Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Lun 11 Jan 2016 - 13:25

@Celadon a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@Osmie a écrit:Disons que je viens d'un autre pré, où avec un CAP je gagnais à peine moins qu'un professeur débutant, et encore, c'était bien avant que le salaire échelon 1 équivaille à 1,1 SMIC, ce qui est le cas aujourd'hui d'un salaire de professeur certifié ; le changement de pré m'a fait remarquer les différences. Ceci dit, si j'ai passé le DEA et le concours, c'est que j'avais de bonnes raisons de le faire. Smile
Je n'imagine pas que c'est plus vert ailleurs, je trouve au contraire que le problème des salaires est inquiétant ; entre le dumping social et les réclamations du MEDEF pour casser les contrats de travail, la période n'est pas riante.
En s'arqueboutant sur le modèle social actuel, celui-ci ne pourra qu'imploser à court terme. Moyen terme si nous avons vraiment de la chance. Je ne dis pas que le MEDEF a raison, mais que la position des syndicats (et des français en générale) est le contraire de ce qu'il faudrait faire. La situation va donc continuer à se dégrader continuellement, le corporatisme aidant, jusqu'au jour où les français mangeront des cailloux. Et même là, ils défendront encore l'indéfendable. Et c'est ce biais qui fait qu'un pays comme la Suisse fonctionne mieux que le nôtre. En Suisse, on a demandé aux gens s'ils voulaient d'une cinquième semaine de congés payés. La réponse a été négative, les suisses mettant l'intérêt général devant leur intérêt particulier. En France, demandez un peu pour voir si le français voulait d'une sixième semaine...

Choses amusantes, il se passe des choses réellement inquiétantes depuis un mois dans le milieu financier international. On a un peu entendu parler de la Chine et de l'implosion de ses bourses. Mais à New-York, ce n'est guère mieux. Les hedge funds meurent les uns après les autres, les taux sont durablement négatifs (ce qui est un gros signal d'alarme et non un appel comme le dit Sapin à s'endetter à pas cher). Ces informations ne sont pas relayées en France sauf dans les journaux économiques parce qu'il ne faut surtout pas faire peur. Ce qui n'empêche pas Patrick Artus de prédire que la prochaine crise qu'on aura sera pire que celle de 2008 (qui elle-même a été largement pire que la dépression des années 1930 en érosion de capital). Bref, une fois encore, en France, on ne s'y prépare pas. On préfère se prendre le mur en pleine face, prétendre après que personne ne nous l'avait dit et considérer que c'est au pied du mur qu'on voit le mieux... le mur !

Et c'est justement parce qu'on refuse de prendre les problèmes en amont lorsqu'ils se présentent ou que tout indique qu'ils vont se présenter, que ce dumping social peut avoir lieu de manière aussi efficace.
Attali (et pas que lui) a prévu les catastrophes qui nous attendent et la chute domino des hedge funds.
Les banques aussi, qui sont habilitées à ponctionner ce qui dépasse les 100 000 E garantis sur les cptes.
La garantie de 100000€ n'existe plus depuis longtemps. Et depuis le 1er janvier 2016, les banques ont le droit de se servir pour couvrir leurs défauts sur les comptes des particuliers.

Tiens, j'ai dans mon entourage un hedgefundien de la City qui ne sait plus où mettre son argent. Les fêtes somptueuses à Marrakech, voyages en jet et autres achats immo à Londres et quelques autres capitales bon marché ne suffisent pas à absorber tout l'argent capté. Mais nul doute que la nouvelle crise qu'il aura participé à provoquer ne le touchera absolument pas. Il s'est sorti infiniment plus riche de celle de 2008...
C'est possible. Mais pour les gens qui ne boursicotent pas, les seuls qui s'en tireront seront ceux qui sont propriétaire d'un bien à la campagne (pas n'importe où) avec un lopin de terre. Pour les locataires, les années qui viennent vont être saumâtres.

Quant à Attali, il suit souvent le sens du vent. C'est une girouette. Je préfère Mandelbrot qui a écrit dans un bouquin tout ce qui allait se passer en 2007. Et il l'a écrit dans les années 1960.

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Lenagcn le Lun 11 Jan 2016 - 13:35

Finalement, un endetté s'en sortirait mieux qu'une fourmi, en cas de reset du système bancaire, du coup, non?

Auriez-vous des sites à nous proposer pour nous forger une base minimum en économie?

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Lun 11 Jan 2016 - 13:43

@Lenagcn a écrit:Finalement, un endetté s'en sortirait mieux qu'une fourmi, en cas de reset du système bancaire, du coup, non?
Pas sûr. Le système peut imploser de deux façons. La première est une hyperinflation auquel cas je vous l'accorde. La seconde est une déflation sévère et le résultat sera l'exact contraire. Je parie pour ma part sur une inflation, mais tout le monde sera perdant (enfin, tous ceux qui ont des liquidités).

Auriez-vous des sites à nous proposer pour nous forger une base minimum en économie?
Comme ça, à brûle-pourpoint, "une approche fractale des marchés" de Benoît Mandelbrot, "les Harmonies Économiques" de Frédéric Bastiat (pour avoir un peu de recul sur ce que nous vivons actuellement et pourquoi c'était prévisible), "l'économie politique" de Raymond Barre... Personnellement, je complète avec la lecture des journaux économiques.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Whypee le Lun 11 Jan 2016 - 14:24

@Lefteris a écrit:...
Or le métier d'enseignant est tout sauf confortable  actuellement pour l'immense majorité des collègues : charge de travail éreintante, et qui augmente ,manque de considération confinant à la maltraitance (ça commence en formation initiale)  et se répercutant  au quotidien, mauvaise éducation des élèves de plus en plus insupportables et paresseux.

+1, je préciserais quand même :"charge de travail inutile éreintante"

Whypee
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Lenagcn le Lun 11 Jan 2016 - 14:34

Le Grincheux: merci .

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Roumégueur Ier le Lun 11 Jan 2016 - 17:24

De toute façon, si votre salaire ne vous convient pas, il y a comme qui dirait un truc de prévu mardi 26 janvier, ne pas se gêner pour participer... même si l'on connaît déjà l'issue de cette initiative.

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par David30 le Lun 11 Jan 2016 - 17:38

Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Lun 11 Jan 2016 - 17:44

@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par atrium le Lun 11 Jan 2016 - 17:45

@Tatane78 a écrit:Le salaire des enseignants français est un scandale. Avec un bac+5, un CAPES, et 3 trois ans d'expérience (échelon 4), je dépasse péniblement les 2000€ nets avec la prime REP, une HSA et une HSE... (Sans tout cela je ne dépasserais pas les 1800€ nets)

En province, c'est sûrement satisfaisant. En région parisienne, vu le prix exorbitant des loyers, il faut apprendre à vivre chichement...

Ne sommes nous pourtant pas des cadres? Des fonctionnaires de catégorie A?

Au final, les seuls collègues qui ont un salaire correspondant à leur niveau d'étude sont ceux qui sont en REP+, qui multiplient les heures sups et qui sont PP d'une classe de 3eme... Mais il faut dire adieu à sa santé physique et mentale...

Avant ma reconversion: instituteur, 11ème échelon, 1998 euros net... Hollande m'avait rajouté 400 euros brut par an. Merci not'bon maitre.

Sinon, je suis d'accord sur le fait que le salaire n'est qu'un élément: les classes surchargées, les intégrations/inclusions avec la méthode "dém... brouille-toi mais que ça ne fasse surtout pas de vagues), les injonctions pédagogiques et administratives absurdes et se contredisant régulièrement, le lynchage médiatique qui "chauffe" les parents contre les enseignants sont des éléments tout aussi importants qui expliquent la désaffection pour les concours et donc leur moindre sélectivité.

Les meilleurs sont toujours aussi bons mais derrière...

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Lun 11 Jan 2016 - 17:48

@atrium a écrit:
@Tatane78 a écrit:Le salaire des enseignants français est un scandale. Avec un bac+5, un CAPES, et 3 trois ans d'expérience (échelon 4), je dépasse péniblement les 2000€ nets avec la prime REP, une HSA et une HSE... (Sans tout cela je ne dépasserais pas les 1800€ nets)

En province, c'est sûrement satisfaisant. En région parisienne, vu le prix exorbitant des loyers, il faut apprendre à vivre chichement...

Ne sommes nous pourtant pas des cadres? Des fonctionnaires de catégorie A?

Au final, les seuls collègues qui ont un salaire correspondant à leur niveau d'étude sont ceux qui sont en REP+, qui multiplient les heures sups et qui sont PP d'une classe de 3eme... Mais il faut dire adieu à sa santé physique et mentale...

Avant ma reconversion: instituteur, 11ème échelon, 1998 euros net... Hollande m'avait rajouté 400 euros brut par an. Merci not'bon maitre.

Sinon, je suis d'accord sur le fait que le salaire n'est qu'un élément: les classes surchargées, les intégrations/inclusions avec la méthode "dém... brouille-toi mais que ça ne fasse surtout pas de vagues), les injonctions pédagogiques et administratives absurdes et se contredisant régulièrement, le lynchage médiatique qui "chauffe" les parents contre les enseignants sont des éléments tout aussi importants qui expliquent la désaffection pour les concours et donc leur moindre sélectivité.

Les meilleurs sont toujours aussi bons mais derrière...

J'ajoute la perte du sens du métier lié à la destruction de la discipline enseignée.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par atrium le Lun 11 Jan 2016 - 17:50

@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.

Bien d'accord: les salaires en général sont bas en France.

La spécificité des enseignants, c'est qu'on considère, particulièrement pour les PE, que ce n'est pas un vrai métier donc le salaire n'a pas d'importance. D'où la remarque de NVB, plus stupide que méprisante à mon avis.

Pour le lopin à la campagne, tu recommandes quelle région? scratch

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Lun 11 Jan 2016 - 17:55

@atrium a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.

Bien d'accord: les salaires en général sont bas en France.

La spécificité des enseignants, c'est qu'on considère, particulièrement pour les PE, que ce n'est pas un vrai métier donc le salaire n'a pas d'importance. D'où la remarque de NVB, plus stupide que méprisante à mon avis.

Pour le lopin à la campagne, tu recommandes quelle région? scratch
Un endroit où tu peux cultiver des légumes correctement et où il y a de l'eau. Au hasard, sud-ouest, Auvergne, Alsace, Haute-Saône, Normandie. Pas dans le sud, il fait trop chaud et trop sec...

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Lun 11 Jan 2016 - 17:56

@atrium a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.

Bien d'accord: les salaires en général sont bas en France.

La spécificité des enseignants, c'est qu'on considère, particulièrement pour les PE, que ce n'est pas un vrai métier donc le salaire n'a pas d'importance. D'où la remarque de NVB, plus stupide que méprisante à mon avis.

Pour le lopin à la campagne, tu recommandes quelle région? scratch

C'est pourtant le métier fondamental sans l'existence duquel l'enseignement des disciplines ne peut exister dans le secondaire ; sale époque que celle qui méprise le métier de PE.
Pour ma part, je ne suis pas pour le repli sur son bout de terrain ; chacun pour ses fesses, clic-clac dans sa baraque, cela ne fait pas rêver, et je n'aurais pas envie d'une survie égoïste quand les autres crèveraient de misère. Autant travailler à ce que l'effondrement n'arrive pas, et longue vie au militantisme, aux syndicats, à l'altruisme.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Tatane78 le Lun 11 Jan 2016 - 17:56

Je ne comprends pas l'argument qui consiste à rappeler que les profs dépassent le salaire médian français pour ensuite déclarer qu'ils sont donc suffisamment payés... Encore heureux que certains profs dépassent le salaire médian!! Nous avons, pour la plupart d'entre nous, obtenu un master et réussi un concours. Dans quel métier du privé y a-t-il autant d'exigence pour une si faible rémunération?!

Et pour ce qui est du débat autour du temps de travail, il est bien sûr ridicule. L'Insee a établi que le temps de travail réel d'un enseignant est de 42h (un enseignant sérieux bien sûr). À cela s'ajoute le fait que 18h devant élèves (parfois très difficiles) ne correspondent nullement à 18h devant un ordinateur dans un bureau. On en conviendra.

Un remplaçant de techno venu du privé dans mon collège de REP a tenu 15 jours avant de démissionner. En voilà un qui ne pensera plus qu'une reconversion dans l'enseignement est une bonne planque...

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Tatane78 le Lun 11 Jan 2016 - 18:00

Et évoquer le métier d'éboueur est un peu ridicule. Bien sûr ce travail est pénible, mais demande-t-il le même niveau de qualification?

La situation des infirmiers est par contre une honte, c'est certains.

Tatane78
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par JPhMM le Lun 11 Jan 2016 - 18:02

L'argument « de quoi vous plaigniez-vous ? il y en a tellement qui gagnent moins que vous. » commence sérieusement à me courir sur le haricot.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par atrium le Lun 11 Jan 2016 - 18:05

@Osmie a écrit:
@atrium a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.

Bien d'accord: les salaires en général sont bas en France.

La spécificité des enseignants, c'est qu'on considère, particulièrement pour les PE, que ce n'est pas un vrai métier donc le salaire n'a pas d'importance. D'où la remarque de NVB, plus stupide que méprisante à mon avis.

Pour le lopin à la campagne, tu recommandes quelle région? scratch

C'est pourtant le métier fondamental sans l'existence duquel l'enseignement des disciplines ne peut exister dans le secondaire ; sale époque que celle qui méprise le métier de PE.
Pour ma part, je ne suis pas pour le repli sur son bout de terrain ; chacun pour ses fesses, clic-clac dans sa baraque, cela ne fait pas rêver, et je n'aurais pas envie d'une survie égoïste quand les autres crèveraient de misère. Autant travailler à ce que l'effondrement n'arrive pas, et longue vie au militantisme, aux syndicats, à l'altruisme.

Oh, mais je suis bien d'accord avec toi. Je m'informais, c'est tout.

En prime, je hais la chlorophylle, les vaches, les bals alcoolisés qui finissent en baston et la chasse (Tous les clichés y sont, c'est bon? Wink ) donc, la campagne, non merci.

_________________
It's okay to be a responsible member of society if only you know what you're going to be held responsible for.

John Brunner, The Jagged Orbit

atrium
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Lun 11 Jan 2016 - 18:13

Je ne parlais pas pour toi, Atrium, ni même pour Le Grincheux. Cette idée de repli fondée sur un égoïsme qui me ferait préférer la mort à la survie avec des gens qui pensent ainsi se répand d'une façon dingue. Au lieu de penser à sauver leurs fesses, les gens pourraient penser à sauver le collectif, et travailler à l'améliorer, à le changer. Vivre dans un bunker pendant que les autres meurent, non merci, et vivre bien au chaud parce que j'aurai été plus maligne que les autres, non merci. Le fait que la moitié des Terriens meurent pendant qu'une autre partie s'empiffre me fait déjà vomir.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Lefteris le Lun 11 Jan 2016 - 22:08

@Osmie a écrit:Je ne parlais pas pour toi, Atrium, ni même pour Le Grincheux. Cette idée de repli fondée sur un égoïsme qui me ferait préférer la mort à la survie avec des gens qui pensent ainsi se répand d'une façon dingue. Au lieu de penser à sauver leurs fesses, les gens pourraient penser à sauver le collectif, et travailler à l'améliorer, à le changer. Vivre dans un bunker pendant que les autres meurent, non merci, et vivre bien au chaud parce que j'aurai été plus maligne que les autres, non merci. Le fait que la moitié des Terriens meurent pendant qu'une autre partie s'empiffre me fait déjà vomir.

"Il y a une certaine honte à, être heureux à la vue de certaines misères" (La Bruyère).

De toute manière, quand on sauve le collectif, on sauve aussi l'individuel . De même que c'est la loi  qui protège de l"arbitraire d'un  seul, les statuts, les conventions collectives  sauvent de l'atomisation des conditions de travail.

Mais ce n'est pas dans l'air du temps , vu qu'on fait miroiter à chacun la possibilité d'avoir plus que le voisin et que tout le monde. Ca n'avait pas encore trop gagné l'EN , ce qui était pour moi un des avantages (avec l'anonymat complet des concours)  mais là, je crois que c'est parti. humhum
C'est aussi la mentalité générale de beaucoup de nos élèves : "moi d'abord, le reste je m'en tape". "La seule chose importante, c'est l'argent, le reste on s'en fout"

Quand à vivre dans un bunker, tu ne crois pas si bien dire : des riches se font construire des bunkers souterrains en cas de guerre nucléaire.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par prof d'anglais97118 le Mar 12 Jan 2016 - 1:31

@Lefteris a écrit:
un   faible salaire est accepté en contrepartie de conditions de travail acceptables, voire confortables (raison pour laquelle on fait le plein de PE dans certaines régions attrayantes, et qu'on en manque ailleurs).
Or le métier d'enseignant est tout sauf confortable  actuellement pour l'immense majorité des collègues  :charge de travail éreintante, et qui augmente,   manque de considération confinant à la maltraitance (ça commence en formation initiale)  et se répercutant  au quotidien, mauvaise éducation des élèves de plus en plus insupportables et paresseux.

Donc, les étudiants qui veulent être fonctionnaires préfèrent à juste titre passer d'autres concours, et sans perdre 5 ans,  pour gagner moins et se trouver face à, des sauvageons qui vont leur faire la misère.

La situation que va engendrer la pénurie de candidats bientôt être la suivante (et ça commence nettement )  : licence au  rabais et aux forceps,  présentation au concours parce qu'on ne sait vraiment  plus que faire et qu'on n'a pas le niveau des "bons" concours, CAPES  bradé ressemblant à un entretien d'embauche (voire les coeff en LM : écrit coeff 1 ,  oral coef 2  Shocked ) , gavage d'inepties dans les "ESPEFM" , et profs animateurs qu'on va presser comme des citrons parce qu'ils seront dans une filière dont ils ne pourront plus s'échapper.



+1000000.    Ce job est pour moi alimentaire.Je n'y ressents aucun plaisir à cause du manque flagrant de matériels pour innover dans mes cours(salle info défaillante, vidéoprojecteur obsolète ..),de la trop grande hétérogénéité des classes ainsi que l'apologie de la paresse et du manque d'éducation de beaucoup d'élèves.
Les rares élèves studieux et civilisés ne me feront pas rester 40 ans dans cette profession ingrate.Je ne veux pas prendre d'antidépresseurs et devenirs aigrie  comme beaucoup de mes collègues de +de 40 ans.

prof d'anglais97118
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par prof d'anglais97118 le Mar 12 Jan 2016 - 1:38

@JPhMM a écrit:L'argument « de quoi vous plaigniez-vous ? il y en a tellement qui gagnent moins que vous. » commence sérieusement à me courir sur le haricot.
Et moi donc! Puis,comme on pleins de vacaaaaances,on devrait fermer notre BIP

prof d'anglais97118
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par David30 le Mar 12 Jan 2016 - 6:42

@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.


Argument débile, pas de réponse à une intervention aussi médiocre que la votre. Si on commence à comparer les travailleurs allons y..................... Tous à 1 euros de l'heure !!!! Finalement quand je lis des remarques comme celle là, je comprends mieux pourquoi les dirigeants politiquent nous méprisent.

David30
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Le grincheux le Mar 12 Jan 2016 - 9:22

@David30 a écrit:
@Le grincheux a écrit:
@David30 a écrit:Pas besoin de long discours inutile, le salaire des enseignants est une honte, un mépris total à notre profession. La ministre devrait démissionner immédiatement pour avoir dit " les enseignants ne font pas ce métier pour l'argent".
En quoi est-il plus une honte que pour les autres catégories de travailleurs qui ne gagnent pas plus (voire moins) et dont le travail est tout aussi pénible et important ?

C'est une vraie question qui attend une vraie réponse autre qu'il suffit d'augmenter les profs, parce que sans faire fonctionner la planche à billet, ça va être très dur.

Je pense à la fonction publique hospitalière, je pense aux forces de police, aux éboueurs (pour ne pas rester que dans le public) et à tout un tas d'artisans sans lesquels la vie serait difficile et qui ne gagnent pas la moitié.


Argument débile, pas de réponse à une intervention aussi médiocre que la votre. Si on commence à comparer les travailleurs allons y..................... Tous à 1 euros de l'heure !!!! Finalement quand je lis des remarques comme celle là, je comprends mieux pourquoi les dirigeants politiquent nous méprisent.
Ton attitude (et celle de certains autres ici) m'énerve car c'est une attitude particulièrement égoïste voire totalement égocentrique. Tu préfères déshabiller Paul qui en bave autant que toi pour que ton salaire soit augmenté indépendamment des conséquences pour Paul (qui in fine est celui qui te paie grâce à ses impôts). Je trouve pour ma part qu'aujourd'hui, c'est une belle attitude corporatiste. Et c'est entre autre grâce à ce genre de réflexion que les profs s'en prennent plein la figure, même lorsqu'ils font grève pour des motifs tout à fait légitimes. Cette attitude ne peut pas être comprise par des gens qui ont un vrai bac+5 et qui gagnent actuellement 30000 € bruts (moins 1800 €). Je te suggère de compulser les études salariales de l'INSEE (pas les on-dit du voisin qui a un beau-frère qui gagne beaucoup, mais les statistiques ventilées par niveau de diplôme et par ancienneté) pour avoir les vrais niveaux des salaires en France (et leur chute, parce qu'on peut râler dans l'absolu sur le gel du point d'indice, contrairement au secteur marchand les salaires n'ont pas baissé... À partir de bac+5, ça chute continuellement depuis dix ans).

Je veux bien entendre que les salaires des profs sont faibles, mais certainement pas inférieurs aux autres salaires français. À diplômes équivalents, ils sont mêmes bien supérieurs (et encore plus si on colle dedans les pensions qui sont pour les fonctionnaires des salaires retardés juridiquement parlant).

J'ajoute que le jours où les profs descendront dans la rue pour réformer le système social (qui est responsable du fait que les salaires en France sont 20% inférieurs de ce qu'ils devraient être et qu'ils sont dans tous les pays comparables) comme je l'ai fait pour manifester contre la réforme du collège, je serai avec eux. Mais entendre râler continuellement pour avoir un salaire plus important est assez malvenu et à la limite indécent pour tous ceux qui triment dans notre pays.

J'ai parfaitement conscience que beaucoup sont incapables d'entendre un tel discours. Tant pis, il faut que cela soit dit. Je ne répondrai à aucun message déplacé sur ce sujet.

_________________
Le carnet du grincheux
Chroniques de misanthropie ordinaire
http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr/
http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr/

Le grincheux
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Osmie le Mar 12 Jan 2016 - 10:42

@Lefteris a écrit:
@Osmie a écrit:Je ne parlais pas pour toi, Atrium, ni même pour Le Grincheux. Cette idée de repli fondée sur un égoïsme qui me ferait préférer la mort à la survie avec des gens qui pensent ainsi se répand d'une façon dingue. Au lieu de penser à sauver leurs fesses, les gens pourraient penser à sauver le collectif, et travailler à l'améliorer, à le changer. Vivre dans un bunker pendant que les autres meurent, non merci, et vivre bien au chaud parce que j'aurai été plus maligne que les autres, non merci. Le fait que la moitié des Terriens meurent pendant qu'une autre partie s'empiffre me fait déjà vomir.

"Il y a une certaine honte à, être heureux à la vue de certaines misères" (La Bruyère).

De toute manière, quand on sauve le collectif, on sauve aussi l'individuel . De même que c'est la loi  qui protège de l"arbitraire d'un  seul, les statuts, les conventions collectives  sauvent de l'atomisation des conditions de travail.

Mais ce n'est pas dans l'air du temps , vu qu'on fait miroiter à chacun la possibilité d'avoir plus que le voisin et que tout le monde. Ca n'avait pas encore trop gagné l'EN , ce qui était pour moi un des avantages (avec l'anonymat complet des concours)  mais là, je crois que c'est parti. humhum
C'est aussi la mentalité générale de beaucoup de nos élèves : "moi d'abord, le reste je m'en tape". "La seule chose importante, c'est l'argent, le reste on s'en fout"

Quand à vivre dans un bunker, tu ne crois pas si bien dire : des riches se font construire des bunkers souterrains en cas de guerre nucléaire.

Je suis bien au courant des stratégies des survivalistes, et je connais des gens qui les pratiquent en achetant un lopin avec source, en installant des panneaux solaires, une éolienne, enfin tout ce qu'il faut pour sauver leur peau en cas de catastrophe, mais ce repli ne m'intéresse pas. Si c'est pour vivre dans un bunker avec un flingue pour éloigner pour ceux qui s'approchent, cela ne m'intéresse pas. Etre au monde de cette façon, non merci, et c'est aussi pour cette raison que je suis militante.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Lenagcn le Mar 12 Jan 2016 - 10:44

Et si nous parlions de l'allocation des ressources dédiées à l'enseignement?

Avec la même enveloppe, grosso modo, par môme, l'Allemagne trouve le moyen de payer 1,5 voire 2 fois + ses enseignants que la France.

Dans quels sables part ce qui ne nous arrive pas ?

Lenagcn
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Article sur la fiche de paie en berne des instituteurs

Message par Ronin le Mar 12 Jan 2016 - 13:04

Dans l'administratif. Et le Grincheux n'a pas tort de grincher.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum