Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Lora le Mar 13 Oct 2015 - 18:26

Bon, ben voilà, plus ça va et plus la réforme approche...

Je suis partagée : est-ce que je dois proposer de faire un EPI LCA (à prendre sur quelles disciplines ?) et " sauver " le latin (et le grec) car je pourrais alors mettre en place l'enseignement de complément, ou bien dois-je faire front et refuser de donner des heures de français (et prendre des heures dans une autre matière) pour faire un EPI LCA qui ne ressemblerait à rien de toute façon ? Mais cela voudra dire la mort définitive du latin dans mon collège, alors que ça marche bien.

Ma principale veut absolument qu'il y ait encore du latin dans notre établissement. Ça fait du bien de se sentir soutenue, mais quand on voit les conditions...

Quelle est votre position là-dessus ?

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 18:28

Ce tiraillement est exactement ce qui m'a fait écrire le texte de mardi dernier...
Je ne peux pas t'aider.
Je suis aussi paumée que toi.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Violet le Mar 13 Oct 2015 - 18:28

Je me pose les mêmes questions.

Il me semble que maintenant la lutte contre la réforme doit être locale, dans tous les bahuts... en boycottant les formations, en y mettant de la mauvaise volonté, mais concrètement, en tant que LC, que faut-il faire pour limiter la casse ?

Violet
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Derborence le Mar 13 Oct 2015 - 18:31

Pareil.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par frimoussette77 le Mar 13 Oct 2015 - 18:59

@Lora a écrit:Bon, ben voilà, plus ça va et plus la réforme approche...

Je suis partagée : est-ce que je dois proposer de faire un EPI LCA (à prendre sur quelles disciplines ?) et " sauver " le latin (et le grec) car je pourrais alors mettre en place l'enseignement de complément, ou bien dois-je faire front et refuser de donner des heures de français (et prendre des heures dans une autre matière) pour faire un EPI LCA qui ne ressemblerait à rien de toute façon ? Mais cela voudra dire la mort définitive du latin dans mon collège, alors que ça marche bien.

Ma principale veut absolument qu'il y ait encore du latin dans notre établissement. Ça fait du bien de se sentir soutenue, mais quand on voit les conditions...

Quelle est votre position là-dessus ?
Tu ne pourras faire d'EPI LCA qu'en prenant les heures de ta matière donc ce sera forcément des heures prises en français.

frimoussette77
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par gnafron2004 le Mar 13 Oct 2015 - 19:02

On ne peut pas faire l'épi LCA en prenant sur la marge prof?

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Monsieur Silence le Mar 13 Oct 2015 - 19:03

La marge prof permettra l'enseignement de complément, ou alors les groupes ou dédoublements ou co-interventions.
L'EPI de base est dans les heures disciplinaires.

Monsieur Silence
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par AsarteLilith le Mar 13 Oct 2015 - 19:08

Idem pour moi : je n'en veux pas et je sens qu'on m'y attend.

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par gnafron2004 le Mar 13 Oct 2015 - 19:08

La vache, décidément je n'arrive pas à comprendre comment ça fonctionne si on veut continuer à avoir du latin chez nous (et le pire c'est qu'on voudrait conserver le latin mais on a pas de prof de LC nommé! )

gnafron2004
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Amaliah le Mar 13 Oct 2015 - 19:10

Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).
Par contre, le français ne sera pas la seule matière à devoir donner des heures pour le latin.
Chez nous, les IPR ont clairement dit que la latin devait être inscrit dans le projet d'établissement pour ne pas disparaître.

Amaliah
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 19:11

Moi, je ne veux pas du principe de l'EPI, mais je ne sais pas si j'en veux ou pas pour mes élèves l'an prochain, tant je ne peux imaginer la disparition du latin et du grec dans mon collège...

Arghhhhhh!!!!!!!!!!!!! Ca m'énerve!!

J'ai l'impression de me trahir si j'en fais, de me trahir si je n'en fais pas...

Damned if I do, damned if I don't....


Dernière édition par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 19:18, édité 1 fois

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 19:17

@Amaliah a écrit:Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).
Par contre, le français ne sera pas la seule matière à devoir donner des heures pour le latin.
Chez nous, les IPR ont clairement dit que la latin devait être inscrit dans le projet d'établissement pour ne pas disparaître.

Comment cela serait-il possible? Si on fait l'EPI LCA en 5e, comme cela semble envisagé un peu partout par les collègues et les CDE, l'enseignement de complément sera ouvert dès le début de l'année scolaire a priori, c'est-à-dire soit au moment où certains élèves commenceront les EPI LCA, soit avant même qu'ils ne le commencent.
A moins d'ouvrir encore les inscriptions à l'EC encore en 4e, ce qui serait un bordel sans nom et rendrait impossible une progression cohérente, (aussi limitée soit-elle en termes d'avancées) dans l'enseignement de la langue, je ne vois pas comment on pourrait "attirer" des élèves avec l'EPI LCA. Pour attirer, il aurait fallu ouvrir l'EPI LCA en 6e.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par elea84 le Mar 13 Oct 2015 - 19:21

@Audrey a écrit:
@Amaliah a écrit:Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).
Par contre, le français ne sera pas la seule matière à devoir donner des heures pour le latin.
Chez nous, les IPR ont clairement dit que la latin devait être inscrit dans le projet d'établissement pour ne pas disparaître.

Comment cela serait-il possible? Si on fait l'EPI LCA en 5e, comme cela semble envisagé un peu partout par les collègues et les CDE, l'enseignement de complément sera ouvert dès le début de l'année scolaire a priori, c'est-à-dire soit au moment où certains élèves commenceront les EPI LCA, soit avant même qu'ils ne le commencent.
A moins d'ouvrir encore les inscriptions à l'EC encore en 4e, ce qui serait un bordel sans nom et rendrait impossible une progression cohérente, (aussi limitée soit-elle en termes d'avancées) dans l'enseignement de la langue, je ne vois pas comment on pourrait "attirer" des élèves avec l'EPI LCA. Pour attirer, il aurait fallu ouvrir l'EPI LCA en 6e.

J'ai eu un document dans mon casier qui précise que les élèves pourront prendre l'enseignement de complément même s'ils ne l'ont pas fait en 5e. Donc adieu progression!

Je vais renoncer à tout, je crois.

elea84
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 19:33

De quel texte parles-tu? Je viens de regarder les textes officiels, et je ntrouve mention de ça nulle part officiellement. Je n'ai entendu cela qu'évoqué à l'oral, je ne l'ai jamais vu écrit.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Kak le Mar 13 Oct 2015 - 19:39

@Audrey a écrit: un bordel sans nom

C'est bien en ces termes qu'il faut définir cette réforme et le projet de programmes, non?

Kak
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Lora le Mar 13 Oct 2015 - 19:42

On a, sur notre site de Lettres académique, un message de l'IEN précisant qu'un élève peut commencer le latin ou le grec en 4e ou en 3e s'il le souhaite. humhum

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par banou95 le Mar 13 Oct 2015 - 19:43

Dans mon collège, je sors de réunion, le chef a dit que les LCA seraient en plus, seule dérogation aux 26h de cours semaine pour les élèves, donc pas enlevées aux matières... Un point positif, mais c'est rare...

banou95
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Lora le Mar 13 Oct 2015 - 19:43

@frimoussette77 a écrit:
@Lora a écrit:Bon, ben voilà, plus ça va et plus la réforme approche...

Je suis partagée : est-ce que je dois proposer de faire un EPI LCA (à prendre sur quelles disciplines ?) et " sauver " le latin (et le grec) car je pourrais alors mettre en place l'enseignement de complément, ou bien dois-je faire front et refuser de donner des heures de français (et prendre des heures dans une autre matière) pour faire un EPI LCA qui ne ressemblerait à rien de toute façon ? Mais cela voudra dire la mort définitive du latin dans mon collège, alors que ça marche bien.

Ma principale veut absolument qu'il y ait encore du latin dans notre établissement. Ça fait du bien de se sentir soutenue, mais quand on voit les conditions...

Quelle est votre position là-dessus ?
Tu ne pourras faire d'EPI LCA qu'en prenant les heures de ta matière donc ce sera forcément des heures prises en français.
Je n'ai pas de matière puisque le latin n'est pas dans le tronc commun. Le français peut participer à l'EPI... ou pas, mais on doit forcément prendre des heures dans 2 disciplines minimum puisque ce doit être interdisciplinaire.

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Lora le Mar 13 Oct 2015 - 19:45

@banou95 a écrit:Dans mon collège, je sors de réunion, le chef a dit que les LCA seraient en plus, seule dérogation aux 26h de cours semaine pour les élèves, donc pas enlevées aux matières... Un point positif, mais c'est rare...
Ce qui est en plus des 26h, ce sont les heures de compléments, mais pour qu'il y ait des heures de compléments, il faut obligatoirement un EPI, donc prendre des heures chez les autres !

Lora
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par trompettemarine le Mar 13 Oct 2015 - 19:45

Mais enlevées sur la marge horaire de 2 h 45 : dédoublements...
La dérogation, c'est que ces élèves dépasseront les 26 heures.

trompettemarine
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Audrey le Mar 13 Oct 2015 - 19:49

@banou95 a écrit:Dans mon collège, je sors de réunion, le chef a dit que les LCA seraient en plus, seule dérogation aux 26h de cours semaine pour les élèves, donc pas enlevées aux matières... Un point positif, mais c'est rare...

Quand tu parles de LCA, tu parles de l'enseignement de complément? Parce que si c'est ça, c'est pas nouveau, L'EC est prélevé en effet sur les heures de marge, mais ce n'est pas totalement vrai non plus... Pour qu'un EC existe, il faudra bien qu'un EPI LCA existe, qui de fait prendra des heures aux matières du tronc commun. Sinon, pas d'EC.

Banou, non, il n'y a rien de positif là-dedans, et si personne n'a réagi en disant que votre chef racontait des con******, ça me donne envie de hurler.

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.

Signez la pétition pour sauver les langues anciennes! Clic!

Audrey
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Tomoe Gozen le Mar 13 Oct 2015 - 19:49

@Lora a écrit:On a, sur notre site de Lettres académique, un message de l'IEN précisant qu'un élève peut commencer le latin ou le grec en 4e ou en 3e s'il le souhaite. humhum

Merci l'IEN, on voit qu'ils ne savent pas ce qu'est une progression...

Je suis confrontée au même dilemme que vous : enterrer le latin et le grec dans mon établissement (sachant que je devrais l'avoir sur la conscience alors que ma chef d'établissement est prête à soutenir cet enseignement) ou faire avec en attendant des jours meilleurs (qui ne viendront jamais s'il ne reste aucun latiniste et aucun helléniste dans nos écoles) ? Rolling Eyes Rolling Eyes

Tomoe Gozen
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Serge le Mar 13 Oct 2015 - 19:59

@Amaliah a écrit:Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).
Par contre, le français ne sera pas la seule matière à devoir donner des heures pour le latin.
Chez nous, les IPR ont clairement dit que la latin devait être inscrit dans le projet d'établissement pour ne pas disparaître.

Ce que je crains au contraire, c'est que beaucoup d'élèves de collège apprécieront les EPI de civilisation, mais que ça suffira pour la majorité d'entre eux.
Ils ne se diront pas : je vais prendre un enseignement de complément où il n'y aura que de la grammaire et de la conjugaison cafe
Actuellement, ceux qui suivent latin savent qu'ils alternent entre langue, lecture, civilisation, mythologie, c'est un tout.
Mais si on leur présente la possibilité de ne faire que la partie civilisation/culture sans faire de grammaire, langue, traduction, beaucoup choisiront de ne faire que l'EPI, et c'est humain, surtout pour des 5èmes.
Et même si la possibilité est donnée de rejoindre l'enseignement de complément en 4/3ème, il est logique qu'ils commencent majoritairement (enfin, majoritairement, façon de parler) en 5ème, ça voudrait dire qu'ils l'auront choisi en début de 5ème sans que l'EPI ne joue de rôle dans le fait d'augmenter le vivier des latinistes, notamment si cet EPI ne se fait pas en début d'année.

Bref ... gros soupirs.
Le pire, c'est que je n'ai aucune idée d'EPI Latin qui soit sérieux et donne envie ... et me donne envie.
EPI préparation culturelle du voyage en Italie, ça peut le faire ? Razz

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par Héliandre le Mar 13 Oct 2015 - 20:02

@Audrey a écrit:
@Amaliah a écrit:Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).

Comment cela serait-il possible? Si on fait l'EPI LCA en 5e, comme cela semble envisagé un peu partout par les collègues et les CDE, l'enseignement de complément sera ouvert dès le début de l'année scolaire a priori, c'est-à-dire soit au moment où certains élèves commenceront les EPI LCA, soit avant même qu'ils ne le commencent.
A moins d'ouvrir encore les inscriptions à l'EC encore en 4e, ce qui serait un bordel sans nom et rendrait impossible une progression cohérente, (aussi limitée soit-elle en termes d'avancées) dans l'enseignement de la langue, je ne vois pas comment on pourrait "attirer" des élèves avec l'EPI LCA. Pour attirer, il aurait fallu ouvrir l'EPI LCA en 6e.

Je me posais la même question. Mon CDE a dit en CA qu'il pensait mettre un EPI LCA à tous les 5ème (mais seulement en 5ème...) afin de faire une initiation et d'encourager les inscriptions. Il faut que j'aille lui demander comment il voit ça.
Et à quoi bon encourager pour que d'autres commencent en 4ème, on sait qu'on ne peut avoir qu'un groupe, avec ces moyens limités de la marge (on m'a dit que si je fais grec, ce sera en 3ème 1h latin, 1 h grec. C'est motivant... :-( )

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Proposer un EPI LCA... ou pas ?!

Message par AsarteLilith le Mar 13 Oct 2015 - 20:02

@Audrey a écrit:
@Amaliah a écrit:Mais sans EPI, pas de latin.
Si j'essaie d'y voir un point positif, peut-être que l'EPI latin donnera envie à plus d'élèves de faire latin (du moins ce qu'il en reste) et qu'il faudra créer des groupes de latinistes (c'est-à-dire que vous récupérerez vos heures prof).
Par contre, le français ne sera pas la seule matière à devoir donner des heures pour le latin.
Chez nous, les IPR ont clairement dit que la latin devait être inscrit dans le projet d'établissement pour ne pas disparaître.

Comment cela serait-il possible? Si on fait l'EPI LCA en 5e, comme cela semble envisagé un peu partout par les collègues et les CDE, l'enseignement de complément sera ouvert dès le début de l'année scolaire a priori, c'est-à-dire soit au moment où certains élèves commenceront les EPI LCA, soit avant même qu'ils ne le commencent.
A moins d'ouvrir encore les inscriptions à l'EC encore en 4e, ce qui serait un bordel sans nom et rendrait impossible une progression cohérente, (aussi limitée soit-elle en termes d'avancées) dans l'enseignement de la langue, je ne vois pas comment on pourrait "attirer" des élèves avec l'EPI LCA. Pour attirer, il aurait fallu ouvrir l'EPI LCA en 6e.

Et en prime, on devrait aider une autre matière à faire son programme... sauf que j'ai entendu que le csp n'avait pas validé les programmes présentés....

_________________
Chuis comme les plantes sans eau : sans grec ni latin, j'me dessèche.

ON DIT CHOCOLATINE, PHILISTINS !

AsarteLilith
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 21 1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum