse, n’ont  pu que répéter ce constat déprimant, sans vraiment dégager de motifs d’espoir.

Le sociologue François Dubet a ouvert la danse. Partisan affiché de la réforme du collège, il a parsemé son intervention de pics à l’adresse des opposants. Sans crainte d’être polémique, il a déploré «le même axe de résistances» qui s’était déjà manifesté dans le passé pour bloquer d’autres réformes, ironisant sur «l’alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant ou la défense des intérêts professionnels.» Pour lui, si l’on veut atténuer les inégalités, il faut faire bouger le collège et la réforme proposée par Najat Vallaud-Belkacem est un pas dans la bonne direction. Mais face aux résistances, «ce sera extrêmement difficile». [...]

Marie-Aleth Grard, vice-présidente d’ATD Quart Monde, a clôt le débat. Elle met actuellement la dernière main à un rapport du Conseil économique, social et environnemental (le CESE) sur «L’école de la réussite pour tous» qui sera présenté le 12 mai. Se défendant d’être une experte, elle a évoqué, témoignage à l’appui, le sort réservé à l‘école aux familles les plus pauvres dont les enfants, plus que les autres, se retrouvent en échec dès le CP, puis sont orientés vers des filières spécialisées ou du handicap. Parmi les élèves chez qui on décèle des troubles intellectuels et cognitifs, a-t-elle souligné, 60% sont d’origine très défavorisée contre 6% de famille favorisée. Elle a aussi dénoncé le fait que lorsque l’on oriente, au collège, un élève en Segpa (classes pour les enfants en très grandes difficultés, ndlr), on mène une enquête sociale au sein des familles, «alors qu’on ne fait rien de tel lorsqu’il s’agit d’orienter en classes musicales ou européennes»… «Un gâchis et une discrimination», a-t-elle déploré, auxquels le rapport du CESE va demander qu’on mette fin.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/07052015Article635665816634426358.aspx
Dubet oublie aussi que les contournements de carte scolaire et les départs dans le privé sont en grande partie liés au pédagogisme que lui et ses disciples ont réussi à imposer. Or, où trouve-t-on le  plus de pédagogisme ? Dans les quartiers "difficiles" où l'on multiplie les projets, l'école mumuse, maintenant les goûters Nutella pour avoir la paix sociale.
Les gens qui n'ont pas forcément les moyens d'habiter ailleurs mais s'intéressent aux savoirs scolaires mettent à contrecoeur ( ça faitdes frais, des déplacements) leurs enfants dans le privé ou dans les établissements  où l'on sait très bien qu'un enseignement traditionnel et solide demeure.

Une collègue avait résumé la situation, disant en substance : "j'ai subi la double peine : obligée de vivre et travailler là, de payer pour y faire échapper mes enfants".

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par User5899 le Jeu 7 Mai 2015 - 12:56

@Elyas a écrit:Je n'aime pas le SNES depuis 2003
Le syndicat dont vous vous réclamez est pourtant né d'un clash avec lui en 93. Certes, ça vous regarde, mais ça m'interroge.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Spinoza1670 le Jeu 7 Mai 2015 - 13:10

Entendu en salle des maîtres aujourd'hui et cela venant de plusieurs voix différentes toutes assez d'accord :
Le passé simple, il ne faudrait plus l'enseigner en élémentaire.
Nous n'employons pas ce temps dans la vie courante, ça ne sert que pour écrire des récits.
Les élèves ne le comprennent pas.
Si on veut l'enseigner, c'est au collège.
Les élèves ont aussi énormément de mal à distinguer passé simple et imparfait.

Je n'ai pas osé demander quand on allait devoir enseigner le plus-que-parfait, le passé antérieur et le futur antérieur : au collège ou au lycée ?
Le conditionnel, le subjonctif, ce doit être pour la fac.

On aura une vraie égalité : le présent, le passé composé, le futur et l'imparfait pour tous.

Je ne suis pas sûr que mon école constitue une exception sur ce point.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par ysabel le Jeu 7 Mai 2015 - 14:59

La grande majorité des mes élèves ne connaissent pas les modes en arrivant au lycée...

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par User5899 le Jeu 7 Mai 2015 - 15:01

@ysabel a écrit:La grande majorité des mes élèves ne connaissent pas les modes en arrivant au lycée...
Exact.
Quant au passé simple, c'est un des temps les mieux connus des petits, vu que c'est le temps des histoires.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par John le Jeu 7 Mai 2015 - 15:24


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Balthamos le Jeu 7 Mai 2015 - 15:45

Nous en sommes à l'alliance, bientôt nous arriverons au complot.

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par verdurin le Jeu 7 Mai 2015 - 15:51

il a parsemé son intervention de pics...

J'aime beaucoup.

_________________
Contre la bêtise, les dieux eux mêmes luttent en vain.
Ni centidieux, ni centimètres.

verdurin
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Roumégueur Ier le Jeu 7 Mai 2015 - 15:52

@Luigi_B a écrit:La réforme en revanche a le soutien du MEDEF.

L'interdisciplinarité répond aux vœux de la libérale Cour des comptes pour réaliser des économies sur les ressources humaines.

L'autonomie des établissements est un souhait de la très libérale fondation iFRAP.

Du coup, on a le droit de parler d'alliance Se-Unsa-Sgen/Cfdt et Medef?
On peut?
Non parce que j'ai encore entendu une syndicaliste Se-Unsa ce matin sur France Inter louer tous les avantages de cette merveilleuse réforme... Elle serait donc ultra-libérale finalement?

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par JPhMM le Jeu 7 Mai 2015 - 15:55


_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Balthamos le Jeu 7 Mai 2015 - 15:56

@Roumégueur Ier a écrit:
@Luigi_B a écrit:La réforme en revanche a le soutien du MEDEF.

L'interdisciplinarité répond aux vœux de la libérale Cour des comptes pour réaliser des économies sur les ressources humaines.

L'autonomie des établissements est un souhait de la très libérale fondation iFRAP.

Du coup, on a le droit de parler d'alliance Se-Unsa-Sgen/Cfdt et Medef?
On peut?
Non parce que j'ai encore entendu une syndicaliste Se-Unsa ce matin sur France Inter louer tous les avantages de cette merveilleuse réforme... Elle serait donc ultra-libérale finalement?

Comme l'a rappelé Elyas plus haut, un syndicat est une organisation qui doit défendre les travailleurs. Le syndicalisme enseignant doit donc défendre les enseignants et les conditions de travail.
Est ce que l'Unsa peut être considéré comme un syndicat?
En quoi les positions de ce groupe défend nos conditions de travail ou même notre métier?

Balthamos
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Presse-purée le Jeu 7 Mai 2015 - 16:28

@John a écrit:
Elle a aussi dénoncé le fait que lorsque l’on oriente, au collège, un élève en Segpa (classes pour les enfants en très grandes difficultés, ndlr), on mène une enquête sociale au sein des familles, «alors qu’on ne fait rien de tel lorsqu’il s’agit d’orienter en classes musicales ou européennes»… «Un gâchis et une discrimination», a-t-elle déploré, auxquels le rapport du CESE va demander qu’on mette fin.
http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2015/05/07052015Article635665816634426358.aspx

Sur ce point là, on ne peut guère lui donner tort...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par auléric le Jeu 7 Mai 2015 - 16:36

@Spinoza1670 a écrit:Entendu en salle des maîtres aujourd'hui et cela venant de plusieurs voix différentes toutes assez d'accord :
Le passé simple, il ne faudrait plus l'enseigner en élémentaire.
Nous n'employons pas ce temps dans la vie courante, ça ne sert que pour écrire des récits.
Les élèves ne le comprennent pas.
Si on veut l'enseigner, c'est au collège.
Les élèves ont aussi énormément de mal à distinguer passé simple et imparfait.

Je n'ai pas osé demander quand on allait devoir enseigner le plus-que-parfait, le passé antérieur et le futur antérieur : au collège ou au lycée ?
Le conditionnel, le subjonctif, ce doit être pour la fac.

On aura une vraie égalité : le présent, le passé composé, le futur et l'imparfait pour tous.

Je ne suis pas sûr que mon école constitue une exception sur ce point.

je crains fort que ce ne soit plutôt le contraire, et je le déplore

auléric
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Zenxya le Jeu 7 Mai 2015 - 17:20


Pour une fois, vous pouvez lire les commentaires. Finalement, il n'y a peut-être pas autant de dupes dans la population.

Zenxya
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par C'est pas faux le Jeu 7 Mai 2015 - 17:21

@auléric a écrit:
@Spinoza1670 a écrit:Entendu en salle des maîtres aujourd'hui et cela venant de plusieurs voix différentes toutes assez d'accord :
Le passé simple, il ne faudrait plus l'enseigner en élémentaire.
Nous n'employons pas ce temps dans la vie courante, ça ne sert que pour écrire des récits.
Les élèves ne le comprennent pas.
Si on veut l'enseigner, c'est au collège.
Les élèves ont aussi énormément de mal à distinguer passé simple et imparfait.

Je n'ai pas osé demander quand on allait devoir enseigner le plus-que-parfait, le passé antérieur et le futur antérieur : au collège ou au lycée ?
Le conditionnel, le subjonctif, ce doit être pour la fac.

On aura une vraie égalité : le présent, le passé composé, le futur et l'imparfait pour tous.

Je ne suis pas sûr que mon école constitue une exception sur ce point.

je crains fort que ce ne soit plutôt le contraire, et je le déplore
Avec mes REP+, j'aborde toujours le passé simple avec pouvoir. Embarassed Après, ils sont conquis.

Sinon, ce qui est bien avec cette réforme, c'est qu'elle permet de démasquer les malfaisants. Parce que quand on est au front et sincère (ou les deux), je ne vois pas comment on peut, en conscience, la trouver porteuse d'avenir pour les plus faibles. Je trouve on contraire qu'ils essuient là une salve de mépris de dames patronnesses rarement atteinte.
Bon, il y a bien quelques ravis de la crèche compatissants qui vont trouver que ça va dans le sens de la miséricorde, et à qui on peut concéder que la sincérité le dispute à la naïveté ... Ils sont peut-être nombreux, au fond.

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Marie Laetitia le Jeu 7 Mai 2015 - 17:42

@Elyas a écrit:De base, un syndicat est constitué pour défendre les droits, les avantages et les salaires de travailleurs associés. Donc, de base, c'est corporatiste. Je n'aime pas le SNES depuis 2003 (même si certaines amies militantes et élues du SNES me rabibochent peu à peu avec ce syndicat) mais là, c'est ridicule d'accuser le SNES de défendre les intérêts de sa profession. C'est un peu sa fonction.

Défendre les droits, avantages et salaires des travailleurs ce n'est pas nécessairement du corporatisme (qui suggère que l'on ne défende que cela). Il y a heureusement d'autres aspects en plus dans le syndicalisme.

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par Marie Laetitia le Jeu 7 Mai 2015 - 17:46

De la maternelle à la terminale, l’école française a une constante : elle est inégalitaire. Les enfants de milieux défavorisés y réussissent en moyenne moins bien que les autres. Et cela se retrouve même après le bac : à même niveau scolaire, ils atterrissent dans des filières moins prestigieuses.

L'eau mouille.
Le soleil chauffe.

Bien.

L'école ne peut pas tout corriger, elle ne peut pas empêcher l'eau de mouiller, elle ne peut pas non plus donner le cadre affectif rassurant qui permet à des enfants de grandir sereinement et de se consacrer aux apprentissages dans la sérennité.
Elle peut, en revanche, donner des bases solides et éprouvées aux élèves, surtout les plus fragiles. Elle peut faire des miracles si on fait confiance à ses enseignants, si on les forme, encore, toujours, mieux. Mais nous n'en prennons pas le chemin...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Journée sur les politiques de la jeunesse : François Dubet dénonce "l'alliance entre le Figaro et le SNES, entre la défense des privilèges et le corporatisme enseignant".

Message par C'est pas faux le Jeu 7 Mai 2015 - 17:58

De la maternelle à la terminale, l’école française a une constante : elle est inégalitaire. Les enfants de milieux défavorisés y réussissent en moyenne moins bien que les autres. Et cela se retrouve même après le bac : à même niveau scolaire, ils atterrissent dans des filières moins prestigieuses.

Figurez-vous (tout le monde s'en fout à raison mais tant pis) que ma première copine sérieuse, il y a 30 ans (p... 30 ans ! Shocked ) avait pour père le responsable à l'INSEE des statistiques destinées à ce qui s'appelait déjà la direction de l'évaluation et de la prospective.
Je me souviens comme si c'était hier quand presque-beau-papa m'avait brandi un graphique montrant l'effondrement des catégories modestes dans les filières prestigieuses, par rapport aux années 50-60. Ca m'avait choqué autant que lui, héritier d'une longue dynastie communiste et symbole de la méritocratie à la française.
Où en est le même graphique aujourd'hui, s'il existe, après trente ans et plus de politique égalitariste ?

C'est pas faux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum