Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Clecle78
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Clecle78 le Sam 15 Aoû - 1:13
Autre problème. Je ne suis pas du tout physionomiste. J'ai déjà du mal à reconnaître les élèves en temps normal les premiers mois Avec le masque c'est catastrophique, je ne reconnais parfois pas mes voisins. Bien sûr on peut faire des plans de classe et leur demander de placer leur nom devant eux mais je sens que ça va être compliqué pour moi de les connaître.
Pour le suivre des classes en français nous préférons ne pas suivre les élèves deux ans pour éviter l'effet de lassitude. C'est différent en langues anciennes .
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Sam 15 Aoû - 2:00
@Clecle78 a écrit:La comparaison avec le coiffeur et la caissière n'est pas du tout pertinente.  Lorsque je m'adresse à 36 élèves je parle bien plus fort ! Personnellement je ne comprends rien quand une personne masquée me parle. J'ai accompagné ma belle sœur à une messe. Nous n'avons absolument rien compris aux lectures ni à l'homélie prononcées avec le masque. Je pense que pour de petits groupes ce doit être gérable mais je préfèrerais rester  en enseignement à distance pour des classes entières si c'était possible. Ça va être affreux cette rentrée quoi qu'il arrive. Je redoute les cours masqués, je ne me sens pas vraiment protégée par le masque de toutes façons, mais je n'ai pas envie de démarrer à distance. Il n'y a pas de bonne solution en fait...
Je déteste porter un masque mais je suis beaucoup moins  gênée par "masque + parler" que "masque + parler (même moins mais dans le bruit + efforts physiques + odeurs".
Pour la compréhension, je suis d'accord, certaines personnes le sont peu (mon fils qui parle vite et articule peu, par exemple).
Je trouve que l'EN est championne pour créer des situations difficiles à gérer, cette histoire de distanciation, si elle reste, va créer des conflits avec les élèves, les parents (je n'ai jamais rien dit mais là, je connais les salles du collège et seules 2-3 permettent une vraie distance) et entre collègues (idem pour les salles et la SDP principale est petite et bondée).
C'est certain que la rentrée va être difficile pour tout le monde.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Sam 15 Aoû - 2:05
@Clecle78 a écrit:Autre problème. Je ne suis pas du tout physionomiste. J'ai déjà du mal à reconnaître les élèves en temps normal les premiers mois Avec le masque c'est catastrophique, je ne reconnais parfois pas mes voisins. Bien sûr on peut faire des plans de classe et leur demander de placer leur nom devant eux mais je sens que ça va être compliqué pour moi de les connaître.
Pour le suivre des classes en français nous préférons ne pas suivre les élèves deux ans  pour éviter l'effet de lassitude. C'est différent en langues anciennes .
Une néo a mis le lien vers les masques inclusifs sur l'autre fil, c'est vraiment bien !
Maheureusement ils sont plus chers à l'usage donc faut pas rêver, pourtant ce serait l'idéal pour nous et les élèves.
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Sam 15 Aoû - 2:09
Masque et changement de coupe de cheveux ... j'ai eu des hésitations sur les prénoms de mes 1ères au retour du confinement en juin Very Happy

Je confirme pour l'avoir expérimenté, le masque est très gênant pour parler en classe. Si tu t'adresses à un seul élève, pas de problème, mais au tableau ... c'est pénible (ton propre son est étouffé). Et alors les élèves ... j'ai dû m'approcher de certains pour les comprendre ! C'est la raison pour laquelle, je retirais mon masque au tableau pour faire une correction. Je précise que je n'ai pas créé de cluster en procédant ainsi car les fenêtres et les portes étaient ouvertes. Il y avait un courant d'air dans la salle (mes feuilles risquaient de s'envoler régulièrement ...).
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 15 Aoû - 2:11
Je remets d'ailleurs le lien (si un haut-fonctionnaire de l'EN passe par là : bonjour, pourriez-vous en commander pour les enseignants et les élèves pour la rentrée ? Pour voir les visages, lire sur les lèvres, aider les personnels et élèves mal-entendants, réduire les difficultés en atelier théâtre... Merci bien !).
Ma vie est faite d'espoirs.
https://www.civility-mask.com/?lang=fr
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Sam 15 Aoû - 2:13
Pas pratique à retirer :/
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 15 Aoû - 2:14
@Proton a écrit:Masque et changement de coupe de cheveux ... j'ai eu des hésitations sur les prénoms de mes 1ères au retour du confinement en juin Very Happy

Je confirme pour l'avoir expérimenté, le masque est très gênant pour parler en classe. Si tu t'adresses à un seul élève, pas de problème, mais au tableau ... c'est pénible (ton propre son est étouffé). Et alors les élèves ... j'ai dû m'approcher de certains pour les comprendre ! C'est la raison pour laquelle, je retirais mon masque au tableau pour faire une correction. Je précise que je n'ai pas créé de cluster en procédant ainsi car les fenêtres et les portes étaient ouvertes. Il y avait un courant d'air dans la salle (mes feuilles risquaient de s'envoler régulièrement ...).
Imagine tes collègues à risque ou vivant avec des personnes à risque qui vont aller bosser la boule au ventre, cramponnés à leur masque, et se verront dire : "Msieu, Mdame, vous pouvez enlever votre masque pour qu'on entende mieux ? Non ? Ben M Proton le fait lui !"
Quant au fait d'avoir contaminé ou non, tu n'en sais rien, personne n'en sait rien.
celitian
celitian
Expert spécialisé

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par celitian le Sam 15 Aoû - 2:20
Ou les élèves avec des risques avérés.
Cisil
Cisil
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cisil le Sam 15 Aoû - 2:35
@Hypermnestre a écrit:Je remets d'ailleurs le lien (si un haut-fonctionnaire de l'EN passe par là : bonjour, pourriez-vous en commander pour les enseignants et les élèves pour la rentrée ? Pour voir les visages, lire sur les lèvres, aider les personnels et élèves mal-entendants, réduire les difficultés en atelier théâtre... Merci bien !).
Ma vie est faite d'espoirs.
https://www.civility-mask.com/?lang=fr

Il y a aussi celui-là (pas testé) :
https://librairieortho.fr/accueil/517-23-masque-visiere-femme.html#/8-couleur-blanc

_________________
"Si haut que l’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul."  Montaigne.

"When I went to school, they asked me what I wanted to be when I grew up. I wrote down ‘happy’. They told me I didn’t understand the assignment, and I told them they didn’t understand life.”  John Lennon
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Sam 15 Aoû - 2:42
Alors de un je n'étais pas du tout le seul à faire cela. C'est même notre chef qui nous a incité à le faire pour être plus à l'aise  (car cela était dans le protocole !).

De deux, pas de collègues à risque dans l'établissement en juin. D'élèves non plus.

De trois, je n'avais que 15 élèves sur les 31 ! Donc très ils étaient très espacés, dans une salle qui peut accueillir 40 élèves.

Donc me faire passer pour un inconscient qui irait pour un petit confort personnel faire prendre des risques aux autres ... non merci.

Enfin, à la rentrée, avec des groupes de 30 élèves, je doute que cela soit possible. On verra bien les consignes officielles. Je respecte toujours les règles. Je témoigne juste pour aller dans le sens des gens qui craignent s'épuiser vocalement à cause du port du masque. Non parler à une classe avec un masque quand on est enseignant, ce n'est pas comme parler à un client quand on est coiffeur.
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Sam 15 Aoû - 2:52
J’ai fais cours avec le masque en mai-juin mais avec un EDT très allégé, avec de longues pauses entre les cours.
C’était assez pénible, j’avais l’impression d’étouffer par moment. J’appréhende d’avoir à le faire avec un EDT normal.
Ce qui est pénible aussi c’est de comprendre les élèves qui marmonnent derrière leur masque...
Cassandrine
Cassandrine
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cassandrine le Sam 15 Aoû - 3:12
@Isis39 a écrit:J’ai fais cours avec le masque en mai-juin mais avec un EDT très allégé, avec de longues pauses entre les cours.
C’était assez pénible, j’avais l’impression d’étouffer par moment. J’appréhende d’avoir à le faire avec un EDT normal.
Ce qui est pénible aussi c’est de comprendre les élèves qui marmonnent derrière leur masque...

@Isis39, j'ai fait cours avec le masque toutes les semaines pour toutes mes heures de cours (20 heures) sans compter les heures de trous (emplois du temps à trous qui se sont empirés avec le déconfinement) et je suis asthmatique... Les premiers jours , j'avais mal à la tête...
Je me suis adaptée et j'ai modifié mes cours (pas ma salle, pas d'ordi... ) ... J'ai aussi eu du mal à reconnaître mes élèves... Nous n'avions pas de cantine pour les adultes de l'établissement donc j'ai aussi préparé mon repas (pas de micro-ondes). J'ai apprécié de reprendre le travail mais je ne suis pas satisfaite de ma façon d'enseigner en mai-juin...
A la rentrée, tout ceci sera encore plus difficile... mais comme d'hab, les personnels qui ont les mains dans le cambouis s'adaptent ...
VanGogh59
VanGogh59
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par VanGogh59 le Sam 15 Aoû - 3:18
@Cassandrine a écrit:
@Isis39 a écrit:J’ai fais cours avec le masque en mai-juin mais avec un EDT très allégé, avec de longues pauses entre les cours.
C’était assez pénible, j’avais l’impression d’étouffer par moment. J’appréhende d’avoir à le faire avec un EDT normal.
Ce qui est pénible aussi c’est de comprendre les élèves qui marmonnent derrière leur masque...

@Isis39, j'ai fait cours avec le masque toutes les semaines pour toutes mes heures de cours (20 heures) sans compter les heures de trous (emplois du temps à trous qui se sont empirés avec le déconfinement) et je suis asthmatique... Les premiers jours , j'avais mal à la tête...
Je me suis adaptée et j'ai modifié  mes cours (pas ma salle, pas d'ordi... ) ... J'ai aussi eu du mal à reconnaître mes élèves... Nous n'avions pas de cantine pour les adultes de l'établissement donc j'ai aussi préparé mon repas (pas de micro-ondes). J'ai apprécié de reprendre le travail mais je ne suis pas satisfaite de ma façon d'enseigner en mai-juin...
A la rentrée, tout ceci sera encore plus difficile... mais comme d'hab, les personnels qui ont les mains dans le cambouis s'adaptent ...

Ah oui, là tu pointes du doigt un autre souci que je n'avais pas pensé... Déjà quand on a à se souvenir d'une centaine de nouvelles têtes chaque année, c'est loin d'être évident (un mois minimum pour y arriver et encore pas pour tous), alors une centaine de nouvelles têtes masquées, ça va carrément devenir un challenge ! affraid

_________________
"Nous sommes tous dans le caniveau, mais certains d'entre nous regardent les étoiles" Oscar Wilde
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Sam 15 Aoû - 3:21
@Isis39 a écrit:Ce qui est pénible aussi c’est de comprendre les élèves qui marmonnent derrière leur masque...

Si déjà on arrive à se faire entendre correctement du fond, ça va être compliqué d'avoir une participation orale ou de ne pas faire répéter plusieurs fois les questions (qui seront peut être du coup moins nombreuses...)

Mais comment vont faire les profs de langues? Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 3795679266
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Fesseur Pro le Sam 15 Aoû - 3:22
@amethyste a écrit:A nous peut-être aussi d'exiger l'achat d'amplificateur de voix. Pour ma part, je compte aller voir le gestionnaire le jour de la pré-rentrée lui demander d'en acheter un (ou plusieurs si mes collègues en veulent). Ce sera pris sur les crédits disciplinaires s'ils le veulent, mais à un moment donné, il faut arrêter de subir. Et l'incertitude (parsemée d'un tout petit peu de mépris) dans laquelle notre ministère nous laisse me met dans une telle rage qu'il n'y a pas intérêt à ce qu'on me dise non.
Dur pour les élèves et les collègues des salles voisines de supporter des enseignants avec amplificateurs toute la journée.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Proton
Proton
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Proton le Sam 15 Aoû - 3:31
Surtout qu'il faudra sûrement laisser fenêtres et portes ouvertes ...
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 15 Aoû - 3:35
@Proton a écrit:Alors de un je n'étais pas du tout le seul à faire cela. C'est même notre chef qui nous a incité à le faire pour être plus à l'aise  (car cela était dans le protocole !).

De deux, pas de collègues à risque dans l'établissement en juin. D'élèves non plus.

De trois, je n'avais que 15 élèves sur les 31 ! Donc très ils étaient très espacés, dans une salle qui peut accueillir 40 élèves.

Donc me faire passer pour un inconscient qui irait pour un petit confort personnel faire prendre des risques aux autres ... non merci.

Enfin, à la rentrée, avec des groupes de 30 élèves, je doute que cela soit possible. On verra bien les consignes officielles. Je respecte toujours les règles. Je témoigne juste pour aller dans le sens des gens qui craignent s'épuiser vocalement à cause du port du masque. Non parler à une classe avec un masque quand on est enseignant, ce n'est pas comme parler à un client quand on est coiffeur.

Je comprends mieux, tu ne parlais pas pour la rentrée : je te prie de m'excuser.
De toute façon, si les masques sont obligatoires dans tous les lieux clos et que le critère de la distanciation disparaît, le débat n'aura plus lieu d'être.
[Une toute petite chose cependant : attention à tes certitudes. "Pas de collègue à risque" par exemple : les gens à risque ne le disent pas forcèment à l'ensemble de leur collègue, sans parler des collègues vivant avec une personne à risque : si j'ai ma mère âgée à domicile, ou un enfant malade, je ne vais pas nécessairement le clamer en salle des profs. Pareil pour les élèves...]
Isis39
Isis39
Bon génie

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Isis39 le Sam 15 Aoû - 3:51
@Proton a écrit:Surtout qu'il faudra sûrement laisser fenêtres et portes ouvertes ...  

Euh... On va chauffer dehors ? Je me vois mal faire cours portes et fenêtres ouvertes quand le froid sera là.
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 15 Aoû - 3:53
Pour faire un bilan :

1) les choses problématiques
- faire cours avec un masque en se faisant comprendre des élèves (articulation, niveau sonore)
- faire cours 3, 4, 5h d'affilée avec un masque
- avoir cours de 8h à 17h pour les élèves : partir de chez soi avec 2 ou 3 masques ? L'amplitude horaire augmente encore quand les élèves prennent le bus : 4 masques dans le cartable ?
- les repas des élèves dans des cantines bondées
- les repas en salle des profs pour les enseignants
- identifier 36 élèves dont on ne voit que les yeux
- la gestion de classe : que faire d'un élève qui ne veut pas mettre son masque, qui l'enlève... ? Comment savoir qui a parlé sans pouvoir voir les lèvres... ?
- les sorties, les voyages, les intervenants extérieurs : autorisés ?
- les cours en salle info : autorisés ?
- faire cours la fenêtre ouverte quand on ne peut presque pas ouvrir la fenêtre (oscillo-battante), en hiver, au printemps pour les allergiques
- faire cours la porte ouverte quand il y a dix salles de cours dans un seul couloir

2) les problèmes insolubles
- les PE devant des élèves sans masque
- les AVS en maternelle et primaire : pas de masque pour l'élève, et pas de distance d'un mètre possible
- les professeurs mal-entendants qui s'aident avec le labial
- les élèves mal-entendants qui s'aident avec le labial
- les professeurs d'EPS : masques peu compatibles avec l'effort physique, donc pas de sport en salle ? Activités uniquement en extérieur ?
- les professeurs de musique (cours d'instrument)
- les professeurs de théâtre

Je dois en oublier...
farfalla
farfalla
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par farfalla le Sam 15 Aoû - 4:02
Insolubles :
- Les professeurs de langues vivantes.
- accepter que tout le monde puisse être à risques ou vivre directement avec une personne à risques

_________________
"Si nada nos salva de la muerte, al menos que el amor nos salve de la vida" Pablo Neruda

"Yo lloré porque no tenía zapatos hasta que vi un niño que no tenía pies." Oswaldo Guayasamin
avatar
Enaeco
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Enaeco le Sam 15 Aoû - 4:09
les professeurs d'EPS : masques peu compatibles avec l'effort physique, donc pas de sport en salle ? Activités uniquement en extérieur ?

Je pense que les masques tomberont en EPS.
Les restaurants font partie de l'exception, on le transpose à la cantine.
Les salles de sport font partie de l'exception, on va le transposer au gymnase. Actuellement, les sportifs l'enlèvent pendant la pratique et le porte le reste du temps. J'imagine que c'est ce modèle qui sera adopté dans nos cours d'EPS. Je ne vois pas d'autre solution viable.
avatar
Bouboule
Grand sage

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Bouboule le Sam 15 Aoû - 4:13
@Enaeco a écrit:
les professeurs d'EPS : masques peu compatibles avec l'effort physique, donc pas de sport en salle ? Activités uniquement en extérieur ?

Je pense que les masques tomberont en EPS.
Les restaurants font partie de l'exception, on le transpose à la cantine.
Les salles de sport font partie de l'exception, on va le transposer au gymnase. Actuellement, les sportifs l'enlèvent pendant la pratique et le porte le reste du temps. J'imagine que c'est ce modèle qui sera adopté dans nos cours d'EPS. Je ne vois pas d'autre solution viable.

Ou les collègues feront de l'éducation physique "théorique".
mistinguette
mistinguette
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par mistinguette le Sam 15 Aoû - 4:38
@Hypermnestre a écrit:Pour faire un bilan :

1) les choses problématiques
- faire cours avec un masque en se faisant comprendre des élèves (articulation, niveau sonore)
- faire cours 3, 4, 5h d'affilée avec un masque
- avoir cours de 8h à 17h pour les élèves : partir de chez soi avec 2 ou 3 masques ? L'amplitude horaire augmente encore quand les élèves prennent le bus : 4 masques dans le cartable ?
- les repas des élèves dans des cantines bondées
- les repas en salle des profs pour les enseignants
- identifier 36 élèves dont on ne voit que les yeux
- la gestion de classe : que faire d'un élève qui ne veut pas mettre son masque, qui l'enlève... ? Comment savoir qui a parlé sans pouvoir voir les lèvres... ?
- les sorties, les voyages, les intervenants extérieurs : autorisés ?
- les cours en salle info : autorisés ?
- faire cours la fenêtre ouverte quand on ne peut presque pas ouvrir la fenêtre (oscillo-battante), en hiver, au printemps pour les allergiques
- faire cours la porte ouverte quand il y a dix salles de cours dans un seul couloir

2) les problèmes insolubles
- les PE devant des élèves sans masque
- les AVS en maternelle et primaire : pas de masque pour l'élève, et pas de distance d'un mètre possible
- les professeurs mal-entendants qui s'aident avec le labial
- les élèves mal-entendants qui s'aident avec le labial
- les professeurs d'EPS : masques peu compatibles avec l'effort physique, donc pas de sport en salle ? Activités uniquement en extérieur ?
- les professeurs de musique (cours d'instrument)
- les professeurs de théâtre

Je dois en oublier...
Voilà, c'est exactement comme ça que j'aimerai voir aborder les choses. On est à 15j de la rentrée, et tout ce qu'on a c'est "on fait comme avant + un masque" sans que jamais ne soit débattu qu'avec un masque, le "comme avant" peut être problématique". ça ne me semble être ni du "tire au flanc", ni "de la mauvaise volonté" que de vouloir que ce sujet soit abordé par nos dirigeants. On voit tous arriver massivement les problèmes.

_________________
.'..Texte sur les l'oies' commentaires du prof hg que j’adorais sur ma copie de 6e : loi/ l'oie Vous en êtes une!. J'ai évolué depuis mais mon complexe orthographique m'accompagnera toujours. Il semble qu'aujourd’hui on parle de dyslexie pour l'étourdie éternelle que j'étais...alors si c'est la science des ânes, merci de pas charger la mule.
Hypermnestre
Hypermnestre
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hypermnestre le Sam 15 Aoû - 4:51
Je ne cesse de le dire : pourquoi sommes-nous les seuls, nous, simples professeurs, à voir ces problèmes, tandis que pas un journaliste / politique ou presque ne les évoque ?
Il n'y a pas de solution miracle, mais qu'espérer quand on voit que des problèmes élémentaires ne sont même pas soulevés, que des questions de bon sens ne sont pas posées ?
Edit : il faudrait peut-être ouvrir un fil : "rentrée Covid : vos propositions, vos idées"... ?
Hermiony
Hermiony
Esprit sacré

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Hermiony le Sam 15 Aoû - 4:57
Comme si en plus le travail effectué en mai-juin pouvait servir de modèle pour la rentrée...
-En mai-juin, on connaissait les élèves et pourtant, j'ai eu du mal à les reconnaître (ça grandit vite un ado, et ça change de coupe de cheveux...). Là, j'aurai 3 classes de nouveaux élèves (deux classes de 6e, et une de 3e, mais je connais peu cette "fournée").
-En mai-juin, l'essentiel du programme avait été balayé, pas de mise en route à faire, ni d'habitudes à prendre. Une petite pensée pour les futurs 6e de septembre, pour qui ça va être la grosse galère...


Quant à envisager un enseignement hybride (présentiel / distanciel), le souci majeur résidera dans la mémorisation. Ce fut la grande absente du fameux "travail à distance" et de la fin d'année : impossible d'exiger une quelconque mémorisation quand les évaluations sont abandonnées ou réduites à la portion congrue. Concrètement, mes élèves ont beau avoir pour les 3/4 travaillé pendant le confinement je mets ma main à couper qu'ils ne sont qu'une poignée à avoir "appris" leurs cours.

Concernant les questions posées ci-dessus, je peux déjà répondre à celle de l'amplitude horaire pour les élèves : à la reprise en mai-juin, les élèves de chez nous faisaient bus / 8h-16h/ bus avec 2 masques seulement....

_________________
"Soyons subversifs. Révoltons-nous contre l'ignorance, l'indifférence, la cruauté, qui d'ailleurs ne s'exerce si souvent contre l'homme que parce qu'elles se sont fait la main sur les animaux. Il y aurait moins d'enfants martyrs s'il y avait moins d'animaux torturés".
Marguerite Yourcenar



« La vraie bonté de l’homme ne peut se manifester en toute pureté et en toute liberté qu’à l’égard de ceux qui ne représentent aucune force. » «Le véritable test moral de l’humanité, ce sont ses relations avec ceux qui sont à sa merci : les animaux. » Kundera, L’Insoutenable Légèreté de l’être
Cicyle
Cicyle
Vénérable

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 2 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cicyle le Sam 15 Aoû - 4:58
@Hypermnestre a écrit:Je ne cesse de le dire : pourquoi sommes-nous les seuls, nous, simples professeurs, à voir ces problèmes, tandis que pas un journaliste / politique ou presque ne les évoque ?
Il n'y a pas de solution miracle, mais qu'espérer quand on voit que des problèmes élémentaires ne sont même pas soulevés, que des questions de bon sens ne sont pas posées ?
Edit : il faudrait peut-être ouvrir un fil : "rentrée Covid : vos propositions, vos idées"... ?
D'ailleurs, les journalistes TV et radio, qui doivent se faire entendre et comprendre, n'ont pas de masque, alors même qu'ils ne sont pas seuls dans le studio...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum