Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Laotzi
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Laotzi le Mer 9 Sep 2020 - 16:27
Ce CDE n'a pas du prendre connaissance (ou alors fait exprès) de la dernière version du protocole fin août...
Chez nous, plusieurs élèves confirmés positifs au Covid, plusieurs autres chez eux avec suspicion en attente de test. Plusieurs élèves ont permis un membre de leur famille lors de la vague de mars-avril (une ancienne élève a perdu son père), des collègues ont été malades dès le début du confinement (confirmés par test)...
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 9 Sep 2020 - 16:29
@lilith888 a écrit:
@Flo44 a écrit:Dans les deux cas, tu ne vas pas travailler, tu vas chez le médecin... après c'est lui qui décide si test ou pas test.

J'en profite pour reposer ma question : savez-vous si nous sommes dans l'obligation de faire un test ou non ?
C'est le médecin qui décide. Je ne vois pas comment il pourrait t'obliger.
Après, le chef d'établissement est certainement en droit de te refuser le retour au travail s'il n'a pas de résultat de test ou de mot du médecin.
Et si tu vas au travail sans avoir fait le test, ta responsabilité est sans doute engagée en cas de contamination... c'est un jeu dangereux.
Cleroli
Cleroli
Expert

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Cleroli le Mer 9 Sep 2020 - 16:38
@Rendash a écrit:
Je ne vois pas au nom de quoi ça pourrait « nous retomber dessus » si on n'est pas capable d'établir un diagnostic sortant de notre champ de compétence professionnelle, à vrai dire.
En revanche, si l'un de nous est assez con pour ôter son masque en cours, là, oui, on peut être sûr qu'il ramassera, et sévèrement.
Je sais que ce n'est pas le bon fil mais je ne peux m'empêcher de poster la vidéo où on voit E. Macron enlever son masque pour tousser devant des jeunes. Apparemment, il n'a pas bien compris qu'on tousse avec le maque abi
avatar
jeromebr
Niveau 5

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par jeromebr le Mer 9 Sep 2020 - 16:44
Je reviens sur mon cas expliqué 2 pages auparavant, une autre collègue avec des mêmes symptômes. Son médecin a tenu le même discours : les rhumes et autres dérivés arrivent, il ne faut pas s'inquiéter outre mesure d'une toux, d'une légère fièvre etc... tant que ces symptômes ne durent que quelques jours.
Reste que je me pose toujours la question "et si c'était le/la COVID?". C'est à cela que je me rends compte que le / la COVID a déjà bouleversé notre façon de penser, réagir etc...
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mer 9 Sep 2020 - 16:54
@lilith888 a écrit:
@Flo44 a écrit:Dans les deux cas, tu ne vas pas travailler, tu vas chez le médecin... après c'est lui qui décide si test ou pas test.

J'en profite pour reposer ma question : savez-vous si nous sommes dans l'obligation de faire un test ou non ?

On n'a pas le droit de t'imposer un test, qui est un acte médical. En revanche, on peut te demander un certificat de non contagiosité pour reprendre.

Une fois de plus on se tire une balle dans le pied en ne statuant pas clairement sur qui doit faire quoi (arrêt ? ASA ? Congé imposé ?), l'agent un peu feignasse peut se faire mettre en quatorzaine et ne pas se faire tester pour y rester jusqu'au bout.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 9 Sep 2020 - 16:55
@jeromebr a écrit:Je reviens sur mon cas expliqué 2 pages auparavant, une autre collègue avec des mêmes symptômes. Son médecin a tenu le même discours : les rhumes et autres dérivés arrivent, il ne faut pas s'inquiéter outre mesure d'une toux, d'une légère fièvre etc... tant que ces symptômes ne durent que quelques jours.
Reste que je me pose toujours la question "et si c'était le/la COVID?". C'est à cela que je me rends compte que le / la COVID a déjà bouleversé notre façon de penser, réagir etc...
Ben si, il faut.
Par pour soi-même mais pour la propagation de l'épidémie.
Surtout que si les gestes barrières sont respectés, il y a aussi moins de rhumes et de grippes.
C'est quoi ces médecins, franchement? Les autorités de santé répètent pourtant qu'au moindre symptôme il faut consulter, ils sont meilleurs que les experts? Si on attend quelques jours, on a bien le temps de contaminer autour de soi, et, même si on s'isole, de laisser se promener dans la nature les personnes qu'on a contaminées juste avant d'avoir les symptômes.
La mienne, au contraire, est hyper prudente. Il a suffit de lui dire que j'avais des frissons et une température trop basse au réveil pour qu'elle me dise : "sensation de fièvre, symptôme du covid, test".

pogonophile a écrit:
l'agent un peu feignasse peut se faire mettre en quatorzaine et ne pas se faire tester pour y rester jusqu'au bout.

Ah zut, dire que je me suis précipitée pour faire mes 2 heures de queue pour faire le test, alors que je voyais 36 chandelles et que je frissonnais...Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 2790680366 j'aurais dû rester tranquille chez moi le temps que ça aille mieux avant d'y aller. Je suis vraiment stupide ! Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 999940070
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mer 9 Sep 2020 - 17:05
Non mais c'est énervant. Il y a eu l'amendement dégueulasse sur le jour de carence qui a posé en principe la suspicion sur les arrêts maladie, et tenté de forcer les gens à travailler malades, au risque de contaminer tout le monde.
Et en parallèle, sur cette épidémie, on n'est pas fichu de produire un cadre cohérent, ni même un cadre tout court.
Thalia de G
Thalia de G
Médiateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Thalia de G le Mer 9 Sep 2020 - 17:17
pogonophile a écrit:
@lilith888 a écrit:
@Flo44 a écrit:Dans les deux cas, tu ne vas pas travailler, tu vas chez le médecin... après c'est lui qui décide si test ou pas test.

J'en profite pour reposer ma question : savez-vous si nous sommes dans l'obligation de faire un test ou non ?

On n'a pas le droit de t'imposer un test, qui est un acte médical. En revanche, on peut te demander un  certificat de non contagiosité pour reprendre.
Justement, je me demande depuis quelques jours s'il n'y a pas là une ambiguïté et un paradoxe. Dire Untel est absent parce que test positif ou atteint de la Covid n'est-ce pas contraire au principe accepté par tous du secret médical ?

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
Soleil noir de mes rêves glacés.
leliseur
leliseur
Niveau 4

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par leliseur le Mer 9 Sep 2020 - 17:17
@Cleroli a écrit:
@Rendash a écrit:
Je ne vois pas au nom de quoi ça pourrait « nous retomber dessus » si on n'est pas capable d'établir un diagnostic sortant de notre champ de compétence professionnelle, à vrai dire.
En revanche, si l'un de nous est assez con pour ôter son masque en cours, là, oui, on peut être sûr qu'il ramassera, et sévèrement.
Je sais que ce n'est pas le bon fil mais je ne peux m'empêcher de poster la vidéo où on voit E. Macron enlever son masque pour tousser devant des jeunes. Apparemment, il n'a pas bien compris qu'on tousse avec le maque abi

... et dans son coude.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 9 Sep 2020 - 17:18
pogonophile a écrit:Non mais c'est énervant. Il y a eu l'amendement dégueulasse sur le jour de carence qui a posé en principe la suspicion sur les arrêts maladie, et tenté de forcer les gens à travailler malades, au risque de contaminer tout le monde.
Et en parallèle, sur cette épidémie, on n'est pas fichu de produire un cadre cohérent, ni même un cadre tout court.

+1.
Être malade et perdre des sous parce qu’on nous considère comme des feignasses, me met en colère. Ça ne me poserait aucun souci d’avoir un contrôle de la sécu.
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mer 9 Sep 2020 - 17:22
@Thalia de G a écrit:
pogonophile a écrit:
@lilith888 a écrit:
@Flo44 a écrit:Dans les deux cas, tu ne vas pas travailler, tu vas chez le médecin... après c'est lui qui décide si test ou pas test.

J'en profite pour reposer ma question : savez-vous si nous sommes dans l'obligation de faire un test ou non ?

On n'a pas le droit de t'imposer un test, qui est un acte médical. En revanche, on peut te demander un  certificat de non contagiosité pour reprendre.  
Justement, je me demande depuis quelques jours s'il n'y a pas là une ambiguïté et un paradoxe. Dire Untel est absent parce que test positif ou atteint de la Covid n'est-ce pas contraire au principe accepté par tous du secret médical ?

C'est pour ça qu'on n'est pas censé le dire, sauf enjeu de santé publique, qui est un impératif supérieur.
TFS
TFS
Niveau 10

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par TFS le Mer 9 Sep 2020 - 17:27
@laMiss a écrit:@Ponocrates
Je suis globalement d'accord avec ce que tu viens d'écrire. Ton analyse répond en partie au "pourquoi ?" de mon post précédent.
J'ajoute que, comme pour toutes les luttes précédentes, on n'arrivera à rien tant qu'on ne sera pas mieux organisés, mieux reliés les uns aux autres.
D'ailleurs, à quelques exceptions près, dans cette rentrée sous le signe du covid, on ne lutte plus, alors qu'il s'agit de notre santé et de celle de nos proches.
Ils ont gagné ?

J'espère bien que non... mais ils pensent certainement que oui... et vont forcer toutes leurs "réformes"... statuts, métiers, retraites.
Audrey
Audrey
Oracle

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Audrey le Mer 9 Sep 2020 - 17:43
Dans mon collège, on se fera vendredi midi une heure d'info syndicale au soleil, avec l'accord du chef, vu que de toute façon on ne peut plus manger en salle des profs: autant faire le bilan de la rentrée, râler, et lutter en pique-niquant au soleil à côté du collège!

_________________
B.V., aka Beuglato Vociferature,
Irae Laudatrix pour les cérémonies en son honneur,
Divinité Tarpéienne dont le culte subsiste en Bresse.
Elle protège les orateurs et les sophistes pro-Bayrou.
On peut invoquer sa fureur en lui sacrifiant des laitues vierges.
Identifiée à Boudicca, elle est représentée sur un char Clio orné de noeuds rouges en tulle.
llaima
llaima
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par llaima le Mer 9 Sep 2020 - 17:52
@henriette a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@llaima a écrit:
@henriette a écrit:
Il va falloir te le dire combien de fois que la visière ne suffit pas ? Tu n'as donc rien retenu de ce que tu as lu ce fil ? On l'a déjà écrit je ne sais pas combien de fois, c'est incroyable de rester encore bloquée là-dessus.
La question n'est pas de te protéger toi, mais de toi protéger les autres en portant le masque, comme eux te protègent en le portant. C'est fou de ne pas vouloir comprendre ça, ce n'est pourtant pas si compliqué. No

Ce n'est pas la peine de dire les choses avec mépris et de prendre tes interlocuteurs pour des imbéciles en répétant à l'envie toujours les mêmes arguments contre les visières, arguments qui ne sont que le copié-collé des protocoles officiels. Or justement ces protocoles ce sont eux qu'on aimerait changer pour pouvoir enseigner dans des conditions moins médiocres qu'aujourd'hui car si ça continue les masques, ils vont tomber tout seul car c'est insupportable à la longue. Alors oui peut-être que la visière est moins efficace dans l'absolu mais elle protège quand même contre les projections et postillons, ce qui est déjà pas mal! Ensuite on peut dire que le masque est moins efficace qu'un scaphandre et qu'il ne protège pas très bien : Dans tous les cas il y a compromis entre la sécurité absolue et la soutenabilité. Masque ou visière , toi comme moi, nous sommes dans le compromis, seulement je défends un compromis soutenable pour faire notre métier c'est-à-dire avec seulement une visière qui protège bien les élèves des postillons qu'on émet et ces derniers ayant des masques et distants de nous ça ne change pas beaucoup la donne mais ça change beaucoup le confort pour nous quand même. D'ailleurs je continue de penser que le protocole de juin sans masque pour les enseignants était aussi efficace mais bien mieux supportable.

Après s'il y en a qui aiment bien se faire mal en portant des masques 7h par jour, qu'ils le fassent, ils peuvent même le garder dans leur voiture, pour dormir s'ils pensent que ça les protège mais ce n'est pas la peine d'imposer ça aux autres.


Pour le coup, ce sont tes propos qui sont méprisants ....
La visière un compromis ? Tu plaisantes ?
On en reparlera quand un petit malin de prof se sera permis de faire cours sans masque, avec ou sans visière,  et qu'il aura contaminé toute une classe.
@micaschiste, @chmarmottine et les autres : ne perdez pas votre temps à essayer de convaincre @llaima. Il semble qu'il ait un mal fou à voir plus loin que le bout de sa propre visière, et je finis par être convaincue que le concept "l'intérêt des autres" est très très bas dans l'ordre de ses priorités.
Vu le nombre de fois qu'on a expliqué les choses ici, persister dans ce genre de position montre soit du trollage, soit un blocage psychologique, soit de la bêtise. Dans le cas de @llaima, je ne crois malheureusement pas pour lui qu'il s'agisse de trollage.

Porter un masque ne doit pas empêcher de réfléchir un peu et surtout ne doit pas être considéré comme un gage d'altruisme absolu tout comme la contestation de l'obligation de son port dans certaines circonstances n'est pas un signe d'égoïsme.
Tout ces mal-entendus partent seulement du fait que le port du masque serait garant de notre sécurité et qu'il ne serait qu'un petit soucis qui ne dérange que les individualistes finis qui n'en n'ont rien à faire des autres. Or ce n'est pas la vérité : Il suffit de parcourir le fil pour voir que le protocole sanitaire est partout léger et perméable à des contaminations (Transport scolaire, cantine, EPS, sanitaires insuffisants, manque de gel, impossibilité d'aérer certaines salles, promiscuité...). Il n'y a qu'un point dure : les masques qui sont même imposés aux enseignants ce qui complique extrêmement notre travail.

Ce n'est pas rationnel comme situation où l'on va imposer de manière la plus stricte ce qui est le plus gênant en désaccord total avec tout le reste. En proposant la visière ou l'absence de protection pour les enseignants je ne fait que rajouter un trou ou deux à un protocole passoire! Et ce n'est pas un trou ou deux qui vont changer drastiquement la perméabilité totale de la passoire mais par contre ça changera drastiquement nos conditions d'exercice en mieux.

Dans la situation actuelle nous sommes doublement victimes de devoir porter cet insupportable serpillière sur le nez tout en risquant la contamination. D'ailleurs vous voyez en une semaine le nombre de contamination qu'il y a eu malgré les masques dont le port est globalement respecté même par les égoïstes comme moi.

Si on doit travailler normalement qu'on le fasse jusqu'au bout c'est-à-dire sans masque ou si l'on veut prendre les précautions maximales on ferme les écoles mais on ne peut pas faire du "en même temps" et du "à la fois" il faut faire des choix. Vu la situation sanitaire je suis plutôt pour le travail "normal" mais ça ne me dérangerait pas qu'on applique le principe de précaution car c'est vrai on ne sait rien de la suite de cette épidémie.

Voilà la seule chose que je réclame : de la cohérence, de la logique mais pas d'un côté de la légèreté et de l'autre de la rigueur dont nous sommes les seuls à être victimes...
avatar
User17095
Érudit

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par User17095 le Mer 9 Sep 2020 - 18:04
@llaima a écrit:
@henriette a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@llaima a écrit:

Ce n'est pas la peine de dire les choses avec mépris et de prendre tes interlocuteurs pour des imbéciles en répétant à l'envie toujours les mêmes arguments contre les visières, arguments qui ne sont que le copié-collé des protocoles officiels. Or justement ces protocoles ce sont eux qu'on aimerait changer pour pouvoir enseigner dans des conditions moins médiocres qu'aujourd'hui car si ça continue les masques, ils vont tomber tout seul car c'est insupportable à la longue. Alors oui peut-être que la visière est moins efficace dans l'absolu mais elle protège quand même contre les projections et postillons, ce qui est déjà pas mal! Ensuite on peut dire que le masque est moins efficace qu'un scaphandre et qu'il ne protège pas très bien : Dans tous les cas il y a compromis entre la sécurité absolue et la soutenabilité. Masque ou visière , toi comme moi, nous sommes dans le compromis, seulement je défends un compromis soutenable pour faire notre métier c'est-à-dire avec seulement une visière qui protège bien les élèves des postillons qu'on émet et ces derniers ayant des masques et distants de nous ça ne change pas beaucoup la donne mais ça change beaucoup le confort pour nous quand même. D'ailleurs je continue de penser que le protocole de juin sans masque pour les enseignants était aussi efficace mais bien mieux supportable.

Après s'il y en a qui aiment bien se faire mal en portant des masques 7h par jour, qu'ils le fassent, ils peuvent même le garder dans leur voiture, pour dormir s'ils pensent que ça les protège mais ce n'est pas la peine d'imposer ça aux autres.


Pour le coup, ce sont tes propos qui sont méprisants ....
La visière un compromis ? Tu plaisantes ?
On en reparlera quand un petit malin de prof se sera permis de faire cours sans masque, avec ou sans visière,  et qu'il aura contaminé toute une classe.
@micaschiste, @chmarmottine et les autres : ne perdez pas votre temps à essayer de convaincre @llaima. Il semble qu'il ait un mal fou à voir plus loin que le bout de sa propre visière, et je finis par être convaincue que le concept "l'intérêt des autres" est très très bas dans l'ordre de ses priorités.
Vu le nombre de fois qu'on a expliqué les choses ici, persister dans ce genre de position montre soit du trollage, soit un blocage psychologique, soit de la bêtise. Dans le cas de @llaima, je ne crois malheureusement pas pour lui qu'il s'agisse de trollage.

Porter un masque ne doit pas empêcher de réfléchir un peu et surtout ne doit pas être considéré comme un gage d'altruisme absolu tout comme la contestation de l'obligation de son port dans certaines circonstances  n'est pas un signe d'égoïsme.
Tout ces mal-entendus partent seulement du fait que le port du masque serait garant de notre sécurité et qu'il ne serait qu'un petit soucis qui ne dérange que les individualistes finis qui n'en n'ont rien à faire des autres. Or ce n'est pas la vérité : Il suffit de parcourir le fil pour voir que le protocole sanitaire est partout léger et perméable à des contaminations (Transport scolaire, cantine, EPS, sanitaires insuffisants, manque de gel, impossibilité d'aérer certaines salles, promiscuité...). Il n'y a qu'un point dure : les masques qui sont même imposés aux enseignants ce qui complique extrêmement notre travail.

Ce n'est pas rationnel comme situation où l'on va imposer de manière la plus stricte ce qui est le plus gênant en désaccord total avec tout le reste. En proposant la visière ou l'absence de protection pour les enseignants je ne fait que rajouter un trou ou deux à un protocole passoire! Et ce n'est pas un trou ou deux qui vont changer drastiquement la perméabilité totale de la passoire mais par contre ça changera drastiquement nos conditions d'exercice en mieux.

Dans la situation actuelle nous sommes doublement victimes de devoir porter cet insupportable serpillière sur le nez tout en risquant la contamination. D'ailleurs vous voyez en une semaine le nombre de contamination qu'il y  a eu malgré les masques dont le port est globalement respecté même par les égoïstes comme moi.

Si on doit travailler normalement qu'on le fasse jusqu'au bout c'est-à-dire sans masque ou si l'on veut prendre les précautions maximales on ferme les écoles mais on ne peut pas faire du "en même temps" et du "à la fois" il faut faire des choix. Vu la situation sanitaire je suis plutôt pour le travail "normal" mais ça ne me dérangerait pas qu'on applique le principe de précaution car c'est vrai on ne sait rien de la suite de cette épidémie.

Voilà la seule chose que je réclame : de la cohérence, de la logique mais pas d'un côté de la légèreté et de l'autre de la rigueur dont nous sommes les seuls à être victimes...  

Si ça t'est insupportable, fais-toi porter pâle. Mais ne viens pas agiter ici des arguties destinées à mettre en danger tout le monde pour ton confort personnel, qui sont du même niveau que les raisonnements pathétiques brandis par quelques parents agités du bocal venus pérorer en se filmant devant la porte des établissements, comme à la Valette du Var la semaine dernière.
Tout le monde est d'accord : le masque est pénible, la protection est limitée, mais à ce jour il n'y a que ça. Ainsi, aller prôner de l'ôter comme tu le faisais fièrement quelques pages plus haut, c'est crétin au point d'être criminel.
Et comme je vais me faire modérer dans un instant autant le dire une bonne fois : tu me les brises. On a assez de problèmes avec cette rentrée complètement foirée sans avoir en plus des coupeurs de cheveux en quatre qui ne voient pas plus loin que leur confort personnel.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane le Mer 9 Sep 2020 - 18:10
Pardon, j'ai l'impression que les règles varient selon les endroits; nous avons le droit nous de manger et de boire notre café/thé ou autre en SDP. Ce qui fait que nous pouvons bien évidemment enlever nos masques pour boire le matin, ou à la pause de 10h, ou manger entre midi et deux etc...Certains collègues n'ont même plus ce droit la?
BritLéty
BritLéty
Fidèle du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par BritLéty le Mer 9 Sep 2020 - 18:10
Pour en revenir aux médecins, je constate que beaucoup de collègues avec des enfants malades ont fait l'expérience du " non c'est bon, vous pouvez le (re)mettre à l'école " sans test.

Moi j'ai eu la bonne surprise de voir les deux enrhumés ce matin: le grand a le nez qui coule, le petit nez qui coule + toux légère. J'ai beau être vulnérable selon l'ancienne liste, je suis pas stressée, ça ressemble tellement à un rhume. Et mon médecin ne travaille pas le mercredi.

Mais si demain ça ne va pas mieux, que faire? perdre une journée enfant malade pour un nez qui coule et une petite toux? ca fait mal quand même ...
Maellerp
Maellerp
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Maellerp le Mer 9 Sep 2020 - 18:14
@henriette a écrit:
@Tangleding a écrit:Chez nous toujours aucune info de la direction, ni du rectorat ni du MENestprêt pour le signalement des vulnérables des 2 catégories... tranquille.

Et bien sûr encore avec mes masques chir' perso.

J'envoie un mél à la principale demain pour la sortir de sa douce torpeur... Je sais que les ce sont débordés mais ça devrait un peu faire partie de leurs priorités hautes, il me semble.

Je commence à accumuler un tout petit peu de colère face à cet amateurisme de branquignole de notre administration.

Ça va mal finir cette affaire.
Conseil : garde tes masques chir perso s'il s'agit de dispositifs médicaux. Les fameux "type 2" que m'a fourni l'EN n'en sont pas. Il s'agit grosso modo de la version jetable des masques grand public en tissus, et ils ne correspindent à aucune norme CE : c'est le retour qu'a eu ma soeur de la reférente sanitaire de l'hôpital où elle est toubib. Rien ne garantit leur filtration.
Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 20200910
Je suis interloquée. Je vais voir demain mon chef pour lui demander à quelle norme exactement ils sont supposés correspondre.

Henriette j'ai eu la même boîte. J'ai tapé sur mon ami Google la référence en bas à droite de la boîte, et trouvé des liens où ils sont bien répertoriés comme des type 2, ce que m'avait affirmé mon CDE. Je les trouve plus contraignants que les chirurgicaux type 1, ils me semblent plus épais. Pour le moment je ne les porte que lorsque je circule en dehors de la classe, quand je n'ai pas cours. En classe avec les élèves je mets mes FFP2.

Pogonophile, MERCI et soutien total.
avatar
Flo44
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Flo44 le Mer 9 Sep 2020 - 18:14
@corisandiane a écrit:Pardon, j'ai l'impression que les règles varient selon les endroits; nous avons le droit nous de manger et de boire notre café/thé ou autre en SDP. Ce qui fait que nous pouvons bien évidemment enlever nos masques pour boire le matin, ou à la pause de 10h, ou manger entre midi et deux etc...Certains collègues n'ont même plus ce droit la?
Si on respecte le protocole, ça reste interdit. D'ailleurs dans certains collèges, il est interdit toute l'année d'y manger (il faut aller dans la salle de la cantine)
Pensez un peu aussi aux vulnérables, qui sont obligés d'aller en salle des profs... pour le casier et les photocopies et qui n'ont pas envie de baigner dans vos aérosols avec un masque qui ne protège pas vraiment.
Pour manger, il y a la cantine...
Après, tant que les fenêtres sont ouvertes, il ne me semble pas trop embêtant qu'on y boive un coup. Ce n'est pas la même durée sans masque.


Dernière édition par Flo44 le Mer 9 Sep 2020 - 18:17, édité 1 fois
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane le Mer 9 Sep 2020 - 18:15
@llaima a écrit:
@henriette a écrit:
@chmarmottine a écrit:
@llaima a écrit:

Ce n'est pas la peine de dire les choses avec mépris et de prendre tes interlocuteurs pour des imbéciles en répétant à l'envie toujours les mêmes arguments contre les visières, arguments qui ne sont que le copié-collé des protocoles officiels. Or justement ces protocoles ce sont eux qu'on aimerait changer pour pouvoir enseigner dans des conditions moins médiocres qu'aujourd'hui car si ça continue les masques, ils vont tomber tout seul car c'est insupportable à la longue. Alors oui peut-être que la visière est moins efficace dans l'absolu mais elle protège quand même contre les projections et postillons, ce qui est déjà pas mal! Ensuite on peut dire que le masque est moins efficace qu'un scaphandre et qu'il ne protège pas très bien : Dans tous les cas il y a compromis entre la sécurité absolue et la soutenabilité. Masque ou visière , toi comme moi, nous sommes dans le compromis, seulement je défends un compromis soutenable pour faire notre métier c'est-à-dire avec seulement une visière qui protège bien les élèves des postillons qu'on émet et ces derniers ayant des masques et distants de nous ça ne change pas beaucoup la donne mais ça change beaucoup le confort pour nous quand même. D'ailleurs je continue de penser que le protocole de juin sans masque pour les enseignants était aussi efficace mais bien mieux supportable.

Après s'il y en a qui aiment bien se faire mal en portant des masques 7h par jour, qu'ils le fassent, ils peuvent même le garder dans leur voiture, pour dormir s'ils pensent que ça les protège mais ce n'est pas la peine d'imposer ça aux autres.


Pour le coup, ce sont tes propos qui sont méprisants ....
La visière un compromis ? Tu plaisantes ?
On en reparlera quand un petit malin de prof se sera permis de faire cours sans masque, avec ou sans visière,  et qu'il aura contaminé toute une classe.
@micaschiste, @chmarmottine et les autres : ne perdez pas votre temps à essayer de convaincre @llaima. Il semble qu'il ait un mal fou à voir plus loin que le bout de sa propre visière, et je finis par être convaincue que le concept "l'intérêt des autres" est très très bas dans l'ordre de ses priorités.
Vu le nombre de fois qu'on a expliqué les choses ici, persister dans ce genre de position montre soit du trollage, soit un blocage psychologique, soit de la bêtise. Dans le cas de @llaima, je ne crois malheureusement pas pour lui qu'il s'agisse de trollage.

Porter un masque ne doit pas empêcher de réfléchir un peu et surtout ne doit pas être considéré comme un gage d'altruisme absolu tout comme la contestation de l'obligation de son port dans certaines circonstances  n'est pas un signe d'égoïsme.
Tout ces mal-entendus partent seulement du fait que le port du masque serait garant de notre sécurité et qu'il ne serait qu'un petit soucis qui ne dérange que les individualistes finis qui n'en n'ont rien à faire des autres. Or ce n'est pas la vérité : Il suffit de parcourir le fil pour voir que le protocole sanitaire est partout léger et perméable à des contaminations (Transport scolaire, cantine, EPS, sanitaires insuffisants, manque de gel, impossibilité d'aérer certaines salles, promiscuité...). Il n'y a qu'un point dure : les masques qui sont même imposés aux enseignants ce qui complique extrêmement notre travail.

Ce n'est pas rationnel comme situation où l'on va imposer de manière la plus stricte ce qui est le plus gênant en désaccord total avec tout le reste. En proposant la visière ou l'absence de protection pour les enseignants je ne fait que rajouter un trou ou deux à un protocole passoire! Et ce n'est pas un trou ou deux qui vont changer drastiquement la perméabilité totale de la passoire mais par contre ça changera drastiquement nos conditions d'exercice en mieux.

Dans la situation actuelle nous sommes doublement victimes de devoir porter cet insupportable serpillière sur le nez tout en risquant la contamination. D'ailleurs vous voyez en une semaine le nombre de contamination qu'il y  a eu malgré les masques dont le port est globalement respecté même par les égoïstes comme moi.

Si on doit travailler normalement qu'on le fasse jusqu'au bout c'est-à-dire sans masque ou si l'on veut prendre les précautions maximales on ferme les écoles mais on ne peut pas faire du "en même temps" et du "à la fois" il faut faire des choix. Vu la situation sanitaire je suis plutôt pour le travail "normal" mais ça ne me dérangerait pas qu'on applique le principe de précaution car c'est vrai on ne sait rien de la suite de cette épidémie.

Voilà la seule chose que je réclame : de la cohérence, de la logique mais pas d'un côté de la légèreté et de l'autre de la rigueur dont nous sommes les seuls à être victimes...  
je suis d'accord avec toi mais cette parole n'est pour le moment pas entendable. Nous sommes dans une période ou toute rationnalité a disparu, seule subsiste la peur irraisonnée dont on a été abreuvé depuis 6 mois. c'est fou le discours de peur auquel on a eu droit. Normal que maintenant, beaucoup continuent d'avoir peur. Cette période laissera des traces. chez nous, trés peu, 4 collègues ont peur, dont 2, en deviennent limite tyranniques avec les masques et les mesures barrières. Cela devient pesant pour tous. J'espère vraiment que cette période ne durera pas, car j'ai peur que cela entraine des tensions durables entre collègues.
corisandiane
corisandiane
Niveau 9

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par corisandiane le Mer 9 Sep 2020 - 18:20
@Flo44 a écrit:
@corisandiane a écrit:Pardon, j'ai l'impression que les règles varient selon les endroits; nous avons le droit nous de manger et de boire notre café/thé ou autre en SDP. Ce qui fait que nous pouvons bien évidemment enlever nos masques pour boire le matin, ou à la pause de 10h, ou manger entre midi et deux etc...Certains collègues n'ont même plus ce droit la?
Si on respecte le protocole, ça reste interdit. D'ailleurs dans certains collèges, il est interdit toute l'année d'y manger (il faut aller dans la salle de la cantine)
Pensez un peu aussi aux vulnérables, qui sont obligés d'aller en salle des profs... pour le casier et les photocopies et qui n'ont pas envie de baigner dans vos aérosols avec un masque qui ne protège pas vraiment.
Pour manger, il y a la cantine...
Après, tant que les fenêtres sont ouvertes, il ne me semble pas trop embêtant qu'on y boive un coup. Ce n'est pas la même durée sans masque.
parfois, à 10h des collègues grignotent des gateaux ou autres, la cantine n'est pas juste à côté, à midi d'autres c'est un sandwich...je ne pense pas que ce soit bien plus dangereux que ceux qui boivent le café ou le thé...
EdithW
EdithW
Habitué du forum

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par EdithW le Mer 9 Sep 2020 - 18:22
@corisandiane a écrit:Pardon, j'ai l'impression que les règles varient selon les endroits; nous avons le droit nous de manger et de boire notre café/thé ou autre en SDP. Ce qui fait que nous pouvons bien évidemment enlever nos masques pour boire le matin, ou à la pause de 10h, ou manger entre midi et deux etc...Certains collègues n'ont même plus ce droit la?

Dans mon second collège, pas le droit d'accéder à quoi que ce soit comme boisson chaude, même pas une bouilloire perso qu'on garderait dans son casier (ou au CDI comme j'avais l'intention de le faire). Pas d'accès au micro-ondes non plus en SDP. Si on veut manger chaud, on va à la cantine (très très bof et chère). Mais les collègues enlèvent volontiers leur masque... faut pas chercher à comprendre.
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Yazilikaya le Mer 9 Sep 2020 - 18:23
Je vais me faire taper dessus mais je suis assez d'accord avec Ilaima sur les incohérences mises en évidence dans cette crise. Je mets le masque devant mes élèves qui n'en portent pas (classe de CM). L'autre jour, un élève m'a littéralement éternué dessus. Alors oui, ça me gave de porter un masque qui ne me protège pas et qui ne protège pas les élèves puisqu'ils se postillonnent allègrement dessus. Il ne sert qu'à entraver mon travail. Mais je le porte puisqu'il il le faut. Mais oui, je le baisse en classe quand j'ai besoin de boire (jamais eu aussi soif que depuis que je porte ce truc).
Après, dans le secondaire, le masque est sans doute utile puisque tout le monde en porte.
Jenny
Jenny
Modérateur

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Jenny le Mer 9 Sep 2020 - 18:28
Plus de micro ondes, la salle pour manger est fermée. On va à l’extérieur ou on grignote un sandwich dans nos salles quand la pause est brève.
Pat B
Pat B
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Pat B le Mer 9 Sep 2020 - 18:28
@corisandiane a écrit:Pardon, j'ai l'impression que les règles varient selon les endroits; nous avons le droit nous de manger et de boire notre café/thé ou autre en SDP. Ce qui fait que nous pouvons bien évidemment enlever nos masques pour boire le matin, ou à la pause de 10h, ou manger entre midi et deux etc...Certains collègues n'ont même plus ce droit la?

Nous aussi : la machine à café a été remise en marche, dans le couloir attenant à la salle des profs. On a le droit d'y grignoter un carré de chocolat, un morceau de gâteau, et même de les partager! On n'abuse pas, on enlève le masque le temps de boire ou manger, on le remet ensuite. On augmente ainsi un tout petit peu la quantité de virus et autres dans l'air ; mais le masque n'étant de toute façon pas efficace à 100%, je ne suis pas sûr que ces quelques minutes par personne changent grand-chose au taux global de virus dans l'air. Et les fenêtres à côté de la machine à café restent ouvertes...
Et je m'autorise à boire une gorgée d'eau en classe quand je sens que j'asphyxie sous mon masque, aussi (donc je l'enlève une seconde). C'est une goutte d'eau dans nos classes mal aérées...
Tivinou
Tivinou
Neoprof expérimenté

Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale - Page 37 Empty Re: Gestion de la crise du Coronavirus dans l'Education Nationale

par Tivinou le Mer 9 Sep 2020 - 18:34
@Yazilikaya a écrit:Je vais me faire taper dessus mais je suis assez d'accord avec Ilaima sur les incohérences mises en évidence dans cette crise. Je mets le masque devant mes élèves qui n'en portent pas (classe de CM). L'autre jour, un élève m'a littéralement éternué dessus. Alors oui, ça me gave de porter un masque qui ne me protège pas et qui ne protège pas les élèves puisqu'ils se postillonnent allègrement dessus. Il ne sert qu'à entraver mon travail. Mais je le porte puisqu'il il le faut. Mais oui, je le baisse en classe quand j'ai besoin de boire (jamais eu aussi soif que depuis que je porte ce truc).
Après, dans le secondaire, le masque est sans doute utile puisque tout le monde en porte.

Tout de même: nous voyons tous bien les incohérences, les trous béants du protocole... mais de là à vouloir porter une visière.
Ceci dit, je comprends que les PE soient inquiets, en colère et trouvent le port du masque absurde dans les conditions qu'on leur impose. Fais attention quand-même. J'ai écouté les parents d'élèves hier soir à la sortie de l'école de petite Tivinou. Beaucoup disaient déjà que tel PE ne portait pas son masque correctement en classe et blablabla... Nous étions trois parents masqués à la sortie de l'école. Rolling Eyes
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum